L’obésité
SANTÉ ET BIEN-
ÊTRE À L’ÉCOLE
J.GILLET
C.MAURICE
B.BERNET
 Organisation de Coopération et de
Développement Economiques, 2012 :
 40% de la population en surpoids
 1 français / 10...
 A l’école : le partenariat
avec un club
 Exemple au collège
Bellecombe (Lyon 6) :
partenariat avec le Lyon
Handball Clu...
 Contexte : collège Bellecombe, Lyon 6e
 Partenariat avec le Lyon Handball Club
 Instauration de 2 créneaux :
14h-15h3...
 27 élèves trouvent ça très positif
 23 élèves estiment que ça les maintient en bonne
forme
 5 élèves pensent que ça le...
LES AVIS DES ENSEIGNANTS :
Sur les 6 enseignants d’EPS:
6 trouvent ça très positif
4 pensent que ça gère le potentiel p...
 Proposer des contenus sur la base du travail en groupe
 Valoriser les élèves par des feedbacks
 Rendre les progrès vis...
LES AVIS DES ELEVES :
Pour une classe assez difficile de 30 élèves :
 30 sont d’accord pour un maximum de situations ludi...
LES AVIS DES ENSEIGNANTS :
Pour une équipe EPS de 5 enseignants:
 5 sont d’accord pour les situations ludiques mais 3 pen...
 Dispenser une éducation à la santé qui aide les élèves a
acquérir les connaissances, attitudes, convictions et
compétenc...
Merci pour
votre
écoute
FIN
Lutte contre l'obésité 2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lutte contre l'obésité 2

540 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
540
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
266
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lutte contre l'obésité 2

  1. 1. L’obésité SANTÉ ET BIEN- ÊTRE À L’ÉCOLE J.GILLET C.MAURICE B.BERNET
  2. 2.  Organisation de Coopération et de Développement Economiques, 2012 :  40% de la population en surpoids  1 français / 10 obèse  Haute Autorité de Santé, sept 2011 : 18% des 3 à 17 ans en surpoids (dont 3,5% d’obésité)  ObEpi-Roche, 2011 : l’obésité apparaît de plus en plus tôt NOTRE PROBLÈME : L’OBÉSITÉ
  3. 3.  A l’école : le partenariat avec un club  Exemple au collège Bellecombe (Lyon 6) : partenariat avec le Lyon Handball Club  En EPS : contenus motivants + optimisation du temps de pratique ZOOM SUR DEUX INTERVENTIONS
  4. 4.  Contexte : collège Bellecombe, Lyon 6e  Partenariat avec le Lyon Handball Club  Instauration de 2 créneaux : 14h-15h30 le mercredi 16h-17h30 le vendredi Présence d’un entraînement diplômé LE PARTENARIAT AVEC UN CLUB
  5. 5.  27 élèves trouvent ça très positif  23 élèves estiment que ça les maintient en bonne forme  5 élèves pensent que ça les aide à ne pas prendre de poids  1 élève espère que ça va le faire maigrir LE PARTENARIAT AVEC UN CLUB : LES AVIS LES AVIS DES ELEVES :  27 élèves inscrits en perfectionnement handball  Dont 2 en surpoids
  6. 6. LES AVIS DES ENSEIGNANTS : Sur les 6 enseignants d’EPS: 6 trouvent ça très positif 4 pensent que ça gère le potentiel physique des élèves 2 pensent que ça l’améliore 3 pensent que ça contribue à lutter à contre le surpoids 3 pense que ça contribue à diminuer le surpoids de certains élèves LE PARTENARIAT AVEC UN CLUB : LES AVIS
  7. 7.  Proposer des contenus sur la base du travail en groupe  Valoriser les élèves par des feedbacks  Rendre les progrès visibles ou du moins le travail accompli  Satisfaction de besoins fondamentaux (M. Durand, 2001)  Jouer sur les motivations intrinsèques au travers de projets personnalisés (se fixer des objectifs et analyse des résultats)  Faire en sorte que les élèves pratiquent un maximum. Par exemple : aller s’échauffer directement après les vestiaires  Une entrée ludique dans l’activité  Des situations basées sur le défi (mais attention, alterner maîtrise / défi car le défi a tendance à classer  sentiment de compétence perçue) CONTENUS MOTIVANTS + OPTIMISATION DU TEMPS DE PRATIQUE
  8. 8. LES AVIS DES ELEVES : Pour une classe assez difficile de 30 élèves :  30 sont d’accord pour un maximum de situations ludiques  21 préfèrent des situations basées sur le défi  27 préfèrent travailler en groupe  14 sont convaincus par le projet personnel  25 pensent qu’une EPS motivante améliore le potentiel physique L’AVIS D’UN ELEVE EN SURPOIDS :  Favorable pour les situations ludiques, en groupe, pour le projet personnel mais défavorable pour le défi  Elle est convaincue que l’EPS participe à la perte de poids mais cela dépend des activités et pense qu’il y a plus de chance de perdre du poids si l’activité ou la situation est motivante CONTENUS MOTIVANTS + OPTIMISATION DU TEMPS DE PRATIQUE : LES AVIS
  9. 9. LES AVIS DES ENSEIGNANTS : Pour une équipe EPS de 5 enseignants:  5 sont d’accord pour les situations ludiques mais 3 pensent que cela ne doit pas être à chaque séance ou situation  4 sont pour le travail de groupe  2 sont en accord avec les situations de défi  5 sont d’accord pour le projet personnel  Selon l’activité, difficile de mettre en œuvre Conclusion :  L’ensemble de l’équipe est convaincue que plus l’élève en surpoids est motivé à pratiquer, plus il sera possible de perdre du poids CONTENUS MOTIVANTS + OPTIMISATION DU TEMPS DE PRATIQUE : LES AVIS
  10. 10.  Dispenser une éducation à la santé qui aide les élèves a acquérir les connaissances, attitudes, convictions et compétences leur permettant de prendre des décisions judicieuses, d’adopter des comportements sains et de créer des conditions favorables à la santé, possibilité de joindre les parents  Assurer des programmes d’alimentation qui offrent davantage d’aliments sains dans les écoles (petit-déjeuner, déjeuner et collation)  N’installer des distributeurs automatiques que s’ils vendent des produits sains tels que de l’eau, du lait, des jus, des fruits et des légumes, des sandwiches et des encas à faible teneur en matières grasses AUTRES INTERVENTIONS ENVISAGEABLES
  11. 11. Merci pour votre écoute FIN

×