Conseil municipal des Avirons 26 juin 2015

263 vues

Publié le

Nos inquiétudes sur les futures recettes de fonctionnement aux Avirons

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
263
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conseil municipal des Avirons 26 juin 2015

  1. 1. Conseil municipal des Avirons : nos inquiétudes sur les futures recettes de fonctionnement Le conseil municipal des Avirons s'est réuni le 26 juin 2015. Notre groupe « Les Avirons, un nouvel élan » apporte son point de vue sur plusieurs dossiers à l’ordre du jour. 1- Eau potable :  Dans le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’eau potable, notre groupe a attiré l'attention sur plusieurs aspects : Nous pouvons noter une baisse significative de la production de 51% aux captages La Moque-Lucas-Deveaux. C’était déjà le cas l’année dernière avec une diminution de 39%. La production passe de 33 398 m3 en 2012 à 10 022 m3 en 2014.  La vente d'eau à la commune de Saint-Leu augmente de 70%. Nous constatons la solidarité du maire des Avirons envers la ville de St-leu !!! Au niveau de la qualité de l'eau, sur 76 analyses sur le plan microbiologique, 3 analyses non conformes signalées. De même, sur 76 analyses sur le plan physico-chimique, 3 analyses étaient non conformes. Le pourcentage de conformité microbiologique et physico-Chimique diminue en 2014. Il faut donc rester vigilant. Il ne faut surtout pas minimiser le moindre problème existant! Ces données nous interrogent par rapport aux éventuelles conséquences sur la santé des consommateurs. L'eau destinée à la consommation humaine est traitée pour livrer aux consommateurs une eau saine. Or, régulièrement sur le secteur du Tévelave, des communiqués sont diffusés par La CISE Réunion pour informer que la qualité de l'eau se dégrade au Tévelave, obligeant les familles concernées à prendre des précautions d’usage. Cette dégradation ponctuelle, mais régulière, affecte le budget des familles par l’achat d’eaux minérales pour éviter tout problème de santé, notamment chez les personnes les plus vulnérables (enfants, personnes âgées et handicapées). Après chaque forte pluie sur la partie haute de la commune, la population subit cette mauvaise qualité de l'eau. Cette réalité n'a pas été évoquée dans le rapport sur la qualité et le prix de l'eau potable.
  2. 2. Au niveau du prix de l'eau, Le tarif de l'eau potable aux Avirons est supérieur de 19% à la moyenne des prix à la Réunion. 2- Compte Administratif : Dans ce compte Administratif 2014, il faut pointer que l'épargne nette est en diminution. C’est 305 000 euros en moins par rapport à l’année dernière. 2013 1 242 057,48 euros 2014 1 257 900,67 euros 2015 952 859,97 euros Cette somme aurait été utile dans un contexte où les investissements sont à la baisse. Investissement Réalisé Reste à réaliser 2013 7 495 424,59 euros 2 682 944,00 euros 2014 5 892 857,59 euros 3 312 120,00 euros 2015 4 946 998,72 euros 2 730 267,00 euros Fonctionnement réalisé Dépenses Recettes 2013 11 398 791,21 euros 13 714 080,22 euros 2014 11 889 801,14 euros 14 968 630,37 euros 2015 13 334 053,93 euros 15 646 603,33 euros Nous atteignons un niveau des dépenses de fonctionnement jamais égalé. Mais notre inquiétude sur ce niveau de dépense de fonctionnement se situe sur la capacité de la commune des Avirons à
  3. 3. garder un niveau de recettes de fonctionnement dans les prochaines années en raison de la baisse des dotations de l’Etat. 3- Bilan de concertation publique ZAC Bas du Tévelave : Beaucoup de belles intentions, mais la réalité est toute autre. La concertation s'est faite en catimini, voire même tout a été mis en œuvre pour écarter les habitants de la discussion. Nous sommes allés à la rencontre des habitants de ce quartier. Il s'avère que peu de personnes n'étaient au courant de la concertation. Il est évident que la communication dans le magazine municipal et dans les journaux locaux n'est pas adaptée pour une action ciblée à l’échelle d’un secteur précis. Dans le bilan, il est écrit : "l'accueil du projet est favorable". Mais qui est favorable? Nous ne pouvons pas croire que les habitants sont satisfaits de la construction de nouveaux logements dans leur quartier. De même, il est précisé : "Aucune observation n'a été adressée par courrier", "Les registres sont revenus vierges de remarques". A vouloir gérer dans la plus grande discrétion ce dossier, les habitants n'ont tout simplement pas reçu l'information. C'est plutôt un problème de communication ! 4- Carrière de Bois Blanc : Nous comprenons les inquiétudes des habitants, des manifestants, opposés à l'exploitation de la carrière de Bois-Blanc, trop à proximité des habitations, notamment d'une partie des Avironnais. Les risques de nuisances sont trop grands pour eux. Nous sommes pour la protection des habitants! Parallèlement, nous tenons à réaffirmer haut et fort notre soutien à la Nouvelle Route du Littoral (NRL), aménagement structurant pour le développement économique de l'ile et pour la sécurité des réunionnais. Dans ce dossier, certains élus qui gesticulent aujourd'hui, étaient favorables à la Route des Tamarins et n'ont jamais levé le petit doigt pour s'opposer à l'implantation d'un futur incinérateur à Bois Blanc. En outre, il y a nécessité à rechercher des solutions alternatives pour permettre l’avancement de la NRL. En ce sens, l’enlèvement des roches provenant des andins sur les terres agricoles correspond à une des pistes à explorer. Nous saluons l’implication des citoyens pour défendre cette cause. Nous entendons leurs préoccupations. Ainsi, nous sommes aux côtés des Avironnais. Ils risquent de subir les conséquences environnementales, sanitaires et sur la qualité de vie et, de
  4. 4. ce fait, nous nous positionnons contre l'exploitation de la carrière de Bois Blanc. Le Groupe "Les Avirons, un nouvel élan" conduit par Jean Daniel DENNEMONT

×