La Malmaison

811 vues

Publié le

Une visite sous forme d'un diaporama du château de la Malmaison cher à Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
811
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Malmaison

  1. 1. La Malmaison
  2. 2. Ce château évoque la période la plus heureuse de la vie de Napoléon Bonaparte et de Joséphine de Beauharnais de 1799 à 1802. Après leur divorce en 1809 il devient la résidence principale de Joséphine qui y décède le 29 mai 1814.
  3. 3. La cour d’honneur
  4. 4. Le vestibule d’honneur
  5. 5. La salle à manger
  6. 6. Le salon doré
  7. 7. La salle du conseil
  8. 8. La bibliothèque
  9. 9. La chambre de l’empereur
  10. 10. Le fameux tableau de J.-L. David. Le sacre de Napoléon du 2 décembre 1804
  11. 11. La chambre de l’Impératrice
  12. 12. Les enfants de Joséphine Le prince Eugène La reine Hortense
  13. 13. La chambre à coucher ordinaire et son cabinet de toilette
  14. 14. La salle de la frise
  15. 15. Une table de toilette Le tsar de Russie Alexandre Ier
  16. 16. Une paire de chaussures fourrées de Joséphine La reine Hortense
  17. 17. Le salon de musique
  18. 18. Un tableau apprécié par Joséphine : Vue de Bidassoa, retour de François Ier en France
  19. 19. Le château, côté parc
  20. 20. Après Waterloo Napoléon est passé par la Malmaison. Assis sur un banc du parc en compagnie d’Hortense, il dit d’un ton triste : Pauvre Joséphine ! Je ne puis m’accoutumer à habiter ce lieu sans elle. Il me semble toujours la voir sortir d’une allée et cueillir ces fleurs qu’elle aimait tant… C’était bien la personne la plus remplie de grâce que j’aie jamais vue. Elle était femme dans toute la force du terme, mobile, vive et le cœur le meilleur… D’après Charles Kunstler (1887-1977)
  21. 21. FIN Mai 2013

×