L’ÉEÉun des éléments del’assurance Qualité     à l’ENSAL  Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   1
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
Formations du MCCArchitecture             BTS   44 %                  14 %               Arts plastiques                  ...
L’ENSAL ?3 écoles en Rhône-Alpes                          5
L’ENSALàVaulx-en-Velin                  6
Les étudiants± 900 étudiants± 2800 candidats± 100 admis en L154 %46 %         année 2010-2011   7
Les études3 années de Licence2 années de MasterDoctoratSemestrialisation± 10 enseignements /semestre± 5 UE / semestre     ...
Les enseignants49 enseignantsstatutaires241 intervenantsextérieurs - enseignants - conférenciers - responsables d’enseigne...
ObjectifsRéfléchir à la mise en place une ÉEÉ cohérenteComprendre l’influence des choix sur la validitéet la pertinence des ...
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
Modèles d’ÉEÉ Des évaluations                               Des évaluations  indicatives                                  ...
Visée principale à l’ENSAL améliorer la qualité des enseignenemts pour améliorer la qualité des apprentissages  ... mais a...
Effets des ÉEÉEffets positifs (source d’info, modification despratiques, échanges étudiants-enseignants,...)Effets négatifs (...
En amont... et en avalLa mise en place d’une politique d’EEE requiertl’adhésion et une implication forte de tous lesacteur...
Pour améliorerLes enseignants et les étudiants sont au centre duprocessus d’évaluation.Seul l’enseignant a les moyens de c...
Pour une ÉEÉ efficaceLes avis émis par les étudiants doivent être prisen compte dans des actions de changement despratique...
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
Titre 3 article 17 de l’arrêté du 20 juillet2005 relatif à la structuration et auxmodalités de validation des enseignement...
Arrêté MCCPour chaque cycle, une procédured’évaluation des enseignements et de la formationpar les étudiants est organisée...
Arrêté MCCCette procédure (...) permet à chaque enseignantde prendre connaissance de l’appréciation desétudiants sur les é...
Arrêté MCCE*e permet, d’autre part, l’évaluation par lesétudiants de l’organisation des études dans chaquecycle.Une commis...
Université ?   Des procédures dévaluation des formations etdes enseignements sont obligatoirement misesen place …… partici...
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
HistoriqueÉvaluation à l’initiative de quelques enseignants Questionnaire de la CPR Rencontres avec les étudiantsÉvaluatio...
L’ÉEÉ à l’ENSALLes ÉEÉ sont gérées exclusivement par leconsei*er pédagogique. Il est le garant del’information et de la co...
L’ÉEÉ à l’ENSALAnalyses des données de la rechercheCadre légal et cadre de l’ENSALPropositions et discussionsÉlaboration d...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   28
Appel semestrielEnseignantÉtudiantsInstitution     Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   29
Appel semestrielEnseignant responsable d’un enseignement responsable d’une U.E.ÉtudiantsInstitution     Jean-Loup Castaign...
Appel semestrielEnseignantÉtudiants uniquement évaluation de la formation mandaté par 60% de leur promotionInstitution    ...
Appel semestrielEnseignantÉtudiantsInstitution évaluation de formation uniquement Direction, Direction des études, Directi...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   33
Trois règlesOrdre de priorité Les enseignants responsables d’un enseignement ou d’une UE  Les étudiants d’une promotion po...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   35
Réalisation de l’ÉEÉRencontre CP - demandeurDéfinition des objectifsChoix des méthodesConstruction de l’ÉEÉRécolte des avis...
Rôles du C.P.Pour chaque demandeur d’EEE, le consei*erpédagogique assiste le demandeur sur l’implication des autres acteur...
Rôles du C.P.Pour chaque demandeur d’EEE, le consei*erpédagogique assiste le demandeur sur la mise en œuvre de cette EEE, ...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   39
Pistes d’améliorationsRencontre avec le demandeurAnalyse des avisApprofondissement de certains aspectsIdentification des pi...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   41
Communication                                                    de l’UEObjectifs                           Public        ...
Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén   43
8                                              Demandeurs    6                                                            ...
22                                         Demandes 18                                                                    ...
Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL                           ...
ConclusionIl n’existe pas une recette pour avoir unepolitique d’ÉEÉLa recherche nous donne  des indications de bonnes prat...
Conclusion“C’est alors la capacité du système d’évaluation àentraîner des changements aux différents niveauxd’acteurs du sy...
Merci devotre attention                                        slideshare Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén            ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'évaluation des enseignements et des formations par les étudiants, un des éléments de l'assurance qualité à l'école nationale supérieure d'architecture de Lyon

1 976 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 976
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'évaluation des enseignements et des formations par les étudiants, un des éléments de l'assurance qualité à l'école nationale supérieure d'architecture de Lyon

  1. 1. L’ÉEÉun des éléments del’assurance Qualité à l’ENSAL Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 1
  2. 2. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL Extrait de la Fresque des Lyonnais célèbres5 Conclusion Photo de colinedwards99 Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 2
  3. 3. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL Extrait de la Fresque des Lyonnais célèbres5 Conclusion Photo de nova_roma Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 3
  4. 4. Formations du MCCArchitecture BTS 44 % 14 % Arts plastiques 27 % 4
  5. 5. L’ENSAL ?3 écoles en Rhône-Alpes 5
  6. 6. L’ENSALàVaulx-en-Velin 6
  7. 7. Les étudiants± 900 étudiants± 2800 candidats± 100 admis en L154 %46 % année 2010-2011 7
  8. 8. Les études3 années de Licence2 années de MasterDoctoratSemestrialisation± 10 enseignements /semestre± 5 UE / semestre 8
  9. 9. Les enseignants49 enseignantsstatutaires241 intervenantsextérieurs - enseignants - conférenciers - responsables d’enseignement 9
  10. 10. ObjectifsRéfléchir à la mise en place une ÉEÉ cohérenteComprendre l’influence des choix sur la validitéet la pertinence des ÉEÉ Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 10
  11. 11. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL Extrait de la Fresque des Lyonnais célèbres5 Conclusion http://www.claireenfrance.fr/ Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 11
  12. 12. Modèles d’ÉEÉ Des évaluations Des évaluations indicatives formativesvisée “état des lieux”, voir visée “FB enseignant”,“contrôle” “améliorations”standardisées suite à une évaluationpour/par l’administration administrative ?CP = conseil personnalisées pour l’enseignement Une formalité CP = accompagnateur Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 12
  13. 13. Visée principale à l’ENSAL améliorer la qualité des enseignenemts pour améliorer la qualité des apprentissages ... mais aussi fournir des indicateurs à l’institution sur la qualité des formations Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 13
  14. 14. Effets des ÉEÉEffets positifs (source d’info, modification despratiques, échanges étudiants-enseignants,...)Effets négatifs (côté démagogique, perte del’estime de soi chez l’enseignant, découragement,...)Pas d’effet (“Il ne suffit pas de faire de l’ÉEÉ pourqu’e*e soit efficace”)Pas d’utilisation de l’information recuei*ie Younes (2007) Mc Keachie (1979) Centra (1993) Desjardins & Bernard (2002) Johnson (1999) Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 14
  15. 15. En amont... et en avalLa mise en place d’une politique d’EEE requiertl’adhésion et une implication forte de tous lesacteurs : enseignants, étudiants et institution.L’ enseignant doit pouvoir bénéficier de soutienpédagogique pour améliorer son enseignementdans les contraintes du cadre de cet enseignement. Rossi & Freeman, 1985 Gueissaz et al., 1998 Demailly, 2001 Gervais, Caron & Nadeau, 1997 Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 15
  16. 16. Pour améliorerLes enseignants et les étudiants sont au centre duprocessus d’évaluation.Seul l’enseignant a les moyens de changer sonenseignement.L’ enseignant doit être impliqué dès le départ dansle processus d’évaluation de son enseignement.Sans les avis des étudiants, point d’ÉEÉ. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 16
  17. 17. Pour une ÉEÉ efficaceLes avis émis par les étudiants doivent être prisen compte dans des actions de changement despratiques de l’enseignant.Si leurs avis ne sont pas pris en compte, laparticipation aux ÉEÉ chute rapidement enquantité et en qualité.Les étudiants ne doivent pas être surchargés dequestions et de questionnaires. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 17
  18. 18. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL La fresque de Gerland5 Conclusion http://decosurmesure-lol.blogspot.fr Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 18
  19. 19. Titre 3 article 17 de l’arrêté du 20 juillet2005 relatif à la structuration et auxmodalités de validation des enseignements Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 19
  20. 20. Arrêté MCCPour chaque cycle, une procédured’évaluation des enseignements et de la formationpar les étudiants est organisée par ledirecteur de l’école selon des modalitésdéfinies par le conseil d’administration.Cette évaluation se réfère aux objectifs de laformation et des enseignements. Titre 3 article 17 de l’arrêté du 20 juillet 2005 relatif à la structuration et aux modalités de validation des enseignements Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 20
  21. 21. Arrêté MCCCette procédure (...) permet à chaque enseignantde prendre connaissance de l’appréciation desétudiants sur les éléments pédagogiques de sonenseignement.Cette partie de l’évaluation est destinéeà l’intéressé. Titre 3 article 17 de l’arrêté du 20 juillet 2005 relatif à la structuration et aux modalités de validation des enseignements Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 21
  22. 22. Arrêté MCCE*e permet, d’autre part, l’évaluation par lesétudiants de l’organisation des études dans chaquecycle.Une commission composée du directeur de lécoleet des représentants élus des enseignants et desétudiants au conseil dadministration est chargéedu suivi de cette procédure et formule lesrecommandations nécessaires. Titre 3 article 17 de l’arrêté du 20 juillet 2005 relatif à la structuration et aux modalités de validation des enseignements Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 22
  23. 23. Université ? Des procédures dévaluation des formations etdes enseignements sont obligatoirement misesen place …… participation, selon des formes diversifiées, delensemble des étudiants…… un bilan pédagogique annuel … quipropose les améliorations à conduire … Arrêté “Bayrou”, 1997 Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 23
  24. 24. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL Bibliotheque de la cité.5 Conclusion http://decosurmesure-lol.blogspot.fr Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 24
  25. 25. HistoriqueÉvaluation à l’initiative de quelques enseignants Questionnaire de la CPR Rencontres avec les étudiantsÉvaluation externe de la formation (2008)Recrutement d’un consei*er pédagogique del’enseignement supérieur (2010) Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 25
  26. 26. L’ÉEÉ à l’ENSALLes ÉEÉ sont gérées exclusivement par leconsei*er pédagogique. Il est le garant del’information et de la confidentialité.La confidentialité recouvre à la fois la garantie - d’anonymat pour les étudiants et - ce*e des résultats pour l’enseignant Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 26
  27. 27. L’ÉEÉ à l’ENSALAnalyses des données de la rechercheCadre légal et cadre de l’ENSALPropositions et discussionsÉlaboration d’une évaluation régulation centréesur l’action Hadji (1992) Stufflebeam et al. (1980) De Ketele (2001)Cinq étapes Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 27
  28. 28. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 28
  29. 29. Appel semestrielEnseignantÉtudiantsInstitution Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 29
  30. 30. Appel semestrielEnseignant responsable d’un enseignement responsable d’une U.E.ÉtudiantsInstitution Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 30
  31. 31. Appel semestrielEnseignantÉtudiants uniquement évaluation de la formation mandaté par 60% de leur promotionInstitution Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 31
  32. 32. Appel semestrielEnseignantÉtudiantsInstitution évaluation de formation uniquement Direction, Direction des études, Direction de la recherche et des partenariats, secrétaire général, … CPR, GPS, … Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 32
  33. 33. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 33
  34. 34. Trois règlesOrdre de priorité Les enseignants responsables d’un enseignement ou d’une UE Les étudiants d’une promotion pour évaluer un semestre L’ institution (la direction, la CPR,...)Cohérence de la demandeMaximum 3 ÉEÉ par promotion Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 34
  35. 35. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 35
  36. 36. Réalisation de l’ÉEÉRencontre CP - demandeurDéfinition des objectifsChoix des méthodesConstruction de l’ÉEÉRécolte des avisTraitement des avis Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 36
  37. 37. Rôles du C.P.Pour chaque demandeur d’EEE, le consei*erpédagogique assiste le demandeur sur l’implication des autres acteurs de l’EEE la définition des objectifs de cette EEE l’élaboration de la procédure de cette EEE et de ses supports à partir de questionnaires standardisés, standardisés avec des personnalisations ou entièrement personnalisés Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 37
  38. 38. Rôles du C.P.Pour chaque demandeur d’EEE, le consei*erpédagogique assiste le demandeur sur la mise en œuvre de cette EEE, la co*ecte des résultats, leur lecture et analyse la diffusion des résultats de cette EEE auprès des différents acteurs les améliorations proposées avec les différents acteurs des EEE Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 38
  39. 39. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 39
  40. 40. Pistes d’améliorationsRencontre avec le demandeurAnalyse des avisApprofondissement de certains aspectsIdentification des pistes d’améliorationProposition de moyens d’améliorationsMise en place et accompagnement à la demande Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 40
  41. 41. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 41
  42. 42. Communication de l’UEObjectifs Public du semestre du cycle … Améliorer Enseignants ayant répondu Motiver Étudiants suivants Informer Institution tous Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 42
  43. 43. Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 43
  44. 44. 8 Demandeurs 6 Enseignant Étudiant 4 Institution 2 0 Diffusion Pistes Réalisation Sélection Réponse Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 44
  45. 45. 22 Demandes 18 Enseignant 13 Étudiant Institution 9 4 0 Diffusion Pistes Réalisation Sélection Réponse Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 45
  46. 46. Menu1 Introduction2 Données de la recherche utilisées3 Cadre légal4 Politique des ÉEÉ à l’ENSAL Fresque de Jean- Jaures. http://decosurmesure-5 Conclusion lol.blogspot.fr/2007/11/les-fresques-de-lyon.html Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 46
  47. 47. ConclusionIl n’existe pas une recette pour avoir unepolitique d’ÉEÉLa recherche nous donne des indications de bonnes pratiques, des questions à se poser et ... des choses à ne pas faire Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 47
  48. 48. Conclusion“C’est alors la capacité du système d’évaluation àentraîner des changements aux différents niveauxd’acteurs du système d’enseignement qui donne àl’évaluation sa validité d’usage.” Mc Keachie, 1997 Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 48
  49. 49. Merci devotre attention slideshare Jean-Loup Castaigne, Mars 2012, esén 49

×