Qui est cette carpe ?

1 114 vues

Publié le

En eau douce, comment identifier les différentes carpes ? Carpe commune, carpe miroir, carpe cuir ou carpe koï... comment s’y retrouver ?

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 114
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Qui est cette carpe ?

  1. 1. Ostéichthyens Les vertébrés sont des chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux. Les ostéichthyens sont des vertébrés à squelette osseux.  Biologie En eau douce, comment identifier les différentes carpes ? Carpe commune, carpe miroir, carpe cuir ou carpe koï... comment s’y retrouver ? Sans parler des carpes chinoises (carpe argentée, marbrée, herbivore et noire) ou indiennes (Catla, Rohu, Mrigal, Calbashu). Une carpe ? Le corps de la carpe est allongé et plus ou moins haut, généralement brun sur le dos, doré sur les flancs et jaune sur l′abdomen. La taille courante est de 70 cm pour un poids allant jusqu’à 30 kg. La carpe a une longue nageoire dorsale munie d'un rayon osseux. Sa lèvre supérieure est garnie de 4 barbillons ou filaments tactiles- sensitifs : 2 longs et 2 courts. La carpe possède 33 à 40 écailles le long de la ligne latérale, du moins chez les carpes pourvues d'écailles. La carpe vit dans les eaux lentes ou stagnantes à fond sablo- vaseux et riche en végétation. En été, par grosse chaleur, l'activité des carpes est surtout nocturne. En hiver, elles passent en vie ralentie et s'enfouissent dans la vase. Alimentation Les carpes sont omnivores, se nourrissant de mollusques avec une prédilection pour les moules d'eau douce (anodontes), larves d'insectes, vers, crustacés (dont l'écrevisse) et débris de végétaux. C'est un poisson fouilleur des fonds à l’aide de sa bouche protractile (elle s'allonge vers l'avant) et déracineur des végétaux, et à l'occasion elle s'attaque aux autres poissons, mange les œufs. La température joue sur l’alimentation : au-dessous de 8° C, elles ne mangent pas ou à peine. Qui est cette carpe ? Embranchement : Chordés Classe : Ostéichthyens Ordre : Cypriniformes Famille : Cyprinidés © Jean-Loup Castaigne CYPRINUS CARPIO Bouche protractile de la carpe © Jean-Loup Castaigne
  2. 2. Reproduction De juin à juillet, dans les eaux peu profondes, la femelle pond plusieurs centaines de milliers d'œufs adhésifs, parmi les plantes aquatiques, dans une eau atteignant les 20°C. Variations de forme Les formes sauvages (carpe commune) sont plus élancées que les formes domestiques (carpe cuir et carpe miroir) lesquelles ont souvent un corps élevé. CARPE COMMUNE La carpe commune est généralement plus fine et plus longue que les autres types de carpes. Elle possède des écailles sur tout le corps sauf sur la tête. Sa taille moyenne est de 70 cm pour un poids de 4 à 10 kg. CARPE MIROIR La carpe dite "miroir" a une écaillure incomplète ; le plus souvent latérale avec de grosses écailles (de 20 à 50 mm de diamètre). Sa taille est également de 70 cm en moyenne mais son poids est de 8 à 16 kg. CARPE CUIR Les carpes "cuir" sont, dans la plupart des cas, totalement dépourvues d′écailles. Seuls le dos et le pédoncule dorsal en sont parfois couverts, ce qui donne un aspect très lisse au poisson. Taille et poids sont similaires à la carpe miroir. CARPE KOÏ Les carpes Koïs ont été reproduites à partir de la carpe commune, puis croisées pour obtenir différentes couleurs. Ce sont les Japonais qui, au début du XIXème siècle, remarquèrent une couleur rouge apparaître sur certains poissons, notamment sur leurs joues. En reproduisant ces poissons, la première carpe Koï, une Kohaku (rouge et blanche) naquit et depuis de nombreuses autres variétés sont apparues. Les chinois voient dans les Koïs un porte bonheur, un signe de force et de longévité car, d′après la légende, Carpe commune Carpe cuir Carpe miroir Carpe miroir http://www.placedescarpes.com © Julien Chiarra http://www.karpeace.com/
  3. 3. la plus âgée compterait déjà plus de 200 ans ... la longévité réelle étant plus proche de 20 ans. Sa longueur atteint en moyenne 1 m pour un poids de 5 à 10 kg. Plus précisément, elles représentent la force et la persévérance, du fait qu'elles remontent à contre- courant les rivières et cascades du Japon et d'Asie.  Conclusion Terminons par rappeler qu’il ne faut pas toucher les poissons, avec ou sans gants. Reproduction La plupart de nos poissons pondent des œufs une fois par an. L'époque de la reproduction est déterminée pour chaque espèce. Pour nos poissons d'eau douce, cette période s'échelonne de novembre à juillet. L’endroit de reproduction est nommé une frayère, par opposition à l’endroit où ils vivent et grandissent qui est l’habitat. La frayère diffère de l’habitat à cause de paramètres tels que température, alimentation, qualité et niveau d’eau, conditions météorologique, topologie du fond, présence de prédateurs,… Elle garantit de meilleures chances de survie aux alevins particulièrement vulnérables aux premiers stades de leur existence (oeufs, larves, jeune frai). La femelle pond ses œufs et ensuite le mâle les féconde. Les œufs vierges ne sont fécondables que pendant la demi-heure qui suit leur ponte. Les spermatozoïdes sont émis par millions, enrobés dans un liquide plus ou moins épais, la laitance. Dans le sperme, au moment où ils sont expulsés, les spermatozoïdes sont immobiles. C'est seulement au contact de l'eau que le flagelle commence à battre et que le spermatozoïde se met en mouvement. Mais un fois en contact avec l’eau, la durée de vie des spermatozoïdes est très réduite : de 20 secondes chez certains saumons à 5 minutes chez la carpe. Beaucoup d'espèces pratiquent une sorte de protection parentale : construction d'un nid, parfois de bulles, où les oeufs seront déposés et surveillés ; l'aération (ventilation), la protection des oeufs, des larves et du jeune frai. Une protection parentale particulièrement efficace est notamment celle assurée par les espèces de poissons pratiquant l'incubation buccale (bucco- pharyngienne). Dans ce cas particulier, la femelle pond un ou plusieurs oeufs, les reprend aussitôt dans sa bouche et positionne sa tête près de l'orifice génital du mâle. Celui-ci émet alors le sperme que la femelle aspire, permettant la fécondation. Le mâle porte sur sa nageoire anale des tâches correspondant en taille et en couleur aux œufs. La femelle essaie donc de les aspirer et recueille la laitance. Les œufs éclosent au bout de cinq jours et les larves (embryons) vont se développer jusqu’à maturation, soit 3 semaines. Identifiez le type de carpe sur ces deux photos Carpecuiràgauche,carpecommuneàdroite Solution : Les carpes Carp Karper Carpa Weissfisch, Karpfen © Jean-Loup Castaigne© Jean-Loup Castaigne © Jean-Loup Castaigne Petit Jeu Stan Shebs

×