7Mars 2015

Villebramar

Poêmes Inaudibles (inédit)

« Le jugement dernier »
Le jugement dernier

Je me souviens,  c'était le Jugement Dernier

Il y avait Pierre et Jean et les copains apötres
et le ...
j'étais pas tier,  le Christ m'a dit : 
« finquiëte on en a vu plein d'autres »

oo'l

mais moi J etais plutöt gêné

Je me...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le jugement dernier - inédit [Poèmes inaudibles]

414 vues

Publié le

Dans ses voyages intérieurs, Villebramar vous livre sa vision du jugement dernier, en tête à tête amical avec le Christ et ses apôtres...

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
414
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le jugement dernier - inédit [Poèmes inaudibles]

  1. 1. 7Mars 2015 Villebramar Poêmes Inaudibles (inédit) « Le jugement dernier »
  2. 2. Le jugement dernier Je me souviens, c'était le Jugement Dernier Il y avait Pierre et Jean et les copains apötres et le Christ qui jetait un oeil, il était cool et Moi, assis å une table, il m'0nt passe' un film c'était le mien Je me souviens, ça commençait tranquille, puis vers vingt ans Saint Pierre et Jean et les copains apötres ont rigole' j'e'tais tout rouge tous les dix ans, un ange opérateur faisait un arrêt sur image, vers les cinquante il y a eu un grand silence
  3. 3. j'étais pas tier, le Christ m'a dit : « finquiëte on en a vu plein d'autres » oo'l mais moi J etais plutöt gêné Je me souviens, c'était le Jugement Dernier, le Christ å cöté s'est assis et il m'a dit : voilå, on a fini viens déjeuner c'était le Jugement Dernier dame el vine de este pecado y estøz vergüenza, te dejare' el paraiso, sus virgenes y sus fnentes alájnme en un rincán del infierna (Forough Farrokhzad, Seule la Voix demeure) T raduction : Denne-moi le vin de ce pécbe' et sette bonte, je te laisserai le paradis, ses vierges et ses fontaines. Lage-moi dans un recøin de l 'enfêr

×