Ideliance semantic network 2000

1 912 vues

Publié le

Ideliance is a precursor of so-called Semantic Web. FIrst version was developped in 1993. It allows individuals and groups to organize their personal or collective / corporate knowledge as a semantic network. This document is a presentation of the product written in year 2000. Ideliance has been marketed for large companies like Air LIquide, France Telecom, PSA, CEA, EDF, GDF, Danone, Merckk. It has been used in Military Intelligence applications. It has been designed by Sylvie Le Bars (Arkandis.com) Jean Rohmer, and implemented mainly by Stéphane Jean and Denis Poisson.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 912
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ideliance semantic network 2000

  1. 1. IDELIANCE POUR CONSTRUIRE DESSYSTEMES D ’INFORMATION SEMANTIQUESQUI ABATTENT LES MURS ENTRE LES BASES DE DONNEES LES DOCUMENTS LES PERSONNES Idéliance 2000
  2. 2. ECRIVEZ SIMPLEMENT DES ENONCES !HENRI EGEA est le fondateur de InstitutHéracliteInstitut Héraclite est l ’organisateur de Séminairedu 20 Novembre Séminaire du 20 Novembre se tient à Ecole des Mines de Paris Hervé Nora est orateur à Séminaire du 20 Novembre Idéliance 2000
  3. 3. LES POINTS CLESLes énoncés sont aussi lisibles que du texteLes énoncés sont aussi précis que des bases dedonnéesLes énoncés sont fusionnables et mobilesLes énoncés existent en eux-mêmes sans aucunbesoin de programmation Idéliance 2000
  4. 4. Traduisez l ’existant en énoncés IdélianceEXCELXMLACCESSORACLEFORMAT TEXTUEL STRUCTUREET PLUS SUR DEMANDE …. Idéliance 2000
  5. 5. BREAK THE WALLS ! MUR DE LA PROGRAMMATION DATA (SQL) UTILISATEURSINFORMATION MACHINES TEXTS WEB MUR DU LANGAGE NATUREL Idéliance 2000
  6. 6. BREAK THE WALLS ! MUR DE LA PROGRAMMATION DATA (SQL) ENONCES IDELIANCE UTILISATEURSINFORMATION MACHINES SVC SVC SVC SVC SVC TEXTS WEB MUR DU LANGAGE NATUREL Idéliance 2000
  7. 7. BREAK THE WALLS !MANAGEMENT MANAGEMENT MANAGEMENT Ils ne me disent pas comment !ORDRES / OBJECTIFS COMPTE-RENDUS Ils ne me disent pas pourquoi !TRAVAILLEURS TRAVAILLEURS TRAVAILLEURS Idéliance 2000
  8. 8. BREAK THE WALLS !MANAGEMENT MANAGEMENT MANAGEMENT ENONCES IDELIANCE ENONCES IDELIANCETRAVAILLEURS TRAVAILLEURS TRAVAILLEURS Idéliance 2000
  9. 9. IDELIANCE: L’écriture puissance quatreAvec IDELIANCEEcrire, c’est structurerEcrire, c’est réutiliserEcrire, c’est mémoriserEcrire, c’est partagerEcrire, c’est faire émerger un Système d’Information Pertinent et PermanentSans aucune programmationEn redonnant l’initiative aux utilisateurs Idéliance 2000
  10. 10. Avec IDELIANCE, les utilisateurs réinvestissent lequadrant stratégiqueCréativitéHumaine WORD IDELIANCE WEB SITES Search Engine EXCEL ACCESS Lotus Notes ORACLE SAP Files managt. Puissance Machine Idéliance 2000
  11. 11. Une nouvelle frontière pour les systèmes d ’information"80% des informations stratégiques, commerciales, intellectuelles de l ’entreprise… restent en dehors du Système d ’Information" CIGREF 2000Pourquoi ?Parce qu’elles ne sont pas programmables!(en latin: pro -gramma = ce qui peut être écrit à l ’avance )Entre SAP, Word et l ’Email, c ’est le vide! Idéliance 2000
  12. 12. Le territoire d ’Idéliance : les 80% non programmablesNon programmé car imprévu Crises Appels d ’offres EvénementielNon programmable parce que vivant et à long terme Mémoire d ’Entreprise Enquêtes Relations commercialesTrop cher pour être programmé Veille, Intelligence Economique Gestion de projets Applications pour de petits groupes Réseaux de Personnes Réseaux d ’expertises Idéliance 2000
  13. 13. Le territoire d ’Idéliance : les 80% non programmables (suite)Impossible à programmer car tropinextricable, complexe, non maîtrisable:Faire dialoguer entre elles des applications existantesFusionner des sources de données hétérogènesConstruire rapidement un nouveau système allant puiserdes données dans de multiples basesNe pas essayer de faire du « point à point » ou deconstruire des usines à gaz, mais tout convertir en formatIdéliance pour changer complètement de terrain. Idéliance 2000
  14. 14. Les ClientsANPEArmée de l ’AirArmée de Terre (5 sites) INT(Institut National des Telecom)Bayard Presse L’OréalCEA (2 sites) Mairie d ’AngersCNFPT (Centre National de la Merck Lipha (2 sites)Formation ProfessionnelleTerritoriale) Peugeot SADanone UnilogEADSEDFFrance TelecomGendarmerie Idéliance 2000
  15. 15. ArchitectureIdéliance Web Vision: niveau entrepriseIdéliance Web Script: équipeIdéliance Expert: individu Idéliance 2000
  16. 16. LES APPLICATIONS D ’IDELIANCE Types d ’usages Types de collections Aspects méthodologiques Idéliance 2000
  17. 17. Trois types d ’usage• L ’usage personnel• L ’usage en équipe• L ’usage au niveau de l ’entreprise• Qui peuvent progressivement s ’enrichir les uns les autres Idéliance 2000
  18. 18. Usage personnel• notes personnelles, contacts, actions à mener, mais aussi dossiers en cours de traitement, préparation d’interventions futures• outil idéal de classement de l’information.• facilite les interims d’une personne par une autre, ainsi que la passation de consignes entre ancien et nouveau titulaire d’un poste Idéliance 2000
  19. 19. Usage en équipe, en projetun ensemble de personnes met en commun sous forme d’énoncés l’ensemble des informations qu’elles doivent partager au quotidien, concernant:• le cœur du métier: gestion commerciale, conception d’un produit• l’organisation du travail: gestion des documents, des réunions, des actions du groupe• l’information générale utile au groupe: veille économique, veille concurrentielle Idéliance 2000
  20. 20. Usage au niveau de l ’entreprisele maximum de personnes de l’entreprise accède à des énoncés Idéliance créés par des experts, des contributeurs spécialisés, ou issus de bases de données existantes :• revues de presse• répertoires des procédures de l’entreprise• banque de cas• Help Desk• catalogues de produits• catalogues de fournisseurs• thésaurus• etc ... Idéliance 2000
  21. 21. Trois styles de collectionsLe style “ documentaire ” : notes reliées entre elles et rattachées à toute une classification de thèmes, des domaines. Exemple : une revue de pressetrès petit nombre de relations / caractéristiquesLe style “ réseau ” : la représentation de toutes les relations entre des personnes, des entreprises, des produits, des technologies. Exemple : la description de clients, de concurrents, d’un secteur d’activité nombre moyen de relations / caractéristiquesLe style “ gestion ” : informations précises liées à un processus d’entreprise. Exemple : les différentes étapes d’un processus commercial : contacts, besoins exprimés, propositions, commandes, livraisons, actions après-vente.grand nombre de relations / caractéristiques Idéliance 2000
  22. 22. Quelques aspects méthodologiques• Déterminer les « clients » Idéliance et passer du temps avec eux. Adopter une démarche « projet » et pas seulement « outil »• Déterminer des formats d ’exportation efficaces: Excel, HTML, SIG• Recenser les questions intéressantes qui se posent et créer les catégories correspondantes• Selon les utilisateurs et le moment, bien choisir l ’approche bottom-up: commencer par décrire du concret top-down: commencer par modéliser Idéliance 2000
  23. 23. UN POINT CLEAvoir beaucoup de données le plus vite possible: (même des données imparfaites)• traduire en Idéliance des données existantes: Excel, Access, Notes, Outlook…(bibliothèques disponibles sous forme de prestation de services)• faire des « Grandes Manœuvres Idéliance », des « Ideliance Days », des « Ideliance Party »• Etablir des flux d ’échange Idéliance réguliers entre personnes, groupes, entreprises Idéliance 2000

×