Diapo ebook

948 vues

Publié le

Présentation de l'étude eBrary 2009 sur le livre électronique et son usage chez les étudiants et les chercheurs.
Journée ABF Midi-Pyrénées, Toulouse le 9 mars 2009.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
948
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diapo ebook

  1. 1. Le Livre électronique Un outil prometteur pour les étudiants et les chercheursToulouse, le 9 mars 2009Jeremy Jeanguenin, Bulletin des bibliothèques de France
  2. 2. Problématiques Comment répondre à des usages pratiques de recherche (lecture hypermédia, pratique textuelle, herméneutique, lecture « scientifique »)? Une réponse à la mobilité? Vers une refonte totale des pratiques de travail? Quelles habitudes des étudiants?
  3. 3. Un état des lieux Lʼenquête de eBrary dans des universités des Etats-Unis, du Canada, de Chine, dʼItalie et à Hong Kong (en grande partie) et partout dans le monde Participants volontaires : 6492 étudiants (tous niveaux : 1er cycle/Post- doctorat) 400 établissements supérieurs
  4. 4. Méthodologie Utilisation de lʼoutil en ligne«  Surveymonkey » : partialité Utilisation à des fins prospectives : eBrary est un agrégateur numérique (services à lʼensemble des acteurs du livre) Enquête uniquement basée sur des réponses volontaires : exclusion des non-usagers des ebooks
  5. 5. Écarts de participation USA : 2143 participants Italie : 2707Ces deux pays regroupent 2/3 des participants devant :Hong Kong (529), Canada (511), Chine (97), Suède (69)…
  6. 6. Profils Prédominance des sciences techniques et médicales (engineering, nurse, health and Medical science, computer & and information science, architecture) : 50% des étudiants Nette sous-représentation des sciences humaines et sociales à lʼexception de la psychologie et une percée des historiens et des bibliothéconomistes/archivistes (logique)
  7. 7. Structuration des répondants
  8. 8. Résultats globauxSuperposition des pratiques papier/numériqueDominante du public techniquePerception variable de la bibliothèque« Print books still command respect »
  9. 9. Avantages retenus pour lʼebookRechercheAccessibilité (y compris handicap : audiobooks)UbiquitéAccès multi-utilisateurs
  10. 10. En chiffres…Avoir un ebook sur Mac/PC portable est plus intéressant que sur une « liseuse »: 80% des étudiants estiment important dʼavoir lʼebook sur ce support de travail.
  11. 11. Les 5 premières sources dumésusage des collectionsélectroniques Je ne sais pas où en trouver Je préfère les livres imprimés Ma bibliothèque nʼa pas dʼoffre Un ebook est difficile à lire Il nʼy a pas dʼoffre pertinente dans mon domaine Les ebooks sont difficiles à manipuler
  12. 12. La perception de lʼinformation etsa validitéLa question de lʼautorité : les acteurs traditionnels fondent la pertinence des contenus. Professeur(transmission/prescription) Réputation dʼun éditeur Disponible à la bibliothèque ou recommandé par un bibliothécaire Ouvrage recommandé par les pairs Existe en version imprimée Est disponible dans un moteur de recherche
  13. 13. Habitus de recherchePrédominance des moteurs de recherche, Google en têteDisparités selon lʼusage : un usage académique (un devoir, une thèse, un mémoire) appelle davantage de sources papier, plus appropriées à lʼétude dʼun corpus complet (de type « œuvres »)
  14. 14. Avantages comparésPour les ebooks : Dimension écologique Accessibilité Recherche facilitée/Navigation Partage/Usage multiple Encombrement minimisé
  15. 15. Pour le livre papier Facilité de lecture Repérage graphique par la couverture (dimension du graphisme et du paratexte comme élément de localisation) Prise de notes et surlignage Offre large en regard du programme Facilité dʼutilisation
  16. 16. Avantages partagésPrésence dʼimages et graphiquesManiabilitéReproductibilitéFacilité de citationMise à jour de lʼinformationOffre
  17. 17. Lʼinformation 57% affirment que leur bibliothèque possède des ebooks 9% affirment quʼelle nʼen possède pas 33% ignorent complètementIl y a donc une représentation collective du livre numérique à la bibliothèque.
  18. 18. Quels usages et pour quoi? Recherches dans le cadre de cours :1.Google2. Ebooks3. Livres papier4. e-references5. Wikipedia6. Manuels imprimésLes outils sociaux, sites personnels figurent en dernière position, Google Scholar arrivant derrière les bases de données
  19. 19. Pour un usage personnel Google est en tête Le web 2.0 : Wikipedia et les réseaux sociaux sont privilégiés Les sites personnels et blogs sont plébiscités Puis les livres, magazines et journaux papierBases de données et e-documentation sont moins convoitées : le format électronique est donc plus adapté à la recherche académique
  20. 20. PertinenceDe façon générale, les étudiants opposent encore nettement les applications sociales et collaboratives aux supports pérennes (livres et ebook en tête)Lʼebook arrive derrière le livre imprimé!Le discrédit est porté sur Wikipédia (!)
  21. 21. Rendre lʼebook attractif
  22. 22. Usages contrastésDouble usage papier/numérique dans les sciences médicales et le droit : un usage nʼefface pas lʼautreLes usages différent avec la progression du taux de « Web natives »
  23. 23. Les conclusions de Allen W.McKiel pour eBrary Montée en puissance de la recherche Web dans les travaux académiques Le livre (papier/ebook) reste la source de référence (79% des sondés) Recul des textbooks Critique de la méthode : le sondage électronique comme « cartographie » (imprécisions, ambivalence) Lʼ information literacy est la priorité des bibliothécaires vers le public étudiant
  24. 24. Tout comme en France :« Pour accroître lʼusage des ressources, il ne suffit pas de les rendre plus visibles et mieux accessibles, il faut encore sʼassurer que les étudiants sont bien informés de leur existence »(Laurent Jonchère, SCD de Rennes-I)
  25. 25. Une constante Le concept de « cartable électronique » reste le préalable pour appréhender le passage massif au livre électronique La majorité du public étudiant devient un public de « Web natives », donc captif à la lecture électronique Le bibliothécaire est cité de façon quasi- unanime comme informateur sur lʼebook
  26. 26. Limites du sondageAbsence de données sur les non- lecteurs dʼebooksLimite de lʼenquête électroniqueRecueil des statistiques relatif à la communication autour de lʼenquête dans chaque établissement
  27. 27. Les problématiques deslʼéconomie « immatérielle »Un marché qui nʼimposera pas ses usages (cf Rapport Patino)Les usagers feront le livre électronique de demainProposer une offre suffisante en ouvrages universitaires de niveau 1er cycle (L1-L3)
  28. 28. Conclusion au sondage Absence de données sur les non-lecteurs dʼebooks Une attente des étudiants qui demeure devant la confusion des acteurs de ce « livre à venir » Changement rapide des technologies mobiles: difficulté à resituer un mode dʼusage du contenu ebook Perspective prometteuse des technologies tactiles et intuitives : Sony PRS 700 Convergence des données : interconnexion des techniques sur un dispositif amené à devenir unique Le bibliothécaire est le premier médiateur du livre électronique
  29. 29. Pistes Au niveau du traitement des métadonnées, les étudiants ont recours aux moteurs de recherche : cette habitude doit être prise en compte pour orienter la recherche sur les OPAC En France : accord Sudoc/Google, le Sudoc est indexé par Google Lʼévaluation de la perception de lʼebook doit passer par une phase test de prêt de readers. Penser en termes dʼhybridité : un reader qui est améné à devenir un dispositif « global »
  30. 30. Le mot de la fin…Le tactile comme mode dʼinteraction de lʼebook (sur le modèle du smart phone):La condition dʼune désintermédiation est celle du doigt qui aura la possibilité de surligner et de changer/moduler lʼordre du discours. « Lʼécran ne doit plus faire écran ».
  31. 31. Lʼenquête est disponible surdemande à : http://www.ebrary.com/corp/newspdf_intl/ebrar y_student_survey/ebrary_student_survey_FR. pdf Pour aller plus loin à propos des derniers readers : http://blogbbf.enssib.fr/?2009/03/12/349-le- livre-numerique-entre-innovations-et- inquietude

×