2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Comment gérer efficacement
une pollution accidentelle ?
Août 2016
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Malgré toutes les précautions prises, les pollutions accidentelles peuvent arr...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Principe 2 : Disposer d’un dispositif de gestion de crise
Les premières heures...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Alors que les réponses aux sollicitations ne devraient jamais donner l’apparen...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
En conclusion, se concentrer sur les 4 solutions à mettre en œuvre
Il est touj...
2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés
Pour plus d’informations, contactez :
Jean-Marc Sépio
Associé emoveo
Crises & ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comment gérer efficacement une pollution accidentelle ?

103 vues

Publié le

Malgré toutes les précautions prises, les pollutions accidentelles peuvent arriver aux sociétés même les plus vigilantes.
Quand cela se produit, les résultats peuvent être catastrophiques pour la santé publique et l'environnement, ainsi que pour la réputation de l’entreprise.
La plupart des entreprises disposent d’un plan d'intervention d'urgence élaboré pour faire face à ce risque, mais peu d’entre elles sont réellement préparées à la gestion de ce type de situation.
Certaines erreurs dans ce domaine peuvent être évitées.
Il suffit pour cela de s’approprier quelques principes fondamentaux.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
103
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comment gérer efficacement une pollution accidentelle ?

  1. 1. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Comment gérer efficacement une pollution accidentelle ? Août 2016
  2. 2. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Malgré toutes les précautions prises, les pollutions accidentelles peuvent arriver aux sociétés même les plus vigilantes. Quand cela se produit, les résultats peuvent être catastrophiques pour la santé publique et l'environnement, ainsi que pour la réputation de l’entreprise. La plupart des entreprises disposent d’un plan d'intervention d'urgence élaboré pour faire face à ce risque, mais peu d’entre elles sont réellement préparées à la gestion de ce type de situation. Certaines erreurs dans ce domaine peuvent être évitées. Il suffit pour cela de s’approprier quelques principes fondamentaux. Principe 1: Connaître les étapes d'un scénario de crise lors d’une pollution accidentelle Les différents scénarios d’une pollution accidentelle suivent généralement un cycle de vie similaire. La première étape, et de loin la plus importante, il s’agit de conserver la situation sous contrôle. Cela peut impliquer de travailler avec, les services de l’État, les autorités locales, des services de secours, des expertises extérieures pour arrêter une fuite, boucher un puits, éteindre un feu, et prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnes et l'environnement. La deuxième étape consiste à atténuer et décontaminer les effets néfastes de la catastrophe. Atténuation et décontamination commencent souvent avant même le contrôle du déversement, de la fuite et peuvent d’ailleurs se prolonger au-delà de la « gestion de la crise » proprement dite. La troisième étape est le commencement des premières enquêtes internes et externes afin de déterminer ce qui a dysfonctionné et pourquoi. Il est à noter que les enquêtes commencent souvent alors que « la crise » est toujours en cours et se poursuivront probablement dans les étapes suivantes. La quatrième étape conduit inévitablement à une suite de procédures : une sanction réglementaire, des poursuites civiles, voire judiciaires. Il convient d’adopter une défense unifiée et une stratégie juridique pouvant toutes les traiter. La cinquième étape qui se déroule en parallèle des étapes précédentes concerne la gestion de la communication de crise. Déclarations des autorités, des associations pour l’environnement et le traitement médiatique vous mettront à rude épreuve. Les médias sociaux pourraient également faciliter la propagation des informations sur les dégâts (Photographies et vidéos à l’appui).
  3. 3. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Principe 2 : Disposer d’un dispositif de gestion de crise Les premières heures et les premiers jours d’une pollution accidentelle sont cruciaux. C'est d’ailleurs dans ce laps de temps que les erreurs sont faîtes. En effet, les possibilités de « faux pas » ne manquent pas dans cette période. Le stress, la pression face à l’évènement peuvent conduire à des déclarations, à des « écrits » qui peuvent être préjudiciables, ou à la destruction de preuves matérielles, de documents qui pourraient être assimilés à une volonté de nuire aux enquêtes. Dans un même temps, la gestion d’une pollution accidentelle est de nature à désorganiser une entreprise. Ses collaborateurs se retrouvent, en sus de leurs tâches habituelles, à assumer des responsabilités supplémentaires. Un mot, une attitude peuvent avoir des conséquences. Les services de l’État, les services de secours, les médias peuvent alors devenir hostiles. Il est possible de minimiser ces risques en déterminant quelques principes d’organisation et en préparant vos collaborateurs à la gestion d’une pollution accidentelle au travers de formations et d’exercices. Ces principes d’organisation devront inclure, au minimum, une cellule de crise apte à coordonner les différentes interventions et la communication. Principe 3 : Assurer de la cohérence et de la transparence dans votre communication Les demandes d’information des parties prenantes (Autorités, association pour l’environnement, médias, experts en assurance ;) commencent souvent avant même que la société a eu l’occasion de s’organiser. En conséquence, vous pouvez vous exposer à des aveux préjudiciables, à des réponses incohérentes voire à des réponses erronées qui devront être par la suite corrigées. De telles erreurs peuvent avoir des conséquences juridiques et sur l’image de votre entreprise parfois dévastatrices. C’est la raison pour laquelle il est important de déployer des efforts importants pour maîtriser le flux d’informations. C’est une des tâches de votre dispositif de crise que de centraliser les demandes d’information et de veiller au traitement des demandes d’information, comme de piloter, en s’appuyant sur des ressources internes, le recueil des documents et des témoignages. Plus important encore, il doit veiller à ce que toutes les réponses aux demandes soient exactes en fonction des meilleures informations à votre disposition à l’instant « T ».
  4. 4. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Alors que les réponses aux sollicitations ne devraient jamais donner l’apparence de l’obstruction, il est beaucoup plus important d’avoir raison que d’être prompt à vouloir répondre. Principe 4 : Identifier les compétences clés de votre dispositif de gestion de crise La gestion d’une pollution accidentelle c’est une hydre à plusieurs têtes susceptibles de générer des multiples problématiques : technique (Arrêt de la pollution et dépollution), administrative, juridique, assurantielle, atteinte à l’image, ; C’est la raison pour laquelle vous devez être en mesure d’associer au sein de votre dispositif de gestion de crise, différentes compétences clés aptes à pouvoir traiter de chacun de ces sujets. Mais le jour « J » s’est déjà trop tard ! Vous devez avoir mené une identification préalable de ces ressources internes et externes. Il est aussi important de maintenir à jour régulièrement cette liste. Principe 5 : Agir « à court terme » mais penser « à long terme » En matière de pollution, il n’y a pas de sortie de crise rapide et facile. Au-delà du temps pour la gestion des effets immédiats, il y aura une étape enquête et une autre pour la gestion des litiges relatifs à une sanction administrative, des poursuites civiles ou pénales. Les éléments révélés par les enquêtes, voire les postures des parties prenantes sont en mesure de remettre en cause votre première ligne de défense. Vous devrez donc l’adapter au regard de ces nouvelles données. Pour les mêmes raisons, en termes d’image, la solution n’est pas de vouloir rapidement faire oublier ce qu’il s’est passé à grand renfort de moyens. Dans de nombreux cas, ce type d’approche peut même se retourner contre l’entreprise et créer autant de problèmes. Souvent la meilleure des solutions, est de contenir l’impact en communiquant régulièrement sur le fait que l’entreprise a compris qu’elle était responsable, qu’elle travaillait à résoudre le problème et qu’elle veillerait à réparer les préjudices comme la loi l’exige. L’analyse des impacts sur l’image et les actions à mettre en œuvre pour la reconstruire se joueront dans un autre temps.
  5. 5. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés En conclusion, se concentrer sur les 4 solutions à mettre en œuvre Il est toujours difficile de voir la lumière au bout du tunnel dans les jours qui suivent une pollution accidentelle. Les « faux pas » en la matière sont également de nature à rallonger le « voyage ». A contrario, des mesures doivent être prises dès à présent qui pourraient bien faciliter votre parcours dans la gestion de ce type de situation. Ils tiennent en quelques points clés :
  6. 6. 2016 Copyright emoveo. Tous droits réservés Pour plus d’informations, contactez : Jean-Marc Sépio Associé emoveo Crises & Transformations jmsepio@emoveo.fr À propos d’emoveo : Cabinet de conseil en Stratégie et Transformation d’entreprises et d’organisations fondé en 2008 par des associés ayant 20 ans d’expérience dans le conseil et l’opérationnel, emoveo aide ses clients à construire leur vision stratégique, à mener leurs projets de transformation, à améliorer la performance opérationnelle de leur entreprise, à conduire efficacement les changements. emoveo revendique un style de travail qui lui est propre, le « Side Management ® », qui repose sur un engagement fort et place le capital humain au cœur de la création de valeur. emoveo accompagne ses clients en France et à l’International depuis 3 bureaux : Paris, Lyon, Toulouse (siège social).

×