Market study on services offered by pharma in France

766 vues

Publié le

This is a market study conducted in France by me and 3 other colleagues in the health marketing master degree, it concerns services that pharmaceutical industries are offering with their treatments or related to some diseases they focus on. We performed a qualitative/quantitative market surveys and analysed the results.

You will find what people think/know about services,their preferred tool to use services, their preferred service, the role of the healthcare professional...

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
766
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
163
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Aujourd’hui les services font partis des nouveaux leviers de croissance d’une entreprise que ce soit dans le domaine financier/immobilier/ventes etc
  • Pas de restrictions strictes de la publicité comme en France

    Grande importance des réseaux sociaux

    Population exposée à une multitude d’informations relatives à la santé (notamment suite au plan Obamacare)

    Dépenses de santé onéreuses et mal remboursées pour le citoyen lambda

    Pas de restrictions strictes de la publicité comme en France

    Grande importance des réseaux sociaux

    Population exposée à une multitude d’informations relatives à la santé (notamment suite au plan Obamacare)

    Dépenses de santé onéreuses et mal remboursées pour le citoyen lambda
  • Diffusion réseaux sociaux, emailing, annonce presse Vidal, bouche à oreille
  • Dire avant définition
  • Moyenne 2,61
  • Selon les Français, un service de santé doit
    Moyenne 2,61
    Le taux de réponse est autour de 70%
  • Selon les Français, un service de santé doit
    Moyenne 2,61
    Le taux de réponse est autour de 70%
  • 51% des Français jugent utile l’application mais paradoxalement 83% pas prêt à payer (prise en compte des réponses comprise entre 4 et 5)
  • 85% pas prêts à payer, 75% la trouvent utile, 53% fiable
  • 94% pas prêts à payer, 60% la trouvent utile, 43% fiable
  • Crédible 60% - utile 62% - essentiel 59% - fiable 58% - utilisation 48% - payer 6%
    On franchit la barre des 50%!
  • Autres: être vérifié par les autorités de tutelle
  • Market study on services offered by pharma in France

    1. 1. Les services de santé proposés par les industries de santé : des usagers favorables mais à certaines conditions… Conférence annuelle du Master marketing de la santé 12 mai 2015
    2. 2. LES POINTS CLÉS DE L’ÉTUDE  L’offre de services de santé à destination des patients et des biens portants est pléthorique…  Etat de l’art des services existants et de la réglementation.  Comment sont-ils perçus par leurs destinataires ?  Quelles connaissances ? Quelles utilisations ? Quels services sont les plus plébiscités ? 2
    3. 3. AGENDA I. Le contexte: les prestations de services au cœur de la santé II. Une vision qualitative des services de santé III. L’enquête et ses principaux résultats IV. Le service de santé idéal: enseignements et perspectives 3
    4. 4. I. LE CONTEXTE: LES PRESTATIONS DE SERVICES AU CŒUR DE LA SANTÉ 1. Qu'est-ce qu'un service de santé? 2. Quelques exemples de services de santé 3. Etat de l’art 4. Réglementation et aspects législatifs 4
    5. 5. Qu’est-ce qu’un service?1 Un service est la mise à disposition d'une capacité technique ou intellectuelle qui ne peut pas être décrite par les seules caractéristiques d'un bien tangible acquis par le client. La notion de service comprend un vaste champ d’activité: 5 Tertiaire non marchand Les activités scientifiques et techniques, la santé et l'action sociale… Tertiaire marchand Les transports, commerces, activités financières…
    6. 6. Besoins Indépendance Connaissances Repos SécuritéAide Confort Equipements Informations Education des patients Informations sur la santé Télémédecine E-commerce Aide à domicile Programme de remise en forme Monitoring Prise en charge globale 6 Source: d’après Roland Berger analysis
    7. 7. 7 Quelques exemples de services de santé2
    8. 8. 8  Sites internet  Blogs  Applications de santé  Chèques santé…
    9. 9. Biogen Idec Sanofi Diabète 9 LES SITES INTERNET DES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES Informations sur la pathologie, témoignages de patients, conseils des professionnels de santé… *SEP: sclérose en plaque
    10. 10. 10 LES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES ET LES BLOGS Favoriser la communication entre patients Abbvie Carenity
    11. 11. Aider les diabétiques à évaluer leurs apports nutritionnels au quotidien. UPSA Boiron 11 LES APPLICATIONS DE SANTE Un accompagnement au quotidien Bayer Vérifier que le médicament est adapté à sa pathologie et de comprendre son mode d’action. Suivre la posologie homéopathique.
    12. 12. 12 LES CHÈQUES SANTÉ POUR LES SALARIÉS DES ENTREPRISES Financer les prestations de santé non remboursées par la Sécurité Sociale
    13. 13. Exemple: En 2005, Bayer a conclu au Danemark un «No cure, No pay » sur Levitra (vardénafil) pour la dysfonction érectile 13 LE « NO CURE, NO PAY » Se faire rembourser son traitement en cas d’insatisfaction  Si le médicament n’est pas à la hauteur « dans la vraie vie » alors le médicament est offert par le laboratoire.
    14. 14. LES SOLUTIONS DE PAIEMENT Les dépenses de santé préoccupent de nombreux Américains 14 E-card (carte de fidélité) Aide pour favoriser l’accès au soin (rabais sur les prix des médicaments, puis Pfizer rembourse par la suite le pharmacien…) Co-Pay Assistance Program Jusqu’à 12 000 $ sur 1 an pour les patients ne pouvant assumer seuls les frais de traitement.
    15. 15. 15 Etat de l’art Présentation de différentes études 3 Etude n°1, pwc, Juin 2007 : Pharma 2020, le marketing du futur Etude n°2, Accenture, Fin 2013 : Pourquoi les industries pharmaceutiques ne peuvent pas ignorer les services orientés patient? Etude n°3, INPES, Décembre 2014 : Les dispositifs efficaces en matière de prévention et d’aide à distance en santé
    16. 16. 16 Alliance des industries pharmaceutiques pour fournir des services de santé  Nouvelles sources de revenus  Marques plus fortes  Meilleures relations avec les patients  Réduction de la menace d’exclusion Etude n°1: Pharma 2020, le marketing du futur Des services de support pour les nouveaux traitements Education des patients souffrant d’insuffisance rénale afin d’améliorer le traitement par dialyse. Surveillance sans fil pour les patients atteints de maladie cardiaque. Soutien psychosocial pour les patients diabétiques.
    17. 17. Etude n°2: Pourquoi les industries pharmaceutiques ne peuvent pas ignorer les services orientés patients? 2000 patients, USA, Fin 2013 Les industries pharmaceutiques doivent proposer des services en complément de leurs produits. Les services doivent être instaurés à la 1ère prise de traitement. Les Américains sont prêts à donner des informations sur leur santé en échange d’informations gratuites ou de services. Des industriels utilisent les canaux digitaux pour entrer en contact avec leur cible.
    18. 18. 18 Etude n°3: Les dispositifs efficaces en matière de prévention et d’aide à distance en santé critères de choix: simplicité, gratuité. considèrent que c’est un progrès pour mieux se soigner. ont confiance en l’industrie pharmaceutique. n’envisagent pas d’acquérir un objet connecté. possédant un objet connecté , l’utilisent pour un suivi régulier. Revue documentaire publiée en mars 2014
    19. 19. Règlementation et aspects législatifs:4 Les laboratoires peuvent-ils légalement fournir des services de santé? 19 Une situation juridique ambigüe….
    20. 20. Les prestataires du service de santé 20 Qui peut être prestataire de service? Article L 5232-3 du CSP Loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne « …Personnels titulaires d'un diplôme, d'une validation d'acquis d'expérience professionnelle ou d'une équivalence attestant d'une formation à la délivrance de ces services et respect des conditions d'exercice et règles de bonne pratique… »
    21. 21. Réglementation des programmes d’éducation thérapeutique Les programmes d’apprentissage sont autorisés par l’ANSM tant qu’ils: 21 - favorisent le bon usage du médicament. - sont conformes aux dispositions de l’AMM. - respectent les droits de la personne malade.
    22. 22. Loi HPST du 21 juillet 2009 Les aides versées par les industries pharmaceutiques aux associations de patients et d’usagers doivent être déclarées et publiées par la HAS. Laboratoires pharmaceutiques / associations de patients : Quelle réglementation? 22
    23. 23. 23  Les interventions qui sortent du cadre de la publicité grand public et qui ne transitent pas par des professionnels de santé ne sont pas soumis à une règlementation spécifique. Limite de la réglementation des services de santé
    24. 24. II. UNE VISION QUALITATIVE DES SERVICES DE SANTÉ 1. Présentation de l’étude qualitative 2. Principaux points évoqués 3. Analyse des interviews 24
    25. 25. Présentation de l’étude qualitative1 25 Entretien individuel et semi-directif  Identifier les thèmes les plus pertinents pour notre questionnaire. Guide d’entretien n=120 Malade ou non Genre Âge Ile de France & Province
    26. 26. Connaissance des services de santé proposés par les laboratoires Confiance qu’ils y accordent Leurs attentes et besoins? Avis sur quelques services présentés Le service idéal selon eux Principaux points évoqués2 27
    27. 27. Les services de santé : des termes flous… Les services de santé des labo ? Oui je connais , c’est quand je vais par exemple faire une prise de sang… 49 ans, malade Analyse des interviews:3 28 19 ans, non malade Service de santé des labos? Je sais pas trop… Je pense à quelque chose de privé, santé privé, c’est toujours pour moi aider les autres mais aussi faire payer les gens…
    28. 28. Les laboratoires pharmaceutiques : une image mitigée, entre scandales, rentabilité et image de marque… J’ai confiance en ces labo car ils ont une bonne image de marque depuis longtemps, ils ont déjà fait leurs preuves. 20 ans, non malade Labos? Je pense direct aux prothèses PIP.. Et puis à l’autre truc… Mediator. 72 ans, malade 29
    29. 29. Une image de sérieux est demandée en terme de services de santé il faut qu’il y ait un relai de la part de mon médecin traitant car je n’ai pas la capacité scientifique suffisante pour comprendre. 62 ans, non malade 72 ans, malade 30 Il faut une image de sérieux, une tablette/un jeu c’est frivole, il faut qu’on croit en l’analyse des données!
    30. 30. Bien que très peu abordé de façon spontanée, le sujet de confidentialité des données personnelles fait débat C'est dangereux pour la vie privée, et surtout tu ne sais pas ce que tu envoies et à qui. Ce n'est pas fiable! Il faudrait qu’il y ait une charte de confidentialité. 21 ans, malade 62 ans, non malade 31
    31. 31. Le rôle des professionnels de santé est perçu comme un gage de confiance et de qualité de la part de tous nos interviewés Ça émanerait de médecins, d’hôpitaux, je serai plus confiante Pour une personne lambda n’ayant aucune connaissance c’est important d’être accompagnée et conseillée par un professionnel de santé 24 ans, malade 62 ans, non malade Je préfère quelque chose qui vienne d’un médecin et encore. 21 ans, malade 32
    32. 32. Des interviewés réceptifs aux services de e-santé (site web, applications, serious games) Les Serious games? Du moment que ce n'est pas envoyé à des entreprises pour proposer des médocs ou des services, ça peut être utile. 33 62 ans, non malade Ma mère qui a 82ans commence à s’intéresser à internet, il faut initier la génération sénior! 21 ans, malade
    33. 33. Les brochures et autres formats papiers sont des valeurs sûres et indémodables, surtout auprès de la gent féminine. La e-card de Pfizer ? Je suis contre, ça me fait penser à une banque, le labo ne doit pas parler argent c’est comme un médecin! Les brochures ? C’est le meilleur truc, pas besoin d’électricité! 34 49 ans, malade La e-card de Pfizer ? Pff C’est comme la carte d’Auchan, c’est nul! 20 ans, non malade 24 ans, non malade
    34. 34. AVIS SUR LES FORMATS PRÉSENTÉS 35
    35. 35. Chez les… jeunes quadras séniors Brochure Oui c’est bien, c’est utile C’est le meilleur truc, pas besoin d’électricité C’est bien Site C’est très bien, ça change de doctissimo et de tous les sites bizarres Il est reconnu par l’état? Si oui, ok Ma mère qui a 82ans commence à s’intéresser à internet il faut initier la génération sénior Application Je trouve ça très bien, d’ailleurs j’utilise toujours Si j’avais un iphone, je ferais ça C’est frivole ça ne fait pas très sérieux Serious Game Ça devrait être utilisé à l’école Je sais pas… c’est un plus, sans plus C’est frivole ça ne fait pas très sérieux Autodiagnostic Utile si c’est fait par des médecins uniquement Pourquoi pas si c’est bien contrôlé C’est bien Association Devrait être mis en avant par les labos Je ne savais pas que c’était un service J’ai des réserves quant à l’intérêt du labo Cartes de paiement C’est comme la carte Auchan, nul C’est de l’arnaque, et du business Je ne connais pas AVIS DES SONDES FEMMES Analyse des avis féminins sur les formats présentés 37
    36. 36. Chez les… jeunes quadras séniors Brochure Pas utile, car gaspillage de papier C’est bien La responsabilité du labo doit être engagée au sujet des informations qu’ils mettent Site Très bien, surtout les vidéos, c’est parlant Les patients me racontent n’importe quoi en fonction de ce qu’il voit sur internet! C’est important que ce soit bien fait Application Très pratique sauf quand pas de suivi rigoureux, pas beaucoup de demande donc développeur non investi C’est bien pour le suivi C’est important que ce soit bien fait Serious Game Très ludique je ne vois pas d’inconvénient Peut être intéressant Peut être mais pour les jeunes Autodiagnostic Mitigé… enfin pas très bien, comment on calibre l’appli? Je préfère un DM Pourquoi pas si c’est bien fait Oui mais j’aurais besoin que mon médecin cautionne le résultat Association Pour moi c’est pas un service C’est de la pub pour le labo C’est bien pour l’association Cartes de paiement Je suis contre, ça me fait penser a une banque, le labo ne doit pas parler argent c’est comme un médecin Je ne connais pas M’intéresse pas AVIS DES SONDÉS HOMMES 39 Analyse des avis masculins sur les formats présentés
    37. 37. Les services de santé: un terme flou… Importance du rôle des professionnels de santé: gage de confiance/qualité ♀ + ♂ confidentialité non spontanément évoquée Attachement à ce qui est déjà connu Image du laboratoire très contingente à l’actualité LES SERVICES DE SANTÉ : CONCLUSION DE L’ETUDE QUALITATIVE 40
    38. 38. 41 III. L’enquête et ses principaux résultats 1. Présentation de l’étude quantitative 2. Face à la santé 3. Face aux laboratoires pharmaceutiques 4. Face aux services de santé 5. Les principales attentes des Français
    39. 39.  Questionnaire mis en ligne sur Survey monkey  Evaluation de la perception des services de santé  Identification des attentes sur le service idéal de santé Présentation de l’étude quantitative1 Répondants MaladesMoyenne d’âge 51.74% 24.71% 23.55% Une ville de plus de 100 000 habitants Une ville entre 10 000 et 100 000 habitants Une ville ou un village de moins de 10 000 habitants 44% 34% 22% CSP- (ouvriers, étudiants, retraité) CSP+ (cadre, cadre supérieur, chef d'entreprise) CSP moyen (employé, artisan, commerçant) CSP – CSP + CSP moyen
    40. 40. Face à la santé2
    41. 41. 44 se préoccupent de leur santé 4.2 3.68 3.2 2.66 Médecin Pharmacien Médicaments Laboratoires pharmaceutiques 1- Pas du tout confiance 5- Tout à fait confiance Les Français sont soucieux de leur santé
    42. 42. 45 1er 2e 3e 4e 5e 7e 6e Médecin Internet Pharmacien Entourage Autres professionnels de santé Association de patients Laboratoire pharmaceutique Les sources d’informations en terme de santé
    43. 43. 46 68% des sondés recherchent occasionnellement des renseignements médicaux 2% 9% 17% 18% 54% Autre Effets secondaires Médicaments Bien être Maladies Autres
    44. 44. 47 Les dépenses moyennes des médicaments non remboursés sont comprises entre 20 et 50 € par individu Prise de médicaments Dépense moyenne en médicaments non remboursés 7% 67% 26% Jamais Occasionnellement Régulièrement 39% 42% 19% Moins de 20€ 20 € - 50 € Plus de 50 €
    45. 45. Face aux laboratoires pharmaceutiques3
    46. 46. 49 37% des sondés pensent que le 1er rôle des laboratoires pharmaceutiques est la fabrication de médicaments Rôles des laboratoires pharmaceutiques 1% 1% 2% 23% 36% 37% Accompagnement du malade Prise en charge de la bonne santé des malades Offre de services pour les malades et leur entourage Vente de médicaments Recherche sur les maladies Fabrication de médicaments
    47. 47. 50 Les sondés ont en moyenne une bonne connaissance des laboratoires pharmaceutiques mais sans forcement faire le lien entre ces derniers et les médicaments qu’ils consomment Capables de nommer 5 laboratoires pharmaceutiques Ne font pas le lien entre le médicament consommé et le laboratoire qui le fabrique 26% 46%
    48. 48. Face aux services de santé4
    49. 49. 52 Le service infirmier à domicile est le plus communément connu Service de santé spontanément cités 5% 5% 12% 14% 18% 46% Aide au suivi de traitement Conseil téléphonique par l'assurance maladie Support d'information sur des maladies ou des traitements Ne sais pas Aide à la personne à domicile Service infirmier à domicile
    50. 50. 53 Selon 38% des sondés, le médecin est le plus légitime pour proposer des services de santé 2% 6% 12% 20% 22% 38% Autres Laboratoire pharmaceutique Association de patient Pharmacien Infirmière Médecin Légitimité pour proposer des services de santé Infirmier
    51. 51. 54 « Prestation proposée par un laboratoire pharmaceutique qui, à l’aide d’un support matériel ou autre, aide l’utilisateur au quotidien dans la gestion et la compréhension d’une pathologie, d’un traitement ou de son bien-être. » Résultats après définition
    52. 52. 55 Les services de santé: Bien plus que des termes flous, une pratique peu utilisée… 51% 78% Utilisation des services de santé 51% 30% 19% 78% 21% 1% Non Oui Ne sais pas Après définition Avant définition
    53. 53. 56 Selon les sondés, l’offre de services des laboratoires pharmaceutiques se limite à la brochure papier et au site internet Types de services proposés par les laboratoires pharmaceutiques 1% 7% 7% 14% 15% 28% 28% Autre Assistance d'un infirmier Aide à domicile Conseil téléphonique Applications mobiles liées ou non à des dispositifs médicaux Brochure Site internet Autres
    54. 54. 57 Selon 21% des sondés, les laboratoires pharmaceutiques proposent des services de santé afin de vendre plus de médicaments Intérêt des services de santé pour les laboratoires pharmaceutiques 11% 11% 17% 20% 20% 21% Améliorer la qualité de vie des individus Fidéliser ses patients Avoir une meilleure image de marque Améliorer la santé en général Se faire connaître Vendre plus de médicaments
    55. 55. 58 28% des sondés pensent que les services de santé s’adressent à tout le monde 5% 9% 14% 20% 24% 28% A l'entourage des malades Aux personnes âgées Aux malades chroniques Aux professionnels de santé Aux individus sous traitement A tout le monde A qui s'adressent les services de santé
    56. 56. 59 30% des sondés pensent que les services de santé servent à améliorer la qualité de vie des utilisateurs 4% 8% 15% 20% 23% 30% Ne pas être malade Moins aller chez le médecin Mieux comprendre sa maladie Savoir mieux se soigner Aider au quotidien les malades Améliorer la qualité de vie des utilisateurs Intérêt des services de santé pour l’utilisateur
    57. 57. Des sondés pensent que les laboratoires pharmaceutiques font appel à des professionnels de santé. 60 Les professionnels de santé et les services de santé Des sondés pensent que le relai par un médecin est essentiel.
    58. 58. Les principales attentes des Français5
    59. 59. 62 Un service de santé gratuit et indépendant des laboratoires pharmaceutiques estiment que les laboratoires pharmaceutiques ne représentent pas l’acteur favorable pour proposer des prestations de services. ne sont pas prêts à utiliser un service de santé si celui-ci est payant. réclament le relai d’un professionnel de santé.
    60. 60. 64 Un service de santé à triple action: Le service de santé : bénéfices attendus 2.84 3.34 3.55 3.62 3.65 3.71 3.88 3.89 3.95 1 2 3 4 5 Aspect ludique Réduction des dépenses de santé Rapidité Gain de temps Approche plus personnelle d'une pathologie Practicité Information supplémentaire sur une pathologie Facilité d'utilisation Amélioration de la qualité de vie Pas du tout Tout à fait
    61. 61. Des attentes disparates en fonction des individus
    62. 62. 66 Des femmes plus proches des professionnels, des hommes plus attirés par le numérique et plus ouverts aux services Adoption d’un service de santé par… Les femmes Les hommes Absence d’un professionnel de santé Service payant Manque d’informations Contact direct Support numérique Prêts à l’utiliser
    63. 63.  Les personnes âgées et les quadras connaissent mieux et plus les services de santé proposés par les laboratoires, ils sont également plus attentifs aux laboratoires produisant leurs médicaments.  Ce sont les personnes âgées qui logiquement ont le plus souvent utilisé les services de santé  Il n’existe pas de différences liées à l’âge au niveau de la perception et des intentions d’utilisation futures des services. 67 Les personnes âgées plus connaisseuses et plus utilisatrices de services
    64. 64.  Les malades sont plus intéressés par la santé et les services de santé  Ils sont également plus enclins à utiliser les supports directs comme le téléphone.  Ils connaissent mieux les services et les utilisent plus.  Par contre ils accordent une importance encore plus grande à la présence d’un professionnel de santé dans le processus d’utilisation du service. 68 Des malades plus avertis que les biens portants
    65. 65. 69 IV. LE SERVICE DE SANTÉ IDÉAL 1. L’application digitale 2. Le service sous forme de BD 3. Le site internet 4. Le service direct: numéro patient 5. Enseignements et perspectives Bande dessinee sur le diabete « l’insuline, parlons-en ! »
    66. 66. 70 L’application digitale1 UN RÉSULTAT PARADOXAL ! 3.4 3.35 3 2.45 2.62 2.01 1 2 3 4 5 Utile Fiable Crédible Essentiel Prêt à l'utiliser Prêt à payer Pas du tout Tout à fait
    67. 67. 71 Le service sous forme de BD2 UN ATTRAIT PERMANENT POUR LE PAPIER Bande dessinée sur le diabète « l’insuline, parlons-en ! » 3.87 3.64 3.46 3.22 3.32 2.34 1 2 3 4 5 Utile Crédible Fiable Essentiel Prêt à l'utiliser Prêt à payer Tout à fait Pas du tout
    68. 68. 72 Le site Internet3 UN SERVICE JUGÉ UTILE 3.51 3.35 3.25 2.99 3.13 1.91 1 2 3 4 5 Utile Crédible Fiable Essentiel Prêt à l'utiliser Prêt à payer Pas du tout Tout à fait
    69. 69. 73 Le service direct: numéro d’informations4 LES FRANÇAIS OPTENT POUR LA PROXIMITÉ DIRECTE Numéro d’informations patient présent sur la notice du Doliprane 3.59 3.58 3.54 3.47 3.27 1.89 1 2 3 4 5 Utile Crédible Essentiel Fiable Prêt à l'utiliser Prêt à payer Pas du tout Tout à fait
    70. 70. 75 Que doit faire un service de santé? Caractéristiques du service de santé idéal 3.88 3.96 4.06 4.22 4.22 4.34 4.37 4.41 4.46 4.53 4.53 1 2 3 4 5 Economies de la securité sociale Aider l'entourage dans la prise en charge Rendre plus autonome Etre gratuit Aider à rester en bonne santé Préventif Relai d'un PDS Etre informatif Faciliter la vie des patients Confidentiel Etre recommandé par un PDS Pas du tout Tout à fait
    71. 71. le plus utilisé Site Internet Application Mobile Ligne téléphonique 76 Enseignements et perspectives5 préféré Relation directe avec le professionnel de santé Support téléphonique Support numérique (application internet, mobile) idéal Est recommandé par un professionnel de santé tout en étant confidentiel Faciliter la vie des patients Apporter des informations sur la pathologie et les médicaments
    72. 72. 77 CE QU’IL FAUT RETENIR…
    73. 73. 78 Des services de santé à adapter au public concerné Non plus un atout différenciant mais une obligation pour les laboratoires qui veulent rester dans la course ! Les services de santé:
    74. 74. 79 Un acteur clé dans les services de santé, de plus en plus curieux et connecté mais toujours fidèle aux professionnels de santé. Le patient:
    75. 75. 80 Service le plus apprécié ? Les applications d’e-santé, gratuites et simples pour les hommes, les services en relation directe avec le patient pour les femmes.
    76. 76. 81 Quid des données personnelles collectées par les différents services? Réglementation floue… Changement peut être imminent ?
    77. 77. 82 Merci pour votre attention
    78. 78. 83 Discussion avec Fabrice GILLAS Directeur des Programmes Patients, Laboratoire AbbVie

    ×