Les réseaux de financement

2 055 vues

Publié le

Panorama des solutions de financement « traditionnels » et « alternatifs » qui facilitent le développement du projet entrepreneurial

Publié dans : Business
1 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 055
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • CCA : Comptes-courant d’associés, rémunéré aux taux pratiqués par les établissements de crédits.
  • L’ARCE : L’aide à la reprise et à la création d’entreprise2 versements : 1er à la création, le 2nd 6 mois + tard.Possible si l’entrepreneur à l’ACCRECumul : Dans la limite de 70% de son ancien salaire – Cumul de 15 mois maxi.
  • Distinction entre les financements dilutifs et non-dilutifs
  • Banque Publique d’Investissement (Oséo + Fonds Stratégique d’Investissement + Caisse des dépôts)
  • La location longue durée permet de devenir propriétaire à la fin du contrat (= leasing).Conseil : ne pas hésiter à mettre en concurrence les banques.Conseil : faire travailler les banques.Conseil : répartir les risques sur plusieurs banques.Conseil : on peut-être bien noté par sa banque sans le savoir, elle ne souhaitera pas nous voir partir.
  • La garantie ne couvre pas l’emprunteur. Ainsi, si l‟emprunteur a gagé son habitation principale ou tout autre bien personnel pour couvrir son prêt, la banque pourra faire jouer ce gage et vendre cette habitation pour obtenir le remboursement du prêt (en cas de défaillance de la startup), avant de faire jouer la garantie BPI France.
  • Les personnes en interdit bancaire ou en surendettement peuvent officiellement avoir accès au crédit. En pratique, tout dépend du taux de surendettement (le conseiller ADIE le vérifie auprès de la Banque de France).
  • Les personnes en interdit bancaire ou en surendettement peuvent officiellement avoir accès au crédit. En pratique, tout dépend du taux de surendettement (le conseiller ADIE le vérifie auprès de la Banque de France).Le parrainage obligatoire est surtout valable pour RE.
  • Distinction entre les financements dilutifs et non-dilutifs
  • Avantage Madelin : L’investissement dans une société non-côtée offre une réduction d’impôts de 18% de l’investissement réalisé. Dans la limite de 20 000€ pour un célibataire et de 40 000€ pour un couple. Sous réserve de conserver les titres au moins 5 ans.Loi TEPA : L’investissement au capital d’une PME non-côtée offre une réduction de 50% de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Dans la limite de 50000€. Sous réserve de conserver les titre au moins 5 ans.
  • Exemples : Fonds Stratégique d’Investissement (public) ; Axa Private Equity ; Goldam Sachs (privés).
  • Les réseaux de financement

    1. 1. financement Les réseaux de
    2. 2. @renoufjeremie 3ans à l’incubateur du Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) ans de développement de projet avec le service essaimage d’EDF2 mois à l’Agence Pour la Création d’Entreprise (APCE)12 26 Sept. 2014 à l’Institut Supérieur du Commerce de Paris (ISC) (doctorat) depuis Qui suis-je ? mois en tant que chargé de 1er accueil création d’entreprise en collectivité locale
    3. 3. o Maîtriser les modes de financement classiques à la création, reprise et au développement de l’activité o Comprendre leurs modes d’intervention dans le cycle de vie de l’organisation o Apprendre à trouver du financement autrement o Connaître les outils et les acteurs utiles o Savoir mettre en application pour sa propre activité La démarche proposée …
    4. 4. Le financement de l’entreprise
    5. 5. Panorama du processus de financement Outre le capital de départ, l’entrepreneur dispose d’un grand nombre de sources de financement, publiques ou privées. A chaque source de financement, une utilisation dans l’activité de l’entreprise. A chaque source de financement, une période d’intervention également.
    6. 6. Les fonds de l’entrepreneur ou de son entourage (love money) sont à la base de tout financement. Leurs utilisations diffèrent. Trésorerie Financement du patrimoine de l’entreprise notamment Capitaux Financement des charges liées à l’activité notamment CCA Créance d’un associé sur la Société, remboursable et rémunéré Les fonds personnels / la « love-money »
    7. 7. Les aides du Pôle Emploi vs. Cumul des revenus L’ARCE Les nouveaux revenus du dirigeant d’entreprise se cumulent avec ses indemnités ARE Permet d’obtenir directement 45% du total de ses indemnités en deux versements En 2012, plus de 50%des ARCE ont été attribués aux auto-entrepreneurs
    8. 8. Source : O. Ezratty ; Accompagnement des startup en France ; Mars 2015 (modifié) Le panorama du financement Plan Amorçage Développement Lancement Expansion Financements privés Financements publics Aides privées OrientésR&D Variés « Love Money » Business Angels VC – Capital risque VC - Amorçage VC – Capital dvl Fonds d’amorçage Aides européennes, FEDER, … BPI, JEI, PCE, Avances, … Pôles de compétitivité Crédit impôt recherche Concours national JEI Incubateurs Pépinières Aides à l’export (Ubfrance, …) Collectivités locales et Chambres consulaires (CCI, CMA) Prêts d’honneur Intel Capital, Google Venture Microsoft BizSpark, Sun Micosystèms, Orange, SFR Développement, … Crowdfunding
    9. 9. Les trois catégories de financement externe Suivant le processus de financement vu précédemment, chaque source de financement utilisée va avoir son propre rôle dans le développement de l’activité. On peut répartir ces sources de financement en trois grandes catégories : les banques et BPI – Banque Publique d’Investissement (ex : Oséo), les réseaux nationaux ainsi que les initiatives privées et capitaux risqueurs.
    10. 10. 1. Banques et BPI
    11. 11. Le rôle de la banque Prêt à court terme Finance le cycle d’exploitation sur une courte période. Souvent réservé aux entreprises déjà installées avec de bonnes garanties. Prêt à moyen ou long terme Finance les besoins en immobilisation de l’entreprise Location longue durée Finance un bien mobilier ou immobilier qui demeure la propriété de la banque durant la durée du contrat. La banque finance (en priorité) les besoins en capitaux de l’entreprise, avec un minimum de risque
    12. 12. Garanties de 20% à 70% du montant du prêt Montant garanti de 5k à 1500k Prêt de 6 mois à 7 ans Frais de traitement de dossier de 2% à 2,5% du montant Bénéficiaires variables (femmes, artisans, …) Taille et âge de l’entreprise variables Les garanties Une garantie émise par un organisme financier permet de garantir le remboursement de tout ou partie d’un prêt bancaire en cas de défaillance de l’emprunteur. La garantie intervient en complément des garants demandés par l’organisme bancaire.
    13. 13. Exemple simplifié L’entreprise de Julien a bénéficié d’un crédit de 60 000 euros, assorti d’une caution personnelle du dirigeant à concurrence de 30 % de l’encours du crédit. Bpifrance a apporté sa garantie à concurrence de 70 % Hypothèse : Liquidation judiciaire Capital restant dû (dette) 40 000 € Récupération (caution personnelle de 30%) - 12 000 € Créance bancaire irrécouvrable 28 000 € Part garantie par BPI France (70%) - 19 600 € Perte constatée 8 400 €
    14. 14. Pour les jeunes, exemples Pepite Formations, financement, accompagnement et immersion en entreprise pour les jeunes des quartiers Créa jeunes Accompagnement et concours à destination des étudiants- entrepreneurs jusqu’à 30 000 euros de financement Prix Moovjee Financement, mentorat et communication pour les jeunes entre 18 et 26 ans
    15. 15. 2. Les réseaux nationaux
    16. 16. L’ADIE Prêt à la personne avec caution Montant maximum de 10 000 € Remboursement jusqu’à 48 mois Taux (<6k) : 7,17% Taux (>6k) : 6,38% Frais de dossier : 5% Tout public n’ayant pas accès aux crédit bancaire classique
    17. 17. France Initiative et Réseau Entreprendre Prêt à la personne sans caution Montant de 1 000 € à 50 000 € (90 000 € pour les projets innovants) Remboursement jusqu’à 5 ans Taux : 0% Frais de dossier : 5% Tout public Entreprise de moins de 3 ans Obligation de prêt bancaire Accord en comité d’engagement et suivi d’un parrain
    18. 18. 3. Les initiatives privées et capitaux risqueurs €
    19. 19. Les financements dilutifs et non-dilutifs Dilutifs Ils impactent directement la répartition du capital de l’entreprise. Non-dilutifs Ils n’ont aucune conséquence sur la répartition du capital. Répartition du capital Tous les financements n’impactent pas de la même manière l’activité de l’entreprise. Notamment en cas de financement du patrimoine, le capital peut être réparti entre les actionnaires.
    20. 20. Le panorama du financement Plan Amorçage Développement Lancement ExpansionBesoins Temps Love money 1-10K Business- Angels 50-500K Fonds d’amorçage 500K-3M Capital risque 3-10M Capital développement Bourse 10M-… Crowdfunding 10-50K
    21. 21. Le secteur du crowdfunding Social Projets artistiques ou solidaires Don et contre don Projets caritatifs Investissement Projets entrepreneuriaux variés Pas de rémunération Contreparties généralement non financières Prêts, participation au capital, réductions d’impôts
    22. 22. Don et contre don Investissement La répartition du marché du crowdfunding Généralistes Spécialistes
    23. 23. Réussir à financer son projet Entourage Amis, famille, voisins… Relais Amis d’amis Grand public Tous 50 % 30 % 20 %
    24. 24. Profils Se rémunèrent en cas de « sortie » de l’entreprise : vente ou entrée en bourse et dividendes Rémunérations Anciens entrepreneurs de plus de 50 ans Jeunes entrepreneurs à succès Cadres supérieurs aux stock-options revendues Avantages L’avantage Madelin et la loi TEPA permettent une réduction de leurs impôts Les business angels
    25. 25. Les business angels Base thématique Surtout dans les domaines technologique, technique et internet Base d’anciens Initié et soutenu par les Alumnii des Grandes Ecoles Base géographique Implantés surtout dans en Ile-de-France et dans les régions à fort développement économique
    26. 26. Principale sources des entreprises innovantes non cotées en France en valeur Durée 10 ans en moyenne : 1-2 ans pour l’entrée ; 4-6 ans pour le ROI ; 1-2 ans pour la sortie Formes FCPR (Fonds Communs de Placements à Risque) et FCPI (Fonds Communs de Placements dans l’Innovation) Eligibilité Labélisation « Entreprise innovante au titre des FCPI » par BPI ou 1/3 du CA dédié à l’innovation Les fonds de capital risque
    27. 27. Fondateur de Free, co-fondateur de Kima Ventures Xavier Niel
    28. 28. Fondateur de Meetic et Jaïna Capital Marc Simoncini
    29. 29. Co-fondateur de PriceMinister et Isai Capital Pierre Kosciusko Morizet
    30. 30. La présentation est disponible sur http://fr.slideshare.net/JeremieRenouf
    31. 31. Merci ! Jérémie RENOUF jrenouf@iscparis.com @renoufjeremie

    ×