STAGEDESIGN              2003-2007                          J EROEN GERAT S                          BACH LAAN            ...
installation design,                                              Brussels 2003-2004« Le Divin est une société, un ensembl...
02 portfolio-jg-stagedesign
02 portfolio-jg-stagedesign
02 portfolio-jg-stagedesign
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

02 portfolio-jg-stagedesign

124 vues

Publié le

Jeroen Gerats - Portfolio - Stagedesign

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
124
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

02 portfolio-jg-stagedesign

  1. 1. STAGEDESIGN 2003-2007 J EROEN GERAT S BACH LAAN 2 1 2 2 5 2 N B V O O R S C H O T E N + 3 1 6 3 9 2 7 1 6 9 9 j g h g e r a t s @g m a i l . c o m P O R T F O L I O
  2. 2. installation design, Brussels 2003-2004« Le Divin est une société, un ensemble de relations » Octavio PazThe Ballroom DanceIntroductionDans le milieu des années 1940, l éruption des salles de f? fit ressentir pratiquement tes separtout dans le monde. Ce phénom? ne certainement relié ? de la II guerre mondial vint la findonner un souffle d espoir ? une soci été traumatisée par ces ann ées noires. Il fallaitprovoquer les rencontres, apaiser les chagrins et oublier la cruautde la violence. éC était aussi le moment o? beaucoup de couples se sont reconstitués dans les salles de f? tesapr?longue séparation. Les Ballrooms représentaient alors des espaces sacrés pour la s unerencontre, un lieu de communion physique qui approche les ? tres. Chaque geste é tait uncode eucharistique faisant de la danse un rituel majeur. Un rituel unissant les corps ivres dejoie, dans une société fatiguée par les horreurs et la solitude.Il est certain que beaucoup d hommes ne sont pas rentr apr? és s la guerre et que de couples sesont vus mutilés indé niablement. Dans cette feinte les femmes solitaires occupent les tablesvides des salles de f ? l espoir de reconstruire un bonheur. Au milieu de cette tes dansambiance tamisée, des flots de larmes salées coulent entre les jolies notes de musique dansun monde blessé ? jamais.Le Ballroom, un endroit o? pouvaient se rencontrer dans un cadre de musique, les genslumi?re et cocktails. Un espace pour danser et c élébrer, ensemble, une nouvelle vie. Unespace pour l amusement et la joie de vivre. Apr ? s les horreurs de la guerre, l acte deconstruire un Ballroom peut ? tre perçu comme un rituel pour donner nouvelle vie etperspective ? et ? la ville ses habitants.La fonction d implémentation de cet espace dans la configuration de la ville été de larajeunir et de la transformer en une nouvelle ville.Sous cette lumi? aimerions regarder l histoire des fondations des villes et la position re, nousdes espaces rituels et des espaces de élébration ? c l intérieur et examiner les structures, leurconfiguration de base et leur signification pour la société. Cela pour découvrir structure(s)pour organiser l espace et lui donner forme dans un sens sacr é.

×