mercredi 6 juin 2012 - N° 2225 1€DÈS LE 9 JUIN, ASSURONS LA VICTOIRE DES CANDIDATS                                        ...
EDITORIAL                                POUR ET AVEC LE P.P.M.,                              PARTOUT DES CANDIDATS DE QUA...
EDITORIAL                                                             A la tête dʼune très grosse commune,                ...
PROFESSION DE FOILe Progressiste - Page 4 - mercredi 6 juin 2012
PAROLES CITOYENNES                   « MANMAY-LA, RÉTÉ VÉYATIF ! … »Tout ne sʼest pas arrêté le 6 mai        lʼéchec dʼun ...
MANDATURE               Mandature DE SERGE LETCHIMY(suite et fin)                                                SOCIETESa...
MANDATURECohésion sociale et Lutte contre les discriminationsTout au long de son mandat, Serge Letchimy a dénoncé le carac...
MANDATURELes langues créolesLe 6 avril 2009, lors du débat sur le développement économique des Outre-mer, le député a pré-...
PLENIERE REGIONALE   D’ABORD DES REMOUS, PUIS DES EAUX APAISÉESLa plénière du jeudi 31 mai 2012 a donné lieu à des empoign...
PLENIERE REGIONALE                Crédit photo Gérard DORIONquels nos «  patriotes  » repro-        SAUVONS LE TOUR DES ...
DESSINSLe Progressiste - Page 11 - mercredi 6 juin 2012
KALEIDOSCOPE  Annie CHANDEY,                 fête de la famille               La conseillère municipale Danielle VERAYIE...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2225

250 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
250
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2225

  1. 1. mercredi 6 juin 2012 - N° 2225 1€DÈS LE 9 JUIN, ASSURONS LA VICTOIRE DES CANDIDATS AU SOMMAIRE - PARTOUT, DES CANDIDATS DE QUALITÉ PP.2 à4 - MANDATURE 2007- 2012 (FIN) PP.6 À8 Luc Louison CLEMENTE suppléante: Yvonne TRITZ suppléante: Odile JALTA« ENSEMBLE POUR UNE MARTINIQUE NOUVELLE ». PAS D’ABSTENTION ! - DEUX DESSINS DE TITIS (P.11) (PP.2/3) P.11 « Le Progressiste » est disponible en librairies, grandes surfaces et stations-service. Réclamez-le. Sur Radio Sud-Est, le dimanche à 11h30, écoutez nos élus. « Les meilleurs spécialistes des affaires martiniquaises sont les Martiniquais eux-mêmes » (Dr ALIKER)
  2. 2. EDITORIAL POUR ET AVEC LE P.P.M., PARTOUT DES CANDIDATS DE QUALITÉ. La Victoire est à notre portée… Par Jeannie DARSIERES Le P.P.M., grand Parti Martiniquais, avec des structures solides et organisées, une direction dé- mocratique, des militants loyaux et aguerris par 60 ans de luttes et de victoires, est un paravent, un phare, une boussole ; tous ceux qui l’ont trahi ont reçu en pleine face le crachat du mépris… Aimé CESAIRE, le fondateur d’excellence, Pierre ALIKER, Camille DARSIERES, ont laissé en hé- ritage à nos militants, à notre Peuple, un outil performant, mais performant parce qu’il trace des sillons où poussent les graines du Progrès, et parce qu’il repose sur une doctrine inchangée, celle de la Dignité, de la Responsabilité et de la Confiance en la Nation Martiniquaise : notre Doctrine est inchangée depuis 1958. Jeannie DARSIERES LA CIRCONSCRIPTION DE FORT-DE-FRANCE ments et sa pratique militante, a prouvé quʼon pou- vait COMPTER SUR LUI. Et ce ne sont pas lesAprès les grands fondateurs que nous avons cités, ambitions personnelles et sauvages de celui-ci ounotre P.P.M., animé aujourdʼhui par Serge LET- de cet autre dans la circonscription atlantique quiCHIMY, fidèle à cet héritage, avec une équipe qui peuvent nous faire changer dʼavis !a fait ses preuves, porte haut ces principes indé- Le maire de Trinité a toujours loyalement travaillélébiles. Et cʼest tout naturellement quʼà Fort-de- AVEC nous : à Paris, cʼest de concert, et sponta-France, le Président du Parti, Serge LETCHIMY, nément, quʼil œuvre avec Serge LETCHIMY pouraccompagné de notre vaillant Secrétaire Général, défendre les causes martiniquaises ; à la Marti-Didier LAGUERRE, vont défendre nos couleurs nique, lors des Régionales et des Sénatoriales, ille Samedi 9 juin. Une exceptionnelle mobilisation a toujours respecté les décisions du Groupe, ap-doit inspirer lʼélectorat de Fort-de-France, car le portant ça et là des réflexions judicieuses et dés-défi est de taille : Montrer notre gratitude à un Par- intéressées qui ont toujours fait avancer leslementaire qui a travaillé rudement pour faire choses.triompher les projets martiniquais à lʼAssemblée Hier, François HOLLANDE est sorti largement enNationale, pour faire des propositions fécondes tête dans cette circonscription : il a obtenu 29.519sur le Logement, la Culture, la Biodiversité, lʼAgri- suffrages dans les 5 communes constituant leculture, et lʼEconomie en général. Centre Atlantique (sur 42.000 votants). Louis -Jo-Là bas, notre Député sortant, qui ne fait rien à moi- seph MANSCOUR, mandataire de François Hol-tié, est un parlementaire respecté de tous, dont la lande, peut et doit engranger dʼautres succès, pourlégitimité est évidente, et en le réélisant massive- permettre quʼil poursuive le beau travail com-ment, maintenant que la France a choisi la mencé, en accord avec Serge LETCHIMY.Gauche, nous permettrons quʼil poursuive le travailentamé et quʼil pèse fortement sur lʼaction du Gou-vernement. LE SUD… Serge LETCHIMY, cʼest le meilleur, à nʼen pasdouter ! Malgré les apparences, et nos hésitations dues à des critères qui, somme toute, se sont révélés in- certains, lʼAlliance «  Ensemble pour une Marti- LA CIRCONSCRIPTION DU CENTRE ATLANTIQUE nique Nouvelle » a fait le BON CHOIX ; Arnaud RENE-CORAIL.Le P.P.M., le Groupe «  Ensemble pour une Marti- Le Maire des Trois-Ilets ne doit avoir aucun doute ;nique Nouvelle », ont, dʼune seule voix plébiscité cette « réquisition » lʼhonore et donne à sa dési-la candidature de Louis Joseph MANSCOUR. gnation un caractère noble et incontournable, quiNous lʼavons fait, non par souci de plaire à un impose à tout militant, tout citoyen véritablementquelconque allié socialiste, non pour respecter un de gauche, dʼaider à son élection.parlementaire sortant, qui a toujours consciencieu- Car RENE-CORAIL nʼest pas nʼimporte qui ; cetsement fait son travail à la Chambre ; nous lʼavons homme affable, réservé, découvre son sérieux etfait parce que, après mûres réflexions, notre sa volonté farouche de servir. Toute son expé-conviction de gauche nous a poussés à choisir sû- rience dʼélu a montré quʼil était un serviteur loyalrement celui qui, par son action de tous les mo- et désintéressé, au seul service dʼune grande Le Progressiste - Page 2 - mercredi 6 juin 2012
  3. 3. EDITORIAL A la tête dʼune très grosse commune, SCHOELCHER, il a montré son esprit dʼéquipe, sa connaissance des dossiers, et son goût des responsabilités ; son travail à la Région actuellement le prouve bien. De formation financière, à lʼépreuve de la ges- tion bancaire, il est vraiment en connaissance des problèmes économiques et sociaux, et le travail de labourage méthodique quʼil fait sur le terrain de ces 17 communes (ce nʼest pas rien !) qui constituent la circonscription, ne le rebute pas ; dʼautant plus que cette partie du territoire connaît des retards structurels graves ( schéma de développement, trans- ports, agriculture…), quʼil faut, de façon ur- gente, prendre à bras le corps. Et ses convictions profondes sont un gage de succès ; Ne dit-il pas : «  on est vraiment Luc Louison CLEMENTE dans un jeu de construction démocratique ; suppléante: Odile JALTA on est à lʼaube de quelque chose dont on nʼa pas encore soupçonné lʼimportance en Marti- nique. Le personnel politique est en train de changer, la politique est en train de prendrecause : Travailleur infatigable pour ses administrés une autre direction…On nʼa pas encore me-des Trois-Ilets, homme de dossiers rigoureux, ges- suré lʼampleur de ce que nous sommes entrain detionnaire avisé dans les affaires du Sud et de lʼag- construire autour de « Ensemble pour une Marti-glomération du Sud, il a prouvé depuis fort nique Nouvelle, et lʼintensité de lʼespérance quelongtemps ses compétences et son efficacité. Il y cette majorité a fait naître »…a quelques temps, aux côtés de Camille DAR-SIERES, qui lui avait confié les affaires finan-cières, il avait montré son acharnement au travail. Alors, camarades Progressistes, militants dePlus tard, à toutes les occasions, sans rien de- gauche, citoyens conscients, pas une hésita-mander pour lui-même, il a été fidèle à ses enga- tion, dès le samedi 9 juin, avec force, avec foi,gements envers le P.P.M., qui pouvait compter sur choisissons :lui. Que dire encore ? Sa discrétion exemplaire, sasérénité souriante cachent à peine sa forte person- - A Fort-de- France : Serge LETCHIMYnalité et son caractère bien trempé. et Didier LAGUERREIl se définit lui-même ainsi ; « je demande à tout - Au centre Atlantique : Louis josephun chacun de prendre en compte lʼhomme que je MANSCOUR et Thierry FONDELOTsuis : respectueux des uns et des autres, fidèle à - Au sud ; Arnaud RENE-CORAILmes idéaux, humble, volontaire, déterminé dans et Yvonne TRITZmes choix… » - Au nord ; Luc Louison CLEMENTE Pas de doute, Arnaud, heureusement que nous et Odile JALTAtʼavons « réquisitionné » ! LE NORD Jeannie DARSIERESCe territoire est vaste et inattendu quant à sonnouveau découpage ; Mais nous devons assumercette nouveauté, et batailler ferme pour que notrecandidat, celui de « Ensemble pour une MartiniqueNouvelle » triomphe : Luc Louison CLEMENTEa, en effet, été choisi, parce que cʼest un authen-tique Homme du Nord, caraïbe et atlantique (parses parents et grands parents). Le Progressiste - Page 3 - mercredi 6 juin 2012
  4. 4. PROFESSION DE FOILe Progressiste - Page 4 - mercredi 6 juin 2012
  5. 5. PAROLES CITOYENNES « MANMAY-LA, RÉTÉ VÉYATIF ! … »Tout ne sʼest pas arrêté le 6 mai lʼéchec dʼun Président et un Gou- °2005  : PIB Régional = +2%  ;2012 avec lʼélection de François vernement encore désarmés ! °2006 : +2,8% ; °2007 : +0,3 % ;Hollande ! NON ! °2008  : - 0,3 %  ; °2009  : Réces- Le président sortant, soulagé, me sion historique !!!Nous devons lui apporter les semble-t-il, sʼest retiré jusquʼau 31moyens de la réussite, à savoir une mai, dans une résidence du Roi du 2010, ouvre une ère nouvelle grâcenette majorité à lʼAssemblée Natio- Maroc…décidément, il sera pique- à la nouvelle politique, plus prag-nale. assiette jusquʼau bout !!! matique, plus consensuelle, plusLa droite, mauvaise perdante et IL FAUT UNE LARGE MAJORITE audacieuse…plus efficace, puisqueanti-démocratique, nʼaccepte pas PRESIDENTIELLE à LʼASSEM- lʼINSEE lui attribue + 4,6 % desa défaite électorale, et se com- BLEE NATIONALE ! croissance du PIB Régional !!!porte sur le terrain médiatique defaçon inacceptable : procès dʼinten- Pourquoi tant de candidatures en La Martinique revit, les touristes re-tions, suspicions en légitimité, pré- Martinique  ?...Je crois que le viennent, les entreprises ontsomptions dʼéchec (alors que le groupe des confiance et investissent.Président nʼest élu que depuis 3 se- « « patriotes » »confond électionsmaines  !), maintien de la dérive législatives et élections cantonales, IL FAUT DIRE : BASTA ! aux pré-droitière du président sortant (Jean- puisquʼils nʼy voient aucun lien avec tendus tenants de lʼindépendance,François Copé est très dans son lʼélection présidentielle  ! Leur et mettre en place des Députés ca-élément, nʼayant rien de différent unique projet politique étant de dé- chouquer Letchimy, et dans une vie pables de se faire entendre et dedes thèses Lepénistes , si ce nʼestle toupet en plus !). au-delà, lʼindépendance de la Mar- travailler en synergie avec la poli- tinique ; que pourraient-ils promou- tique hexagonale et européenne,On notera que la droite, après 5 ans voir pour nous, Martiniquais ? tout en développant notre polaritéde » Sarkozye », nʼétait pas prête à caribéenne.faire valoir quoique ce soit, mais Le bilan de la 2ème mandature régio-sʼempresse de crier au loup et à nale dʼAlfred Marie-Jeanne = Alain Philipbert METTRE UN TERME AUX DIS- mis fin à cette différence de traite- Il recommande donc que les dispo- CRIMINATIONS ment entre résidents métropoli- sitions utiles «soient prises immé- tains et résidents ultra-marins», diatement» et il précise quʼil «se Le Défenseur des droits, Domi- rappelle «quʼaux termes de lʼarticle saisira dʼoffice de toute situation nique Baudis, a adopté le 24 mai 73 de la Constitution, «dans les révélant un manquement à ces re- une recommandation pour que départements et régions dʼOutre- commandations et saisira, le cas «soit mis un terme à un certain mer, les lois et les règlements sont échéant, les juridictions compé- nombre de pratiques discrimi- applicables de plein droit»». Il ob- tentes». nantes à lʼégard des habitants des serve par ailleurs que «le dévelop- départements dʼOutre-mer». pement actuel des moyens de Le ministre des Outre-mer, Victorin communication garantit la bonne Lurel, qui a accueilli «très favora- Le défenseur indique quʼà plu- exécution des contrats de crédits, blement» cette prise de position du sieurs reprises, au cours des der- quel que soit la domiciliation». Défenseur des droits, a précisé niers mois, son institution a été que «la lutte contre les discrimina- alertée «sur des cas de refus de Il indique aussi quʼune convention, tions figure parmi les priorités du prêts bancaires ou de refus de signée en juillet 2008 entre le mi- cautions immobilières en raison de nistère du Logement et les princi- ministre des Outre-mer qui sou- la domiciliation ultra-marine des in- pales organisations de la propriété haite que soit confortée, en la ma- téressés». Sur son site Internet, le et de la transaction immobilières, tière, lʼaction de la Délégation Défenseur des droits expose trois «prohibe le refus de location interministérielle pour lʼégalité des exemples de cas de discrimination lorsque la caution est dans un dé- chances des Français dʼOutre- à lʼencontre dʼultramarins. partement dʼOutre-mer. Ce texte Mer. Cette Délégation a vocation à sʼappuie notamment sur la loi du travailler en lien encore plus étroit Aux termes des enquêtes menées 13 juillet 2006 relative au Loge- avec le Défenseur des droits afin après ces alertes, il a conclu «à la ment et qui indique quʼune caution de saisir les juridictions compé- discrimination en raison de lʼori- ne peut être refusée au prétexte tentes pour obtenir des sanctions gine et à une atteinte au principe «quʼelle ne possède pas la natio- exemplaires». dʼégalité de traitement» nalité française ou quʼelle ne ré- side pas sur le territoire Pour accéder à la déclaration du Dans un communiqué, le Défen- métropolitain»». Défenseur des droits, utiliser le lien seur des droits, «désireux que soit ci-dessous. Le Progressiste - Page 5 - mercredi 6 juin 2012
  6. 6. MANDATURE Mandature DE SERGE LETCHIMY(suite et fin) SOCIETESanté et hôpitalActuellement, la tendance en matière de santé publique est à un accès aux soins à deux vitesses, avecnotamment lʼaugmentation des franchises, le déremboursement de nombreux médicaments…Parallèlement, un nouveau mode de financement tend à fragiliser les hôpitaux publics, notamment enMartinique où leur rôle en matière de santé publique est fondamental. Alors quʼils assurent des missionsplus lourdes que les hôpitaux privés, les ressources financières des hôpitaux publics dépendent dés-ormais du nombre dʼactes et surtout de la rentabilité de chaque acte.Cʼest contre cette soumission de la santé publique aux logiques du secteur marchand que ledéputé sʼest élevé lors des débats sur le projet de loi Hôpital, patients, santé, territoire présenté parMme Bachelot.Concernant la Martinique, lʼaccent a été mis sur le renforcement des ressources hospitalièresde nos territoires : à la fois sur un plan humain et dʼinfrastructures. Serge Letchimy a alerté le gouvernement sur le fait que, dans un pays comme le nôtre, avec unetelle proportion de précarité, ce nouveau système détruirait les hôpitaux publics martiniquais. Dans le cadre de sa mission régionale, le député sʼest attaché à aider à la mobilisation desfonds européens pour la restructuration du plateau technique du CHU PZQ. Il sʼest investi afinque lʼEtat garantisse intérêts et capital des emprunts de lʼHôpital.RetraitesSur lʼimportante question des retraites, le député Serge Letchimy a marqué son désaccord avec la ré-forme de 2010 concernant les retraites. Il lʼa jugé inacceptable. Cette réforme a pour conséquence derepousser lʼâge du départ à la retraite à 62 ans au lieu de 60 ans, et lʼâge du taux plein à 67 ans au lieude 65 ans pour les personnes dont la carrière professionnelle a été soumise à des discontinuités,comme cʼest le cas pour de nombreuses femmes. Pour ces raisons notamment, cette réforme a étéjugée particulièrement sévère pour les départements et régions dʼOutre-mer. Serge Letchimy a en ce sens et entre autres, cosigné 5 amendements dans le but de pro-téger les exploitants et travailleurs agricoles et les retraités martiniquais. Ceux-ci devraient bé-néficier dʼun régime spécial face à cette loi qui les défavorise.«Cʼest à la fois une régression sociale, une atteinte directe aux femmes dont les carrières sont souventmorcelées et toujours incomplètes, et aussi un mauvais coup porté aux générations à venir : leur accèsà lʼemploi se verra retardé alors quʼelles devront travailler plus longtemps.» Serge Letchimy Le Progressiste - Page 6 - mercredi 6 juin 2012
  7. 7. MANDATURECohésion sociale et Lutte contre les discriminationsTout au long de son mandat, Serge Letchimy a dénoncé le caractère discriminant des débatssur lʼimmigration, sur lʼidentité nationale, ou encore récemment sur lʼislam. En décembre 2009,lors du débat organisé sur lʼidentité nationale, il a dénoncé la stigmatisation des personnes nonoriginaires de lʼhexagone ou perçues comme telles. Quelques mois plus tard, en juin 2010, il ainterpellé le gouvernement pour dénoncer cette même logique discriminante qui a marqué ledébat suscité par les déboires de lʼéquipe de France en Afrique du Sud. « Aucune voix officiellene sʼest élevé pour rappeler tout ce beau monde à la décence et dire: stop à lʼethnicisation dudébat public ! La représentation nationale ne peut être complice de telles dérives dont les consé-quences sociales ne sont pas mesurables ».Il sʼest également fortement impliqué lors des débats accompagnant les deux projets de lois sur lʼim-migration en 2007 et 2010. Il a déposé et signé 175 amendements, dont plusieurs visant à supprimertoute référence à la notion « dʼassimilation » dans le Code Civil, notion héritée de lʼépoque coloniale CULTUREAimé Césaire dans lʼenseignement publicAimé Césaire, poète engagé, chef de file du mouvement de la négritude et auteur de nombreux ou-vrages marqués par son anticolonialisme, est étudié dans les écoles et universités dʼAfrique et dʼAmé-rique. Pourtant cʼest avec étonnement que lʼon constate, en 2008, le retrait de ses écrits desprogrammes dʼenseignement des lycées.En réaction à une décision qui lui paraissait injustifiée, le député Serge Letchimy a saisi en mai2008 le premier ministre afin de demander la révision de cette décision et permettre à lʼœuvredʼAimé Césaire de « retrouver sa juste place dans lʼenseignement ».« Sa Négritude était douloureuse, rebelle, frontale, mais elle était sans haine, sans sectarismeaucun. Césaire fouillait son identité pour toucher lʼuniversel; il voyait que les identités, de plus enplus, se recouvrent sans sʼexclure ». Serge Letchimy. Le Progressiste - Page 7 - mercredi 6 juin 2012
  8. 8. MANDATURELes langues créolesLe 6 avril 2009, lors du débat sur le développement économique des Outre-mer, le député a pré-senté un amendement concernant la place des langues créoles dans le patrimoine Français. Eneffet, si le créole bénéficie déjà dʼun statut universitaire et dʼune qualification sanctionnée par le CAPES,la place qui lui est faite dans la culture nationale française demeure insuffisante.Lʼamendement 416 stipule donc quʼil est important que les langues  créoles soient reconnuescomme « langues de la République ». SERGE LETCHIMY AU CONTACT DE LA POPULATION MARTINIQUAISETout au long de son mandat, le député Serge Letchimy a cherché à demeurer, autant que possible, aucontact de la population martiniquaise.Afin de mieux cerner les attentes de la population, le député se déplace régulièrement sur le terrain:- organisation dʼun forum-débat avec les jeunes au Lamentin et à Fort-de-France- visite et rencontre avec les habitants des quartiers dʼhabitat informel et /ou insalubre dans le cadre durapport dont il a charge- visites et rencontres avec les agriculteurs - rencontres avec de nouveaux chefs dʼentreprises - mise en place de groupes de travail avec les spécialistes de lʼénergie renouvelable, de lʼéconomie,de lʼagriculture - visites et aide aux associations, etc.Chaque année, Serge Letchimy et son suppléant Thierry Fondelot rendent visite à la classe dʼune écolede la circonscription afin dʼy rencontrer leurs homologues juniors ainsi que leurs camarades et ensei-gnants.Chaque année, le député va au devant de la population martiniquaise afin de lui présenter son bilandʼannée. Il peut ainsi revenir sur ses actions et les expliquer aux habitants de sa circonscription.Serge Letchimy tient aussi à associer les antillais expatriés au développement de leur pays.Il reçoit de très nombreuses personnes à Paris afin de sʼentretenir avec elles de lʼactualité martiniquaiseet française ou encore pour examiner lʼaide et le soutien quʼelles demandent pour une mutation, lʼaccèsà un logement ou toute autre question.En Ile de France ou dans dʼautres régions, il participe à diverses conférences, visites ou inaugurationsqui sont autant dʼoccasions dʼéchanges avec nos compatriotes résidant dans lʼhexagone. Le Progressiste - Page 8 - mercredi 6 juin 2012
  9. 9. PLENIERE REGIONALE D’ABORD DES REMOUS, PUIS DES EAUX APAISÉESLa plénière du jeudi 31 mai 2012 a donné lieu à des empoignades féroces entre les « Patriotes », d’une part,agrippés anachroniquement aux chimères de leurs pratiques sanctionnées par le verdict des urnes, et les mé-thodes de la nouvelle gouvernance de la majorité du Conseil. ouveau modèle de déve- maison du pendu !!!) - sʼagissant tamment la production et la com-N loppement et de gestion selon elle dʼaccorder une oreille mercialisation de lʼeau de coco. sʼinscrivant dans une po- attentive à la SOCOPMA qui tra- Vaste débat dont les préconisa-litique globale, la Région Marti- verse depuis quelques mois tions ont par instant frôlé le sur-nique, vaille que vaille, innove, dʼénormes difficultés et de « ne réalisme. Il nʼempêche  : lepropose, prend des décisions et pas laisser disparaître lʼexis- président, pour recadrer ceavance. Eh oui, il en est ainsi ! tant ». Ce à quoi lui précisait le débat dans une vision prospec-« La machine est lancée et je ne président  : des réunions sont tive autrement plus réaliste, alʼarrêterai pas ! » devait avertir le prévues avec les responsables parlé de la place dévolue à ceprésident LETCHIMY face aux de cette coopérative, mais [quʼ] type de projet créateur dʼactivitéatermoiements et autres obs- «  il fallait faire un travail sur le et dʼemplois dans le pôle écono-tructions procédurales dʼoppo- fonctionnement des coopéra- mique de 5 hectares de Mangotsants spécieux nʼarrêtant pas de tives ». Vulcin (voir le Plan de Relancepousser des cris dʼorfraie, récla- II).mant à chaque virgule lʼobser-vance et lʼapplication dʼunedémocratie qui ne serait pas res- SECOUONS LE COCOTIER Autre dossier qui suscita bienpectée. Et Marie-Thérèse LEO- des observations : lʼexamen deTIN aura beau ironiser et Un des points de lʼordre du jour la mission du «  Grand Saint-opposer sa logique de projet à de cette plénière concernait la Pierre » dont les élus devaientune logique de guichet (où lʼon place quʼon accordait à cer- adopter la phase 1. Après desse met à parler de corde dans la taines productions locales,, no- échanges rugueux au cours des- Le Progressiste - Page 9 - mercredi 6 juin 2012
  10. 10. PLENIERE REGIONALE Crédit photo Gérard DORIONquels nos «  patriotes  » repro- SAUVONS LE TOUR DES Avec cet argent frais, une étapechaient [quʼ] « au bout de deux YOLES qui avait été supprimée faute deans, nous en sommes toujours moyens a été réintroduite dansau stade des études  », lʼun Large consensus autour de ladʼentre eux, dans une vaste ré- mutualisation des moyens logis- le Tour 2012. «  Le patrimoineflexion métaphysique, avouait sa tiques accordés aux communes Yole mérite dʼêtre préservé et leperplexité de voir que lʼimagi- recevant le Tour, ainsi quʼun sou- Tour devra être sauvé  !  », dé-naire avait aussi un coût, lʼenve- tien à lʼorganisation de la mani- clara le président.loppe de 1,5 million dʼeuros festation par la Fédération dessoutenant un programme en six Yoles Rondes. Cet évènement Et vogue la galère  ! Cette plé-axes (métamorphose du regard qui se veut avant tout une vitrine nière, engagée dans les remous,sur Saint-Pierre, métamorphose de notre expression culturelle se terminait sur des eaux plusparticipative, urbaine, culturelle, patrimoniale a essuyé ces der-économique, sociale et touris- apaisées. nières années de sérieux coupstique) était adoptée par le de Trafalgar.groupe Ensemble pour une Mar-tinique Nouvelle » et les Forces Au-delà des 226.000 euros oc-Martiniquaises de Progrès. Par troyés à la communication et à Serge SOUFFLEURcontre, les 1,6 millions destinés lʼaffichage du Tour, ainsi que desà «  Lʼembellie Trois-Ilets  » ont 300.000 euros à la logistiqueété votés à lʼunanimité. des villes-étapes pour la sécu- rité, lʼaccueil et autres volets, cʼest toute la politique globale de cette manifestation quʼil importe dʼappréhender si lʼon veut réelle- ment la pérenniser. Le Progressiste - Page 10 - mercredi 6 juin 2012
  11. 11. DESSINSLe Progressiste - Page 11 - mercredi 6 juin 2012
  12. 12. KALEIDOSCOPE Annie CHANDEY, fête de la famille La conseillère municipale Danielle VERAYIE Le maire, R. ST-LOUIS- pdte du CCAS félicite une famille AUGUSTIN FETE DE LA FAMILLEPour la troisième année consécutive la ville de Fort de France et le CCAS ont organisé la fête de la famille, enprésence du maire Raymond SAINT – LOUIS - AUGUSTINIl sʼagit de mettre en valeur des pères et mères de famille qui ont élevé dignement leurs enfants en les accom-pagnant dans leur autonomisation  Cʼest une centaine de familles qui ont ainsi répondu àlʼinvitation du maire et de la présidente déléguée du CCAS.Au cours de cette cérémonie, 12 médailles de la famille française ont été remises par le maire et les élusprésents dont : • 4 médailles dʼor • 3 médailles dʼargent • 5 médailles de bronze.Pour mémoire, pour lʼattribution de cette médaille, il faut que les mères ou pères qui ont élevé plus de 3 enfantsen fassent la demande auprès du CCAS, sis au 44 rue Garnier Pagès et ce, avant le 31 décembre de chaqueannée.Par ailleurs, afin de distinguer certains mères et pères de famille méritants, le maire et ses élus ont remis lediplôme dʼhonneur de la ville à 6 familles.Et bien évidemment tous les invités ont reçu un cadeau offert par lʼédilité et le CCAS.La manifestation sʼest terminée par un cocktail en lʼhonneur de tous.Lʼanimation a été assurée par le groupe « Soleil ». La Présidente déléguée, A. CHANDEY Vous souhaitez adhérer au Parti Progressiste Martiniquais ? 1. Téléchargez le bulletin d’adhésion : http://www.ppm-martinique.fr/wp-content/uploads/2009/09/Bulletin-dadhésion-2006.pdf 2. Complétez-le 3. Renvoyez-le à : PPM – Ancien réservoir de Trénelle – 97200 Fort-de-France ou par Mail à contact@ppm-martinique.fr Visitez le site du PPM :http://www.ppm-martinique.fr imprimerie TONIPRINT 0596 57 37 37COMITÉ DE RÉDACTION : Appel du « Progressiste » aux Militants, aux sympathisants, à tous les Démocrates qui lui ont toujours fait confiance. Daniel COMPERE « Le Progressiste », organe du Parti Progressiste Martiniquais, a besoin de l’aide matérielle, Jeannie DARSIERES intellectuelle de tous les militants, démocrates et sympathisants. Nous les remercions d’envoyer leurs Didier LAGUERRE dons (à l’ordre du PPM), leurs articles et leurs suggestions au siège du PPM : - Ancien Réservoir de Trénelle - Fort-de-France. Laurence LEBEAU Directeur de la Publication : Daniel COMPERE Serge SOUFFLEUR d.compere@only.fr Victor TISSERAND Téléphone du siège du PPM : 0596 71 88 01 Site Internet : www.ppm-martinique.fr Danièle VERAYIE N° de CPPAP : 0511 P 11495 Le Progressiste - Page 12 - mercredi 6 juin 2012

×