La Région Aquitaine en tête pour une Europe Fédéraliste des régions au cœur de ses territoires
Depuis le Canton n°1 d’ANDE...
d’Arcachon qui ne peut devenir un ghetto pour riches impatriés et qui permettra à ceux qui vivent des
bienfaits de la natu...
A l’heure du renouveau, l’on nous parle de changements dans le cumul des mandats; nous voulions
ces changements de paradig...
- 459,3 M€ au titre des fonds Feder-FSE (Fonds européen de développement régional - Fonds social
européen) chargés de sout...
- Une gestion des projets par les autorités locales: Préfet de région et Président du conseil régional
d'Aquitaine
Les int...
l’éco-conception des produits, mobiliser les Aquitains vers une économie de fonctionnalité, c’est-à-dire
privilégiant l’us...
terrain, préfèrent souvent faire disparaitre sous le tapis la manne financière européenne, plutôt que de
montrer ce que ce...
conditions des Européens dans les réductions des inégalités. Nous voulons des changements
clairement avérés pour que l’Eur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PFE CANTON ANDERNOS LES BAINS SUD OUEST FRANCE

371 vues

Publié le

PFE CANTON ANDERNOS LES BAINS ELECTIONS DEPARTEMENTALES

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PFE CANTON ANDERNOS LES BAINS SUD OUEST FRANCE

  1. 1. La Région Aquitaine en tête pour une Europe Fédéraliste des régions au cœur de ses territoires Depuis le Canton n°1 d’ANDERNOS LES BAINS par José Manuel BOUDEY Chers Amis(es) du Canton d’Andernos les Bains, Chers amis (es) du Bassin d’Arcachon, Chers Compatriotes Aquitains, Vous l’avez constaté, le Parti fédéraliste Européen ( PFE) vient de se positionner dans le paysage des élections régionales ex cantonales français et Aquitain en mettant en œuvre une nouvelle politique de sensibilisation à dimension européenne jusque dans nos communes et cantons les plus excentrés par rapport à l’état centralisateur et sa gouvernance Parisienne. L’EUROPE pour les Régions et ses Cantons, l’EUROPE en Aquitaine c’est dire si le PFE entend peser désormais dans les choix locaux des prés carrés qui décident de proposer des actions de terrain alors que bien peu de projets n’auraient jamais vu le jour sans la solidarité européenne au cœur de ses territoires. Nous avons lancé nos premières campagnes électorales et nous savons bien que nous ne sommes pas crédités d’un bénéfice de notoriété suffisamment étoffée, cependant, pas à pas, le Parti fédéraliste Européen prend chaque jour plus de force à travers ses adhérents et sympathisants qui sont les fers de lance de notre action. Nous avons lancé une première offensive sur le Canton d’Andernos les Bains, le Canton n°1 qui va bientôt accueillir son Parc marin sur le bassin d’Arcachon, un patrimoine sensible aux aléas climatiques et à la pression foncière. Le Bassin d’Arcachon et Andernos les Bains, chef lieu du Canton qui se trouve à une encablure de Bordeaux, la métropole inscrite au patrimoine de l’Unesco, (comme le Bassin d’Arcachon devra l’être un jour). Le Bassin d’Arcachon, poumon vert et poumon bleu de notre région. Les convoitises y sont fortes, et nous sommes à la croisée des chemins entre un patrimoine voué au démembrement et à la perte de son identité si originale qui allie, les hommes des landes et les hommes de mer. Un bassin d’Arcachon qui n’a pas su se trouver le modèle de son économie soutenable propre à créer de la richesse, de l’emploi qui ne soit pas que de l’emploi à faibles revenus d’un côté et havre de paix pour une caste qui en garderaient jalousement les portes, un bassin
  2. 2. d’Arcachon qui ne peut devenir un ghetto pour riches impatriés et qui permettra à ceux qui vivent des bienfaits de la nature du bassin d’Arcachon, d’y rester avec dignité. Ostréiculture, commerce, industrie propre sont les mamelles vertueuses du Bassin d’Arcachon, le PFE a cela au cœur de ses préoccupations et il à décidé d’entrer en lice pour que les citoyens ne confondent pas l’original à la copie, l’Europe fédérale se nourrit de ses territoires, nous voulons que l’Europe vienne à nous et nous sommes ses premiers messagers. Autant vous le dire avec transparence, nous aurions voulu pour ces élections cantonales à résonnance nationale, avoir une liste consensuelle la plus large possible, nous n’y sommes pas arrivés tant les clivages politiciens sont lourds, pesants et sclérosés, qu’à cela ne tienne, nous sommes confiants en nos idées en nous femmes et hommes qui œuvrent à nos côtés, nous sommes une petites formation bien que présente dans 16 pays de l’Union Européenne, nous avons la volonté inébranlable que le PFE sera le premier parti de France, de la persévérance et de la jeunesse nous en avons, de la sagesse nous en disposons car nous privilégions l’intergénérationnel, l’innovation et la pugnacité. Pour ne pas sombrer dans l’incompréhension des terminologies Le fédéralisme, du latin fœdus, « renvoie à l'ensemble des caractéristiques et des pratiques institutionnelles des systèmes politiques fédéraux ainsi qu’aux théories politiques qui ont été construites pour en rendre compte ou pour les promouvoir », mais le Fédéralisme c’est avant tout une mode de regroupement de collectivités politiques tendant à accroître leur solidarité tout en préservant leur particularisme. Au PFE, Fédéralisme, n’est pas un vain mot c’est un acte de volonté face en réaction à la montée en puissance des inégalités sociales qui assaillent la vie de nos compatriotes, le PFE, n’est pas l’antichambre, ni le blanc seing de l’Union Européenne, c’est en fait une force nouvelle et inexorable qui pousse l’Europe à s’inscrire dans l’histoire sous peine de mourir de l’intérieur.
  3. 3. A l’heure du renouveau, l’on nous parle de changements dans le cumul des mandats; nous voulions ces changements de paradigme où la politique doit se conjuguer au pluriel, c'est-à-dire l’heure où ce seraient les citoyens de nos états nation qui auraient enfin le droit à la parole, le droit à participer librement aux débats qui animent notre société. Une société traversée vous le savez de courants idéologiques d’un autre temps. A l’heure d’une société de plus en plus inégalitaire, il est une nécessité de changer les logiciels de la pensée unique. Nous avons pris pieds dans nos régions, nos cantons, nos villes et villages pour démontrer que proximité et Europe sont liées à jamais. Mais être européen, ce n’est pas accepter tout et n’importe quoi de l’Europe en construction, c’est aussi, stigmatiser autant les avancés fantastiques que l’Europe permet, mais c’est aussi dénoncer avec fermeté, toutes les dérives d’une Europe technocratique et bureaucratique qui viendrait détruire notre identité. Au PFE, nous sommes bien le seul parti qui défende les intérêts vitaux de nos quartiers, nos villes et villages. Nous voulons une Europe politique, au sens noble du terme et non une reproduction locale des habitudes de notables, des prébendes, des atermoiements de façade que vous constatez chaque jour. Le PFE veut consacrer toute son énergie dans le nouvel espace régional, qui, au fil de l’eau deviendra un interlocuteur actif avec l’Europe. Mais seul une Europe fédérale peut catalyser les énergies, sous peine de voir certaines de nos régions reléguées fautes de lobbying suffisamment intense. Nous ne voulons pas de cette Europe à plusieurs vitesses, nous rejetons avec la plus vive force, une Europe des oligarques. C’est un espace solidaire, social et sans dumping que nous souhaitons pour la France. Le rôle de l’Europe sur l’Aquitaine passé sous silence Pourtant, l’Europe, en Aquitaine, qui en parle, qui peut identifier ce qu’elle apporte en terme de projets innovants, de projets structurants, personne sauf à plonger dans le flux d’information qui n’est pas forcément inscrit dans ceux des médias traditionnels. Et pourtant, le saviez vous, en Aquitaine, c’est un milliard d’euros qui est libéré et dont aucun de vos élus ne parlent. Un milliard d’euros pour l’Aquitaine, la région devient autorité de gestion pour les Fonds européens structurels d'investissement et cofinancent des projets concourant aux objectifs 2020 de l'Union européenne "pour une croissance intelligente, durable et inclusive". C’est au Conseil régional d'Aquitaine que revient la chance de gérer cette manne substantielle. Lors du comité de suivi de la programmation 2014-2020, l’on peut détailler les investissements de proximité suivants :
  4. 4. - 459,3 M€ au titre des fonds Feder-FSE (Fonds européen de développement régional - Fonds social européen) chargés de soutenir l'innovation et la recherche, le développement et la modernisation des entreprises... - 595,3 M€ au titre des fonds Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural) Soit une enveloppe globale dépassant le milliard d'euros, y compris une partie du programme national de soutien au secteur de la pêche (11,7 M€). Le président du conseil régional d’aquitaine disait ceci en substance "Je dois dire que l'on n'aurait pas pu faire beaucoup de choses sans les fonds européens,. Sans l'Europe, nous n'aurions pas pu soutenir autant l'Institut de la vigne et du vin, la filière optique - laser, l'Agropole d'Agen. Nous n'aurions pas pu organiser la transition énergétique et écologique de l'Aquitaine." Rappelant que les fonds européens sont "orientés vers une stratégie d'innovation et vers un axe de solidarité, étant attribués en priorité aux pays dont le PIB est le plus faible". En effet, dans le cadre de la nouvelle décentralisation, les Régions françaises sont désormais autorité de gestion de la plupart des Fonds Européens Structurels et d'Investissement (FESI). Sur la période antérieure, le préfet de région exerçait cette fonction. Il la conservera pour une partie du FSE (Fonds Social Européen) et la totalité des crédits FEAMP (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes) La réussite de la stratégie Europe 2020 ne dépend pas uniquement des gouvernements, chacun a un rôle à jouer pour contribuer à la réalisation de ses objectifs. C'est la raison pour laquelle la Commission accentue le rôle des partenaires dans la programmation et l'utilisation des fonds européens qui vont financer les projets en Aquitaine. Ces partenaires sont notamment : - les entreprises - les autorités des niveaux communautaire, national, régional, départemental et communal, - les syndicats - les employeurs, - les organisations non gouvernementales, - la société civile avec les organismes chargés de l'environnement, de l'égalité entre les femmes et les hommes et la non-discrimination, l'inclusion sociale, l'éducation, la formation, l'habitat, associations caritatives ... - les citoyens - les élus Comment ça fonctionne ? - Un accord de partenariat fixe le cadre national - Les priorités régionales sont déclinées dans des programmes régionaux: le PO FEDER-FSE, le PDR pour le FEADER et des volets régionaux de programmes nationaux pour le FSE (Fonds social Européen), le FEAMP (Fonds Européens pour les Affaires Maritimes et la Pêche) et l'IEJ (Initiative pour l'Emploi des Jeunes)
  5. 5. - Une gestion des projets par les autorités locales: Préfet de région et Président du conseil régional d'Aquitaine Les interventions de l’Europe en Aquitaine doivent préparer l’avenir des territoires et des citoyens et contribuer aux priorités communes décidées par l'ensemble des Etats membres. C'est la raison pour laquelle il est important d'être à l'écoute de ces territoires afin de relever les défis économiques, politiques, sociaux et d'y concentrer l'intervention de l'Union européenne et ainsi témoigner de sa proximité. Les partenaires aquitains ont été mobilisés depuis mars 2012 pour co-construire la future génération de programmes qui interviendra en Aquitaine entre 2014-2020. Le Parti Fédéraliste Européen (PFE) ne souhaite pas en rester là, il veut aller plus loin dans l’inclusion parce que les financements ne font pas une politique, c’est pourquoi le PFE se veut être une force résolument tournée vers les Régions. A ce jour, peu d’entre vous on entendu parler du PFE, pourtant présent dans 16 pays de l’Union, cette discrétion est une marque de fabrique du PFE, agir sans ostentations, mais agir avec conviction et au cœur de nos pays. La Jeunesse qui nous est chère, rejoint désormais les rangs du PFE car c’est d’elle que nous tirons notre force. Qu’apporte l’Europe en Aquitaine : - Elle lance la CARTTE : une caisse d’avances pour la rénovation énergétique de l’habitat. Cette "Caisse d’Avances pour la Rénovation Thermique et la Transition Énergétique" permettra aux artisans de puiser les 30% d'avances requis pour commencer les travaux. Ainsi, les accédants sociaux à la propriété et les propriétaires occupants modestes pourront financer le lancement des travaux avant la perception effective des subventions correspondantes, qui recule généralement le début d'un chantier. - Elle lance le plan Reno'Aqt Le Plan de Rénovation Energétique de l’habitat (PREH) lancé par l’Etat, a décidé en 2014 de mettre en œuvre une déclinaison régionale du Plan Bâtiment Durable destinée à compléter et renforcer cette dynamique nationale. Réno’Aqt a pour objectif de favoriser et accompagner les particuliers et les communes rurales dans le lancement de travaux de rénovation énergétique sur leur patrimoine à destination d’habitat. Ce programme englobe tout le processus de décision puisqu’il s’agit de permettre aux propriétaires de prendre conscience de la nécessité, de faire réaliser un diagnostic, de trouver des artisans spécialisés et de financer les travaux. - Elle lance et appui l’Economie circulaire : A l’heure où les matières premières de la planète deviennent rares et chères, la possibilité de recycler les déchets et sous-produits de l’industrie, pour créer de nouvelles ressources et énergies, prend forme. Volontaire et engagée, la Région Aquitaine, s’appuyant sur des objectifs européens et nationaux, a lancé dès 2013 un grand plan régional pour entamer le virage de l’économie dite « circulaire ». Une feuille de route de 20 propositions, effective dès janvier 2015, en définit les grands axes : inciter les industriels à réduire leur empreinte environnementale et « verdir » leur appareil productif, favoriser
  6. 6. l’éco-conception des produits, mobiliser les Aquitains vers une économie de fonctionnalité, c’est-à-dire privilégiant l’usage, le réemploi, la réparation, le recyclage d’objets ou de matériaux. Le PFE du sud ouest s'étoffe à pas raisonné, ouvert sur le développement soutenable mais sans exclure une économie respectueuse de nos traditions et qui permet d'avoir un statut et des emplois qui vous valorisent. Nous voulons une région dynamique et qui se préoccupe des inégalités croissantes, nous voulons également une région qui ni ne soit pas celles de nantis capables de se payer une qualité et un cadre de vie exceptionnels et habitée par une caste en mesure de se payer le luxe de régler de nouvelles taxes et de nouveaux impôts locaux ,mais une région solidaire et altruiste et plurielle. Pour une région dynamique, il faut une Europe sociale des régions c'est notre ambition. Nous accueillons des sensibilités diverses. Désormais, les fédéralistes ont pour objectif de se lancer à la conquête du pouvoir, ce pouvoir qui n’aliène pas nos concitoyens mais qui les fédèrent. Au PFE pas de langue de bois, pas de faux fuyants, pas de figuration mais la saine détermination d’enclencher une dynamique populaire qui rattache l’Europe à nos régions et l’aquitaine. Au PFE, nous ambitionnons une troisième voie qui ne serait pas celle du ni-ni, mais celle de l’audace et de l’action. Au PFE, ce sont les femmes et les hommes qui comptent et leurs idées, au service de cette troisième voie, à l’instar des libéraux, progressistes et écologistes qui avec constance, nous rejoignent ; pas de lignes Maginot qui scinderait le clivage traditionnel gauche droite, la logique ici change pour un enjeu plus grand, celui de modifier profondément le fonctionnement de l’Europe et faire en sorte que cette Europe percole dans nos régions, comme le nectar percole dans les méandres de nos territoires. L’échelon européen, face à la mondialisation, la main dans la main avec ses régions est de loin, le plus adapté pour trouver une solution à chacun de nos problèmes. Ainsi mettre en place un corps d’euro- douaniers pour protéger les frontières de l’Europe et réviser les accords de Schengen ; financer la création d’emplois grâce à un véritable budget européen ; permettre à la Banque centrale européenne d’emprunter directement aux banques pour alléger le poids des dettes ; ou encore élire un président européen au suffrage universel pour représenter l’Union à l’international, voici en quelques mots ce qui doit changer dans l’Union. Certes, nous entendons déjà certains trouver que notre discours et nos propositions sont éclectiques, tantôt ressemblant à des propositions de gauche, tantôt de droite, nous au PFE, nous vous répondrons que notre but, notre objectif c’est de faire en sorte que nous puissions vivre en paix avec une qualité de vie qui nous éloigne des inégalités face à la santé, au travail, au bien être , nous vous dirons au PFE, qu’en effet, nous sommes diverse, ouvert et non sectaire. Comment réconcilier les Européens à l’Europe, « il suffit de leur démontrer qu’elle ne leur apporte pas que des problèmes », tels est les propos d’Yves Gernigon, président du Parti fédéral Européen. Le bilan de la droite, de la gauche et du centre sur l’Europe depuis 30 ans est si négatif qu’il est donc normal qu’ils n’abordent pas la question », dit encore Yves Gernigon. Il n’a pas tort, les élus locaux de
  7. 7. terrain, préfèrent souvent faire disparaitre sous le tapis la manne financière européenne, plutôt que de montrer ce que cela leur permet de réaliser sans accroitre démesurément les impôts locaux. Le Parti Fédéraliste Européen est comme une houle régulière mais constante, participant à un élan de réelle décentralisation de nos régions, sans être matraqués par de nouvelles restrictions budgétaires, il appui ceux qui veulent promouvoir en France un fédéralisme ancré dans les territoires de la nation. L’originalité de notre Parti est de vouloir être proche des citoyens en leur laissant une grande liberté d’action à ses sections nationales tout en adoptant des positions consensuelles dans les grandes orientations que les territoires entendent impulser à une Europe fédérale. Nous étions au PFE, un petit parti, désormais notre crédo devient central, nous Français, citoyen de l’Europe, nous ne pouvons plus laisser dire, laisser faire, face à la montée des intégristes et de la haine, nous avons désormais un boulevard qui nous guide vers plus de responsabilité vis-à-vis de nos électeurs et de ceux qui ont en tête, l’Europe fédérale. Cette Europe fédérale qui aurait germée depuis les premiers pas de la réconciliation entre les peuples en guerre tant de siècle durant. Le socle qui nous lie doit désormais être transcendé par des actes politiques, sociaux, environnementaux, financiers et pour ce faire, il faut des femmes et des hommes qui aient des convictions chevillées aux corps. Le Parti Fédéraliste Européen est composé de personnes qui ont un rôle économique, ce sont des professionnels qui se situent dans toutes les branches, industrielles, ouvrières, sociales, juridiques, scientifiques, culturelles, en un mot, le PFE est composé de la société civile et la politique est exercée au sens des Patriciens de l’antique Rome, des acteurs, des travailleurs mais des entrepreneurs, des innovateurs en politique, c’est sur cette première base que nous entendons vous proposer des réflexions et avec vous des solutions à la hauteur des enjeux sociétaux. Nous ne bénéficions pas des subventions publiques nécessaires à une autonomie financière. Tous les moyens financiers et aides apportés pour soutenir cette action continue et durable sont personnels, c’est notre force, car c’est le garant de notre indépendance pour une vision stratégique lucide et réaliste. Nous avons des propositions au nombre de 60, nous avons des positions sur ce que doit être une Europe Fédérale au service des régions, nous avons des solutions aux problèmes du chômage, nous avons des solutions pour nos PME, PMI et ETI, nous avons des solutions crédibles pour améliorer les
  8. 8. conditions des Européens dans les réductions des inégalités. Nous voulons des changements clairement avérés pour que l’Europe vive en nous et ne deviennent pas une contrainte, mais un accompagnant de notre croissance et de la qualité de nos vies. Les Défis qui nous attendent L’engagement que nous donnons au PFE concerne toute autant nos valeurs que nos convictions, nous savons bien que le chemin qui reste à parcourir pour une Europe solidaire et fédéraliste sera parsemé d’embuches face au rouleau compresseur des formations politiques qui gravitent en orbite géostationnaire depuis si longtemps que l’on pourrait les prendre pour des objets immuables dans l’espace, nous savons qu’il est plus facile de jouer sur les peurs et le désarroi des populations, sur les rumeurs et les haines, nous savons cela, car les méfaits du populisme sont lourds de conséquence pour les peuples, lourd pour nos enfants puis nos petits enfants. Nous avancerons toujours d’un pas résolu et nous saurons vous regarder les yeux dans les yeux pour vous dire ce qui doit être dit.

×