«                                                                                    C                                    ...
«                                                                                       C                                 ...
«                                                                                         C                               ...
«                                                                                     C                                   ...
«                                                                                       C                                 ...
«                                                                                  C                                      ...
«                                                                                   C                                     ...
«                                                                                      C                                  ...
«                                                                                   C                                     ...
«                                                                                    C                                    ...
«                                                                    C                                                    ...
«                                                                                          C                              ...
«                                                                                    C                                    ...
«                                                                              C                                          ...
«                                                                                   C                                     ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La carte d'identité collaborative - J.Ramacker

342 vues

Publié le

Atelier de co-construction de l'identité d'un projet artistique entre amis. Ou comment choisir les mots et les images à développer dans sa communication.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
342
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La carte d'identité collaborative - J.Ramacker

  1. 1. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » la carted’identité collaborative Co-construire son image entre amisSur le Power Point, suivez la construction de la carte heuristique.En bas de l’écran, vous trouverez les explications pour animer l’atelier en groupe.
  2. 2. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » Parce que chacun interprète les informations auxquelles il est exposé selon ses propres codes culturels, votre image est en fait triple : • l’image réelle (ou objective) : ce qu’est votre projet. • l’image acquise (ou subjective) : la manière dont le projet est perçu. • l’image voulue : la manière dont le projet souhaiterait être perçu. Pas évident de subir une image non anticipée, inadéquate à vos objectifs.Objectif de l’atelier: définir une identité en adéquation avec votre projet et votre positionnement.
  3. 3. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » Lorsque vous décidez de vous occuper de la communication de votre projet artistique, vous devez prendre un certain recul par rapport à celle-ci. Votre création devient l’objet de votre communication. Lorsqu’il s’agit de se forger une identité, c’est en partant de votre projet que vous allez choisir les mots (argumentaire) et les images (représentation) qui définiront votre communication. Tout seul, c’est parfois difficile de se positionner. Faites alors appel à des amis !Plus les participants à l’atelier viendront d’univers différents, plus le résultat sera enrichissant.Bien expliquer qu’il s’agit d’un processus créatif, constructif, et non une remise en question.
  4. 4. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » Nom professionDans un premier temps, chaque participant reçoit une feuille au centre de laquelle il inscritson nom, sa profession et illustre sa photo d’identité.
  5. 5. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre » d’artistes Public Centre cible d’intérêt Nom profession Secteur artistiqueTracer ensuite quatre cercles autour du portrait, pour y inscrire le centre d’intérêt, le secteurartistique, le public cible et le nombre d’artistes du projet.
  6. 6. « C om m J. un iq BO R N am uer Mot-clé Mot-clé ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre Mot-clé » Mot-clé d’artistes Mot-clé Mot-clé Public Centre cible d’intérêt Mot-clé Nom Mot-clé profession Mot-clé Secteur artistique Mot-clé Mot-clé Mot-cléDans un deuxième temps, les feuilles sont disposées de façon visible. Chaque participant vales compléter à sa guise de mots-clés par association d’idées ou de représentation.
  7. 7. « C om m J. un iq BO R N am uer Mot-clé Mot-clé ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre Mot-clé » Mot-clé Mot-clé d’artistes Mot-clé Mot-clé Mot-clé Mot-clé Public Centre cible d’intérêt Mot-clé Nom Mot-clé profession Mot-clé Mot-clé Secteur artistique Mot-clé Mot-clé Mot-cléDes mots-clés peuvent être reliés entre eux au-delà des cercles. Laisser libre cours à sonimagination. Evidemment, les participants ne peuvent écrire sur leur propre carte.
  8. 8. « C om m J. un iq BO R N am uer Mot-clé Mot-clé ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre Mot-clé » Mot-clé Mot-clé d’artistes Mot-clé Mot-clé Mot-clé Mot-clé Public Centre cible d’intérêt Mot-clé Nom Mot-clé profession Mot-clé Mot-clé Secteur artistique Mot-clé Mot-clé Mot-cléPar ce processus collaboratif, l’identité du projet se nourrit des images a priori perçues par lepublic, sans aucune autre information que sa propre représentation.
  9. 9. « C om m non J. un iq BO R N am uer Mot-clé Mot-clé ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre Mot-clé » Mot-clé Mot-clé d’artistes Mot-clé Mot-clé Mot-clé Mot-clé Public Centre cible d’intérêt Mot-clé Nom Mot-clé profession Mot-clé Mot-clé pas dans le spectacle Secteur artistique Mot-clé Mot-clé Mot-clé Sortir du clichéEnfin, dans un troisième temps, chaque participant récupère sa carte d’identité annotée.Prendre conscience des représentations non désirées. Les barrer si hors propos.
  10. 10. « C om m J. un iq BO R N am uer Mot-clé Mot-clé ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e Nombre Mot-clé » Mot-clé Mot-clé d’artistes Mot-clé Mot-clé Mot-clé Mot-clé Public Centre cible d’intérêt Mot-clé Nom Mot-clé profession Mot-clé Mot-clé Secteur artistique Mot-clé Mot-clé Mot-cléSélectionner les mots-clés qui correspondent à son objectif et essayer de faire des liensoriginaux.
  11. 11. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » Prenons un exemple… un spectacle déambulatoire de clowns écologistes. Et soumettons-le à la carte heuristique.Exercice pratique
  12. 12. « C om m J. un iq BO R N am uer Jours de la doigts de la main ac so U ke n S r, pr semaine Ed i.p oj et ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » plein air cinq « V » romain Jour/nuit vert on/off recyclage in/off festival écologie feuille Dominique nomade artiste arbre roulotte cirque chapiteau clown nez rougeLes mots-clés font apparaître un imaginaire…
  13. 13. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U cinq cirque ke n S festival écologie r, Ed pr oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » nez un interrupteur pour un nez de clown vert… vert geste participatif, citoyen, déclencheur écologique, mais qui peut aussi on/off disjoncter !A chacun de se créer l’identité de son projet. D’autres mots-clés auraient pu donner unetoute autre image. C’est une question de choix… à développer dans sa communication.
  14. 14. « C om m J. un iq BO R N am uer ac so U ke n S r, pr Ed oj et i.p ar ro , 2 tisti 01 qu 2 e » Test de validité Si vous avez encore une hésitation, répondez positivement aux critères suivants et vous ne devrez plus chercher : • clarté : sa compréhension doit être immédiate (simple et efficace). • mémorisation : elle se retient facilement. • différenciation : pas d’amalgame possible avec un autre projet. • mobilisation : l’image parle aux publics ciblés. • rentabilité : elle se suffit à elle-même (sens du projet). • durabilité : résiste au temps (ou du moins à la durée du projet).Se positionner, c’est assumer le fait de ne pas plaire à tout le monde.
  15. 15. « C om m J. un iq BO SUR R N am uer so U E ac S ENT ke n O pr .INF r, V Ed oj EN et O i.p IPR ar ro , 2 tisti D W. E 01 qu 2 e WW » Jérôme Ramacker Osez le marketing culturelD’autres idées créatives, pour communiquer sur son projet artistique, disponibles depuisdécembre 2012 dans un ouvrage facile à lire, didactique et plein d’exemples concrets !

×