FRE v12.2 Update Guide

154 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

FRE v12.2 Update Guide

  1. 1. 1 NAF version 12.2 © 2012 IAED NAF 120824
  2. 2. MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 12.2V E R S I O N Guide de mise à niveau de Répartition Médicale d’Urgence Le Protocole de RMUmd de l’Académie Internationale ADVANCED MEDICAL PRIORITY DISPATCH SYSTEMmd M ISE À NIVEAU DU M PDS v12.2 Conversions des Codes de Déterm inant à l’intérieur
  3. 3. The International Academy of Emergency Medical Dispatch® 139 E. South Temple, Suite 200 Salt Lake City, Utah 84111 USA Téléphone : 800-960-6236 (ÉU/Canada seulement) 801-359-6916 Télécopieur : 801-359-0996 Courriel : emd.standards@emergencydispatch.org Site Internet : www.emergencydispatch.org Priority Dispatch Corp. 139 E. South Temple, Suite 500 Salt Lake City, Utah 84111 USA Téléphone : 800-363-9127 (ÉU/Canada seulement) 801-363-9127 Télécopieur : 801-363-9144 Courriel : info@prioritydispatch.net Site Internet : www.prioritydispatch.net © 2012 IAED Ce Guide de mise à niveau pour le Medical Priority Dispatch Systemmd de l’Académie et la propriété intellectuelle y étant décrite sont déposés et tous les droits sont réservés. Les droits particuliers de ce livre et le MPDS Avancé qui y sont utilisés sont contrôlés par Jeff J. Clawson, M.D. et Priority Dispatch Corp. Le MPDS (les DPA, DPE, ICR, PST, etc.) n’est pas au domaine public. Sous les lois de brevet et droits d’auteurs ainsi que des lois et conventions nationales applicables, il est interdit de copier ce livre, toute matière découlant de celui-ci et la propriété intellectuelle qu’il décrit ou démontre ne peut être reproduite, distribuée, affichée publiquement, copiée en tout ou en partie, sans le consentement écrit explicite du Priority Dispatch Corp. Les droits d’auteurs, brevets et autres propriétés intellectuelles seront mis en vigueur contre tous fournisseurs et utilisateurs de copies sans licence ou documents similaires. Celivrenepeutêtreréutiliséourevenduetnepeutêtreutilisépardespartiessanslicence. L’utilisation de ® constitue une marque déposée de Priority Dispatch Corp. et/ ou des International Academies of Emergency Dispatch. Les marques de commerce comprennent, mais ne sont pas limitées à : le logo caducée, EMD, EMD Protocol, Emergency Medical Dispatch(er), FPDS®, IAEMD, le logo en forme de compas de l’IAEMD, International Academy of Emergency Medical Dispatch®, Medical Priority Dispatch System, MPDS®, PDC, PPDS®, Priority Dispatch Corp. et ProQA®. Le contenu de ce livre est fourni à titre de renseignement informatif uniquement et est susceptible de changer sans préavis. La compagnie et les auteurs ne prennent aucune responsabilité pour des erreurs, omissions ou inexactitudes dans ce livre. Les brevets des États-Unis suivants peuvent s’appliquer à des portions du MPDS dans ce livre : 5,857,966; 5,989,187; 6,004,266; 6,010,451; 6,053,864; 6,076,065; 6,078,894; 6,106,459; 6,607,481; 7,106,835; 7,428,301; 7,645,234. D’autres brevets américains et étrangers sont en attente. Copie originale du MPDS établie en septembre 1979. Droits d’auteurs pour les éditions et matériaux de support subséquents tels que publiés.
  4. 4. © 2012 IAED 1 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Guide de mise à niveau de Répartition Médicale d’Urgence MPDS v12.2 Introduction La nouvelle version 12.2 du Medical Priority Dispatch Systemmd (MPDS® ) est une mise à niveau de version mineure conçue pour rapidement implanter des mesures critiques pouvant sauver la vie avant la sortie de la version 13, qui s’avère significativement plus complète en termes d’envergure et plus détaillée en termes de production. D’importants changements ont été apportés au Protocole d’Entrée et à plusieurs Protocoles de Problème Principal et Protocoles de Directives Pré-Arrivée. La version 12.2 nécessitera une brève session d’information pour les RMU afin d’adresser quelques nouvelles Questions Clé, Règles, Axiomes et boîtes et directeurs de boîtes des DPA. L’ajustement à ces changements devrait facilement se faire, plus particulièrement pour les utilisateurs de ProQA® . La version 12.2 du MPDS représente la nouvelle norme pour la Répartition Médicale d’Urgence. Le droit de modifier l’essence même du contenu des protocoles appartient exclusivement au College of Fellows de l’International Academy of Emergency Medical Dispatch® (IAEMDmd ). Agissant à l’endroit du College of Fellows, le Conseil médical des Normes prend attentivement en considération chaque Proposition de modification soumise par les utilisateurs ainsi que les études actuelles, dans le but de déterminer quelles propositions devraient être acceptées et de quelle façon les implanter. Le Conseil des Normes initie également des modifications sur les protocoles, basées sur les nouvelles études et les changements au niveau des normes des pratiques venant de la communauté médicale. Apporter les changements L’IAEMD avec Priority Dispatch Corp.md (PDCmd ), son organisation de gestion de contrat, s’engagent à faciliter votre passage à la version 12.2 du MPDS et rendre le tout le plus simple possible. Il y a plusieurs façons pour vous d’obtenir de l’aide. Pour une assistance technique concernant des problèmes reliés au logiciel, contactez le soutien technique de Priority Dispatch Corp. au 1-866-777-3911 (sans frais au États-Unis et au Canada), au 801- 363-9127 (international) ou à technical.support@prioritydispatch.net.
  5. 5. Pour toute question concernant le contenu ou l’application clinique des protocoles, veuillez écrire un courriel à l’IAEMD à emd.standards@emergencydispatch.org. Pour de l’assistance dans l’implantation du MPDS version 12.2 à votre agence ou toute autre question, veuillez contacter votre consultante Marie Leroux, au (514) 910-1301 ou via Marie.Leroux@prioritydispatch.net. Guide de conversion des Codes de Déterminant La version 12.2 du MPDS contient plusieurs nouveaux Codes de Déterminant ainsi qu’un nouveau Suffixe de Déterminant. Afin de mettre vos assignations d’intervention à niveau, utilisez le tableau suivant pour localiser les changements de Codes de Déterminant de la version 12.1 vers la version 12.2. Vous devrez modifier ou assigner une intervention appropriée pour chaque nouveau Code de Déterminant ou chaque Code de Déterminant modifié correspondant à un Descripteur de Déterminant. Légende du tableau Colonne 1. Cette colonne énumère les Codes de Déterminant de la version 12.1 qui sont modifiés. Colonne 2. Cette colonne démontre le changement qui a été fait au Descripteur de Déterminant assigné au Code de Déterminant de la version 12.1. Colonne 3. Cette colonne énumère le Code de Déterminant de la version 12.2 auquel le Descripteur de Déterminant est maintenant assigné. Colonne 4. Cette colonne démontre le Descripteur de Déterminant. Les nouveaux suffixes sont également énumérés dans cette colonne. 2 © 2012 IAED MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2
  6. 6. MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Code v12.1 Modification du code Code v12.2 Modification de Descripteurs de Déterminant PROTOCOLE 7 : Brûlures/Explosion (Déflagration) — nouveau 7-E-1 Personne en flammes — nouveau suffixe F Feux d’artifice PROTOCOLE 12 : Convulsions — nouveau 12-C-5 Antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales — nouveau 12-C-6 OVERDOSE/ EMPOISONNEMENT (ingestion) — nouveau 12-C-7 Convulsion ATYPIQUE 12-A-1 division 12-C-4 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (> 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) 12-A-1 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions connu) 12-A-2 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions inconnu) 12-A-3 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (i 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) 12-A-2 a 12-A-4 Convulsion FOCALE (alerte) 12-A-3 a 12-A-5 Convulsion imminente (aura) PROTOCOLE 28 : Accident Vasculaire Cérébral (AVC)/Paralysie/ Ischémie CérébraleTransitoire (ICT) — nouveau 28-C-10 Antécédents d’ICT (mini-AVC) © 2012 IAED 3
  7. 7. © 2012 IAED4 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Changements dans ProQA® seulement Protocole 25 : Problème Psychiatrique/de Comportement/ Tentative de Suicide • Le choix de réponse “PRODUITS DANGEREUX” pour la Question Clé “Est-ce qu’il s’agit d’une tentative de suicide ?” a été modifié pour “PRODUITS DANGEREUX/Suicide chimique”. Ce choix de réponse fera encore en sorte que ProQA se dirige automatiquement vers le Protocole 8 : Monoxyde de Carbone/ Inhalation/Produits Dangereux/CBRN. Voir figure 1. Justification : Cette modification clarifie davantage lorsque le choix de réponse devrait être sélectionné en lumière de l’incidence accrue du suicide en utilisant des produits chimiques qui présentent un risque pour les témoins sur les lieux et pour les intervenants. Figure 1. Question Clé “Est-ce qu'il s'agit d'une tentative de suicide ?” et les choix de réponse. Protocole 25 : Problème Psychiatrique/de Comportement/Tentative de Suicide. ProQA® . MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC.
  8. 8. © 2012 IAED 5 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Protocoles C etYc • Des directives ont été ajoutées afin d’aider les appelants qui sont initialement incapables de déplacer un patient qui se trouve sur un lit ou une chaise vers le sol ou le plancher. Voir figure 2. Justification : Des directives spécifiques sont avantageuses lors d’une telle situation. Bien qu’elles ne soient pas pratiques dans le cardex imprimé, ProQA est idéalement conçu pour les inclure. Outil diagnostic détecteur de respiration • Une remarque a été ajoutée dans la section d’Information Additionnelle de l’Outil diagnostic détecteur de respiration : Remarque : “Si l’appelant cesse de rapporter chaque respiration, le RMU pourrait l’inciter à le faire en disant, ‘Et la prochaine…’ ou ‘et encore…’” Voir figure 3. Justification : De l’évidence anecdotique a indiqué que certains appelants rapportaient seulement une respiration, puis arrêtaient. Cette note pourrait s’avérer nécessaire pour le RMU afin d’obtenir un rythme respiratoire lorsque l’appelant ne comprend pas qu’il ou elle devrait continuer à rapporter chaque respiration. Figure 2. Boîte C22 des Directives Pré-Arrivée Incapable de déplacer le patient. ProQA® . MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC.
  9. 9. © 2012 IAED6 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Changements à des protocoles multiples A. Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE Protocoles affectés : Protocole d’Entrée, 9, 12, 31, A, B, C,Ya,Yb,Yc, Outil détecteur de respiration (ProQA® ) • La formulation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE a changé. Le texte se lit maintenant : “OK, je veux que vous disiez ‘respire’ à chaque fois qu’il/elle prend une respiration, à partir de maintenant”. Les directives pour l’utilisation de cet outil ont également changé afin de correspondre à cette formulation. Voir les figures 3 et 4. Justification : De l’évidence anecdotique provenant de centres de communications a suggéré que la formulation précédente de cette directive n’était pas toujours bien comprise par les appelants. Ce changement fait en sorte que la directive soit plus claire et plus précise. Figure 3. Information Additionnelle de l'Outil diagnostic détecteur de respiration. ProQA® . MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC.
  10. 10. © 2012 IAED 7 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • La locution “ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole” a été ajoutée aux directives d’utilisation de l’outil. Voir figure 4. Justification : Cette locution met l’emphase sur le fait que l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE est parfois indiquée par le protocole, pas seulement suggérée, tout dépendant de l’interprétation du RMU de l’état de respiration du patient. • Cardex seulement. La couleur d’arrière-plan du texte de la directive a été changée pour un jaune pâle lorsqu’elle apparaît dans la section d’Information Additionnelle. Voir figure 4. Justification : Ce changement aide les utilisateurs du cardex à repérer plus rapidement les directives qu’ils devraient donner à l’appelant lorsqu’indiqués de le faire par les symboles du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE (voir Changement à des protocoles multiples B). B. Symbole de la Détection de RESPIRATION AGONIQUE Protocoles affectés : Protocole d’Entrée, 9, 12, 31, A, B, C,Ya,Yb,Yc, Légende de Symboles • L’ancien symbole de “Détection de RESPIRATION AGONIQUE” a été divisé en 2 symboles ayant des significations distinctes et qui sont différenciés par couleur (voir figure 5) : - Le nouveau symbole “Utilisation obligatoire du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE” contient un point d’interrogation rouge et indique que l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE est obligatoire par le protocole. Ce symbole est utilisé aux protocoles 12, 31, A, B, C,Ya,Yb etYc. Figure 4. Détection de RESPIRATION AGONIQUE. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. Protégé par brevets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,45 0 PROTOCOLE D’ENTRÉE Situations NE RESPIRE PAS Ce qui suit, lorsque donné en réponse à “Dites-moi exactement ce qui s’est passé“ ou n’importe quelle Question d’Entrée énumérée : • Ne respire pas du tout 9-E-1 • Respiration incertaine (AGONIQUE) 9-E-2 • Pendaison 9-E-3 • Strangulation 9-E-4 • Suffocation 9-E-5 • Sous l’eau 9-E-6 • Obstruction COMPLÈTE 11-E-1 RESPIRATION INEFFICACE Ce qui suit, lorsque spontanément donné à un point quelconque lors du Protocole d’Entrée (coder comme ECHO sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : • “Court après son souffle“ • “Devient bleu ou mauve“ • “Fait des bruits bizarres, il ronfle“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Il râle“ • “Juste un peu“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Ne peut même pas respirer“ • “Ne respire pas“ • “Prend une respiration tout d’un coup puis arrête“ (RESPIRATION AGONIQUE) RESPIRATION AGONIQUE Un pattern de respiration ineffica qui perdure après que le cœur cessé de pomper du sang au ce Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identifi et le déclenchement de l’interve des conditions respiratoires ext circonstances difficiles telles q qu’une personne en flammes. Un tel niveau est distinct du DELTA localement l’envoi de tout interve plus près (c’est-à-dire, police avec DEA aérienne, de plongée, de PRODUITS DA équipes spécialisées). Règles 1. Si la description du problèm des problématiques de sécu choisissez le Protocole de P qui répond le mieux à ces pr 2. Si la description du problèm TRAUMA, choisissez le Proto Principal qui couvre le mieux blessure. 3. Si la description du problème nature MÉDICALE, choisissez Problème Principal qui s’asso symptôme principal du patien prioritaires ayant préséance 4. Si la description du problème matières dangereuses (substa qui posent une menace aux t intervenants, allez au Protoco la sécurité de la scène. 5. Quand la description du prob la convulsion, allez au Protoc indépendamment de l’état de et de respiration. l? Détection de RESPIRATION AGONIQUE Quand le patient est inconscient ou non alerte et qu’il respire anormalement ou irrégulièrement ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole, le RMU devrait dire à l’appelant de dire “respire” à chaque fois que le patient prend une respiration. Si l’intervalle entre les respirations est de 10 secondes ou plus, il faut considérer immédiatement qu’il s’agit d’une RESPIRATION INEFFICACE qui est possiblement un pattern de respiration AGONIQUE (à l’agonie) en déclin. Vérifiez un maximum de quatre respirations (trois intervalles). (Lire mot à mot) OK, je veux que vous disiez “respire” à chaque fois qu’il/elle prend une respiration, à partir de maintenant. • Intervalle j 10 sec. = AGONIQUE
  11. 11. © 2012 IAED8 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 - Le symbole “Considérez l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE” contient un point d’interrogation mauve (comme l’ancien symbole pour la “Détection de RESPIRATION AGONIQUE”) et indique que le RMU devrait considérer l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE en se basant sur l’état de respiration du patient. Ce symbole est utilisé au Protocole d’Entrée et au Protocole 9. • Les deux symboles sont maintenant inclus dans la Légende de Symboles. Voir la page 36. Justification : La distinction des symboles clarifie les normes du protocole pour l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE. Changements à des protocoles individuels Protocole d’Entrée Changements à des protocoles multiples affectant ce protocole : A Changements affectant seulement ce protocole : • Cardex seulement. La section d’Information Critique pour le RMU se rapportant à la pratique ECHO a été retirée. Justification : Cette section a été retirée afin de faire de l’espace pour une nouvelle Directive Post-Envoi et une nouvelle section de Liens de SIT. • Cardex seulement. Une nouvelle section de Liens de SIT a été ajoutée. Ces liens sont appropriés à suivre après que le preneur d’appel ait envoyé certains Codes de Déterminant de niveau ECHO à partir du Protocole d’Entrée. Voir figure 6. • Le premier nouveau Lien de SIT dirige le preneur d’appel vers les DPA pour des situations impliquant un “Arrêt MÉDICAL soupçonné”, outrepassant ainsi le Protocole 9. Voir figure 6. Des changements qui y sont reliés ont été apportés au Protocole 9 : Arrêt Cardiaque ou Respiratoire/Décès et aux DPA des Protocoles B, C,Yb etYc. Référez-vous à la liste des changements pour ces protocoles qui est comprise dans ce guide. D CA 89,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481 ; 7,428,301 AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 E CAPACITÉ SAR NTERVENTION NON-LINÉAIRES es affectations de routine versus les correspondant à chaque rez les éléments suivants : ur temps aura un impact sur l´état oblème, quel délai peut-il y avoir ? peut être sauvé en utilisant la hares ? arrive à l´hôpital, est-ce que le ignificatif par rapport au temps el que les radiographies, les toire, etc. ? d’interventions ainsi que les modes dés par la Direction Médicale locale ces Préhospitaliers d´Urgence. e de RMU de l’ACADÉMIE INTERNATIONALE LÉGENDEDESYMBOLES Avis Interventions 4? Police 4p Incendie 4n Électricité 4q PRODUITS DANGEREUX 4B Centre Antipoison 4? Police 4p Incendie 4n Électricité 4q PRODUITS DANGEREUX 4B Centre Antipoison 4? Utilisation obligatoire du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE 4? Considérez l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE 7 Information Critique pour le RMU g Dirigez, Allez à 4 Ajouter le suffixe au Code de Déterminant J Allez aux DPE, ensuite Liens SIT 8u Inconscience ou Arrêt N RESPIRATION INEFFICACE et Non alerte de Envoyez et allez aux DPE wx Envoyez, DPE et retournez aux questions t Envoyez, retournez aux questions T Prenez le pouls et retournez à la séquence Utilisez le Diagnostic d’AVC et retournez aux questions Véhicule qui coule v Vérifiez W Support DEA g Moins de 9h Sécurité des lieux h Plus de R Raccrochage de routine i Moins de ou égal à R Raccrochage urgent j Plus de ou égal à Q Restez en ligne Dent avulsée L Refroidissez et rincez L Contrôle de saignement Orientation et Mise en Garde z Figure 5. Symboles pour “Utilisation obligatoire du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE” et “Considérez l'utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE”. Légende de Symboles. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC.
  12. 12. © 2012 IAED 9 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 (Remarque : Le Problème Principal “décès” devrait toujours être traité au Protocole 9. Les cas d’arrêt qui impliquent également des problématiques de sécurité des lieux devraient être traités au protocole qui répond le mieux à ces problématiques.) • Le deuxième nouveau Lien de SIT dirige l’appelant aux DPA lors d’un cas impliquant la “Pendaison/Strangulation/Suffocation (RESPIRATION INEFFICACE et Pas de MORT ÉVIDENTE)”. Voir figure 6. Justification : L’un des objectifs primaires de la version 12.2 est de diminuer le temps entre la découverte d’un arrêt cardiaque et les compressions de la poitrine, tel que le souligne les directives internationales de RCR actuelles. Ces changements sont donc en conformité avec cet objectif. Pour les utilisateurs de ProQA, le logiciel dirige déjà efficacement le preneur d’appel vers les DPA lorsqu’il est nécessaire. • Une nouvelle situation ECHO, “Personne en flammes”, a été ajoutée sous la Question d’Entrée 3, avec l’indicateur approprié d’envoyer Code de Déterminant 7-E-1, de fournir les DPE et de retourner aux questions. Voir figure 7. • Une nouvelle DPE pour “Personne en flammes” a été ajoutée aux DPE du Protocole d’Entrée en tant que DPE-f, pendant que l’ancienne DPE-f (directives pour des cas impliquant un “Danger Immédiat pour l’Appelant”) est maintenant la DPE-g. Voir figure 8. Justification : Ces changements traitent de cette urgence où le temps joue un rôle déterminant en suspendant l’interrogation afin d’envoyer un Code de Déterminant de niveau ECHO immédiatement et de fournir des directives pouvant sauver la vie avant de retourner à la séquence d’interrogation. Ceci fonctionnera de façon assez similaire que les Codes de Déterminant et les directeurs ECHO actuels pour “Pendaison (maintenant)” et “Sous l’eau”. Figure 7. Question 3. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. L’ACADÉMI PRO DE RMMedical Pr J DIRECTIVE a. (ECHO) J’env immédiateme b. (Pendaison et Décrochez-le nœud puis dit c. (Sous l’eau) N ne soit sécurit d. (Strangulation ce qu’il y a au respire. e. (Suffocation) qui est dans la f. (Personne en courir, de se visage et de s disponible, l’e ce que le feu (Eau non disp tapis ou un gr envelopper so g. (Danger Immé dangereux de pensez pouvo et rappelez-n SIT ✱ Lien v Arrêt MÉDICAL s Pendaison/Stran (RESPIRATION de MORT ÉVID Pour utilisation seulement par les détenteurs de licence MPDS® . © 2012 Priority Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12. QUESTIONS D’ENTRÉE g 1. Quelle est l’adresse de l’urgence ? v Maison/Appartement/Commerce/Intersection/Points de repère/Juridiction/GPS 2. Quel est le numéro de téléphone duquel vous me téléphonez ? v 3. OK, dites-moi exactement ce qui s’est passé. Pendaison (maintenant) —————————————————— we 9-E-3 Sous l’eau ——————————————————————— we 9-E-6 Personne en flammes —————————————————— we 7-E-1 a. (Non évident) Êtes-vous avec le patient maintenant ? b. (Non évident) Combien de (d’autres) personnes sont blessées (malades) ? Incident de la route/transport —————————————— 29 Victimes multiples —————————————————— PP c. (Étouffement) Est-ce qu’il/elle peut au moins respirer ou tousser ? (Allez vérifier et revenez me le dire.) Non —————————————————————————— we 11-E-1 i. Ne le/la frappez pas dans le dos. 4. Quel âge a-t-il/elle ? a. (Incertain) Alors, dites-moi quel âge environ. 5. Est-ce qu’il/elle est éveillé(e) (conscient(e)) ? Oui Non Inconnu 6. Est-ce qu’il/elle respire ? 4? a. (N’a pas vérifié – appelant interposé) Allez vérifier et revenez me le dire. v Oui Non/NE RESPIRE PAS ——————————————— de ?-E-? Incertain/RESPIRATION INEFFICACE/AGONIQUE (appelant-patient ou appelant interposé)———————————— de ?-E-? Inconnu (appelant tierce personne ou agence) Figure 6. Liens de SIT. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. J DIRECTIVES POST-ENVOI a. (ECHO) J’envoie les paramédics (secours) immédiatement pour vous aider. Restez en ligne. b. (Pendaison et pas de MORT ÉVIDENTE) Décrochez-le/la immédiatement, desserrez le nœud puis dites-moi s’il/si elle respire. c. (Sous l’eau) N’allez pas dans l’eau à moins que ce ne soit sécuritaire de le faire. S d. (Strangulation et pas de MORT ÉVIDENTE) Desserrez ce qu’il y a autour du cou puis dites-moi s’il/si elle respire. e. (Suffocation) Enlevez ce qui couvre le visage ou ce qui est dans la bouche puis dites-moi s’il/si elle respire. f. (Personne en flammes) Dites-lui d’arrêter de courir, de se coucher par terre, de se couvrir le visage et de se rouler par terre. Si de l’eau est disponible, l’en asperger immédiatement jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint. (Eau non disponible) Prenez une couverture, un tapis ou un grand manteau et servez-vous en pour envelopper son corps et étouffer les flammes. g. (Danger Immédiat pour l’Appelant) (Si c’est trop dangereux de rester où vous êtes et que vous pensez pouvoir quitter sans danger,) éloignez-vous et rappelez-nous d’un endroit sécuritaire. S SIT ✱ Lien vers le PP à moins que : g Arrêt MÉDICAL soupçonné U ABC-1 Pendaison/Strangulation/Suffocation (RESPIRATION INEFFICACE et Pas de MORT ÉVIDENTE) U ABC-1 ch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 w ———————— we 9-E-6 ———————— we 7-E-1 (malades) ? ———————— 29 ———————— PP sser ? ———————— we 11-E-1 ez me le dire. v —————— de ?-E-? UE ———————— de ?-E-?
  13. 13. © 2012 IAED10 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • Cardex seulement : Une couleur d’arrière-plan jaune pâle a été ajoutée derrière les Préalables à la Directive des DPE du Protocole d’Entrée. Voir figure 8. Justification : La couleur d’arrière-plan aide le RMU à trouver la/ les directive(s) appropriée(s) plus facilement, tel qu’indiqué par les PD, tout dépendant de la situation. • Une partie importante de la définition de RESPIRATION AGONIQUE—toute sauf la première phrase—a été retirée. Voir figure 9. Justification : Ce changement fait en sorte que la définition soit cohérente dans sa structure et son contenu avec les autres définitions du protocole. La partie qui a été supprimée était considérée comme n’étant pas nécessaire parce que le Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE et les déterminants de niveau ECHO permettent déjà au preneur d’appel de traiter de façon appropriée les situations de RESPIRATION AGONIQUE. • La locution “et d’autres circonstances difficiles telles que définies, telle qu’une personne en flammes” a été ajoutée à la fin de la première phrase de la section Pratique Déterminant ECHO. Voir figure 10. Justification : Ce changement élargit la base des Déterminants ECHO afin d’inclure la nouvelle situation ECHO “Personne en flammes”. L’ACADÉMIE INTERNATIONALE MD PROTOCOLE DE RMU MD Medical Priority Dispatch SystemMD J DIRECTIVES POST-ENVOI a. (ECHO) J’envoie les paramédics (secours) immédiatement pour vous aider. Restez en ligne. b. (Pendaison et pas de MORT ÉVIDENTE) Décrochez-le/la immédiatement, desserrez le nœud puis dites-moi s’il/si elle respire. c. (Sous l’eau) N’allez pas dans l’eau à moins que ce ne soit sécuritaire de le faire. S d. (Strangulation et pas de MORT ÉVIDENTE) Desserrez ce qu’il y a autour du cou puis dites-moi s’il/si elle respire. e. (Suffocation) Enlevez ce qui couvre le visage ou ce qui est dans la bouche puis dites-moi s’il/si elle respire. f. (Personne en flammes) Dites-lui d’arrêter de courir, de se coucher par terre, de se couvrir le visage et de se rouler par terre. Si de l’eau est disponible, l’en asperger immédiatement jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint. (Eau non disponible) Prenez une couverture, un tapis ou un grand manteau et servez-vous en pour envelopper son corps et étouffer les flammes. g. (Danger Immédiat pour l’Appelant) (Si c’est trop dangereux de rester où vous êtes et que vous pensez pouvoir quitter sans danger,) éloignez-vous et rappelez-nous d’un endroit sécuritaire. S SIT ✱ Lien vers le PP à moins que : g Arrêt MÉDICAL soupçonné U ABC-1 Pendaison/Strangulation/Suffocation (RESPIRATION INEFFICACE et Pas de MORT ÉVIDENTE) U ABC-1 Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 g v tion/Points de nez ? v ————————— we 9-E-3 ————————— we 9-E-6 ————————— we 7-E-1 ées (malades) ? ————————— 29 ————————— PP tousser ? ————————— we 11-E-1 enez me le dire. v ———————— de ?-E-? NIQUE ————————— de ?-E-? Figure 8. Directives Post-Envoi. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979-2012 PDC. Figure 9. Définition de RESPIRATION AGONIQUE. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. Protégé par brevets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 Situations NE RESPIRE PAS Ce qui suit, lorsque donné en réponse à “Dites-moi exactement ce qui s’est passé“ ou n’importe quelle Question d’Entrée énumérée : • Ne respire pas du tout 9-E-1 • Respiration incertaine (AGONIQUE) 9-E-2 • Pendaison 9-E-3 • Strangulation 9-E-4 • Suffocation 9-E-5 • Sous l’eau 9-E-6 • Obstruction COMPLÈTE 11-E-1 RESPIRATION INEFFICACE Ce qui suit, lorsque spontanément donné à un point quelconque lors du Protocole d’Entrée (coder comme ECHO sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : • “Court après son souffle“ • “Devient bleu ou mauve“ • “Fait des bruits bizarres, il ronfle“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Il râle“ • “Juste un peu“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Ne peut même pas respirer“ • “Ne respire pas“ • “Prend une respiration tout d’un coup puis arrête“ (RESPIRATION AGONIQUE) 6. Si, dès l l’état de inconnu Protoco 7 Lorsque d’incide nombre 8. (j 16) L implique NON TR respirat faciliter directiv 9. Quand l problèm trachéo patient 10. Ne donn jusqu’à sécurité 11. L’interro toujours lorsqu’i (pendaiso Axiomes 1. L’état de sélectio vu le pa de resp RESPIRE 2. L’état de tierce p vérifier p 3. À la suit RESPIRATION AGONIQUE Un pattern de respiration inefficace en détérioration qui perdure après que le cœur ait pratiquement cessé de pomper du sang au cerveau. Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes et d’autres circonstances difficiles telles que définies, telle qu’une personne en flammes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si la description du problème implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le Protocole de Problème Principal qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si la description du problème implique un TRAUMA, choisissez le Protocole de Problème Principal qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si la description du problème semble être de nature MÉDICALE, choisissez le Protocole de Problème Principal qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Si la description du problème implique des matières dangereuses (substances toxiques) qui posent une menace aux témoins ou aux l? Détection de RESPIRATION AGONIQUE Quand le patient est inconscient ou non alerte et qu’il respire anormalement ou irrégulièrement ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole, le RMU devrait dire à l’appelant de dire “respire” à chaque fois que le patient prend une respiration. Si l’intervalle entre les respirations est de 10 secondes ou plus, il faut considérer immédiatement qu’il s’agit d’une RESPIRATION INEFFICACE qui est possiblement un
  14. 14. © 2012 IAED 11 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • Plusieurs ajouts, suppressions et révisions ont été faits aux Règles du Protocole d’Entrée, tels que décrits ici bas (voir figure 11) : - Les Règles 5, 6, 9 et 10 ont été retirées. - Les anciennes Règles 4, 7, 8, 11 et 12 ont été renumérotées en tant que les Règles 5, 6, 7, 10 et 9 respectivement. Justification : Les Règles supprimées sont des pratiques qui sont actuellement bien acceptées ; les supprimer a créé de l’espace pour des nouvelles Règles nécessaires. - Une nouvelle Règle 4 a été ajoutée : “Si la description du problème implique des matières dangereuses (substances toxiques) qui posent une menace aux témoins ou aux intervenants, allez au Protocole 8 pour couvrir la sécurité de la scène”. - Une nouvelle Règle 8 a été ajoutée : “(j16) Lorsque la description du problème implique à la fois de la douleur thoracique NONTRAUMATIQUE et des problèmes respiratoires, allez au Protocole 10 afin de faciliter l’usage de l’Outil diagnostic et directives d’Aspirine”. Justification : Les Règles 4 et 8 donnent une meilleure direction aux preneurs d’appel lors de la sélection du Protocole de Problème Principal approprié. - Une nouvelle Règle 11 a été ajoutée : “L’interrogation du Protocole d’Entrée doit toujours être complétée après les DPE lorsqu’indiqué de le faire par le symbole we (pendaison, sous l’eau, étouffement)”. Justification : La Règle 11 met l’emphase sur le besoin de retourner et de compléter les Questions d’Entrée afin d’obtenir de l’information essentielle après avoir envoyé le Code de Déterminant approprié et d’avoir donné les DPE appropriées. Elle va aussi à l’encontre de la tendance que le RMU pourrait avoir de suivre les nouveaux Liens de SIT immédiatement après avoir fourni les DPE. Figure 10. Pratique Déterminant ECHO. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. revets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 AMPDS v12.2, NAF-std, 12 OCOLE D’ENTRÉE E RESPIRE PAS que donné en réponse à “Dites-moi qui s’est passé“ ou n’importe quelle ée énumérée : s du tout 9-E-1 certaine (AGONIQUE) 9-E-2 9-E-3 9-E-4 9-E-5 9-E-6 COMPLÈTE 11-E-1 N INEFFICACE que spontanément donné à un ue lors du Protocole d’Entrée O sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : son souffle“ ou mauve“ ts bizarres, il ronfle“ N AGONIQUE) u“ (RESPIRATION AGONIQUE) me pas respirer“ as“ espiration tout d’un coup puis PIRATION AGONIQUE) 6. Si, dès le départ, le Problème l’état de conscience et la res inconnus (appelant tierce personn Protocole 32. 7 Lorsque la description du prob d’incident de la route/transpo nombre de patients puis allez 8. (j 16) Lorsque la description implique à la fois de la doule NON TRAUMATIQUE et des p respiratoires, allez au Protoc faciliter l’usage de l’Outil diag directives d’Aspirine. 9. Quand la description du probl problème respiratoire en lien trachéostomie (trachéo ou stomi patient conscient, allez au Pr 10. Ne donnez pas de DPE ou DP jusqu’à ce que toutes les Que sécurité soient complétées (c 11. L’interrogation du Protocole d toujours être complétée aprè lorsqu’indiqué de le faire par (pendaison, sous l’eau, étouffement) Axiomes 1. L’état de respiration incertain sélectionné lorsqu’un appelan vu le patient demeure incertain de respiration. Ceci est consi RESPIRE PAS jusqu’à preuve d 2. L’état de respiration inconnu ind tierce personne ou une agenc vérifier personnellement l’état 3. À la suite de l’envoi d’un niveau compléter toutes les Questions d’Entrée et du Problème Princi juste reconnaissance des prob sécurité des lieux. Toutes les in directives concernant la sécurit être transmises immédiatement et aux secouristes potentiels su RESPIRATION AGONIQUE Un pattern de respiration inefficace en détérioration qui perdure après que le cœur ait pratiquement cessé de pomper du sang au cerveau. Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes et d’autres circonstances difficiles telles que définies, telle qu’une personne en flammes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si la description du problème implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le Protocole de Problème Principal qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si la description du problème implique un TRAUMA, choisissez le Protocole de Problème Principal qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si la description du problème semble être de nature MÉDICALE, choisissez le Protocole de Problème Principal qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Si la description du problème implique des matières dangereuses (substances toxiques) qui posent une menace aux témoins ou aux intervenants, allez au Protocole 8 pour couvrir la sécurité de la scène. 5. Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. n de RESPIRATION AGONIQUE t est inconscient ou non alerte et rmalement ou irrégulièrement ou e le faire par le protocole, le RMU appelant de dire “respire” à chaque t prend une respiration. Si l’intervalle tions est de 10 secondes ou plus, r immédiatement qu’il s’agit d’une NEFFICACE qui est possiblement un ation AGONIQUE (à l’agonie) en déclin. mum de quatre respirations (trois K, je veux que vous disiez “respire” à elle prend une respiration, à partir de lle j 10 sec. = AGONIQUE
  15. 15. © 2012 IAED12 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 - La formulation des Règles 1, 2 et 3 a été changée. “Problème Principal” a été remplacé par “description du problème” et “protocole” a été remplacé par “Protocole de Problème Principal”. - La Règle 5 (anciennement la Règle 4) a été changée par conséquent : “Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration”. - La Règle 7 (anciennement la Règle 8) a également été changée : “Lorsque la description du problème est un cas d’incident de la route/transport, déterminez le nombre de patients puis allez au Protocole 29”. Figure 11. Nouvelles Règles et Règles mises à niveau. Protocole d'Entrée. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. TRÉE 5, 31) : nfle“ N AGONIQUE) “ d’un coup puis QUE) est possible, l’âge devrait être déterminé. 10. Demandez “Est-ce que le patient est un homme ou une femme ?“ si le sexe du patient n’est pas évident. 11. Ne donnez pas de DPE ou DPA à l’appelant jusqu’à ce que toutes les Questions Clé de sécurité soient complétées (celles en rouge). 12. Quand le Problème Principal est un problème respiratoire en lien avec une trachéostomie (trachéo ou stomie) chez un patient conscient, allez au Protocole 6. Axiomes 1. L’état de respiration incertain doit être sélectionné lorsqu’un appelant interposé ayant vu le patient demeure incertain sur la présence de respiration. Ceci est considéré comme NE RESPIRE PAS jusqu’à preuve du contraire. 2. L’état de respiration inconnu indique un appelant tierce personne ou une agence qui ne peut vérifier personnellement l’état du patient. 3. À la suite de l’envoi d’un niveau ECHO, le fait de compléter toutes les Questions Clé du Protocole d’Entrée et du Problème Principal assure une juste reconnaissance des problématiques de sécurité des lieux. Toutes les informations et directives concernant la sécurité doivent toujours être transmises immédiatement aux intervenants et aux secouristes potentiels sur les lieux. au déterminant ECHO. Les patients qui rencontrent ces paramètres doivent être traités agressivement. Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si le Problème Principal implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le protocole qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si le Problème Principal implique un TRAUMA, choisissez le protocole qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si le Problème Principal semble être de nature MÉDICALE, choisissez le protocole qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Quand le Problème Principal semble être la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. TION AGONIQUE ou non alerte et qu’il lièrement, le RMU e lui indiquer chaque piration. Si l’intervalle econdes ou plus, il qu’il s’agit d’une st possiblement un E (à l’agonie) en déclin. espirations (trois ous me disiez chaque , à partir de maintenant. AGONIQUE; 6,106,459 ; 6,607,481 ; 7,428,301 AMPDS® v12.1, NAF-c, 100707 5. L’interrogation du Protocole d’Entrée doit toujours être complétée, même lorsqu’un déterminant ECHO est sélectionné. 6. L’Interrogation Clé du Problème Principal doit toujours être complétée pour répondre aux problématiques de sécurité des lieux, même lorsqu’un déterminant ECHO est sélectionné. 7. Si, dès le départ, le Problème Principal, l’état de conscience et la respiration sont inconnus (appelant tierce personne), allez au Protocole 32. 8. En cas d’incident de la route/transport, déterminez le nombre de patients puis allez au Protocole 29. 9. L’âge du patient n’a pas besoin d’être déterminé au départ dans les cas d’événements à patients multiples. Si l’évaluation individuelle des patients est possible, l’âge devrait être déterminé. 10. Demandez “Est-ce que le patient est un homme ou une femme ?“ si le sexe du patient n’est pas évident. 11. Ne donnez pas de DPE ou DPA à l’appelant jusqu’à ce que toutes les Questions Clé de sécurité soient complétées (celles en rouge). 12. Quand le Problème Principal est un problème respiratoire en lien avec une trachéostomie (trachéo ou stomie) chez un patient conscient, allez au Protocole 6. Axiomes 1. L’état de respiration incertain doit être sélectionné lorsqu’un appelant interposé ayant vu le patient demeure incertain sur la présence de respiration. Ceci est considéré comme NE RESPIRE PAS jusqu’à preuve du contraire. 2. L’état de respiration inconnu indique un appelant tierce personne ou une agence qui ne peut vérifier personnellement l’état du patient. 3. À la suite de l’envoi d’un niveau ECHO, le fait de compléter toutes les Questions Clé du Protocole d’Entrée et du Problème Principal assure une juste reconnaissance des problématiques de sécurité des lieux. Toutes les informations et directives concernant la sécurité doivent toujours être transmises immédiatement aux intervenants et aux secouristes potentiels sur les lieux. cace en détérioration ait pratiquement erveau. Parfois, le ébral maintient espiratoires hors de l’eau) qui rès une minute. nt : “Il prend une up, puis arrête nt tromper l’appelant respire encore, ce. L’identification ssentielle et de base ents qui rencontrent aités agressivement. O cation rapide et le n basés sur des es. TA afin d’encourager enant qualifié le A, d’équipes d’échelle ANGEREUX ou d’autres plique des des lieux, épond le mieux à plique un TRAUMA, couvre le mieux le ble être de nature tocole qui s’associe pal du patient, les t préséance. semble être la e 12 indépendamment respiration. 0 PROTOCOLE D’ENTRÉE • Respiration incertaine (AGONIQUE) 9-E-2 • Pendaison 9-E-3 • Strangulation 9-E-4 • Suffocation 9-E-5 • Sous l’eau 9-E-6 • Obstruction COMPLÈTE 11-E-1 RESPIRATION INEFFICACE Ce qui suit, lorsque spontanément donné à un point quelconque lors du Protocole d’Entrée (coder comme ECHO sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : • “Court après son souffle“ • “Devient bleu ou mauve“ • “Fait des bruits bizarres, il ronfle“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Il râle“ • “Juste un peu“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Ne peut même pas respirer“ • “Ne respire pas“ • “Prend une respiration tout d’un coup puis arrête“ (RESPIRATION AGONIQUE) d’incident de l nombre de pat 8. (j 16) Lorsque implique à la f NON TRAUMA respiratoires, faciliter l’usag directives d’As 9. Quand la desc problème resp trachéostomie patient consci 10. Ne donnez pas jusqu’à ce que sécurité soien 11. L’interrogation toujours être c lorsqu’indiqué (pendaison, sous Axiomes 1. L’état de respi sélectionné lor vu le patient de de respiration. RESPIRE PAS 2. L’état de respira tierce personn vérifier person 3. À la suite de l’e compléter toute d’Entrée et du P juste reconnais sécurité des lie directives conc être transmises et aux secouris Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes et d’autres circonstances difficiles telles que définies, telle qu’une personne en flammes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si la description du problème implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le Protocole de Problème Principal qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si la description du problème implique un TRAUMA, choisissez le Protocole de Problème Principal qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si la description du problème semble être de nature MÉDICALE, choisissez le Protocole de Problème Principal qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Si la description du problème implique des matières dangereuses (substances toxiques) qui posent une menace aux témoins ou aux intervenants, allez au Protocole 8 pour couvrir la sécurité de la scène. 5. Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. l? Détection de RESPIRATION AGONIQUE Quand le patient est inconscient ou non alerte et qu’il respire anormalement ou irrégulièrement ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole, le RMU devrait dire à l’appelant de dire “respire” à chaque fois que le patient prend une respiration. Si l’intervalle entre les respirations est de 10 secondes ou plus, il faut considérer immédiatement qu’il s’agit d’une RESPIRATION INEFFICACE qui est possiblement un pattern de respiration AGONIQUE (à l’agonie) en déclin. Vérifiez un maximum de quatre respirations (trois intervalles). (Lire mot à mot) OK, je veux que vous disiez “respire” à chaque fois qu’il/elle prend une respiration, à partir de maintenant. • Intervalle j 10 sec. = AGONIQUE 57,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 ENTRÉE RE PAS é en réponse à “Dites-moi assé“ ou n’importe quelle rée : 9-E-1 AGONIQUE) 9-E-2 9-E-3 9-E-4 9-E-5 9-E-6 E 11-E-1 CACE anément donné à un Protocole d’Entrée , 11, 15, 31) : e“ e“ s, il ronfle“ UE) ATION AGONIQUE) spirer“ tout d’un coup puis AGONIQUE) 6. Si, dès le départ, le Problème Principal, l’état de conscience et la respiration sont inconnus (appelant tierce personne), allez au Protocole 32. 7 Lorsque la description du problème est un cas d’incident de la route/transport, déterminez le nombre de patients puis allez au Protocole 29. 8. (j 16) Lorsque la description du problème implique à la fois de la douleur thoracique NON TRAUMATIQUE et des problèmes respiratoires, allez au Protocole 10 afin de faciliter l’usage de l’Outil diagnostic et directives d’Aspirine. 9. Quand la description du problème est un problème respiratoire en lien avec une trachéostomie (trachéo ou stomie) chez un patient conscient, allez au Protocole 6. 10. Ne donnez pas de DPE ou DPA à l’appelant jusqu’à ce que toutes les Questions Clé de sécurité soient complétées (celles en rouge). 11. L’interrogation du Protocole d’Entrée doit toujours être complétée après les DPE lorsqu’indiqué de le faire par le symbole wx(pendaison, sous l’eau, étouffement). Axiomes 1. L’état de respiration incertain doit être sélectionné lorsqu’un appelant interposé ayant vu le patient demeure incertain sur la présence de respiration. Ceci est considéré comme NE RESPIRE PAS jusqu’à preuve du contraire. 2. L’état de respiration inconnu indique un appelant tierce personne ou une agence qui ne peut vérifier personnellement l’état du patient. 3. À la suite de l’envoi d’un niveau ECHO, le fait de compléter toutes les Questions Clé du Protocole d’Entrée et du Problème Principal assure une juste reconnaissance des problématiques de sécurité des lieux. Toutes les informations et directives concernant la sécurité doivent toujours être transmises immédiatement aux intervenants et aux secouristes potentiels sur les lieux. RESPIRATION AGONIQUE Un pattern de respiration inefficace en détérioration qui perdure après que le cœur ait pratiquement cessé de pomper du sang au cerveau. Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes et d’autres circonstances difficiles telles que définies, telle qu’une personne en flammes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si la description du problème implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le Protocole de Problème Principal qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si la description du problème implique un TRAUMA, choisissez le Protocole de Problème Principal qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si la description du problème semble être de nature MÉDICALE, choisissez le Protocole de Problème Principal qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Si la description du problème implique des matières dangereuses (substances toxiques) qui posent une menace aux témoins ou aux intervenants, allez au Protocole 8 pour couvrir la sécurité de la scène. 5. Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. PIRATION AGONIQUE scient ou non alerte et t ou irrégulièrement ou par le protocole, le RMU e dire “respire” à chaque e respiration. Si l’intervalle e 10 secondes ou plus, ement qu’il s’agit d’une qui est possiblement un NIQUE (à l’agonie) en déclin. atre respirations (trois que vous disiez “respire” à ne respiration, à partir de ec. = AGONIQUE v12.1 v12.2 TRÉE 5, 31) : onfle“ N AGONIQUE) r“ d’un coup puis IQUE) est possible, l’âge devrait être déterminé. 10. Demandez “Est-ce que le patient est un homme ou une femme ?“ si le sexe du patient n’est pas évident. 11. Ne donnez pas de DPE ou DPA à l’appelant jusqu’à ce que toutes les Questions Clé de sécurité soient complétées (celles en rouge). 12. Quand le Problème Principal est un problème respiratoire en lien avec une trachéostomie (trachéo ou stomie) chez un patient conscient, allez au Protocole 6. Axiomes 1. L’état de respiration incertain doit être sélectionné lorsqu’un appelant interposé ayant vu le patient demeure incertain sur la présence de respiration. Ceci est considéré comme NE RESPIRE PAS jusqu’à preuve du contraire. 2. L’état de respiration inconnu indique un appelant tierce personne ou une agence qui ne peut vérifier personnellement l’état du patient. 3. À la suite de l’envoi d’un niveau ECHO, le fait de compléter toutes les Questions Clé du Protocole d’Entrée et du Problème Principal assure une juste reconnaissance des problématiques de sécurité des lieux. Toutes les informations et directives concernant la sécurité doivent toujours être transmises immédiatement aux intervenants et aux secouristes potentiels sur les lieux. ces paramètres doivent être traités agressivement. Pratique Déterminant ECHO Le niveau ECHO permet l’identification rapide et le déclenchement de l’intervention basés sur des conditions respiratoires extrêmes. Un tel niveau est distinct du DELTA afin d’encourager localement l’envoi de tout intervenant qualifié le plus près (c’est-à-dire, police avec DEA, d’équipes d’échelle aérienne, de plongée, de PRODUITS DANGEREUX ou d’autres équipes spécialisées). Règles 1. Si le Problème Principal implique des problématiques de sécurité des lieux, choisissez le protocole qui répond le mieux à ces problématiques. 2. Si le Problème Principal implique un TRAUMA, choisissez le protocole qui couvre le mieux le mécanisme de blessure. 3. Si le Problème Principal semble être de nature MÉDICALE, choisissez le protocole qui s’associe le mieux au symptôme principal du patient, les symptômes prioritaires ayant préséance. 4. Quand le Problème Principal semble être la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. TION AGONIQUE t ou non alerte et qu’il ulièrement, le RMU e lui indiquer chaque piration. Si l’intervalle secondes ou plus, il qu’il s’agit d’une est possiblement un UE (à l’agonie) en déclin. respirations (trois ous me disiez chaque n, à partir de maintenant. = AGONIQUE
  16. 16. © 2012 IAED 13 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 - À la Règle 9 (anciennement la Règle 12), “Problème Principal” a été remplacé par “description du problème”. Justification : Les changements de formulation améliorent l’usage cohérent de la terminologie du MPDS. Dans le MPDS, les preneurs d’appel sélectionnent le Protocole de Problème Principal approprié en se basant sur la description du problème faite par l’appelant. La nouvelle formulation correspond à cette définition. Les nouvelles Règles 4 et 8 utilisent également ce langage. Protocole 7 : Brûlures/Explosion (Déflagration) Changements à des protocoles multiples affectant ce protocole : Aucun Changements affectant seulement ce protocole : • Un nouveau Déterminant de niveau ECHO a été ajouté pour “Personne en flammes”. Voir figure 12. • Les directives pour une “Personne en flammes” qui ont été ajoutées en tant que nouvelle DPE-f au Protocole d’Entrée ont également été ajoutées à la section d’Information Additionnelle du Protocole 7, quoique l’utilisation de ces directives soit principalement lors du Protocole d’Entrée. Voir figure 12. Justification : Voir la Liste des changements au Protocole d’Entrée, à la page 9. • Un nouveau suffixe “F” a été ajouté pour des situations impliquant des “Feux d’artifice”. Voir figure 12. Justification : Cet ajout permet d’avoir un code et une intervention plus spécifiques pour des problèmes impliquant des feux d’artifice, contrairement à d’autres types d’explosions. Figure 12. Déterminant et directives pour Personne en flammes et le nouveau Suffixe du Problème “Feux d'artifice”. Protocole 7. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. Retournez à la séquence RÈGLE DES N Utile pour est surface corpo l’adulte, les ré approximativ de multiple d représente un grande, tandi représentent Règles 1. Servez-vou déterminer brûlure pou 2. Transmette description pourcentag Une descri l’informatio 3. Toutes les considérée qu’elles ne Protégé par brevets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,0 7 BRÛLURES / EXPLOSION (DÉFLAGRATION) wx Personne en flammes Dites-lui d’arrêter de courir, de se coucher par terre, de se couvrir le visage et de se rouler par terre. Si de l’eau est disponible, l’en asperger immédiatement jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint. (Eau non disponible) Prenez une couverture, un tapis ou un grand manteau et servez-vous en pour envelopper son corps et étouffer les flammes. DIFFICULTÉÀPARLERENTRELESRESPIRATIONS Peut aussi être définie comme : • Incapable de faire une phrase complète sans respirer • Ne peut dire que quelques mots sans prendre une respiration • Tentatives respiratoires compromettant sévèrement les pleurs chez les bébés et les enfants Brûlures FACIALES SIGNIFICATIVES Une brûlure au visage causée par une explosion, un incendie ou des gaz. Brûlures MINEURES Une brûlure (habituellement i grandeur de la main) qui est clairement mineure, non menaçante et qui n’est pas une cause de souci immédiat. 4 Suffixes du Problème En raison de leurs mécanismes, les incendies et les explosions peuvent causer des blessures graves et engendrer des problématiques de sécurité qui pourraient ne pas être évidentes au départ pour l’appelant. Les suffixes aident à décrire le type de problème pour l’intervention spécifique et pour des raisons de sécurité : E = Explosion I = Incendie en cours F = Feux d’artifice 18 1 1 41 2/ 9 9 41 2/ Devant Adul (âg Retournez à la séquence RÈGLE DES NEUF Utile pour estimer le pourcentage de la surface corporelle qui a été brûlée. Chez l’adulte, les régions du corps peuvent être approximativement divisées en portions de multiple de 9 %. Chez le bébé, la tête représente une portion relativement plus grande, tandis que les jambes et les bras représentent une portion plus petite. 4. Consid type de d’explo bureaux gouvern transpor terroris Axiomes 1. Les pa avec d dévelo exposé avec d 2. Utilise refroid climats temps 3. Pour le sur les grande Protégé par brevets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 wx Personne en flammes Dites-lui d’arrêter de courir, de se coucher par terre, de se couvrir le visage et de se rouler par terre. Si de l’eau est disponible, l’en asperger immédiatement jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint. (Eau non disponible) Prenez une couverture, un tapis ou un grand manteau et servez-vous en pour envelopper son corps et étouffer les flammes. DIFFICULTÉÀPARLERENTRELESRESPIRATIONS Peut aussi être définie comme : • Incapable de faire une phrase complète sans respirer • Ne peut dire que quelques mots sans prendre une respiration • Tentatives respiratoires compromettant sévèrement les pleurs chez les bébés et les enfants Brûlures FACIALES SIGNIFICATIVES Une brûlure au visage causée par une explosion, un incendie ou des gaz. 7 41 2/ 9 7 18 41 2/ 18 7 7 9 41 2/ 41 2/ 41 2/18 1 1 41 2/ 9 9 41 2/ 18 9 9 1 41 2/41 2/ 41 2/ Devant Dos Devant Dos 7 E 1 Personne en flammes 7-E-1 4p D 1 2 3 4 Victimes multiples Inconscience ou Arrêt Non alerte DIFFICULTÉ À PARLER ENTRE LES RESPIRATIONS 7-D-1 7-D-2 7-D-3 7-D-4 C 1 2 3 4 Feu de bâtiment avec indication de personnes à l’intérieur Respiration difficile Brûlures j 18 % région du corps Brûlures FACIALES SIGNIFICATIVES 7-C-1 4p 7-C-2 7-C-3 7-C-4 B 1 2 Blessures de déflagration (sans symptômes prioritaires) État inconnu/Autres codes sans objet 7-B-1 4p 7-B-2 A 1 2 3 Brûlures g 18 % région du corps Alarme incendie (situation inconnue) Coup de soleil ou brûlures MINEURES (i grandeur de la main) 7-A-1 7-A-2 4p 7-A-3 Pour utilisation seulement par les détenteurs de licence MPDS®. © 2012 Priority Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF-st 7 BRÛLURES / EXPLOSION (DÉFLAGRATION) QUESTIONS CLÉ g U Inconscience ou Arrêt (au Protocole d’Entrée) t 7-D-2 1. Est-ce que c’est un feu de bâtiment ? F a. (Oui) Est-ce qu’il y a quelqu’un à l’intérieur ? 2. (Soupçonné) Est-ce que quelque chose brûle ou fume encore ? F 3. Est-ce que tout le monde est en sécurité et hors de danger ? 4. Comment est-ce qu’il/elle a été brûlé(e)/blessé(e) ? Chaleur/Feu Courant électrique 15 Explosion Produit chimique domestique PRODUITS DANGEREUX 8 U Inconscience ou Arrêt (au Protocole d’Entrée) J 5. Est-ce qu’il/elle est complètement alerte (réagit bien) ? 6. Est-ce qu’il/elle a la moindre difficulté à respirer ? a. (Oui) Est-ce qu’il/elle a de la difficulté à parler (pleurer) entre les respirations ? 7. Quelles parties du corps ont été brûlées/blessées ? J DIRECTIVES POST-ENVOI a. J’envoie les paramédics (secours) maintenan Restez en ligne et je vais vous dire exactem b. Si ses vêtements brûlent ou fument, arrose avec de l’eau. Si l’eau n’est pas disponible terre ou étouffez le feu. F c. (Explosion) Ne touchez à rien, ne ramasse ✱ Prévenez l’appelant et les intervenants de t potentiels. 9h SIT ✱ Lien vers R X-1 à moins que : Danger Inconscience ou Arrêt RESPIRATION INEFFICACE et Non alerte Contrôle de saignement ou Amputation Refroidissement et Rinçage (alerte) NIVEAUX # DESCRIPTEURS DE DÉTERMINANTS 4 E I F CODES INTERVENTION
  17. 17. © 2012 IAED14 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • À la Règle 4, le mot “structure” a été remplacé par “bâtiment”, et “transport collectif” a été ajouté à la liste d’exemples des genres d’endroits qui pourraient être impliqués lors d’un acte terroriste délibéré. Voir figure 13. Justification : “Bâtiment” est un terme moins spécialisé que “structure”, faisant ainsi en sorte qu’il soit plus facilement compris. “Transport collectif” est un autre endroit à risque élevé pour les attaques terroristes. De plus, la Règle mise à niveau correspond désormais aux Règles du FPDS® et du PPDS® . Protocole 9 : Arrêt Cardiaque ou Respiratoire/Décès Changements à des protocoles multiples affectant ce protocole : A Changements affectant seulement ce protocole : • La Question Clé conditionnelle “(Approprié j 1) Est-ce qu’il y a un défibrillateur (DEA) disponible ?” a été retirée. Justification :Tel que décrit précédemment, le nouveau Lien de SIT au Protocole d’Entrée indique au preneur d’appel d’aller directement aux DPA pour “Arrêt MÉDICAL soupçonné”, outrepassant ainsi le Protocole 9 ; ainsi, cette question demandant de localiser un défibrillateur pour les patients âgés d’un an ou plus n’est plus nécessaire au Protocole 9. La directive d’envoyer quelqu’un chercher un DEA si quelqu’un est disponible a plutôt été ajoutée à la Boîte 1 aux Protocoles B, C,Yb etYc. (La directive n’a pas été ajoutée au Protocole A ou au ProtocoleYa parce que ces Protocoles s’appliquent à des patients sous l’âge d’un an). • L’ancienne DPE-b a été séparée en deux nouvelles DPE a et b. La DPE-a est appropriée pour des situations impliquant une “MORT ÉVIDENT hors de tout doute” et la DPE-b est appropriée pour des situations impliquant une “MORT ATTENDUE hors de tout doute”. Le texte des deux DPE a légèrement été modifié de celui de l’ancienne DPE-b et la directive “Veuillez tout laisser tel que vous l’avez trouvé” a été ajoutée à la nouvelle DPE-a. Voir figure 14. Justification : Des directives différentes sont appropriées pour ces deux situations différentes. Cette directive de tout laisser tel que trouvé aide à prévenir des complications éventuelles lors de l’enquête pour une mort qui n’était pas attendue. Figure 13. Règle 4 révisée. Protocole 7. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. Retournez à la séquence RÈGLE DES NEUF Utile pour estimer le pourcentage de la surface corporelle qui a été brûlée. Chez l’adulte, les régions du corps peuvent être approximativement divisées en portions de multiple de 9 %. Chez le bébé, la tête représente une portion relativement plus grande, tandis que les jambes et les bras représentent une portion plus petite. Règles 1. Servez-vous de la RÈGLE DES NEUF pour déterminer l’étendue approximative de la brûlure pour l’assignation de l’intervention. 2. Transmettez aux intervenants une simple description des régions brûlées, pas le pourcentage (%) de la RÈGLE DES NEUF. Une description des régions brûlées est l’information la plus utile. 3. Toutes les brûlures électriques sont considérées comme étant plus graves qu’elles ne le paraissent. 4. Considérez le genre d’endroit avec le type de bâtiment en traitant des incidents d’explosion. Le genre d’endroit (résidences/ bureaux de personnalités en vue, bâtiments gouvernementaux, sites industriels/de recherche, transport collectif) peut indiquer qu’un acte terroriste délibéré s’est produit. Axiomes 1. Les patients pédiatriques ou les patients avec des brûlures étendues peuvent développer de l’hypothermie lorsque exposés à un refroidissement prolongé avec de l’eau. 2. Utilisez la prudence lors du refroidissement des brûlures dans les climats froids ou dans les régions où le temps d’intervention est plus long. 3. Pour les patients brûlés, les traitements sur les lieux de l’intervention sont en grande partie du support et de l’empathie. 4. Des explosions peuvent se produire en raison d’une bombe ou d’un événement non-intentionnel tel qu’une fuite de gaz avec une source d’allumage. Première Loi des Brûlures Si quelqu’un a été brûlé, il est possible que quelque chose soit en feu. Catégories de Brûlure • Pleine épaisseur (3e degré) : toutes les couches de peau • Épaisseur partielle (2e degré) : cloques • Superficielle (1er degré) : rougeur, coup de soleil égé par brevets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 BRÛLURES / EXPLOSION (DÉFLAGRATION) rsonne en flammes i d’arrêter de courir, de se coucher e, de se couvrir le visage et de se ar terre. Si de l’eau est disponible, erger immédiatement jusqu’à ce que oit complètement éteint. n disponible) Prenez une couverture, ou un grand manteau et servez-vous envelopper son corps et étouffer les s. LTÉÀPARLERENTRELESRESPIRATIONS ssi être définie comme : pable de faire une phrase complète respirer eut dire que quelques mots sans dre une respiration atives respiratoires compromettant rement les pleurs chez les bébés et nfants s FACIALES SIGNIFICATIVES lure au visage causée par une n, un incendie ou des gaz. s MINEURES lure (habituellement i grandeur de la main) clairement mineure, non menaçante et t pas une cause de souci immédiat. ffixes du Problème n de leurs mécanismes, les incendies plosions peuvent causer des blessures et engendrer des problématiques de qui pourraient ne pas être évidentes rt pour l’appelant. Les suffixes aident à e type de problème pour l’intervention ue et pour des raisons de sécurité : xplosion ncendie en cours eux d’artifice 7 41 2/ 9 7 18 41 2/ 18 7 7 9 41 2/ 41 2/ 41 2/18 1 1 41 2/ 9 9 41 2/ 18 9 9 1 41 2/41 2/ 41 2/ Devant Dos Devant Dos Adulte/Enfant (âge j 1 an) Bébé (âge g 1 an) 7
  18. 18. © 2012 IAED 15 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • L’ancienne DPE-a est maintenant la DPE-c. Voir figure 14. Justification : Le “décès” est maintenant le problème primaire traité au Protocole 9, alors les DPE applicables à ce problème sont énumérées en premier. • Un nouvel élément a été ajouté à la section Information Critique pour le RMU : “7 (Dispositif d’assistance cardiaque [DAVG]) Obtenir le numéro de téléphone et contacter tout personnel de support ou établissement assigné au patient ayant un dispositif d’assistance cardiaque”. Voir figure 14. Justification : Cette information aide le preneur d’appel à fournir des soins appropriés pour un patient ayant un dispositif d’assistance cardiaque, dont le type le plus commun est le Dispositif d’assistance ventriculaire gauche (DAVG). • La première partie de la Règle 1 a été retirée. La Règle 1 se lit maintenant : “Si l’appelant croit que la NIR devrait être ignorée ou s’il est incertain si la NIR est valide ou en application, une intervention appropriée et une tentative de réanimation devraient être faites”. Justification : Ce changement fait en sorte que la Règle soit plus directe et plus spécifique. • La Règle 4 a été changée : “Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration”. Justification : Ceci correspond au changement à la Règle 5 (anciennement la Règle 4) au Protocole d’Entrée. Figure 14. Directives Post-Envoi révisées et réorganisées et nouvelle Information Critique pour le RMU. Protocole 9. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. née (NE RESPIRE PAS/RESPIRATION INEFFICACE) : QUE) 9-E-1 9-E-2 9-E-3 9-E-4 9-E-5 9-E-6 uvé lors des Questions Clé uniquement) e référé par un autre Protocole de UE douteuse 9-D-1 9-D-2 doute (a à i) 9-B-1 doute (x à z) 9-c-1 e licence MPDS®. © 2012 Priority Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 OIRE / DÉCÈS J DIRECTIVES POST-ENVOI B H E F 4j a. (MORT ÉVIDENTE hors de tout doute) J’envoie quelqu’un pour vous aider. Veuillez tout laisser tel que vous l’avez trouvé. Est-ce qu’il y a autre chose que nous puissions faire pour vous (ou votre famille) ? b. (MORT ATTENDUE hors de tout doute) J’envoie quelqu’un pour vous aider. Est-ce qu’il y a autre chose que nous puissions faire pour vous (ou votre famille) ? c. (Réanimation Potentielle Soupçonnée) J’envoie les paramédics (secours) maintenant pour vous aider. Restez en ligne et je vais vous dire exactement ce qu’il faut faire. ✱ (MORT ÉVIDENTE ou ATTENDUE hors de tout doute) Avisez les autorités compétentes. ✱ (Dispositif d’assistance cardiaque [DAVG]) Obtenir le numéro de téléphone et contacter tout personnel de support ou établissement assigné au patient ayant un dispositif d’assistance cardiaque. SIT ✱ Lien vers R ABC-1 à moins que : g Danger ou Contamination S X-7 Réanimation Potentielle Soupçonnée U ABC-1 DEA disponible (âge j 1) Z-1 D’abord étouffé (Inconscience) U ABC-1 9 ✱ (sélectionné uniquement lors du Protocole d’Entrée) g il/elle vous semble ’il soit impossible de 9-D-2 ain(e) qu’on ne er ? ? de 9-D-2 TS 4 VOIR INFORMATION ADDITIONNELLE CODES INTERVENTIONS MODES
  19. 19. © 2012 IAED16 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • Une nouvelle Règle 5 a été ajoutée : “Les directives pour le bouche- à-bouche seulement (ex : C-13 et C-14) peuvent être fournies aux patients ayant une RESPIRATION INEFFICACE lorsqu’un professionnel de la santé insiste que le patient a un pouls ou si le patient a un Dispositif d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) implanté ou un autre dispositif d’assistance cardiaque”.Voir figure 15. Justification : Les directives pour le bouche-à-bouche seulement pourraient s’avérer appropriées lors de ces situations, tel qu’abordé par la nouvelle Règle. • Un nouvel Axiome 4 a été ajouté : “Les Dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) sont les types les plus communs de dispositifs d’assistance cardiaque parmi plusieurs autres conçus pour augmenter le rendement cardiaque chez les patients souffrants d’insuffisance cardiaque. Les compressions de la poitrine sont contre-indiquées avec la plupart, mais pas toutes ces machines, vu le risque de déplacement du cathéter et d’hémorragies subséquentes. De plus, le dispositif pourrait fonctionner sans produire de pouls. La plupart de ces dispositifs ont des systèmes de secours que les soignants ont été formés à utiliser en cas de bris de la première machine”. Voir figure 15. • Un nouvel Axiome 5 a été ajouté : “Les patients en attente d’une thérapie plus permanente pour certaines arythmies cardiaques pourraient porter un défibrillateur externe fixé à une veste. Ce dispositif produit un avertissement audible bruyant avant la défibrillation. La RCR est appropriée lorsqu’indiqué par la machine ou lorsqu’aucun avertissement n’est audible”. Voir figure 15. Justification : Ces Axiomes sont conçus pour éduquer les RMU en rapport aux dispositifs d’assistance cardiaque implantés et aux défibrillateurs externes portés par les patients. Figure 15. Nouvelle Règle 5 et nouveaux Axiomes 4 et 5. Protocole 9. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. RESPIRATION INEFFICACE Ce qui suit, lorsque spontanément donné à un point quelconque lors du Protocole d’Entrée (coder comme ECHO sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : • “Court après son souffle“ • “Devient bleu ou mauve“ • “Fait des bruits bizarres, il ronfle“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Il râle“ • “Juste un peu“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Ne peut même pas respirer“ • “Ne respire pas“ • “Prend une respiration tout d’un coup puis arrête“ (RESPIRATION AGONIQUE) l? Détection de RESPIRATION AGONIQUE Quand le patient est inconscient ou non alerte et qu’il respire anormalement ou irrégulièrement ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole, le RMU devrait dire à l’appelant de dire “respire” à chaque fois que le patient prend une respiration. Si l’intervalle entre les respirations est de 10 secondes ou plus, il faut considérer immédiatement qu’il s’agit d’une RESPIRATION INEFFICACE qui est possiblement un pattern de respiration AGONIQUE (à l’agonie) en déclin. Vérifiez un maximum de quatre respirations (trois intervalles). (Lire mot à mot) OK, je veux que vous disiez “respire” à chaque fois qu’il/elle prend une respiration, à partir de maintenant. • Intervalle j 10 sec. = AGONIQUE Règles 1. Si l’appelant croit que la NIR devrait être ignorée ou s’il est incertain si la NIR est valide ou en application, une intervention appropriée et une tentative de réanimation devraient être faites. 2. Un enfant en bonne santé (ou un jeune adulte) trouvé en arrêt cardiaque est considéré comme ayant une obstruction des voies respiratoires par un corps étranger jusqu’à preuve du contraire. 3. Lorsqu’un appelant interposé (auprès du patient) ne peut vérifier la respiration d’un patient inconscient, on envisage un arrêt cardiaque jusqu’à preuve du contraire. vets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 CARDIAQUE OU RESPIRATOIRE / DÉCÈS TE cale locale doit définir et cune des conditions ci-dessous rminant ne puisse être utilisé. raient être incontestables et gide dans un ement chaud ion on on ON RÉCENT de blessures graves ibles avec la vie ion (> 6 hres) ______________________ ______________________ Date d’approbation ale UE icale locale doit définir et cune des conditions ci-dessous rminant ne puisse être utilisé. raient être incontestables et erminale NIR (Non Initiation à la ion) ______________________ Date d’approbation ale 4. Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. 5. Les directives pour le bouche-à-bouche seulement (ex : C-13 et C-14) peuvent être fournies aux patients ayant une RESPIRATION INEFFICACE lorsqu’un professionnel de la santé insiste que le patient a un pouls ou si le patient a un Dispositif d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) implanté ou un autre dispositif d’assistance cardiaque. Axiomes 1. Si l’appelant dit que le patient a une respiration bruyante, cela signifie généralement que le patient est inconscient et que ses voies respiratoires sont bloquées, et ce sont souvent des respirations AGONIQUES qui marquent le début d’un arrêt cardiaque. 2. Lors d’un arrêt, les respirations AGONIQUES peuvent être confondues avec “respire encore“ avant qu’elles ne s’arrêtent. 3. Les défibrillateurs externes automatisés (DEA) peuvent également s’appeler des “boîtes à choc“. D’autres noms régionaux peuvent être utilisés. 4. Les Dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) sont les types les plus communs de dispositifs d’assistance cardiaque parmi plusieurs autres conçus pour augmenter le rendement cardiaque chez les patients souffrants d’insuffisance cardiaque. Les compressions de la poitrine sont contre-indiquées avec la plupart, mais pas toutes ces machines, vu le risque de déplacement du cathéter et d’hémorragies subséquentes. De plus, le dispositif pourrait fonctionner sans produire de pouls. La plupart de ces dispositifs ont des systèmes de secours que les soignants ont été formés à utiliser en cas de bris de la première machine. 5. Les patients en attente d’une thérapie plus permanente pour certaines arythmies cardiaques pourraient porter un défibrillateur externe fixé à une veste. Ce dispositif produit un avertissement audible bruyant avant la défibrillation. La RCR est appropriée lorsqu’indiqué par la machine ou lorsqu’aucun avertissement n’est audible. 9 s se sont écoulées depuis blessure. on Initiation à la Réanimation) n avisant le personnel médical de réanimer un patient en utilisant d’autres moyens extraordinaires. RESPIRATION INEFFICACE Ce qui suit, lorsque spontanément donné à un point quelconque lors du Protocole d’Entrée (coder comme ECHO sur 2, 6, 9, 11, 15, 31) : • “Court après son souffle“ • “Devient bleu ou mauve“ • “Fait des bruits bizarres, il ronfle“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Il râle“ • “Juste un peu“ (RESPIRATION AGONIQUE) • “Ne peut même pas respirer“ • “Ne respire pas“ • “Prend une respiration tout d’un coup puis arrête“ (RESPIRATION AGONIQUE) l? Détection de RESPIRATION AGONIQUE Quand le patient est inconscient ou non alerte et qu’il respire anormalement ou irrégulièrement ou lorsqu’indiqué de le faire par le protocole, le RMU devrait dire à l’appelant de dire “respire” à chaque fois que le patient prend une respiration. Si l’intervalle entre les respirations est de 10 secondes ou plus, il faut considérer immédiatement qu’il s’agit d’une RESPIRATION INEFFICACE qui est possiblement un pattern de respiration AGONIQUE (à l’agonie) en déclin. Vérifiez un maximum de quatre respirations (trois intervalles). (Lire mot à mot) OK, je veux que vous disiez “respire” à chaque fois qu’il/elle prend une respiration, à partir de maintenant. • Intervalle j 10 sec. = AGONIQUE Règles 1. Si l’appelant croit que la NIR devrait être ignorée ou s’il est incertain si la NIR est valide ou en application, une intervention appropriée et une tentative de réanimation devraient être faites. 2. Un enfant en bonne santé (ou un jeune adulte) trouvé en arrêt cardiaque est considéré comme ayant une obstruction des voies respiratoires par un corps étranger jusqu’à preuve du contraire. 3. Lorsqu’un appelant interposé (auprès du patient) ne peut vérifier la respiration d’un patient inconscient, on envisage un arrêt cardiaque jusqu’à preuve du contraire. ets US 5,857,966 ; 5,989,187 ; 6,004,266 ; 6,010,451 ; 6,053,864 ; 6,076,065 ; 6,078,894 ; 6,106,459 ; 6,607,481; 7,428,301 AMPDS® v12.2, NAF-std, 120731 CARDIAQUE OU RESPIRATOIRE / DÉCÈS TE cale locale doit définir et cune des conditions ci-dessous rminant ne puisse être utilisé. raient être incontestables et gide dans un ment chaud ion on on ON RÉCENT de blessures graves ibles avec la vie on (> 6 hres) ______________________ ______________________ Date d’approbation le UE cale locale doit définir et cune des conditions ci-dessous rminant ne puisse être utilisé. raient être incontestables et erminale NIR (Non Initiation à la ion) ______________________ Date d’approbation ale 4. Quand la description du problème est la convulsion, allez au Protocole 12 indépendamment de l’état de conscience et de respiration. 5. Les directives pour le bouche-à-bouche seulement (ex : C-13 et C-14) peuvent être fournies aux patients ayant une RESPIRATION INEFFICACE lorsqu’un professionnel de la santé insiste que le patient a un pouls ou si le patient a un Dispositif d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) implanté ou un autre dispositif d’assistance cardiaque. Axiomes 1. Si l’appelant dit que le patient a une respiration bruyante, cela signifie généralement que le patient est inconscient et que ses voies respiratoires sont bloquées, et ce sont souvent des respirations AGONIQUES qui marquent le début d’un arrêt cardiaque. 2. Lors d’un arrêt, les respirations AGONIQUES peuvent être confondues avec “respire encore“ avant qu’elles ne s’arrêtent. 3. Les défibrillateurs externes automatisés (DEA) peuvent également s’appeler des “boîtes à choc“. D’autres noms régionaux peuvent être utilisés. 4. Les Dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (DAVG) sont les types les plus communs de dispositifs d’assistance cardiaque parmi plusieurs autres conçus pour augmenter le rendement cardiaque chez les patients souffrants d’insuffisance cardiaque. Les compressions de la poitrine sont contre-indiquées avec la plupart, mais pas toutes ces machines, vu le risque de déplacement du cathéter et d’hémorragies subséquentes. De plus, le dispositif pourrait fonctionner sans produire de pouls. La plupart de ces dispositifs ont des systèmes de secours que les soignants ont été formés à utiliser en cas de bris de la première machine. 5. Les patients en attente d’une thérapie plus permanente pour certaines arythmies cardiaques pourraient porter un défibrillateur externe fixé à une veste. Ce dispositif produit un avertissement audible bruyant avant la défibrillation. La RCR est appropriée lorsqu’indiqué par la machine ou lorsqu’aucun avertissement n’est audible. 9 s se sont écoulées depuis blessure. on Initiation à la Réanimation) n avisant le personnel médical de réanimer un patient en utilisant d’autres moyens extraordinaires.
  20. 20. © 2012 IAED 17 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Protocole 12 : Convulsions Changements à des protocoles multiples affectant ce protocole : A, B Changements affectant seulement ce protocole : • Une sous-question conditionnelle a été ajoutée en tant que Question Clé 1a : “(Oui) Est-ce qu’il/elle était alerte entre les convulsions ?” Voir figure 16. • Un directeur a été ajouté sous la nouvelle sous-question ; si l’appelant répond “Non” à la QC 1a, le preneur d’appel devrait envoyer un Code de Déterminant 12-D-2, fournir les DPE et retourner aux questions. Voir figure 16. Justification : L’indication d’un appelant de “plus d’une convulsion de suite” peut être l’indication de la présence de convulsions récurrentes ou de convulsions MULTIPLES, ces dernières étant une condition plus grave qui est définie dans le MPDS® . Cette sous-question aide les preneurs d’appel à identifier avec exactitude de quel genre de cas il s’agit. • La Question Clé 4 a été reformulée : “Est-ce qu’il/elle est épileptique (diagnostiqué(e) avec un trouble de convulsions) ?” Voir figure 16. Justification : L’intention de cette question est de découvrir si le patient a été diagnostiqué avec un trouble de convulsions. La reformulation fait en sorte que la question soit plus claire. • Un nouvelle Question Clé 5 a été ajoutée : “Est-ce qu’il/elle a des antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales ?” Les Questions Clé restantes ont été renumérotées. Voir figure 16. Justification : Cette nouvelle question fait référence au nouveau Code de Déterminant 12-C-5, qui est discuté plus bas. Figure 16. Questions Clé. Protocole 12. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. D 1 2 3 4 Ne respire pas (après l’Interrogation Clé) Convulsions CONTINUES ou MULTIPLES RESPIRATION AGONIQUE/INEFFICACE Respiration efficace non vérifiée j 35 12-D-1 12-D-2 12-D-3 12-D-4 C 1 2 3 4 Convulsion FOCALE (non alerte) Grossesse Diabète 12-C-1 12-C-2 12-C-3 12-C-4 12 CONVULSIONS QUESTIONS CLÉ g 1. Est-ce qu’il/elle a fait plus d’une convulsion de suite ? a. (Oui) Est-ce qu’il/elle était alerte entre les convulsions ? Non ––––––––––––––––––––––––––––– we 12-D-2 2. (Femme 12–50) Est-ce qu’elle est enceinte ? 3. Est-ce qu’il/elle est diabétique ? 4. Est-ce qu’il/elle est épileptique (diagnostiqué(e) avec un trouble de convulsions) ? 5. Est-ce qu’il/elle a des antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales ? 6. (Non-FOCALE) Est-ce que les tremblements (mouvements) sont terminés ? (Allez vérifier et revenez me le dire.) Non de 12-D-2 a. (Oui) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? 7. (FOCALE) Est-ce qu’il/elle est complètement alerte (réagit bien) ? a. (Non) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? J DIRECTIVES POST-ENV a. J’envoie les paramédics (secou je vais vous dire exactement c b. (j 1 + D-1 ou D-3) S’il y a un d le chercher maintenant au ca c. S’il/Si elle convulse encore (o 1. Ne faites pas de réanimat 2. Ne le/la retenez pas au so 3. Éloignez les objets dange d. Quand il/elle aura fini de con respire. 4? e. Quand la convulsion sera termin (côté gauche si enceinte). f. Quand il/elle se réveillera, rass g. (Pas en convulsion) S’il/Si ell immédiatement. ✱ Restez en ligne et vérifiez sou patient(e) commence à se rév ✱ Restez en ligne si le problème SIT ✱ Lien vers R X Ne respire pas (après l’Interr RESPIRATION INEFFICACE NIVEAUX # DESCRIPTEURS DE DÉTERMINANTS 4 É CODES
  21. 21. © 2012 IAED18 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 • Un nouveau choix de réponse “Oui/Incertain” a été ajouté aux Questions Clé 6a et 7a (anciennement 5a et 6a). Si le patient respire ou si l’appelant est incertain si le patient respire, le protocole oblige l’utilisation du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE.Voir figure 16. Justification : Ces ajouts rendent spécifiquement obligatoire l’utilisation appropriée du Détecteur de RESPIRATION AGONIQUE. • Un nouveau Code de Déterminant 12-C-5 “Antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales” a été ajouté. Voir figure 17. Justification : Des recherches menées par l’Académie ont démontré que les patients atteints de convulsions ayant des antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales sont à risque plus élevé pour des résultats négatifs, ce qui justifie le besoin d’un Code de Déterminant distinct pour ces situations. • Un nouveau Code de Déterminant 12-C-6 “OVERDOSE/ EMPOISONNEMENT (ingestion)” a été ajouté. Voir figure 17. Justification : Ce changement traite des convulsions causées par l’OVERDOSE ou l’EMPOISONNEMENT (définis au Protocole 23) et permet une gestion plus spécifique des convulsions tout en ayant un code distinct pour cette situation particulière. • Un nouveau Code de Déterminant 12-C-7 “Convulsion ATYPIQUE” a été ajouté. Voir figure 17. Justification : Ce déterminant traite des cas pendant lesquels le patient a un trouble ou des antécédents de convulsions connus, mais où l’appelant mentionne que la convulsion est différente d’une certaine façon de ses convulsions habituelles. Les recherches de l’Académie ont déterminé une tendance de résultats négatifs chez les patients souffrant de ce problème (tel qu’expliqué au nouvel Axiome 4, discuté à la page 22). Chez un nombre significatif de ces cas, le membre de la famille du patient ou le soignant de celui-ci n’a pas appelé parce que le patient était atteint d’une convulsion, mais plutôt parce que la convulsion était anormale pour le patient, ce qui a été une source d’inquiétudes pour le soignant. Ce problème a toujours été mentionné de façon volontaire lors de la description du problème ; ainsi, aucune Question Clé associée n’est nécessaire. • Quatre nouveaux Codes de Déterminant ont été ajoutés afin de traiter de situations spécifiques qui étaient auparavant traitées de façon plus générale sous le Code de Déterminant 12-A-1 “Ne convulse pas maintenant et respire efficacement (vérifié)”. Les nouveaux Codes de Déterminant sont 12-C-4, 12-A-1, 12-A-2 et 12-A-3. Les anciens Codes de Déterminant 12-A-2 et 12-A-3 ont été renumérotés 12-A-4 et 12-A-5 respectivement et les Descripteurs de Déterminant sont demeurés les mêmes. Voir figure 17.
  22. 22. © 2012 IAED 19 MISE À NIVEAU DU MPDS v12.2 Justification : Les recherches de l’Académie ont démontrées une incidence faible mais significative d’arrêt cardiaque chez les patients chez qui les convulsions ont arrêtées et qui respirent efficacement. Les quatre nouveaux Codes de Déterminant traitent du risque d’arrêt cardiaque en se basant sur l’âge du patient et si un trouble de convulsions a été précédemment diagnostiqué. Une convulsion chez un patient qui est âgé de plus de six ans sans diagnostic de trouble de convulsion pourrait indiquer un arrêt cardiaque et nécessite un Code de Déterminant de niveau CHARLIE. Les patients âgés de six ans ou moins sans diagnostic de trouble de convulsions (12-A-3) sont plus susceptibles de souffrir d’une convulsion fébrile, qui n’est pas une urgence préhospitalière. Les Codes de Déterminant 12-A-1 et 12-A-2 font la distinction entre les patients ayant un trouble de convulsions diagnostiqué et les patients pour qui un diagnostic de trouble de convulsions est inconnu. Ces nouveaux Codes de Déterminant plus spécifiques permettent aux agences de définir des interventions différentes pour chacune de ces situations et leur intention est de réduire le nombre de résultats négatifs chez les patients souffrant d’un arrêt cardiaque atteints d’une convulsion. • Le Préalable à la Directive de la DPE-b a passé de “(j 1 + Ne respire pas après les QC)” à “(j 1 + D-1 ou D-3)”. Voir figure 18. Justification : Le Code de Déterminant D-1 indique que cette directive est appropriée pour les patients qui ne respirent pas après les Questions Clé, la même condition indiquée lors de l’ancien PD. Le Code de Déterminant D-3 indique que cette directive est maintenant appropriée pour les patients atteints de RESPIRATION AGONIQUE/INEFFICACE ; les recherches de l’Académie ont démontré que ces patients pourraient bénéficier d’un traitement avec un DEA. Figure 17. Codes de Déterminant de niveau ALPHA et CHARLIE. Protocole 12. MPDS v12.2. © 1979–2012 PDC. D 1 2 3 4 Ne respire pas (après l’Interrogation Clé) Convulsions CONTINUES ou MULTIPLES RESPIRATION AGONIQUE/INEFFICACE Respiration efficace non vérifiée j 35 12-D-1 12-D-2 12-D-3 12-D-4 C 1 2 3 4 5 6 7 Convulsion FOCALE (non alerte) Grossesse Diabète Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (> 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) Antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales OVERDOSE/EMPOISONNEMENT (ingestion) Convulsion ATYPIQUE 12-C-1 12-C-2 12-C-3 12-C-4 12-C-5 12-C-6 12-C-7 B 1 Respiration efficace non vérifiée g 35 12-B-1 A 1 2 3 4 5 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions connu) Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions inconnu) Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (i 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) Convulsion FOCALE (alerte) Convulsion imminente (aura) 12-A-1 12-A-2 12-A-3 12-A-4 12-A-5 Pour utilisation seulement par les détenteurs de licence MPDS®. © 2012 Priority Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF- 12 CONVULSIONS QUESTIONS CLÉ g 1. Est-ce qu’il/elle a fait plus d’une convulsion de suite ? a. (Oui) Est-ce qu’il/elle était alerte entre les convulsions ? Non ––––––––––––––––––––––––––––– we 12-D-2 2. (Femme 12–50) Est-ce qu’elle est enceinte ? 3. Est-ce qu’il/elle est diabétique ? 4. Est-ce qu’il/elle est épileptique (diagnostiqué(e) avec un trouble de convulsions) ? 5. Est-ce qu’il/elle a des antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales ? 6. (Non-FOCALE) Est-ce que les tremblements (mouvements) sont terminés ? (Allez vérifier et revenez me le dire.) Non de 12-D-2 a. (Oui) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? 7. (FOCALE) Est-ce qu’il/elle est complètement alerte (réagit bien) ? a. (Non) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? J DIRECTIVES POST-ENVOI a. J’envoie les paramédics (secours) maintenant pour v je vais vous dire exactement ce qu’il faut faire. b. (j 1 + D-1 ou D-3) S’il y a un défibrillateur (DEA) dis le chercher maintenant au cas où nous en aurions c. S’il/Si elle convulse encore (ou s’il/si elle recommence 1. Ne faites pas de réanimation. 2. Ne le/la retenez pas au sol et ne mettez rien da 3. Éloignez les objets dangereux du/de la patient( d. Quand il/elle aura fini de convulser, (couchez-le/l respire. 4? e. Quand la convulsion sera terminée, tournez-le/la douc (côté gauche si enceinte). f. Quand il/elle se réveillera, rassurez-le/la et dites-lui d g. (Pas en convulsion) S’il/Si elle recommence à con immédiatement. ✱ Restez en ligne et vérifiez souvent la respiration j patient(e) commence à se réveiller. ✱ Restez en ligne si le problème est une convulsion SIT ✱ Lien vers R X-1 à moins que Ne respire pas (après l’Interrogation Clé) RESPIRATION INEFFICACE et Non alerte NIVEAUX # DESCRIPTEURS DE DÉTERMINANTS 4 É CODES INTERVENTIO D 1 2 3 4 Ne respire pas (après l’Interrogation Clé) Convulsions CONTINUES ou MULTIPLES RESPIRATION AGONIQUE/INEFFICACE Respiration efficace non vérifiée j 35 12-D-1 12-D-2 12-D-3 12-D-4 C 1 2 3 4 5 6 7 Convulsion FOCALE (non alerte) Grossesse Diabète Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (> 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) Antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales OVERDOSE/EMPOISONNEMENT (ingestion) Convulsion ATYPIQUE 12-C-1 12-C-2 12-C-3 12-C-4 12-C-5 12-C-6 12-C-7 B 1 Respiration efficace non vérifiée g 35 12-B-1 A 1 2 3 4 5 Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions connu) Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (trouble de convulsions inconnu) Ne convulse pas maintenant et respiration efficace vérifiée (i 6, a confirmé ne pas avoir de trouble de convulsions) Convulsion FOCALE (alerte) Convulsion imminente (aura) 12-A-1 12-A-2 12-A-3 12-A-4 12-A-5 Pour utilisation seulement par les détenteurs de licence MPDS®. © 2012 Priority Dispatch Corp. Tous droits réservés. AMPDS® v12.2, NAF- 12 CONVULSIONS QUESTIONS CLÉ g 1. Est-ce qu’il/elle a fait plus d’une convulsion de suite ? a. (Oui) Est-ce qu’il/elle était alerte entre les convulsions ? Non ––––––––––––––––––––––––––––– we 12-D-2 2. (Femme 12–50) Est-ce qu’elle est enceinte ? 3. Est-ce qu’il/elle est diabétique ? 4. Est-ce qu’il/elle est épileptique (diagnostiqué(e) avec un trouble de convulsions) ? 5. Est-ce qu’il/elle a des antécédents d’AVC ou de tumeurs cérébrales ? 6. (Non-FOCALE) Est-ce que les tremblements (mouvements) sont terminés ? (Allez vérifier et revenez me le dire.) Non de 12-D-2 a. (Oui) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? 7. (FOCALE) Est-ce qu’il/elle est complètement alerte (réagit bien) ? a. (Non) OK, est-ce qu’il/elle respire maintenant ? (Allez vérifier et revenez me le dire). Oui/Incertain 4? J DIRECTIVES POST-ENVOI a. J’envoie les paramédics (secours) maintenant pour v je vais vous dire exactement ce qu’il faut faire. b. (j 1 + D-1 ou D-3) S’il y a un défibrillateur (DEA) dis le chercher maintenant au cas où nous en aurions c. S’il/Si elle convulse encore (ou s’il/si elle recommence 1. Ne faites pas de réanimation. 2. Ne le/la retenez pas au sol et ne mettez rien da 3. Éloignez les objets dangereux du/de la patient( d. Quand il/elle aura fini de convulser, (couchez-le/l respire. 4? e. Quand la convulsion sera terminée, tournez-le/la douc (côté gauche si enceinte). f. Quand il/elle se réveillera, rassurez-le/la et dites-lui d g. (Pas en convulsion) S’il/Si elle recommence à con immédiatement. ✱ Restez en ligne et vérifiez souvent la respiration j patient(e) commence à se réveiller. ✱ Restez en ligne si le problème est une convulsion SIT ✱ Lien vers R X-1 à moins que Ne respire pas (après l’Interrogation Clé) RESPIRATION INEFFICACE et Non alerte NIVEAUX # DESCRIPTEURS DE DÉTERMINANTS 4 É CODES INTERVENTIO

×