Quelques informations sur
les arbres programmatiques
Par DUBOIS Julien
Avertissement
Ceci est une introduction aux arbres programmatiques avec des exemples pour
illustrer mes propos, il n’y a p...
Sommaire
1. Introduction
a. Qu’est-ce qu’un arbre programmatique?
b. A quoi cela ressemble?
2. Les règles
a. Les lois et l...
Introduction
Qu’est-ce qu’un
arbre
programmatique?
Un arbre programmatique est un
dessin permettant de représenter
visuellement l’algor...
A quoi cela
ressemble?
A ceci, je vous expliquerez plus
loins comment est-ce que cela
fonctionne et comment
représenter co...
Les règles: les lois et
les symboles
générales
La représentation
de la fonction Voici la représentation d’un
module.
Le cercle
Il sert à l’identifier des
conditions d’exécutions de l’
algorithme. Un cercle vierge ne
sert à rien, nous le
re...
La flèche dans le
cercle
Il permet de définir le sens de
lecture du programme à ce
moment là.
Par exemple ici, la flèche p...
Le carré
J’aurai dù l’appeler le rectangle,
en tout cas le carré représente
une action à réaliser quand on
y arrive.
Actio...
Le prédicat
Associé à des conditions d’
exécutions, c’est lui qui vérifie l’
exécution, le franchissement
ou non de la con...
Les différentes
conditions
SI
Exemple: SI j’ai B et C alors je
ferai l’action 1, sinon je ferai l’
action 2
SI B ET C
Action 1
Action 2
SI
Afin de pouvoir rajouter des
actions à faire, nous pouvons
faire comme cela. Cela nous
permet de rajouter des
branches ...
POUR
La fonction POUR permet de
faire une boucle.
POUR
POUR
Exemple d'utilisation de la boucle
POUR
Pour la variable I variant de 0 à 10
avec un pas de 1, on executera les
actio...
Tant Que
TQ
Voici l’exemple, tant que A est
inférieur à B, j’exécuterai le
corps de la boucle. Attention, il
faut que le p...
Les différents types d’
actions
Une action
Comme nous avons vu précédemment, nous avons déjà vu un type d’action:
A <- A+1
Voici ce que je lis: la variabl...
Actions avec l’utilisateur
Nous pouvons afficher un résultat, une phrase, ou quoi que ce soit d’autre en
utilisant la chos...
Actions avec l’utilisateur
Si l’utilisateur doit écrire la valeur d’une variable, ce sera:
lire(&variable_a_remplir)
Exemp...
Exemple concret
On aura à l’écran:
Entrer la valeur de B: 3.14
Puis on appuie sur la touche
entrée pour valider le nombre
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Arbres programmatiques

493 vues

Publié le

Une introduction sur les arbres programmatiques.

Publié dans : Logiciels
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
493
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Arbres programmatiques

  1. 1. Quelques informations sur les arbres programmatiques Par DUBOIS Julien
  2. 2. Avertissement Ceci est une introduction aux arbres programmatiques avec des exemples pour illustrer mes propos, il n’y a pas d’exercices d’applications pour vous entraîner. Si vous voulez appliquez les arbres programmatiques, prenez par exemple une fonction X²+X+2 et faites un programme permettant de résoudre cette équation pour qu’elle soit égale à 0 en utilisant son discriminant. Ce sera une bonne mise en pratique de cela.
  3. 3. Sommaire 1. Introduction a. Qu’est-ce qu’un arbre programmatique? b. A quoi cela ressemble? 2. Les règles a. Les lois et les symboles générales b. Les différentes conditions c. Les différentes actions
  4. 4. Introduction
  5. 5. Qu’est-ce qu’un arbre programmatique? Un arbre programmatique est un dessin permettant de représenter visuellement l’algorithme d’une fonction, d’un logiciel ou d’un programme automate. C’est un outil puissant pour qui sait l’utiliser correctement. Il permet d’avant de se lancer dans le code ou dans le programme, de réfléchir à comment est-ce qu’il compte réussir à aller au but.
  6. 6. A quoi cela ressemble? A ceci, je vous expliquerez plus loins comment est-ce que cela fonctionne et comment représenter correctement l’ arbre programmatique en commençant par les règles Algorithme ou fonction Action 1 Action 2 Action X
  7. 7. Les règles: les lois et les symboles générales
  8. 8. La représentation de la fonction Voici la représentation d’un module.
  9. 9. Le cercle Il sert à l’identifier des conditions d’exécutions de l’ algorithme. Un cercle vierge ne sert à rien, nous le remplissons pour désigner quelque chose.
  10. 10. La flèche dans le cercle Il permet de définir le sens de lecture du programme à ce moment là. Par exemple ici, la flèche pointe vers le bas, ainsi tout ce qui suivra la flèche devront être lut de haut en bas. La flèche pointe vers la droite, on doit alors lire ce qui suit de gauche à droite
  11. 11. Le carré J’aurai dù l’appeler le rectangle, en tout cas le carré représente une action à réaliser quand on y arrive. Action à faire
  12. 12. Le prédicat Associé à des conditions d’ exécutions, c’est lui qui vérifie l’ exécution, le franchissement ou non de la condition d’ exécution associée. On écris une condition de franchissement dedans, on peut changer sa représentation suivant la condition qui lui est associée….
  13. 13. Les différentes conditions
  14. 14. SI Exemple: SI j’ai B et C alors je ferai l’action 1, sinon je ferai l’ action 2 SI B ET C Action 1 Action 2
  15. 15. SI Afin de pouvoir rajouter des actions à faire, nous pouvons faire comme cela. Cela nous permet de rajouter des branches d’actions. Pour les logiciels de représentations, cela permet assez facilement de rouler/dérouler ce qu’il se passe afin d’y voir plus clair. SI B ET C Action 1 Action 2 Action 3 Si j’ai ceci Alors j’irai ici Sinon Action 4 Action 5 Action 6
  16. 16. POUR La fonction POUR permet de faire une boucle. POUR
  17. 17. POUR Exemple d'utilisation de la boucle POUR Pour la variable I variant de 0 à 10 avec un pas de 1, on executera les actions de la boucle. On peut avoir l'inverse aussi, on peut varier la variable I de 10 à 0 avec un pas de -1 MAIS il faut que la flèche va vers le bas et non vers le haut. POUR I 0 10 1 Les actions de la boucle
  18. 18. Tant Que TQ Voici l’exemple, tant que A est inférieur à B, j’exécuterai le corps de la boucle. Attention, il faut que le prédicat soit à un moment ou à un autre vérifier pour pouvoir sortir de la boucle. TQ A < B A <- A+1
  19. 19. Les différents types d’ actions
  20. 20. Une action Comme nous avons vu précédemment, nous avons déjà vu un type d’action: A <- A+1 Voici ce que je lis: la variable A est affecté de A+1. A vaut A+1 pour être plus précis.
  21. 21. Actions avec l’utilisateur Nous pouvons afficher un résultat, une phrase, ou quoi que ce soit d’autre en utilisant la chose suivante: ecrire(“Quelque chose vaut: ”, A) A est une variable, ici il y aura affiché à l’écran: Quelque chose vaut: 10 par exemple si A <- 10 L’action écrire est une action de sortie, par exemple avec l’imprimante, on écrit les caractères les uns à la suite des autres.
  22. 22. Actions avec l’utilisateur Si l’utilisateur doit écrire la valeur d’une variable, ce sera: lire(&variable_a_remplir) Exemple: lire(&B) L’utilisateur devra à ce moment là taper sur son clavier la valeur de B qui peut- être un nombre, un caractère ou une phrase.
  23. 23. Exemple concret On aura à l’écran: Entrer la valeur de B: 3.14 Puis on appuie sur la touche entrée pour valider le nombre rentré et passer à la suite. Ici, le programme s’arrête juste après avoir rentré le nombre B. ecrire(“Entrer la valeur de B: ”) lire(&B)

×