Solutés de remplissage

2 978 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine, Business
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 978
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Solutés de remplissage

  1. 1. Solutés deSolutés de remplissage vasculaireremplissage vasculaire Dr EL OUAZZANIDr EL OUAZZANI
  2. 2.  Les solutés de remplissage vasculaireLes solutés de remplissage vasculaire sont utilises pour corriger rapidementsont utilises pour corriger rapidement une hypovolémie absolue ou relatives.une hypovolémie absolue ou relatives.  On distingue:On distingue:  Solutés cristalloïdesSolutés cristalloïdes  Solutés colloïdesSolutés colloïdes
  3. 3. I- propriétés Gles des solutés de remplissageI- propriétés Gles des solutés de remplissage  Stes de RV sont caractérisés par:Stes de RV sont caractérisés par:  LeurLeur ORIGINEORIGINE: produit de synth. ou nat.: produit de synth. ou nat.  LeurLeur COMPOSITIONCOMPOSITION: électrolyte (cristalloïdes): électrolyte (cristalloïdes) ou protéines associées aux électrolytes (colloïdes)ou protéines associées aux électrolytes (colloïdes) certains contenant en plus du calcium, potassium oucertains contenant en plus du calcium, potassium ou magnésiummagnésium  Leur pouvoir d’expansion volémiqueLeur pouvoir d’expansion volémique PEV:PEV: Il s’agit du rapport de volume entre l’expansionIl s’agit du rapport de volume entre l’expansion volemique créé par le solutés et le volume duvolemique créé par le solutés et le volume du solutés administrées . par exemple 100ml d unsolutés administrées . par exemple 100ml d un solutés douée d un PEV de 4augmentera le volumesolutés douée d un PEV de 4augmentera le volume de 400mlde 400ml  LeurLeur PHARMACOCINETIQUEPHARMACOCINETIQUE:durée d’:durée d’ efficacité : courte durée chez insff card ouefficacité : courte durée chez insff card ou épreuve de remplissage. De longue durée si chocépreuve de remplissage. De longue durée si choc septique.septique.  LeursLeurs EFFETS SECONDAIRESEFFETS SECONDAIRES  Et accessoirement par leurEt accessoirement par leur COÛTCOÛT
  4. 4. II- PRODUITSII- PRODUITS 1-Cristalloides1-Cristalloides  présentation:présentation:  Sérum sale isotoniqueSérum sale isotonique  Ringer lactateRinger lactate  Bicarbonate de sodium isotoniqueBicarbonate de sodium isotonique  Leur composition associeLeur composition associe  Chlorure de sodiumChlorure de sodium  Alcalinisant: bicarbonate, lactateAlcalinisant: bicarbonate, lactate  Potassium ou calcium en faible quantitéPotassium ou calcium en faible quantité  Exclu le glucoseExclu le glucose  Effet secondaire: hyperhydratation a prédominanceEffet secondaire: hyperhydratation a prédominance extra cellulaireextra cellulaire  CI:CI:  rétention hydrosodeerétention hydrosodee  ICIC  hyponatremie de dilutionhyponatremie de dilution  alcalosesalcaloses
  5. 5. 2- Colloïdes naturelles:Albumine humaine2- Colloïdes naturelles:Albumine humaine  Origine plasmatique ou placentaireOrigine plasmatique ou placentaire  Indications restreintes:Indications restreintes:  CI aux colloïdes de synthèseCI aux colloïdes de synthèse  Hypoprotidemies profondesHypoprotidemies profondes  EIEI  Surcharge circulatoireSurcharge circulatoire  Réaction fébrileRéaction fébrile  Inconvénient majeur:Inconvénient majeur:  Coût de fabricationCoût de fabrication
  6. 6. 3-Colloides de synthèse3-Colloides de synthèse a-Gelatines fluidesa-Gelatines fluides  protéines obtenues a partir de gélatineprotéines obtenues a partir de gélatine animales d’où risque de transmission deanimales d’où risque de transmission de maladie Creutzfeldt- Jacobmaladie Creutzfeldt- Jacob  Présentation:Présentation:  solutions saléessolutions salées  PlasmionPlasmion  HemacelHemacel  PlasmagelPlasmagel  Solutions glucoses:Solutions glucoses:  Plasmagel désodeePlasmagel désodee  Contenant parfois du calciumContenant parfois du calcium  HemacelHemacel  PlasmagelPlasmagel
  7. 7. b- Dextransb- Dextrans  Polymères de glucosePolymères de glucose  Présentation:Présentation:  Rheomacrodex 10%Rheomacrodex 10%  Rheomacrodex glucose 10%Rheomacrodex glucose 10%  Rheomacrodex sorbitolé 10%Rheomacrodex sorbitolé 10%  Hemodex6%Hemodex6%  Plasma ClairPlasma Clair c- hydroxyethylamidon (HEA)c- hydroxyethylamidon (HEA)  Colloïdes artificiels composés d’HEAColloïdes artificiels composés d’HEA En solution dans du sérum physiologiqueEn solution dans du sérum physiologique  Présentation:Présentation:  Heloes 6%Heloes 6%  Lomol en poches de 500mlLomol en poches de 500ml
  8. 8. III- IndicationsIII- Indications  Un RV sera m.e. route chaque fois qu’uneUn RV sera m.e. route chaque fois qu’une hypovolémie est mal tolérée ou risque dehypovolémie est mal tolérée ou risque de L’êtreL’être  Cette appréciation est basée sur:Cette appréciation est basée sur:  Clinique avant tt: signes de chocClinique avant tt: signes de choc  Contexte: IC ou respContexte: IC ou resp
  9. 9.  Ds les cas douteux on peut s’aider de:Ds les cas douteux on peut s’aider de:  Hémodynamique invasive: PVC, Pcap ou PAPO et du DCHémodynamique invasive: PVC, Pcap ou PAPO et du DC  Cette étude peut se faire sur une voie centrale simpleCette étude peut se faire sur une voie centrale simple ( PVC) ou par le biais de la sonde de SWAN-GANZ (PAPO et( PVC) ou par le biais de la sonde de SWAN-GANZ (PAPO et DC)DC)  ETT apprécie la fonction diastolique et systolique du VG,ETT apprécie la fonction diastolique et systolique du VG, pression de remplissage Gche et Dtepression de remplissage Gche et Dte  Épreuve de remplissage: 100 ml de colloïdes sur 30min dtÉpreuve de remplissage: 100 ml de colloïdes sur 30min dt l’efficacité est jugée sur l évolution de la PVCl’efficacité est jugée sur l évolution de la PVC  A noter que:A noter que:  En situation d urgence la réalisation de ces examens ne doitEn situation d urgence la réalisation de ces examens ne doit pas retarder la m.e.route du RVpas retarder la m.e.route du RV  L indication d un RV ne se fait pas sur des paramètres biolgqL indication d un RV ne se fait pas sur des paramètres biolgq  Par ailleurs le choix du stes de rempl sera oriente parPar ailleurs le choix du stes de rempl sera oriente par l origine de l hypovolémie:l origine de l hypovolémie:
  10. 10. AA-- DESHYDRATATIONDESHYDRATATION::  Les cristalloïdes assurent correction physio. desLes cristalloïdes assurent correction physio. des pertes hydrosodeepertes hydrosodee  Perfuser une qte au moins équivalente aux pertesPerfuser une qte au moins équivalente aux pertes  Réserver l’usage des colloïdes au choc persistantRéserver l’usage des colloïdes au choc persistant B- CHOC HGIQ:B- CHOC HGIQ:  Avt. tt. transf érythrocytaire si:Avt. tt. transf érythrocytaire si:  Hb inf a 7g/dl si bonne tolérance de l’anémieHb inf a 7g/dl si bonne tolérance de l’anémie  Hb inf a 10g/dl si mauvaise tolérance ou sujetHb inf a 10g/dl si mauvaise tolérance ou sujet fragile(IC,CORONARIEN,I. RESP)fragile(IC,CORONARIEN,I. RESP)  Cristalloïdes si pertes sanguines inf a 20./.Cristalloïdes si pertes sanguines inf a 20./.  Colloïdes si pertes sup. a 20./.ou PAM inf a 80./.Colloïdes si pertes sup. a 20./.ou PAM inf a 80./.
  11. 11. C -CHOC SEPTIQUEC -CHOC SEPTIQUE  Le RV est la prem. étape du traitement d un chocLe RV est la prem. étape du traitement d un choc septiqueseptique  Les colloïdes sont les plus utilisesLes colloïdes sont les plus utilises  Il n y a pas de consensus sur la qte de stes deIl n y a pas de consensus sur la qte de stes de remplissage a perfuser. en pratique:perfuser500ccremplissage a perfuser. en pratique:perfuser500cc de colloïdes sur 30min; renouveler selon l’évolutionde colloïdes sur 30min; renouveler selon l’évolution des signes cliniquesdes signes cliniques D -CHOC ANAPHYLACTIQUED -CHOC ANAPHYLACTIQUE  Le RV est un traitement de seconde intention aLe RV est un traitement de seconde intention a réserver aux chocs réfractaires a l’adrénalineréserver aux chocs réfractaires a l’adrénaline  Étant donne le potentiel allergique des colloïdes onÉtant donne le potentiel allergique des colloïdes on préférera les cristalloïdespréférera les cristalloïdes
  12. 12. E- CHOC CARDIOGENIQUE:E- CHOC CARDIOGENIQUE:  Deux cas sont a distinguer:Deux cas sont a distinguer:  Choc card .par dysfct card dte (pas d OAP)le RV amélioreChoc card .par dysfct card dte (pas d OAP)le RV améliore le DCle DC  Choc card .par dysfct Gche svt associe a des signesChoc card .par dysfct Gche svt associe a des signes congestifs dts et gches le RV peut aggraver ou révéler uncongestifs dts et gches le RV peut aggraver ou révéler un état congestif(OAP)état congestif(OAP) F -BRULURES:F -BRULURES:  Le RV est réserve aux brûlures du 2eme et 3emeLe RV est réserve aux brûlures du 2eme et 3eme degrésdegrés  Ds un premier tps :cristalloïdesDs un premier tps :cristalloïdes  Les colloïdes sont réserves aux mdes restantLes colloïdes sont réserves aux mdes restant hypovolemiques malgré cristalloïdes.hypovolemiques malgré cristalloïdes.
  13. 13. IV- MODALITES DE PRESCRIPTIONSIV- MODALITES DE PRESCRIPTIONS 1- m.e.route du traitement :1- m.e.route du traitement :  Le RV se fait le plus svt par VVP permettant uneLe RV se fait le plus svt par VVP permettant une perfusion rapideperfusion rapide  Sauf urgce les prem. ml sont a passer lentement afin deSauf urgce les prem. ml sont a passer lentement afin de déceler une réaction allergiquedéceler une réaction allergique  Les autres drogues seront perfuses sur une deuxièmes VVLes autres drogues seront perfuses sur une deuxièmes VV afin de pouvoir adapter indpdt le débit du RV et d éviterafin de pouvoir adapter indpdt le débit du RV et d éviter d éventuelles incompatibilités physico chimiquesd éventuelles incompatibilités physico chimiques  Une VVC ne sera posée que:Une VVC ne sera posée que:  En absence d une veine périphérique perfusableEn absence d une veine périphérique perfusable (COLLAPSUS)(COLLAPSUS)  pour permettre un RV a fort débit (choc hgiq avec perte depour permettre un RV a fort débit (choc hgiq avec perte de sg impte)sg impte)  Pour associer au RV un monitorage des pressions(PVC et/ouPour associer au RV un monitorage des pressions(PVC et/ou PAPO)PAPO)  En gle 500cc de solutés sont perfuses en 30min; selon laEn gle 500cc de solutés sont perfuses en 30min; selon la réponse hémodynamique la perfusion sera renouvelée etréponse hémodynamique la perfusion sera renouvelée et son débit adapte.son débit adapte.
  14. 14. 2- Surveillance:2- Surveillance:  Apprécier efficacité du RV:Apprécier efficacité du RV:  Régression ou disparition des signes de chocRégression ou disparition des signes de choc  Normalisation de la PVC,PAPO ou DCNormalisation de la PVC,PAPO ou DC  Amélioration des paramètres echog cardAmélioration des paramètres echog card  Dépistage des complications du RV:Dépistage des complications du RV:  Recherche de signes allergiquesRecherche de signes allergiques  Recherche de signes d IC congestive (râlesRecherche de signes d IC congestive (râles crépitants)crépitants)  I. rénale (srt avec les Dextrans)I. rénale (srt avec les Dextrans)
  15. 15. 3- Complications:3- Complications: IC CONGESTIVE et OAPIC CONGESTIVE et OAP  Arrêter le RVArrêter le RV  Traitement symptomatique: diurétiques,Traitement symptomatique: diurétiques, sympathomimétiques (dobutamine)sympathomimétiques (dobutamine)
  16. 16. conclusionconclusion  la compensation des perte sanguines et lela compensation des perte sanguines et le traitement des hypovolémie et état de choc onttraitement des hypovolémie et état de choc ont connu au cours de ces dernières années desconnu au cours de ces dernières années des évolutions thérapeutiques notablesévolutions thérapeutiques notables  Les cristalloïdes restent les solutés de perf deLes cristalloïdes restent les solutés de perf de première intention , peu coûteux et dénuéspremière intention , peu coûteux et dénués d’effets indésirablesd’effets indésirables  Toutefois, leur efficacité est insuffisante dsToutefois, leur efficacité est insuffisante ds certaines situations cliniques. Il faut alors avoircertaines situations cliniques. Il faut alors avoir recours aux colloïdes.recours aux colloïdes.
  17. 17. Je vous remercie

×