ANÉA-ASNA Infolettre - Été 2015

188 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
188
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ANÉA-ASNA Infolettre - Été 2015

  1. 1. TABLE DES MATIÈRES 1 2 5 8 12 INFOLETTRE ÉDITIONÉTÉ2015 ANÉA-ASNA UN MOT DE LA PART DE NOTRE PRÉSIDENT L'ANÉA & L'ICA LES ESSENTIELLES DE LA RECHERCHE D'EMPLOI SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT VOTRE PARCOURS EN ACTUARIAT AVEC L'ANÉA
  2. 2. UN MOT DE LA PART DE NOTRE PRÉSIDENT Bonjour à tous et bienvenue sur le site Web de l?Association nationale des étudiants en actuariat (ANÉA)! Nous sommes un organisme étudiant, mis sur pied avec comme objectif principal de fournir un soutien professionnel et de pairs à tous les étudiants de la communauté actuarielle canadienne. Depuis la création de l?ANÉA, il y a 26 ans, l'association n'a cessé de grandir pour ainsi devenir la plus grande organisation d?étudiants en actuariels en Amérique du Nord en ce qui a trait au nombre d?universités membres et de commanditaires et, plus important encore, au taux de participation des étudiants. Nous avons fait d?énormes progrès en ce qui concerne l?accomplissement de notre objectif d?aider l?ensemble des étudiants en actuariels et avons établi une marque respectée au sein de la communauté actuarielle canadienne. Le soutien et l?aide magnanimes offerts par l?Institut canadien des actuaires (ICA) et nos autres commanditaires permettent le fonctionnement sans heurt et efficace de l?organisme. Nous avons récemment conclu un accord avec l?Institut afin d?assurer son partenariat continu dans la mise en ? uvre des nouvelles initiatives de l?ANÉA, dans le but de fournir des niveaux de soutien toujours plus accrus à nos membres à l?échelle nationale. Cette relation avec l?ICA a été entretenue grâce à d?excellents rapports au cours des deux dernières décennies et avec les célébrations du 50e anniversaire de l?Institut cette année, nous espérons renforcer ce lien pour les années à venir. Alors que nous relevons le défi de fournir une orientation à nos membres, avec les exigences en matière d?éducation et d?examen en constante évolution, et conformément aux besoins et aux attentes des employeurs, en tant que jeune étudiant en actuariat, je vous invite à faire partie de cette association. Vous aurez le défi de grandir en tant que professionnel et leader, tout en construisant votre réseau. J?espère vous rencontrer à notre congrès annuel qui se tiendra du 8 au 10 janvier 2016 à Niagara Falls. Joignez-vous au plus grand rassemblement actuariel destiné aux étudiants en Amérique du Nord, où le réseautage professionnel, l?engagement des pairs et les discussions sur des questions essentielles auxquelles l?industrie est confrontée se produisent sous un même toit. Je souhaite à tous la meilleure des chances jusqu?à notre rencontre! Si vous avez des questions au sujet de l?organisme ou voulez discuter du domaine de l?actuariat lui-même, je suis toujours disponible à president@anea-asna.ca. Au plaisir! Siddhesh Pawar, Le président de l?Association nationale des étudiants en actuariat, PAGE 1www.anea-asna.ca | info@anea-asna.ca SIDDHESH PAWAR ÉDITIONÉTÉ2015
  3. 3. L?Association nationale des étudiants en actuariat (ANÉA) et l?Institut canadien des actuaires (ICA) collaborent depuis 25 ans et entretiennent une relation qui leur est mutuellement bénéfique. Ces dernières années, l?ANÉA et l?ICA ont conclu un partenariat officiel en vertu duquel l?ICA appuie le site Web de l?ANÉA, lui offre des services de traduction et de téléconférence, commandite son congrès annuel et accueille ses représentants à son assemblée annuelle. L?ICA est heureux d?être un partenaire stratégique de l?ANÉA, une association qui représente les étudiants qui deviendront une partie importante de la profession actuarielle au Canada. L?Institut envisage de poursuivre l?expansion de son partenariat avec l?ANÉA. Le présent article donne un aperçu à un niveau élevé du type de partenariat auquel l?ANÉA peut s?attendre de la part de l?ICA. En 2015, l?ICA célèbre le 50e anniversaire de sa constitution en vertu d?une loi fédérale adoptée le 18 mars 1965. Les trois principaux partis politiques sur la scène fédérale ont reconnu l?ICA et sa contribution à la société canadienne. Des événements en lien avec cet anniversaire ont été organisés partout au Canada, des articles ont été publiés dans les médias, des présentations ont été données dans des écoles secondaires et un gala a eu lieu à l?occasion de l?Assemblée annuelle de l?ICA, à Ottawa, le 17 juin. UN PARTENARIAT EN PLEIN ESSOR L'ANÉA & L'ICA PAGE 2& ...SUITE À LA PAGE 3
  4. 4. Le monde a bien changé depuis 1965! La technologie informatique en était à ses premiers pas. Les sociétés d?assurance et les régimes de retraite étaient des organisations canadiennes de taille relativement limitée. Les répercussions des changements démographiques n?étaient pas bien reconnues. L?ICA a évolué au cours des 50 dernières années pour garder le rythme des demandes et des attentes de la profession actuarielle. Une webémission en anglais et en français a été diffusée le 18 mars pour souligner quelques?unes des principales réalisations de l?ICA, notamment: PAGE 3 - Le nombre de membres qui est passé de 351 en 1965 à plus de 5 000 en 2015; - L?évolution des normes de qualification et d?éducation au sein de la profession actuarielle canadienne, qui couvrent maintenant une gamme diversifiée de pratiques actuarielles; - L?élaboration de normes de pratiques et des procédures disciplinaires qui sont largement reconnues au sein de la profession actuarielle mondiale et qui appuient le premier principe directeur de l?Institut, qui consiste à accorder la priorité à l?intérêt public; - L?importante contribution des membres de l?ICA à l?Association actuarielle internationale, dont le siège social se situe à Ottawa. UN PARTENARIAT EN PLEIN ESSOR L'ANÉA & L'ICA & ...SUITE À LA PAGE 4
  5. 5. PAGE 4 & Les 50 prochaines années seront certainement marquées par d?autres changements spectaculaires. Dans le but de se préparer de façon proactive en prévision d?un avenir des plus intéressants, l?Institut applique des initiatives stratégiques qui le guideront au cours des prochaines années, dont: 1. Rehausser le niveau d?engagement des membres et revaloriser le bénévolat auprès des membres et, indirectement, des employés. Le Conseil d?administration a autorisé la création de la Commission sur la gestion et le développement des bénévoles afin d?appuyer les nombreux bénévoles, commissions, directions et groupes de travail de l?ICA. 2. Tenir à jour et améliorer les normes d?éducation et de qualification de l?ICA et veiller à ce que le titre de FICA soit synonyme de qualité et d?intégrité. L?Institut s?est engagé à faire en sorte que son programme d?études soit prospectif et prévoie de nouveaux domaines de pratique actuarielle. L?Institut fera cavalier seul et collaborera aussi avec ses partenaires du milieu de l?enseignement, dont des universités, la Society of Actuaries et la Casualty Actuarial Society, pour maintenir un système d?éducation de grande qualité. 3. Apporter une importante contribution à bon nombre de dossiers courants dans le domaine de la politique publique. Le Canada devra relever des défis dans les domaines des régimes de retraite, des soins de santé, de l?assurance et des placements. L?ICA peut appuyer les décideurs en appliquant des techniques actuarielles et en effectuant des analyses pour évaluer les forces à long terme qui influeront sur les politiques publiques, et c?est exactement ce qu?il fera. L?Institut consacre une partie importante de son budget annuel à la recherche, ce qui fera progresser le rôle que les actuaires peuvent jouer sur la scène publique. 4. Promouvoir l?ICA comme l?organisme national de la profession actuarielle pour tous les actuaires qui pratiquent au Canada. Les titres FICA/AICA seront reconnus pour leur qualité au Canada et à l?échelle mondiale. L?Institut collaborera avec des groupes tels que l?ANÉA pour que les nouveaux membres de la profession au Canada s?identifient à l?ICA dès le début de leur carrière. 5. La profession actuarielle est vouée à un brillant avenir. L?actuariat a récemment été reconnu encore une fois dans un sondage organisé par les États-Unis comme le meilleur emploi. Les résultats sont semblables au Canada. L?ICA espère que le partenariat établi avec l?ANÉA aidera les nouveaux actuaires au Canada à profiter d?une réputation aussi enviable. ROB STAPLEFORD,PRÉSIDENT INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES UN PARTENARIAT EN PLEIN ESSOR L'ANÉA & L'ICA
  6. 6. PAGE 5 LES ESSENTIELLES DE LA RECHERCHE D'EMPLOI UN ENTRETIEN AVEC ELLIOT BAUER Q : Que peuvent faire les étudiants pour se démarquer à la foire des carrières? La plupart des étudiants en seront à des niveaux différents au chapitre de l?expérience et des examens. Évidemment, leur réussite dépendra des antécédents qu?ils auront acquis à ces deux égards. Par ailleurs, les étudiants qui, à notre avis, se sont démarqués à la foire des carrières de janvier sont ceux qui avaient de bonnes aptitudes en relations humaines, c?est?à?dire ceux qui manifestaient de la confiance, un comportement convivial et de bonnes aptitudes en communication. À ceux qui éprouvent de la difficulté à développer leur franc-parler et à devenir plus extravertis, nous recommandons de quitter plus souvent leur zone de confort, notamment en s?inscrivant à des cours d?élocution publique, ou en participant à des débats ou des séances d?improvisation. Tout devient plus facile lorsqu?on s?expose à une situation, y compris les aptitudes en relations humaines. Q : Quels conseils pouvez?vous donner aux étudiants qui préparent leur curriculum vitæ? À l?occasion du congrès de l?ANÉA, nous avons consacré beaucoup de temps à des rencontres individuelles avec les étudiants pour les aider à préparer leur curriculum vitæ. Les éléments les plus souvent abordés (pas nécessairement en ordre d?importance) à ajouter au cv étaient : les examens actuariels réussis, la date de début et de fin de chaque poste occupé, y compris les programmes coopératifs, l?adresse courriel et le numéro de téléphone cellulaire pour permettre à d?éventuels employeurs de joindre l?étudiant plus facilement, les langues parlées, les compétences techniques (p. ex., expérience avec SAS, Prophet, GGY Axis, etc.), aucune faute de grammaire ou d?orthographe; il s?agit d?un élément scruté à la loupe par les employeurs. Ajoutez à cela les récompenses ou bourses d?études reçues, les projets universitaires s?ils se rapportent au poste convoité, plus particulièrement si l?étudiant n?a pas beaucoup d?expérience de travail, et bien entendu, le grade universitaire et les renseignements qui s?y rapportent, notamment la date d?obtention du grade. La plupart des gens se demandaient également s?ils pouvaient ajouter leurs activités de bénévolat et leurs passe?temps. Nous encourageons cette pratique, car les employeurs aiment vous connaître sous un angle différent et plus humain; cela vous permettra également de démontrer qu?une personnalité bien développée peut parfois faire toute la différence. ...SUITE À LA PAGE 6
  7. 7. PAGE 6 Q : Quels sont vos conseils concernant l?entrevue? Le conseil le plus important que nous puissions vous donner, c?est de pratiquer. Prenez de l?aisance en parlant de vous?même et apprenez à vous mettre en valeur, car c?est ce à quoi se résume l?entrevue. Demandez à un ami ou à un membre de la famille de pratiquer avec vous, et demandez?lui de vous poser le plus grand nombre de questions possibles. Cela ne veut pas dire que vous devez tout apprendre par c? ur, mais plus vous pratiquez, plus le processus deviendra naturel et convivial, ce qui devrait également accroître votre confiance en vous et améliorer l?impression que vous laisserez lorsque vous quitterez la salle d?entrevue. Nous pourrions probablement vous donner des centaines de conseils au sujet des entrevues, mais en voici quelques-uns pour débuter : sachez qui dirige l?entrevue ? si vous connaissez leur nom, effectuez une recherche au sujet de leurs antécédents (LinkedIn est utile à cette fin). Préparez?vous à répondre à des questions techniques au sujet de vos compétences, songez à quelques projets pertinents au poste que vous convoitez. Préparez?vous également en prévision de questions non techniques (qui portent davantage sur le comportement et la personnalité, notamment « Quels sont vos points forts et vos faiblesses?»). Il est important de vous rappeler que l?intervieweur évalue vos compétences et votre personnalité. Par conséquent, présentez?vous comme un être humain. Soyez prêt à discuter de vos « compétences non techniques» (travail en équipe, possibilités de leadership, etc.) et même vos loisirs à l?extérieur du milieu de travail. Tentez de faire preuve d?un maximum de souplesse pendant toute l?entrevue, tout en demeurant franc (au cours de la première entrevue, il est sage de ne pas fermer de porte au sujet du lieu de travail/ville de préférence, du voyagement occasionnel ou fréquent, de manifester de l?ouverture en regard aux heures de travail, etc.). Finalement, posez des questions, vous démontrerez ainsi de l?intérêt pour le poste! Ne craignez pas de poser autant de questions que vous le voulez, car vous ne pouvez pas connaître tous les détails du poste. Vous pouvez poser des questions au sujet de l?entreprise, de la structure du groupe, de la clientèle, des projets, etc. ...SUITE À LA PAGE 7 LES ESSENTIELLES DE LA RECHERCHE D'EMPLOI UN ENTRTIEN AVEC ELLIOT BAUER
  8. 8. PAGE 7 Nous recrutons des actuaires qui occupent divers postes et ce, partout dans le monde; ces personnes sont embauchées par des clients internationaux. Nous prenons part au processus d?embauche du début à la fin. Nous disposons d?un vaste réseau d?actuaires avec lesquels nous communiquons régulièrement et que nous joignons lorsqu?un client nous présente une offre d?emploi. Nous fournissons bien plus de renseignements à l?actuaire que la simple description de tâches, par exemple de l?information sur la structure du groupe et le milieu de travail du client en question. À partir de ces renseignements, si l?actuaire souhaite postuler, nous passons en revue son curriculum vitæ et faisons en sorte de le présenter de la meilleure façon possible. Lorsque nous avons présenté le candidat à notre client, nous obtenons la rétroaction de ce dernier (positive ou négative), et nous la transmettons au candidat. Si la candidature est retenue par le client et que le processus d?entrevue est enclenché, nous aidons le candidat à se préparer à l?entrevue ? c?est?à?dire que nous partageons l?information au sujet de l?entrevue, nous prévoyons les questions qui seront posées et nous fournissons quelques?uns des conseils d?entrevue susmentionnés. Nous nous occupons de planifier l?entrevue selon l?horaire des deux parties et nous nous chargeons souvent des dispositions de voyage lorsque nécessaires. Si une offre d?emploi est faite, nos clients préfèrent souvent que nous la présentions au candidat. La plupart des actuaires estiment cette démarche utile, car ils sont davantage à l?aise de discuter des particularités de l?offre avec nous, et ils peuvent ainsi exprimer franchement les aspects qui leur plaisent et ceux qu?ils aiment moins. Nous facilitons les négociations entre les parties et nous tentons de faire en sorte que l?offre d?emploi soit la plus juste et la plus concurrentielle possible. Nous apprenons à connaître personnellement la plupart des actuaires avec lesquels nous travaillons et nous accordons la plus grande importance à la relation à long terme que nous tentons de développer avec chacun. Q : Dans quelle mesure Elliott Bauer aide?t?il les actuaires? LES ESSENTIELLES DE LA RECHERCHE D'EMPLOI UN ENTRTIEN AVEC ELLIOT BAUER
  9. 9. Q : Quels sont vos projets après la fin de vos études? Que pensez?vous du temps libre dont vous disposez? À la fin de mes études, je savais que je voulais faire une pause complète. Au cours des cinq dernières années, j?ai rarement pu m?arrêter et songer que ce serait probablement l?un de mes derniers étés sans travail. Pour cet été, j?ai l?intention de voyager le plus possible; dans la semaine qui a suivi le dernier examen, je suis parti en voyage pendant un mois en Europe ? ce fut l?un des meilleurs mois de ma vie. Je passerai une semaine en Alaska et je ferai une croisière vers Vancouver pour participer à une fête de famille, qui sera également très festive. En plus de voyager, j?ai essayé de saluer le plus grand nombre d?amis possible. À la fin des études, tous commencent à passer à la prochaine étape de leur vie; c?est donc dire que bon nombre des mes amis se retrouveront dans divers points de la planète. J?ai donc tenté de joindre le plus grand nombre de mes amis qui partiront vers leur nouveau lieu de travail. PAGE 8 SORTI DE SA ZONE DE CONFORT ENTREVUE AVEC UN RÉCENT DIPLÔMÉ HARSH SHAH Q : À titre de nouveau diplômé, quelles sont vos principales préoccupations ou craintes? Le passage de stagiaire à employé à temps plein représente probablement ma principale préoccupation à l?heure actuelle. Dans le cadre de mes fonctions d?employé à temps plein, j?assumerai des responsabilités comme je n?en ai jamais eues encore, et je veux être certain d?amorcer ma carrière du bon pied. Les examens représentent une autre source de préoccupation, car je ne sais pas trop comment maintenir l?équilibre entre le travail et les études lorsque je travaillerai à temps plein. Enfin, à plus long terme, je ne veux pas me retrouver dans une routine après quelques années et réaliser que je n?ai pas accompli tout ce que j?avais planifié ? et que le quotidien a emporté tout ce temps précieux. Q : Que ressentez?vous concernant la fin des études? Pour être franc, mes sentiments sont tout à fait mitigés. Pendant mon séjour à l?université, j?avais toujours hâte au jour où je terminerais mes études et que je ferais mon entrée sur le marché du travail. Toutefois, maintenant que je suis diplômé, la vie universitaire me manque un peu. Je ne me plaindrai sûrement pas de l?absence de travaux et d?examens, mais plutôt des « temps libres», des horaires flexibles et du contact proche de tous mes amis qui me manqueront à coup sûr. Cependant, je suis tout à fait heureux de passer à une autre étape de ma vie et de tenter de faire une différence dans le « vrai» monde. ...SUITE À LA PAGE 9
  10. 10. Q : Comment êtes?vous parvenu à équilibrer examens en actuariat et travaux scolaires? Avez?vous élaboré une stratégie que nos lecteurs pourraient appliquer à leur vie universitaire? Ce fut assurément la partie la plus difficile de toutes mes études. Personnellement, je ne crois pas que j?étais très doué au chapitre des stratégies, mais j?en ai appris quelques-unes en observant les autres. À mon avis, quelques démarches pourraient être utilisées. Vous pouvez passer tous les examens de la Society of Actuaries avant de suivre les cours qui s?y rapportent; ainsi, vous terminez les examens plus rapidement et vous êtes prêts pour les cours universitaires. Toutefois, il sera beaucoup plus difficile de passer ces examens et vous consacrerez probablement plus de temps à vous y préparer. L?autre approche consiste à suivre les cours, puis à passer les examens. Il sera alors plus facile de passer les examens; toutefois, vous les passerez un peu plus tard que les étudiants qui auront opté pour la première démarche. Pour ce qui est de l?équilibre entre les examens et les travaux scolaires, je crois que vous pouvez suivre d?abord les cours au choix afin de réduire votre charge de travail pendant un semestre (en supposant que ces cours exigent moins de temps que les cours obligatoires), puis passer un examen au cours d?un semestre où votre charge est plus facile à gérer. Personnellement, j?ai beaucoup de facilité à étudier pendant l?hiver lorsqu?il fait froid à l?extérieur; j?ai donc passé la majorité de mes examens en hiver. Comme vous l?avez probablement entendu, la pratique est très importante pour les examens; il convient donc de réserver suffisamment de temps pour passer examens pratiques. Si vous éprouvez de la difficulté à apprendre à partir d?un livre, sachez qu?il existe plusieurs cours sur vidéo ou ateliers d?examen de sources variées. Enfin, établissez sans tarder votre calendrier d?études et respectez?le dans toute la mesure du possible. PAGE 9 Q : Alors, que prévoyez-vous comme emploi à temps plein? Comment vous y êtes?vous pris pour en obtenir un? Mon emploi à plein temps sera auprès de la Division Munich Re Canada (vie) du Global Actuarial Consulting Group à compter du mois d?août. J?ai eu la chance d?effectuer quelques stages d?études auprès de Munich Re et pendant mon séjour, je me suis rendu compte que j?aimerais y retourner et y occuper un poste à temps plein. J?ai donc communiqué avec mon directeur de stage et l?équipe des RH pour les aviser que je voulais revenir à temps plein. Ils m?ont fourni les renseignements nécessaires au sujet du début des cycles d?entrevue. À partir de ce moment, j?ai déposé ma candidature comme tout autre intéressé, j?ai soumis mon curriculum vitæ, j?ai été sélectionné pour une première entrevue et j?ai ensuite été convoqué pour une deuxième entrevue. Puis, on m?a présenté une offre d?emploi, et je n?ai jamais reculé par la suite. SORTI DE SA ZONE DE CONFORT ENTREVUE AVEC UN RÉCENT DIPLÔMÉHARSH SHAH ...SUITE À LA PAGE 10
  11. 11. PAGE 10 Q : En votre qualité de récent diplômé, quelle est votre impression au sujet de l?industrie de l?actuariat? Je limiterai ma réponse à l?industrie de l?assurance de personnes en Amérique du Nord, car j?ai acquis la plus grande partie de mon expérience sur ce marché. J?aimerais ajouter un bémol : ma réponse repose exclusivement sur mon opinion personnelle. Je trouve que l?industrie de l?actuariat est plutôt étendue et vise à être déstabilisée. À mon avis, l?innovation est beaucoup moins rapide dans le monde de l?assurance que dans les secteurs des soins de santé et de la technologie. Évidemment, cet écart est en grande partie attribuable aux lois et réglementations qui régissent les assurances, mais nous pouvons quand même intégrer un bon nombre de changements technologiques au sein de l?industrie. En fait, bien des sociétés ont commencé à le faire et on peut déjà percevoir les changements apportés, de même qu?une nouvelle philosophie axée sur l?innovation. Des produits nouveaux et créatifs font leur entrée sur le marché et bien des améliorations ont été apportées au processus de souscription et de réclamations, et tout cela n?est que le début. Je suis très enthousiasmé d?être à l?avant?garde de cette innovation, et je suis curieux de découvrir de quelle façon nous réagirons à l?évolution démographique et aux besoins de la population. Au plan du développement professionnel, je ne crois vraiment pas que l?actuariat devienne une profession désuète à court terme, mais je constate un léger changement au sujet des compétences requises pour devenir un actuaire de renom. La réussite des examens ne suffira peut?être pas à l?avenir. À mon avis, il faudra demeurer à la fine pointe des nouvelles technologies, tenter de maintenir une connaissance complète et établir une perspective mondiale. J?estime que la compétence déterminante sera la créativité. Le milieu est de plus en plus concurrentiel et les sociétés sont à la recherche de solutions créatives. Q : Après l?obtention d?un diplôme en actuariat, votre opinion du monde de l?actuariat a?t?elle changé? Oui, tout à fait. Je suis arrivé à l?université avec très peu de connaissances en actuariat et la situation a changé, ou plutôt évolué chaque année. Par exemple, à l?entrée à l?université, on croit que l?industrie de l?assurance est immense. Bien que ce secteur comporte un grand nombre de pièces mobiles, on commence à constater que le monde de l?actuariat est bien petit. Plutôt que les six degrés de séparation, on pourrait probablement rattacher deux ou trois degrés à tous les autres actuaires d?Amérique du Nord. Il peut découler une bonne et une moins bonne chose de cette situation : il est fort probable que vous aurez l?occasion de croiser les autres actuaires pendant votre carrière. J?aimerais que vous vous souveniez tous de cela lorsque vous serez au travail, à une conférence ou même dans des réunions informelles. SORTI DE SA ZONE DE CONFORT ENTREVUE AVEC UN RÉCENT DIPLÔMÉHARSH SHAH ...SUITE À LA PAGE 11
  12. 12. PAGE 11 Q : Quel est le critère le plus important lorsque vous cherchez un emploi? Lorsque j?étais à la recherche d?un emploi à plein temps, le critère le plus important était le suivant ? et de loin: «est?ce que je vais aimer ce travail» ? Je devais me demander si je voudrais demeurer au bureau tard le vendredi ou travailler les fins de semaine, sans être mécontent de la situation ou sans même être payé. Il n?est pas nécessaire d?aimer tous les aspects de l?emploi ? nul n?aime vraiment la documentation, mais vous devez aimer suffisamment votre travail pour que les petites tâches ennuyeuses n?affectent pas votre travail en général. Je crois fermement qu?une personne qui aime son travail est non seulement plus heureuse, mais elle est aussi plus efficace au travail. Q : Comment décrivez?vous l?emploi/le milieu de travail idéal? Comme nous l?avons déjà précisé, la caractéristique principale de mon milieu de travail idéal est un travail que j?aime. Par ailleurs, j?aimerais pouvoir travailler avec des collègues parce que je pourrais m?ennuyer si je travaillais seul à chaque jour. De même j?aimerais qu?on me donne la possibilité de parfaire mes connaissances. À mon avis, un directeur très ouvert avec ses collaborateurs représente un facteur essentiel au travail, plus particulièrement si je commets une erreur. Enfin, les toutes petites choses rattachées au travail, par exemple la pause?café ou les petites rencontres après le travail rendent celui-ci plus agréable. Q : Quel conseil donneriez?vous à d?autres étudiants universitaires? Aimeriez?vous partager autre chose? Ce conseil a été utilisé à outrance, mais je dois le donner parce que je crois qu?il est crucial. Commencez à devenir une personne complète. Pour devenir un bon actuaire, je crois que vous devez posséder une bonne combinaison d?excellentes compétences interpersonnelles et techniques. Il serait beaucoup plus difficile de réussir en appliquant des compétences unidimensionnelles, que l?on soit un communicateur ou une personne fantastique ou un excellent technicien ou analyste. Par conséquent, tentez de maintenir une moyenne élevée, mais également de passer quelques examens, de vous joindre à quelques entités qui vous intéressent, et sortez de votre zone de confort. Ne craignez pas l?expérimentation, l?essai et l?erreur. Comme Einstein l?a déclaré, « une personne qui n?a jamais commis d?erreurs n?a jamais tenté d?innover », et je crois que cette phrase est tout à fait pertinente dans le monde universitaire. Q : Où vous voyez-vous dans les prochains cinq à dix ans? Quelles sont vos aspirations? Au plan professionnel, j?aimerais à coup sûr posséder le titre de FSA [Fellow de la Society of Actuaries] dans cinq ou dix ans. En outre, j?espère continuer d?apprendre sur le tas, c?est?à?dire que j?exécuterai des projets auxquels je n?ai pas encore été exposé, et je veux résoudre quelques?uns des grands problèmes auxquels sont confrontées l?industrie et les sociétés. Par ailleurs, je ne refuserais pas les promotions qui me seront offertes. Je veux vraiment continuer de voyager et de visiter de nouveaux endroits. Je voudrais également apprendre à jouer au golf et obtenir une licence de pilote, mais je ne sais pas si c?est possible dans ce dernier cas. Peut?être que je traverse une nouvelle étape de ma vie en ce moment. Harsh Shah est un ancien étudiant de l?Université de Waterloo. On peut le joindre à hhshah@uwaterloo.ca. SORTI DE SA ZONE DE CONFORT ENTREVUE AVEC UN RÉCENT DIPLÔMÉHARSH SHAH
  13. 13. PAGE 12 VOTRE PARCOURS EN ACTUARIAT AVEC 'obtention du diplôme marque une nouvelle étape de la vie. À titre de diplômé, vous éprouvez probablement des sentiments partagés au sujet de la fin de vos études. Vous vous réjouissez peut-être des possibilités que vous réserve l?avenir, mais vous êtes également terrifiés par les incertitudes et les décisions que vous devrez prendre. Toutefois, c?est le point de départ d?un parcours unique en actuariat. La profession d?actuaire vous fera passer de la préparation des examens à la recherche d?un emploi, puis à la pratique professionnelle. Tous les actuaires qui ont connu du succès ont dû bien se préparer et être bien appuyés. L?ANÉA est la plus grande association d?étudiants en actuariat du Canada; elle offre un immense appui aux étudiants tout au long de leur périple dans le domaine de l?actuariat. Avec l?aide de l?ICA, l?ANÉA est heureuse d?annoncer le lancement de son portail d?emploi sur notre site Web cette année. Les étudiants peuvent accéder facilement à toutes les possibilités que leur offre la communauté des actuaires. En outre, l?ANÉA travaille en étroite collaboration avec l?ICA et d?autres sociétés actuarielles pour fournir aux étudiants des mises à jour fréquentes sur l?industrie de l?actuariat. Vous trouverez dans nos bulletins des renseignements portant tant sur les examens et que sur des conseils d?entrevue. Si vous avez des questions, nous serons toujours disposés à vous fournir une réponse. Chaque année, l?ANÉA organise son congrès qui se compose de divers colloques et rencontres, du concours d?études de cas et de la foire des carrières. Il s?agit du plus important rassemblement d?étudiants en actuariat, de professionnels et d?universitaires en Amérique du Nord. Elle représente une plateforme permettant aux actuaires prospectifs de bâtir leurs réseaux avec divers professionnels de l?actuariat. L?an dernier, plus de 600 étudiants et représentants de plus de 28 sociétés ont assisté au congrès. Ce dernier a reçu de nombreux commentaires positifs de la part des participants. Les étudiants qui y ont pris part ont déclaré que cet événement exerce une influence positive sur leur perfectionnement professionnel et les promoteurs ont manifesté de l?intérêt pour y maintenir leur soutien. Cette année, le congrès 2016 de l?ANÉA aura lieu à Niagara Falls et devrait accueillir quelque 500 à 600 étudiants de partout en Amérique du Nord. L?obtention du diplôme marque une fin. C?est la fin de notre vie étudiante officielle. Cependant, il s?agit également un moment de célébration et un début. Envisageons donc l?avenir! Félicitations aux diplômés de 2015! Nous vous souhaitons bonne chance dans vos projets d?avenir! Pour plus de renseignements, consultez notre site Web, à www.anea-asna.ca. www.anea-asna.ca | info@anea-asna.ca L

×