Un système et ses propres
composantes
Plusieurs ouvrages majeurs traitent de l’approche systèmique et de la théorie des
sy...
Quelles sont les composantes
d’un système?
L’essentiel d’une approche systèmique se structure
autour de quatre termes (Ber...
LE TOUT
Il sagit en réalité de l’ensemble des éléments du système, (par exemple,
l’ensemble des établissements scolaires a...
UNE ORGANISATION
Pour Berbaum (1982 : 50), c’est l’organisation qui est à
l’origine de l’unité complexe d’un système. Cett...
LA RELATION AU TEMPS
Un système évolue dans le temps, il s’inscrit dans
une histoire. Une série d’événements internes ou
e...
LA RELATION A L’ENVIRONNEMENT
Un système existe dans un environnment qui le détermine.
Les caractéristiques sociologiques,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Un système et ses propres composantes - Le Système scolaire

357 vues

Publié le

Le concept de système et le milieu scolaire:

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
357
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Un système et ses propres composantes - Le Système scolaire

  1. 1. Un système et ses propres composantes Plusieurs ouvrages majeurs traitent de l’approche systèmique et de la théorie des systèmes. Berbaum(1982) en offre une synthèse interessante. Les approches les plus souvent citées sont celles de von Bertalanffy(1975) et celle de Morin(1977). Dans la perspective de chacun de ses auteurs, un système peut être considéré comme un ensemble d’éléments. Ces éléments sont définis, (Berbaum, 1982:40 et 41), à la fois à partir de leurs caratéristiques spécifiques et originales, de leurs interrelations, de l’organisation à laquelle ils participent et du tout auquel ils s’intègrent. Un système est caractérisé par son organisation interne, il prend en considération les complémentarités et les différences des éléments qui le constituent. Au-delà de son organisation interne, un système est conçu dans sa relation à l’observateur. Cette dernière relation évoque le fait qu’un système n’est pas une donnée en soi, il est toujours le résultat d’un découpage arbitraire par celui qui veut la comprendre. Un système scolaire est de cet ordre.
  2. 2. Quelles sont les composantes d’un système? L’essentiel d’une approche systèmique se structure autour de quatre termes (Berbaum, 1982) : 1. Le tout 2. L’organisation 3. La relation au temps 4. La relation à l’environnement
  3. 3. LE TOUT Il sagit en réalité de l’ensemble des éléments du système, (par exemple, l’ensemble des établissements scolaires appartenant à un système éducatif donné.) Mais, un système ne possède pas de limites fixées une fois pour toutes. Les limites d’un système dépendent des fonctions qui lui sont ou non attribuées ( par exemple, un système scolaire a-t-il ou non une fonction d’éducation permanente? S’il en a une, le système scolaire devient très large). Ces limites sont également définies à travers les problèmes que le système scolaire d’une région donnée est-il ou non à même de traiter les problèmes de toxicomanie qui s’y développe?). Enfin, si le système est un ensemble d’éléments en interaction, le « tout » envisagé peut prendre la forme d’une série de sous-ensembles plus ou moins articulés entre eux (par exemple un système scolaire peut réunir un sous-ensemble avec les écoles primaires des zones urbaines, un autre peut réunir un autre sous-ensemble avec les écoles secondaires présentant un programme de formation générale;…).
  4. 4. UNE ORGANISATION Pour Berbaum (1982 : 50), c’est l’organisation qui est à l’origine de l’unité complexe d’un système. Cette organisation se décrit par les liaisons qui existent entre les éléments du système et entre le système et son environnement. Ces liaisons assurent la cohérence du système(par exemple, les écoles secondaires d’une région sont reliées entre elles par des programmes scolaires communs, des ratios élèves/enseignant identiques, un même calendier scolaire, les mêmes organes de contrôle,…). Ces liaisons assurent la continuité de système à travers le temps. Par ces liaisons enfin, le système s’adapte à l’environnement dans lequel il fonctionne.
  5. 5. LA RELATION AU TEMPS Un système évolue dans le temps, il s’inscrit dans une histoire. Une série d’événements internes ou externes le perturbent à certains moments et en modifient l’organisation ( par exemple, un système scolaire peut vivre des réformes après des événements majeurs de son histoire, ce fut le cas de l’enseignement supérieur après les mouvements de révoltes des étudiants en Europe en mai 1968).
  6. 6. LA RELATION A L’ENVIRONNEMENT Un système existe dans un environnment qui le détermine. Les caractéristiques sociologiques, économiques et culturelles d’une région ( par exemple, les caractéristiques de certaines régions socialement et économiquement défavorisées ont nécéssité à modifier l’organisation des écoles et la création de zones d’éducation prioritaires). Mais le système est également ouvert sur cet environnement avec lequel il interagit. Parfois, un système se donne les moyens pour agir sur cet environnement.

×