Manon Bergeron, Analyse d’un corpus de spots publicitaireUPS : NASCAR http://www.youtube.com/watch?v=YlYxiqmxyCQLe spot pu...
- Possède 230 avionsetenloue 326 (juin2012) ce qui faitd’elle la8èmeplusgrosse compagnie aérienneaumonde ;maissaitaussi s’...
4. Structure thématique:a. Dimension dénotative- Acteurs : livreur UPS + de l’autre côté du grillage et dans l’ordre : deu...
- Faux raccord avec le lapin : à la fin il arrive de loin alors qu’à 0:17 il est tout près (pas seulement à 0:17 mais à ch...
FedEx Ground: Bear, Hunter, Ninja http://www.youtube.com/watch?v=AhFbbq0zpHYLe spot publicitaire lui-même :Réalisé par: Br...
Spotspublicitairesde FedEx :- Toujourstrèsdrôle.- De tousceux que j’ai vu,aucun n’estréellement« sérieux» etjoue à chaque ...
- Ils ont tellement de temps libre grâce à FedEx Ground qu’ils ne savent plus quoi faire -> invention de ce jeu.4. Structu...
UnitésnarrativesSéquence 1 Séquence 2 Séquence 3 Séquence 4Moments 0:00 0:04 0:04 0:05 0:05 0:09 0:09 0:09 0:12 0 :12 0:1 ...
UnitésnarrativesSéquence 5 Séquence 6 Séquence 7 Séquence 8Moments 0:17 0:24 0 :24 0 :27 0 :27 0 :30 0 :30 0 :32 0 :32 0 :...
DHL, We deliver. Whatever. http://www.youtube.com/watch?v=PtgoKOD9XdcLe spot publicitaire lui-même :Réalisé par: Lee Jae J...
- InstallationenCorée duSudle 1erjanvier2001- Chiffre d’affaire enDHLKoreafin2011 : 331,868,278.00 KRW= 234,936.700 EURSit...
- Au début du spot, quand il vient chez la femme il fait jour, vraisemblablement le matin et à la fin l’homme est seul dan...
UnitésnarrativesSéquence 1 Séquence 2 Séquence 3 Séquence 4 Séquence 5Moments 0 :01 0 :10 0 :10 0 :12 0 :12 0 :25 0 :25 0 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Analyse d'un corpus de spots publicitaire, manon bergeron

515 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
515
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse d'un corpus de spots publicitaire, manon bergeron

  1. 1. Manon Bergeron, Analyse d’un corpus de spots publicitaireUPS : NASCAR http://www.youtube.com/watch?v=YlYxiqmxyCQLe spot publicitaire lui-même :Produitpar : The Martin AgencyinRichmondThe Martin Agencyestune agence de publicité créée en1965 par DavidMartin etGeorge Woltz.Elle s’appelaitalorsMartin&Woltzmais suite audépartde George Woltzen1975, l’agence estrenomméeThe MartinAgency. Alorsqu’elle étaitrestée indépendante jusque-là,en1986 elle estrachetée parScali,elle-mêmerachetéeparl’IPG,The InterpublicGroupof Companies,huitansplustard.Pourrappel:l’IPGc’estune holdingaméricaine qui regroupe 64agencesde publicités,marketingouencorerelationspubliques,42000 employés(début2012) et 7 milliardsde chiffre d’affaires ;c’estune des« big four» avecOmnicom,WPPetPublicis. Pource qui estde la MartinAgency,sesprincipaux clientssont :BFGoodrich,Geico,KraftFoods,Manpower,Mentos,etWalmart.En 2010 le magazine Adweekanommé The MartinAgency « agence de l’année ».Site internet:http://www.martinagency.com/Contact : allison.mays@martinagency.com(j’ai sélectionné ce contactparmi d’autrescar AllisonMaysestencharge despropositionsde jobsétudiants )Spotréalisé en 2010UPS :Historiqueet généralités :- En 1907, JimCaseyfonde à19 ansla société AmericanMessengerCompany àSeattle avec100 $ empruntésàun ami.- En 1913, JimCaseyetEvert McCabe fusionnentleursdeuxcompagniessousle nomde MerchantsParcel Delivery.- En 1919, elle s’étendau-delàde Seattleetchange sonnomenUnitedParcel Service.- Le 19 mars 2012, UPS rachète TNT Expresspour5,16 milliardsdeuros.- N°1 du transportexpress aumonde selonle ForbesMagazine.- Plusde 398 000 employésrecensésau31 décembre 2011- Chiffre d’affaire:53,1milliardsde dollarsau1erjanvier2011- Dont unchiffre daffairesnetpourlEurope de 2 milliardsde dollars.
  2. 2. - Possède 230 avionsetenloue 326 (juin2012) ce qui faitd’elle la8èmeplusgrosse compagnie aérienneaumonde ;maissaitaussi s’adapter: livre engondole àVenise parexemple.- Elle livre 15,6 millionsde colisetdocumentsparjourdansplusde 200 pays.- Son objectif principal estlasimplificationdeséchangescommerciauxauniveaumondial.- UPS estaussi lun despremiersfournisseursde services,de transportsspécialisés,de logistique,de capital etde commerce électronique.Spotspublicitairesd’UPS :- Seul desspots « vraimentdrôle » d’UPS,laplupartessayantde jouersurle comique,maisn’yarrivantpas toujours(parfoismême trèslourd) cf.:lien n°4.- Existe égalementunspotressemblanténormémentàcelui de DHL,Speedof Yellow(présentéaprès) :onpourraitpresque parlerde plagiat cf.:liens n°1 et n°2.- Ce spot a très bienmarché : deuxième meilleurspotduDaytona500 de 2010, le premierspotétantégalementunspotDHL.Site officiel : http://www.ups.com/Analyse du spot :1. Ligne temporelle: 0 :322. Séquences :Séquence 1) Livreur d’UPS délivre son colis chez NASCAR.Séquence 2) Différents livreurs parle du livreur d’UPS, le seul à avoir jamais pu rentrer chez NASCAR depuis 10 ans, « he’s so good ».Séquence 3) Le meilleur en fait, « he’s like the delivery god ».Séquence 4) Le Père Noël, excédé, veut rentrer à l’intérieur (visiblement pour se battre avec le livreur d’UPS).3. Structure Narrative:- Un livreur UPS vient livrer un paquet dans un garage NASCAR (National Association for Stock CarAuto Racing, qui organise le Daytona 500).- Des livreurs en tout genre commence à se rassembler derrière le grillage en disant qu’il est très bon (UPS est le seul à livrer à NASCAR depuismaintenant 12 ans).- Ils concluent qu’il est en fait le meilleur et le Père Noël, excédé, décide d’escalader le grillage tandis que les autres le retiennent (slogan : « Theonly company trusted by NASCAR »).
  3. 3. 4. Structure thématique:a. Dimension dénotative- Acteurs : livreur UPS + de l’autre côté du grillage et dans l’ordre : deux livreurs « normaux », un livreur de pizza, un livreur asiatique, unlivreur de lait (des années 50, en noir et blanc et avec une vieille voix comme surles vieilles télés), un enfant qui livre des journaux,Hermès/Mercure messager des dieux, la cigogne qui « livre les enfants », le Père Noël et le lapin de Pâques + logo UPS.- Cadre : devant le grillage d’un garage Nascar ; petite musique humoristique.- Activités : pendant que le livreur livre son paquet, les autres se rassemblent ; à la fin le Père Noël essaye d’escalader le grillage et lesautres le retiennent ; le lapin de Pâque arrive tranquillement et l’air dépité.b. Dimension connotative- Ce n’est plus une métaphore tellement on pousse celui qui regarde le spot à comprendre : tous les « meilleurs livreurs du mondeentier » envie UPS.- Ils finissent pardire qu’il est le meilleur, référence au concurrent : c’est comme si UPS disait « n’essayez même pas, nous sommes lesmeilleurs ».- Le Père Noël, censé être le meilleur (livre tous les jouets en une nuit), est celui que ça énerve le plus, les autres sont justes blasés.- Le lapin de Pâques, censé être le plus rapide (c’est un lapin donc un animal rapide), arrive en dernier : ça ne sert à rien de se presser detoute façon c’est déjà trop tard.c. Dimension discursive- « The only company trusted by NASCAR » : ça fait maintenant douze ans que toutes les compagnies de livraisons essayent de travailleravec NASCAR mais NASCAR n’a confiance qu’en UPS -> UPS est donc une entreprise en qui on peut avoir confiance pour la livraison.5. Éléments visuels et audiovisuels ; Plans audiovisuels + mise en image d’une scène :- Petite musique assez drôle (rajoute de l’effet comique).- On voit UPS avec : le livreur et le logo à la fin mais aucun des livreurs ne parle d’UPS et n’en mentionne le nom.- Trois types de plans : on voit le livreur UPS, on voit les livreurs de face (+gros plan sur le lapin à la fin) et on voit les livreurs de côté touten continuant de voir le grillage car EUX sont dehors.
  4. 4. - Faux raccord avec le lapin : à la fin il arrive de loin alors qu’à 0:17 il est tout près (pas seulement à 0:17 mais à chaque changement deplan après 0:17).UnitésnarrativesSéquence 1 Séquence 2 Séquence 3 Séquence 4Moments 0:00 0:03 0:03 0:15 0:15 0:23 0:23 0:32Sujets/thèmesLivreur d’UPS délivre son colis Différents livreurs parle dulivreur d’UPS, le seul à avoirjamais pu rentrer chez Nascardepuis 10 ans, il est très bonLe meilleur en fait Le Père Noël, excédé, veutrentrer à l’intérieur (visiblementpour se battre avec le livreurd’UPS)Elémentsacoustiques etverbauxPetite musique et bruits devoitures (garage)Petite musique ; voix desdifférents livreurs ; bruits devoiture (garage)D’abord arrêt de la musiquequand Hermès dit « Dude » puisreprisePetite musique et cris des autresquand le Père Noël escalade legrillagePlans AV +mise en imageOn le voit d’abord à travers legrillage puis sans le grillage ; illivre le colis les deux sontcontents (livreur et livré)Les livreurs derrière le grillage ;en arrive de plus en plus ; ½seconde sur le livreur UPScontentVision des livreurs derrière legrillage et ½ seconde du livreurUPSPère Noël escalade le grillage, lesautres l’en empêche ; apparitiondu logo UPS (la seule compagniedont NASCAR à confiance) ; finavec gros plan sur le lapin dePâques + site internet UPSOuverture:http://www.youtube.com/watch?v=HJYuNIQXPB0:ressemble beaucoup auspotde DHL (Speedof Yellow),accentuesurlalogistique(comme le noml’indique) etsurl’international.Onretrouve donclesmêmesidées,ellesaussi accompagnéesd’une musiquequi appuie chacune d’entreelles.http://www.youtube.com/watch?v=eL75TVcJJPc:deuxièmespotsurlalogistique,accentue surlaflexibilité :délivre àn’importe quelle heure(cette fois-cienfrançais).http://www.youtube.com/watch?v=uJmwU_aOKVw:efficacité,plusde paquetsàl’heure que n’importequi d’autre (àcomprendre=concurrents)http://www.youtube.com/watch?v=3osr-1P5FfI :essaye d’êtredrôle enpartantsurle conceptdu « politiquementincorrect» :on ne comprendmême plusle messagetellementlatentativeestmalhabile.
  5. 5. FedEx Ground: Bear, Hunter, Ninja http://www.youtube.com/watch?v=AhFbbq0zpHYLe spot publicitaire lui-même :Réalisé par: BrentJonesProduitpar : MTH, MotionTheoryMotionTheory est une compagnie de productionaméricaine.Rassemblantde nombreux réalisateursconnus,MTHa produitplusd’une centaine de projetsdepuissacréationen2000, dontune vingtaine ontremporté desrécompensesprestigieuses.MTHne produitpasque des spotspublicitairesmaisaussi desclipsmusicaux.Parmi sesclientsmajeurs,ontrouve Audi,HP,Samsung,IBM,Nike etNFL.Pourlesclipsmusicaux :Adele,BlackEyedPeasetKatyPerry.Site internet:http://www.motiontheory.com/Contact : BrentNovick bnovick@mac.comPh: 415-460-1626Spotréalisé en2006FedEx Ground :Historiqueet généralités :- A la base s’appelaitRPS,Roadway Package System,etavaitété créée en1985 pourêtre un concurrentà moindre coûtd’UPS.- Face à l’expansionde leursservicesetde leurnotoriété,le fondateurde FedEx propose àRPSque lesdeux entreprisesfusionnent.- FusionavecFedEx (Federal Express) en1998.- RPS estrebaptisée FedEx Grounden2000.- FedEx Groundestune compagnie de transport qui estune filialede lasociété FedEx.- S’occupe uniquementde lalivraison,surtoutdesentreprisesmaisaussi desparticuliers,dansTOUSlesEtats-Unisetle Canada.- FedEx Groundoffre maintenantlalivraison1-5joursde petitscolisaux 50 États, plusle Canada.- Possède une branche « FedEx Home Delivery »,offrantplusde flexibilité pourlesparticuliers.- 2èmeplusgrosse société de livraisonenAmériquede Nord.- Plusde 65,000 employésrecensésau1erjanvier2012- Chiffre d’affaire:9.6milliardsde dollars au1erjanvier2012
  6. 6. Spotspublicitairesde FedEx :- Toujourstrèsdrôle.- De tousceux que j’ai vu,aucun n’estréellement« sérieux» etjoue à chaque foissurl’autodérision.- Très regardéssurinternet :nombre de vuesdépassanttoute attente :celui-ci 229000 vuesetsur lesquatre spotsFedEx ici donnés :845 185 vues.- Très appréciés :sur chaque vidéo« Hilarious Commercial »,« FunnyAd »,lescommentairessonttrèsbons« BestAdever! » ; pour ce spotenparticulierlesgensont adoré le jeu.Site officiel:http://www.fedex.com/us/fedex/shippingservices/package/ground.html?link=4Analyse du spot :1. Ligne temporelle: 0 :352. Séquences :Séquence 1) Patron juge entreprise et félicite employé ; Business = great ; grâce à FedEx (frais réduits en 2)Séquence 2) Se demande ce qu’il se passe, ce qu’est ce jeu et l’employé lui dit que c’est Bear, Hunter, NinjaSéquence 3) Qu’est-ce que le jeu ? Employé explique : comme un Pierre, Papier, CiseauxSéquence 4) Pourquoi ? Grâce à FedEx, on n’a plus grand-chose à faire (sse il s’occupe de tout)Séquence 5) L’idée de qui -> Timmon -> celle qui joue et qui fait l’ours ; augmente le côté comique car c’est présentement un des joueurs quivoulait FedEx (sûrement pour avoir plus de temps libre)Séquence 6) FedEx Ground.Reliabilityforlessthanyouthink. (FedEx, fiabilité pour moins que vous ne pensez)Séquence 7) Cherche à comprendre le jeu (« ninja beats bear ? » « no bear eats ninja »)Séquence 8) Fin : « Of course » le patron fait semblant de comprendre comment fonctionne le jeu, mais ne critique pas le fait que sesemployés y joue.3. Structure Narrative:- Le patron d’une entreprise félicite un de ses employés sur l’efficacité et la qualité de leur entreprise : « Business is great Michaels ! »- L’employé réplique que c’est dû à FedEx Ground: « Well, we cut our overhead in half by switching to FedEx Ground, sir. »- On voit ensuite deux autres employés jouer à un jeu : Bear Hunter Ninja
  7. 7. - Ils ont tellement de temps libre grâce à FedEx Ground qu’ils ne savent plus quoi faire -> invention de ce jeu.4. Structure thématique:a. Dimension dénotative- Acteurs : patron et employé + deux employés « joueurs » + FedEx Ground : cartons avec le logo + logo et slogan- Cadre : entrepôt de l’entreprise avec cartons en attente d’être délivrés, open office dans lequel les deux employés « jouent » ; pas demusique- Activités : patron et employé n°1 se balade au début puis s’arrête devant la vitre pour regarder les deux employés jouer ; jeu des deuxemployés ; employé n°1 mime l’ours ?b. Dimension connotative:- Tous les cartons sont FedEx et ils ont le temps. DE PLUS ils ont doublé leur chiffre d’affaire : quand on confie tout à FedEx, tout sepassera bien -> efficacité- Invention d’un nouveau jeu totalement fou car tellement de temps libre grâce à FedEx : rapiditéc. Dimension discursive:- FedEx Ground.Reliabilityforlessthanyouthink. =fiabilité pour moins que vous ne pensez : fiable mais pas cher, thème également reprisdans d’autres de leurs spots.5. Éléments visuels et audiovisuels ; Plans audiovisuels + mise en image d’une scène :- Pas de musique : pas besoin de musique- Cartons FedEx partout, on les voit à chaque plan, sauf quand les deux employés jouent : FedEx est partout mais ne cautionne pas le jeu.- Beaucoup de petits plans passant d’un plan face aux deux personnages principaux du spot à une vue de leur dos mais en montrant lesdeux autres employés en train de jouer. Un seul autre type de plan : à 0 :17 et 0 :23 gros plan sur l’ours (employé homme) et sur l’autreours (Timmon, la femme).- Quand on voit le spot, sans les paroles on sait que c’est FedEx mais à aucun moment on ne parle de transport ou de fret : publicité surla livraison et pourtant on n’en parle même pas.
  8. 8. UnitésnarrativesSéquence 1 Séquence 2 Séquence 3 Séquence 4Moments 0:00 0:04 0:04 0:05 0:05 0:09 0:09 0:09 0:12 0 :12 0:1 2 0: 16 0:16 0:17Sujets/thèmesPatron jugeentreprise etfélicite employé ;Business = great ;grâce à FedEx (fraisréduits en 2)Coupureavec cequiprécèdeSe demande cequ’il se passe, cequ’est ce jeu etl’employé lui ditque c’est Bear,Hunter, NinjaQu’est-ce que le jeu ?Employé explique :comme un Pierre,Papier, CiseauxPourquoi ? Grâce àFedEx, on n’a plusgrand-chose à faire(sous-entendu : ils’occupe de tout)JeuElémentsaccoust.etverbauxOn entend : lesdeuxpersonnages etun engin quidéplace lescartons ; pas demusiqueArrêt deparoleOn n’entend pasencore les deuxderrière la fenêtre,que les voix desdeux personnagesCris desdeuxemployésOn entend les deuxpersonnages et lesdeux employés quicrient en jouantOn entend les deuxpersonnages et lesdeux employés quicrient en jouantCri del’oursPlans AV+ mise enimage2 pers. de face sebaladent dansentrepôt del’entreprise ;distingue patron etemployé (fringues) ;beaucoup decartons FedEx +engin qui les bougeArrivedevant lafenêtreD’abord on voit lepatron de dos avecemployé puis lesdeux par lafenêtre, puispatron déconcertéde faceLes deuxemployésen train dejouer (sansles deuxautres dedos maistoujours parla fenêtre)Patron se demande ceque c’est, visiblementdéconcerté, employépas du tout gêné QUEde face; illustrationpar les deux joueursToujoursdéconcertéOn ne voit que lesdeux personnages deface ; à la fin, patronregarde employégenre « Ah bon ? »Deuxemployésjouent ;gros plansur l’ours
  9. 9. UnitésnarrativesSéquence 5 Séquence 6 Séquence 7 Séquence 8Moments 0:17 0:24 0 :24 0 :27 0 :27 0 :30 0 :30 0 :32 0 :32 0 :35Sujets/thèmesL’idée de qui ->Timmon -> celle quijoue et qui fait l’ours ;augmente le côtécomique car c’estprésentement un desjoueurs qui voulaitFedEx (sûrement pouravoir plus de tempslibre)FedEx, fiabilité pourmoins que vous nepensezCherche àcomprendre le jeu(ninja beats bear ?no bear eats ninja)Of course, fin, lepatron fait semblantde comprendrecomment fonctionnele jeu mais ne critiquepas le fait que sesemployés y joueElémentsaccoust.etverbauxDeux personnagesparlent + deuxjoueurs en fond aussiparlentAutre voix qui dit leslogan correspondantà la situationParoles + cris Blanc dans laconversationOf course + cris desemployés qui jouePlans AV +mise enimageD’abord on voit lesdeux principaux,patron toujours pastrès sûr ; puis patronse rappelle qui estTimmon ; employémontre Timmon,Bear, et vu deTimmon en traind’imiter un oursFond blanc, logo +slogan : Relax, It’sFedexSe regarde, employémime les gestes desemployés pourmontrer ce qu’il sepasse, comment çamarcheEmployéregarde patron(est-ce qu’il acompris ?)Employé regardepatron, patron faitcomme si il a compris(mais aucun sens),cache sa gêne avecpetit saut surtalonnettesOuverture:http://www.youtube.com/watch?v=T5ZoZU7ruZo:FedEx plusrapide etplusfiable que sesconcurrents.http://www.youtube.com/watch?v=NcoDV0dhWPA :tellementsimple d’utilisationque n’importe qui peututiliserFedExhttp://www.youtube.com/watch?v=Ycvf9E2cjRs :méthodesefficacesetfiables,àladifférence desautresconcurrents(prennentlesgenspourdespigeons).http://www.youtube.com/watch?v=3IruK7_9J_Q : référence aufilm« Seul aumonde »,engagementdeslivreursFedEx.
  10. 10. DHL, We deliver. Whatever. http://www.youtube.com/watch?v=PtgoKOD9XdcLe spot publicitaire lui-même :Réalisé par: Lee Jae JinProduitpar : DiamondOgilvyOgilvyestcréée en1982 aux Etats-UnisetDiamondsAden1983 en Corée duSud.Ogilvys’installedéfinitivementenCorée duSuden1995. DiamondsAdest rachetée parWPP en2003 eten 2006 DiamondsAdetOgilvyKoreafusionnent.DiamondsOgilvyse targue d’être une agence qui « crée lesmarque » ettravaille pourelles,paspourlespersonnes.Concepttrèscoréende se référeràune marque età l’entreprise qui estderrière :belleimplantationenCorée,s’estbienadapté aucontexte. SesprincipauxclientssontPizzaHut,Evian,Bulgari,Nike, Unilever, IBM,Lufthansa,BP,Energizer,Motorola,Olympusouencore Michelin.Site internet:http://www.diamondogilvy.co.krhttp://www.diamondogilvy.co.kr/eng/Contact : newbiz.korea@ogilvy.comSpotréalisé en 2008DHL :Historiqueet généralités :- DHL estune entreprise postale fondée en1969 par AdrianDalsey, LarryHillblometRobertLynnetson activité débuteparunservice de courrierentre SanFranciscoet Honolulu.- En 2001 la Deutsche PostWorldNetacquiert51 %des actionsde DHL etrachèterales49 % restantsunan plustard. La nouvelle structure DHLregroupe désormaisDHL etlesentreprisesque possédaient déjàlaDeutsche Post.- En 2002 accidentd’avion :collisionentre tupolevetboeing757 de DHL -> importantque l’entrepriseaitune bonne communicationpourredorersonblason.- Regroupe 4 businessunit :Deutsche PostMail (courrier) ;DHL EXPRESS : Service ExpressInternational,présentdans220 pays,6500 agences ; DHL GLOBALFORWARDING, FREIGHT : Aérien, Maritime, Routier, Ferroviaire, Douane, 3000 implantations ; DHL SUPPLY CHAIN : Logistique contractuelle, Logistique externalisée,Leadermondial dessolutionsglobales- 470 000 employés :180 000 pourDeutsche PostetDHL, et290 000 pour DHL Express,Global ForwardindFreightetSupplyChain.- Chiffre d’affaire 72,693 milliardsde dollars début2012
  11. 11. - InstallationenCorée duSudle 1erjanvier2001- Chiffre d’affaire enDHLKoreafin2011 : 331,868,278.00 KRW= 234,936.700 EURSite officiel:http://www.dhl.co.kr/ko.htmlAnalysedu spot1. Séquences :Séquence 1) Un livreur DHL arrive pour prendre une commande.Séquence 2) La femme qui veut commander embrasse le livreur.Séquence 3) Livreur va « livrer ».Séquence 4) Livreur embrasse l’homme à qui il vient délivrer une commande; on comprend alors qu’il délivre le « baiser » de la femme.Séquence 5) Slogan DHL: « We deliver. Whatever. » puis logo qui conclut.2. Structure Narrative:- Un livreur de DHL vient pour prendre une commande.- La femme qui veut faire livrer quelque chose embrasse le livreur qui ne comprend visiblement pas ce qu’il se passe.- Le livreur va délivrer une commande.- Le destinataire signe.- Le livreur DHL embrasse le destinataire qui ne s’y attendait pas et qui se débat.- Slogan DHL : « We deliver. Whatever » On comprend alors que le livreur est venu délivrer le baiser que la jeune femme lui avait donné audébut.3. Structure thématique:a. Dimension dénotative- Acteurs : le livreur et celle qui veut faire livrer « quelque chose » ; le même livreur et le destinataire ; DHL avec uniforme, logo et slogan.- Cadre : deux cadres différents unis par la même musique (assez douce) : le porche de la maison de celle qui veut faire livrer et le bureau(open space) du destinataire.- Activités : le livreur DHL vient prendre une commande ; la femme l’embrasse ; il va livrer ; il embrasse le destinataire.b. Dimension connotative:- Pour une fois il faut quasiment tout trouver soi-même.- De particulier à particulier, pas d’entreprise ici : le Français lambda ne sait pas forcément que DHL fait aussi de la livraison de PàP.- DHL tient ses promesses : la femme fait assez confiance à DHL pour livrer quelque chose « d’intime » -> entreprise de confiance.
  12. 12. - Au début du spot, quand il vient chez la femme il fait jour, vraisemblablement le matin et à la fin l’homme est seul dans un open spaceet il fait sombre, donc c’est la nuit (plus personne carle travail est fini) : n’importe quelle heure -> flexibilité.c. Dimension discursive:- « We deliver. Whatever » = slogan et idée déjà repris dans d’autres spots de DHL plus vieux, « on délivre tout, faites-nous confiance ».4. Convergences et divergencesDivergences :- De particulier à particulier, d’habitude la livraison traite avec des entreprises.- Le livreur est le personnage principal de l’histoire, le héros.- Justement il s’agit d’une histoire ici, avec un début, une péripétie et une fin.- On ne nous aide pas vraiment à comprendre, à part avec le slogan à la fin.Convergences :- Logo et slogan à la fin.- On voit bien le logo et on reconnaît bien l’uniforme jaune et rouge de DHL.- Petite musique qui accompagne et rythme le spot.- N’importe quelle heure -> flexibilité.- Accentue surla qualité du service : le livreur va jusqu’au bout en reproduisant même les mouvements de la femme (plaque ledestinataire contre le bureau comme elle contre pilier) -> confiance et qualité du service.5. Prise en compte du contexte culturel- Justement il va jusqu’au bout : en Corée du Sud, les habitants sont très homophobes donc de voir ça c’est assez choquant, pas pournous mais pour eux ? Ici on joue sur le comique carles deux hommes ne sont visiblement pas homosexuels, en Corée est-ce que c’estbien passé ?- Ça appuie encore plus le fait que le livreur prend son job au sérieux car il va jusqu’à faire ça.- Que des Coréens.- Côté un peu « drama » (sorte de telenovellas coréennes), avec tournure comique des plus étrange, renforcé par la musique classiquequi devient plus mélancolique, la femme qui pleure à moitié.
  13. 13. UnitésnarrativesSéquence 1 Séquence 2 Séquence 3 Séquence 4 Séquence 5Moments 0 :01 0 :10 0 :10 0 :12 0 :12 0 :25 0 :25 0 :28 0 :28 0 :35 0 :35 0 :40Sujets/thèmesLivreur arrive pour prendrecommandeLe livreur necomprend pasce qu’il sepasseFemme embrasse livreur Livreur vient pour délivrer Livreur embrasse l’hommeà qui il vient délivrer ; oncomprend alors qu’ildélivre le « baiser » de lafemmeSlogan DHL : « We deliver.Whatever. » puis logo =conclusionElémentsacoustiqueset verbauxPetite musique« classique » ; on n’entendpas les paroles du livreurmais bien les effetssonores (bruits de pas, desonnette, de porte quis’ouvre)Toujours lapetite musiqueToujours petite musiquequi prend un air plusmélancolique, plus doux ettristeLa petite musique continue Petite musique s’arrête, onentend bien le pad quitombe par terre ; puis onentend très bien lesgémissements plaintif dudestinataire qui essaye dese débattre ; entend bienaussi les papiers quitombentLa musique reprend, onentend au fond l’hommequi s’est fait « livrer »gémir au moment du« Whatever. » -> doubleeffet comiquePlans AV +mise enimageOn voit d’abord le livreurarriver devant une maison,il est de dos ; puis la portes’ouvre on le voit de face ;on reconnaît bienl’uniforme jaune et rougede DHLRegardlégèrementinterloqué dulivreur ; on nesait pas encorepourquoiScène très mélancolique :la femme pleure presque ;gros plan sur la femmepuis dézoom quand elleplaque le livreur contre lepilier ; gros plan sur lafemme vu d’un côté quandelle a fini de l’embrasser ;puis de l’autre côté pourvoir la tête éberluée dulivreurGros plan sur le pad qu’onremet au destinataire d’uncolis avec la main de celuiqui signeLumière plus sombrequ’avant ; destinataire quise débat (effet comiqueavec le son et lesmouvements qu’il fait) ; onvoit bien le livreur quiembrasse ledestinataire de la mêmefaçon que la femme avaitembrassé le livreurD’abord fond noir avecslogan écrit en rouge quiapparaît en deux temps(1= We deliver. 2=Whatever.) puis logo DHLqui apparaît sur l’openoffice mais sans voir lesdeux personnagesOuverture:http://www.youtube.com/watch?v=I3rFHT9Q40k : « Competition. Badforthem,Goodforyou ! » : seul DHL ose aborderle sujetde lacompétition.http://www.youtube.com/watch?v=lsb6HgQ0aDw :délivre même lanuit:accentue surlesservicesproposésparDHL.http://www.youtube.com/watch?v=X9BounkpSQo:délivre dansle monde entier.http://www.youtube.com/watch?v=rNOcySCEeqw :faittout: diversité destransportsetdesservices

×