BR E V I E WRA       MARCHÉ DEN     L’EXPLOITATION   CINÉMATOGRAPHIQUED      Focus sur la 3D
LESETAPES  • PRODUCTION    • DISTRIBUTION        • EXPLOITATION
A      DUNA   SECTEURLYSE
QCHIFFRES : 2010UELQU   • 5478 salles de cinéma pour 2050 établissementsE       (stable par rapport à 2009)S    • 178 mult...
DU SECTEUREVOL                       NouvelleU                    chronologie des                         médiasTI        ...
SEGMENTATION : 2010           14           12           10            8            6            4            2            ...
Public des salles de      cinéma                   Source CNC
STRUCTURE DES DÉPENSES DES  MÉNAGES EN PROGRAMMES       AUDIOVISUELS          Dépenses (%)      17%                    23%...
HAB    DE CONSOMMATIONITUDE      • LES HABITUÉSS        • LES RÉGULIERS           • LES OCCASIONNELS              • LES PI...
HAB    DE CONSOMMATIONIT    •   Les habitués : environ une fois par semaine, jeune        entre 15 et 25 ans partagent leu...
T     DEYP   SALLESES
E             DESSS         MULTIPLEXES         • 2009: 174 multiplexesO        Nombre de créations annuelles stables: 10 ...
FOC   L’EMERGENCU        ES           DU       3D
PROBLEMATIQUE     Quel est l’enjeux du  renouvellement des parcs      de salles pour les        exploitants?
« Il existe une forte demande en France pour l’IMAXExperience, notamment avec le nouveau catalogue de films telsque Harry ...
BENCHMAR    KMK2MEGA CGREUROPALACES
OFFICE 2010BOX              Source: CNC
PR   DU 3DINCI          Lorsque les images sont transmises àPE       intervalles très rapprochés au cerveau et      qu’il ...
QCHIFFRES : 3DUEL   •   2010: Plus de 1800 salles équipées de projecteurs numériques soit 34% des        salles contre 17%...
LEET LA 3D EN 2011S     •   Les jeunes représentent 22% du public des films en 3D contre 16% pour ces         mêmes films ...
DES SALLES “3D”EQUI   •   Ecran: Base minimum de 17mPEM   •   Enceinte: Fait sur mesure et répondant à un cahier des charg...
DE L’ETATLEROLE
CNC •   Missions : - Soutenir: Aides à la création, à la production, à la distribution de films, au court métrage, à l’exp...
MK2 29 Octobre 2008: MK2 s’équipe en 3D à loccasion de la sortie du film       danimation en 3D Fly to me to the moon de B...
MA   NUVISIONTÉ    • Système NuvisionRI    Lunettes actives :E     - huit couches superposées de cristaux liquidesL    -  ...
MK2 BIBLIOTHEQUE  Première et plus grande salle parisienne équipée comme nulle                           part ailleurs14 j...
EUROPALACES  Europalaces c’est:  - L’association de Gaumont et Pathé  - 1er circuit cinématographique Français avec 800 éc...
MA   IMAXTÉR    • Système Imax “le 3D XXL”I   Lunettes polarisées ou passives :E   - Deux filtres différents, un pour chaq...
MEGA CGR CGR c’est: -   3éme circuit cinématographique Français avec 404 salles allant de 70 à 700     places -   32 Multi...
MEGA CGR Ouverture: Concerts en 3D (New Blood, Roc’Éclair Tour, l’Opéra Rock, Vertigo Tour, etc.) Opéra en 3D (Carmen) Spo...
MA   REAL DTÉ    • Système Real DR    Lunettes polarisées ou passives :IE    - Deux filtres différents, un pour chaque oei...
Nombre de salles  numériques                   Parts de marché
« Ces technologies redonnent leurs lettres de  noblesse aux salles. Elles permettent de luttercontre le piratage. Le numér...
U SURN     LESP           ANNONCEURO      &IN           LA 3DT
M  SCREENVISIOED R     N    DU CINÉMAI   EA   G   •   Commercialisent des espaces publicitaires sur les    I       écrans ...
LE   ET LA 3DS      • Nouvel intérêt pour les annonceursAN     • Avantages:NO       - Réduction des coûts techniquesNC    ...
LE   ET LA 3DS      HARIBO lère marque en France à faire une publicité en 3D Relief (à l’occasion       de la sortie du fi...
« Nous construisons une offre dédiée, car cette technologie   qui permet d’afficher des reliefs saisissants ouvre plein de...
LE   ANNONCEURSSPR     -1   er:   Coca Cola avec14,04%INCI     -2   ème:   Mc Donald’s avec 4,18%PAU    -3   ème:   Bouygu...
QUELQUES CHIFFRESLES    •   Le cinéma représente un budget publicitaire de 12,268 millionsA       d’euros.NNO    •   Accro...
L    QUELQUES CHIFFRES:ES                  2011AN     • Recettes publicitaires du cinéma enN        valeur nette du1er sem...
R      &ES PRÉVISIONSU   •   Progression du déploiement du numérique 3DL   •   Nouveau souffle pour le cinémaT   •   Évolu...
L   ANAÏS GUERLAISAURAMERCURI           MERCI
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
L'exploitation cinématographique en France
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'exploitation cinématographique en France

1 693 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 693
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'exploitation cinématographique en France

  1. 1. BR E V I E WRA MARCHÉ DEN L’EXPLOITATION CINÉMATOGRAPHIQUED Focus sur la 3D
  2. 2. LESETAPES • PRODUCTION • DISTRIBUTION • EXPLOITATION
  3. 3. A DUNA SECTEURLYSE
  4. 4. QCHIFFRES : 2010UELQU • 5478 salles de cinéma pour 2050 établissementsE (stable par rapport à 2009)S • 178 multiplexes (+4 par rapport à 2009)  58,8% de la fréquentation • 206,49 millions d’entrées (+2,7% par rapport à 2009)  Record depuis 1967
  5. 5. DU SECTEUREVOL NouvelleU chronologie des médiasTI Nouveaux EquipementO canaux: des salles VOD/StreamingN Exploitation Evolution des Développement revenus d’application publicitaires Smart Phone Services en ligne au public
  6. 6. SEGMENTATION : 2010 14 12 10 8 6 4 2 0 Europa CGR UGC Cinéalp Cinévill Kinépol CapCi MK2 Aubert Lemoin laces es e is néma e % du parc total 13.9 7.3 6.7 2.6 1.6 1.6 1.4 1.1 1.1 1.1
  7. 7. Public des salles de cinéma Source CNC
  8. 8. STRUCTURE DES DÉPENSES DES MÉNAGES EN PROGRAMMES AUDIOVISUELS Dépenses (%) 17% 23%1% Redevance18% Abonnements Vidéo VàD Cinéma 41% Source: LFI – Canal+, GfK, NPA, SVN, CNC
  9. 9. HAB DE CONSOMMATIONITUDE • LES HABITUÉSS • LES RÉGULIERS • LES OCCASIONNELS • LES PIRATES
  10. 10. HAB DE CONSOMMATIONIT • Les habitués : environ une fois par semaine, jeune entre 15 et 25 ans partagent leurs expériences avecU Facebook et smart phone. 3/10 jeunes (15-24 ans), ½DE vivent en agglo, ¼ CSP + et ¾ se connectent tous lesS jours à internet. • Les réguliers : 1 fois par mois • Les occasionnels : 1 fois par an • Les pirates : 58% des spectateurs consomment du contenu audiovisuel (film, serie tv) via streaming… au moins une fois par an. Les pirates sont néanmoins attirés pas les effets liés à la 3D.
  11. 11. T DEYP SALLESES
  12. 12. E DESSS MULTIPLEXES • 2009: 174 multiplexesO Nombre de créations annuelles stables: 10 multiplexes ouvrent en 2009 contre 11 en 2008 et 7 en 2007 et en 2006.R  évolution du parc multiplexe • 2009: 8,4% des établissement sont des multiplexes. Regroupent 35,5% des écrans, 37% des fauteuils. • Fréquentation massive des multiplexes : 57,1% des entrées totales 54 57 60 49 51 52 44 46 50 40 42 35 40 30 25 30 20 20 10 10 0 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 % des entrées dans les multiplexes
  13. 13. FOC L’EMERGENCU ES DU 3D
  14. 14. PROBLEMATIQUE Quel est l’enjeux du renouvellement des parcs de salles pour les exploitants?
  15. 15. « Il existe une forte demande en France pour l’IMAXExperience, notamment avec le nouveau catalogue de films telsque Harry Potter, Avatar, Alice au Pays des Merveilles » Franck Lebouchard, DG de Pathé/Gaumont "Nous croyons beaucoup au relief. Ce nest pas juste un nouveau moyen de diffusion mais une nouvelle manière de raconter les histoires et de les proposer au public. Cest une évolution et une révolution dans lhistoire du cinéma, comparable au passage du muet au parlant. Nous ne voulons pour rien au monde passer à côté!”Nathanaël Karmitz, DG de MK2
  16. 16. BENCHMAR KMK2MEGA CGREUROPALACES
  17. 17. OFFICE 2010BOX Source: CNC
  18. 18. PR DU 3DINCI Lorsque les images sont transmises àPE intervalles très rapprochés au cerveau et qu’il existe un petit décalage horizontal entre les images pour l’oeil gauche et l’oeil droit, le cerveau interprétera comme un objet identique. Ce décalage est suffisant pour permettre à notre cerveau de percevoir le relief.
  19. 19. QCHIFFRES : 3DUEL • 2010: Plus de 1800 salles équipées de projecteurs numériques soit 34% des salles contre 17% en 2009QU • 2011: 3193 écrans équipés pour la projection numérique soit 58% des écransE (+75,3% depuis décembre 2010)S • 2011: 827 établissements équipés de projecteurs numériques (+59,0% depuis décembre 2010) 645 établissements sont intégralement numérisés 40,2% des établissements disposent d’au moins un écran équipé • 75% des salles équipés de projecteurs numériques le sont en 3D • 2010 : 24 films en 3D contre 16 en 2009 33 millions d’entrées soit 16% de la fréquentation totale • 2011: Parcs cinématographiques les plus largement numérisés : Aquitaine (75,4%), Pays de la Loire (71,8%), Bretagne (69,3%)
  20. 20. LEET LA 3D EN 2011S • Les jeunes représentent 22% du public des films en 3D contre 16% pour ces mêmes films en 2D S P E • 75% des spectateurs de films ont une appréciation positive de la 3DC (68% des spectateurs de films ont une appréciation positive de la 2D) TATE • 4 français sur 10 ont vu un film en 3D et 81% d’entre eux estiment que cetteU technique améliore l’expérience cinématographiqueR S • 1er semestre: 4 films en 3D dans le top 10 des films qui ont enregistrés le plus d’entrées : « Pirate des Caraïbes », « Kung Fu Panda 2 », « Transformers 3 » et « Rio » • Novembre 2011: A l’occasion de la sortie de Tintin, 73% des 11 867 spectateurs interrogés jugent le 3D sans intérêt. Lunettes trop lourdes, prix augmenté et pas le choix avec une version 2D. La 3D facteur dattractivité pour lensemble de la population? 75000 Cinéma - Médiamétrie
  21. 21. DES SALLES “3D”EQUI • Ecran: Base minimum de 17mPEM • Enceinte: Fait sur mesure et répondant à un cahier des charges très strictENTS • Projecteurs: Numériques Freins au développement du IMAX : Coût prohibitif des copies pellicules (entre 20 000 et 60 000$)  Le numérique permet de réduire ces coûts tout en apportant plus de flexibilité dans la programmation (60 à 120 000€ selon la taille de l’écran) • Dispositif d’aide à la numérisation : CNC
  22. 22. DE L’ETATLEROLE
  23. 23. CNC • Missions : - Soutenir: Aides à la création, à la production, à la distribution de films, au court métrage, à l’exploitation. - Réglementer: Le Centre national du cinéma et de limage animée participe à létude et à lélaboration de la réglementation et du contrôle de son application par les différents acteurs de lindustrie cinématographique, audiovisuelle, vidéo et multimédia. - Promouvoir, diffuser: Favoriser la promotion et la diffusion des œuvres, ainsi que l’accès d’un large public.
  24. 24. MK2 29 Octobre 2008: MK2 s’équipe en 3D à loccasion de la sortie du film danimation en 3D Fly to me to the moon de Ben Stassen Fin 2008: MK2 équipa sept salles en numérique 3D, devenant ainsi le premier circuit 3D à Paris !2011: 8 sites sur 10 offrent ce nouvel univers cinématographique à leurs spectateurs. (excepté Beaubourg & Parnasse). Ouverture: MK2 explore la 3D sur dautres formats que le film enproposant par exemple la retransmission en direct dévènements sportifs(match de foot, basket...) ou démissions télé (Finale de la Nouvelle Star).
  25. 25. MA NUVISIONTÉ • Système NuvisionRI Lunettes actives :E - huit couches superposées de cristaux liquidesL - un filtre qui dédouble l’image ou double projecteur projettant en alternance les images droites et gauches du film - synchronisées avec le projecteur par un signal infrarouge émis depuis la cabine de projection qui se réfléchit sur la toile de lécran renforçant ainsi le rendu de leffet 3D Relief. Kit de synchronisation 3D :10 000 euros. • Sonorisation: Dolby 5.1
  26. 26. MK2 BIBLIOTHEQUE Première et plus grande salle parisienne équipée comme nulle part ailleurs14 juillet 2010, à l’occasion de la sortie de Toy Story 3:-584 places équipées des love seats dessinés par Martin Szekely- Un écran de 19 mètres de base pour 8.26 mètres de hauteur- Le numérique 2k HD (Serveur Doremi, projecteur NEC) - le système3D actif (Xpand), qui offre le meilleur rendu 3D de tous les systèmesexistants- Dolby ex 7.1 pour une immersion totale dans le film .Le MK2 Bibliothèque : lieu unique pour découvrir les films en 3D Relief
  27. 27. EUROPALACES Europalaces c’est: - L’association de Gaumont et Pathé - 1er circuit cinématographique Français avec 800 écrans - Une présence nationale sur 40 villes Préparation au numérique depuis 5 ans Décembre 2010: 503 écrans Gaumont et Pathé étaient équipés du numérique soit 52% des écrans.  399 écrans en France, soit 54 % des écrans  80 écrans en Hollande, soit 51% des écrans  24 écrans en Suisse, soit 34% des écrans IMAX NUMERIQUE: - Gaumont Disney Village (2005), - Pathé Quai d’Ivry (juin 2010), - Pathé Carré de Soie dans le Grand Lyon (juillet 2010), - Gaumont Grand Quevilly à Rouen (juillet 2010) - Gaumont Labège à Toulouse (octobre 2010).
  28. 28. MA IMAXTÉR • Système Imax “le 3D XXL”I Lunettes polarisées ou passives :E - Deux filtres différents, un pour chaque oeilL - Double projecteur spécifiques à Imax avec filtre polarisant orientant différemment les ondes lumineuses (vertical & horizontal) - L’écran renvoie deux images polarisées, l’une pour l’oeil droit l’autre pour l’oeil gauche  Les lunettes se chargent de filtrer Inconvénient: Installer des écrans métallisés (coûteux) Aucune perte de luminosité • Sonorisation numérique Réglé par système laser, fait vibrer le spectateur
  29. 29. MEGA CGR CGR c’est: - 3éme circuit cinématographique Français avec 404 salles allant de 70 à 700 places - 32 Multiplexes (de 8 à 16 salles) et 5 Complexes - 1er exploitant indépendant en terme de fréquentation - Une présence nationale sur 33 villes - Mais c’est aussi…. “1er groupe européen à s’équiper de la technologie numérique” 24 Octobre 207: CGR s’équipe en 3D à loccasion de la sortie du film danimation en 3D “L’étrange Noël de Monsieur Jack” Fin 2007: CGR équipa 8 salles en numérique 3D, 1er circuit européen 100% en numérique 1er circuit européen en projection 3D
  30. 30. MEGA CGR Ouverture: Concerts en 3D (New Blood, Roc’Éclair Tour, l’Opéra Rock, Vertigo Tour, etc.) Opéra en 3D (Carmen) Sport en 3D (Finale hommes de Rolland Garros)
  31. 31. MA REAL DTÉ • Système Real DR Lunettes polarisées ou passives :IE - Deux filtres différents, un pour chaque oeilL - Double projecteur avec filtre polarisant orientant différemment les ondes lumineuses (vertical & horizontal) - L’écran renvoie deux images polarisées, l’une pour l’oeil droit l’autre pour l’oeil gauche  Les lunettes se chargent de filtrer Inconvénient: Installer des écrans métallisés (coûteux) Avril 2010: 81 cinémas français sont équipés de cette technologie
  32. 32. Nombre de salles numériques Parts de marché
  33. 33. « Ces technologies redonnent leurs lettres de noblesse aux salles. Elles permettent de luttercontre le piratage. Le numérique nous permet de réinventer ce qui se passe dans une salle, plus d’espace aux courts-métrages, la publicité sera moins coûteuse et plus réactive. La salle a de plus en plus vocation à organiser de grands événements collectifs: du cours de philo au concert. » Nathanaël Karmitz, DG de MK2
  34. 34. U SURN LESP ANNONCEURO &IN LA 3DT
  35. 35. M SCREENVISIOED R N DU CINÉMAI EA G • Commercialisent des espaces publicitaires sur les I écrans de cinéma pour le compte des exploitantsVI ES S • Annonceurs (locaux & nationaux), distributeurs de films,I etc.ON • Mediavision et Screenvision misent beaucoup sur le numérique FAIRE DE L’AVANT-SÉANCE UN SPECTACLE À PART ENTIÈRE
  36. 36. LE ET LA 3DS • Nouvel intérêt pour les annonceursAN • Avantages:NO - Réduction des coûts techniquesNC - Réactivité et souplesse : découper l’offre entre laE semaine et le week-endUR - Meilleure qualité d’image et de sonS - Récupération plus simple des films crées pour les campagnes - Possibilité de créer des publicités en 3D
  37. 37. LE ET LA 3DS HARIBO lère marque en France à faire une publicité en 3D Relief (à l’occasion de la sortie du film « Là haut »A SFR met en œuvre un jeu interactif entre les spectateurs et l’écran avec l’aideN de ScreenvisionN M&M’sON CEMOI Petit OursonC OASISEU Mc DoR Coca Cola (Maroc)S Passé l’attrait de la nouveauté les annonceurs se détourneraient-ils du 3D? Wizz et BUF Compagnie, spécialisées dans les effets numériques, nont eu aucune commande cette année, et 2012 Source: Stratégie 10/2011
  38. 38. « Nous construisons une offre dédiée, car cette technologie qui permet d’afficher des reliefs saisissants ouvre plein de possibilités. Cela peut être un spot complet comme celuid’Haribo, ou uniquement la mise en avant d’un élément fort de la marque au sein d’un spot classique, comme un logo, par exemple, ou un “plus” produit ». Caroline Chiron, DG adjointe de Screenvision « Ce sont des investissements très lourds, mais qui vont permettre d’ouvrir la porte à des communications encore plus qualitatives et créatives. » Éric Jourdan, directeur général de Mediavision
  39. 39. LE ANNONCEURSSPR -1 er: Coca Cola avec14,04%INCI -2 ème: Mc Donald’s avec 4,18%PAU -3 ème: Bouygues Telecom avec 2,36%X -4 ème: Microsoft avec 2,32%
  40. 40. QUELQUES CHIFFRESLES • Le cinéma représente un budget publicitaire de 12,268 millionsA d’euros.NNO • Accroissements des dépenses: Culture-Loisirs, Alimentation, Hygiène-beauté (923%) et Voyages-Tourisme (966,9%)NCE • Baisses des dépenses : Télécommunications (33,8%) etU Automobile-Transports (74%)RS • Secteur dynamique puisque ses recettes brutes enregistrent une évolution à +18,4%. • À la fin du mois daoût 2010, le media enregistre +24,1% d’évolution en valeur et +16% en nombre d’annonceurs (soit 23 acteurs supplémentaires).
  41. 41. L QUELQUES CHIFFRES:ES 2011AN • Recettes publicitaires du cinéma enN valeur nette du1er semestre 2011: 40O millions d’eurosNC •EU Augmentation de +3,9% par rapport àR 2010S Source : Irep synthèse semestre 2011 vs 2010
  42. 42. R &ES PRÉVISIONSU • Progression du déploiement du numérique 3DL • Nouveau souffle pour le cinémaT • Évolution de contenus alternatifs (directs ou enregistrés)A • Boost la publicité: Nouvel attrait des annonceurs pour la 3DT  Propose de vivre une expérience qu’on ne peut piraterS • Evolution: - 4D: Fauteuils dynamiques? Le touché? - Interactivité? - Contenus alternatifs?
  43. 43. L ANAÏS GUERLAISAURAMERCURI MERCI

×