PROLOGUECom 1 :Le déluge…comme si le ciel leur tombait sur la tête…Les varois vont affronter ce jour-làles caprices d’une ...
LE LENDEMAINAu petit matin, quelques timides rayons de soleil…Le déluge est terminé, le cauchemar pas encore…on commence à...
LA RUMEURLes psychiatres appellent ce phénomène la névrose de guerre …Un flot de rumeurs envahit les rues de Draguignan.On...
UN AN APRES(Après Grandmottet antidépresseurs, sur début La Motte )Un an après, les plaies ne sont toujours pas cicatrisée...
EPILOGUELe capitaine Jean-Marc Sicard a aujourd’hui reprisses missions plus ordinaires.Il repense souvent à ce 15 juin 201...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Submerges voix off

179 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
179
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Submerges voix off

  1. 1. PROLOGUECom 1 :Le déluge…comme si le ciel leur tombait sur la tête…Les varois vont affronter ce jour-làles caprices d’une nature impitoyable…Com 2 :En quelques heures,6 mois de pluie déferlent sur l’est du Var.Un immense piège se referme sur des milliers de personnes .Certains n’arriveront pas à se mettre à l’abri…Les flots vont emporter 25 vies.Com 3 :Ces hommes et ces femmes ont vécu le pire…Au cœur de la tourmente,submergés par une catastrophe naturelle sans précédent dans la région,ils vont nous raconter ce 15 juin 2010Com 4 :C’était un mardi… quelques jours avant le début de l’été…Ce jour-là, la grande bleue a perdu sa couleur
  2. 2. LE LENDEMAINAu petit matin, quelques timides rayons de soleil…Le déluge est terminé, le cauchemar pas encore…on commence à mesurer l’ampleur de la catastrophe.Les eaux boueuses recouvrent tout …Les routes sont coupées, les ponts brisés…Ça et là, des signes de vie… sur une caravane ou sur un toit… DEGATSL’eau s’est retirée, elle laisse la place au chaos.Des milliers d’épaves de voitures, 100 000 foyers sans électricité,ni téléphone…Plus tard, on chiffrera les dégâts à près d’un milliard d’euros.(Après Chilini)Les sinistrés, les bénévoles,l’armée, les pompiers,tous vont lutterpendant des jours et des nuitscontre cette boue qui s’est infiltrée partout.Avant de reconstruire, il faut déblayer,débarrasser tout ce que la nature a détruit
  3. 3. LA RUMEURLes psychiatres appellent ce phénomène la névrose de guerre …Un flot de rumeurs envahit les rues de Draguignan.On parle de 140, 160 morts…La catastrophe est tellement traumatisante que les rescapésn’arrivent pas à croire au bilan officiel de 25 victimes. LA METEOLe 14 juin… il fait beau…Météo France annonce de fortes pluies et des oragespour le lendemain…Elle lance un bulletin d’alerte orange…Les premières averses arrivent vers midi,Les gros orages un peu plus tard.Les orages ne vont pas traverser le Var d’ouest en est comme prévu…Par un phénomène météo très rare et imprévisible,Les orages vont restés bloqués sur la région de Draguignanpendant de très longues heures …Les eaux ruissèlent et dévalent les collines,Le niveau des cours d’eau monte sans que personne ne soit alerté.Un système de capteurs de crues était prévu, il n’était pas encore prêt.Il sera installé 3 mois plus tard…
  4. 4. UN AN APRES(Après Grandmottet antidépresseurs, sur début La Motte )Un an après, les plaies ne sont toujours pas cicatrisées…Le paysage rappelle chaque jour ce que le cœurn’arrive pas à oublier..Devant cette fenêtre il y avait une terrasseet 30 mètres de jardin.Leur maison en partie engloutie, ils enchaînent depuisles locations de vacances en attendantl’argent de l’expropriation. CONCLUSION URBANISATIONAprès sous-préfète : « argent pour se réinstaller ailleurs »…Le 15 juin 2010, la nature a frappé.L’homme avait négligé sa force,il avait oublié les enseignements du passé.Aujourd’hui, il faut apprendre à gérer les zones de risque,mieux prendre en compte ces phénomènes climatiques.
  5. 5. EPILOGUELe capitaine Jean-Marc Sicard a aujourd’hui reprisses missions plus ordinaires.Il repense souvent à ce 15 juin 2010. Jamais sans émotion.Monique Chaguet habite maintenant un appartement justeen face de sa maison. Elle retourne promener sa chiennedans son ancien jardin, dans son petit paradis.Elisabeth Grandmottet vit toujours chez un ami. Elle nereviendra pas chez elle. Elle va construire une autre maison,loin de la zone inondée.Bernard Chilini vient de prendre sa retraite, il peutmaintenant s’occuper à plein temps de son village.Corinne Orzechowski est toujours sous-préfète dans le Var.Elle continue d’instruire des dossiers liés à la catastrophe.Maïna Gobin rend visite régulièrement à ceux qu’elle asauvés. Des voisins qui sont devenus des amis proches.Frédérique Le Dû va bientôt regagner sa maison deDraguignan avec son fils. Elle veut réaliser tous les projetsqu’avec son mari ils n’avaient jamais pris le tempsd’accomplir.

×