L’initiative de Budapest (BOAI) 
Pour un libre accès aux résultats de la recherche 
Autour du Libre, INT, Evry, 29-31Mai 2...
1990 : l’édition électronique 
savante 
 Les chercheurs sont les premiers à 
maîtriser l’évolution des technologies 
Inte...
1990 : les pionniers de l’édition 
savante 
 S. Harnad crée en 1990 la revue 
Psycoloquy 
 J.C. Guédon crée en 1991 la r...
1990 : La montée de la 
spéculation sur le périodique 
scientifique 
 Monopole des éditeurs des revues 
prestigieuses : p...
Pourquoi les chercheurs publient? 
 Les chercheurs n’ont jamais cherché à 
VENDRE leurs publications 
 Ils veulent simpl...
Internet permet une nouvelle 
communication scientifique 
 Les contraintes et le coût liés au papier 
ne sont plus de mis...
Un rappel sur les e-prints 
(é-publications) déposés en 
Archive 
 Un preprint (prépublication) est un 
article déposé su...
1999 : les Archives Ouvertes ou 
Open Archives Initiative (OAI) 
 L ’OAI est née sous l’impulsion P. Ginsparg, 
H. van de...
Les fournisseurs de données OAI 
 Tout serveur archivant des documents 
suivant les standard OAI, à l’aide du 
logiciel g...
Les fournisseurs de services OAI 
 Les fournisseurs de services créent des 
services basés sur l’exploitation des e-print...
2002 : la BOAI (Budapest Open Access 
Initiative) dans le contexte mondial 
De plus en plus : 
 de disciplines qui instau...
Des Archives de publications sur 
différents de serveurs 
 Modèles précurseurs : ArXiv.org e-print Archive et 
Cogprints ...
1991: ArXiv.org e-print Archive 
 Archive créée par P. Ginsparg pour les 
chercheurs en physique des Hautes- 
Energies po...
1997: S. Harnad et Cogprints 
 L ’archive Cogprints a été créée pour 
des publications essentiellement en 
psychologie et...
1999 : PubMed Central 
 Projet lancé en 1999 aux USA : assurer 
la diffusion gratuite du texte intégral des 
articles pub...
Une Archive particulière 
 SciElo : les périodiques scientifiques (100) 
édités au Brésil, au Chili et à Cuba sont en 
ac...
Des Archives créées par des 
instituts de recherche : le CCSD 
et le CIM 
 Le CNRS en France, a créé en octobre 2000 
le ...
L’autoarchivage dans les 
universités en 2002 
 Liste (partielle) des universités qui ont 
commencé à mettre en archive, ...
Pour des revues en accès gratuit 
des chercheurs se révoltent 
 En France, un chercheur a créé une revue 
multidisciplina...
Pour des revues en accès gratuit 
des comités de lecture se 
révoltent 
 Ils quittent l’éditeur commercial trop 
cher et ...
Pour des revues en accès gratuit : 
BioMed Central 
 BioMed Central est une structure privée qui 
gravite autour de PubMe...
La BOAI : Budapest Open 
Access Initiative 
Une réunion d’acteurs représentant 
 différents points de vue 
 différents c...
La BOAI: Budapest Open Access 
Initiative 
 une déclaration de principe : un libre 
accès à la connaissance scientifique....
Pourquoi autoarchiver ? 
 Augmenter la visibilité de son article 
 Augmenter l’impact des recherches 
 Toucher un nouve...
Gain de visibilité par des 
Archives Ouvertes 
 The Australian National University a 
mis 150 documents dans une Archive ...
Gain de visibilité par une revue 
gratuite en ligne 
Productions Animales, revue INRA 
 Cette revue est vendue à 650 
exe...
Un argument de poids pour un 
libre accès 
 Actuellement un article coûterait entre $2000 
et $4000. Cette somme est payé...
Comment autoarchiver 
 A l’aide du logiciel e-prints.org gratuit 
 Le CCSD a utilisé e-prints.org pour 
mettre des thèse...
Quels documents autoarchiver? 
Toutes les étapes significatives d’un 
travail : 
 pré-publication (pas encore validée) 
...
L’autoarchivage : stratégie 
Harnad/Oppenheim 
 1) Auto-archivez votre prépublication. 
 2) Soumettez cet article au con...
Conclusion 
 Le libre accès aux publications des 
chercheurs est techniquement possible 
grâce aux Archives Ouvertes (OAI...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les débuts du libre accès aux résultats de la recherche

290 vues

Publié le

Cette communication a été faite, 4 mois après la Déclaration de Budapest de février 2002, grâce aux informaticiens qui avaient depuis longtemps la vision du Libre et qui ont organisé les journées du Libre en mai 2002.
Cette présentation permet de mesurer les progrès faits en douze ans, en France comme dans le monde : des chiffres sur l'auto-archivage.sont donnés. Les premiers essais de périodiques en libre accès sont mentionnés, etc.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
290
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les débuts du libre accès aux résultats de la recherche

  1. 1. L’initiative de Budapest (BOAI) Pour un libre accès aux résultats de la recherche Autour du Libre, INT, Evry, 29-31Mai 2002 Hélène Bosc - INRA Tours
  2. 2. 1990 : l’édition électronique savante  Les chercheurs sont les premiers à maîtriser l’évolution des technologies Internet  Les chercheurs et les bibliothécaires créent les premiers journaux électroniques gratuits
  3. 3. 1990 : les pionniers de l’édition savante  S. Harnad crée en 1990 la revue Psycoloquy  J.C. Guédon crée en 1991 la revue Surfaces  Création de PACS-Review en 1989/1990 par les bibliothèques de l ’Université de Houston
  4. 4. 1990 : La montée de la spéculation sur le périodique scientifique  Monopole des éditeurs des revues prestigieuses : prix imposés  Elsevier annonce 35% de marges bénéficiaires en 1995  l’ARL (Association of Research Libraries) aux USA met en évidence 226% d ’augmentation de 1986 à 2000
  5. 5. Pourquoi les chercheurs publient?  Les chercheurs n’ont jamais cherché à VENDRE leurs publications  Ils veulent simplement être lus par les autres chercheurs  et que leurs travaux soient utilisés au maximum par les autres chercheurs
  6. 6. Internet permet une nouvelle communication scientifique  Les contraintes et le coût liés au papier ne sont plus de mise  Avec le numérique, l’article retrouve son individualité et l’auteur son indépendance  Un article peut être déposé sur un serveur. On dit qu’il est autoarchivé
  7. 7. Un rappel sur les e-prints (é-publications) déposés en Archive  Un preprint (prépublication) est un article déposé sur un serveur qui n’a pas encore été contrôlé par les pairs  Un postprint (postpublication) est un article validé par les pairs  E-prints = Preprints + Postprints
  8. 8. 1999 : les Archives Ouvertes ou Open Archives Initiative (OAI)  L ’OAI est née sous l’impulsion P. Ginsparg, H. van de Sompel et C. Lagoze  Ce mouvement rassemble des chercheurs et des bibliothécaires prêts à travailler ensemble pour l’autoarchivage des publications et pour que les archives soient «inter-opérables », c’est-à-dire pour qu’elles puissent être interrogées simultanément
  9. 9. Les fournisseurs de données OAI  Tout serveur archivant des documents suivant les standard OAI, à l’aide du logiciel gratuit e-prints.org devient un fournisseur de données : – 17 fournisseurs en mars 2001 – 43 fournisseurs en septembre 2001 – 79 fournisseurs (enregistrés)en mai 2002
  10. 10. Les fournisseurs de services OAI  Les fournisseurs de services créent des services basés sur l’exploitation des e-prints archivés, par exemple un moteur de recherche spécialisé  ARC prototype d’interrogation  Opcit un outil pour lier les références  Cite-base comptabilise le nombre de fois qu’un article à été cité
  11. 11. 2002 : la BOAI (Budapest Open Access Initiative) dans le contexte mondial De plus en plus :  de disciplines qui instaurent des archives de é-publications, compatibles OAI  d’universités impliquées dans l’autoarchivage  de révoltent de comités éditoriaux contre les maisons d’édition commerciales  de journaux en accès gratuit  de chercheurs demandant un libre accès : Public Library of Science en 2001
  12. 12. Des Archives de publications sur différents de serveurs  Modèles précurseurs : ArXiv.org e-print Archive et Cogprints  Modèles nationaux ou internationaux : PubMed Central et E-Biosci  Des serveurs par disciplines: Nasa Astrophysics Data System, Netprints  Un modèle très particulier : SciElo  Serveurs d’instituts de recherche européens : CCSD et CIM  Les modèles nouveaux : les serveurs d’archives institutionnelles et universitaires
  13. 13. 1991: ArXiv.org e-print Archive  Archive créée par P. Ginsparg pour les chercheurs en physique des Hautes- Energies pour déposer des e-prints  70 000 physiciens accèdent à 177 000 publications  30 000 articles déposés en 2000 (progression annuelle de 3500 articles)  14 sites miroirs dans le monde
  14. 14. 1997: S. Harnad et Cogprints  L ’archive Cogprints a été créée pour des publications essentiellement en psychologie et neurosciences  1500 publications en 2001
  15. 15. 1999 : PubMed Central  Projet lancé en 1999 aux USA : assurer la diffusion gratuite du texte intégral des articles publiés dans les revues des sciences de la vie, via un serveur central  Les éditeurs de grands journaux sont inquiets et réticents  Le débat a rebondi en 2001 avec Public Library of Science
  16. 16. Une Archive particulière  SciElo : les périodiques scientifiques (100) édités au Brésil, au Chili et à Cuba sont en accès gratuit depuis 1998. Ces pays ont compris que – étendre un réseau de connaissances est essentiel pour les pays en voie de développement – des publications inaccessibles sont de la « science perdue »
  17. 17. Des Archives créées par des instituts de recherche : le CCSD et le CIM  Le CNRS en France, a créé en octobre 2000 le Centre pour la Communication Scientifique Directe, le CCSD  La Société Max Planck Institut de recherche allemand en 2001, a créé le Center for Information Management (CIM)  Projet : mettre en place une archive des publications des chercheurs et un serveur de pré-publications
  18. 18. L’autoarchivage dans les universités en 2002  Liste (partielle) des universités qui ont commencé à mettre en archive, à l’aide de e-prints.org, les publications de leurs chercheurs
  19. 19. Pour des revues en accès gratuit des chercheurs se révoltent  En France, un chercheur a créé une revue multidisciplinaire en accès libre en 2001, Best of Science  La revue francophone In Cognito donne un accès libre en ligne  En 2001, le rédacteur de la revue Cortex, S. Della Sala a obtenu de l’éditeur l’accès en ligne gratuit
  20. 20. Pour des revues en accès gratuit des comités de lecture se révoltent  Ils quittent l’éditeur commercial trop cher et recréent une nouvelle revue souvent gratuite en ligne.  On peut recenser une dizaine de revues nouvelles de ce type
  21. 21. Pour des revues en accès gratuit : BioMed Central  BioMed Central est une structure privée qui gravite autour de PubMed Central. Elle propose de publier des articles originaux dans 60 domaines en médecine et biologie  L’accès à ces revues est gratuit  C’est le chercheur qui publie qui paye les frais du peer review  Les articles des revues de BioMed Central se trouvent sur le serveur PubMed central
  22. 22. La BOAI : Budapest Open Access Initiative Une réunion d’acteurs représentant  différents points de vue  différents champs disciplinaires  différents pays  diverses d'initiatives récentes, toutes pour l'accès libre des publications scientifiques
  23. 23. La BOAI: Budapest Open Access Initiative  une déclaration de principe : un libre accès à la connaissance scientifique.  une déclaration de stratégie : – 1) l’autoarchivage – 2) la création de nouvelles revues en accès gratuit.  une déclaration de soutien financier pour aider les éditeurs qui prendront cette voie
  24. 24. Pourquoi autoarchiver ?  Augmenter la visibilité de son article  Augmenter l’impact des recherches  Toucher un nouveau public  Plus d ’équité pour les pays pauvres
  25. 25. Gain de visibilité par des Archives Ouvertes  The Australian National University a mis 150 documents dans une Archive Ouvertes depuis l’année dernière et a compté 50 000 connexions au premier trimestre 2002
  26. 26. Gain de visibilité par une revue gratuite en ligne Productions Animales, revue INRA  Cette revue est vendue à 650 exemplaires  13 000 téléchargements par mois, à partir du moment ou elle a été mise en ligne gratuitement  Nombre moyen de téléchargements par article : 238 (de 60 à 1050)
  27. 27. Un argument de poids pour un libre accès  Actuellement un article coûterait entre $2000 et $4000. Cette somme est payée par les institutions abonnées, à l’entrée – Accès : pour les seules institutions abonnées  A la place : un service de contrôle de qualité pour $500, payé par l’institution de l’auteur comme sortie – Accès : libre pour tous
  28. 28. Comment autoarchiver  A l’aide du logiciel e-prints.org gratuit  Le CCSD a utilisé e-prints.org pour mettre des thèses de mathématiques en ligne (thèses-En-ligne)
  29. 29. Quels documents autoarchiver? Toutes les étapes significatives d’un travail :  pré-publication (pas encore validée)  post-publications (validées et publiées)  mises à jour de post-publications Les balises de l ’OAI permettent d’identifier chaque version d’un même texte
  30. 30. L’autoarchivage : stratégie Harnad/Oppenheim  1) Auto-archivez votre prépublication.  2) Soumettez cet article au contrôle des pairs en l’envoyant à une revue  3) A l’acceptation, essayez de fixer le transfert de copyright qui vous convient  4) Si réussite de (3) archivez votre postpublication  5) Sinon archivez le «corrigenda»
  31. 31. Conclusion  Le libre accès aux publications des chercheurs est techniquement possible grâce aux Archives Ouvertes (OAI)  Le libre accès ne dépend que – du désir du chercheur d’archiver – du soutien et de l’aide technique apportée par les administrateurs d’universités ou d’organismes de recherche et par les bibliothécaires

×