Bilan 2015
2ème année de suivi
Sainte Maure de Touraine – Indre et Loire
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
1
LGV Sud Europe Atlantique...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
2
1.INTRODUCTION
La fritill...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
3
Carte 1 : Localisation de...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
4
2.1. Caractérisation du s...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
5
2.2. Description de la tr...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
6
Carte 2 : Localisation de...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
7
2.3. Synthèse de la trans...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
8
Carte 3 : Localisation de...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
9
3.2. Gestion du site
La p...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
10
2014 9 25 2 5 41
2015 0 ...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
11
Carte 4 : Localisation d...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
12
5.CONCLUSION
Il est diff...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
13
6.ANNEXES
Annexe 1 : Cah...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
14
Gestion de la parcelle
-...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
15
Annexe 2 : Fiche du prot...
Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade
SEPANT – LGV SEA Décembre 2015
16
Protocole
Suivi de la tr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Suivi 2015 des opérations de transplantation de la fritillaire pintade

212 vues

Publié le

La fritillaire pintade (fritillaria meleagris L.) est une espèce protégée au niveau régional (arrêté du 12 mai 1993 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Centre).
En prévention de la destruction de son habitat dans le cadre de la construction de la LGV SEA, un transfert de fritillaire pintade a été effectué. Celui-ci a conduit à la recherche de sites d'accueil, ce dans l'urgence. L'évaluation de la réussite de ces mesures de réduction d'impact demande un suivi de ces sites.
Dans le cas de cette espèce, l'indicateur, qui nous permettra de suivre son implantation sur le site d'accueil, est le nombre de pieds. Le protocole a été établi en concertation avec toutes les associations de protection de la nature à l'échelle de la ligne.
Ce rapport concerne le site de transfert de Saint-Maure de Touraine (37)

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
212
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Suivi 2015 des opérations de transplantation de la fritillaire pintade

  1. 1. Bilan 2015 2ème année de suivi Sainte Maure de Touraine – Indre et Loire
  2. 2. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 1 LGV Sud Europe Atlantique MESURE DE REDUCTION D’IMPACT Suivi des opérations de transplantation de la fritillaire pintade 1. INTRODUCTION .............................................................................................. 2 2. MESURES DE REDUCTION D’IMPACT.................................................................. 2 2.1. Caractérisation du site d’accueil ..................................................................... 4 2.2. Description de la transplantation .................................................................... 5 2.3. Synthèse de la transplantation ....................................................................... 7 3. MESURES COMPENSATOIRES ENVIRONNEMENTALES ........................................... 7 3.1. Programme de gestion sur le secteur .............................................................. 7 3.2. Gestion du site............................................................................................. 9 4. SUIVI DES OPERATIONS DE TRANSPLANTATION ................................................. 9 4.1. Méthodologie ............................................................................................... 9 4.2. Résultats généraux....................................................................................... 9 5. CONCLUSION.................................................................................................12 6. ANNEXES ......................................................................................................13 Annexe 1 : Cahier des charges : Gestion de prairies de fauche en zone humide ...........13 Annexe 2 : Fiche du protocole de suivi de la transplantation de la Fritillaire .................15
  3. 3. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 2 1.INTRODUCTION La fritillaire pintade (Fritillaria meleagris L.) est une espèce protégée au niveau régional (arrêté du 12 mai 1993 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Centre). En prévention de la destruction de son habitat dans le cadre de la construction de la LGV Sud Europe Atlantique, un transfert de fritillaire pintade a été effectué. Celui-ci a conduit à la recherche de sites d’accueil. L’évaluation de la réussite de ces mesures de réduction d’impact demande un suivi de ces sites. Dans le cas de cette espèce, l’indicateur, qui nous permettra de suivre son implantation sur le site d’accueil, est le nombre de pieds. Le protocole a été établi en concertation avec toutes les associations de protection de la nature à l’échelle de la ligne. Le rapport suivant rappelle les actions menées dans le cadre des mesures de réduction d’impact et des mesures compensatoires environnementales ainsi que le bilan du suivi de la transplantation. 2.MESURES DE REDUCTION D’IMPACT Lors du chantier, une station de Fritillaire, située sur les parcelles du vallon de la Crosneraie sur la commune de Sainte Maure de Touraine et estimée à 250-500 pieds, allait être impactée par les travaux. Afin de réduire ces impacts, les bulbes ont été déterrés. Ils ont ensuite été stockés moins d’un mois dans un local sec et à température moyenne (15°) et constante. Ils ont été stockés espacés en respectant la polarité de la plante : racines en bas, germe en haut. Une parcelle située à 500 mètre a été choisie comme parcelle d’accueil (Carte 1 : Localisation de la Mesure de Réduction d'Impact).
  4. 4. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 3 Carte 1 : Localisation de la Mesure de Réduction d'Impact
  5. 5. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 4 2.1. Caractérisation du site d’accueil Le site d'accueil a été visité le 7 septembre 2012. Il est constitué d'une zone humide, ancienne prairie humide abandonnée. Elle est en cours de colonisation par des arbustes et de jeunes ligneux. Plusieurs habitats sont identifiés sur la parcelle. Photographie 1 : Vue du site d'accueil La prairie mésohygrophile (37.21 – Prairies humides atlantiques et subatlantiques) sur sol neutrocline occupe la majeure surface. La flore qui s'y développe est constituée des espèces suivantes : Cirsium arvense, Rumex crispus, Juncus effusus, Hypericum perforatum, Potentilla reptans, Epilobium hirsutum, Holcus lanatus, Elymus repens, Poa pratensis, Daucus carota, Arrhenatherum elatius, Picris echioides, Ranunculus repens, Junucs conglomeratus, Prunella vulgaris, Agrimonia eupatoria, Convolvulus arvensisRubus sp.Trifolium pratense, Lathyrus hirsutus, Lythrum salicaria, Allium sp., Centaurium erythrea, Solanum dulcamara, Carex ovalis, Erygeron annuus, Alopecrurus pratensis, Carex acutiformis, Polygonum persicaria, Senecio jacobae. C'est dans cette partie-là qu’ont été réimplantés les bulbes de Fritillaire pintade. Les jeunes ligneux sont en cours de développement sur la parcelle du fait de son abandon (31.811 – Fruticées à Prunus spinosa et Rubus fruticosus ; 44.92 – Saussaie marécageuse). On trouve par exemple : Salix atrocinerea, Ulmus minor, Prunus spinosa, Quercus robur, Rubus sp. Enfin, certaines zones de la parcelle, plus humides, sont occupées par une magnocariçaie à Carex riparia (53.213 – Cariçaie à Carex riparia), sur laquelle se développe aussi Rumex crispus, Ranunculus repens, Potentilla reptans, Cirsium arvense, Dipsacus fullonum, Juncus effusus, Juncus inflexus, Pulicaria dysenterica, Carex cuprina, Epilobium hirsutum. Les ligneux qui s'y développent sont Salix atrocinerea et Rubus sp.
  6. 6. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 5 2.2. Description de la transplantation Les bulbes ont été transplantés sur deux zones au sein de la parcelle, elles sont représentées sur la carte ci-dessous (Carte 2 : Localisation des stations de transfert). Ils ont été plantés de manière inclinée en respectant la polarité. La profondeur des bulbes et la densité des pieds de la station d’origine ont été, autant que possible, reproduites lors de la transplantation c’est-à-dire entre 7 et 8 cm Photographie 2 : Parcelle d'accueil après transplantation Les bulbes ont été répartis sur les deux stations et chaque emplacement marqué par un piquet en bois comme illustré sur la photographie ci-dessus. Le tableau suivant résume le bilan de cette opération : Tableau 1 : Bilan des opérations de transplantation par stations Nom scientifique Stade Etat Nombre Zone 1 Zone 2 Fritillaria meleagris L. Bulbes Sains 207 120 piquets 24 piquets Fritillaria meleagris L. Bulbes Abimés 53 35 piquets bleus
  7. 7. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 6 Carte 2 : Localisation des stations de transfert
  8. 8. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 7 2.3. Synthèse de la transplantation Le transfert a eu lieu au sein de la commune de Sainte Maure à proximité des parcelles détruites. C’est suite à la recherche et à la caractérisation du site d’accueil que la transplantation s’est effectuée. Le tableau ci-dessous est la synthèse de cette opération : Tableau 2 : Synthèse de la transplantation Nature des travaux Replantation d'espèces protégées : Fritillaria meleagris L. (Arrêté du 12 mai 1993 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Centre complétant la liste nationale) Avec : • Suivi de la méthodologie : « DEPLACEMENT DE LA FRITILLAIRE PINTADE (ARTICLE 11.1.6. DU L’ARRETE DU 24 FEVRIER 2012) » (CODEI E0312 A2) • Stockage des bulbes : 1 mois Commune Sainte Maure de Touraine Lieu-dit Prairie de la Séguinière pK pK 26.1 Références cadastrales Cadastre de départ : 000 B 416, 000 B 420 Cadastre d’arrivée : 000 B 164 Date des travaux 1er octobre 2012 Total bulbes replantés 207 bulbes sains 53 bulbes abimés 3.MESURES COMPENSATOIRES ENVIRONNEMENTALES 3.1. Programme de gestion sur le secteur Le secteur de cette mesure de réduction d’impact a été ciblé pour la mise en place de mesures compensatoires environnementales. M. Gervais, propriétaire terrien, s’est inscrit dans cette démarche en conventionnement. Un diagnostic environnemental et un programme de gestion ont été réalisés. La convention de gestion de ce site porte sur 34 ha de prairies et boisements ainsi que 1620 ml de haies. La carte suivante localise les différents types de mesures compensatoires sur le secteur.
  9. 9. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 8 Carte 3 : Localisation des mesures compensatoires environnementales Parcelle d’accueil
  10. 10. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 9 3.2. Gestion du site La parcelle, sur laquelle les bulbes ont été transférés, a été intégrée aux mesures compensatoires environnementales. En effet M. Gervais, le propriétaire, a signé une convention de gestion sur plusieurs parcelles dont celle-ci. La gestion visera l’amélioration et au maintien du bon état écologique des habitats humides ouverts présents : la prairie mésohygrophile et la magnocariçaie à Carex riparia. Pour cela le propriétaire s’est engagé à respecter le cahier des charges de gestion des prairies de fauche en zone humide (Annexe 1). Celui-ci consiste principalement à faucher tardivement la parcelle et à exporter les produits de fauche. Cette gestion permettra de maintenir le milieu ouvert ce qui est nécessaire au bon développement de la fritillaire. 4.SUIVI DES OPERATIONS DE TRANSPLANTATION 4.1. Méthodologie Conformément au protocole (Annexe 2), nous avons recherché les pieds de fritillaires transplantés à partir des piquets repères, ce en pleine période de floraison de l’espèce, le 4 avril. Et pour chaque pied observé, nous avons noté le stade phénologique. Afin d’améliorer le suivi de ces deux stations, chaque pied identifié lors du suivi a été géolocalisé. 4.2. Résultats généraux Cette année le suivi a permis d’observer 42 pieds de fritillaire pintade majoritairement aux stades végétatifs et fleurs. Le tableau suivant récapitule les résultats de cette année ainsi que 2013, 2014. Tableau 3 : Nombre de pieds suivant le stade phénologique Année Stade phénologique Total Stade plantule Stade végétatif Stade fleur Stade fruit 2013 0 20 0 16 36 Photographie 1 : Fritillaire en fruit (prise sur site)
  11. 11. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 10 2014 9 25 2 5 41 2015 0 19 22 1 42 A partir du nombre de pieds observés, une légère augmentation semble se profiler depuis trois ans (Figure 1 : Evolution du nombre de pieds observés en fonction des années). Cette année le stade fleur est bien représenté ce qui laisse à penser un bon développement des individus. L’année 2014 reflète, quant à elle, un mauvais développement avec beaucoup d’individu au stade plantule au mois d’avril ce qui est anormal pour cette espèce. Ce retard de développement pourrait être lié à un abaissement de la nappe trop tardif. De plus le début de l’année 2014 a été particulièrement riche en eau et la fritillaire pintade ne peut se développer tant que le sol est saturé en eau. Figure 1 : Evolution du nombre de pieds observés en fonction des années La géolocalisation des pieds observés nous a permis de visualiser la répartition spatiale des pieds de fritillaire. On remarque que la majorité des individus (37 pieds) sont localisés dans la station 1 seulement 5 pieds sont présents dans la station 2. Même si le nombre de pieds transférés dans la station 2 est inférieur à celui de la station 1. Ainsi la station 1 semble posséder des conditions plus favorables que la station 2 ce qui pourrait être lié à la microtopographie de la parcelle. En effet la station 2 est topographiquement plus basse et la nappe d’eau semble être plus affleurante. Lors du suivi ce secteur était encore inondé ce qui empêche le développement des bulbes. 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 2013 2014 2015 Nombredepieds Années Evolution du nombre de pieds en fonction des années Stade plantule Stade végétatif Stade fleur Stade fruit
  12. 12. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 11 Carte 4 : Localisation des pieds observés en 2015
  13. 13. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 12 5.CONCLUSION Il est difficile de conclure sur le succès de la mesure de réduction d’impact sur les plantes transférées. En ce qui concerne le transfert de Fritillaria meleagris L, plus de pieds ont été observés cette année et dont la plupart semblait avoir un bon développement : moins de pieds avec une morphologie très « courbe » et « tordue », plus de fleurs observées. Le géolocalisation des pieds nous a permis de mettre en évidence que la station 2 est celle où les pieds se sont le moins développer cette année par rapport à la station 1. Sur le terrain une réelle différence d’habitats (espèces végétales, hydromorphie…) est visible. Ainsi il sera nécessaire de compléter cette étude avec une cartographie précise des habitats et une étude pédologique pour évaluer la présence de la nappe d’eau afin de mettre en avant les caractéristiques qui différent entre les deux stations. Sur la station 1, cette année un peu plus d’un tiers des bulbes se sont développés. Le nombre de Fritillaire pintade développée est encore en légère augmentation ce qui est encourageant pour la pérennité de la station. Les prochaines années de suivi nous permettront de mieux évaluer la transplantation mais aussi la gestion de la parcelle qui commence en 2016. La gestion par fauche tardive avec export de la parcelle sera favorable à la fritillaire pintade. En effet celle-ci permettra de limiter la densité du couvert de graminée et donc favoriser le développement de la Fritillaire pintade.
  14. 14. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 13 6.ANNEXES Annexe 1 : Cahier des charges : Gestion de prairies de fauche en zone humide CAHIER DES CHARGES DE LA MESURE Mesure Gestion de prairies de fauche en zone humide Code Mesure ZH 01A ZH 01B Date de fauche A partir du 15 juillet A partir du 31 juillet Seuil d’engagement 10 ans minimum Elément concerné Prairie naturelle et/ou permanente Fiche ZH 01 – Gestion de prairies de fauche en zone humide Règles générales : - Un diagnostic environnemental préalable est obligatoire et pris en charge financièrement par COSEA/LISEA. Ce diagnostic, accompagné d’un programme de gestion, sera remis au contractant et déclinera les différentes actions à mettre en place. - Un bilan intermédiaire est réalisé tous les 5 ans, avec possibilité avec possibilité de réadapter le cahier des charges de la mesure par voie d’avenant, sous réserve d’accord par le contractant et de validation par les services compétents de l’Etat. - Un bilan final sera réalisé à la fin de l’engagement. - Gestion des niveaux d’eau : ne pas nuire à la transparence migratoire des cours d’eau (mise en place éventuelle de radiers concentrant le débit d’étiage). Objectifs de l’action :  Assurer sur le long terme les conditions de développement des espèces animales et végétales caractéristiques des prairies de fauche en zones humides.  Lutter contre la disparition des prairies, leur mise en culture ou leur boisement.  Encourager le maintien et l’entretien par fauche des prairies alluviales naturelles. Mesures compensatoires Projet SEA Région Centre Zones Humides MC-Ce-ZH 01 Enjeux identifiés et espèces cibles : R : reproduction, A : alimentation, H : hibernation, hivernant, D : déplacements, Rs : repos Mammifères : Loutre (A), Campagnol amphibie (R, A) Oiseaux : Busard Saint-Martin (R, A), Milan noir (A), Faucon hobereau (A) Amphibiens : Alyte accoucheur (R, A), Crapaud calamite (R, A), Crapaud commun (R, A), Grenouille agile (R, A), Grenouille verte sl (R, A), Pélodyte ponctué (R, A), Rainette verte (R, A), Triton palmé (R, A), Triton crêté (R, A) Reptiles Insectes : Gomphe à pattes jaunes (A), Gomphe de Graslin (A), Cuivré des marais (R, A) Flore : Fritillaire pintade, Orchis à fleurs lâches, Pigamon jaune
  15. 15. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 14 Gestion de la parcelle - Conserver les prairies naturelles et/ou permanentes sans les transformer (niveler, labourer, ressemer/sursemer, remblayer, déposer des déchets…) ou modifier le système d’assainissement de la parcelle (fossés, rigoles, conserver les parties basses inondables des parcelles). - Fauche à réaliser de manière centrifuge ou par bandes, à vitesse réduite (< 10 km/h). Fauche de nuit interdite. Exporter les produits de fauche hors de la parcelle. - Pâturage de regain possible du 15 septembre au 15 décembre. Fertilisation Aucune fertilisation Produits phytosanitaires et vermifuges - Utilisation interdite de produits phytosanitaires, sauf intervention sur les plantes désignées par arrêté préfectoral (ex : rumex, chardon…) et en accord avec la règlementation en vigueur. - Utiliser des traitements vermifuges non rémanents (pas d’ivermectine) de type moxidectine ou milbémycine. Le traitement doit être fait au moins 1 mois avant la mise à l’herbe. Irrigation / drainage - Absence d’irrigation. - Ne pas modifier le système d’assainissement de la parcelle (fossés, rigoles…). - Conserver les parties inondables basses. Enregistrement des pratiques Pour chaque îlot ou parcelle engagé, enregistrer les interventions : date, nature de l’intervention et matériel utilisé. Engagements paysagers - Plantation de peupliers interdite. - Conserver et entretenir les haies, bois, bosquets et arbres isolés suivant les usages locaux (recépage, étêtage des têtards). Ne pas remplacer les arbres spontanés par des arbres de rapport. - L’entretien des éléments fixes du paysage est possible uniquement du 1er octobre au 31 mars. Indemnisation 430 € / ha / an 550 € / ha /an Option Maintien d’une bande de prairie fauchée après le 15 septembre Engagement Conserver sur la prairie en mesure ZH 01A ou ZH 01B, 1/3 de la parcelle à faucher chaque année après le 15 septembre. L’année suivante cette partie fauchée tardivement est à localiser sur un autre tiers de la parcelle. Date de fauche Fauche autorisée en fin de saison à partir du 15 septembre Indemnisation 590 € / ha / an Pour l’ensemble de la surface contractualisée 670 € / ha / an Pour l’ensemble de la surface contractualisée
  16. 16. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 15 Annexe 2 : Fiche du protocole de suivi de la transplantation de la Fritillaire Suivi des opérations de transplantation de la Fritillaire pintade Suivi d'une opération de réduction d'impact FINALITE Taxon(s) concerné(s) Fritillaire pintade, Fritillaira meleagris L. Problématique et objectif(s) En 2012 et 2013 des opérations de transplantation et de semis de Fritillaire ont été réalisées en Vienne et en région Centre. L'état initial du suivi a été mené dès l'opération de transplantation en 2012 et 2013. L'objectif est de poursuivre le suivi afin d'évaluer l'efficacité des opérations (reprise, état physiologique des pieds, phénologie, germination....). Hypothèse(s) Les transplantations et les semis ont permis la conservation de la population de Fritillaire au sein du site ou d'un site proche. Indicateurs de suivi Nombre de pieds qui ont repris / nombre total de pieds transplantés Nombre de pieds en fleurs / nombre total de pieds qui ont repris (comparé à une station témoin proche) Zone d'étude Secteur 2 : viaduc de la Vonne et Plateau de Sainte-Maure- de-Touraine MODALITES DE MISE EN ŒUVRE Maîtrise d’ouvrage LISEA Opérateur Vienne Nature / SEPANT Coordonnateur Vienne Nature Partenaires CEN Centre (pour les sites acquisition) Synergies et mise en réseau d’actions / MODALITES OPERATIONNELLES
  17. 17. Bilan 2015 : Suivi de transplantation de la Fritillaire pintade SEPANT – LGV SEA Décembre 2015 16 Protocole Suivi de la transplantation : identification / dénombrement et caractérisation de la phénologie (stades de développement) des pieds de Fritillaire transplantées sur chaque périmètre de transplantation Suivi des placettes de semis : identification / dénombrement et caractérisation de la phénologie des pieds de Fritillaire au niveau d'un quadrat échantillon (4x4m) représentatif de la zone semée. Echantillonnage 2 sites : Bords de Vonne en Vienne et Plateau de Sainte- Maure-de- Touraine en Indre-et-Loire Outils GPS, décamètre (triangulation), piquets repères. Période annuelle du suivi J F M A M J J A S O N D Durée et occurrence du suivi 2014, 2015, 2016, 2021 Contraintes et points de vigilance Accessibilité au site / Droits et Procédures administratives / Evaluation du temps Relevé: 0,5 jour/site + Rédaction/analyse : 1,5 jour/site Total: 2 jours/site/an REFERENCES Références décret ministériel Art. 11.1.6 et Art. 23 des arrêtés inter-préfectoraux

×