Info'Riv n°4

845 vues

Publié le

Afin d’être plus proche des riverains de son site au quartier Californie en Martinique, la SARA a décidé de publier un bulletin d’informations semestrielle appelé Info’Riv. Nous vous invitons à lire le 4ème numéro de ce bulletin.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
845
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
96
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Info'Riv n°4

  1. 1. Décembre 2012 - N° 4 Le bulletin d’information de la Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles, destiné aux riverains Sommaire Jean-Albert BELMAT Secrétaire Général L’arrêt 2013—suite L’année 2012 s’est achevée et nous ne pourrions passer sous silence, les faits marquants qui nous ont concernés ce dernier semestre. J’en ai retenu trois : Les travaux préparatifs à l’Arrêt 2013 Le Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Le Plan d’Opération Interne (POI) Commençons par l’Arrêt Technique 2013. Après une longue période de préparation, la SARA arrêtera ses installations pendant 6 semaines à compter du 15 janvier 2013. Cette opération est fondamentale et nécessaire pour le bon fonctionnement de notre raffinerie. Elle est obligatoire puisque la réglementation la prévoit pour toutes les raffineries. Au cours de cet arrêt, toutes les installations et équipements qui ne sont pas accessibles en marche normale, seront contrôlés et révisés. De nouveaux équipements seront également installés. Le PPRT Il convient de noter que cette période caractérisée par une forte activité économique pour notre département, constituera un temps fort pour le site industriel de Californie (environ 400 renforts équivalant à 50 entreprises). La mission de la SARA étant d’approvisionner les 3 Départements Français d’Amérique, celle-ci sera bien évidemment assurée. Les dispositifs habituels garantissant les relations normales avec notre voisinage seront maintenus, voire renforcés. S’agissant du Plan de Prévention des Risques Technologiques SARA-Antilles Gaz -découlant de la loi du 30-07-2003- prescrit par arrêté préfectoral du 08 juin 2009, son instruction a été prolongée jusqu’au 30 juin 2013. Cette prolongation est destinée, d’une part à réaliser les études de diagnostic nécessaires à l’évaluation des enjeux, d’autre part à réaliser des consultations publiques avec toutes les parties prenantes. A ce jour, plusieurs réunions de concertation ont été tenues et une réunion publique s’est déroulée le vendredi 26 octobre 2012. Le constat d’une nécessité d’information et de clarification est flagrant. Des rencontres et des échanges avec tous nos voisins seront programmés dans le courant du 1er semestre 2013 pour atteindre cet objectif. Le P.O.I Enfin, comme chaque année SARA a mis en œuvre son Plan d’Opération Interne qui s’est déroulé le jeudi 25 octobre 2012. Cet exercice réalisé dans le cadre de la prévention des accidents majeurs s’est déroulé dans de bonnes conditions et il nous permettra d’améliorer l’efficacité de nos plans d’intervention. Pour terminer, je voudrais formuler Pour chacun d’entre vous, mes meilleurs voeux Pour l’année 2013 !
  2. 2. Le Mot du Chef de Projet Grand Arrêt Nous y sommes! Aujourd’hui, le Grand Arrêt s’invite à SARA. Mais qu’est-ce qu’un Grand Arrêt ? C’est une interruption programmée du fonctionnement de l’usine ou dune partie de celle-ci afin den contrôler létat et dy effectuer lensemble des réparations, remplacements et aménagements requis pour un fonctionnement continu jus- quau grand arrêt suivant. Le grand Arrêt de la SARA a lieu tous les 6 ans. Bruno MEESEMAECKER A cette occasion est également programmés les travaux "en arrêt" liés à des remodelages, dégoulottages et autres travaux neufs. Le programme dun grand arrêt est toujours particulièrement serré (pour limiter les pertes dexploita-Chef de projet Grand Arrêt tion) et de ce fait extrêmement chargé. C’est le moment unique de mettre en œuvre les premières modernisations que nous avons décidées il y a de cela quelques temps. A ce titre, cet Arrêt sera particulièrement chargé en travaux d’investissements. Le budget total représente environ 32 millions d’euros. Un Grand Arrêt s’est aussi une aventure humaine exaltante pendant laquelle la cohésion, la solidarité, le professionnalisme sont des valeurs primordiales. Bien sûr la sécurité devra être notre souci permanent et l’accroissement important du nombre d’intervenants devra encore renforcer notre rigueur dans ce domaine. Ils sont prêts ! Ils sont dans les starting-blocks ! 6 ans que les équipes de la SARA attendaient ça. Le Grand Arrêt qui commence en ce mois de janvier mobilisera le personnel de la raffinerie. Nous avons rencontré 3 responsables de départements et service: MM. Daniel JEAN-MARIE, Claude GRANEL et Michel YP-TCHA qui nous ont précisé quelles étaient leurs préoccupations avant le jour J. « Les choses s’accélèrent, et le temps file… Après avoir lancé les travaux et visites à échéances réglementaires à réaliser avant l’arrêt, chacun s’active:  Pour remettre en état la plateforme de la torche et permettre le remplacement des éléments de torche durant l’arrêt  Pour lancer les travaux de remplacement d’un tronçon de la ligne d’alimentation en brut des unités  Pour réceptionner, stocker, mettre en lots et définir la procédure de sortie des pièces de rechange du magasin durant l’arrêt  Pour préparer et mettre à jour le Plan de Prévention Spécifique  Pour organiser les espaces, reprendre la chaussée face à la salle de contrôle et prévoir les moyens de tri des déchets …..Tout en étant concentrés sur la fin de visite de la Turbine A Combustion 2. Daniel JEAN-MARIE, Les gros bras et les petites mains sont tous mis à contribution… et même les polyglottes, pour assurer la Chef du département Maintenance communication avec les Italiens ! » A 1 mois du démarrage du Grand Arrêt, toute l’équipe se tient prête et motivée pour assurer :  la continuité de service pour les approvisionnements tardifs et urgents en liaison avec la Cellule Arrêt  la veille et le suivi logistique avant et pendant l’arrêt en liaison avec l’équipe de GEODIS  le respect des contrats et le référencement des Entreprises intervenantes en liaison avec le Service Juridique de la SARA Claude GRANEL—Responsable Service Achats Le Département Valorisation est également impliqué en amont, durant et en aval des opérations de travaux en s’activant à plusieurs niveaux avec ses équipes.  En externe, sur les dépôts des trois Départements Français d’Amériques: * Continuité des livraisons de produits pétroliers conformes en qualité pour satisfaire à la demande des clients. D’abord des stocks pleins par les productions puis des importations.  En interne, à la raffinerie : * Renouvellement de matériels (brûleurs de fours, échangeurs, crépines de réacteurs, catalyseurs d’unités) afin d’améliorer les performances techniques des unités de production qui seront ensuite évaluées en exploitation. Assistance auprès de la Fabri- cation pour la conduite des opérations de remise en production des unités. * Réalisation d’analyses spécifiques (chromatographie, analyse de catalyseur) durant les phases d’arrêt, de combustion et de redémarrage. * Renfort conjoncturel sur les missions spécifiques (fours, brûleurs). L’équipe du Département Valorisation
  3. 3. Bien avant la prescription du PPRT, la démarche de réduire nos risques à la source, a toujours été un des objectifs majeurs de la SARA.Les principaux Moyens de Maitrise du Risque sont : La formation et l’habilitation de nos agents incluant leur maitrise des installations et leur entrainement permanent matériel de sécurité. L’inspection rigoureuse de nos installations afin de d’assurer leur intégrité durant leur fonctionnement et leur maintenance à chaque arrêt programmé Les investissements chaque année en termes de sécurité sur des moyens performants contribuant à mieux prévenir les risques et à protéger efficacementen cas d’accident a permis avant cette démarche PPRT à réduire les cercles de danger autour de la raffinerie, par exemple :En 1995 dans le cadre de la modernisation de la Raffinerie une nouvelle unité de Traitement des Eaux et une nouvelle Salle De Contrôle «Blast Proof» ont été construites afin de limiter nos impacts environnementaux et d’assurer une meilleure maitrise de la supervision de nos installationsEn 2001, la mise sous talus des sphères a permis d’éliminer un phénomène dangereux impactant l’extérieur de notre usineEn 2005, la Nouvelle Pomperie Incendie Eau de mer (2x1000 m3/h) nous permet de renforcer nos dispositifs de lutte contre les incendiesCette démarche de réduction de nos risques à la source, a été poursuivi depuis 2009 en identifiant et en réalisant les Mesures de Maitrise prévues dans notreétude de danger notamment l’enfouissement de notre canalisation de butane vers Antilles Gaz entre 2010 et 2012 a permis d’éliminerdes phénomènes dangereux pour le voisinage, à la source.Enfin, en 2012, nous avons affirmé à l’administration la volonté de la SARA d’implanter sur son site le Poste de Chargement Butane deAntilles Gaz. En effet, le transfert de cette installation d’Antilles-Gaz à la SARA a pour objectif l’élimination des risques pour la population dans la zoneconcernée. Cela permet une diminution de la zone PPRT et des contraintes sur le foncier.Grace à cette volonté, le nombre d’enjeux impactés par le PPRT SARA Antilles Gaz passent de 221 avant cette mesure de maitrise du risque supplémentaire à111 actuellement :Le nombre d’enjeux en zone expropriation passe de 27 à 16Le nombre d’enjeux en zone de délaissement possible passe de 108 à 37Le nombre d’enjeux en travaux sans mesure foncière passe de 86 à 58La SARA met en œuvre de façon permanente sapolitique de prévention des accidents majeursconformément à la réglementation. Qu’est-ce que le PPRT?Nous nous sommes inscrits en tant qu’industriel res-ponsable par des réalisations concrètes d’éliminationet de réduction des risques afin de diminuer nos Suite à l’accident de AZF à Toulouse en septembre 2001, une loi a été réalisée afin de mettre enimpacts pour les populations et l’environnement exté- œuvre autour des sites industriels à hauts risques (appelés également SEVESO seuil haut) des Plansrieur à notre site. de Prévention des Risques Technologiques (PPRT).A travers ce numéro de l’ INFORIV, nous continuonsà affirmer notre volonté de communiquer avec nos Le PPRT est un document élaboré par lEtat qui doit permettre de faciliter la maîtrise de lurbanisa-riverains en toute transparence afin que chacun tion autour des sites SEVESO seuil haut.puisse apprécier le travail accompli depuis les derniè- Il permet également de limiter les effets daccidents susceptibles de survenir dans ces installationsres années. et pouvant entraîner des effets sur la salubrité, la santé et la sécurité publiques, directement ou indirectement par pollution du milieu. Ces plans délimitent un périmètre dexposition aux risques en tenant compte de la nature et de lin- tensité des risques technologiques et des mesures de prévention mises en œuvre. La SARA s’est inscrite dans l’élaboration du PPRT SARA Antilles-Gaz qui a été prescrit par arrêté préfectoral n° 09-01829 du 08 juin 2009 en respectant ses obligations notamment en fournissant à l’administration son étude de dangers qui a été validée, et en participant aux réunions de concerta- tion depuis 2009.
  4. 4. Le jeudi 25 octobre 2012, entre 09H00 et 12H00, la SARA organisait son P.O.I annuel. Ce plan est mis en place pour gérer un inci-dent qui arriverait au sein de la raffinerie et pour lequel le personnel de sécurité peut le maitriser sans intervention daide extérieu-re. Le danger est circonscrit à la raffinerie et nentraîne pas de difficultés hors du site industriel.Cet exercice sinscrit dans le cadre de notre Politique Sécurité visant à la prévention des accidents majeurs et dans le cadre généralde la Charte Santé, Sécurité, environnement, Qualité de la SARA, et notamment dans le volet : PREPARATION AUX SITUATIONSDURGENCE qui passe par la pratique régulière dexercices dinterventions pour valider et améliorer nos plans.ll s’agit d’un exercice grandeur nature qui se déroule chaque année.Le scénario de l’exercice 2012 était le suivant :Rupture d’un piquage pied de bac 509 avec flash fire ( vapeur d’essence qui rencontre un point chaud et qui s’enflamme) suivid’un feu de la sous cuvette des bacs 504/509 de la cuvette 12.Comme chaque année, nous avions les invités suivants :Mairie du Lamentin , Mairie de Fort-de-France ,Préfecture ,DEAL ,ANTILLES-GAZ , GPAF ,CCIM Aéroport , EDF , Médecine du Travail , SDIS , SAMU, CLIC, Sécurité Publique, MarineNationale , SAMAC (Aéroport) et le GPAF.L’objectif général est de s’entrainer à appliquer la stratégie appropriée pour maitriser un sinistre1 - la protection 5 – l’attaque2 – L’évacuation 6 – La décision d’extinction3 – La reconnaissance 7 - L’extinction4 – Le sauvetage 8 – La surveillanceL’exercice s’est déroulé suivant le schéma suivant :Début de l’exercice : 09H00Un coup long de la sirène signalera le début de l’exercice : évacuation des bureaux Pilotage en salle de controleet des chantiers. Après comptage des personnes et au plus tard au bout de 30 minutesdeux coups de sirène annoncent la fin de l’exercice pour ceux qui n’ont pas de missiondans le POI.Les autres participants continuent leurs missions.Après repli du matériel, les intervenants terrains et les participants sont invités au dé-briefing.L ‘ensemble des opérations se sont bien déroulées Manœuvres d’extinction de l’incendie Débriefing La Sécurité sur le terrain Nous contacter : rm.sara-communication@sara.mq 0596 50 88 54 / 0596 50 88 05

×