L´anthologie de l´atelier d´écriture 2014

269 vues

Publié le

Différents textes sur ma vie et ma fiction

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
269
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L´anthologie de l´atelier d´écriture 2014

  1. 1. qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqw ertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwert yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopa sdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdf ghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghj klzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcv bnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbn mqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwe rtyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg L´anthologie Atelier d´écriture Diana Leticia Portillo Rodríguez Mai 2014
  2. 2. 1 Table de matières Page Mon livre-Limerick 2 La réalité va au-delà fiction- Article de vulgarisation scientifique 3 Les films comiques dans ma vie-Récit autobiographique 4 Les journaux d´Adam et Eve 5 Une lettre d´amour-Al Andalous 6 Lac Atalanta-Haiku 7 Expériences d´activités réalisées avec la main dominante-Page du journal 8 L´ange-Cadavre exquis 1 9 Le futur ou le passé ? – Cadavre exquis 2 10 El Caballo de Troya-Article 11 La solitude-Cadavre exquis 3 12 Une Mexicaine-Américaine au Mexique-Article d´opinion 13 Une décision importante dans ma vie-Page de mémoires 14 Evaluation de l´atelier d´écriture 15
  3. 3. 2 « Mon livre » Je suis un meuble très bizarre Je mange ses idées tout le temps Mon propriétaire pense “C´est mon trésor” Ô meuble gourmand, tu es dans ma tête !
  4. 4. 3 « La réalité va au-delà de la fiction » « Est-ce que vous souffrez de problèmes visuels et vos lunettes sont un obstacle pour votre vie quotidienne ? Voulez-vous porter un objet innovateur qui peut restaurer votre sens de la vue ? Aujourd’hui nous présentons les lentilles portables pendant la nuit qui vous permettent de rétablir votre vue dès le lendemain matin ! » Il est possible de voir l´annonce ci-dessus dans les plus importants journaux du Mexique. C´est la première fois que les Mexicains ont un produit capable de restituer le sens de la vue, s´ils le portent au moins 8 heures pendant la nuit. En plus, ces lentilles sont très confortables, souples, légères et elles ont une couleur bleu qui vous permet de savoir que vous les portez. Il est très important de les retirer le matin puisque, si vous ne faites pas ça, les lentilles peuvent sécher et quand vous aurez besoin de les extraire, vous devrez aller au cabinet de l´ophtalmologue qui vous aidera à les retirer. Les lentilles ont un prix très accessible : 3000 dollars les quatre pairs et vous en avez pour toute l´année. Vous devez changer de pair chaque mois pour vous assurer contre les infections. Les lentilles sont recommandées pour les personnes qui souffrent de l´astigmatisme à une étape initiale.
  5. 5. 4 « Les films comiques dans ma vie » Je suis née à cinq heures du matin, le 4 mai 1970 à la ville de Mexico, ma mère dit que c´est la raison pour laquelle je suis une femme qui aime beaucoup travailler. Quand j´étais une bébé ma mère me berçait en écoutant de la musique à la radio. Voilà pourquoi j´aime dormir, peu importe s´il y a beaucoup de bruit. Quand j´étais à la dernière année de l´école primaire j´ai été choisie pour porter le drapeau mexicain pendant une cérémonie. J´étais très heureuse et fière, en marchant devant tous les élèves et les maitres quand tout à coup le drapeau est tombé ! J´étais pâle. Pendant les vacances de Noël en 1983, ma famille et moi nous avons voyagé à Taxco, la ville de mon père. J´ai invité une amie que j´ai connu à Guanajuato: Mara. Ma tante Reyna nous a demandé de prendre des gâteaux, que ma cousine Ariadna avait fait cuire, à la boulangerie parce que le four de la maison ne marchait pas. Ma cousine Elizabeth, Mara et moi nous avons pris des gâteaux et on marché dans la rue en train de jouer et un gâteau est tombé ! Nous riions quand un garçon nous a rendu le gâteau et nous avons oublié de lui dire merci. Quand nous sommes arrivées chez ma tante, nous n´avons rien dit du gâteau. Je n´en ai pas mangé. J´ai travaillé chez Wendy´s, aux États-Unis pendant trois ans. C´était un après-midi chaud, je faisais la vaisselle quand une abeille a entré dans le restaurant. J´ai été piquée par l´abeille ! Je me suis évanouie!! Quand je me suis réveillée il y avait une ambulance mais je n´ai pas voulu partir avec les ambulanciers. Voici quelques films comiques dans ma vie !
  6. 6. 5 « Les journaux d´Adam et Eve » Journal d´Adam (avant l´expulsion) Mon journal, Je suis très heureux et en même temps confondu par l´apparition de cette créature Ève. Elle est très différente des autres animaux. Un jour, j´étais tranquillement endormi quand elle m´a réveillé je l´ai vue à côté de moi. Elle n´a pas de poils comment les chiens ou les chats, elle a seulement des cheveux sur sa tête. Elle a un arôme délicieux, comme les fraises. Elle se regarde toujours à la rivière et s´y bagne. Elle aime être avec les animaux et je crois qu´ils l´aiment aussi. Je pense qu´elle adore me suivre parce qu´un jour, quand je regardais les montagnes, je l´a vu derrière un citronnier en train de me regarder. Je ne suis pas d´accord que le serpent soit son amie. Le serpent est très bavard et médisant ! Journal d´Eve (avant l´expulsion) Cher journal, J´habite dans le meilleur endroit du monde ! J´ai tout ce que je veux : mon époux, mes amis qui sont les animaux, spécialement le serpent, une rivière très fraiche pour me baigner tous les matins. Et je peux manger beaucoup de fraises ! Mais, je crois qu´Adam est un peu étrange. Il n´est pas d´accord avec moi quand je nomme certains animaux o endroits. À la fin, il m´a dit de choisir les noms. Je suis très heureuse à l´Eden ! Je ne peux pas imaginer habiter ailleurs !
  7. 7. 6 « Une lettre d´amour » Monsieur Barakah, Excusez-moi mon l´audace de vous écrire mes sentiments pour vous qui sont très forts et que je ne peux plus cacher. Vous êtes une personne que j´admire par votre aspect et votre personnalité intellectuelle. Je vous ai rencontré à l´école des traducteurs et dès la première fois où je vous ai vu vous êtes présent dans mes rêves les plus sensibles. Rêves qui se produisent dans un autre temps et espace. Ma famille chrétienne jamais ne permettrait mon rapport avec un Maure, peu importe si c´est un célèbre traducteur de la langue arabe. Mais je crois qu´il est possible qu´ailleurs nos vies soient imbriquées comme les signes de votre écriture. Je souhaite être présente dans vos prières, même d´une manière succincte comme l´aube marocaine ; je voudrais naviguer dans vos yeux noirs et découvrir subtilement ce que votre cœur garde profondément, et trembler lorsque mes mains sont plongées dans vos cheveux noirs de jais. Lorsque vous arrivez chaque matin, pour moi c´est comme trouver une oasis au Sahara où je peux rafraichir mes pensées qui me transportent à l´intérieur de la mosquée où je rencontre le bonheur sans limites. Quand j´écoute votre voix, je suis au concert d´ouds syriens et de mandolines européennes. Mais quand vous êtes parti toute l´harmonie que j´ai dans mon âme disparaît. Je ne sais pas ce que je ferai le jour où je ne vous verrai plus car je sais qu´une partie de moi sera partie avec vous. Le paradis se trouve où vous êtes. Votre disciple qui vit par et pour vous ‫ود‬ ‫وي‬ ‫عمر‬
  8. 8. 7 « Lac Atalanta » Un air tiède au lac Les cigales chantent Le vent emporte leur chant
  9. 9. 8 « Expériences d´activités réalisés avec la main non dominante » Vendredi, le 7 mars 2014. Cher journal, Aujourd´hui j´ai commencé des activités différentes, physiques et intellectuelles pour utiliser le plus possible mon cerveau parce que j´ai quarante-trois ans et je crois que sa santé est une question de vie ou de mort, quand quelqu´un a un certain âge. D´abord, je me suis levée du pied droit parce que je me lève toujours de l´autre pied malgré les croyances populaires à propos de se lever du pied gauche. Je crois que tous les jours sont très intéressants et chacun apporte des opportunités pour apprendre à n´importe quel âge. Quand j´ai préparé mon petit déjeuner, j´ai choisi d´utiliser la main gauche pour presser les oranges pour avoir mon jus. Mais, je me suis souvenue quand j´étais une adolescente : il était très commun pour moi d´utiliser la main gauche pour réaliser différentes activités. Alors, presser les oranges n´était pas très différent. L’activité suivante que j´ai faite utilisant la main gauche était de me brosser les cheveux. Ça n´a pas été facile ! Je peux dire la même chose à propos de me brosser les dents en utilisant la main gauche. Quand la nuit est arrivée, j´étais très fatiguée d´essayer d´utiliser la main gauche, mais je me suis dit que le lendemain serait un nouveau jour pour exercer mon cerveau et pour créer plus de connexions entre les neurones.
  10. 10. 9 « L´ange » Et ça continuait de bouger Quelques minutes après, le volcan a exposé Et l´ange brûlant est né ! Il s´est envolé, il a observé le monde et il a pensé « Ah… Bien ! Ça me plaît ! » En même temps dans une cabane près du volcan, un petit garçon est né. Avec un feu bizarre dans les yeux, L´ange s´est rendu compte de sa présence Et immédiatement il l´a pris dans ses bras pour l´amener à la fin de l´univers.
  11. 11. 10 « Le futur ou le passé ? » Ça ne dure qu´un certain temps. Pour partir à l´étranger parce que c´est le moment de le faire. À ce moment-là, je me sentais terriblement nerveuse. Je n´avais pas une idée des futurs événements qui seraient déterminants pour le reste de ma vie. Les fées du destin tissaient une chemise que ne voyais pas. Je ne savais pas si elle serait une robe du soir ou une camisole de force.
  12. 12. 11 « El Caballo de Troya » Si vous pouviez voyager à travers le temps et l´espace quel destin vous choisiriez ? Vous préféreriez le passé ou le futur ? Vous voudriez rencontrer qui ? Qu´est-ce que vous lui demanderiez ? El Caballo de Troya est un ouvrage écrit par l´Espagnol J.J. Benítez où un projet ultra secret de la NASA a été découvert par un de ses participants qui a voyagé au temps de Jésus en Israël. L´introduction est une histoire complète sur l´obtention des parchemins qui avaient l´information du projet, la machine du temps, les personnages et les évènements du passé. J.J. Benítez nous dit que la NASA ne voulait pas que ce projet soit connu par le monde entier, à tel point que la NASA éliminerait les témoins et les évidences. Un médecin de la NASA de notre temps, deviendrait Jason, un négociant Grec qui marcherait aux côtés de Jésus. Il vérifierait les évènements historiques et sa condition quand il serait en train de souffrir. À mon avis, le passage le plus significatif est quand Jason a demandé à Jésus de lui parler de la fin des temps et Jésus a répondu « Comment vous pouvez répondre à tous ici d´où vous venez ? » Jason nous a donné une description de Jésus où nous pouvons voir qu´il n´avait pas l´image que les media nous ont donné. El Caballo de Troya est un livre de fiction mais il nous donne une autre perspective historique des évènements au temps de Jésus et il nous a laissé plus de questions que de réponses, non seulement de la vie de Jésus mais aussi d´éventuels projets secrets à cette échelle.
  13. 13. 12 « La solitude » On n´aurait pas pu imaginer autre chose. La maison était complètement vide à cause du départ de la famille. C´était donc, l´heure de la danse des fantômes. Tout à coup j´ai écouté une voix qui me parlait… C´est maintenant l´heure de l´obscurité et des ténèbres. Mais je me suis rendue compte que c’était ma conscience qui me parlait. Elle disait : « Bêta, tous sont déjà partis et ils t´ont laissée tout seule. Tu as oublié que le voyage était aujourd’hui ».
  14. 14. 13 « Sandra Cisneros : Une Mexicaine-Américaine au Mexique » Mardi dernier, le 29 avril 2014, j´ai été à la conversation littéraire de Sandra Cisneros, écrivaine Mexicaine-Américaine et auteur de The House on Mango Street, où elle a partagé les mémoires de sa vie aux États-Unis, spécialement quand elle était une étudiante à l´université d´Iowa. C´était le temps où elle a commencé à écrire ce livre. Elle a dit que l´art est comme un compostage que vous pouvez pétrir, placer sur le sol et faire pousser avec une belle plante. Elle fut déprimée puisqu´elle s´est sentie différente des autres étudiants ; ils n’avaient pas de maison ni de famille comme les siennes. C´était le temps où elle a compris qu´il valait mieux de rester silencieuse et elle préférait écrire ses sentiments à The House on Mango Street. Ce qui a capté mon attention a été quand elle a demandé quelqu´un pour l´aider à lire son livre en espagnol puisqu´elle nous a dit qu´elle ne connait pas ses ouvrages en espagnol. « Je parle seulement l´espagnol chez-moi ! » elle a affirmé. « Et je remercie Elena Poniatowska d´avoir traduit The House on Mango Street à l´espagnol ». J’ai pensé à la dichotomie bilinguisme-identité : est-ce qu´il est possible d´avoir une double identité puisqu´on parle deux ou plus de langues ? La langue est le reflet de notre perception du monde, nous l´utilisons à partir de notre expérience dans le monde ; par conséquent nous ne pouvons pas exprimer ce que nous ne connaissons pas. Je crois que c´est le problème principal de la traduction. J´ai entendu dire que les traductions sont comme des radiographies ou comme des jumeaux selon les mots de Sandra. Ses livres en anglais sont le point de vue d´une femme Mexicaine-Américaine tandis que ses livres en espagnol réfléchissent son point de vue à travers une écrivaine Mexicaine, comme Poniatowska.
  15. 15. 14 « Une décision importante dans ma vie » Dans la vie il y a beaucoup de moments où l´on a besoin de décider de prendre une option ou une autre, et cette décision prise, le cours de la rivière personnelle change totalement. À mon avis, j´ai eu beaucoup de moments pour choisir des options qui ont changé ma vie. Je voudrais parler d´un de ces moments déterminants. C´était quand j´étais jeune, célibataire et que j´avais fini de faire un stage pour travailler comme interprète ou traductrice. Il y avait une situation économique très difficile au Mexique au milieu de la décennie 1990. Le même samedi de la fin janvier 1994 j´ai perdu mes deux emplois : chez Comercial Mexicana et l´autre comme professeur d´anglais. Alors, j´avais fait des économies pour aller en Angleterre mais à cause de la dévaluation, mon argent avait perdu sa valeur et j´ai perdu l´intention d´y faire mes études. Voilà ma décision : j´ai utilisé l´argent pour aller aux États-Unis et mon intention était de faire des économies, de faire un stage d´anglais et de pratiquer la langue anglaise avec des locuteurs natifs. D´abord, j´ai obtenu une bonne quantité d´argent puisque j´ai commencé à travailler au restaurant de repas rapide « Wendy´s » pendant les week-ends et pendant la semaine je travaillais dans une usine d´enceintes. Cependant, je ne m´attendais pas à rencontrer le père de mon fils. C´est la raison pour laquelle j´ai habité aux États-Unis pendant onze ans et demi. Je ne me repens pas de ma décision parce que, si je n´avais pas pris la décision d´aller aux États-Unis, je n´aurais pas eu mon fils. C´est la personne la plus importante dans ma vie. L´autre résultat très important a été ma pratique avec les Américains : j´ai un bon accent américain et c´est la raison qui m´a emmenée à prendre l´autre décision très importante de ma vie : étudier la licence d´enseignement de la langue anglaise à l´UNAM FES Acatlán et travailler comme professeur d´anglais à la meilleure université.
  16. 16. 15 Évaluation de l´atelier d´écriture À mon avis l´atelier d´écriture est un outil utile pour améliorer mon niveau de langue française, c´est- à-dire la production écrite et la production orale et pour connaitre plus de la culture française. J´aime l´atelier puisque je crois que le français est une langue très belle et élégante. De mes attentes j´ai accompli mes objectifs d´écriture individuelle, mais je n´ai pas accompli les objectifs d´écriture collective. J´ai connu plus de vocabulaire et je maitrise mieux la compréhension orale. Finalement je crois que le projet collectif est une grande idée mais je voudrais participer d´une autre manière, par exemple : chaque étudiant (e) apporte un paragraphe différent chaque semaine.

×