Engis

1 668 vues

Publié le

Projet Eoliennes Engis Lampiris

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 668
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
553
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Engis

  1. 1. ! ! ! ! ! 5 43 2 1 Projet de parc éolien d'Engis : Localisation du projet sur fond IGN au 1/10.000 ème Commune d'Engis 0 100 200 300 40050 Mètres O Légende Echelle : Date : Septembre 2014 Localisation du projet sur fond IGN au 1/10.000 ème Eolienne projetée! 1 cm = 100 mètres Commune de Nandrin Commune de Neupré
  2. 2. CSD Ingénieurs Conseils s.a. Namur Office Park Avenue des Dessus-de-Lives, 2 B-5101 Namur t +32.81.43.40.76 f +32.81.43.47.92 e namur@csdingenieurs.be www.csd.ch PROJET DE PARC ÉOLIEN À ENGIS (LA COSTERIE) DEMANDEUR DU PERMIS : LAMPIRIS SA ETUDE D'INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT RÉSUMÉ NON TECHNIQUE Namur, 15 septembre 2014 NA00930
  3. 3. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 I TABLE DES MATIÈRES 1. GÉNÉRALITÉS........................................................................................................1 1.1 Renseignements administratifs ..................................................................................................1 1.2 Demandeur du permis...............................................................................................................1 1.3 Auteur de l’étude d’incidences ..................................................................................................2 1.4 Procédure..................................................................................................................................2 2. SITUATION DE FAIT ET PLANOLOGIQUE DU SITE D’ÉTUDE...............................3 3. DESCRIPTION DU PROJET.....................................................................................4 3.1 Introduction ..............................................................................................................................4 3.2 Réunion d’information et projet soumis à étude d’incidences....................................................4 3.3 Description détaillée du projet...................................................................................................5 3.4 Description du site après exploitation ......................................................................................10 4. EVALUATION ENVIRONNEMENTALE DU PROJET .............................................10 4.1 Sol, sous-sol, eaux souterraines et de surface ..........................................................................10 4.2 Energie et climat .....................................................................................................................11 4.3 Milieu biologique ....................................................................................................................13 4.4 Paysage et patrimoine .............................................................................................................14 4.5 Infrastructures et équipements publics ....................................................................................19 4.6 Environnement sonore et vibrations ........................................................................................20 4.7 Milieu humain et contexte socio-économique..........................................................................21 4.8 Santé et sécurité......................................................................................................................21 5. EXAMEN DES ALTERNATIVES POUVANT RAISONNABLEMENT ÊTRE ENVISAGÉES PAR LE DEMANDEUR ...................................................................23 5.1 Alternatives de localisation ......................................................................................................23 5.2 Alternatives de configuration...................................................................................................23 5.3 Alternatives techniques ...........................................................................................................24 6. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS .........................................................25 6.1 Conclusions de l’auteur d’étude ..............................................................................................25 6.2 Recommandations de l’auteur d’étude ....................................................................................27
  4. 4. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 II
  5. 5. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 1 1. GÉNÉRALITÉS 1.1 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Objet de l’étude : Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) Type de procédure : Demande de permis unique de classe 1 Commune(s) concernée(s) : Engis, Neupré, Nandrin, Flémalle et Anthisnes Promoteur du projet : Lampiris sa Auteur agréé de l’étude : CSD Ingénieurs Conseils s.a. Agrément(s) concerné(s) : 4 Processus industriels relatifs à l’Energie Autorité compétente : Direction Générale Opérationnelle Agriculture, Ressources Naturelles et Environnement (DGO3) Département Permis et Autorisations (DPA) Direction de Liège (Fonctionnaire technique) Direction Générale Opérationnelle Aménagement du Territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) Direction extérieure de Liège (Fonctionnaire délégué) Lieu et date de la réunion de Consultation du public : Le 24 juin 2014, au Centre Culturel d’Engis à Hermalle-sous-Huy Rubriques concernées du permis d’environnement : 40.10.01.04.03 : parc d’éoliennes dont la puissance totale est égale ou supérieure à 3 MW électrique 40.10.01.01.02 : Transformateur statique d’une puissance nominale égale ou supérieure à 1 500 kVA 1.2 DEMANDEUR DU PERMIS Dénomination Lampiris sa Siège d’exploitation Rue Saint-Laurent 54, 4000 Liège Responsable du projet Frédérique Fossoul Tél. Fax E-mail Internet 04/340.62.73 / frederique.fossoul@lampiris.be www.lampiris.be La demande de permis unique est introduite par la société anonyme Lampiris sa, société indépendante belge créée en 2003. Lampiris est fournisseur d’électricité et de gaz naturel sur l’ensemble du territoire belge. Dans ce créneau, Lampiris se positionne comme un fournisseur d’électricité 100 % verte. La société, dont le siège social est situé à Liège, emploie actuellement environ 250 personnes hors call- centers. Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, elle propose ses produits à l’ensemble des consommateurs belges, ainsi qu’en France depuis peu. En 2013, elle a fourni près de 5% de la consommation belge en électricité. Lampiris est aussi ‘responsable d’équilibre’ (ARP) pour l’ensemble de son portefeuille de consommateurs et producteurs. Ci-dessous, les volumes vendus par Lampiris en Belgique lors des dernières années.
  6. 6. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 2 Tableau 1 : Volumes vendus par Lampiris en Belgique. Année Volumes traités en électricité Volumes traités en gaz 2009 750.000.000 KWh 1.250.000.000 KWh 2010 925.000.000 KWh 2.600.000.000 KWh 2011 1.400.000.000 KWh 3.770.000.000 KWh 2012 2.600.000.000 KWh 6.700.000.000 KWh 2013 3.800.000.000 KWh 9.600.000.000 KWh Lampiris achète l’électricité auprès de plus de 1 400 producteurs indépendants d’énergie éolienne, hydroélectrique, photovoltaïque ou provenant de la biomasse, de cogénérations ou de valorisation énergétique des déchets, le complément étant acheté sur le marché de l’énergie. Le parc de production contracté par Lampiris sa génère annuellement un peu plus d’1 TWh d’électricité de sources renouvelables. Vu la forte croissance de sa clientèle, Lampiris souhaite également développer son propre parc de production d’énergie et est propriétaire d’une éolienne à Couvin depuis décembre 2011. Lampiris exploite également depuis mars 2014 la centrale hydroélectrique du barrage de la Plate Taille (140 MW) sur les lacs de l’Eau d’Heure. Divers autres projets de production et de gestion de la flexibilité sont en cours de développement. Au niveau éolien notamment, outre le projet d’Engis (La Costerie), Lampiris étudie la possibilité d’extension du parc éolien Couvin et développe un projet dans la région de Francorchamps. 1.3 AUTEUR DE L’ÉTUDE D’INCIDENCES Le demandeur a notifié aux autorités pour la réalisation de l’étude d’incidences sur l’environnement le bureau CSD Ingénieurs Conseils s.a., agréé par le Service Public de Wallonie (SPW) comme auteur d’études d’incidences sur l’environnement relatives à l’ensemble des catégories de projet et auteur d’études acoustiques. CSD Ingénieurs Conseils représente en Belgique le groupe européen de conseil et d’ingénierie de l’environnement CSD. Il intervient sur les principales problématiques en relation avec l’environnement : urbanisme et aménagement du territoire, impacts et risques industriels, risques naturels, sols pollués, déchets, écologie, construction durable, énergie, mobilité, etc. 1.4 PROCÉDURE Les parcs éoliens constituent des établissements classés au sens de l’arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 arrêtant la liste des projets soumis à étude d’incidences et des installations classées (rubrique 40.10.01.04. ‘Eoliennes ou parc d’éoliennes’). Lorsque la puissance totale projetée est égale ou supérieure à 3 MW électrique, ces installations sont reprises en classe 1. Dans ce cas, une étude d'incidences sur l'environnement doit être réalisée pour tout projet de création d’un nouveau parc éolien. L’étude d’incidences doit être réalisée préalablement au dépôt de la demande de permis unique par un auteur d’étude agréé par le Service public de Wallonie pour la catégorie de projet concernée. Dans le cas d’un parc éolien, il s’agit de la catégorie nN4 ‘Processus industriels relatifs à l’énergie’. Le code de l’environnement prévoit également l’organisation, par le demandeur, d’une réunion d’information du public préalablement au dépôt de la demande de permis unique. Après dépôt de la demande de permis auprès de l’administration d’une des communes sur le territoire desquelles s’étend le projet, l’instruction et la décision relatives à cette demande se déroulent selon les modalités définies dans le décret du 11 mars 1999 relatif au permis d’environnement et ses arrêtés d’application.
  7. 7. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 3 Etant donné que l’implantation et l’exploitation d’un parc éolien raccordé au réseau de transport ou de distribution d'électricité sont considérées, en tant que liées à la production d’électricité, comme des ‘actes et travaux d’utilité publique’ au sens de l’article 127 du CWATUPE, l’autorité compétente pour statuer sur la demande de permis unique est constituée conjointement par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué des Directions extérieures concernées. La procédure décisive est limitée à maximum 140 jours à dater de la déclaration de complétude du dossier de demande. La procédure comporte notamment une enquête publique de 30 jours dans les communes concernées par le projet. 2. SITUATION DE FAIT ET PLANOLOGIQUE DU SITE D’ÉTUDE Le projet s’implante sur la commune d’Engis, entre la route du Condroz (N63) et le château-ferme de Halledet. Le projet est entouré par les villages de Ehein, Saint-Séverin et Aux Houx. Les parcelles concernées par l’implantation des éoliennes sont occupées par l’activité agricole. Un bâtiment d’élevage de poulets et ses annexes se situent à proximité de l’emplacement prévu pour l’éolienne 2. Voir CARTE nN1b : Vue aérienne du site Toutes les éoliennes seront implantées sur des parcelles situées en zone agricole au plan de secteur. Dans un rayon de 1 km autour des éoliennes projetées, les autres affectations rencontrées du plan de secteur sont les ‘zones d’habitat à caractère rural’ pour Ehein et Les Houssales, les ‘zones forestières’ pour le bois de Halledet, le bois des Haies des Moges et deux autres petits bois, une ‘zone de parc’ et deux ‘zones de plans d’eau’ qui entourent le château-ferme de Halledet, ainsi que deux ‘zones d’espaces verts’ et deux ‘zones de plans d’eau’ à Ehein, dont les étangs de la Pêcherie de Neuville (Haies des Moges). Voir CARTE nN2 : Plan de secteur L’article 35 du CWATUPE stipule que «la zone agricole est destinée à l’agriculture au sens général du terme. Elle contribue au maintien ou à la formation du paysage. Elle ne peut comporter que les constructions indispensables à l’exploitation et le logement des exploitants […] ». L’article 127 §3 de ce même Code précise cependant que pour des actes et travaux d’utilité publique, le permis peut être accordé en s’écartant du plan de secteur, à condition notamment que ceux-ci «soit respectent, soit structurent, soit recomposent les lignes de force du paysage». La production d'électricité verte à partir de l'énergie éolienne peut, de manière générale, être considérée comme une activité d'utilité publique ou d'intérêt général, au sens du CWATUPE, à condition que les éoliennes soient raccordées aux réseaux de transport ou de distribution d'électricité. A ce titre, elles peuvent être implantées en zone agricole par dérogation à l’affectation prévue au plan de secteur. Il appartiendra au Fonctionnaire délégué d’apprécier dans le cadre de l’examen de la demande de permis si les conditions permettant l’octroi de cette dérogation sont remplies.
  8. 8. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 4 3. DESCRIPTION DU PROJET 3.1 INTRODUCTION Ce nouveau projet vise l’implantation et l’exploitation d’un parc de cinq éoliennes sur le territoire de la commune d’Engis. La configuration étudiée se caractérise par deux courtes lignes (de trois et deux éoliennes), relativement parallèles, qui s’implantent entre la route du Condroz (N63) et le château-ferme de Halledet. Voir CARTE nN1a : Localisation du projet Les éoliennes projetées ont une hauteur maximale de 150 m en bout de pale et développent une puissance nominale unitaire comprise entre 2 et 2,35 MW. La puissance installée du parc sera donc comprise entre 10 et maximum 11,75 MW. Le modèle précis qui serait installé en cas d’octroi du permis n’ayant pas encore été défini précisément par le demandeur au stade actuel du projet, l’étude d’incidences envisage différents modèles caractéristiques de cette gamme de puissance. Outre l’implantation et l’exploitation des éoliennes proprement dites, le projet porte également sur les travaux connexes suivants : • aménagement d’une aire de montage permanente au pied de chaque éolienne ; • aménagement de nouveaux chemins d’accès en domaine privé reliant les aires de montage des éoliennes aux voiries existantes ; • renforcement de l’assiette de certains chemins existants, publics et privés ; • construction d’une cabine de tête à proximité de l’éolienne 2 ; • pose de câbles électriques souterrains moyenne tension (15 kV) entre les éoliennes et la cabine de tête ; • pose d’un câble électrique souterrain moyenne tension (15,4 kV) entre la cabine de tête et le poste de raccordement de Rimière (Neupré). La pose de câbles entre la cabine de tête et le poste de raccordement de Rimière ne fait pas partie de la demande de permis unique introduite par Lampiris, mais fera ultérieurement l’objet d’une demande de permission de voirie, au sens de l’arrêté royal du 26 novembre 1973, par Tecteo/RESA, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité ou son mandataire. Ces travaux de raccordement électrique sont néanmoins étudiés de manière détaillée dans la présente étude. 3.2 RÉUNION D’INFORMATION ET PROJET SOUMIS À ÉTUDE D’INCIDENCES La réunion d’information préalable du public, telle que prévue par le Code de l’environnement, s’est déroulée le 24 juin 2013 au Centre Culturel d’Engis à Hermalle-sous-Huy (commune d’Engis). Conformément à la réglementation, un procès-verbal a été établi par l’administration communale d’Engis. Selon la liste de présence établie lors de cet événement, outre les représentants de la commune, du promoteur et du bureau d’étude, 72 personnes ont assisté à cette réunion. Par ailleurs, dans les 15 jours à dater de cette réunion d’information, 113 courriers individuels dont l’un incluant une pétition de 117 signatures ont été transmis au Collège de la Commune d’Engis. Une réponse aux demandes formulées dans le cadre de cette information préalable (réunion et courriers) est apportée dans le rapport final de la présente étude d’incidences. L’avant-projet présenté lors de la réunion d’information préalable du public a été optimisé par la suppression de l’éolienne 6 et le léger déplacement des éoliennes 1 et 4. Ces modifications ont eu pour
  9. 9. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 5 objectif de réduire les incidences (acoustiques, d’ombrage et paysagères) pour les riverains proches du projet. Le projet analysé dans la présente étude tient compte de ces modifications. Voir CARTE nN4b : Carte des contraintes (échelle locale) 3.3 DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU PROJET Les cartes nN1a et 1b permettent de situer les points d’implantation des éoliennes sur le terrain. Voir CARTE nN1a : Localisation du projet Voir CARTE nN1b : Vue aérienne du site Les distances des éoliennes projetées aux zones d’habitat et aux habitations isolées les plus proches sont indiquées et illustrées respectivement dans le tableau et à la figure ci-dessous. Les cinq éoliennes projetées sont situées à plus de 600 m des zones d’habitat et à plus de 500 m des habitations isolées, à l’exception de l’éolienne 1 qui est prévue à 450 m de la ferme de la Costerie. Trois habitations isolées se situent à moins de 600 m du projet : la ferme de la Costerie, une habitation au Tronleu et le château-ferme de Halledet. Figure 1 : Localisation des zones d’habitat et des habitations isolées dans un rayon de 1 km.
  10. 10. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 6 Tableau 7 : Distances des éoliennes aux zones d’habitat et aux habitations isolées (rayon : 1 km). Distance par rapport à l'éolienne la plus proche[1] Zones d’habitat au plan de secteur Ehein Limite de la zone d’habitat à caractère rural Maison existante la plus proche (chaussée de Marche N677) Les Houssales (hameau de St-Séverin) Limite de la zone d’habitat à caractère rural Maison existante la plus proche (rue El Rouwe) 610 m de l’éolienne 4 625 m de l’éolienne 4 820 m de l’éolienne 3 820 m de l’éolienne 3 Habitations isolées en dehors des zones d’habitat 1. Ferme de La Costerie 2. Habitations isolées du Tronleu à Ehein 3. Château-ferme de Halledet à Clermont-sous-Huy 4. Ferme sur la route du Condroz (N63) 5. Habitations isolées sur la route du Condroz (N63) 450 m de l’éolienne 1 545 m de l’éolienne 1 500 m de l’éolienne 2 600 m de l’éolienne 4 870 m de l’éolienne 5 3.3.1 Modèles envisagés Les éoliennes en projet sont des éoliennes à axe horizontal d'une puissance unitaire de minimum 2 et de maximum 2,35 MW. Actuellement, la préférence du promoteur se porte sur les éoliennes de marque Enercon et Senvion (anciennement REpower). Leurs caractéristiques morphologiques et techniques sont développées dans le tableau et les paragraphes suivants. Tableau 2 : Caractéristiques techniques des éoliennes considérées dans l’étude d’incidences (source : constructeurs). Caractéristiques Senvion Senvion Enercon MM100 MM92 E-92 Caractéristiques générales Puissance nominale 2 000 kW 2 050 kW 2 350 kW Hauteur totale 150 m 146 m 149,5 m Tour Hauteur 100 m 100 m 104 m Matériau Mât tubulaire en acier Mât en béton et acier Couleur Gris clair (RAL 7035 ou équivalent) Rotor Diamètre 100 m 92 m 92 m Longueur de pale 48,9 m 45,2 m 43,8 m Surface balayée 7 854 m² 6 720 m² 6 648 m² Matériau Fibres de verre résine époxy/polyester Freinage, arrêt Mise en drapeau des pales, frein mécanique du rotor, système de blocage du rotor Fondation Forme En fonction de la nature du sol (circulaire, octogonal, cruciforme,…) Dimensions horizontales (max.) 18 m x 18 m Dimensions verticales (max.) 2,5 à 3,0 m [1] Distances par rapport au centre du mât des éoliennes. Précision +/- 10 m.
  11. 11. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 7 3.3.2 Fonctionnement des éoliennes Le fonctionnement de l’éolienne est entièrement automatisé et commandé par le système SCADA. L’éolienne commence à produire de l’électricité lorsque la vitesse de vent (moyenne sur 10 minutes) dépasse la vitesse de démarrage, c-à-d. entre 2,5 à 4 m/s selon le type d’éolienne1 . En dessous de cette vitesse minimale, l’exploitation de l’éolienne n’est pas pertinente sur le plan économique (production très faible) et le rotor est soit maintenu à l’arrêt, soit mis en rotation lente (environ 3 tours par minute) sans production d'énergie par une orientation adéquate des pales. En régime de production, les conditions de vent sont relevées en permanence et la vitesse de rotation, l'excitation du générateur et sa puissance sont optimisées. La vitesse de rotation de l'éolienne est alors comprise entre 5 et 16,6 tours par minute2 . Le régime de rotation et la puissance produite augmentent avec la vitesse du vent, jusqu’à ce que la machine atteigne sa puissance nominale à une vitesse de vent de l’ordre de 11 à 13 m/s selon le type d’éolienne. Au-delà de cette vitesse de vent, la vitesse de rotation et la puissance produite sont maintenues à leur valeur nominale grâce au réglage de l'angle des pales qui optimise la prise au vent. Lorsque le vent devient trop important (moyenne sur 10 minutes supérieure à environ 22 m/s ou pointes supérieures à environ 28 m/s), l'éolienne se met en sécurité : les pales sont orientées de manière à maintenir une rotation lente et l'éolienne est déconnectée du réseau. Si la vitesse moyenne du vent sur une période consécutive de 10 minutes tombe à nouveau en-dessous de la vitesse de décrochage (environ 22 à 28 m/s), l'éolienne repart normalement. 3.3.3 Balisage Dans les zones et couloirs aériens utilisés pour l’aviation civile ou militaire, les éoliennes doivent être balisées pour des raisons de sécurité. Sur le territoire belge, la circulaire ministérielle GDF-03 définit les prescriptions en matière de balisage requis des éoliennes. En raison de la localisation du parc en zone de catégorie A (proximité de l’aéroport de Bierset), les éoliennes devront être balisées, de jour et de nuit, selon les prescriptions de la circulaire. Figure 2 : Balisage requis en catégorie A et B par la circulaire GDF-03, en situation diurne (à gauche) et en situation nocturne (à droite) (source : SPF Mobilité et Transport, 2006). Parmi les possibilités autorisées par la circulaire pour la zone et la hauteur d’éoliennes concernées, le promoteur envisage le balisage suivant : • Balisage de jour : feux d’obstacles blanc à éclats de moyenne intensité (20.000 cd) sur la nacelle + bande rouge de 3 m de large à mi-hauteur de la tour. 1 Les vitesses de démarrage caractéristiques de chaque éolienne sont indiquées au tableau repris au point 3.3.2.1. 2 Les plages de fonctionnement sont caractéristiques de chaque modèle et sont indiquées au tableau repris au point 3.3.2.1.
  12. 12. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 8 • Balisage de nuit : feux ‘W rouge’ ou feux d’obstacles rouge à éclats de moyenne intensité (2.000 cd) sur la nacelle + feux d’obstacles rouge continus de basse intensité (10 cd) à 40 m de hauteur sur la tour. 3.3.4 Aires de montage (aires de grutage) Une surface empierrée d’environ 13 ares est aménagée au pied de chaque éolienne pour offrir aux grues une surface d’appui propre, plane et suffisamment résistante. Le sol agricole en place est remplacé sur une profondeur d’environ 40 cm par un empierrement posé sur un géotextile. Une zone d’environ 150 m de diamètre doit être exempte de tout obstacle autour du pied de l’éolienne. Cette zone sert notamment au stockage et au pré-montage des pièces de l’éolienne. 3.3.5 Chemins d’accès L’accès au site éolien se fera directement au départ de la N677 (chaussée de Marche) par la rue du Bida et la rue de Halledet. Ensuite, l’accès aux éoliennes 1 et 2 se fera par leur chemin d’accès à créer en domaine privé. L’éolienne 3 sera accessible par le chemin vicinal nN11 à renforcer. Quant aux éoliennes 4 et 5, leur accès depuis la rue de Halledet s’effectuera en domaine privé via un chemin à réaménager et un chemin d’accès à créer. Un chemin d’accès à chaque éolienne doit être maintenu durant toute la durée d’exploitation du parc pour faciliter les opérations de maintenance. En phase d’exploitation, la largeur des chemins doit permettre le passage de camions ordinaires et des convois exceptionnels. Au total, les aménagements permanents prévus en domaine privé sont les suivants : • Création de 4 nouveaux chemins d’accès sur des parcelles privées, d’une largeur de 4,5 m et sur une longueur totale d’environ 1,1 km ; • Renforcement de l’assiette existante d’un chemin existant en domaine privé sur une largeur de 4,50 m et sur une longueur totale de 260 m. Les aménagements permanents prévus en domaine public sont les suivants : • Renforcement de l’assiette existante (largeur de 3 m) d’un chemin public existant (chemin vicinal nN11) sur une longueur totale de 360 m ; • Renforcement de l’assiette existante (largeur de 3,75 à 4,5 m) de deux voiries publiques existantes (rue de Halledet et rue du Bida) sur une longueur totale de 1,9 km. La création des nouveaux chemins et le réaménagement du chemin privé et d’un chemin public (chemin vicinal nN11) se fait par une substitution du sol sur une profondeur d’environ 35 cm par un empierrement posé sur un géotextile. En ce qui concerne le renforcement de l’assiette existante des deux autres voiries publiques (rue de Halledet et rue du Bida), le promoteur prévoit la réfection du revêtement asphalté et éventuellement le renforcement de la fondation si nécessaire. Outre ces aménagement permanents, des aménagements sont à réaliser de manière temporaire pour garantir l’accès au site durant le chantier. Les aménagements temporaires prévus en domaine public sont les suivants : • Pose temporaire de plaques métalliques dans l’accotement verdurisé du chemin vicinal nN11, de la rue de Halledet et de la rue du Bida, lorsque la largeur de ces voiries est insuffisante. Les aménagements temporaires qui sont prévus en domaine privé sont les suivants : • Aménagement temporaire d’aires de manœuvre au niveau des carrefours et virages serrés. Voir CARTE nN3a : Chemins d’accès et raccordement interne
  13. 13. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 9 3.3.6 Raccordement électrique Raccordement électrique interne Le courant électrique moyenne tension (15 kV) produit par les éoliennes sera acheminé par des câbles électriques souterrains jusqu’à la cabine de tête qui sera construite à côté de l’éolienne nN2. Globalement, le câblage sera placé dans l’emprise ou l’accotement des chemins d’accès aux éoliennes. Seul un petit tronçon traversera une parcelle agricole sur environ 60 m, en cross-country, entre la cabine de tête et la rue de Halledet. Au total, le raccordement électrique interne nécessitera l’ouverture d’environ 2,3 km de tranchées. Voir CARTE nN3a : Chemins d’accès et raccordement interne Raccordement électrique externe Depuis la cabine de tête prévue à proximité de l’éolienne nN2, des câbles souterrains achemineront la production des 5 éoliennes jusqu’au poste de Rimière (Neupré), géré par Tecteo/RESA. Cet acheminement se réalisera à moyenne tension (15,4 kV). Au poste de Rimière, la production du parc sera injectée dans le réseau de distribution ou, lorsque la consommation locale sera insuffisante, dans le réseau de transport. Tecteo/RESA a garanti la capacité du poste de Rimière à accueillir la production du parc pour une puissance de 18 000 kW. Voir CARTE nN3b : Accès chantier et raccordement externe 3.3.7 Charroi En raison de leurs dimensions importantes, le transport des éléments des éoliennes (sections de la tour, nacelle avec génératrice, pales, anneaux de fondation) nécessite des convois routiers exceptionnels, soit des camions d'environ 50 m de long et 4 m de large. Au stade actuel du projet, le demandeur envisage l’itinéraire suivant pour l’accès des camions exceptionnels au site éolien : • Depuis l’autoroute E42, le convoi exceptionnel empruntera l’A604 jusqu’à la Meuse, qu’il traversera et longera pour rejoindre la route N63 au niveau d’Ougrée ; • Il suivra la route N63 jusqu’au rond-point avec la chaussée de Marche (N677) ; • Après environ 1,2 km sur la chaussée de Marche (N677), le convoi bifurquera sur la rue du Bida ; • Ensuite, il rejoindra la rue de Halledet, puis les différents chemins d’accès aux éoliennes. Voir CARTE nN3b : Accès chantier et raccordement externe Le reste du charroi, utilisé principalement pour l’acheminement des matériaux d’empierrement, du béton, du sable et des barres d’armatures ainsi que pour l’évacuation des terres de déblai excédentaires, concerne des camions ordinaires (capacité d’environ 25 m³). Leur accès au chantier dépendra respectivement de la localisation du siège de l’entreprise désignée (et/ou de ses dépôts de matériaux) et du lieu de valorisation et/ou de dépôt des déblais. Au stade actuel du projet, il peut raisonnablement être considéré que ce charroi utilisera la route N63 puis la chaussée de Marche (N677), qu’il continuera pour rejoindre la rue du Bida, puis la rue de Halledet. Il est donc à prévoir que les entités de Ehein et Neuville- en-Condroz soient en partie traversées par ce charroi.
  14. 14. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 10 3.3.8 Durée totale du chantier et heures de travail Le démarrage du chantier de construction est prévu par le demandeur fin 2015 au plus tôt. En effet, c’est seulement après obtention du permis unique, attendue par le demandeur pour courant 2015, que celui-ci pourra lancer un appel d’offres auprès de différents fournisseurs d’éoliennes et d’entreprises générales. Un délai de l’ordre de 12 à 18 mois doit aujourd’hui être compté pour la fourniture des éoliennes. La durée totale prévisible du chantier est d'environ 45 semaines, soit environ un an, compte tenu du fait que les travaux de génie civil seront au ralenti pendant la période hivernale. Le chantier sera en activité du lundi au vendredi de 7 h à 18 h. Lorsque les conditions météorologiques le permettent et en fonction des impératifs du chantier (travaux de bétonnage, etc.), les plages horaires pourront être élargies et la réalisation de certains travaux le samedi est possible. Durant la phase de chantier, une dizaine de travailleurs au total sont prévus sur le site. 3.4 DESCRIPTION DU SITE APRÈS EXPLOITATION La durée de vie d'une éolienne de génération actuelle est estimée à 20 ans. Le permis unique (permis d’environnement et permis d’urbanisme) est sollicité par le demandeur pour la durée maximale prévue par la règlementation, à savoir une durée de 20 ans. Comme le prévoit la réglementation, une fiche du constructeur indiquant le pourcentage massique des différents matériaux composant l’éolienne (époxy, fibre de verre, béton, acier, métaux nobles, huiles, plastique,...) et une estimation du coût de démantèlement doit figurer dans la demande de permis unique. A ce jour, plusieurs constructeurs ont fourni ces données techniques qui sont reprises en annexe de l’étude d’incidences. Actuellement, les autorités wallonnes exigent une garantie bancaire de 80 000 EUR par éolienne dans les permis délivrés. Il est à noter que si la durée de vie des installations permet la poursuite de l’exploitation au bout de la période d’autorisation initiale (20 ans), l’exploitant du parc a la possibilité de demander un renouvellement du permis. Cette demande devra s’effectuer selon la réglementation en vigueur à ce moment, ce qui impliquera probablement la réalisation d’une nouvelle étude d’incidences sur l’environnement. 4. EVALUATION ENVIRONNEMENTALE DU PROJET 4.1 SOL, SOUS-SOL, EAUX SOUTERRAINES ET DE SURFACE Les éoliennes du projet sont situées dans le Condroz. Cette région se caractérise par un relief vallonné où se distinguent des tiges (ou crêtes), composées essentiellement de formations gréseuses ou psammitiques du Dévonien, et des chavées (ou dépressions), formées de roches carbonifères calcaires (Givetien). L’ensemble des terrains sont recouverts par un dépôt limoneux quaternaire d’épaisseur variable. L’impact du projet sur le sol, le sous-sol et les eaux souterraines se limite principalement aux terres de déblai qui seront générées par les travaux de construction et, dans une moindre mesure, à la consommation d’espace agricole. Moyennant le respect de certaines recommandations simples, la construction et l’exploitation du parc éolien n’engendrent pas de risques significatifs d’érosion et/ou de compaction du sol, ni de pollution du sol et/ou des eaux ou encore de modification du régime d’alimentation et d’écoulement des eaux.
  15. 15. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 11 Mouvement de terres La construction d’un parc éolien génère un volume relativement important de terres de déblai. Environ 64 % des terres de déblai pourront donc être réutilisés sur le chantier (recouvrement des fondations, comblement des tranchées, remise en état des aires de manœuvre) ou être étalés sur les terrains agricoles proches. Le surplus, soit environ 6.060 m3 , devra être mis en CET de classe 3 ou valorisé dans des travaux de remblayage sur d’autres chantiers dûment autorisés au moment de la réalisation des travaux, dans le respect des dispositions du décret du 27 juin 1996 relatif aux déchets et de l’arrêté du 14 juin 2001 favorisant la valorisation de certains déchets. L’évacuation de ces déblais du chantier nécessite environ 243 camions d’une capacité de 25 m3 . Pour limiter les distances de transport, il appartiendra au demandeur ou à l’entrepreneur mandaté par celui-ci de trouver des exutoires appropriés proches du chantier. Emprises sur les terres agricoles L’emprise du projet sur le sol se limite aux aires de montage (13 ares au pied de chaque éolienne), aux mâts (maximum 60 m² par éolienne), à la cabine de tête du parc (sur une aire de montage dans ce cas-ci) et à la surface occupée par les nouveaux chemins d’accès à créer et l’élargissement permanent d’un chemin existant privé. Le projet implique ainsi une emprise totale de l’ordre de 1,2 ha sur des sols sablo- limoneux de relativement bonne valeur agricole. Stabilité des constructions Le site du projet n’est pas soumis à des risques naturels ou des contraintes géotechniques majeures incompatibles avec la construction d’éoliennes à cet endroit. Aucune investigation géotechnique préalable à la demande de permis unique ne doit être effectuée. Cela ne dispense pas de la réalisation d’une étude géotechnique détaillée ciblée sur les points d’implantation des éoliennes dès obtention du permis unique, ceci afin de déterminer le dimensionnement des fondations. Pour ce projet, le dimensionnement des fondations devra tenir compte du caractère sismique de la zone, sans que ce caractère sismique soit rédhibitoire pour l’implantation d’éoliennes. 4.2 ENERGIE ET CLIMAT 4.2.1 Gisement éolien du site et production électrique attendue Le bureau d’étude 3E a été mandaté pour la réalisation d’une étude de vent spécifique au projet. Les résultats du calcul de production sont résumés dans le tableau suivant. La production des cinq éoliennes en projet sera réduite par les programmes de bridage et modules d’arrêt à mettre en œuvre sur certaines éoliennes afin de réduire les incidences du projet en termes acoustique et chiroptérologique, selon les normes en vigueur et le modèle d’éolienne implanté. Les pertes de production liées, d’une part, au bridage acoustique des éoliennes pour respecter les valeurs limites des conditions sectorielles (AGW du 13.02.2014) et, d’autre part, au module d’arrêt des éoliennes 4 et 5 pour limiter l’impact du projet sur la chiroptérofaune varient entre 1,8 et 7,6 % selon le modèle d’éolienne.
  16. 16. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 12 Tableau 3 : Production électrique prévisible du parc, selon le type d’éolienne considéré (source : 3 E, rapport du 21/08/2014). Dénomination Senvion MM100 Senvion MM92 Enercon E-92 Hauteur nacelle [m] 100 100 104 Diamètre rotor [m] 100 92 92 Puissance nominale [MW] 2,0 2,05 2,35 Nombre d’éoliennes [ ] 5 5 5 Production annuelle brute [MWh/an] 27.331 25.105 26.623 Effet de parc [%] 6,5 6,2 6,0 Incapacité et perte électrique [%] 5,9 5,9 5,9 Pertes combinées bridage acoustique selon conditions sectorielles et module d’arrêt chiro sur éol. 4 et 5 [%] 2,2 1,8 7,6 Production annuelle nette avec bridages acoustique (conditions sectorielles) et chiroptérologique (éol. 4 et 5) (P50) [MWh/an] 23.511 21.764 21.784 Production annuelle nette par éolienne avec bridages acoustique (conditions sectorielles) et chiroptérologique (éol. 4 et 5) (P50) [MWh/an] 4.702 4.353 4.357 Sur base des résultats de l’étude de vent, il peut être considéré que le site d’Engis (La Costerie) dispose d’un gisement éolien suffisant. Compte tenu des pertes de production présentées ci-dessus, les cinq éoliennes projetées produiront entre 21.764 MWh (cas de figure défavorable du modèle Senvion MM92) et 23.511 MWh d’électricité par an (cas de figure favorable du modèle Senvion MM100). Ces pertes ne remettent donc pas en cause la productivité satisfaisante du projet. Parmi les trois modèles étudiés, le modèle Senvion MM100, qui présente le diamètre de rotor le plus grand, a la production annuelle attendue la plus élevée. A l’inverse, le modèle Senvion MM92, qui combine puissance nominale et diamètre de rotor plus petits, a une production annuelle attendue plus faible. 4.2.2 Réduction des émissions de GES Même si le fonctionnement d’une éolienne n’implique pas d’émission de gaz à effet de serre (GES), sa construction (y compris l’extraction et l’acheminement des matières premières -béton, acier, matériaux composites-, l’élaboration des composants -tour, nacelle, pales et fondations-, le transport des composants et le chantier), son entretien et son démantèlement en fin de vie sont responsables d’émissions limitées de GES. Ainsi, lorsqu’on prend en compte le cycle de vie global d’une installation, une éolienne on-shore génère de l’ordre de 24 g éq-CO2 par kWh d’électricité produite. Sachant que la production d’électricité dans la centrale TGV de référence émet en moyenne 456 g éq-CO2 par kWh, en tenant compte de l’effet ‘cycling’ engendré par la variabilité de la production éolienne (hausses et baisses successives du régime TGV), le projet permettra d’éviter annuellement le rejet d’environ 9308 t d’éq-CO2. Cette quantité est équivalente aux rejets en CO2 d’environ 1.514 logements ou 4.082 véhicules.
  17. 17. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 13 4.3 MILIEU BIOLOGIQUE 4.3.1 Caractérisation du milieu biologique Le site éolien se localise en Ardenne condrusienne, en bordure septentrionale du Condroz. La région, s’étendant le long de la vallée de la Meuse, est essentiellement agricole et les zones boisées, peu étendues, sont disséminées. Les Affluents de la Meuse entre Huy et Flémalle (site Natura 2000 BE33012) se situent à 650 m du projet. Il s’agit du seul site protégé à moins de 2 km. Le site est couvert à 84 % de cultures intensives. Le réseau écologique y est moyennement développé, mais comporte quelques éléments intéressants tels que des mesures agri-environnementales (MAE, bandes enherbées le long de cours d’eau et fossés) et de petits boisements feuillus. Un petit plan d’eau est présent à 400 m au nord du site (ferme de la Costerie). Toutes les éoliennes sont situées à plus de 200 m de toute parcelle boisée, mais les éoliennes 4 et 5 se trouvent à proximité de mesures agri- environnementales intéressantes pour la biodiversité. Voir CARTE nN6a :Milieu biologique Afin de caractériser la fréquentation du site par l’avifaune et de couvrir l’ensemble du cycle annuel des oiseaux, plusieurs inventaires ornithologiques ont été réalisés en 2013 et en 2014. Ces inventaires montrent une bonne diversité spécifique. Le cortège des espèces agraires est bien représenté avec le Busard cendré (en chasse uniquement), le Bruant proyer, l’Alouette des champs, la Bergeronnette printanière, le Vanneau huppé et la Caille des blés. Tous ne nichent cependant pas de manière certaine sur le site. Le chant du Pic mar a été entendu au nord du projet, sans qu’aucune preuve de nidification ne puisse être apportée. Le projet se situe à 2 km de la vallée de la Meuse et à 6 km de la Vallée de l’Ourthe, deux axes de migration importants. Notons le passage, toutefois exceptionnel, de la Bondrée apivore. De nombreux rapaces et espèces Natura 2000 ont également été observés. En ce qui concerne les chauves-souris (dont toutes les espèces sont classées « d’intérêt communautaire »), au moins quatre espèces ont été recensées. La Pipistrelle commune, la plus abondante, est rencontrée partout sur le site. La Sérotine commune, bien présente à proximité des étangs de la Pêcherie de Neuville (à plus de 800 m du projet), a également été enregistrée en chasse au niveau des mesures agri- environnementales présentes sur le site. Des Vespertilions ont été recensés, uniquement en lisière forestière. Enfin, une espèce migratrice, la Pipistrelle de Nathusius, a été recensée en passage. 4.3.2 Incidences du projet En phase de construction, que ce soit pour la construction des fondations, de l’aire de montage, l’aménagement des chemins d’accès ou la réalisation du raccordement électrique, aucune perte d’habitats intéressants d’un point de vue biologique n’est à craindre, sauf en ce qui concerne le tronçon du nouveau chemin d’accès aux éoliennes 4 et 5 qui traverse la mesure agri-environnementale en place le long du ruisseau des Grands Prés. Notons que le reste de ce nouveau chemin a été expressément prévu parallèlement à cette bande enherbée pour ne pas la détruire. La destruction d’habitat sera dès lors réduite. Pour la traversée du fossé du ruisseau des Grands Prés par le raccordement électrique interne, l’auteur d’étude recommande que les travaux se fassent par tranchée classique après barrages temporaires et pompage des eaux, suivis d’une remise en état du lit. Les incidences seront faibles et non- significatives. Par ailleurs, l’impact des travaux en termes d’effarouchement de la faune sera globalement faible et limité dans le temps. En phase d’exploitation, les éléments suivants peuvent être mis en évidence : • Etant donnée le déclin, parfois prononcé, des espèces d’oiseaux agraires en Wallonie et en Europe en général, et sachant qu’un impact diffus ne peut être exclu sur ces espèces, il est recommandé de mettre en place des mesures de compensation favorables à ces espèces, pour une superficie totale de 5 ha (1 ha/éolienne). De plus, une mare sera réalisée à proximité de ces mesures afin de compenser la
  18. 18. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 14 perte d’attractivité attendue des mesures agri-environnementales situées à proximité des éoliennes 4 et 5. • Quelques cas de collision sont à prévoir pour les chauves-souris, probablement davantage au niveau des mesures agri-environnementales qui se sont révélées attractives. C’est pourquoi un module d’arrêt est recommandé pour les éoliennes 4 et 5 se trouvant à proximité de ces mesures agri- environnementales. • Les incidences sur l’avifaune et les chiroptères sont faibles. Moyennant les recommandations effectuées par l’auteur d’étude, le projet n’aura pas d’incidence négative significative du point de vue du milieu biologique. 4.4 PAYSAGE ET PATRIMOINE 4.4.1 Qualité paysagère et patrimoniale Le projet éolien d’Engis (La Costerie) vient prendre place dans la partie Nord du Moyen plateau condrusien, à proximité de de la vallée de la Meuse. Les paysages du site et des environs sont fortement appréciés par les observateurs locaux. Les nombreux périmètres d’intérêt paysager et points de vue remarquables définis par l’ADESA et différentes analyses paysagères (SSC d’Engis, SSC de Neupré et RCU de Nandrin) en témoignent. Le site du projet se localise sur un plateau agricole, qui constitue un paysage rural cependant marqué par plusieurs hangars agricoles et de nombreuses lignes électriques haute tension environnantes qui convergent vers le poste de transformation de Rimière (Neupré). La structure du paysage local est décrite dans le tableau suivant. Tableau 4 : Structure paysagère de la zone d’implantation du projet. Caractéristiques Description succincte Relief Les ondulations du relief créées par la succession des tiges et des chavées constituent un caractère structurant fondamental des paysages des Plateaux du Vrai Condroz. Elles s’atténuent cependant dans la Campagne périurbaine de Nandrin. Au niveau du site du projet, le relief est mollement ondulé. Le projet se localise sur un plateau qui culmine entre 220 et 250 m. Relief condrusen (source : Atlas paysager du plateau condrusien, CPDT, 2010) Type de vues Les vues depuis le plateau agricole du projet sont longues dans toutes les directions, sauf à buter sur un des bois environnants.
  19. 19. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 15 Caractéristiques Description succincte Vue depuis la LVR1 vers les nord-est. Vue panoramique des caractères paysagers de l’aire de la campagne périurbaine de Nandrin (source : Atlas paysager du plateau condruzien, CPDT, 2010). Lignes de force Le relief environnant étant mollement ondulé, aucune ligne de force topographique ne structure clairement le paysage local. En ce qui concerne les lignes électriques haute tension, c’est principalement les nombreux pylônes qui marquent le paysage, en tant que points d’appel organisés de manière relativement anarchique, sans constituer une ligne de force structurant nettement le paysage. Quant à la route du Condroz, il s’agit surtout d’un axe de perception du paysage. Elle n’est présente visuellement qu’à proximité directe. Par conséquent, aucune ligne de force ne structure clairement le paysage local dans lequel s’implante le projet. Ce paysage est par contre marqué par les nombreux pylônes électriques environnants. Lignes haute tension à l’est du projet. Points d’appel Le clocher de l’église de Saint-Séverin, les nombreux pylônes électriques et les fumées de la centrale Tihange sont autant de points d’appel depuis le plateau agricole d’Engis. Centrale de Tihange
  20. 20. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 16 Caractéristiques Description succincte Vue vers le village de St-Séverin depuis le site. Eléments remarquables Le château-ferme de Halledet et la ferme de la Costerie sont les éléments remarquables les plus proches des éoliennes en projet. Château-ferme de Halledet. Dégradation visuelle Les nombreuses lignes haute tension et les quelques hangars agricoles construits sur le plateau perturbent le paysage local. Clocher de St-Séverin Pylône HT Pylône HT
  21. 21. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 17 Caractéristiques Description succincte Bâtiments d’élevage construits rue de Halledet, qui mène au château-ferme de Halledet . Au niveau patrimonial, plusieurs villages avoisinants font l’objet d’un périmètre d’intérêt culturel, historique et esthétique au plan de secteur. Au niveau du patrimoine classé, plusieurs monuments et sites classés s’égrènent principalement au nord-ouest et sud-ouest du site en projet. L’élément classé le plus proche du projet est la ferme dénommée « Li Rodge Mohone à Neuville-en-Condroz et distante de 1.280 m de l’éolienne 1. L’intérêt patrimonial au sein du périmètre d’étude de 5 km est néanmoins limité, comparativement à la richesse patrimoniale du Condroz. Voir CARTE nN8c : Paysage et patrimoine 4.4.2 Zones de visibilité des éoliennes Les zones de visibilité des éoliennes, qui traduisent l’étendue géographique de l’impact visuel du projet, sont illustrées à la carte nN8b. Voir CARTE nN8b : Zones de visibilité Sur la carte, les zones d’ombre sont les zones où il ne sera pas possible de percevoir les éoliennes. A contrario, les zones transparentes sont les zones d’où les éoliennes seront potentiellement visibles (en tout ou en partie) si l’on ne tient compte que de la topographie et des forêts. En effet, la visibilité des éoliennes mise en évidence sur la carte ne tient aucunement compte des obstacles visuels autres que le relief et les boisements (agglomérations, villages, etc.). La visibilité du parc éolien d’Engis (La Costerie) présente les caractéristiques suivantes : • Les éoliennes seront visibles de manière homogène dans un rayon de 2 km. Entre 2 et 5 km, la visibilité du projet est réduite au nord, nord-ouest et nord-est par les bois et la vallée de la Meuse fortement encaissée (les éoliennes seront cependant visible depuis les sommets du versant nord de la vallée de la Meuse, notamment dans les quartiers résidentiels du Thier de l’Oulet à Engis), au sud par la combinaison du relief et des bois et à l’est par la densité du bâti sur la commune de Neupré ; • Au-delà des 5 km, le relief alterné (succession de tiges et de chavées) caractéristique du pays condrusien implique une visibilité limitée et cadencées des éoliennes au sud de la Meuse au-delà du périmètre d’étude rapproché (rayon de 5km). Bien que situées dans le Condroz, les communes d’Ouffet, de Tinlot, de Clavier, de Comblain-au-Pont, d’Esneux ou d’Hamoir, n’offriront que peu de vues vers les éoliennes ; • Au-delà des 5 km, les éoliennes ne seront pas visibles pour les communes de Huy, Amay, Engis et Flémalle situées dans la vallée de la Meuse ; • Au nord de la vallée de la Meuse, les éoliennes seront perceptibles depuis les grandes plaines agricoles de la Hesbaye. Les éoliennes seront toutefois moins perceptibles depuis la commune de Wanze ;
  22. 22. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 18 • Compte tenu de la densité de l’habitat au niveau de la grande agglomération liégeoise, les éoliennes d’Engis n’y seront pas visibles. La visibilité du projet sera accentuée par la présence d’un balisage. En effet, en raison de sa localisation à proximité de l’aéroport de Bierset (zone de catégorie A), les éoliennes devront être balisées de jour et de nuit, conformément à la circulaire ministérielle GDF-03 qui définit les prescriptions en la matière sur le territoire belge. Les incidences du balisage sur le paysage et les personnes sont toutefois limitées et des solutions techniques existent pour les atténuer. 4.4.3 Intégration paysagère du projet Relation aux lignes de force du paysage et lisibilité de la configuration Le rapport qu’entretient un projet éolien avec les lignes de force du paysage peut s’apprécier en référence aux termes de l’article 127 §3 du CWATUPE. Ainsi, lorsqu’un parc éolien souligne ou prolonge une ligne de force principale du paysage (généralement une ligne de crête ou une infrastructure), il peut être considéré qu’il exprime ou renforce la structure paysagère existante. Par contre, si le projet éolien imprime au paysage existant une nouvelle structure, géométrique ou organique selon sa configuration, il le recompose. Les éoliennes du projet d’Engis (La Costerie) sont agencées selon deux courtes lignes (de deux et trois éoliennes), plus ou moins parallèles et décalées, qui constitueront de nouveaux points d’appel sur le plateau agricole. Dans ce paysage initialement rural, les éoliennes renforceront le caractère industriel déjà introduit par les pylônes et lignes haute tension. Compte tenu de l’absence de ligne de force structurante, les éoliennes du projet recomposeront de nouvelles lignes de force dans le paysage local existant. Le projet apparaîtra généralement sous une forme linéaire avec deux éoliennes légèrement à l’avant-plan ou à l’arrière-plan des trois autres, avec des risques de superposition de rotors, ce qui diminue légèrement la clarté de la configuration sans pour autant empêcher la lisibilité de l’ensemble. Depuis certains points de vue, le projet apparaîtra plutôt sous forme de deux petits groupes rapprochés. Impact visuel pour les riverains et les éléments d’intérêt paysager / patrimonial En ce qui concerne l’impact visuel du projet sur les lieux de vie, le château-ferme de Halledet, la ferme de la Costerie, les habitations de la chaussée de Marche et de la route du Condroz orientées vers le projet, ainsi que les parties Est et Nord-Est de St-Séverin verront leur cadre paysager proche être fortement modifié du fait de la proximité des éoliennes et de la vue plus ou moins dégagée vers le projet. Le cadre paysager des hameaux de Ste-Barbe, Aux Houx, Fagnet et Aux Granges, ainsi que d’une partie des habitants de Neuville-en-Condroz sera également sensiblement modifié, mais de manière plus modérée du fait d’un plus grand éloignement. Voir PHOTOMONTAGES 1, 2, 3, 4, 6, 7 et 9 De l’analyse paysagère par rapport aux périmètres d’intérêt paysager et aux points et lignes de vues remarquables, il ressort que le projet éolien se situe au sein de périmètres d’intérêt paysager qui s’étendent sur le plateau agricole entre St-Séverin, Aux Houx et Aux Granges, et Neuville-en-Condroz. En tant que nouveaux points d’appel, les éoliennes modifieront ce paysage d’intérêt, cependant déjà perturbé par les hangars agricoles et les lignes haute tension environnantes. Quant aux points et lignes de vues remarquables, c’est la ligne de vue vers le château de Halledet et le village de Saint-Séverin (sise rue de Halledet, à proximité de l’éolienne 2) qui sera la plus impactée par le projet éolien. En effet, l’éolienne 3 s’implantera dans le champ de vue vers St-Séverin et modifiera fortement cette vue. Par contre, la vue vers le château-ferme de Halledet ne sera pas modifiée. Au niveau du patrimoine classé, seul le cadre paysager de l’église Saints-Pierre-et-Paul à Saint-Séverin et du site qui l’englobe sera impacté par le projet, sans que la qualité patrimoniale de ces éléments ne soit mise en cause et sans qu’une situation problématique de covisibilité entre l’église et le projet soit générée.
  23. 23. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 19 Les éoliennes vont également amener une modification du cadre paysager proche du château-ferme de Halledet et de la ferme de La Costerie, qui sont deux bâtiments d’intérêt patrimonial mais non classés. Voir PHOTOMONTAGES 1, 2 et 8 4.4.4 Covisibilité avec d’autres parcs éoliens La covisibilité du projet de Lampiris avec les parcs existant et autorisés (Villers-le-Bouillet à plus de 10 km et Tinlot à plus de 8 km) sera très limitée. Par contre, la réalisation conjointe des projets de Lampiris à Engis et d’EDF Lumins Eneco à Nandrin (actuellement à l’étude, à environ 2,4 km) engendrerait de nombreuses situations de covisibilité rapprochée, sans qu’il y ait cependant d’effet d’encerclement des unités d’habitat. Voir PHOTOMONTAGE 14 En ce qui concerne le projet éolien développé par NPG Energy sur le même site que celui de Lampiris, notons que ces deux projets ne sont a priori que partiellement compatibles (certaines éoliennes étant trop proches) et ne constituent pas un ensemble cohérent au regard de leurs configurations actuelles. 4.5 INFRASTRUCTURES ET ÉQUIPEMENTS PUBLICS Impact du charroi lourd et exceptionnel La construction du parc éolien générera un charroi conséquent pendant plusieurs mois, estimé à environ 985 camions. La majeure partie de ce charroi accédera au chantier au départ de la route N63, puis de la chaussée de Marche (N677), qu’il continuera pour rejoindre la rue du Bida et la rue de Halledet. Il est donc à prévoir que les entités de Ehein (chaussée de Marche) et Neuville-en-Condroz (rue du Bida) soient en partie traversées par ce charroi. Le reste de l’itinéraire dépendra de la décision du SPF Mobilité et Transports pour le convoi exceptionnel et de la localisation du siège de l’entreprise désignée et du lieu de valorisation ou de dépôt des déblais pour le charroi lourd. Dans tous les cas, avec toutefois des nuances selon les itinéraires finaux retenus, l’impact du charroi sur la circulation locale ne devrait pas être significatif étant donné qu’il se répartira sur des plages horaires étendues et que les routes empruntées sont aptes à recevoir des charges supplémentaires ou seront renforcées à cette fin. S’agissant du convoi exceptionnel, des perturbations ponctuelles de la circulation sont attendues au niveau du rond-point entre la route N63 et la chaussée de Marche et du carrefour entre la chaussée de Marche et la rue du Bida. Impact des aménagements de voiries et des travaux de raccordement électrique L’aménagement des voies d’accès et l’ouverture de tranchées pour la pose des câbles électriques souterrains ne devraient pas engendrer de perturbations importantes de la circulation, à l’exception de la réfection des rues du Bida et de Halledet. Durant le renforcement de ces deux voiries, la circulation des riverains sera perturbée. Il convient d’organiser les travaux de manière à garantir en tout temps un accès rapproché aux habitations et bâtiments agricoles, ainsi que d’informer les riverains et exploitants agricoles du calendrier du chantier. En ce qui concerne les autres voiries, seules des perturbations limitées de la circulation, similaires à celles rencontrées avec des travaux de pose des impétrants classiques, sont à prévoir. Risques de perturbation des systèmes de télécommunication L’un des services publics le plus vulnérable aux perturbations pouvant être provoquées par les éoliennes est la radiodiffusion TV analogique. L’avis de l’Institut Belge des Services Postaux et des Télécommunications (IBPT) confirme l’absence de risque de perturbation des systèmes de télécommunication. Toutefois, la RTBF stipule que si des perturbations de la réception de ses émissions devaient apparaître après l’installation des éoliennes, le gestionnaire du projet devra supporter les coûts afférant à la résolution du problème.
  24. 24. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 20 Capacité d’accueil disponible sur le réseau électrique. Un parc éolien de puissance doit être raccordé à un poste de raccordement MT/HT existant. Lorsque la consommation locale est suffisante, l’électricité produite est physiquement injectée dans le réseau de distribution (réseau moyenne tension) qui dessert les villages situés dans les environs de ce poste. Lorsque la consommation locale est par contre insuffisante, la production du parc est élevée en tension et injectée dans le réseau de transport (réseau haute tension) pour être consommée ailleurs. Le poste de raccordement le plus proche du projet est situé à Rimière (Neupré) (à environ 4,1 km via les voiries principales). Tecteo/RESA, le gestionnaire de ce poste, a garanti la capacité du poste de Rimière à accueillir la production du parc pour une puissance de 18 000 kW, ce qui est largement suffisant. 4.6 ENVIRONNEMENT SONORE ET VIBRATIONS Le bruit généré par une éolienne a deux origines : le bruit mécanique et le bruit aérodynamique. La puissance acoustique émise varie d’un modèle à l’autre. Cette puissance dépend essentiellement des technologies utilisées, de la longueur des pales et de la vitesse de rotation. Il n’existe par contre pas de lien de proportionnalité direct entre la puissance sonore d’une éolienne et sa puissance électrique Conformément à la norme IEC 61400-11, l’émission sonore d’une éolienne, incluant le bruit mécanique et le bruit aérodynamique, est caractérisée en un seul point au niveau du moyeu. Elle est déterminée pour chaque vitesse de vent sur base de mesures à l’émission réalisées par des organismes de certification spécialisés selon le protocole décrit par la norme IEC 61400-11 ou, lorsque la réalisation de telles mesures n’a pas encore été possible in situ en raison du caractère récent d’un modèle, par des modélisations informatiques. Les niveaux de bruit à l’immission sont calculés à l’aide du logiciel CadnaA, dans lequel est implémenté la méthode de calcul définie par la norme ISO 9613-2:1996 Acoustique Atténuation du son lors de sa propagation à l’air libre Partie 2 : Méthode générale de calcul. Pour vérifier le respect des valeurs limites, 17 récepteurs (points de calcul) sont définis dans un rayon d’un kilomètre depuis les éoliennes projetées. Au-delà du kilomètre et dans le cas présent, le respect des normes acoustiques est garanti. Les récepteurs sont placés en limite des zones d’habitat proches ou au droit des habitations les plus proches situées en dehors des zones urbanisables du plan de secteur. La localisation de ces récepteurs est illustrée sur les cartes acoustiques. Voir CARTES nN10a à 10b : Immissions sonores En phase d’exploitation, les résultats des modélisations acoustiques réalisées pour les trois modèles d’éoliennes présélectionnés par le demandeur (Senvion MM100, Senvion MM92 et Enercon E-92) indiquent que les valeurs limites prévues par l’Arrêté des conditions sectorielles sont dépassées pour la période de nuit, en conditions estivales ou non, au niveau d’un ou plusieurs récepteurs selon le modèle (au niveau de la chaussée de Marche, de la ferme isolée le long de la route du Condroz, du château-ferme de Halledet et de la ferme de la Costerie). En périodes de jour et de transition, la valeur limite est uniquement dépassée au château-ferme de Halledet avec l’Enercon E-92. Un programme de bridage adéquat doit par conséquent être prévu, variable selon le modèle d’éolienne qui sera retenu, afin de garantir le respect des conditions sectorielles. Sur base des données communiquées par les constructeurs et des modélisations, cet objectif est réalisable mais induit une perte de production de 0,5 à 6,3 % selon le modèle considéré. Par ailleurs et conformément aux conditions sectorielles, l’auteur d’étude recommande la réalisation in situ d’un suivi acoustique post-implantation par un organisme agréé, afin de confirmer le respect des normes en vigueur par le constructeur du modèle d’éoliennes retenu. Concernant l’émergence du bruit particulier des éoliennes dans l’ambiance sonore actuelle, le bruit généré par les routes N63 et N677 couvrira souvent le bruit des éoliennes pour les habitations situées à proximité de ces deux voiries. Le bruit éolien n’y sera perceptible que durant la nuit, lors des périodes de plus faible
  25. 25. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 21 trafic et dans certaines conditions météorologiques. L’impact est toutefois jugé limité. Pour les habitations plus éloignées de ces voiries, le bruit particulier des éoliennes sera non ou peu perceptible en journée. Durant la nuit, les éoliennes seront perceptibles, voire nettement perceptibles lors de certaines conditions météorologiques. 4.7 MILIEU HUMAIN ET CONTEXTE SOCIO-ÉCONOMIQUE Les incidences du projet sur les activités socio-économiques locales concernent principalement l’agriculture. Les propriétaires et/ou exploitants des terrains concernés par l’implantation d’une éolienne ou d’un chemin d’accès seront dédommagés par le promoteur pour les pertes de production subies. L’accessibilité des parcelles agricoles pourrait temporairement être rendue difficile pendant les travaux d’aménagement et des solutions ad-hoc devront être recherchées avec les exploitants concernés. L’exploitation du projet n’est pas incompatible avec l’activité d’élevage de poulets localisée à 90 m de l’éolienne la plus proche. En ce qui concerne l’impact du projet éolien sur les activités touristiques et récréatives, il sera réduit et principalement de nature paysagère. Le cadre paysager de certains itinéraires de promenade sera modifié sur une partie de leur parcours. En terme de population, soulignons que le nombre de personnes habitant dans un rayon de 1 km autour des éoliennes projetées est estimé à environ 117 habitants, ce qui est faible comparativement à d’autres projets éoliens. La création d’emploi à l’échelle locale sera relativement limitée et peut être estimée à dix postes de travail pendant environ un an pour la phase de réalisation. Environ deux postes de travail seront également créés pour assurer la maintenance et le dispatching du parc en phase d’exploitation. Enfin, les cinq éoliennes du projet d’Engis (La Costerie) de Lampiris seront ouvertes à la participation citoyenne via la création d’une coopérative. 4.8 SANTÉ ET SÉCURITÉ 4.8.1 Aspects ‘sécurité’ En phase de réalisation, le projet n’implique pas de risque particulier. La sécurité au chantier sera notamment assurée par le respect de la législation en vigueur qui, entre autres, oblige le demandeur à mandater un coordinateur sécurité-santé agréé. Celui-ci élaborera un plan sécurité-santé pour chaque étape du chantier et veillera à sa bonne application. Il conviendra également de respecter les prescriptions des différents gestionnaires d’infrastructures présentes dans la zone du projet (lignes haute tension, conduites de gaz et d’eau) pour le passage du charroi et la pose des câbles du raccordement électrique externe. En phase d’exploitation, les incidences du parc sur la sécurité des personnes concernent : • Les risques majeurs d’accidents : Au regard des données disponibles, la probabilité d’un incident grave (effondrement d’une machine, projection d’objets) est de l’ordre de 2 à 3 accidents par 10 000 années de fonctionnement d’une éolienne. Les risques d’accidents associés à la défaillance technique d’une machine sont non significatifs • La chute et projection de glace en hiver : Lorsque l’éolienne est en mouvement, des capteurs détectent la formation de givre sur les pales, en comparant la vitesse de rotation réelle du rotor à la vitesse de rotation théorique qui est associée à une vitesse de vent donnée. A la moindre anomalie, le dispositif d’arrêt d’urgence est déclenché et l’éolienne n’est seulement remise en route qu’après trois jours successifs de dégel par la visite sur place d’un opérateur. les risques d’accidents associés à la projection de glace en hiver sont non significatifs
  26. 26. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 22 • Distance de sécurité : Les distances de sécurité par rapport aux infrastructures de transport, aux lignes haute tension et aux conduites souterraines, issues du Cadre de référence et prescrites par les gestionnaires concernés, sont respectées. En ce qui concerne le bâtiment d’élevage présent à 90 m du point d’implantation de l’éolienne 2, le risque d’accident entraînant une mort humaine y est considéré comme acceptable compte tenu de l’absence d’occupation humaine permanente. • Sécurité de l’espace aérien : Le projet éolien se situe à moins de 16 km du radar de Liège. Par conséquent, Belgocontrol demande une étude complémentaire pour évaluer l’impact possible du projet éolien sur le fonctionnement du radar. Lampiris a mandaté le bureau QinetiQ pour la réalisation de cette étude, reprise en annexe. Il reviendra à Belgocontrol de se prononcer sur la compatibilité du projet avec son système radar lors de l’instruction de la demande de permis. Par ailleurs, en raison de la localisation du projet en zone de contrainte aérienne de catégorie A (proximité de l’aéroport de Bierset), un balisage des éoliennes, de jour et de nuit, est demandé par les administrations compétentes. Les nuisances engendrées par le balisage des éoliennes seront de faible importance et peuvent être atténuées. 4.8.2 Aspects ‘santé’ En phase d’exploitation, les incidences du parc sur la santé des personnes concernent : • Ombre stroboscopique : Le phénomène d’ombre portée intermittente associé au fonctionnement des éoliennes est communément appelé ‘effet stroboscopique’. Il se manifeste quand la rotation des pales vient masquer de manière intermittente le soleil à un observateur. Ce phénomène peut se produire lorsque certaines conditions précises sont réunies : position basse du soleil, temps ensoleillé, orientation défavorable du rotor de l’éolienne et de la façade concernée par rapport au soleil, vitesse du vent dans la gamme de fonctionnement de l’éolienne. En cas d’exposition prolongée, ce phénomène peut constituer une gêne pour un observateur statique, voire porter atteinte au bien-être de personnes sensibles. L’Arrêté des conditions sectorielles définit des seuils de tolérance au niveau des habitations de maximum 30 heures par an et de maximum 30 minutes par jour. L’impact du projet pour les riverains en termes d’effet stroboscopique concernera principalement le château-ferme de Halledet, la ferme de la Costerie et une ferme sise route du Condroz. De manière à respecter le cas le plus défavorable prévu par les conditions sectorielles, l’auteur d’étude estime nécessaire d’équiper les cinq éoliennes en projet d’un module spécifique (shadow module) permettant leur arrêt si des problèmes répétés étaient constatés lors de conditions météorologiques particulièrement favorables au phénomène d’ombrage. Voir CARTE nN9 : Ombrage • Infrasons et basses fréquences : Les infrasons et les basses fréquences peuvent créer une gêne auditive lorsque leurs niveaux sont proches ou supérieurs à leur seuil d'audibilité. Les émissions d'infrasons par les éoliennes sont principalement générées par des phénomènes physiques lors du passage des pales devant la tour. La communauté scientifique considère qu'un niveau de 100 dB(G) est tout juste audible, tandis que des niveaux de 90 dB(G) ne sont généralement pas perceptibles. La législation danoise définit une valeur guide de 85 dB(G) pour la gamme de fréquences inférieures à 20 Hz. Les niveaux mesurés à 200 m d’une éolienne sont largement inférieurs à ces valeurs (max. 65 dB(G) à pleine puissance). • Rayonnement électromagnétique : La seule incidence potentielle du raccordement électrique sur la santé des riverains concerne les champs magnétiques générés par les éléments du raccordement électrique. Dans le cas du projet, il peut être avancé que ces champs seront largement inférieurs aux valeurs limites européennes et inférieurs au ‘seuil épidémiologique’. • Balisage lumineux : Sur base du suivi de parcs éoliens en activité doté d’un balisage, il apparaît que la gêne générée par celui-ci est globalement de faible importance et principalement rencontrée de manière ponctuelle avec le balisage nocturne dans certaines conditions météorologiques (nuits dégagées). En réalité, la perception du balisage semble fortement
  27. 27. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 23 dépendante de l’acceptation générale de l’éolien par les riverains et des perturbations éventuelles qu’ils ont subies durant les phases de planification et de construction du parc éolien. 5. EXAMEN DES ALTERNATIVES POUVANT RAISONNABLEMENT ÊTRE ENVISAGÉES PAR LE DEMANDEUR Trois types d’alternatives peuvent être considérés dans le cadre d’un projet éolien : les alternatives de localisation, les alternatives de configuration et les alternatives techniques. 5.1 ALTERNATIVES DE LOCALISATION L’auteur d’étude a identifié 10 sites potentiels susceptibles d’accueillir un minimum de cinq éoliennes, à étudier comme sites alternatifs envisageables pour le présent projet. Le nombre minimum de cinq éoliennes est considéré au regard du projet définitif de Lampiris et de la recommandation du Cadre de référence de 2013. Sur base des critères du Cadre de référence et compte tenu des contraintes existantes sur ces 10 sites potentiels identifiés, l’auteur d’étude n’identifie pas dans un rayon de 15 km autour du projet d’alternatives de localisation pouvant raisonnablement être envisagées par le demandeur et engendrant moins d’incidences sur l’environnement que ce dernier. 5.2 ALTERNATIVES DE CONFIGURATION Analyse de l’exploitation optimale du potentiel éolien du site Sur le site du projet de Lampiris à Engis, un autre projet de six éoliennes est développé par la société NPG Energy. Cet autre projet a été présenté en réunion d’information du public le 09/12/2013 et il est attendu que le dépôt de la demande de permis unique du projet d’NPG sera postérieure à celle de Lampiris. Dans leur configuration actuelle, les projets de Lampiris et de NPG Energy ne sont qu’a priori partiellement compatibles (certaines éoliennes étant trop proches) et ne composent pas un ensemble cohérent au niveau paysager. Par conséquent, l’auteur d’étude a analysé les possibilités d’optimalisation de l’exploitation du potentiel éolien de l’ensemble du site, de manière à maximiser la production électrique attendue tout en minimisant les incidences environnementales, sans prendre en considération ces deux projets. S’appuyant sur les critères du Cadre de référence de juillet 2013, il ressort de cette analyse que le site peut accueillir un maximum de six éoliennes selon une configuration cohérente et en respectant les distances de 600 m par rapport à l’habitat, 200 m aux lisières forestières et de 100 m aux zones forestières du plan de secteur. A titre d’exemple d’optimisation possible, une configuration de six éoliennes est présentée ci-dessous. Précisons qu’une telle configuration optimale de six éoliennes nécessiterait une étude approfondie afin d’évaluer précisément ses incidences sur l’environnement.
  28. 28. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 24 Figure 3 : Exemple de configuration optimalisant l’exploitation du potentiel éolien du site. Alternative de configuration L’analyse de l’exploitation optimale du potentiel éolien du site telle que présentée ci-dessus n’aboutit pas à identifier une alternative de configuration qui soit préférable du point de vue environnementale et raisonnablement envisageable pour le demandeur. En effet, sur base de ses accords fonciers actuels, Lampiris ne pourrait envisager l’implantation que de deux éoliennes respectant les distances de 600 m par rapport à l’habitat, 200 m aux lisières forestières et de 100 m aux zones forestières du plan de secteur. Or, en termes de production électrique et de viabilité économique, un projet d’uniquement deux éoliennes n’équivaut pas au projet de cinq éoliennes tel qu’étudié. 5.3 ALTERNATIVES TECHNIQUES Outre les modèles de la gamme 2 à 3,5 MW, pour lesquels il est admis par les spécialistes du secteur qu’ils sont actuellement les plus performants pour les sites éoliens on-shore, il existe également des éoliennes soit plus puissantes (éoliennes de 5 à 6 MW), soit moins puissantes (éoliennes de 0,8 à 1,2 MW). L’implantation d’éoliennes de 5 ou 6 MW ne paraît pas être une alternative intéressante au projet dans la mesure où celles-ci développent également des puissances acoustiques plus élevées et que des bridages sont déjà nécessaires avec des modèles de 2 MW pour respecter les valeurs limites en vigueur. Par ailleurs, l’implantation d’éoliennes présentant des hauteurs de mât et/ou des diamètres de rotor plus importants (ce qui est généralement le cas pour augmenter la puissance nominale d’une éolienne) n’est pas pertinente au regard des interdistances réduites entre les éoliennes projetées (effets de sillage et stabilité des turbines). De plus, elle pourrait entraîner un surplomb de voirie et être incompatible avec la sécurité de l’espace aérien. L’implantation de machines de plus petite puissance (environ 1 MW) ne paraît pas non plus être une alternative intéressante au projet dans la mesure où la diminution de production unitaire ne pourrait pas
  29. 29. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 25 être compensée par une augmentation suffisante du nombre d’éoliennes, compte tenu des contraintes locales. Il en résulterait une moindre production du parc, contraire à l’objectif de maximisation de l’exploitation du potentiel éolien d’un site, recommandé par le Gouvernement wallon. 6. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS 6.1 CONCLUSIONS DE L’AUTEUR D’ÉTUDE Le projet développé par la société Lampiris vise l’implantation et l’exploitation d’un parc de cinq éoliennes au sud-est du territoire communal d’Engis, entre les villages de Ehein, St-Séverin et Aux Houx. Le projet initial présenté lors de la réunion d’information préalable du public du 24 juin 2013 comptait une sixième éolienne, au nord-est, qui a été supprimée sur base des évaluations environnementales préliminaires afin de réduire significativement les incidences acoustiques, d’ombrage et paysagères pour les riverains de la chaussée de Marche (N677). C’est le projet réduit à cinq éoliennes qui fait l’objet de la présente étude. La configuration étudiée se caractérise par deux courtes lignes (de trois et deux éoliennes), relativement parallèles, qui s’implantent entre la route du Condroz (N63) et le château-ferme de Halledet. Les cinq éoliennes projetées auront une hauteur maximale de 150 m et présenteront une puissance nominale individuelle comprise entre 2 et 2,35 MW. La puissance installée du parc sera donc de 10 à maximum 11,75 MW. Les éoliennes seront balisées de jour et de nuit pour des raisons de sécurité aérienne. Selon le modèle d’éoliennes qui sera retenu, la production électrique du projet est estimée entre 21.764 MWh/an (cas défavorable du modèle Senvion MM92, y compris pertes par bridage acoustique selon conditions sectorielles et module d’arrêt en faveur des chiroptères sur deux éoliennes) et 23.511 MWh/an (cas favorable du modèle Senvion MM100, y compris pertes par bridage acoustique selon conditions sectorielles et module d’arrêt en faveur des chiroptères sur deux éoliennes). La production électrique du projet sera injectée dans le réseau au niveau du poste de raccordement de Rimière (Neupré). Tecteo/RESA, le gestionnaire de ce poste, a garanti sa capacité à accueillir la production du parc pour une puissance installée de 18MW. Les éléments les plus significatifs à mettre en évidence quant aux incidences du projet sur les différents domaines environnementaux sont repris ci-dessous. Au niveau paysager, le projet éolien vient prendre place dans la partie Nord du Condroz, à proximité de de la vallée de la Meuse. Le paysage rural du site est marqué par plusieurs hangars agricoles et lignes électriques haute tension environnantes. Compte tenu de l’absence de ligne de force structurante dans le paysage local existant, les éoliennes du projet recomposeront de nouvelles lignes de force dans le paysage en apportant de nouveaux points d’appel de caractère industriel. De manière générale, leur configuration sera relativement lisible, parfois diminuée par des superpositions de rotors depuis certains points de vue. En ce qui concerne les incidences visuelles pour les riverains, le château-ferme de Halledet, la ferme de la Costerie, les habitations de la chaussée de Marche et de la route du Condroz orientées vers le projet, ainsi que les parties Est et Nord-Est de St-Séverin verront leur cadre paysager proche être fortement modifié du fait de la proximité des éoliennes et de la vue plus ou moins dégagée vers le projet. Le cadre paysager des hameaux de Ste-Barbe, Aux Houx, Fagnet et Aux Granges, ainsi que d’une partie des habitants de Neuville-en-Condroz sera également sensiblement modifié, mais de manière plus modérée du fait d’un plus grand éloignement. Au niveau des éléments d’intérêt paysager ou patrimonial, la vue remarquable depuis la rue de Halledet vers Saint-Séverin sera fortement modifiée par le projet, tout comme le périmètre d’intérêt paysager qui l’englobe. Précisons cependant que la qualité paysagère du paysage local est déjà perturbée par plusieurs hangars agricoles et lignes électriques haute tension environnantes. Le cadre paysager du site classé de l’église Sts-Pierre-et-Paul à St-Séverin sera également impacté par le projet, sans mise en cause de la qualité patrimoniale du site et sans situation problématique de covisibilité entre l’église et le projet.
  30. 30. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 26 Enfin, la covisibilité du projet de Lampiris avec les parcs existant et autorisé sera très limitée du fait de leur éloignement. Par contre, la réalisation conjointe des projets de Lampiris à Engis et d’EDF Lumins Eneco à Nandrin engendrerait de nombreuses situations de covisibilité rapprochée. En ce qui concerne le projet éolien développé par NPG Energy sur le même site que celui de Lampiris, ces deux projets ne sont a priori que partiellement compatibles et ne constituent pas un ensemble visuellement cohérent au regard de leurs configurations actuelles. En ce qui concerne les nuisances sonores, les modélisations acoustiques réalisées pour les trois modèles d’éoliennes présélectionnés par le demandeur (Senvion MM100, Senvion MM92 et Enercon E-92) indiquent que les valeurs limites prévues par l’Arrêté des conditions sectorielles sont dépassées pour la période de nuit, en conditions estivales ou non, au niveau d’un ou plusieurs récepteurs selon le modèle (au niveau de la chaussée de Marche, de la ferme isolée le long de la route du Condroz, du château-ferme de Halledet et de la ferme de la Costerie). En périodes de jour et de transition, la valeur limite est uniquement dépassée au château-ferme de Halledet avec l’Enercon E-92. Un programme de bridage adéquat doit par conséquent être prévu, variable selon le modèle d’éolienne qui sera retenu, afin de garantir le respect des conditions sectorielles. Sur base des données communiquées par les constructeurs et des modélisations, et objectif est réalisable mais induit une perte de production de 0,5 à 6,3 % selon le modèle considéré. Concernant l’émergence du bruit particulier des éoliennes dans l’ambiance sonore actuelle, le bruit généré par les routes N63 et N677 couvrira souvent le bruit des éoliennes pour les habitations situées à proximité de ces deux voiries. Le bruit éolien n’y sera perceptible que durant la nuit, lors des périodes de plus faible trafic et dans certaines conditions météorologiques. L’impact est toutefois jugé limité. Pour les habitations plus éloignées de ces voiries, le bruit particulier des éoliennes sera non ou peu perceptible en journée. Durant la nuit, les éoliennes seront perceptibles, voire nettement perceptibles lors de certaines conditions météorologiques. En matière d’ombre portée, l’impact du projet pour les riverains concernera principalement le château- ferme de Halledet, la ferme de la Costerie et une ferme sise route du Condroz. De manière à respecter le cas le plus défavorable prévu par les conditions sectorielles, l’auteur d’étude recommande d’équiper les cinq éoliennes en projet d’un shadow module qui permettra leur arrêt si des problèmes répétés étaient constatés lors de conditions météorologiques particulièrement favorables au phénomène d’ombrage. En ce qui concerne les incidences pour les riverains, soulignons enfin que le nombre de personnes résidant dans un rayon de 1 km autour des éoliennes projetées est estimé à environ 117 habitants, ce qui est faible comparativement à d’autres projets éoliens. S’agissant du milieu biologique, le site est majoritairement couvert de cultures intensives et le réseau écologique environnant est moyennement développé. Les cinq éoliennes projetées sont situées à plus de 200 m de toute parcelle boisée, mais les éoliennes 4 et 5 se trouvent à proximité de bandes aménagées intéressantes pour la biodiversité (mesures agri-environnementales). L’inventaire de l’avifaune montre une bonne diversité spécifique. Le cortège des espèces agraires est bien représenté mais toutes ne nichent pas de manière certaine sur le site. Le projet génèrera des risques de mortalité et de dérangement pour l’avifaune des plaines, mais ces risques restent globalement faibles et non-significatifs pour les populations locales. Cependant, étant donnée le déclin parfois prononcé des espèces agraires en Wallonie et en Europe en général et sachant qu’un impact diffus du projet ne peut être exclu sur ces espèces, il est recommandé de mettre en place des mesures de compensation qui leur sont favorables pour une superficie totale de 6,5 ha. En ce qui concerne la migration et compte tenu de la localisation du projet à 2 km de la vallée de la Meuse et à 6 km de la Vallée de l’Ourthe, l’étude conclut globalement à un impact faible car le passage sur le site se fait de manière diffuse et sans intensité particulière (bien qu’un peu plus élevée que la moyenne). En ce qui concerne les chauves-souris, au moins quatre espèces ont été recensées (Pipistrelle commune, Sérotine commune, Vespertilions et Pipistrelle de Nathusius). Quelques cas de collision sont à prévoir, probablement davantage au niveau des bandes enherbées aménagées sur le site qui se sont révélées attractives. En conséquence, un module d’arrêt est recommandé pour les éoliennes 4 et 5 se trouvant à proximité de ces bandes. Avec cette mesure d’atténuation, la mise en place du projet ne devrait pas avoir d’impact significatif sur les populations des différentes espèces de chiroptères.
  31. 31. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 27 Les autres analyses environnementales effectuées par l’auteur d’étude (en matière de stabilité, pollution, sécurité, activités agricoles et touristiques, …) ont toutes confirmé la compatibilité du projet par rapport à son contexte, moyennant le respect de certaines recommandations et la mise en œuvre de certaines mesures. La localisation du projet éolien à moins de 16 km du radar de Liège (aéroport de Bierset) nécessite que Belgocontrol se prononce sur la compatibilité du projet avec son système radar lors de l’instruction de la demande de permis, sur base de l’étude effectuée par QinetiQ. 6.2 RECOMMANDATIONS DE L’AUTEUR D’ÉTUDE Domaine Mesure Phase Réalisation Exploitation Sol,eauxsouterraineseteauxdesurface SE1 Stockage temporaire des terres de déblai non immédiatement réutilisées sur le site perpendiculairement à la pente du terrain. X SE2 Délimitation des aires de travail afin d’éviter que les engins de chantier ne les quittent. X SE3 Suspension des déplacements d’engins et du creusement des fouilles au niveau des terrains engorgés à la suite de fortes pluies. X SE4 Etalement local des terres excédentaires présentant une bonne valeur agricole, sans modification significative du relief du sol et en évitant tout remblaiement de zones humides. X SE5 Valorisation des déblais à évacuer selon les dispositions de l’arrêté du Gouvernement wallon du 14 juin 2001 favorisant la valorisation de certains déchets. X SE6 Disposition de kits anti-pollution en quantité suffisante sur le chantier. X SE7 Ensemencement des terres recouvrant les fondations ainsi que des talus créés, bordant les fondations, les aires de montage et les voiries. X SE8 Préservation des éléments du réseau hydrographique et en particulier du fossé du ruisseau des Grands Prés proche de l’éolienne 4 (interdiction de remblai). X SE9 Respect des exigences du constructeur d’éoliennes sélectionné, en termes de support de charges et de stabilité, pour la traversée du fossé du ruisseau des Grands Prés proche de l’éolienne 4. X SE10 Réalisation de la traversée du fossé du ruisseau des Grands Prés par le câblage du raccordement électrique interne en effectuant une tranchée classique après barrages temporaires et pompage des eaux, suivie d’une remise en état du lit. X Airet Climat AC1 Utilisation d’engins de chantier équipés de filtres à particules. X AC2 Limitation des distances parcourues par les poids lourds, en privilégiant notamment une valorisation des déblais au niveau d’exutoires proches du site éolien. X AC3 Nettoyage régulier des accès de chantier. X Milieubiologique MB1 Réalisation des travaux relatifs à l’aménagement des chemins d’accès et des aires de montage ainsi qu’au raccordement électrique interne en dehors de la période de nidification (début avril à fin juin). X MB2 Remise en état du Ruisseau des Grands Prés après travaux. X MB3 Non-étalement local des terres de déblai excédentaires du chantier au niveau des friches et zones humides présentes. X MB4 Interdiction de la mise en place d’éclairages, continus ou automatiques, au pied des éoliennes afin d’atténuer le risque de collision des chiroptères. X MB5 Interdiction du stockage de fumier à moins de 50 m des éoliennes afin de ne pas attirer les chiroptères en-dessous de la zone surplombée par les pales. X
  32. 32. Etude d'incidences sur l'environnement Projet de parc éolien à Engis (La Costerie) CSD INGENIEURS CONSEILS S.A. Résumé non technique N/réf. NA00930 15.09.2014 28 Domaine Mesure Phase Réalisation Exploitation Milieubiologique MB6 Mise en place d’un système d’arrêt des éoliennes 4 à 5 durant les périodes d’activité chiroptérologique significative en altitude, à hauteur des pales, avec les paramétrages suivants : o Période : du 1er avril au 31 octobre - Durée : 6h après le coucher du soleil; - Lorsque la vitesse du vent à la nacelle est inférieure à 6 m/s ; - Lorsque la température de l’air est supérieure à 10NC ; - En absence de précipitations. o Période : du 1er août au 15 octobre - Durée : du coucher au lever du soleil; - Lorsque la vitesse du vent à la nacelle est inférieure à 7 m/s ; - Lorsque la température de l’air est supérieure à 8NC ; - En absence de précipitations. X MB7 Mise en place de 5 ha de couverts nourriciers et bandes enherbées favorables aux espèces agraire s (COA1 et COA2). X MB8 Mise en place d’une zone humide. X Infrastructureset équipementspublics IEP1 Mise en place d’une signalisation adéquate des itinéraires de chantier. X IEP2 Réalisation d’un état des lieux des voiries empruntées par le charroi lourd et exceptionnel au début et à la fin des travaux et réparation des éventuels dégâts occasionnés aux frais du demandeur. X IEP3 Organisation des travaux de réfection des rues du Bida et de Halledet de manière à garantir en tout temps un accès rapproché aux habitations et bâtiments, et information des riverains et exploitants agricoles du calendrier du chantier. X Bruit BR1 Prévision d’un programme de bridage acoustique des éoliennes de manière à garantir le respect des normes en vigueur. X BR2 Réalisation d’un suivi acoustique post-implantation par un organisme agréé, notamment au niveau du château-ferme de Halledet (R16-17), de la ferme de la Costerie (R1), de la chaussée de Marche à Ehein (R9) et de la ferme isolée de la Route du Condroz (R10), afin de confirmer le respect des normes en vigueur et, le cas échéant, de valider le programme de bridage à mettre en œuvre selon le modèle d’éoliennes implanté. X Santé SS1 Confirmation par le constructeur du modèle d’éolienne retenu de l’adéquation du projet avec les conditions de fonctionnement de celles-ci, principalement en ce qui concerne l’interdistance entre les éoliennes 1 et 2, 2 et 3, et 4 et 5. X SS2 Prévision d’implantation d’un shadow module sur les cinq éoliennes. X SS3 Maintien d’une distance minimale de 5 m entre les boîtes de jonction des câbles du raccordement électrique et les habitations ou blindage de ces boîtes. X SS4 Adaptation de l’intensité lumineuse des feux de danger en fonction des conditions de visibilité météorologique ; X SS5 Occultation des feux ‘W’ rouges vers le bas et limitation de leur intensité lumineuse aux exigences stipulées dans la circulaire GDF-03 (balisage de nuit); X SS6 Synchronisation des balisages lumineux (balisage de jour et de nuit). X
  33. 33. ! ! ! ! ! ! !! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !!!!!!!! ! ! ! ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !. !. !. !. !. 70kV N63 N677 150kV 220kV 380kV 70kV GR 576 ENGIS NEUPRÉ NANDRIN FLEMALLE NANDRIN 5 43 2 1 LEGENDE Localisation du projet 1a Auteur : Demandeur : Sources : Extraits des cartes topographiques 41/7-8, 42/5-6, 48/3-4 et 49/1-2, IGN, 1993-2006 Plan de Secteur, SPW-DGO4, 2013 GR, IGN, 2011 0 500 m 1:20.000Echelle : Date : Septembre 2014 Références : PROJET DE PARC ÉOLIEN À ENGIS ETUDE D'INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT NA00930_Lampiris_EIE éolien_Engis Périmètre d'étude immédiat : Rayon = 1km Localité Limite communale xxx Communexxx Ligne ferroviaire !. Eolienne en projet Infrastructures Ligne Haute Tension! ! Autoroute Route principale Route secondaire Echangeur Sentier de Grande Randonnée Réseau routier Autres infrastructures Limites administratives Modes de transport doux ! ±
  34. 34. !. !. !. !. !. Saint-Séverin Neuville-en-Condroz N63 Ehein N63 N677 Aux Houx Les Houssales Aux Granges Rue du Bida Rue de Halledet NEUPRÉ IN 5 43 2 1 LEGENDE Vue aérienne du site 1b Auteur : Demandeur : Sources : Extraits des orthoimages, SPW-DGO4, 2009-2010 0 500 m 1:15.000Echelle : Date : Septembre 2014 Références : ETUDE D'INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT NA00930_Lampiris_EIE éolien_Engis Périmètre d'étude immédiat : Rayon = 1km Localité Limite communale XXX Communexxx !. Eolienne du projet Limites administratives ± PROJET DE PARC ÉOLIEN À ENGIS

×