Exposition Le Cirque sort sa science

Du 6 janvier au 14 février 2014 à la MIPOP

Page

1

Proposition d’activités
SOMMAIRE

I / Une démarche expérimentale ……………………………………………………………………………………………………….……..…P.3

II / Une approche sensitive de ...
Une démarche expérimentale

Par le questionnement et l’expérience, les élèves vont progressivement construire par eux-même...
Activité 1 : Les positions impossibles.

Objectif :
Approche sensitive de l’équilibre

Matériel :



un mur
une porte

D...
Activité 2: essai de différents modules du cirque.

Objectif :
Approche sensitive de l’équilibre.

Matériel :


un fil

...
Activité 3 : la poutre

Objectif
Approche sensitive de l’équilibre.

Matériel :


une poutre

Tester les différents exerc...
Activité 4 : Qu'est-ce qui tient en équilibre, qu'est-ce qui tombe?

Objectif :
Approche « matérielle » de l’équilibre.

M...
Activité 5 : Dessin.

Objectif :
Représentation d’une discipline du cirque, réflexion sur les différents éléments du numér...
Activité 6 : Le rouleau américain.

Objectif
Approche expérimentale de la notion de point d’équilibre.

Matériel :




...
Activité 7 : Le polygone de sustentation et L’escalier de kapla.
Objectif
Définir la notion de polygone de sustentation.

...
NB : Dans le cirque :
Les numéros d’acrobatie au sol peuvent donner lieu à des figures très spectaculaires.

Centre de gra...
Activité 8 : équilibre stable et instable, Le bol et la bille.
Objectif :
Approche expérimentale des deux types d’équilibr...
Activité 9 : Equilibre stable : le vélo équilibriste
Objectif
Approche expérimentale de l’équilibre stable.

Matériel :

...
Activité 10 : Equilibre instable : Le funambule.
Objectif
Approche expérimentale de l’équilibre instable.
Matériel :



...
Activité 11 : Optimiser la stabilité d’un équilibre instable, Les bouteilles d’eau.
Objectif :
Appréhender les facteurs de...
Activité 12 : Détermination du centre de gravité sur une brochette.
Objectif
Déterminer le centre de gravité sur une broch...
Activité 13 : Détermination du centre de gravité d’un polygone.

Objectif
Déterminer le centre de gravité d’une forme, pui...
Activité 14 : Construction d’un mobile
Matériel :




une brochette
du carton
de la ficelle

Page

18

Pour bien réussi...
Activité 15 : Construction d’un culbuto
Matériel :




une balle de ping-pong
une feuille de papier
du lest : pâte à mo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Proposition d'activité

381 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Proposition d'activité

  1. 1. Exposition Le Cirque sort sa science Du 6 janvier au 14 février 2014 à la MIPOP Page 1 Proposition d’activités
  2. 2. SOMMAIRE I / Une démarche expérimentale ……………………………………………………………………………………………………….……..…P.3 II / Une approche sensitive de l’équilibre Activité 1 : les positions impossibles ………………………………………………………………………………………………… P.4 Activité 2 : Essai des différents modules de cirque …………………………………………………………….………….… P.5 Activité 3 : La poutre ………………………………………………………………………………………………………….………....… P.6 III / Une approche matérielle de l’équilibre Activité 4 : Qu’est-ce qui tombe, qu’est ce qui tient en équilibre ? …………………………….........……………. P.7 Activité 5 : Dessin ……………………………………………………………………………………………………………..…………….. P.8 IV/ Une approche expérimentale de l’équilibre Activité 6 : Le rouleau américain ………………………………………………..…………………………………………............ P.9 Activité 7 : Le polygone de sustentation et les Kaplas…………………………………………………………………….. P.10 Activité 8 : Equilibre stable et instable, le bol et la bille …………………………………………………………………. P.12 Activité 9 : Equilibre stable, le vélo équilibriste ……………………………………………………………………..………. P.13 Activité 10 : Equilibre instable, le funambule …………………………………………………………………………………. P.14 Activité 11 : optimiser la capacité de l’équilibre instable, les bouteilles d’eau………………………………… P.15 V/ Déterminer un centre de gravité Activité 12 : Déterminer le centre de gravité d’une brochette ……………………………..……………………….. P.16 Activité 13 : Déterminer le centre de gravité d’un polygone………………………………………………..…………. P.17 VI / Construction d’objets associés à l’équilibre Page 2 Activité 14 : Construction d’un mobile …………………………………………………………………………………………….P.18 Activité 15 : Construction d’un culbuto ……………………………………………………………………………………………P.19
  3. 3. Une démarche expérimentale Par le questionnement et l’expérience, les élèves vont progressivement construire par eux-mêmes leurs propres réponses aux problèmes posés. La démarche proposée s'appuiera sur les points suivants :    Observations de photos et de maquettes illustrant chacune des disciplines. Questionnement sur la manière dont l’artiste exécute son numéro. Ces interrogations mettront en avant un phénomène physique lié à la discipline. Formulation d'hypothèses pour expliquer le phénomène Expérience pour valider ou non l'hypothèse Pendant l’atelier, du matériel consommable sera utilisé. L’animateur pourra utiliser de vrais accessoires de cirque pour illustrer son propos. Page 3 La visite de l’exposition « Le cirque sort sa science » permettra d’initier, de compléter et d’enrichir les notions abordées pendant l’atelier.
  4. 4. Activité 1 : Les positions impossibles. Objectif : Approche sensitive de l’équilibre Matériel :   un mur une porte Demander aux enfants de prendre les positions d’équilibre suivantes : Mettre la totalité de son flanc contre le mur (bras, genou, pied doivent toucher le mur). Soulever l’autre jambe. S’adosser au mur (dos, genoux, chevilles doivent toucher le mur). Se mettre face à la porte (nez, ventre doivent toucher la porte). Essayer de toucher ses pieds en se penchant vers l’avant. Essayer de se mettre sur la pointe des pieds. Conclusion : Page 4 On ne peut pas tenir en équilibre dans ces positions, car le corps n’est pas libre de ces mouvements : il est contraint par la porte ou le mur.
  5. 5. Activité 2: essai de différents modules du cirque. Objectif : Approche sensitive de l’équilibre. Matériel :  un fil   un rouleau américain un monocycle Demander aux enfants d’essayer les différents instruments mis à leurs dispositions. On retrouve encore cette sensation de devoir déplacer son corps pour rester en équilibre. Conclusion : Page 5 Le corps a besoin de se mettre en mouvement pour pouvoir maintenir l’équilibre.
  6. 6. Activité 3 : la poutre Objectif Approche sensitive de l’équilibre. Matériel :  une poutre Tester les différents exercices puis demander aux élèves de mesurer le degré de difficulté de chacun : 1) 2) marcher sur une poutrelle "normalement" marcher sur une poutrelle les bras collés au corps (plus difficile car en écartant les bras, on peut mieux ajuster la position de son centre de gravité) 3) marcher sur une poutrelle en fermant les yeux (plus difficile car les yeux donnent des informations très importantes pour le maintien de l'équilibre) 4) marcher sur une poutrelle en marche arrière (difficile car notre physiologie n'est pas vraiment adaptée à la marche arrière) Conclusion : Page 6 Tout le corps intervient pour se maintenir son équilibre : les yeux vont transmettre les informations à notre cerveau (position dans l’espace, environnement proche…) qui va ainsi réagir et faire bouger notre corps en conséquence (système proprioceptif).
  7. 7. Activité 4 : Qu'est-ce qui tient en équilibre, qu'est-ce qui tombe? Objectif : Approche « matérielle » de l’équilibre. Matériel :  divers objets tels que livre, crayon, feuille… Tester l'équilibre de chaque objet dans plusieurs positions: Ex. : livre couché, livre debout, crayon couché, crayon debout, feuille debout, feuille roulée en cylindre debout… Laisser les élèves trouver de nouveaux objets à tester. Proposer aux élèves de classer les objets en fonction de leur équilibre. Trouver une ou plusieurs caractéristiques communes aux objets qui tiennent et aux objets qui ne tiennent pas (forme, position). On devrait ainsi arriver à un tableau à trois colonnes: ce qui tient (équilibre stable), ce qui tient mais pas très bien (équilibre instable), ce qui ne tient pas (déséquilibre). Conclusion : On pourra remarquer plusieurs points importants avec cette activité : Tout d’abord, on peut faire le lien entre la surface au sol et la nature de l’équilibre (plus la surface au sol est grande, plus l’équilibre est stable). Page 7 On peut aussi remarquer que la répartition de la masse est importante dans la stabilité de l’équilibre (plus la masse est dirigée vers le bas, plus l’équilibre est stable).
  8. 8. Activité 5 : Dessin. Objectif : Représentation d’une discipline du cirque, réflexion sur les différents éléments du numéro. Matériel :  des feuilles et des crayons Demander aux enfants de choisir une discipline du cirque, d’en repérer les différents éléments et de les dessiner. Dans beaucoup de numéros, on pourra repérer un objet qui contribue à la réalisation du numéro, et sur lesquels les enfants feront des expériences à la MIPOP.     le rouleau américain la barre dans les numéros de funambulisme sans appareil le contrepoids dans les numéros de funambulisme avec appareil la position des corps par rapport au point d’appui dans l’équilibre au sol Page 8 NB : On pourra ensuite retravailler sur les dessins, après la séquence de l’exploradôme, en cherchant par exemple à déterminer la nature de l’équilibre, le rôle de l’objet.
  9. 9. Activité 6 : Le rouleau américain. Objectif Approche expérimentale de la notion de point d’équilibre. Matériel :    une planche en bois un tasseau de bois de la pâte à modeler, prédécoupée en morceau Distribuer une planche, un tasseau et 4 morceaux de pâte à modeler. Demander aux enfants de trouver la position du tasseau sous la planche, pour que celle-ci soit en équilibre avec deux morceau de pâte à modeler de chaque côté. Recommencer la manipulation en modifiant la répartition de la pâte à modeler : 3/1, puis 4/0. On se rend compte que la position d’équilibre de la planche dépend de la répartition de la masse. Notre corps se met naturellement en mouvement pour répartir idéalement sa masse. Conclusion : Définition de cette position d’équilibre : c’est le centre de gravité. Pour comprendre : Page 9 On constate que si le centre de gravité de notre planche n’est pas soutenu par le tasseau, cette dernière ne peut pas tenir en équilibre.
  10. 10. Activité 7 : Le polygone de sustentation et L’escalier de kapla. Objectif Définir la notion de polygone de sustentation. Matériel :  une boîte de kapla Distribuer quelques kaplas aux enfants et leur demander de faire le plus grand escalier droit possible. Compter le nombre de kapla utilisé quand l’escalier est tombé. Pourrait-on continuer à superposer indéfiniment les kaplas ? Cherchons le centre de gravité de l’escalier : on le trouve à l’intersection des diagonales du losange que représente l’escalier. Comparons maintenant deux cas de figure : On constate que le centre de gravité n’a pas de soutien au sol. L’escalier est en déséquilibre et il tombe. Dans ce cas de figure, le centre de gravité est soutenu au niveau du sol. L’escalier est en équilibre. Conclusion Pour rester en équilibre, il faut que le centre de gravité ait un soutien au niveau du sol. C’est le polygone de sustentation. Quand le centre de gravité est en dehors de sa base, il y a déséquilibre. Page 10 Rapport avec les activités faites en cours : l’exemple des positions impossibles. Si notre corps se met en mouvement, c’est pour pouvoir répartir au mieux sa masse, et ainsi faire en sorte que le centre de gravité soit toujours au-dessus de nos pieds. Si on ne peut pas tenir en équilibre dans ces positions particulières, c’est qu’il ne peut pas mettre notre centre de gravité au-dessus de nos pieds. Il nous est donc impossible de tenir l’équilibre.
  11. 11. NB : Dans le cirque : Les numéros d’acrobatie au sol peuvent donner lieu à des figures très spectaculaires. Centre de gravité de la pyramide Dans les numéros d’équilibre au sol, les artistes doivent leur équilibre à leur centre de gravité, qui doit toujours se situer sous un point d’appui. NB : Dans la vie de tous les jours : pourquoi tombe-t-on de sa chaise ? Page 11 Quand nous sommes assis sur une chaise, on se trouve dans une position d’équilibre (A). Si on se balance sur les pattes arrière de la chaise, on devient en équilibre instable dès que notre centre de gravité atteint le niveau des pattes arrière (B). Au-delà, c'est le déséquilibre (C)... et la chute!
  12. 12. Activité 8 : équilibre stable et instable, Le bol et la bille. Objectif : Approche expérimentale des deux types d’équilibres. Matériel :   un bol une bille Prendre le bol, en position droite et mettre la bille dedans. La bille est-elle en équilibre ? Déséquilibrer la bille. Que fait-elle ? Refaire la même expérience en renversant le bol. Il existe deux types d’équilibre : Quand on déséquilibre la bille, elle s’éloigne de son point d’origine. L’équilibre est instable. Quand on déséquilibre la bille, elle revient à son point d’origine. L’équilibre est stable. Conclusion : Page 12 Il existe deux types d’équilibre : l’équilibre stable et l’équilibre instable. On peut repérer que, lorsque le centre de gravité est au-dessus du centre de rotation, on est toujours en équilibre instable. C’est le cas de la plupart des équilibres. Ex : position debout… Dans ces conditions, le corps est en perpétuel mouvement pour se rétablir.
  13. 13. Activité 9 : Equilibre stable : le vélo équilibriste Objectif Approche expérimentale de l’équilibre stable. Matériel :     un bouchon de liège un cure-dent des brochettes de la pâte à modeler Planter deux brochettes, orientées vers le bas, dans le bouchon de liège. Planter un cure-dent sous le bouchon. Mettre deux boules de pâte à modeler sur les brochettes, près du bouchon. Essayer de faire tenir l’ensemble sur le bout du doigt grâce au cure-dent. Déplacer la pâte à modeler tout en bas des brochettes. Recommencer l’expérience. Quand la pâte à modeler est près du bouchon, le centre de gravité est au-dessus du doigt. On est donc dans une position d’équilibre instable, qui ne tient pas longtemps. En déplaçant la pâte à modeler, on modifie la répartition de la masse, et de ce fait on abaisse le centre de gravité en dessous du doigt. L’équilibre est stable. Conclusion : Page 13 Dans ce numéro, le centre de gravité est en dessous du fil grâce au contrepoids de la danseuse sous le vélo. L’équilibre est donc très stable.
  14. 14. Activité 10 : Equilibre instable : Le funambule. Objectif Approche expérimentale de l’équilibre instable. Matériel :   des brochettes de la pâte à modeler Mettre une grosse boule de pâte à modeler à 1/3 de la brochette. Dans quelle position est-il plus facile de faire tenir en équilibre la brochette sur le bout du doigt : par le grand ou par le petit côté ? Quand la masse est loin du centre de rotation, il devient très difficile de la mettre en mouvement : elle tombe donc plus lentement. Il est donc plus facile de rétablir la brochette, pour que son centre de gravité soit aligné avec le doigt. Conclusion : Page 14 Dans ce numéro, le centre de gravité est au-dessus du fil. L’artiste est donc dans une position d’équilibre instable. Il se sert de son grand balancier qui l’aide à se rétablir : du fait de sa grande taille, le balancier devient difficile à mettre en mouvement et donc à déséquilibrer.
  15. 15. Activité 11 : Optimiser la stabilité d’un équilibre instable, Les bouteilles d’eau. Objectif : Appréhender les facteurs de la stabilité. Matériel :   des bouteilles de Badoit de la pâte à modeler Disposer quatre bouteilles devant soi. Remplir la première à ras bord, remplir le fond de la deuxième, laisser la troisième vide, et mettre de la pâte à modeler sur le bouchon de la quatrième. Demander aux enfants quelle bouteille est la plus stable. Pour vérifier, prendre une brochette, et pousser simultanément les quatre bouteilles. Noter l’ordre de chute des bouteilles. L’ordre de chute est le suivant : 4, 1/3, 2 C’est la bouteille qui a le centre de gravité le plus bas qui tombe en dernière. Conclusion : Page 15 Pour augmenter la stabilité d’un objet, il suffit de baisser son centre de gravité.
  16. 16. Activité 12 : Détermination du centre de gravité sur une brochette. Objectif Déterminer le centre de gravité sur une brochette. Matériel :    de la ficelle une brochette de la pâte à modeler Accrocher une ficelle à l’extrémité d’une brochette. Déplacer le nœud de la ficelle pour que la brochette soit en équilibre, c’est-à-dire horizontale. Placer ensuite une boule de pâte à modeler sur le bout de la brochette, et replacer le nœud pour retrouver la position d’équilibre. Dans la première expérience, le nœud est au milieu : la répartition de la masse est identique de part et d’autre de la ficelle. On modifie dans la deuxième manipulation cette répartition. Pour retrouver l’équilibre, il faut déplacer le nœud vers la boule de pâte à modeler. Conclusion : Page 16 La position occupée par le nœud à l’équilibre définit le centre de gravité.
  17. 17. Activité 13 : Détermination du centre de gravité d’un polygone. Objectif Déterminer le centre de gravité d’une forme, puis vérification de l’équilibre. Matériel :     du carton rigide de la ficelle un compas une brochette / cure-dent Fabriquer d’abord un fil à plomb avec de la ficelle et de la pâte à modeler. Découper dans le carton rigide une forme quelconque, de préférence convexe. Appuyer la forme sur une surface rigide (mur, tableau, fenêtre). Choisir un point en haut de la forme et y suspendre le fil à plomb. Tracer la ligne verticale sur la forme. Recommencer l’opération deux fois. Percer un petit trou à l’intersection des trois droites, et le poser sur une brochette. Constater que la forme reste en équilibre. Le centre de gravité se trouve à l’intersection des trois droites. Quand on pose la pointe d’une brochette sur ce point, on constate que la forme reste en équilibre. Centre de gravité Page 17 Conclusion : On vérifie bien de cette manière que l’équilibre se fait au niveau du centre de gravité.
  18. 18. Activité 14 : Construction d’un mobile Matériel :    une brochette du carton de la ficelle Page 18 Pour bien réussir le mobile, il suffit de bien équilibrer de part et d’autre du point d’accroche
  19. 19. Activité 15 : Construction d’un culbuto Matériel :    une balle de ping-pong une feuille de papier du lest : pâte à modeler Page 19 On pourra jouer sur la quantité de pâte à modeler qu’il faut mettre dans la balle de ping-pong, sur la taille de la coiffe pour que le culbuto soit le plus stable possible.

×