Travail sur le feuilleton « Les limites et les bornes »
1) Regarder le feuilleton et repérer les scènes présentées dans l’...
-

Bon, ça va Soline, cherche pas la…………………………., là !

-

Oui, regarde comment tu te………………………….? Quant à tes idées socialo...
-

Maintenant, tu te………………………….!

-

Ben quoi ?

-

Tu te………………………….!

-

Aï, tu me fais super mal, là Aï, aï ….

-

Je ne...
-

J’étais pas là au départ, j’étais pas là au départ ! Putain de bordel de merde ! Qui est-ce qui
t’a porté pendant deux ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fais pas ci Devoirs Les limites et les bornes

248 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
248
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fais pas ci Devoirs Les limites et les bornes

  1. 1. Travail sur le feuilleton « Les limites et les bornes » 1) Regarder le feuilleton et repérer les scènes présentées dans l’exercice 2) Trouver les mots manquants aux dialogues suivants 3) Avec un camarade, apprenez un rôle par cœur pour être capable de le jouer jeudi prochain. Rôles possibles : Mr ou Mme Lepic / Mr ou Mme Bouley. Vous devez aussi savoir bien lire les rôles de Tiphaine, Christophe et Soline. Certains étudiants joueront ces rôles mais pourront garder leur feuille. 4) Faites une liste des scènes ou des situations qui vous paraissent étonnantes et postez vos commentaires sur le Communication Center, dans le groupe « Choc culturel » Attention, dans les dialogues suivants, il y a des mots grossiers. Je les ai mis en italique. Ces mots sont très vulgaires et il ne faut pas les dire, vous devez simplement savoir les reconnaître car ils sont parfois utilisés par les Français dans la vie de tous les jours. Scène du petit-déjeuner : - Surtout ma Chérie, ne parle pas à tort et à travers. Je crois que le mieux, quand on n’a pas …………………………. , c’est d’écouter. - Merci mon Chéri, mais, tu sais, je crois qu’il est préférable de privilégier………………………….. Du reste, le maire me l’ a dit, il attend avant tout que je …………………………. moi-même. - Tu vas voir le maire ? - Ben, oui ! - D’accord, si tu veux rester toi-même, je crois qu’il est …………………………. que tu tournes 7 fois la langue dans ta bouche avant de parler parce qu’en politique, la moindre …………………………. peut coûter très cher. - Oui, évite de dire « bravitude » maman ! - Oh ! non, Soline, n’aggrave pas ton cas sinon je t’envoie t’habiller correctement. - Ben, quoi ? Il y a un …………………………. avec le Che ? - Oui, il y a un problème, parce que le problème, c’est que tu …………………………. ça uniquement parce que c’est à la mode, tu n’as pas la …………………………. idée de qui est ce type ! - Ernesto Guevara, dit le Che, révolutionnaire marxiste et homme politique d’Amérique latine, chef de la guérilla internationaliste…………………………., mort , …………………………. en 1967 à La Higuera, en Bolivie.
  2. 2. - Bon, ça va Soline, cherche pas la…………………………., là ! - Oui, regarde comment tu te………………………….? Quant à tes idées socialo-communistes, elles sont …………………………. et d’un…………………………., excuse-moi ! - Bon, allez, moi, j’y vais ! La liste des courses est sur le…………………………., merci mon chéri. - De rien, c’est normal, bonne journée Madame l’adjointe………………………….! Scène où Mme Bouley explique à Mr Bouley la facturation - Concentre-toi, t’es …………………………. là ? Alors, tu vois là sur la…………………………., tu rentres d’abord le nom du…………………………., la…………………………., et là, le ………………………….………………………….. Tu m’écoutes ? Qu’est-ce que je viens de dire ? - Le client, la date et …. - Va falloir que tu fasses un…………………………., Denis, parce que, moi, je veux bien me taper toute la…………………………., toutes les déclarations à l’URSSAF … et là, on s’est déjà pris des………………………….. Tu ne peux pas continuer comme ça, regarde, il y en a partout. Alors, je sais que …………………………. …………………………. avec les chiffres … Alors, fais un petit effort, Minou ! - Bon, écoute Valérie, on va …………………………. au clair : ici, c’est la méthode DB, pas la méthode VB, hein ? Le…………………………., c’est moi, la…………………………., c’est toi, la…………………………., c’est moi, …………………………., c’est toi ! - Oui - Moi, les…………………………., c’est pas mon problème, moi, je me fous des chiffres, alors, ne m’emmerde pas avec les………………………….! - Hé, Denis ! Tu as vu comment tu me parles ?
  3. 3. - Maintenant, tu te………………………….! - Ben quoi ? - Tu te………………………….! - Aï, tu me fais super mal, là Aï, aï …. - Je ne veux plus t’entendre ! - Oh ? Tu es où là ? Tu m’écoutes ? Parce que là, tu …………………………. beaucoup de temps Chéri, mais t’inquiète pas, je vais t’aider à normaliser le …………………………. de ton entreprise ! Bon, je suis contente, on a bien …………………………. aujourd’hui. Scène où les Bouley se disputent - Oui, je vais …………………………. la voisine, d’ailleurs, je coache qui je veux, OK ? - Très bien, très bien, très bien, vas coacher la voisine, fais-toi plaisir, vas lui tâter le plexus tu vas voir les emmmerdes ! - Quelles emmerdes ? Mais, c’est toi qui m’emmerde ! Cette…………………………., elle …………………………. très bien avant que tu ne t’incrustes ! - Quel…………………………., c’est toi qui m’as demandé de travailler avec toi ! T’as oublié ? - Oui, parce que tu t’ennuyais toute la journée ! - Moi, ah, non ! pas du tout ! j’étais très bien avec mon …………………………. et mon tricot ! A cause de toi, je vais même plus au yoga ! C’était pour t’aider Denis, parce que je vois bien que tu ………………………….………………………….! - Alors, là, j’m’en sors très bien, très bien ! - Bon, cet …………………………. est terminé, c’est la fin de ta période d’essai ! - Comme par hasard, alors que je viens juste de me taper toute la comptabilité ! Tu sais, quoi, tu ne peux pas me …………………………. parce qu’on est associé ! - Cette boîte, je l’ai montée tout seul, t’étais même pas là au départ !
  4. 4. - J’étais pas là au départ, j’étais pas là au départ ! Putain de bordel de merde ! Qui est-ce qui t’a porté pendant deux ans et demi de restructuration professionnelle de mes couilles ! Qui ? - Franchement, ça devient pénible, là ! - Oui, vous nous avez réveillés, franchement, c’est pas cool ! - En plus, vous envoyez de mauvaises ondes, c’est relou ! - Ouais, c’est vrai ! - Non, mais là, ça suffit ! - C’est bon, Christophe, tu rentres chez toi ! - C’est bon, y’en a marre ! - Pardon, s’il part, je pars aussi ! - Très bien, très bien, vas-y, vas-y ! - On ne te retient pas, ma vieille ! - Ben, détendez-vous là ? - Non, on ne se détend pas là, vous allez tous les deux chez les Lepic ! - Allez ! - Mais, il est 22 heures ?! - Du balai, du balai !! - Oh, merde ! On a quand-même le droit de s’engueuler chez nous, bordel ! Ils sont chiants, putain ! - Oui, si on a envie de s’engueuler, on s’engueule ! - Exactement !

×