Les noms et_les_articles

450 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
450
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les noms et_les_articles

  1. 1. Les noms et les articles 1. Les nomsLes noms sont de deux types : propres et communs.Les noms propres désignent une et une seule chose, un et un seul être. Ils concernent les personnesphysiques, les pays, les villes. On ne leur ajoute aucun article, dans le cas des noms de personnes etdes villes. Dans le cas des pays, il y a des articles sauf quelques exceptions comme Israel, Cuba,Singapour, Madagascar, Taiwan, Hawai,Andorre.Les noms communs désignent tout le reste et impliquent des cas généraux, des ensembles. Ce sontles articles et propositions et pronoms qui renforceront leur place dans la phrase et même le texte.Après on associe les noms masculins et féminins, les singuliers aux pluriels. 2. Les articles A. Les articles définis Ces articles sont au nombre de 7. L’article « le » est pour les noms masculin singulier, commençant par une consonne et/ou un « h » non muet. Exemple : le chat, le haricot L’article « la » est pour les noms féminin singulier, commençant par une consonne et/ou un « h » non muet Exemple : la chatte, la hyène L’article « l’ » dit aussi article défini ellidé voit sa voyelle disparaître et laisser une apostrophe la remplacer. On l’utilise devant les noms masculins et féminins singulier commençant par une voyelle et/ou un « h » non muet. Exemple : l’hôtel, l’hymne, l’ellipse, l’oubli L’article défini contracté présente trois formes au singulies : de la, de l’ et du, contraction de « de le ». Il ne faut pas les confondre avec les articles partitifs ! Exemple : je reviens de la fête, je reviens du bois, je reviens de l’association L’article « les » est la forme pluriel pour le masculin et le féminin . Dans ce cas, comme cette forme comporte un « s » il n’y a aucune influence sur les mots commençant par un « h » muet ou non. La différence se sent à l’oral. Exemple : les chats, les maisons, les hôtels, les haricots, les animaux Le « s » de « les » à l’oral se prononce avec un nom commençant par une voyelle comme un « z » ainsi que pour les mots commençant par un « h » non muet (les hôtels »
  2. 2. Le « s » de « les » ne se prononcent pas avec les noms commençant par une consonne mais aussi par un « h » muet comme dans « les haricots » Les articles définis définissent un être de façon précise. B. Les articles indéfinis A l’inverse des articles définis les indéfinis définissent un cas général Exemple : un homme et l’homme «l’homme » définit un homme bien précis « un homme » définit un homme parmi tant d’autres. L’article « un » est pour les noms masculins singuliers. Exemple : un homme L’article « une » est pour les noms féminins singuliers. Exemple : une banane L’article « des » est la forme plurielle pour tous les noms. Exemple : des hommes, des bananes C. Les articles partitifs Il ne faut pas les confondre avec les articles définis contractés ! Ils déterminent une quantité. La forme « de la » est la forme féminin singulier Exemple : je mange de la tarte La forme « de l’ » est la forme ellidée de « de la » ou « du » Exemple : je bois de l’eau La forme « du », remplace « de » et est pour le masculin singulier Exemple : je mange du gâteau. La forme « des » est pour tous les pluriels Exemple : je mange des œufs3. Les adjectifs
  3. 3. Jusqu’à présent aucun lien précis n’a été créé entre le nom et l’article, tant pour déterminer unepersonne précise que le caractère possessif. Deux formes d’adjectifs permettent de renforcerl’absence de ces liens avec les articles précédents.A . Les adjectifs démonstratifsIls tendent à définir une personne de manière plus précise que les articles définis eux-mêmes.Dans un texte, à force d’utiliser les article définis, on utilisera plutôt l’adjectif démonstratif àl’article défini pour préciser l’importance d’une chose ou personne dans une phrase ou un texte.La forme « ce » est pour les noms masculins singuliers commençant par une consomme et/ou un« h » non muetIl ne faut pas confondre « ce » et « se », pronom pronominal. « se » se place devant un verbe et« ce » devant un nom.Exemple : ce bateau, ce haricotLa forme « cet » est pour les noms masculins singuliers commençant par une voyelle ou un « h »muet ».Exemple : cet homme, cet animalLa forme « cette » est pour les noms féminins singuliers commençant par une voyelle ou uneconsonne, mais aussi un « h » muetExemple : cette maison, cette femme, cette eauLa forme « ces » est pour tous les noms plurielsExemple : ces haricots, ces hommes, ces femmes, ces bateauxAvec la pratique, il faudra apprendre à ne pas confondre « ces » et « ses », ce dernier étant unadjectif possessif. Cela dépendra aussi des contextes, dans lesquels on trouvera le nom.Voici un exemple où l’on tend à mettre un adjectif démonstratif pour renforcer l’importance dunom répété.L’homme mange un gâteau. L’homme boit du vin. Cet homme part au travail.On définit bien ci-dessus l’importance de cette personne.
  4. 4. B. Les adjectifs possessifsCette forme d’adjectif tend à donner un lien plus fort avec le nom.A la 1ère personne du singulier, selon que le nom est masculin, féminin singulier dans les deux, oupluriel, on utilisera les formes suivantes : mon, ma et mesA la 2nde personne du singulier, selon que le nom est masculin, féminin singulier dans les deux, oupluriel, on utilisera les formes suivantes : ton, ta et tesA la 3ème personne du singulier, selon que le nom est masculin, féminin singulier dans les deux, oupluriel, on utilisera les formes suivantes : son, sa et sesA la 1ère personne du pluriel une seule forme existe : notre, nosA la 2nde personne du pluriel on a : votre, vosA la 3ème personne du pluriel on a : leur, leurs (cette forme existe selon le contexte)Attention :Il ne faut pas confondre « votre » et « vôtre », pronom personnel qui s’accordent comme un nomavec l’article auquel il est lié.Il ne faut pas confondre « notre » et « nôtre », pronom personnel qui s’accordent comme un nomavec l’article auquel il est lié.Il ne faut pas confondre « leur » et « leur», pronom personnel qui s’accordent comme un nom avecl’article auquel il est lié de manière indiscutable dans le cas du pronom personnel.Enfin le pronom « leur » devant un verbe est invariable.

×