Bulletin d'information internationale - Automne 2013

257 vues

Publié le

Notre bulletin d'information internationale - Édition Automne 2013

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bulletin d'information internationale - Automne 2013

  1. 1. b u l l e t i n d ’ i n f o r m a t i o n v o l u m e 2 2 , No 0 2 automne 2013 Internationale Centre des affaires internationales Laval Technopole Elmo Mousse Ouverture sur le marché américain Fondée en 2006 à Laval, l’entreprise Elmo Mousse est un distributeur et un transformateur de produits de literie haut de gamme. Ses fondateurs, Alex Ciccolella et son épouse Elisabeth Dell’accio, mènent sans cesse l’entreprise vers de nouveaux horizons. Elmo Mousse occupe une place de choix sur le marché canadien et souhaite consolider sa présence sur le marché américain. Une exclusivité nord-américaine Elmo Mousse offre des produits haut de gamme pour améliorer la qualité du sommeil de la population. L’entreprise a bâti sa réputation d’excellence en fournissant des intérieurs de matelas en latex aux manufacturiers spécialisés. Pour répondre à la demande, Elmo Mousse a développé une gamme d’oreillers en 2009 sous la marque de commerce Blu Sleep Products. Les produits de literie de l’entreprise sont conçus à partir d’une mousse exclusive provenant d’Italie, pays réputé pour avoir les standards de qualité les plus élevés du marché. Cette matière première, d’une grande souplesse, apporte un confort et un support incomparables pour le corps. L’entreprise lavalloise commercialise 11 modèles d’oreillers qui s’adaptent au plus grand nombre de personnes. Ils sont en mousse viscoélastique, connue pour reprendre sa forme quand la pression se relâche, ou en mousse de gel. Les deux sortes de mousse possèdent des trous de ventilation pour permettre à l’air de dissiper la chaleur et ainsi offrir une surface de sommeil encore plus confortable. Certaines mousses contiennent des huiles essentielles pour favoriser le bien-être des dormeurs. Expansion en vue Elmo Mousse participe régulièrement à des salons afin de présenter l’étendue de sa gamme de produits et de se faire connaître sur le marché. L’entreprise était notamment présente au World Market Center de Las Vegas en août dernier. Elle en a profité pour mettre de l’avant son engagement auprès de la Fondation américaine de lutte contre le cancer du sein. L’entreprise a vendu des oreillers traditionnels et des oreillers de corps de couleur rose pour soutenir la cause : une partie des profits a été versée à la Fondation. Depuis 2011, Elmo Mousse exporte sur la côte Est des États-Unis ; un marché facilement accessible pour les exportateurs lavallois, et qui offre de nombreux débouchés. Afin de réduire ses coûts liés à l’exportation, l’entreprise compte ouvrir un centre de distribution dans un État du Sud. Son choix se portera sur la Caroline, la Géorgie ou la Floride, pour ensuite être en mesure de pénétrer facilement le marché en Amérique du Sud. Dans le but de consolider sa présence sur le sol américain et de développer ses ventes, la firme lavalloise participe cet automne à la mission commerciale en Californie organisée par le Centre des affaires internationales de LAVAL TECHNOPOLE. Cette région à forte densité de population est un marché à très grand potentiel de développement pour Elmo Mousse, qui aimerait d’ailleurs y ouvrir un centre de distribution. Une présence étendue aux États-Unis et au Canada permettra à l’entreprise lavalloise de se positionner comme le chef de file en literie spécialisée. En s’adaptant constamment aux exigences du marché et aux besoins des consommateurs, Elmo Mousse ne peut que maintenir sa croissance. Pour en savoir davantage Veuillez communiquer avec Alex Ciccolella, président, au 450 661-1656 ou par courriel à alex@blusleepproducts.com. www.blusleepproducts.com
  2. 2. Bulletin d’information internationale automne 2013 – 02 – le coin du blogueur Comment vous assurer que vos clients locaux et étrangers vous repèrent sur Internet MOT DE LA DIRECTRICE Plus de place à nos exportateurs Laval compte 470 exportateurs qui développent activement de nombreux marchés à l’international dans des secteurs d’activités diversifiés. En 2012, l’Europe et les États-Unis ont été leurs deux destinations de prédilection. Le Centre des affaires internationales de LAVAL TECHNOPOLE a revu le contenu de ce bulletin d’information pour partager avec vous les expériences et les découvertes de ces exportateurs. Nous souhaitons mettre de l’avant leur réussite à l’international et leurs projets d’exportation ; dorénavant, vous trouverez à chaque édition quatre articles succincts sur des entreprises exportatrices lavalloises, en plus de l’entrevue principale. Bien sûr, nous continuerons de vous présenter les réflexions de nos experts collaborateurs au sujet des marchés internationaux et de vous informer des tendances actuelles par l’intermédiaire de notre bulletin électronique et de notre blogue www.lavaltechnopole.org/cailt. J’espère que vous apprécierez ce nouveau bulletin. Bonne lecture ! vÉronique proulx EMBA Le référencement naturel est souvent le moyen le plus efficace et le moins dispendieux pour une PME d’être trouvée par ses clients potentiels sur un marché, surtout à l’international. Le référencement naturel comporte quatre étapes essentielles, dont voici les grandes lignes. Bien structurer votre site Web Pour être bien référencé et permettre aux internautes de trouver aisément l’information recherchée, votre site Web doit avoir une architecture structurée qui est perméable aux moteurs de recherche. Plusieurs éléments techniques doivent être considérés : pensons par exemple à l’extension de l’adresse du site et à la localisation du serveur d’hébergement, surtout dans un contexte de développement de marché à l’international. Si vous souhaitez développer le marché français, vous auriez avantage à créer une page .fr et pourriez envisager de faire héberger cette page en France. Les moteurs de recherche lui attribueront une plus grande pertinence lors d’une recherche par un internaute français qu’à un site .ca hébergé au Québec. Développer une véritable stratégie de communication destinée aux médias sociaux permet non seulement d’entretenir une relation avec sa clientèle et son réseau actuel, mais également d’améliorer son référencement naturel. Optimisation des mots-clés Il est nécessaire d’identifier les mots-clés que vous souhaitez mettre de l’avant — ceux que vos clients pourraient rechercher — pour gagner en efficacité. Une bonne séance de remue-méninges en équipe et des discussions avec des clients et des partenaires seraient un bon point de départ. Il peut être intéressant de faire des comparaisons avec les mots-clés utilisés par vos concurrents ou de vous servir d’outils comme Google Adwords pour savoir quels termes de recherche sont les plus populaires. N’oubliez pas que les mots-clés les plus précis sont souvent les plus efficaces parce qu’ils sont moins utilisés et que le taux de conversion, qui donne le pourcentage de visiteurs réalisant un achat, sera plus élevé. Quand on développe des marchés à l’étranger, il faut également tenir compte des spécificités de la langue et des dialectes locaux. Certaines expressions ne veulent pas dire la même chose dans deux pays qui partagent pourtant la même langue. Il faut donc adapter ses mots-clés et votre site Web en conséquence. Rayonnement de votre site Web Afin d’être jugé pertinent par les moteurs de recherche, repérez les sites les plus reconnus dans votre secteur d’activité et proposez du contenu à leurs éditeurs, qui pourront mentionner votre entreprise et vous envoyer des visiteurs. Vous pouvez par exemple envoyer un communiqué de presse à des journalistes annonçant le lancement d’un nouveau produit, compléter un profil d’entreprise sur le site d’une association, rédiger un article d’intérêt relié à votre domaine d’expertise et l’envoyer à un blogueur, etc. Encore une fois, lorsqu’on développe un nouveau marché à l’international, il faut s’assurer d’établir des liens avec des sites reconnus sur le marché que l’on vise pour bien se positionner sur ce marché. Stratégie pour les médias sociaux Développer une véritable stratégie de communication destinée aux médias sociaux permet non seulement d’entretenir une relation avec sa clientèle et son réseau actuel, mais également d’améliorer son référencement naturel. Sachant que les moteurs de recherche prennent en compte le contenu présent sur les réseaux sociaux, il faudra veiller à offrir de l’information pertinente à vos clients et à vos partenaires d’affaires. Merci à Martin Lapierre du CLD de Laval pour sa collaboration. Bruno Séguin Visitez notre blogue : www.lavaltechnopole.org/cailt
  3. 3. Bulletin d’information internationale Automne 2013 – 03 – Bio-K Plus La Floride : nouveaux marchés en perspective en cours d’évaluation par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Quant au marché américain, Bio-K Plus International est déjà présente en Californie. De plus, elle a ouvert au printemps dernier des locaux administratifs de vente et de distribution en Floride. Cette région compte une forte population de personnes âgées, souvent plus vulnérables au Clostridium difficile, et représente une porte d’entrée intéressante pour l’Amérique du Sud. De plus, la Food and Drug Administration évalue actuellement l’efficacité du Bio-K Plus. Son approbation permettrait à l’entreprise lavalloise de consolider sa place d’acteur mondial dans le domaine des probiotiques et surtout d’accélérer son développement sur le marché américain. Bio-K Plus International est une entreprise de biotechnologie qui compte 125 employés. Depuis 1996, elle fabrique et commercialise un produit probiotique, le Bio-K Plus, qui permet notamment de neutraliser la bactérie Clostridium difficile grâce à plus de 50 milliards de bonnes bactéries lactiques qui stimulent et gardent en santé la flore intestinale. Des études cliniques de grande envergure ont prouvé l’efficacité du Bio-K Plus, sous forme liquide ou en capsule, en moins de 72 heures. L’entreprise lavalloise a reçu l’approbation de Santé Canada en janvier 2013. Cette reconnaissance devrait lui permettre de se positionner comme un acteur majeur dans le système de santé québécois et d’augmenter les ventes du Bio-K Plus dans les magasins de produits naturels, les pharmacies, les hôpitaux et les cabinets des professionnels de la santé en Amérique du Nord. Bio-K Plus International souhaite développer le marché européen et diversifier ses exportations aux États-Unis. Pour ce faire, l’entreprise envisage d’ouvrir des bureaux en France, au Royaume-Uni et en Belgique, et elle est Pour en savoir davantage Veuillez communiquer avec M. Claude Chevalier, président, au 450 978-2465 ou par courriel à cchevalier@biokplus.com. www.biokplus.com Umalia Développement des affaires en Colombie Umalia est une firme de consultation en gestion fondée en 2012. Elle aide les entreprises privées et les organismes sans but lucratif à atteindre leurs objectifs d’affaires au travers d’initiatives innovatrices de responsabilité sociale. Umalia est composée de quatre personnes aux expertises complémentaires qui font appel à des collaborateurs externes selon les besoins des projets. Déjà active au Canada, en République démocratique du Congo et au Bénin, l’entreprise lavalloise souhaite maintenant contribuer au développement économique et social de la Colombie tout en créant des bénéfices commerciaux pour les entreprises. Pour y parvenir, Umalia envisage de créer des partenariats multisectoriels innovateurs gagnant-gagnant et conseiller les entreprises sur leurs initiatives de responsabilité sociale. Grâce à l’accord de libre-échange entre le Canada et la Colombie en vigueur depuis 2011, le contexte actuel est particulièrement favorable au développement des affaires. Le Centre des affaires internationales, qui aide Umalia à développer de nouveaux marchés et lui permet d’avoir accès à un large réseau de contacts, a organisé une mission commerciale à Medellin, en Colombie, en septembre 2013. Cette ville, reconnue pour être innovante, représente de belles perspectives d’affaires pour l’entreprise, qui a pu y rencontrer 10 partenaires potentiels. Le Centre des affaires internationales offre un accompagnement personnalisé à Umalia qui a notamment bénéficié d’une analyse de marché complète et de rencontres virtuelles avec de potentiels partenaires avant la mission en Colombie. Depuis, l’entreprise poursuit ce développement de marché qui s’annonce d’ores et déjà prometteur. Pour en savoir davantage Veuillez communiquer avec Mme Lucie Bourgeois, présidente, au 514 742-5861 ou par courriel à lbourgeois@umalia.ca. www.umalia.ca
  4. 4. Bulletin d’information internationale automne 2013 – 04 – OKIOK Mission bénéfique en Allemagne OKIOK est une entreprise pionnière en matière de sécurité de l’information. Dirigée par Claude Vigeant et Cindy Walsh, elle offre des produits, des services et des solutions clés en main avant-gardistes, que ce soit pour le transfert sécurisé de fichiers ou la gestion des identités. OKIOK s’adapte aux besoins évolutifs du marché et se taille une place de choix aussi bien au Canada que sur la scène internationale. L’exportation représente d’ailleurs 75 % du chiffre d’affaires de sa division Logiciels. par le Centre des affaires internationales en Allemagne à l’automne 2012. À la suite de cette expérience, OKIOK a signé une entente de collaboration avec l’entreprise allemande peaketa qui lui permet de développer des occasions d’affaires dans son marché cible, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. L’entreprise, qui bénéficie de l’aide du Centre des affaires internationales pour diversifier ses exportations et augmenter sa présence internationale, négocie présentement des ententes de distribution de ses logiciels en Europe de l’Est. Déjà implantée sur le marché allemand, l’entreprise lavalloise souhaite y poursuivre son développement et en profiter pour démarcher de potentiels distributeurs européens. C’est dans ce but que OKIOK a participé à la mission économique organisée Pour en savoir davantage Veuillez communiquer avec M. Claude Vigeant, président, au 450 681-1681, poste 230 ou par courriel à cvigeant@okiok.com. www.okiok.com Maman pour la vie Premiers pas sur le marché français En 2004, Mariane Chenail fonde le magazine Web Mamanpourlavie.com pour offrir du contenu spécialisé aux parents. Installée au Centropolis de Laval, l’entreprise compte 11 employés, dont 3 journalistes, et fait appel à de nombreux spécialistes externes pour traiter de sujets tels que le médical, le paramédical, la nutrition, les allergies et bien d’autres encore. Mamanpourlavie.com souhaite pénétrer le marché français et y bâtir sa notoriété. Pour y arriver, l’entreprise peut compter sur le soutien du Centre des affaires internationales, avec qui elle met en place son plan de développement international. Pendant un an, Mamanpourlavie.com sera appuyée dans ses démarches d’exportation grâce au programme VIP en commerce AUTOMNE 2013 international. Parmi les différentes étapes du plan d’action établi, le Centre des affaires internationales aide Mamanpourlavie.com à préparer la mission économique de l’automne : la firme participe au salon Baby de Paris dans le but d’explorer des pistes de développement d’affaires en France. De plus, l’entreprise lavalloise adapte présentement son contenu rédactionnel au contexte culturel français et recherche des annonceurs publicitaires européens pour être en mesure de lancer Mamanpourlavie.fr en 2014. Pour en savoir davantage Veuillez communiquer avec Mme Mariane Chenail, présidente, au 450 686-2878, poste 500 ou par courriel à mariane@mamanpourlavie.com. www.mamanpourlavie.com BULLETIN D’INFORMATION INTERNATIONALE PUBLIÉ PAR : LAVAL TECHNOPOLE 1555, boul. Chomedey, bureau 100, Laval (Québec) H7V 3Z1 Téléphone : 450 978-5959 I Télécopieur : 450 978-5970 I info@lavaltechnopole.com I www.lavaltechnopole.com/cailt Le Centre des affaires internationales de Laval Technopole reçoit l’appui financier de : 30 S po

×