LES FORCES VIVES
AU FÉMININ
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 11,7 % de dirigeantes d’État
 La France 44ème mondiale pour
la...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
de 9 % à 27 %
 La loi sur les CAdes grandes
entreprises à permis...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Le CESeuropéen
 28 % de femmesen 2015 : régression/précédent m...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Moins d’adhérentes, mais forteévolution
 Unaccès encore limité...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Peu d’étudesstatistiques ou qualitatives
 13,7 % de femmes dan...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 La composition des instances fédéralesdépenddes mutuelles
(9/40...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Engagement paritaires, mais thèmes différents
 Des responsabil...
LES CONSTATS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
1. Pratiques culturelles etmanagériales
 Un modèle de référencem...
LES PRÉCONISATIONS DU CESE
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
Pistes de réflexionpour
vaincre les résistances
LES PRÉCONISATIONS DU CESE
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Tenue de statistiques sexuées
 Identifier les po...
LES PRÉCONISATIONS DU CESE
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Projeter une image accueillante et stimulante
 O...
LES PRÉCONISATIONS DU CESE
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Limiter le cumul des mandats
 Dans le temps (2ou...
LES PRÉCONISATIONS
LES FORCES VIVES AU FÉMININ
28 octobre 2015
 Accès à la mixité et/ou à la parité
Quotas paritaires,par...
www.lecese.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les forces vives au féminin

10 858 vues

Publié le

Etude présentée par Mme Claire Guichet au nom de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité, présidée par Mme Geneviève Bel;

Favoriser l’engagement militant des femmes est d’abord un impératif d’égalité démocratique. C’est ensuite un moyen d’accroître la représentativité de la société civile organisée. C’est enfin, plus largement, oeuvrer à promouvoir la place des femmes dans la société : en effet, l’engagement militant constitue souvent un marchepied vers la prise de responsabilités dans d’autres domaines, notamment politiques et économiques.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 858
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 061
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les forces vives au féminin

  1. 1. LES FORCES VIVES AU FÉMININ
  2. 2. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  11,7 % de dirigeantes d’État  La France 44ème mondiale pour la part des femmes à l’Assemblée nationale (entre Soudan du Sud et Kazhakstan)  Certaines assemblées plus féminisées (PE, CR, Conseil dép.) mais toujours des stratégies de contournement et un plafond de verre  Femmes et politique
  3. 3. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015 de 9 % à 27 %  La loi sur les CAdes grandes entreprises à permis cetteprogression entre 2009et 2013. En 2017,ellesdevront être 40 % 30 %  Des créateurs d’entreprisesont des femmes, chiffre stable depuis 2006  Femmes et vie économique
  4. 4. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Le CESeuropéen  28 % de femmesen 2015 : régression/précédent mandat(délégation française:6/24)  Le CESE  Paritérendue obligatoire (43,7 %)  Responsabilités internes(bureau, présidences de groupes et de sections…) encore inégalementpartagées  Les CESER  Renouvellement de 2013 : de 19,5 à 35 %  Toutes régions confondues, 23 % de commissionsprésidées par des femmes  Pour la 1ère fois, une femmepréside un CESER (Rhône-Alpes)  Qu’en est-il de la société civile ?
  5. 5. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Moins d’adhérentes, mais forteévolution  Unaccès encore limité aux responsabilités syndicales  Des logiques volontaristes (CFDT depuis les années 80, parité à la CGT depuis 1999)  Mais qui peinent à infuser dans lesterritoires et à sortir du cadre contraignant  En l’absencede politiques volontaristes, la situation stagne  Les syndicats de salarié(e)s
  6. 6. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Peu d’étudesstatistiques ou qualitatives  13,7 % de femmes dans instances dirigeantes des confédérationspatronales en 2012(pour environ30 % de femmesde la catégorie 2 de l’Insee (artisans, commerçants, cheffes d’entreprises)  Évolution très lente,surtoutpourles postes à hautes responsabilités  Division thématiquedes mandats (social/éco) aboutissant à très faible part dans les chambres consulaires  Un volontarismetrès inégal entre lesorganisations et les secteurs  Les syndicats patronaux et organisations professionnelles
  7. 7. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  La composition des instances fédéralesdépenddes mutuelles (9/40au CA en 2015)  Unions territoriales: 10/62,Unions régionales2/25  Fin de l’observatoirede la parité, intégré dans un observatoireplus général  De 2005 à 2013, administratrices de mutuellespassent de 22 à 24 % 90 % des présidences et 84 % des trésoreries géréespar des hommes  Loi du 4 août 2014impose la parité  D’après enquête2013 de la Mutualité française, 94 % des mutuellesn’ont pas pris de mesures visant à favoriser la parité La Mutualité française
  8. 8. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Engagement paritaires, mais thèmes différents  Des responsabilités et fonctions occupées différentes  Stratégies de polyengagementsplus masculines  Situation plus favorabledans les institutions locales que dans lesinstances nationales  Quelsque soient les secteurs, une gouvernance plusmasculine (33 % de présidentesd’associations tous secteurs confondus)  Des inégalités de participation que l’ontrouve dès lesengagementsétudiants Le secteur associatif
  9. 9. LES CONSTATS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015 1. Pratiques culturelles etmanagériales  Un modèle de référencemasculin, un déficit de modèlesféminins  Autocensure,difficultés d’accès à la parole, un sentimentde culpabilité vis-à-vis de la vie personnelle  Moindrepréoccupationpour des problématiques qui intéressent particulièrement les femmes 2.Structuration et parcours militants  Le surinvestissement (présentiel, polyengagement,etc.)  Modalités de désignationspour les responsabilitéset de gestion des parcours  Des obstacles structurels et culturels
  10. 10. LES PRÉCONISATIONS DU CESE LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015 Pistes de réflexionpour vaincre les résistances
  11. 11. LES PRÉCONISATIONS DU CESE LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Tenue de statistiques sexuées  Identifier les points de blocage spécifiques Réunions non-mixtes, enquêtes par des chercheur(se)s  Formation des militants aux inégalités de genre Intégrationd’uneréflexion sur les femmes dans les différents champsthématiques,kits de mobilisation,événements spécifiques, financementou organisationde productionde données sur son secteur…  Impliquer les échelons territoriaux Groupes locaux spécialisés (clubs, commissions locales…), concours d’initiative…  Objectif 1 : Rendre l’organisation consciente des inégalités
  12. 12. LES PRÉCONISATIONS DU CESE LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Projeter une image accueillante et stimulante  Outils de communication et contenu militant  Encourager une culture militante inclusive  Accueil des nouveaux militants, transparence de la gouvernance, lutte contre les attitudes discriminantes (avec voie de recours), parité dans les interventions des événements organisés  Objectif 2 : Afficher l’organisation comme un espace serein et émancipateur
  13. 13. LES PRÉCONISATIONS DU CESE LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Limiter le cumul des mandats  Dans le temps (2ou 3, selon les durées) et en parallèle (incompatibilitésou barème)  Partager les responsabilités  Délégationdetâches, renforcement de la collégialité(mise en avantdu collectif décisionnel, partagedes temps de parole, postes d’adjoint,consultationdes adhérents, etc.)  Objectif 3 : Diversifier les modèles d’investissement militant
  14. 14. LES PRÉCONISATIONS LES FORCES VIVES AU FÉMININ 28 octobre 2015  Accès à la mixité et/ou à la parité Quotas paritaires,parité+,mixité…Et attentionaux typesde fonctionsexercées  Objectiver la notion de compétence Des viviersou réseaux féminins,réflexion surlesmodesde candidature(limiterl’informel, formaliserles attentes,questionnerl’idéede binômesparitaires,livretsde compétences, fichesde poste,normesraisonnables),miseen place d’outilde valorisation et de reconnaissancedescompétencesà l’issue de l’engagement  Rendre visible, soutenir, informer Expressionpublique et interne,mixitédeséquipessalariées,servicesde garde,sororités, communicationinterneformelleet organisationd’espacesde socialisationconviviaux Renforcer les politiques volontaristes de féminisation
  15. 15. www.lecese.fr

×