Des opérationnels de Air France KLM, Bouygues Construction, CNP Assurances,
Crédit Agricole SA, Engie, GRDF, SNCF, Technip...
SOMMAIRE
Introduction
La démarche et les entreprises participantes
Les éclaireurs : Ils ouvrent la voie
Les leaders de pra...
Pourquoi initier une telle initiative
collaborative, me direz-vous ? C’est un
parti pris fort, traduisant notre vision
des...
Introduction
Qui	participe	?
20 porteurs d'initiatives collaboratives
ont partagé leur expérience dans le
cadre d'un Bench...
Introduction
Quelle	démarche	méthodologique	?
Lecko a proposé à ses clients
d’inviter 3 porteurs d’initiative à
participer...
Beaucoup, par analogie à l’univers des
médias sociaux, les appellent des
« community managers ». Nous les
considérons comm...
2 réussites pour illustrer
Recrutement d’intervenants sur la
démarche Innovation, 737 « Game
Changers » sont inscrits sur ...
Les	indicateurs
Score d’engagement
Lecko Analytics permet de mesurer l’évolution des
comportements des utilisateurs et de ...
LES ECLAIREURS
Ils ouvrent la voie vers de
nouvelles pratiques
Renforcer le partage, la formation, les échanges entre les salariés
(exclusivement) de la DSI
Le but de l’initiative
L'obj...
Impliquer	les	experts	de	l’entreprise	dans	la	production	de	formations	internes	
en	s’appuyant	sur	l’utilisation	de	Yammer...
Fédérer	les	30	000	collaborateurs	d’un	Groupe	international	lors	
d’un	évènement	annuel	incontournable
Le but de l’initiat...
Embarquer	ses	collègues	
Les	enseignements
1. Embarquer ses collaborateurs
passe d’abord par des échanges
informels en deh...
Embarquer	ses	collègues	
L’avis	de	Lecko
La première chose que nous disons à ceux que nous
accompagnons est de commencer p...
LES LEADEURS
DE PRATIQUES
Ils créent de l’engagement
Acculturer l’entreprise au sujet de l’innovation
par l’animation d’une veille collaborative
Le but de l’initiative
Accultu...
Améliorer la gestion et l’animation des politiques cartographiques
par l’utilisation systématique de Yammer
Le but de l’in...
Moderniser l’animation des communautés de pratiques (COP)
par l’utilisation systématique de Yammer
Le but de l’initiative
...
Créer	de	l’engagement
Les	enseignements
Définir une proposition d’usages claire invitant à
l’utilisation du groupe Yammer....
Créer	de	l’engagement
L’avis	de	Lecko
La valeur du réseau social réside dans le pouvoir de
mobilisation transversale qu’il...
Lorsque vous allez sur l’Intranet, vous allez au théâtre : vous vous
asseyez et consommer un contenu de qualité, bien stru...
LES ENCHANTEURS
Ils alignent l’usage au cœur
d’une activité
opérationnelle
Ancrer la Culture Client au sein de tous les métiers de l’entreprise
et toucher le plus grand nombre
Le but de l’initiativ...
Fédérer les acteurs intervenant sur la technologie et le développement éolien
par l’utilisation systématique de Yammer
Le ...
Faciliter la coordination des activités de l’équipe
par l’utilisation systématique de Yammer
Le but de l’initiative
Fluidi...
Dynamiser la communication interne de son entité
par l’utilisation systématique de Yammer
Le but de l’initiative
Créer un ...
Aligner	l’usage	avec	les	activités	opérationnelles
Les	enseignements
Rattacher les objectifs à des
prérogatives très opéra...
Aligner	l’usage	avec	les	activités	opérationnelles
L’avis	de	Lecko
Hormis certains cas relativement rares, les initiatives...
Pour les Equipes digitales, ces porteurs d’initiatives sont le
moteur de la transformation interne. Il est difficile d’orc...
Découvrez	les	solutions	de	Lecko	pour	soutenir
les	porteurs	d’initiative
Une plateforme d’apprentissage
destinée aux porte...
Découvrez	les	solutions	de	Lecko	pour	soutenir
les	porteurs	d’initiative
Facilitez le travail des équipes digitales,
aidez...
Découvrez	les	solutions	de	Lecko	pour	soutenir
les	porteurs	d’initiatives
Accélérer le développement
des usages collaborat...
Remerciements
Aux porteurs d’initiatives pour leur participation à la démarche :
Lisa Barretieri (CNP Assurances), Maxime ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Retour d’expérience de 20 porteurs d’initiatives collaboratives sur Yammer

709 vues

Publié le

20 porteurs d'initiatives collaboratives ont partagé leur expérience dans le cadre d'un Benchmark organisé par Lecko. Nous vous présentons, dans le présent support, les enseignements concrets qui en ressortent. L’objectif de la démarche est d'aider les entreprises à multiplier et amplifier la portée de leurs initiatives collaboratives. Ces témoignages issus de différentes entreprises (Air France KLM, Bouygues Construction, CNP Assurances, Crédit Agricole SA, Engie, GRDF, SNCF, Technip) et de contextes différents apportent un regard pragmatique sur les bonnes pratiques que chacun peut reprendre.

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
709
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
87
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Retour d’expérience de 20 porteurs d’initiatives collaboratives sur Yammer

  1. 1. Des opérationnels de Air France KLM, Bouygues Construction, CNP Assurances, Crédit Agricole SA, Engie, GRDF, SNCF, Technip Retour d’expérience de 20 porteurs d’initiatives collaboratives sur Yammer Janvier 2017
  2. 2. SOMMAIRE Introduction La démarche et les entreprises participantes Les éclaireurs : Ils ouvrent la voie Les leaders de pratiques : Ils créent de l’engagement Les enchanteurs : ils insèrent l’usage au cœur d’une activité opérationnelle § Fabrice Danquigny (GRDF) § Marie-Laure DAVID & Peter GUIBERT (Bouygues Energies & Services) § Jean-Philippe Martin (Technip) § Les enseignements § Rémi Sellem (Crédit Agricole SA) § Pierre Nguyen-Trong (GRDF) § Vincent Gaschignard (Engie) § Les enseignements L’intérêt porté par les Equipes digitales aux Porteurs d’initiatives § Laurence El Kharchafi Hertrich (Air France KLM) § Manahil Lakhmiri (ENGIE) § Loris Cella (Crédit Agricole SA) § Bénilde Le Taillandier (Crédit Agricole CIB) § Les enseignements
  3. 3. Pourquoi initier une telle initiative collaborative, me direz-vous ? C’est un parti pris fort, traduisant notre vision des facteurs clefs de réussite du développement des usages collaboratifs. La valeur du RSE est locale et repose sur les qualités du porteur d’initiative. La force d’un RSE tient à la somme de ses initiatives et à l’engagement de ses collaborateurs pour leur réussite. L’entreprise ne fait que rendre les choses possibles et aligner les énergies sur un cap commun permettant la mutation recherchée. Porter ses initiatives vers le succès est une qualité fondamentale dans le monde qui s’ouvre à nous. Le World Economic Forum l’a rappelé en 2015 : la collaboration est une des 4 compétences clefs du 21ème siècle. Pour faire progresser ces sujets dans l’entreprise, il est nécessaire aujourd’hui de fédérer et faire coopérer les parties prenantes. Ce leadership devient central et le réseau social est le terrain d’expression des leaders de demain. La mission de Lecko est d’aider les femmes et les hommes qui portent ses changements. Notre but est d’accélérer le développement des usages dans les entreprises. Cette démarche permet d’une part aux participants de progresser au contact des autres et d’autre part contribue à valoriser leur action, à la légitimer au sein de leur organisation et à inspirer d’autres porteurs d’initiatives potentiels. Nous voulons que ce rôle soit mieux reconnu, mieux soutenu et mieux valoriser dans l’entreprise. Il nous parait inconcevable de parler de transformation interne sans parler de ceux qui incarnent et portent ces changements. Bravo à eux et merci pour leur participation. Arnaud Rayrole Directeur général de Lecko Introduction Pourquoi réaliser un tel benchmark ?
  4. 4. Introduction Qui participe ? 20 porteurs d'initiatives collaboratives ont partagé leur expérience dans le cadre d'un Benchmark organisé par Lecko. Nous vous présentons, dans le présent support, les enseignements concrets qui en ressortent. L’objectif de la démarche est d'aider les entreprises à multiplier et amplifier la portée de leurs initiatives collaboratives. Ces témoignages issus de différentes entreprises (Air France KLM, Bouygues Construction, CNP Assurances, Crédit Agricole SA, Engie, GRDF, SNCF, Technip) et de contextes différents apportent un regard pragmatique sur les bonnes pratiques que chacun peut reprendre.
  5. 5. Introduction Quelle démarche méthodologique ? Lecko a proposé à ses clients d’inviter 3 porteurs d’initiative à participer à la démarche. 8 entreprises ont accepté de nous dégager du temps et nous les en remercions Lecko a pris contact avec chacun d’eux pour prendre connaissance de leur contexte. Pour cela, une grille de lecture commune a été préalablement définie. Afin d’objectiver les échanges et pouvoir comparer les résultats obtenus par chacun, nous avons utilisé Lecko Analytics. Un atelier d’une demi-journée a été organisé le 24 novembre. Nous avons réparti les porteurs d’initiative en 3 groupes et les équipes digitales dans un 4ème groupe. Ils ont pu comparer leurs métriques : rythme d’embarquement, niveau d’engagement, etc. Nous les avons fait travailler sur la matrice des bénéfices et l’identification des facteurs clefs de réussite pour embarquer, engager et aligner. Lecko a formalisé les enseignements et les a illustrés par les témoignages des porteurs d’initiatives. 1 2 3 4 6 7 85
  6. 6. Beaucoup, par analogie à l’univers des médias sociaux, les appellent des « community managers ». Nous les considérons comme des « porteurs d’initiative » parce qu’ils doivent d’abord fédérer leurs collègues autour d’un but de collaboration et les mobiliser. Faire bouger les lignes en interne n’est pas gagner d’avance. Il faut faire preuve de leadership et faire face à un contexte qui n’est pas toujours propice au changement. Le réseau social est le terrain d’expression de ces porteurs de changement. Beaucoup d’initiatives échouent (50% des groupes créés sont inactifs au bout de 5 mois dans les Abaques Lecko). Il faut regarder leurs résultats en gardant en tête qu’ils visent à porter le changement localement. Les porteurs d’initiatives Leaders de pratiques Ils créent de l’engagement Enchanteurs Ils alignent l’usage au cœur d’une activité opérationnelle Eclaireurs Ils ouvrent la voie vers de nouvelles pratiques Nous avons regroupé leur retour d’expérience suivant trois thèmes, correspondant à trois qualités centrales :
  7. 7. 2 réussites pour illustrer Recrutement d’intervenants sur la démarche Innovation, 737 « Game Changers » sont inscrits sur le groupe Yammer pour échanger autour des solutions identifiées. Les échanges autour d’une start-up ont permi à l’équipe Open Innovation de mieux appréhender les échanges avec cette dernière Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : Contexte de collaboration La collaboration n’est jamais spontanée. Elle émerge différemment en fonction du contexte. Moderniser l’animation des communautés de pratiques par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative La démarche Open innovation vise à qualifier des solutions innovantes à l’extérieur de l’entreprise (start-up, projets innovants) et d’identifier les équipes internes pouvant développer des synergies avec ces acteurs portant des sujets émergeant. Mettre en réseau les acteurs intéressés par le sujet de l’innovation afin de leur permettre de s’investir. Ces liens permettent d’insufler une nouvelle culture tant dans le processus de développement de solutions innovantes au sein du groupe que dans la manière d’intégrer l’innovation dans les processus industriels. Une bonne pratique recommandée pour embarquer ses collègues Diffuser un flux d’actualité de veille pour fédérer les acteurs intéressés par ces thématiques. Aller à la rencontre des personnes que l’on cible pour les motiver à participer. Score d’engagement Bertrand Lebrand MyCORP 2ème décile Bertrand Lebrand MyCORP Un porteur d’initiative La réussite d’une initiative tient à la capacité de femmes et d’hommes à fédérer leurs collègues autour d’un but. Le but de l’initiative Au départ, un porteur identifie comment la collaboration peut aider l’entreprise et les équipes à améliorer leur efficacité opérationnelle. Les enseignements Les porteurs d’initiative partage leur expérience pour embarquer, engager ou aligner la collaboration avec leur activité opérationnelle. Le contexte de collaboration La collaboration n’est jamais spontanée. Elle émerge différemment en fonction du contexte. Les porteurs d’initiative ont su prendre parti de leur contexte et le rendre plus favorable à l’émergence de leur initiative collaborative. Les réussites La progression se concrétise par la somme de micro-réussites. Elles permettent à chacun de prendre conscience de la concrétisation en cours de l’intention d’usage promue par le porteur d’initiative. Des points de repères Lecko a comparé le niveau d’activité générée avec ses Abaques contenant plus de 20 000 communautés. Chaque tracé correspond à un décile. Les faits mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 24 19 12 5 Méfiez-vous des chiffres flatteurs qui travestissent la réalité. Nos indicateurs traduisent une évolution des pratiques effectives. Il s’agit de « parler vrai » et pouvoir s’appuyer sur des éléments fondés pour progresser. UNE GRILLE DE LECTURE COMMUNE
  8. 8. Les indicateurs Score d’engagement Lecko Analytics permet de mesurer l’évolution des comportements des utilisateurs et de positionner l’activité de son Groupe face à des communautés de taille similaire. Les Abaques de Lecko s’appuient sur les données de 150 000 utilisateurs engagés, 20 000 communautés issus de plateformes monitorées comprenant notamment celles d’une trentaine de grandes entreprises. Comment ca fonctionne ? L’objectif est d’analyser l’évolution des comportements de chaque utilisateur dans la durée plus que l’activité (nombre de contributions, etc.). L’engagement est évalué sur 90 jours et le score progresse en fonction de la fréquence, de l’équilibre des actions réalisées. Le profil de Leader a été étalonné pour correspondre au comportement d’un leader de pratiques entrainant les autres vers ces nouveaux usages. Il agit de manière régulière et équilibrée sur la plateforme. En 2015, nous avons montré que 88% de ces dits « leaders » restaient très engagés durablement (analyse faite sur une période de 24 mois). Si les contributeurs d’un jour peuvent s’évanouir ensuite, ces leaders constituent donc un capital durable. Les utilisateurs dits « embarqués » sont les utilisateurs qui sont allés au- delà de l’inscription et ont contribué au moins une fois. Suivre le nombre d’inscrits ou de membres est flatteur : ce compteur ne décroit jamais. Cependant, il ne traduit aucunement un niveau d’adoption. Il est préférable de revenir à la réalité et se fixer des repères traduisant une réalité de l’usage. Les porteurs d’initiatives participant à ce Benchmark ont tous réussi à embarquer un noyau dur de collègues en mesure de générer les bénéfices promis. Chaque tranche correspond à un dixième de la population des Abaques. On parle de décile.
  9. 9. LES ECLAIREURS Ils ouvrent la voie vers de nouvelles pratiques
  10. 10. Renforcer le partage, la formation, les échanges entre les salariés (exclusivement) de la DSI Le but de l’initiative L'objectif est de renforcer le partage, la formation, l’information et les échanges entre les salariés de la DSI. Ce besoin a émergé suite à un audit interne constatant le besoin de partage d’informations transverses entre les différentes entités de la Direction. Plus que la création d'un groupe d'échange, il s'agit de porter un changement culturel dans les pratiques de communication interne : libérer la prise de parole, encourager la circulation de l'information, partager les bonnes pratiques, valoriser les initiatives. mois d’activité sur Yammer Inscrits dont 53 ayant contribué une fois engagés leaders 5 203 20 2 2 réussites pour illustrer L'utilisation de Yammer est inscrite dans les bonnes pratiques pour accueillir les nouveaux arrivants. Ces derniers trouvent de l'information pour accélérer leur compréhension de l'organisation. De plus en plus de collaborateurs postent de l'information traitant de la vie interne des équipes pour la convivialité. Cela contribue à développer du lien entre des personnes réparties sur 3 sites. Une bonne pratique recommandée pour embarquer ses collègues Présenter la communauté de la DSI aux nouveaux arrivants pour les aider à s'intégrer, mieux identifier les différents acteurs et retrouver plus facilement l'information de contexte dont ils ont besoin. Convaincre les managers de s'intéresser à Yammer. Leur sensibilisation nécessite plus d'investissement du fait qu'il leur est demandé de lâcher prise, d’encourager leurs équipes à contribuer, de laisser des solutions se construire entre opérationnels. Laisser les équipes s'essayer sur des groupes restreints dans lesquels ils se sentent plus libres de s’exprimer. Score d’engagement Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : Fabrice DANQUIGNY GRDF 1er décile
  11. 11. Impliquer les experts de l’entreprise dans la production de formations internes en s’appuyant sur l’utilisation de Yammer Le but de l’initiative La Direction Formation souhaite amplifier le recrutement d’Experts (formateurs internes) et les aider à réussir la transmission en ligne de leur savoir (les Classes Virtuelles). Par exemple, pour une formation sur l’impact business de la loi Transition Energétique à l’initiative de la Direction Juridique, une juriste créé des supports additionnels afin d’alléger le contenu de la formation distancielle. Un groupe Yammer dédié est lancé afin de diffuser ces contenus post-formation, approfondir le sujet et encourager les échanges. Marie-Laure et Peter s’appuient sur un groupe Yammer « hub » appelé « Les Incollables » fédérant les espaces post-formation des Experts. Une bonne pratique recommandée pour embarquer ses collègues Un environnement favorable créé par un programme de transformation digitale et qui s’inscrit dans les objectifs stratégiques du Groupe. Un manager volontaire (Sylvia Meerschaut), encourageant l’initiative et apportant les moyens dont elle dispose. Une équipe en charge de la promotion du programme digital (service Communication) qui apporte son soutien dans la valorisation et la promotion de l’initiative.Score d’engagement Score d’engagement 2 réussites pour illustrer § Les experts s’améliorent dans leur démarche pédagogique : ils suivent les bonnes pratiques promues et, par exemple acceptent d’alléger leur support pour gagner en clarté. § La préparation des formations se réalise avec des échanges de mails moindres et de manière plus fluide pour les parties prenantes. mois d’activité collègues embarqués engagés leader 6 16 4 1 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 1er décile Marie-Laure DAVID & Peter GUIBERT Bouygues Energies & Services
  12. 12. Fédérer les 30 000 collaborateurs d’un Groupe international lors d’un évènement annuel incontournable Le but de l’initiative Créer un groupe éphémère pour mobiliser l’ensemble des collaborateurs de l’organisation lors de la journée « One Technip Day ». Un événement annuel international dédié à la valorisation des initiatives et projets locaux, au développement du culture commune. Il s’agissait d’embarquer un maximum de collaborateurs, d’en profiter pour effectuer un bond de maturité quant à l’usage de Yammer et ses fonctionnalités clés (partage de contenus riches, mentions de collègues, mots-clés). mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 2 626 373 18 2 réussites pour illustrer Toutes les populations, y compris les plus éloignées (travaillant sur les gros projets de Technip, notamment en Sibérie) se sont mobilisées. L’initiative a permis un bond de 50% de l’engagement global sur la plateforme, et l’émergence de près de 100 nouveaux groupes métiers, d’experts, de projets. Une bonne pratique recommandée pour aligner l’usage avec l’activité opérationnelle Yammer doit s’inscrire dans le paysage global et supporter les évènements clés de l’entreprise. Il s’agit d’en faire un vecteur et non un outil en plus. Toutes les communications multi-canaux doivent prendre en compte cet aspect. Pour l’animation le jour J, l’ensemble des responsables communication locaux (une vingtaine) ont été mobilisés en tant qu’ambassadeurs. Les top-managers ont été briefés en amont et invités à participer. Deux animateurs globaux à temps plein sur la journée ont été mobilisés, pour encourager le partage, remercier les participants, valoriser les meilleures contributions. Un retour d’expérience a été formalisé et valorisé auprès de toute l’entreprise. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : Contexte de collaboration La collaboration n’est pas encore un réflexe. Elle émerge en fonction du contexte et a du mal à perdurer Pic sur l’activité de toute la plateforme créé par l’évènement Jean-Philippe Martin Technip Score d’engagement
  13. 13. Embarquer ses collègues Les enseignements 1. Embarquer ses collaborateurs passe d’abord par des échanges informels en dehors de l’outil L’utilisation des fonctions d’invitations par mail de Yammer ne peuvent suffire à embarquer ses collègues. Il faut faire preuve de pédagogie, convaincre et cela nécessite d’avoir un contact direct avec les personnes. Fabrice (GRDF) a profité de réunions et séminaires pour promouvoir l’utilité de on initiative. Plusieurs mois après son lancement, il continue de présenter la communauté aux nouveaux arrivants. 2. Ajuster ses ambitions d’embarquement à son contexte collaboratif Au démarrage de son initiative, il est possible d’évaluer le nombre de personnes que l’on pense pouvoir convaincre d’adhérer. Avant d’envisager de fédérer une large population, il faut réussir à embarquer le noyau dur qui démontrera la valeur de l’usage collaboratif ciblé. Embarquer signifie donc « faire utiliser une première fois », pas uniquement « inscrire ». Chacun des porteurs d’initiative a généré des réussites avec une dizaine de personnes engagées. (écriture pour aligner texte)j 3. Trouver un sens et un centre d’intérêt commun L’objectif de l’initiative doit être partagé par les membres. Les bénéfices peuvent être collectifs mais chacun doit y adhérer. Lisa (CNP) est allée voir ses managers pour les convaincre les uns après les autres. Elle a présenté l’objectif de l’initiative et a montré l’intérêt porté par son sponsor. Chacune des initiatives présentées dans ce support fait état de son but de collaboration.
  14. 14. Embarquer ses collègues L’avis de Lecko La première chose que nous disons à ceux que nous accompagnons est de commencer par prouver l’intérêt de leur initiative. Cela commence par interroger ceux que l’on souhaite fédérer. Puis d’obtenir rapidement des réussites avec quelques utilisateurs. Il s’agit de privilégier un petit nombres qui s’investira dans l’usage cible plutôt qu’un grand nombre d’inscrits (pour la plupart des visiteurs de passage). Fédérer et mobiliser autour d’un but de collaboration est plus difficile qu’il n’y parait. La collaboration offre principalement des bénéfices collectifs à moyen terme et profite en premier aux collaborateurs les plus altruistes. Il faut travailler son usage initiatique en veillant à ce que la promesse promue soit tenue pour les premiers utilisateurs. Embarquer ses collègues nécessite donc un travail de conviction ciblé vers les acteurs clefs.
  15. 15. LES LEADEURS DE PRATIQUES Ils créent de l’engagement
  16. 16. Acculturer l’entreprise au sujet de l’innovation par l’animation d’une veille collaborative Le but de l’initiative Acculturer l’entreprise au sujet de l’innovation par l’animation d’une veille collaborative. L’objectif est de mettre en réseau les acteurs des entités du Groupe s’intéressant à des thématiques similaires. La veille collaborative permet de mutualiser un travail de collecte isolé, de l’augmenter par une diffusion large et par sa mise en perspective apportée par les réactions. Au fil du temps, thématiques et experts sont reliés dans les conversations. Ils deviennent plus visibles et mobilisables. Une bonne pratique recommandée pour aligner l’usage avec l’activité opérationnelle Le travail d’acculturation aux nouveaux usages collaboratifs réalisé par l’équipe centrale constitue un véritable soutien et facilite l’adoption. L’évolution des pratiques de veille et d’animation de l’innovation nécessite un accompagnement de l’encadrement en général. Cette action dépasse le simple cadre de Yammer. La promotion de l’espace de veille est à réaliser en continu. Score d’engagement Rémi Sellem Crédit Agricole SA 2 réussites pour illustrer Des personnes émergent et prennent le leadership sur une thématique : 60% des membres étaient inconnus de l’équipe. Les personnes deviennent connues sur leur domaine d’expertise en interne. Rendre visible l’expertise interne et mettre en relation. Exemple : une filiale recherchait des experts Blockchain, Yammer a permis de les identifier. Une intervention auprès de la direction de cette filiale à été ensuite réalisée. Plus généralement, des synergies sont initiées grâce à Yammer. mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 36 187 24 2 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 2ème décile
  17. 17. Améliorer la gestion et l’animation des politiques cartographiques par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative Améliorer l’animation des politiques, des pratiques et des projets cartographiques chez GRDF. Il s’agit de définir les politiques, les objectifs, les méthodes, spécifier les outils auprès de la DSI et s’assurer que cela est appliqué correctement et pour finir, mesurer le résultat. L’efficacité passe par un mode de co-création avec les contributeurs en région et leur équipe d’encadrement. Une population répartie sur le territoire. De multiples sujets (comme répondre aux exigences règlementaires, améliorer la qualité) sont traités en parallèle et parfois sur des temps longs, nécessitant une capitalisation. Pierre Nguyen Trong GRDF Une bonne pratique recommandée pour créer de l’engagement Fixer des conventions d’usages pour ne plus utiliser le mail. Il faut éviter la concurrence entre les nouvelles pratiques et les anciennes. L’animateur choisit par exemple, de ne pas répondre aux mails et demande à l’émetteur d’utiliser la plateforme en motivant sa demande par l’objectif de partager la réponse à tous. Score d’engagement 3 réussites pour illustrer § Les avis partagés sur l’espace commun sont plus constructifs que ceux auparavant remontés par mail. § Les savoirs et échanges informels sont mieux capitalisés. § Réduction des mails de 30% sur la 1ère année. mois d’activité collègues embarqués engagés leader 5 31 14 1 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 1er décile Score d’engagement
  18. 18. Moderniser l’animation des communautés de pratiques (COP) par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative Les communautés de pratiques existaient en dehors de Yammer mais elles étaient surtout au service de la montée en compétence des experts. Aujourd’hui, les experts doivent se rendre visibles et accessibles. Il s’agit de servir l’entreprise et notamment le développement de l’activité. Vincent Gaschignard ENGIE Une bonne pratique recommandée pour : • Embarquer ses collègues : La promotion des nouveaux espaces en ligne est réalisée lors des rencontres. Une présentation de l’usage cible par visioconférence permet également de mettre le pied à l’étrier à ceux qui débutent. • Créer de l’engagement : La stimulation des échanges par l’animation reste nécessaire. L’animation s’assure que chaque question posée trouve une réponse. Des nouveaux contenus sont postés tous les 15 jours (a minima). • Aligner avec l’activité opérationnelle : Recueillir des bonnes pratiques et formaliser un A4 racontant une success story puis diffusion sur Yammer. Remonter 2 fois / an des succès business issus des programmes KM. Score d’engagement 2 réussites pour illustrer § Plusieurs AO remportés grâce aux synergies activées sur Yammer. § Toutes les semaines, des collègues apportent des réponses aux questions soulevées. Mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 9 111 47 1 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 3è décile Score d’engagement
  19. 19. Créer de l’engagement Les enseignements Définir une proposition d’usages claire invitant à l’utilisation du groupe Yammer. Eviter de se retrouver dans une situation d’usages alternatifs. Pierre (GRDF) a choisi de ne pas répondre aux mails et demande à l’émetteur d’utiliser la plateforme en motivant sa demande par l’objectif de partager la réponse à tous. Donner du sens aux différentes formes d’engagement. Exemple : « je veux bien vous partager le fruit de ma veille, mais en retour mettez la en perspective avec votre contexte. ». Donner envie de collaborer en favorisant le lien entre les personnes. Loris s’est attaché à remercier les actions de chacun au démarrage afin de les encourager. Présenter une promesse de bénéfices et convaincre progressivement à travers des témoignages de réussites.
  20. 20. Créer de l’engagement L’avis de Lecko La valeur du réseau social réside dans le pouvoir de mobilisation transversale qu’il offre à chacun. Plus exactement, qu’il offre à ceux qui ont réussi à développer leur capital social. Le contenu diffusé, les interactions en général sont éphémères dans un monde où tout change très vite. Avoir fédéré les bons acteurs autour d’un sujet ou faire partie des bons cercles au sein de l’entreprise aide à faire progresser ses dossiers. Imaginez une nouvelle recrue arrivant dans votre entreprise avec les bonnes compétences au bon poste. A son arrivée, combien de temps lui faut-il pour s’informer ou mobiliser les bonnes personnes dans le cadre de son activité ? Engager ses collègues autour d’un sujet les rend identifiables et mobilisables. La nouvelle valeur de la collaboration repose sur l’engagement.
  21. 21. Lorsque vous allez sur l’Intranet, vous allez au théâtre : vous vous asseyez et consommer un contenu de qualité, bien structuré. Le RSE s’apparente plus à un cocktail : vous y allez pour faire des rencontres et discuter avec d’autres. Faute de quoi vous vous ennuyez et partez. Si les collaborateurs n’arrivent pas à engager la conversation ou à s’insérer dans des discussions, il ne verront qu’un flux d’information brouillon et ne trouveront aucun intérêt au RSE. Ne restez pas dans l’idée qu’un RSE génère de la valeur à travers son audience. L’audience par des personnes non engagées est anecdotique. Nous l’avons constaté en analysant les logs des plateformes qui le permettent. Créer de l’engagement L’avis de Lecko THÉÂTRE vs COCKTAIL Créer des l’engagement est une nécessité et correspond à changer les habitudes, évoluer de la consommation passive sur l’intranet à une consommation active, engagée sur le RSE
  22. 22. LES ENCHANTEURS Ils alignent l’usage au cœur d’une activité opérationnelle
  23. 23. Ancrer la Culture Client au sein de tous les métiers de l’entreprise et toucher le plus grand nombre Le but de l’initiative Créer un groupe pour ancrer, diffuser et valoriser la Culture Client au sein de tous les métiers de l’entreprise en touchant le plus grand nombre de collaborateurs. L’entreprise a développé une démarche de « Relation Attentionnée », qui est le nom donné à l’esprit de service spécifique à Air France et qui concerne tous les collaborateurs, de tous métiers, tous niveaux hiérarchiques, pour tous clients externes et internes. La culture client est un sujet très fédérateur. Ce groupe permet de révéler toutes les actions positives réalisées par les équipes et rend plus facile et naturelle l’expression par les collaborateurs. Mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 36 336 58 2 2 réussites pour illustrer • Les PNC (Personnels navigants) postent des photos des « petits mots de remerciements » des clients. Une manière de les partager avec toute l’entreprise. • Identification d’amélioration au service de la relation client. A l’initiative des collaborateurs, des petites attentions pour les clients sont mises en place en un temps record et en incluant tous les métiers de la chaine de service sans intervention du management. Une bonne pratique recommandée pour aligner l’usage avec l’activité opérationnelle Insérer l’animation d’une communauté transversale dans la mission de l’animateur. La fiche de poste de Laurence intègre ce rôle à hauteur de 10% de son temps. Ces 4 heures lui font gagner du temps dans l’animation au regard des modes de fonctionnement antérieurs. Inciter les managers à « liker ». Le sponsor doit s’investir personnellement dans la promotion et la valorisation des initiatives. Apporter des preuves régulières de « micro- victoires » en phase avec l’objectif de l’initiative. Score d’engagement Laurence El Kharchafi Hertrich Air France KLM Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 1er décile Score d’engagement
  24. 24. Fédérer les acteurs intervenant sur la technologie et le développement éolien par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative Le Groupe est constitué de 24 Business Units créées essentiellement sur un principe de territorialité, de 5 Métiers chargés de l’expertise par domaine d’activités et du soutien au développement des BUs. Notre objectif est de fédérer les acteurs des 24 BUs réparties dans le monde entier autour de la thématique de l’Eolien afin de garantir une cohésion de l’ensemble et permettre à chacun de faire progresser plus rapidement ses sujets en s’appuyant sur ses collègues .Manahil Lakhmiri ENGIE Une bonne pratique recommandée pour : • Embarquer ses collègues : Profiter des rassemblements pour promouvoir le groupe Yammer afin d’embarquer les membres et de les accompagner dans l’adoption de nouvelles postures de coopération. L’utilisation d’un stand dédié fonctionne très bien. • Créer de l’engagement : Donner du sens à l’action transversale entre les BUs et encourager chacun à partager ses retours d’expérience. Le partage n’est pas spontané et repose sur l’altruisme de chacun. • Aligner avec l’activité opérationnelle : Le sponsor doit motiver les équipes dans ce sens et définir des indicateurs de performance, pour suivre la progression et valoriser les réussites. Score d’engagement 2 réussites pour illustrer § Des synergies ont été initiées entre projets. § L’entraide technique a lieu régulièrement sur le Groupe. § Le partage du REX entre les différents BUs. Mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 8 93 25 3 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 1er décile Le but final est de réussir à ce que le partage d’informations, expériences s’inscrive dans le cadre du travail quotidien et se fasse automatiquement. Score d’engagement
  25. 25. Faciliter la coordination des activités de l’équipe par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative Fluidifier les échanges au sein de l’équipe afin de faciliter la coordination, augmenter l’attention de chacun sur l’activité de l’équipe et améliorer l’efficacité de l’équipe au quotidien. L’espace privé a d’abord été utilisé pour faire état des avancements des projets et faire circuler la veille réalisée par chacun. Une bonne pratique recommandée pour aligner l’usage avec l’activité opérationnelle Créer le réflexe « Groupe » : même si chacun était d’accord pour l’utiliser, il a fallu aider chacun à ce que cela devienne un reflexe. Ne pas hésiter au départ à envoyer un mail pour attirer l’attention vers une conversation intéressante pour la personne. Il faut garder en tête, que les notifications se ressemblant toutes et se multipliant, elles ne captent plus l’attention. Apporter du feedback : dès que quelqu’un dans l’équipe fait ses premiers pas en commentant ou en postant un message, liker son message pour le remercier. Ces petits gestes de courtoisie encouragent la participation. Score d’engagement Loris Cella Crédit Agricole SA 2 réussites pour illustrer § Réduction du nombre d’emails avec une meilleure lisibilité de l’information, une capitalisation des échanges informels qui n’existait pas auparavant. § Mise en mouvement de l’équipe vers de nouvelles pratiques. La réussite dans l’adoption de Yammer est un encouragement à développer de nouveaux usages. mois d’activité collègues embarqués engagés leaders 24 19 12 5 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 1er décile Score d’engagement
  26. 26. Dynamiser la communication interne de son entité par l’utilisation systématique de Yammer Le but de l’initiative Créer un espace d’échange pour les collaborateurs de la Direction Informatique dont les 2500 collaborateurs sont répartis en France et à l’étranger. L’espace vient apporter plus de dynamisme à la communication institutionnelle. L’objectif est aussi de ramener les échanges d’entraide des développeurs sur une plateforme interne en lieu et place d’Internet. Bénilde Le Taillandier CA CIB Une bonne pratique recommandée pour aligner l’usage avec l’activité Accompagner les managers c’est les sensibiliser à l’intérêt de s’appuyer sur la capacité de mobilisation de l’expertise obtenue avec un RSE. Il faut ensuite les aider à appréhender les nouveaux usages, à commencer par se créer une identité numérique. Promouvoir l’espace lors d’événements. Enfin, il est important d’organiser un tchat avec le sponsor pour montrer comment la collaboration sociale peut rapprocher les gens. Score d’engagement mois d’activité collègues embarqués engagés leader 36 105 11 1 Contexte de collaboration La collaboration émerge différemment en fonction du contexte. Bénéfices pour les participants : Motivation à changer leurs habitudes : Implication du sponsor : 2 réussites pour illustrer § Un tchat avec le Comité de Direction a ouvert la voie à un nouveau mode de communication plus direct entre la Direction et l’ensemble des collaborateurs. § Suivi d’un événement grâce au mot- clé #liveyam. Score d’engagement
  27. 27. Aligner l’usage avec les activités opérationnelles Les enseignements Rattacher les objectifs à des prérogatives très opérationnelles. Intégrer au maximum le RSE dans le processus opérationnel des collaborateurs. Collaborer oui mais au service d’objectifs métier ! Laurence (Air France KLM) a créé un groupe pour ancrer, diffuser et valoriser la Culture Client au sein de tous les métiers de l’entreprise en touchant le plus grand nombre de collaborateurs. Frédéric (SNCF) lui réussit à augmenter la portée des bonnes pratiques locales à l’échelle nationale. Définir un plan d'animation et de valorisation. Il est primordial d'insuffler et maintenir un engagement dans la durée. Cela passe par un plan d’animation cadré et par une valorisation au fil de l’eau des personnes et des micro-réussites. Frédéric (SNCF) considère que c’est son facteur clef de réussite : il a produit sous forme de vidéo une cinquantaine de témoignage de bonnes pratiques qui circulent aujourd’hui sur son groupe Yammer. Revenir à des objectifs "chiffrés". L'objectif final de toute entreprise est d'augmenter son CA ou de gagner du temps. Il faut donc fixer des objectifs chiffrés et monitorer avec des statistiques précises les objectifs. Vincent (GRDF) recueille des bonnes pratiques au fil de l’eau et formalise un A4 racontant une « success story » business issue des programmes KM.
  28. 28. Aligner l’usage avec les activités opérationnelles L’avis de Lecko Hormis certains cas relativement rares, les initiatives ne sont pas immédiatement portées au cœur de l’activité opérationnelle. Cela s’explique par l’enjeu d’assurer la performance de l’activité. La prise de risque inhérente à l’apprentissage de nouveaux usages et à l’expérimentation se déroule sur des terrains connexes. Il faut alors trouver le bon timing pour ré-intégrer ces pratiques dans le cœur d’activité. A défaut, l’intérêt s’estompe faute de priorité suffisante à consacrer à des sujets, par défaut, secondaires. L’investissement du porteur d’initiative se justifie au départ mais doit rester temporaire le temps de gérer la transition vers une situation ou la collaboration est auto-stimulée. Cela se produit lorsqu’une masse critique d’acteurs est suffisamment engagée pour créer implicitement le centre de gravité des échanges et fédérer toutes les parties prenantes progressivement. Nous constatons qu’un espace avec 3 leaders et une vingtaine d’engagés rentre dans cette spirale vertueuse.
  29. 29. Pour les Equipes digitales, ces porteurs d’initiatives sont le moteur de la transformation interne. Il est difficile d’orchestrer leur mise en mouvement. Pour GRDF, il s’agit plus de stimuler l’envie en acculturant largement au sein de l’entreprise, puis de suivre les initiatives émergentes et les aider à réussir. La SNCF fait témoigner ses talents pour convaincre. Plutôt que de vanter les solutions en réponse à des besoins posés dans un paradigme d’entreprise traditionnelle, il s’agit de promouvoir des approches en rupture à travers le témoignage de talents ayant réussi à s’emparer de la collaboration au service de leur activité. Les managers peuvent être des porteurs d’initiatives ou des sponsors. Leur rôle et leur manière de travailler sont amenés plus que d’autres à évoluer dans l’entreprise collaborative. Ils sont également au cœur du fonctionnement de l’entreprise. Tout changement en profondeur se fait avec eux. Une action d’accompagnement spécifique à leur égard est nécessaire. GRDF complète ainsi son dispositif de professionnalisation des managers. Air France KLM considère que les réussites de leur programme digital d’une part, et de leur programme Managérial d’autre part, sont interdépendantes. Dans tous les cas, la transformation digitale n’est pas un « big bang » mais une dynamique puissante globale à l’entreprise dont les réussites se mesure petit à petit. Des petits changements de comportements individuels qui génèrent de grands progrès dans la capacité de mobilisation collective au service de l’entreprise. L’intérêt porté par les Equipes digitales aux porteurs d’initiatives « Les porteurs d’initiatives sont nos clefs de succès » Valérie Guérin, SNCF
  30. 30. Découvrez les solutions de Lecko pour soutenir les porteurs d’initiative Une plateforme d’apprentissage destinée aux porteurs d’initiative Inspirez de futurs porteurs d’initiative et aidez- les à impulser de nouvelles pratiques en tenant compte de leurs contraintes de temps. Accéder en ligne aux clefs de réussites et aux indicateurs d’engagement de son groupe Yammer • Une démarche facile à appréhender grâce à ces tutos et le suivi de ses actions • Un feedback sur l’adoption générée et des actions prioritaires suggérées.
  31. 31. Découvrez les solutions de Lecko pour soutenir les porteurs d’initiative Facilitez le travail des équipes digitales, aidez-les à impulser le « travailler autrement » • Valoriser et objectiver les progrès réalisés en matière d’adoption et les bénéfices opérationnels générés. • Prioriser les accompagnements et augmenter la capacité de conseil avec un diagnostic solide.
  32. 32. Découvrez les solutions de Lecko pour soutenir les porteurs d’initiatives Accélérer le développement des usages collaboratifs Nos consultants vous apportent leur expertise pour répondre aux besoins spécifiques à votre contexte.
  33. 33. Remerciements Aux porteurs d’initiatives pour leur participation à la démarche : Lisa Barretieri (CNP Assurances), Maxime Chamillard (Bouygues Construction), Loris Cella (Crédit Agricole SA), Fabrice Danquigny (GRDF), Marie-Laure David (Bouygues Energies et Services), Laurence El Kharchafi Hertrich (Air France KLM), Frédéric Ezquerra (SNCF), Vincent Gaschignard (Engie), Peter Guilbert (Bouygues Energies et Services), Manahil Lakhmiri (Engie), Bénilde Letaillandier (Crédit Agricole CIB), Jean-Philippe Martin (Technip), Benoit Moine (Bouygues Construction), Pierre Nguyen Trong (GRDF), Rémi Sellem (Crédit Agricole SA) Aux équipes digitales pour leur participation et leur soutien dans la démarche : Daniel Azais (Crédit Agricole SA), Ghislain Colas des Francs (Air France KLM), Agathe Ducelier (Bouygues Construction), Marlène Filipidis (Crédit Agricole SA), Emilie Fournier (Bouygues Construction), Valérie Guérin (SNCF), Delphine Le Feur (CNP Assurances), Estelle Rogé (GRDF) Aux animateurs de la démarche et auteurs : Antoine Legrand (Lecko), Leila Ryadi (Lecko), Célia Papon de Lameigné (Lecko), Noémie Jouan (Lecko), Arnaud Rayrole (Lecko) Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale 2.0 France disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/ ou par courrier postal à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California 94105, USA.

×