Dossier de presse Transat Jacques Vabre 2015

243 vues

Publié le

En 2015, Le Conservateur hisse les voiles et embarque aux côtés des skippers Yannick Bestaven et Pierre Brasseur qui porteront haut les couleurs du Groupe lors de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre Le Havre – Itajaí.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
243
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse Transat Jacques Vabre 2015

  1. 1. DOSSIER DE PRESSE Transat Jacques Vabre 2015 Yannick Bestaven et Pierre Brasseur
  2. 2. 02 ÉDITO DES MARINS D’EXCEPTION LE CLASS40 LE CONSERVATEUR REGARDS CROISÉS SUR LA TRANSAT JACQUES VABRE LE CONSERVATEUR POURSUIT SON ENGAGEMENT AUPRÈS DE « END POLIO NOW » « 1 CLIC CONTRE LA POLIO » LA VOILE, UN ENGAGEMENT EN RÉSONANCE AVEC LES VALEURS DU GROUPE LE CONSERVATEUR 03 04 05 06 08 09 10
  3. 3. 03 En 2015, Le Conservateur hisse les voiles et embarque aux côtés des skippers Yannick Bestaven et Pierre Brasseur qui porteront haut les couleurs du Groupe lors de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre Le Havre – Itajaí. « Baptisé Les Voiles du Conservateur, ce programme de sponsoring initié en 2014 constitue une nouvelle aventure dans notre histoire. Nous souhaitons montrer que le Groupe est plus que jamais compétitif et que notre volonté de donner de la valeur au temps peut s’exprimer dans une nouvelle dimension. « Comme la gestion patrimoniale, la voile exige patience et réactivité. » La course au large a la particularité d’entrer fortement en résonance avec le positionnement et les valeurs du Groupe. Comme la gestion patrimoniale, la voile exige patience et réactivité. Savoir faire du temps un allié, dans les périodes calmes comme dans les tempêtes, être attentif aux éléments et scruter l’horizon pour prendre les bonnes décisions au bon moment, c’est exactement de cette manière que nous concevons notre métier. Ce partenariat sportif nous apparaît donc une évidence. « C’est notre engagement mutuel dans la lutte contre la poliomyélite menée par le Rotary qui nous a réunis. » Notre rencontre avec Yannick Bestaven et son écurie Peroven, en 2013, a été décisive. C’est notre engagement mutuel dans la lutte contre la poliomyélite menée par le Rotary qui nous a réunis. Au-delà de l’homme et du navigateur, j’ai alors découvert un ingénieur et un chef d’entreprise animé par le goût du challenge et de l’innovation. Son palmarès témoigne de sa faculté à fédérer une équipe et des compétences multiples pour construire des projets d’envergure sur le long terme. Comme nous, beaucoup de nos clients se reconnaîtront dans son parcours et dans son esprit d’entreprise tourné vers l’avenir. Nous avons lancé conjointement la construction, en 2014, d’un voilier à la pointe de la technologie, le Class40 Le Conservateur. C’est donc porté par des valeurs communes que nous avons décidé de prolonger notre engagement et de participer à la compétition en 2015. Pour cette saison en double, Pierre Brasseur rejoint Yannick Bestaven à bord de ce prototype qui porte fièrement notre nouvelle identité et affiche notre engagement renouvelé en faveur de la cause « End Polio Now » du Rotary. Notre duo de skippers, fort de leurs excellents résultats sur la Normandie Channel Race et Les Sables-Horta-Les Sables, disputeront la Transat Jacques Vabre cet automne. Nous avons hâte de vivre cette prochaine aventure qui se jouera bientôt sur l’Atlantique et de soutenir Yannick et Pierre vers leur objectif. » Gilles Ulrich, Directeur général Le Conservateur ÉDITO
  4. 4. 04 Yannick et Pierre, c’est une histoire simple, celle de deux amis qui partagent la même passion pour les beaux bateaux qui vont vite, la compétition acharnée et le goût de la victoire. Yannick Bestaven ne pouvait que trouver en Pierre Brasseur son alter ego ; la trajectoire sportive du Rochelais, née de la Mini Transat, épouse celle de Pierre Brasseur le Picard, et l’implication des deux hommes dans la montée en puissance de la Class40 ne pouvait que conduire à une évidente association. Yannick et Pierre travaillent avec succès à souder un triumvirat d’exception, entre leurs deux personnalités symbiotiques, et un voilier redoutable, le Tizh 40 Le Conservateur. Yannick Bestaven, l’inspiration maîtrisée Yannick Bestaven est un fidèle de la course au large, avec près de 20 ans d’expérience. Révélé en 2001 par sa victoire dans la Mini 6,50, il a tracé son chemin entre marin au long cours et chef d’entreprise. Tout en trustant les podiums avec notamment une victoire dans la Jacques Vabre 2011, Yannick se montre aussi convaincant dans sa démarche innovante de création, avec sa société Watt&Sea, d’un hydro générateur aujourd’hui plébiscité sur les voiliers de course. Totalement investi en Class40 depuis 2010, il a en 2014 donné forme à ses convictions en lançant avec Le Conservateur, un Class40 impressionnant de puissance. Ses réussites cumulées avec Pierre Brasseur en début de saison le projettent naturellement en tête de liste des pronostics pour la Transat Jacques Vabre 2015. Pierre Brasseur, la force tranquille Son physique de judoka et sa placidité naturelle imposent d’évidente manière ces qualificatifs. Pierre Brasseur avance d’un grand pas assuré dans une carrière de navigateur découverte sur le tard, mais déjà scandée de jolis succès. C’est au Brésil, en 2011, qu’il connaît ses premières satisfactions d’homme de mer avec une belle deuxième place dans la Mini Transat. Deux ans plus tard, il partage avec Jorg Riechers un podium à Itajaí, en Class40 cette fois sur la Transat Jacques Vabre. Le solitaire s’est mué en équipier modèle, aux petits soins pour bateaux et skippers. Il est l’homme de confiance par excellence, réactif dans les coups durs, inspiré à l’heure des choix. Calme et pondéré en toute circonstance, Pierre est avant tout un compétiteur. La performance est son credo, et la Transat Jacques Vabre son meilleur terrain pour l’exercer. DES MARINS D’EXCEPTION PALMARÈS YANNICK BESTAVEN 2015 ➜ 1er des Sables-Horta-Les Sables (Class40) - Détenteur du record ➜ 2e de la Normandy Channel Race (Class40) 2014 ➜ 4e à franchir la ligne d’arrivée, 7e au classement officiel de la Route du Rhum (Class40) 2013 ➜ 4e de la Transat Jacques Vabre (Class40) 2012 ➜ 3e de la Normandy Channel Race (Class40) ➜ 4e de la Solidaire du Chocolat (Class40) 2011 ➜ 1er de la Transat Jacques Vabre (Class40) ➜ 2e de la Transat « Les Sables – Horta – Les Sables » (Class40) 2009 ➜ 1er du Record SNSM (IMOCA) 2008 ➜ 2e de la Transat Québec - Saint-Malo (IMOCA) ➜ Vendée Globe – Abandon 2001 ➜ 1er de la Mini-Transat PIERRE BRASSEUR 2015 ➜ 1er des Sables-Horta-Les Sables (Class40) - Détenteur du record ➜ 1er du Grand Prix Las Palmas (Multi50) ➜ 2e de la Normandy Channel Race (Class40) 2014 ➜ 1er de la Mini Fastnet (Mini 6,50) ➜ 5e de la Route du Rhum (Class40) 2013 ➜ 1er de la Normandy Channel Race (Class40) ➜ 3e de la Transat Jacques Vabre (Class40) 2011 ➜ 2e de la Transat 6,50 (Mini 6,50)
  5. 5. 05 LE CLASS40 LE CONSERVATEUR Le monocoque Le Conservateur est une évolution optimisée du Tyker 40, le bateau vainqueur de la Route du Rhum 2010. Le voilier dénommé Tizh 40 (excès de vitesse en breton) est le premier bateau construit par le chantier BG Race de Saint-Malo. Née des planches à dessin de l’architecte naval Guillaume Verdier, qui s’est inspiré de ses travaux pour les nouveaux 60 pieds IMOCA du prochain Vendée Globe, la carène de ce Class40 de 3e génération a fait l’objet d’études numériques en Nouvelle-Zélande pour en optimiser les performances, notamment aux allures de reaching. « Le bateau a bien progressé depuis la Route du Rhum. Pierre et moi l’avons fait évoluer et c’est désormais un bateau abouti, ainsi que nos bons résultats l’on démontré (2e de la Normandy Channel Race et victoire sur Les Sables-Horta-Les Sables). Il est très puissant aux allures portants et travers au vent, des configurations que nous devrions trouver en majorité entre Le Havre et Itajaí. » Yannick Bestaven, skipper du Class40 Le Conservateur « Nous connaissons désormais le bateau sur le bout des doigts. À la demande de Yannick, je me suis beaucoup investi dans l’élaboration d’une banque de données des polaires de vitesse du bateau ; un outil très utile pour connaître en permanence où l’on se situe par rapport au potentiel du bateau. La rapidité du Class40 Le Conservateur est un atout. Le parcours se prête à la très grande vitesse. Nous sommes préparés ! » Pierre Brasseur, co-skipper du Class40 Le Conservateur Quille Mât Grand Voile 65 m² Voiles d’avant Cockpit Safran Coque CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES CLASSE : Class40 NUMÉRO DE VOILE : 142 ANNÉE DE MISE À L’EAU : 2014 ARCHITECTE : Guillaume Verdier CHANTIER (CONSTRUCTEUR) : BG Race PORT D’ATTACHE : La Rochelle LONGUEUR : 12,18 m LARGEUR : 4,5 m SURFACE DE VOILURE AU PRÈS : 115 m2 SURFACE DE VOILURE AU PORTANT : 250 m2 SOURCE DE PRODUCTION hydro-générateur D’ÉNERGIE À BORD : WattSea
  6. 6. 06 REGARDS CROISÉS SUR LA TRANSAT JACQUES VABRE La Transat Jacques Vabre Yannick Bestaven : « Je l’ai remportée en 2011 (avec Eric Drouglazet ndlr). Nous visons de nouveau cette année la victoire. C’est une course très excitante, qui part de l’automne normand, pour rejoindre le printemps brésilien. Elle est pleine de rebondissements, avec des « passages à niveaux » comme le cap Finisterre où déjà des écarts importants peuvent être réalisés, et des « juges de paix », comme le pot au noir, qui laisse filer certains et enferme les autres dans la nasse. Mais c’est aussi une course de « reaching », une allure assez proche du vent pour laquelle Le Conservateur est taillé. C’est dans ces moments là que nous attaquerons… Sébastien Rogues et Fabien Delahaye avaient établi un record en 20 jours, 21 heures, 41 minutes et 25 secondes à 11,12 nœuds de moyenne lors de l’édition 2013. J’aimerais battre ce record...» Pierre Brasseur : « Cette course m’a laissé de très bons souvenirs, avec cette troisième place en 2013 avec Jorg Riechers. Cela n’avait été qu’un long sprint débridé depuis le départ. La vitesse avait été primordiale. Avoir la bonne combinaison de voiles en permanence est la clé. C’est une course d’une rare intensité. Elle semble longue, plus de 18 jours, mais on ne voit pas le temps passer tant la compétition est prenante. Pas moins de 5 ou 6 bateaux peuvent cette année prétendre l’emporter. Il faut être tout de suite dans le coup car c’est le type de course où les premiers touchent en permanence les meilleures conditions, et creusent l’écart par l’avant. Il faudra constamment trouver l’angle de vent le plus propice au bateau. » Le parcours YB : « On part pour titiller le record de Sébastien Rogues, et si la chance nous sourit, pour gagner. Il faut un peu de réussite pour bien sortir de Manche, bien « dégolfer » ensuite, et espérer un pot au noir peu étendu et peu actif. Le début de course sera intense, au contact de la rude concurrence, en Manche et dans le Golfe. Mais il faudra aussi rester lucide car les premiers choix de route pourront déjà être durement sanctionnés. On espère ensuite de belles glissades dans les alizés portugais, en Atlantique Nord puis dans les alizés de sud-est. Il ne faudra pas non plus oublier la dernière ligne droite entre Rio et Itajaí, aux conditions très instables qui peuvent favoriser un retour pas l’arrière. » PB : « C’est une course qui « part sans cesse par l’avant. Le premier au cap Finistère touche en premier les alizés portugais, puis les alizés d’Atlantique. Le pot au noir est un frein, mais le premier à s’en dégager aura de bonnes chances d’être le premier à voir Itajaí. Ce sera ma 5e transat vers le Brésil, après la Mini vers Salvador de Bahia et les précédentes Transat Jacques Vabre. Il n’y aura pas de temps mort, et peu de place à l’erreur. » Départ le dimanche 25 octobre à 14 heures de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre, Le Havre (France) - Itajaí (Brésil). Course ouverte aux Class40, Multi 50, Imoca et Ultimes, et réservée aux équipages en double dont 14 engagés en Class40. MILLES NAUTIQUES 5 400 KILOMÈTRES 10 000 Le Havre Itajaí 4 2 É Q U I P A G E S A U D É P A R T
  7. 7. 07 Le double YB : « Pierre, c’est la force tranquille, avec de grosses mains pour tirer fort sur les bouts. Il ne rechigne jamais à l’ouvrage, dispose d’une belle expérience et connaît désormais parfaitement le bateau. Il est calme, et c’est en mer un compagnon très agréable… » PB : « Yannick est doté d’une bonne expérience. On est complémentaires, et très complices. On partage le même regard sur notre métier, sur ce bateau, sur cette course… et sur notre envie de gagner ! » La concurrence YB : « Je vois 5 ou 6 bateaux particulièrement capables de l’emporter. Les voiliers de la nouvelle génération des Class40 sont très rapides et tous les équipages sont capables de jouer la victoire. Il y aura quelques inconnus aussi, des marins d’expérience avec de nouveaux bateaux. Il va y avoir du jeu, c’est certain. » PB : « On part très prudents. On ne connait vraiment qu’une partie de nos adversaires. La surprise vient des nouveaux bateaux que nous n’avons pas encore affrontés. Nous resterons concentrés sur notre course sans trop se préoccuper d’eux. »
  8. 8. 08 LE CONSERVATEUR POURSUIT SON ENGAGEMENT AUPRÈS DE « END POLIO NOW » Sur l’initiative de ses agents du Grand Ouest, Le Conservateur s’est mobilisé en 2013 pour la lutte contre la Polio en participant à une série d’événements organisés par le Rotary dans plusieurs ports bretons. Cet engagement fut l’occasion de rencontrer Yannick Bestaven, lui-même engagé en faveur de cette cause et dont le bateau assurait les escales. ➜ rotary.org/fr facebook.com/rotary twitter.com/rotary ➜ endpolio.org/fr facebook.com/pages/End-Polio-Now/78976274836 twitter.com/EndPolioNow Nous sommes « à ça » d’éradiquer la polio La poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse spécifiquement humaine causant une paralysie des membres inférieurs. La polio constitue une menace pour tous les enfants du monde. Il n’existe aucun traitement pour soigner la polio, mais le vaccin est efficace pour la prévenir. L’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio s’est engagée à combattre cette maladie jusqu’à ce que tous les enfants soient protégés. Depuis le lancement de cette initiative mondiale il y a plus de 25 ans, le Rotary et ses partenaires sont parvenus à réduire les cas de polio de plus de 99 %. L’éradication de cette maladie invalidante est enfin à notre portée. La journée mondiale contre la polio le 24 octobre 2015 est une occasion de nous mobiliser pour atteindre cet objectif. 220 000 vaccins financés en 2014 La générosité des agents du Conservateur a permis d’apporter 100 000 euros de dons à la cause. Le Rotary International et la lutte contre la polio : une histoire de longue haleine Le Rotary International est une association internationale qui existe depuis 1905. Fidèle à sa devise première de « servir d’abord », le Rotary finance des actions d’intérêt général, notamment dans l’éducation et la santé. « La lutte contre la poliomyélite reste notre priorité stratégique », indique Christian Michaud, coordinateur au Rotary de l’opération « End Polio Now » pour la France et le Maghreb. Cette volonté de lutte contre la polio se concrétise en 1985 par un partenariat avec l’OMS, l’Unicef et le Centre des maladies infectieuses d’Atlanta, alors que la maladie est encore endémique dans plus de 100 pays. Aujourd’hui, la bataille est presque gagnée. « On ne dénombre plus actuellement que trois pays endémiques, dont le Pakistan, l’Afghanistan et le Nigeria », explique Christian Michaud. Entre 2013 et 2018, le Rotary et ses partenaires, rejoints depuis quelques années par la Fondation Bill et Melinda Gates, devraient encore consacrer 5,5 milliards de dollars à cette cause humanitaire, avec pour objectif, l’éradication totale de cette maladie infectieuse et contagieuse. De quoi éviter 10 millions de cas dans les 40 prochaines années, avec des bénéfices attendus que l’on peut chiffrer entre 40 et 50 milliards de dollars sur 20 ans.
  9. 9. 09 « 1 CLIC CONTRE LA POLIO » (1)Mention « J’aime » / « Like » de la page Les Voiles du Conservateur (2)Pour le décompte des « J’aime » / « Like » et « Partager », les publications concernées sont celles publiées durant cette période. Le Conservateur continue son engagement auprès du Rotary pour éradiquer la Polio dans le monde. Pendant la Transat Jacques Vabre, Le Conservateur s’engage à verser un don à la Fondation du Rotary pour la cause End Polio Now. Le montant de ce don sera déterminé par la participation des internautes, via une campagne menée sur la page Facebook « Les Voiles du Conservateur ». Chaque mention « J’aime »(1) et chaque partage des publications de la page Facebook des Voiles du Conservateur donnera lieu au versement d’1€ par Le Conservateur pour constituer le don. L’opération « 1 clic contre la polio » commencera lors de la journée mondiale contre la Polio, le 24 octobre 2015, et s’achèvera à l’arrivée du Class40 LE CONSERVATEUR à Itajaí (2) . Le Conservateur s’engage à verser jusqu’à 30 000 € à la Fondation du Rotary pour cette opération, mais se réserve la possibilité de compléter le montant du don en fonction de l’implication des membres de la communauté Facebook. En outre, chaque euro versé par le Rotary à l’éradication de la polio sera ensuite triplé par l’abondement de la Fondation Bill  Melinda Gates. Le montant du don versé par Le Conservateur en 2015 déterminé par la mobilisation autour de l’opération «1 clic contre la polio » sera ainsi porté à près de 100 000 €. « J’ai trouvé que l’action des agents du Conservateur de financer les vaccins pour éradiquer la polio était un geste formidable. C’est comme ça que l’on s’est rencontré et le projet est parti de là. » Yannick Bestaven, skipper du Class40 LE CONSERVATEUR Les Voiles du Conservateur invitent leurs communautés à participer à la lutte contre la polio sur leur page Facebook pendant la Transat Jacques Vabre.
  10. 10. 010 LA VOILE, UN ENGAGEMENT EN RÉSONANCE AVEC LES VALEURS DU GROUPE LE CONSERVATEUR Avec les Voiles du Conservateur, le Groupe garde le cap vers l’horizon et met à l’honneur sa nouvelle identité. UNE INSTITUTION CRÉÉE EN 1844 CHIFFRE D’AFFAIRES EN 2014 820 M€ CHIFFRES CLÉS Le Conservateur, groupe d’assurance mutualiste et indépendant, spécialiste de l’épargne long terme, s’engage comme partenaire principal aux côtés du skipper Yannick Bestaven, en 2014. La voile est une activité de patience et de réactivité. Savoir gérer les temps longs, attendre le bon moment et prendre des décisions tout en gardant le cap sur sa destination, c’est exactement de cette manière que Le Conservateur conçoit son métier. Le Conservateur donne de la valeur au temps, son engagement dans la voile prolonge cette ambition. SOCIÉTAIRES 190 000 AGENTS, MANDATAIRES ET SALARIÉS SUR TOUTE LA FRANCE + DE 650
  11. 11. 011 RETROUVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ DES VOILES DU CONSERVATEUR www.facebook.com/lesvoilesduconservateur ➜ conservateur.fr ➜ yannickbestaven.fr ET SUIVEZ L’ACTUALITÉ SUR TWITTER @LeConservateur RETROUVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ DE « END POLIO NOW » ➜ endpolio.org/fr CONTACTS PRESSE Agence de presse Shan pour Le Conservateur Brigitte Michaut - Tél. 01 44 50 51 78 brigitte.michaut@shan.fr Bamboo RP pour Yannick Bestaven Caroline Muller - Tél. 06 83 00 83 83 caroline@linkup-communication.com Organisation et Communication Agence Hickory Anne Combier - Tél. 01 56 03 69 00 annec@hickory.fr SUIVEZ LES VOILES DU CONSERVATEUR
  12. 12. Siège social : 59, rue de la Faisanderie - 75116 Paris Adresse postale : CS 41685 - 75773 Paris 16 Tél. : 01 53 65 72 31 conservateur.fr crédits:ChristopheBreschi/Hickory/DavidDeLossy/Ocean/Corbis

×