La Sacib fête ses 40 ans : portrait d’un promoteur

666 vues

Publié le

Créé en 1973 par un groupe d’entrepreneurs qui croyait au développement de la promotion privée sur Saint-Malo, mais surtout en l’intelligence collective, le groupe Sacib fête cette année ses 40 ans. A l’occasion, la Sacib a demandé à Karine Fougeray de se plonger dans son univers. « Portrait d’un promoteur », illustré par les magnifiques photos de Jean-Marie Cras, est le fruit de cette immersion. Un livre pour expliquer avec humour, les 15 métiers qui font le métier de promoteur. En effet, pas un seul immeuble ni le moindre plan dans cet ouvrage, mais des chroniques écrites sous forme de nouvelles, drôles et singulières à l’image de l’entreprise et des portraits pour mettre les collaborateurs en lumière et leur rendre hommage. L’humain comme lien avec la pierre, telle pourrait être la devise de ce groupe malouin quasi-familial.
« Il était un promoteur »
Au début des années 70, René Moncorps est contacté par des entrepreneurs en bâtiment locaux pour créer un GIE afin de défendre leurs intérêts. Très rapidement, ils se lancent dans la promotion privée. En 1973 les statuts de la Société Anonyme de Constructions Immobilières Bretagne (SACIB) sont déposés avec 5 associés : René Moncorps, François Dégano (carreleur), Christian Fougeray (peintre), Bernard Decroi (plombier), Guy Jourmel (plaquiste). C’est le début de l’aventure Sacib. Au fil des années, elle diversifie ses activités, notamment dans l’aménagement de terrains à bâtir et affirme ses valeurs : honnêteté, rigueur et simplicité. En 1994, Véronique Bléas-Moncorps, la fille de René Moncorps, rejoint l’entreprise. Cinq ans plus tard, Eric Paulus intègre l’équipe en tant que Directeur associé. Une vraie complémentarité s’installe.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Sacib fête ses 40 ans : portrait d’un promoteur

  1. 1. La Sacib fête ses 40 ans : portrait d’un promoteur Communiqué de presse Le 24 septembre 2013
  2. 2. Créé en 1973 par un groupe d’entrepreneurs qui croyait au développement de la promotion privée sur Saint-Malo, mais surtout en l’intelligence collective, le groupe Sacib fête cette année ses 40 ans. A l’occasion, la Sacib a demandé à Karine Fougeray de se plonger dans son univers. « Portrait d’un promoteur », illustré par les magnifiques photos de Jean-Marie Cras, est le fruit de cette immersion. Un livre pour expliquer avec humour, les 15 métiers qui font le métier de promoteur. En effet, pas un seul immeuble ni le moindre plan dans cet ouvrage, mais des chroniques écrites sous forme de nouvelles, drôles et singulières à l’image de l’entreprise et des portraits pour mettre les collaborateurs en lumière et leur rendre hommage. L’humain comme lien avec la pierre, telle pourrait être la devise de ce groupe malouin quasi-familial.
  3. 3. « Il était un promoteur » Au début des années 70, René Moncorps est contacté par des entrepreneurs en bâtiment locaux pour créer un GIE afin de défendre leurs intérêts. Très rapidement, ils se lancent dans la promotion privée. En 1973, les statuts de la Société Anonyme de Constructions Immobilières Bretagne (SACIB) sont déposés avec 5 associés : René Moncorps, François Dégano (carreleur), Christian Fougeray (peintre), Bernard Decroi (plombier), Guy Jourmel (plaquiste). C’est le début de l’aventure Sacib. Au fil des années, elle diversifie ses activités, notamment dans l’aménagement de terrains à bâtir et affirme ses valeurs : honnêteté, rigueur et simplicité. En 1994, Véronique Bléas- Moncorps, la fille de René Moncorps, rejoint l’entreprise. Cinq ans plus tard, Eric Paulus intègre l’équipe en tant que Directeur associé. Une vraie complémentarité s’installe.
  4. 4. Création de l’agence immobilière Sacib Immo En 2005, il devient indispensable de compléter l’activité par des services aux clients : transaction, location, gestion. La Sacib ouvre une agence immobilière : Sacib-Immo - Intra-muros qui s’installe avec le service commercial déjà sur place. C’est à cette occasion que Jean-Michel Moncorps, le fils de René Moncorps, rejoint à son tour le groupe et prend en charge l’agence. « La Sacib se transforme et devient une entreprise dont l’ADN est maintenant composé pour partie du génome familial » (extrait du livre). Ne cédant pas aux chants des sirènes, le promoteur malouin veut rester là où il est, à sa vraie place, proche des hommes et du terrain. Aujourd’hui, le groupe est composé d’une vingtaine de collaborateurs, un choix délibéré pour rester à taille humaine, et poursuivre son développement dans le pays de Saint-Malo. « Ne jamais s’éloigner de la mer » est le vœu le plus cher de ce promoteur quadragénaire, « Une vraie bernique sur son rocher » comme aime le dire René Moncorps.
  5. 5. Àla lecture du livre de Karine Fougeray, on s’aperçoit très vite qu’ici les femmes sont omniprésentes. On compte 15 femmes pour 8 hommes. Une révolution dans le milieu du bâtiment. Véronique Bléas-Moncorps est l’actuelle Présidente du groupe. Outre ses fonctions dans l’entreprise, elle est également Présidente de la Chambre Fédération de la promotion Immobilière Bretagne et participe au Comité directeur et au bureau élargi au niveau national. Sa principale mission au sein de la fédération est de défendre bec et ongles les intérêts des régions et ses valeurs entre rigueur et générosité. Loin des clichés, les 14 autres femmes sont sur le terrain en talons ou en bottes sans complexes. L’équipe est en harmonie, toujours prête à faire la fête. L’humour et l’humilité comme fer de lance pour fédérer une équipe et des partenaires locaux toujours fidèles. Des femmes dans un milieu d’hommes
  6. 6. « Portrait d’un promoteur » Le choix des dirigeants s’est porté vers la mise en lumière des hommes plus que des réalisations. Dans ce livre, la Sacib dévoile un peu de sa vie intérieure. Intime et drôle « Portrait d’un promoteur » reste inclassable et cela leur va plutôt bien ! Véronique Bléas- Moncorps en parle comme d’un « Objet Littéraire Non Identifié » (OLNI). L’auteur a pu laisser libre cours à sa belle plume, comme un pied de nez au monde du bâtiment. Son petit format n’est pas sans rappeler les livres de la bibliothèque verte de notre enfance. C’est donc par le biais d’une galerie de portraits originaux et insolites et de nouvelles que les lecteurs découvriront le petit monde de la Sacib. Un choix que l’on peut qualifier d’osé, fidèle aux valeurs de cette entreprise avec l’envie de faire plaisir et de se faire plaisir. On touche du doigt toute la complexité de cette profession peu connue. Là encore, loin des clichés de bétonneur, on découvre des hommes, des femmes, des rencontres et une envie de protéger, de transmettre, de respecter pour mieux bâtir. Jean-Marie Cras, le photographe a eu lui aussi carte blanche et a apporté sa touche très graphique aux portraits des collaborateurs qui se sont bien volontiers prêtés au jeu. Par le biais de cet ouvrage, la Sacib veut montrer son identité initiée par le fondateur René Moncorps et ses associés, et l’inscrire dans la pierre pour les générations à venir. Quoi de plus naturel pour un promoteur immobilier?
  7. 7. La Sacib est un groupe quasi-familial, la famille Moncorps détenant la majorité des parts, composé de 20 salariés, elle représente aujourd’hui près de 50 % de parts de marché du Pays de Saint-Malo dans la promotion immobilière. Tous les ans, la Sacib construit près de 200 logements et 70 terrains à bâtir. La société est passée de 100 à 200 logements par an en seulement 10 ans. Le chiffre d’affaires annuel consolidé du groupe est de 30 millions d’Euros sur les 4 dernières années. Longtemps spécialisée auprès d’une clientèle de seniors venant s’installer à Saint-Malo, la Sacib a aujourd’hui pris un nouveau tournant. En effet les réformes de l’Etat, la mixité sociale et les partenariats avec les bailleurs sociaux et les communes, notamment la ville de Saint-Malo, lui permettent de construire désormais pour des primo-accédant. A titre d’exemple « Les Opalines » : nouveau projet immobilier situé sur le boulevard Gambetta à Saint-Malo. Architecture contemporaine, ce programme dédié aux jeunes accédant à la propriété permet d’acheter un appartement T2 à Saint-Malo pour seulement 418 € par mois. Cette implication dans le cadre du périmètre de la rénovation urbaine fait partie des sujets qui anime les équipes de la Sacib et les poussent à réfléchir à l’avenir de leur métier. A propos
  8. 8. Contact Presse Agence L’Esperluette Valérie Kugler Saudrais valerie@agence-lesperluette.com 07.77.92.08.19 #lesperluetterp

×