Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
677
TABLE DE MATIÈRES
INTRODUCTION GÉNÉRALE ............
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
678
§1- Le titulaire de la souveraineté permanente : ...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
679
la convergence quant à l’objet du principe de la ...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
680
1) La portée juridique du droit de l’homme au dév...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
681
2) L’État, titulaire formel de la souveraineté pe...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
682
1) La reconnaissance des droits des peuples autoc...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
683
B) Le juge national et la « création » du droit s...
Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University)
684
B) Le rôle capital de la Commission interaméricai...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PhD. thesis 2014 - table of contents - In French

250 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
250
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PhD. thesis 2014 - table of contents - In French

  1. 1. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 677 TABLE DE MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE .......................................................................................... 13 I) Présentation des éléments fondamentaux du sujet....................................................................15 A) Définition des principaux concepts...................................................................................................... 15 1) La définition du terme « ressources naturelles ».............................................................................. 15 2) Le « principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles ».................................. 20 a) Le pouvoir d’imperium et de dominium sur les ressources naturelles ......................................... 20 b) Une souveraineté qualifiée de « permanente » ............................................................................ 21 c) Un principe fondé sur le principe de la souveraineté et le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures ............................................................................................................................ 22 d) Une composante du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.................................................. 23 e) Les droits de l’État issus du principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles .......................................................................................................................................................... 25 3) La « protection internationale des droits de l’homme »................................................................... 27 B) De l’évolution historique du principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles en droit international et son rapport avec les droits de l’homme................................................................... 32 1) La genèse de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles comme une norme du droit international .......................................................................................................................................... 33 2) La Résolution 1803 (XVII) du 14 décembre 1962 : l’aboutissement de la « Déclaration sur la souveraineté permanente sur les ressources naturelles »...................................................................... 45 II) Présentation de la thématique de la recherche.........................................................................48 A) La problématique qui se pose dans le contexte actuel et l’objet de la présente thèse.......................... 49 B) État actuel de la recherche et contribution apportée par ce travail....................................................... 53 C) Perspective de l’étude .......................................................................................................................... 54 1) Champ d’étude de la thèse................................................................................................................ 55 2) Méthode de travail et annonce du plan............................................................................................. 57 PREMIÈRE PARTIE ............................................................................................................ 63 La souveraineté permanente sur les ressources naturelles : .............................................. 63 un principe en vue de la sauvegarde des droits de l’homme .............................................. 63 - TITRE I -.........................................................................................................................................65 La confrontation entre .....................................................................................................................65 le principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles ....................................65 et la protection des droits de l’homme...........................................................................................65 - CHAPITRE 1 -............................................................................................................................67 Le principe de la souveraineté permanente à l’épreuve des droits de l’homme :...........................67 une confrontation conceptuelle.......................................................................................................67 Section I – Éléments de la souveraineté permanente issus des intérêts divergents : les fondements controversés du principe ........................................................................................................................... 68 §1 – Les intérêts divergents au niveau horizontal : le clivage Nord versus Sud concernant le développement économique ................................................................................................................. 68 A) Ouverture ou clôture de l’accès aux ressources naturelles ?....................................................... 69 B) La reconnaissance ou non du droit des États de nationaliser leurs ressources naturelles ........... 72 C) La prédominance d’une conception qui entraînerait la confrontation avec les droits de l’homme au niveau infra-étatique.................................................................................................................... 75 §2 – Les intérêts divergents au niveau vertical : le clivage État versus peuples concernant l’autodétermination économique .......................................................................................................... 76 A) Des interprétations divergentes sur le lien de la souveraineté permanente avec un droit fondamental : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes............................................................ 77 1) Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes : un droit fondamental .................................... 78 2) Le projet initial uruguayen-bolivien pour la Résolution 626 du 21 décembre 1952............... 80 3) Le projet chilien du 8 mai 1952 au sein de la Commission des droits de l’homme ................ 80 B) La prédominance du caractère interétatique de l’autodétermination économique sans prise en compte de la confrontation au niveau infra-étatique........................................................................ 83 Section II –Éléments de la souveraineté permanente qui entraînent des intérêts divergents : l’ambiguïté du titulaire des droits................................................................................................................................. 85
  2. 2. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 678 §1- Le titulaire de la souveraineté permanente : les peuples ? ............................................................. 86 §2- Le titulaire de la souveraineté permanente : l’État......................................................................... 88 Conclusion du Chapitre 1 ...............................................................................................................92 - CHAPITRE 2 -.............................................................................................................................93 Le principe de la souveraineté permanente à l’épreuve des droits de l’homme :...........................93 une confrontation pratique..............................................................................................................93 Section I- L’exercice de la souveraineté permanente à l’égard des droits de l’homme : un conflit concret ................................................................................................................................................................... 95 §1 - Le développement économique de l’État : source de la confrontation avec les droits de l’homme dans l’exercice de la souveraineté permanente..................................................................................... 95 A) L’évolution de la portée du concept de « développement » de l’État en droit international ...... 96 1) Le « développement » aux Nations Unies: la théorie du rattrapage économique des années 1950-1960 et l’affirmation d’un droit international du développement ...................................... 96 2) La crise de 1970 : la nécessité de matières premières et la notion d’interdépendance économique entre le Nord et le Sud............................................................................................. 98 3) Le nouvel ordre économique mondial de 1974 : la mise à l’écart des droits de l’homme dans le droit international du développement ...................................................................................... 99 4) Le déclin de l’idéologie du développement centrée sur l’État : la reconnaissance d’un droit de l’homme au développement .................................................................................................. 101 B) L’apparition de confrontations entre des intérêts concurrents dans la jouissance de ressources naturelles : État versus population.................................................................................................. 103 1) Les concessions accordées par l’État à une entreprise privée étrangère : l’exemple de l’affaire Ralco .......................................................................................................................................... 103 2) L’exploitation de ressources naturelles par l’État lui-même : l’exemple de l’affaire Belo Monte ......................................................................................................................................... 107 3) Une « internationalisation » des questions relatives aux droits de l’homme dans le cadre des ressources naturelles ?................................................................................................................ 109 4) L’État, arbitre des conflits causés par l’exploitation des ressources ..................................... 111 §2- L’autodétermination économique de l’État versus l’autodétermination des peuples concernés dans l’exercice de la souveraineté permanente ........................................................................................... 112 A) L’évolution de la portée du concept d’ « autodétermination » en droit international............... 113 1) Le contenu du principe de l’autodétermination économique de l’État dans l’établissement de la notion de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles ...................................... 113 2) Le développement de l’autodétermination des peuples au niveau infra-étatique.................. 114 B) Le développement de la confrontation entre des intérêts concurrents dans la jouissance de ressources naturelles : États versus peuples autochtones ............................................................... 117 1) La reconnaissance progressive des nouveaux droits relatifs à l’autodétermination des peuples autochtones ................................................................................................................................ 119 a) Un droit de propriété collective des peuples autochtones ? .............................................. 119 b) Un droit de consultation préalable, libre et éclairée des peuples autochtones ? ............... 121 Section II – L’exercice de la souveraineté permanente à l’épreuve des droits de l’homme : un conflit entre les différents types de normes concernées ..................................................................................... 122 §1 – La « confrontation formelle » entre le principe de souveraineté permanente et les droits de l’homme.............................................................................................................................................. 124 A) Le pluralisme de sources formelles dans la souveraineté permanente sur les ressources naturelles ........................................................................................................................................ 125 B) Le pluralisme de sources formelles dans les normes internationales relatives aux droits de l’homme.......................................................................................................................................... 126 C) La confrontation de sources formelles entre la souveraineté permanente et les droits de l’homme ........................................................................................................................................................ 127 §2 – La « confrontation matérielle » entre le contenu de la souveraineté permanente et les droits de l’homme concernés............................................................................................................................. 128 Conclusion du Titre I....................................................................................................................131 - TITRE II -.....................................................................................................................................133 La convergence ...............................................................................................................................133 du principe la souveraineté permanente sur les ressources naturelles......................................133 et de la protection internationale des droits de l’homme............................................................133 - CHAPITRE 1 -...........................................................................................................................135 Les ressources naturelles à la rencontre de la protection des droits de l’homme :.......................135
  3. 3. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 679 la convergence quant à l’objet du principe de la souveraineté permanente .................................135 Section I- Les ressources naturelles dans le cadre des droits de l’homme de « deuxième génération » 137 §1- La réalisation des droits individuels à un niveau de vie suffisant et leur rapport avec les ressources naturelles............................................................................................................................................. 138 A) Le droit à un logement convenable et les ressources naturelles................................................ 138 1) La portée juridique du droit de l’homme à un logement convenable en droit international 138 2) La jouissance économique des ressources naturelles et son rapport avec la violation du droit à un logement convenable ............................................................................................................ 140 3) La question des expulsions et des évictions forcées dans l’exploitation de ressources naturelles.................................................................................................................................... 141 4) La jouissance de ressources naturelles dans la réalisation du droit à un logement convenable .................................................................................................................................................... 142 B) Le droit à une alimentation suffisante et les ressources naturelles............................................ 144 1) La portée juridique du droit à une alimentation suffisante en droit international ................. 144 2) La jouissance des ressources naturelles dans la réalisation du droit à une alimentation suffisante.................................................................................................................................... 145 3) La violation du droit à une alimentation suffisante par la perte de la jouissance des ressources naturelles.................................................................................................................................... 145 C) Le droit à la santé et les ressources naturelles........................................................................... 147 1) La portée juridique du droit à la santé en droit international................................................. 147 2) La violation du droit à la santé résultant d’une utilisation de ressources naturelles non rationnelle : le déversement de déchets toxiques....................................................................... 148 3) Le droit à l’accès à l’eau potable compris dans le droit à la santé : la nécessité d’une jouissance économique des ressources naturelles qui soit plus rationnelle ............................... 151 §2- La réalisation des droits individuels à l’existence humaine et leur rapport avec les ressources naturelles............................................................................................................................................. 153 A) Le droit à un environnement sain et propre et les ressources naturelles................................... 154 1) La reconnaissance d’un droit à un environnement sain et propre en droit international....... 154 2) Une jouissance économique des ressources naturelles susceptible d’entraîner la violation ou la réalisation du droit à un environnement sain et propre.......................................................... 155 3) Une « justiciabilisation » incertaine pour le droit à un environnement sain et propre en droit international dans le cadre des ressources naturelles ? .............................................................. 156 B) Le droit à la vie et les ressources naturelles .............................................................................. 158 1) La portée juridique du droit à la vie en droit international : la reconnaissance d’obligations positives ..................................................................................................................................... 158 2) La réalisation du droit à la vie dans la jouissance de ressources naturelles : la convergence incontestable entre les deux éléments........................................................................................ 159 3) La violation du droit à la vie dans la jouissance de ressources naturelles : une convergence incontournable ?......................................................................................................................... 160 C) Le droit à la propriété privée et les ressources naturelles.......................................................... 161 1) La portée juridique du droit à la propriété privée.................................................................. 162 2) Le droit à la propriété privée, un droit de deuxième génération dans le cadre des ressources naturelles ? ................................................................................................................................. 163 Section II – Les ressources naturelles dans le cadre des droits de l’homme de « troisième génération » ................................................................................................................................................................. 166 §1- La réalisation des droits collectifs et leur rapport avec les ressources naturelles ........................ 166 A) Le droit des peuples autochtones et les ressources naturelles................................................... 166 1) La portée du droit des peuples autochtones en droit international ........................................ 167 2) L’autodétermination des peuples autochtones : les ressources naturelles en tant qu’élément fondamental pour leur survie en tant que peuple ....................................................................... 168 3) Le rôle des droits collectifs de propriété sur les ressources naturelles dans l’autodétermination des peuples autochtones............................................................................................................. 170 4) Du droit collectif de propriété au droit collectif des peuples autochtones de participer et de consentir librement aux questions relatives aux ressources naturelles ...................................... 171 B) Les droits culturels et les ressources naturelles......................................................................... 173 1) La portée juridique des droits culturels en droit international............................................... 173 2) Les effets directs de la jouissance de ressources naturelles sur les droits culturels : la convergence entre les deux éléments......................................................................................... 174 §2- La réalisation des droits de « solidarité » et leur rapport avec les ressources naturelles ............. 176 A) Le droit de l’homme au développement et les ressources naturelles........................................ 176
  4. 4. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 680 1) La portée juridique du droit de l’homme au développement en droit international .............. 177 2) Le droit de l’homme au développement et la jouissance de ressources naturelles : une convergence primordiale............................................................................................................ 178 B) Le droit de l’environnement et les ressources naturelles .......................................................... 180 1) La portée juridique anthropocentrique du droit de l’environnement en droit international .. 180 2) La convergence incontestable entre le droit de l’environnement et la jouissance des ressources naturelles.................................................................................................................................... 181 Conclusion du Chapitre 1 .............................................................................................................185 - CHAPITRE 2 -...........................................................................................................................187 La portée du principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles à la rencontre de la protection des droits de l’homme .............................................................................................187 Section I –L’influence des droits de l’homme sur la remise en cause de la portée des pouvoirs souverains sur les ressources naturelles .................................................................................................................... 188 §1- L’influence des droits de l’homme sur les principes qui constituent la base normative du principe de la souveraineté permanente............................................................................................................ 188 A) L’impact progressif des droits de l’homme sur la portée du principe de la souveraineté étatique ?......................................................................................................................................... 189 1) L’importance conférée à la sauvegarde de l’individu, notamment depuis les années 1990.. 189 2) L’établissement de mécanismes de protection des droits de l’homme : la reconnaissance progressive de la capacité d’ester en justice de l’individu......................................................... 193 B) L’impact progressif des droits de l’homme sur la portée du principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures ............................................................................................................ 194 1) L’émergence de la doctrine du « droit d’ingérence » et du « devoir d’assistance humanitaire » .................................................................................................................................................... 195 2) L’État acteur d’une protection accrue de l’individu en droit international ........................... 196 §2 – L’influence des droits de l’homme sur la place actuelle du titulaire des pouvoirs souverains sur les ressources naturelles...................................................................................................................... 198 Section II – L’évolution de la portée des pouvoirs souverains sur les ressources naturelles en convergence avec la sauvegarde les droits de l’homme.......................................................................... 202 §1 – Une convergence entre droits de l’homme et obligations pour l’État dans le cadre des ressources naturelles : saisie du point de vue conceptuelle.................................................................................. 202 A) La convergence du point de vue de la doctrine......................................................................... 202 B) La convergence du point de vue du droit positif....................................................................... 204 §2 - La convergence entre droits de l’homme et obligations pour l’État dans le cadre des ressources naturelles : saisie du point de vue pratique......................................................................................... 210 A) La reconnaissance progressive de la convergence à travers la jurisprudence internationale.... 210 B) La reconnaissance progressive de la convergence à travers la jurisprudence spécialisée en droits de l’homme..................................................................................................................................... 212 C) La reconnaissance progressive de la convergence à travers la jurisprudence nationale ........... 215 Conclusion du Titre II ..................................................................................................................217 - TITRE III - ...................................................................................................................................219 L’articulation ..................................................................................................................................219 du principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles.................................219 et de la protection des droits de l’homme.....................................................................................219 - CHAPITRE 1 -...........................................................................................................................221 L’attribution des pouvoirs souverains sur les ressources naturelles.............................................221 en vue de la protection des droits de l’homme :...........................................................................221 une articulation conceptuelle........................................................................................................221 Section I – La souveraineté permanente sur les ressources naturelles : une souveraineté « déléguée » par le peuple et devant s’exercer dans l’intérêt des individus....................................................................... 222 §1- Des pouvoirs souverains sur les ressources naturelles au nom des individus .............................. 222 A) L’État, « figure métaphysique » créée afin d’exercer les intérêts des individus sur les ressources naturelles ........................................................................................................................................ 222 1) La « raison d’être » de la création de l’État : l’exercice des intérêts des individus............... 223 2) La jouissance des ressources naturelles est d’abord reconnue aux individus, avant d’être reconnue à l’État ........................................................................................................................ 226 B) L’attribution de la souveraineté permanente à l’État, en dépit du fait que la jouissance des ressources naturelles revient aux individus.................................................................................... 230 1) L’ « autonomisation » de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles............. 230
  5. 5. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 681 2) L’État, titulaire formel de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles, et la population, titulaire substantiel.................................................................................................. 232 §2- Des pouvoirs souverains au bénéfice des individus ..................................................................... 236 A) Les pouvoirs souverains reconnus à l’État ou à la puissance administrante, au bénéfice de la population ou du peuple ................................................................................................................. 236 B) Qui bénéficie de l’exercice des pouvoirs souverains de l’État sur les ressources naturelles ? . 239 Section II – La souveraineté permanente sur les ressources naturelles exercée au bénéfice des individus ................................................................................................................................................................. 243 §1- L’État, gardien de l’accès aux ressources naturelles.................................................................... 243 §2- L’exercice de la souveraineté permanente afin de garantir la jouissance des individus : l’État, gardien de la préservation des ressources naturelles .......................................................................... 247 Conclusion du Chapitre 1 .............................................................................................................257 - CHAPITRE 2 – ..........................................................................................................................259 La mise en place des deux finalités de la Résolution 1803 (XVII) de 1962 ................................259 en vue de la protection des droits de l’homme :...........................................................................259 une articulation pratique...............................................................................................................259 Section I - La souveraineté permanente sur les ressources naturelles exercée dans « l’intérêt du développement national » ....................................................................................................................... 262 §1 – Le « développement humain » composante essentielle du « développement national »............ 263 A) L’incorporation du « développement humain » à la finalité de « développement national »... 263 B) Le régime foncier, moyen d’insertion du « développement humain » dans « la finalité de développement national »............................................................................................................... 267 §2 – Le « développement durable », composante nouvelle du « développement national ».............. 270 A) L’intégration du concept de « développement durable » au « développement national »........ 270 B) Les moyens actuels permettant d’atteindre le « développement durable » dans « la finalité de développement national »............................................................................................................... 274 1) Les politiques nationales de développement économique..................................................... 274 2) L’étude d’impact environnemental et social ......................................................................... 277 Section II– La souveraineté permanente sur les ressources naturelles exercée dans la finalité du « bien- être de la population »............................................................................................................................. 281 §1 La notion contemporaine du « bien-être de la population » .......................................................... 282 §2 – La concertation en tant que moyen de parvenir à la « la finalité de bien-être de la population » ............................................................................................................................................................ 285 A) L’obligation de permettre à la population d’accéder à l’information : condition préalable pour la concertation .................................................................................................................................... 286 B) L’obligation de favoriser la participation de la population : la mise en place de la concertation ........................................................................................................................................................ 289 C) L’obligation de partage de bénéfices : l’émergence d’une obligation pour l’État ? ................. 297 Conclusion du Titre III .................................................................................................................301 Conclusion de la Première Partie .................................................................................................303 - DEUXIÈME PARTIE - ..................................................................................................... 311 La souveraineté permanente sur les ressources naturelles : ............................................ 311 sa mise en œuvre en articulation avec les droits de l’homme........................................... 311 - TITRE I -.......................................................................................................................................313 La souveraineté permanente sur les ressources naturelles articulée avec les droits de l’homme : sa mise en œuvre au niveau national ..........................................................................313 - CHAPITRE 1 -...........................................................................................................................315 Une analyse factuelle de l’articulation entre ................................................................................315 la souveraineté permanente sur les ressources naturelles et les droits de l’homme .....................315 Section I – L’exercice de la souveraineté permanente en vue de la « finalité du développement national »................................................................................................................................................. 316 §1 – Le régime foncier en tant qu’outil permettant d’atteindre la finalité du développement humain national ............................................................................................................................................... 316 A) Le régime foncier en Amérique du Sud : des systèmes susceptibles de dégager des conflits normatifs ?...................................................................................................................................... 317 B) La complexité du régime foncier intensifiée par les droits des peuples autochtones : la question de la reconnaissance des droits coutumiers.................................................................................... 319
  6. 6. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 682 1) La reconnaissance des droits des peuples autochtones sur les ressources naturelles : un pas audacieux vers la finalité de développement (humain) national................................................ 320 2) De la non-reconnaissance des droits des peuples autochtones : un choix susceptible de provoquer des conflits fonciers et de l’exclusion sociale .......................................................... 329 §2 – La mise en place d’outils pour atteindre la finalité du développement (durable) national......... 335 A) Les politiques nationales de développement économique en vue du « développement durable » ........................................................................................................................................................ 335 1) Le choix des acteurs qui conduiront l’exploitation des ressources naturelles du pays.......... 335 a) Le poids des entreprises privées étrangères en Amérique du Sud dans l’exploitation des ressources naturelles : le problème de l’imputation de la responsabilité .............................. 336 b) La nationalisation de l’exploitation des ressources, un moyen plus approprié pour les pays en développement ? ............................................................................................................... 342 2) L’exploitation des ressources par des entreprises publiques est-elle plus susceptible d‘atteindre la « finalité de développement durable » ? .............................................................. 346 B) L’incorporation de l’obligation de l’étude d’impact environnemental et social....................... 350 1) La reconnaissance de l’obligation de l’EIE dans le droit national : une tendance qui se concrétise ................................................................................................................................... 351 2) L’application effective de l’obligation de l’EIE au niveau national : les problèmes quant au contenu des EIE et à leur approbation ....................................................................................... 352 Section II – L’exercice de la souveraineté permanente en vue de la « finalité du bien-être de la population »............................................................................................................................................. 355 §1 – L’accès à l’information et la participation de la population : une concertation fondamentale qui se développe en Amérique du Sud...................................................................................................... 355 A) La mise en place de l’accès à l’information : des avancements au niveau normatif, mais qui restent entravés par des irrégularités dans la pratique.................................................................... 355 B) La mise en place de la participation de la population : une perspective favorable, mais qui reste encore entravée en ce qui concerne les peuples indigènes............................................................. 359 1) En principe, une perspective favorable à la mise en place de la participation de la population .................................................................................................................................................... 360 2) Les entraves à l’application effective de la participation ...................................................... 362 §2 – Le partage des bénéfices : une concertation profonde en théorie, mais encore embryonnaire dans la pratique ........................................................................................................................................... 369 A) L’émergence de certains mécanismes de partage des bénéfices............................................... 369 B) La conception du « fonds souverain » : un partage plus concerté, mais dont la mise en place semble difficile............................................................................................................................... 371 Conclusion du Chapitre 1 .............................................................................................................373 - CHAPITRE 2 – ..........................................................................................................................375 Les remèdes judiciaires en cas de défaillances de l’articulation entre .........................................375 la souveraineté permanente sur les ressources naturelles et droits de l’homme...........................375 Section I –La réclamation de la protection des droits de l’homme dans le cadre des ressources naturelles par la garantie d’accès à la justice........................................................................................................... 377 §1- Les questions concernant les moyens procéduraux de l’accès à la justice................................... 378 A) Les actions processuelles mises à disposition des individus pour la revendication de leurs droits ........................................................................................................................................................ 378 B) Les entraves à la capacité d’ester en justice : le cas particulier des peuples indigènes............. 381 §2- Les questions concernant les moyens matériels d’accès à la justice............................................ 384 A) Les problèmes de la justice tardive et du coût excessif des procédures.................................... 385 B) Les entraves linguistiques et culturelles, spécifiques aux peuples indigènes............................ 390 Section II – Le rétablissement de la protection des droits de l’homme dans le cadre des ressources naturelles : le rôle du pouvoir judiciaire ................................................................................................. 393 §1 – Les remèdes judiciaires actuels en vue de la protection des droits de l’homme affectés par l’exploitation des ressources naturelles .............................................................................................. 394 A) Le rétablissement des droits de l’homme dans l’exploitation des ressources naturelles : des décisions isolées ou l’émergence d’une tendance ? ....................................................................... 396 B) Le rétablissement des droits de l’homme dans l’exploitation des ressources naturelles : la prévalence des raisons économiques dans la « pondération des intérêts » ?.................................. 399 § 2 – Les efforts des juges nationaux et les perspectives d’une mise en œuvre effective de l’articulation entre la souveraineté permanente et les droits de l’homme .......................................... 401 A) Le juge national et la compétence extraterritoriale: une solution pour l’imputation de responsabilité des multinationales dans le cadre des ressources naturelles ?................................. 402
  7. 7. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 683 B) Le juge national et la « création » du droit sur la base des obligations internationales de l’État à propos des ressources naturelles..................................................................................................... 409 Conclusion du Titre 1 ...................................................................................................................414 - TITRE II -.....................................................................................................................................417 La souveraineté permanente sur les ressources naturelles au service.......................................417 des droits de l’homme : la prise en compte au niveau international .........................................417 - CHAPITRE 1 -...........................................................................................................................421 La prise en compte de l’articulation de la souveraineté permanente et de la protection des droits de l’homme par les juridictions internationales............................................................................421 Section I – Les mécanismes juridictionnels non spécialisés en droits de l’homme et la prise en compte de l’articulation de la souveraineté permanente et des droits de l’homme.................................................. 423 §1 –La contribution des mécanismes d’autres branches du droit international dans la reconnaissance de l’articulation de la souveraineté permanente et des droits de l’homme......................................... 423 §2 –Le rôle de la Cour internationale de Justice dans l’articulation de la souveraineté permanente et des droits de l’homme : la possibilité d’une interprétation contemporaine d’un principe du droit international ? ..................................................................................................................................... 430 A) Les entraves procédurales à la prise en compte par la CIJ de la conception contemporaine du principe de la souveraineté permanente ......................................................................................... 431 B) Les entraves substantielles à la prise en compte par la CIJ de la conception contemporaine du principe de la souveraineté permanente ......................................................................................... 432 Section II –Les mécanismes juridictionnels spécialisés en droits de l’homme et la prise en compte de l’articulation entre la souveraineté permanente et les droits de l’homme : l’exemple de la Cour interaméricaine........................................................................................................................................ 441 §1 - La Cour Interaméricaine et l’analyse des droits de l’homme concernés dans l’articulation de la souveraineté permanente et des droits de l’homme............................................................................ 441 A) L’interprétation évolutive du « droit à la propriété privée »..................................................... 445 1) Un droit à l’identité culturelle des peuples autochtones énoncé par la Cour interaméricaine449 2) L’obligation de consultation de la population et l’obligation de mener une étude d’impact environnemental : la contribution de la Cour interaméricaine aux « finalités » de la Résolution 1803 (XVII) de 1962.................................................................................................................. 455 3) Un « droit des peuples autochtones de jouir des ressources naturelles » énoncé par la Cour interaméricaine........................................................................................................................... 458 B) L’interprétation évolutive du « droit à la vie ».......................................................................... 461 C) L’interprétation évolutive du « droit à la protection judiciaire » .............................................. 464 §2 – La Cour interaméricaine et l’appréciation de la nature des obligations pour l’État dans l’articulation de la souveraineté permanente et la protection des droits de l’homme......................... 467 A) La Cour interaméricaine et « les obligations de respecter » dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles....................................................................................................................... 468 B) La Cour interaméricaine et « les obligations de protéger » dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles....................................................................................................................... 469 C) La Cour interaméricaine et « les obligations de mettre en œuvre » dans le cadre des ressources naturelles ........................................................................................................................................ 473 D) La Cour interaméricaine et « les obligations d’exécuter et de réparer » dans le cadre des ressources naturelles....................................................................................................................... 474 Conclusion du Chapitre 1 .............................................................................................................479 - CHAPITRE 2 -.........................................................................................................................481 La prise en compte de l’articulation de la souveraineté permanente et de la protection des droits de l’homme par d’autres acteurs internationaux ..........................................................................481 Section I –La reconnaissance de l’articulation par les mécanismes quasi-juridictionnels...................... 483 §1 – Les mécanismes quasi-juridictionnels non spécialisés en droits de l’homme............................ 484 A) L’apport des mécanismes quasi-juridictionnels des organisations internationales : le rôle remarquable du Panel d’inspection de la Banque mondiale........................................................... 484 B) L’apport des mécanismes quasi-juridictionnels de la « société civile » : l’exemple des « Tribunaux de l’eau ».................................................................................................................... 490 §2 – Les mécanismes quasi-juridictionnels spécialisés en droits de l’homme................................... 492 A) L’apport essentiel des mécanismes quasi-juridictionnels des treaty bodies et des procédures spéciales des Nations Unies ........................................................................................................... 492 1) Les treaty bodies et le Comité des droits de l’homme des Nations Unies ............................ 492 2) Les « procédures spéciales » de protection des droits de l’homme des Nations Unies......... 502
  8. 8. Leticia Sakai – Ph.D. in International Law (the Sorbonne University) 684 B) Le rôle capital de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, tant au niveau international qu’au niveau national ................................................................................................ 505 Section II - La reconnaissance de l’articulation par les mécanismes non-juridictionnels ...................... 510 §1 – Les mécanismes non-juridictionnels non spécialisés en droits de l’homme .............................. 511 A) Les mécanismes non-juridictionnels non spécialisés en droits de l’homme au sein des organisations internationales : la mise en valeur du rôle des opérateurs économiques ................. 511 B) Les mécanismes non-juridictionnels non spécialisés en droits de l’homme des organisations non-gouvernementales et d’acteurs privés ..................................................................................... 514 §2 – Les mécanismes non-juridictionnels spécialisés en droits de l’homme ..................................... 517 A) Les mécanismes non-juridictionnels spécialisés en droits de l’homme au sein des organisations internationales : une contribution expressive ................................................................................. 517 B) Les mécanismes non-juridictionnels des organisations non-gouvernementales et d’acteurs privés : un outil important au niveau national et international.................................................................. 519 Conclusion du Titre II ..................................................................................................................522 Conclusion de la Deuxième Partie ...............................................................................................523 CONCLUSION GÉNÉRALE ............................................................................................. 531 ANNEXES............................................................................................................................. 539 - Annexe I -...................................................................................................................................541 Principaux projets de résolution ...................................................................................................541 portant sur le principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles....................541 (non accessibles sur internet)........................................................................................................541 -Annexe II - ..................................................................................................................................571 Principales résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies ...........................................571 portant sur le principe de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles....................571 - Annexe III -................................................................................................................................583 Entretiens réalisés avec les gouvernements du Brésil et du Chili ................................................583 BIBLIOGRAPHIE............................................................................................................... 617 TABLE DE MATIÈRES ..................................................................................................... 677

×