Choix et usage des technologies delinteraction : rôle du lien socio-affectif              et du contexte                Li...
Problématique•   Peu d’études sur les déterminants du choix des média•   Peu d’études en contexte naturel d’usage mais plu...
L’étude : méthode•   Population     – 25 à 30 ans travaillant dans un bureau avec téléphone et internet     – 7 femmes, 5 ...
L’étude : méthode• Journaux de bord   – Consigne   « Nous souhaitons étudier la manière dont nous utilisons et      choisi...
L’étude : méthode• Journaux de bord   – un "espace libre"   – des questions précises• Entretiens   – Basés sur les traces ...
L’étude : événements recueillis• 50 événements recueillis, dont :   – 33 simples   – 17 complexes, dont la plupart avec ch...
L’étude : événements recueillis• 50 événements recueillis, dont :   – 33 simples   – 17 complexes, dont la plupart avec ch...
RésultatsDéterminants du choix des média  - Lien socio-affectif  - Contexte  - Autres déterminants
Déterminants liés au lien socio-affectif
Déterminants liés au lien socio-affectif   • Sphère d’appartenance des interlocuteurs (X²(12;72) = 40,7 ; p < 0,001)sphère...
Déterminants liés au lien socio-affectif•   Sphère privée et intime     – média synchrones•   Sphère professionnelle et no...
Déterminants liés au lien socio-affectif•   Sphère privée et intime : média synchrones    –   Envie d’entendre et de voir ...
Déterminants liés au lien socio-affectif•   Sphère privée et intime     « valait  mieux  le  faire  de  vive  voix  parce ...
Déterminants liés au lien socio-affectif•    Sphère professionnelle et non intimes      – média asynchrones, reconsultable...
Déterminants liés au     contexte
Déterminants liés au contexte• Urgence -                                          +     mail                 SMS   téléphone
Déterminants liés au contexte• Urgence• Objectif de la communication   – Forte finalisation : mail, ensuite téléphone     ...
Déterminants liés au contexte• Urgence• Objectif de la communication• Contexte social   – Seuls      • média interactifs (...
Autres déterminants liés au      choix du média
Autres déterminants liés au choix du média•   Construction d’un modèle de l’interlocuteur     – Représentation de sa dispo...
Autres déterminants liés au choix du média•   Construction d’un modèle de l’interlocuteur     – Représentation de sa dispo...
Autres déterminants liés au choix du média•   Modèle de l’interlocuteur     –   représentation de la disponibilité, des pr...
Discussion    etConclusion
Discussion et conclusion• Le choix (plus ou moins réfléchi) du média est pluri-  déterminé   – fonction de la sphère d’app...
Merci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude sur le choix et usage des technologies de l'interaction : rôle du lien socio-affectif et du contexte

522 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
522
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Comme on peut le prévoir
  • Etude sur le choix et usage des technologies de l'interaction : rôle du lien socio-affectif et du contexte

    1. 1. Choix et usage des technologies delinteraction : rôle du lien socio-affectif et du contexte Liv Lefebvre
    2. 2. Problématique• Peu d’études sur les déterminants du choix des média• Peu d’études en contexte naturel d’usage mais plutôt expérimentations• Remise en cause du postulat de la largeur de la bande passante – Arguments en défaveur de ce postulat – Non prise en compte du type de tâche, des aspects socio-affectifs…• Notre cadre théorique : théorie de la communication médiée (Clark et Brennan, 1991; Whittaker, 2003) – Prise en compte des caractéristiques des média (synchrone / asynchrone, audibilité, visibilité, reconsultabilité…) – Couplage entre les média et le contexte, l’interlocuteur…• Notre question de recherche – Rôle du lien socio-affectif et du contexte comme déterminants du choix des média de communication ?
    3. 3. L’étude : méthode• Population – 25 à 30 ans travaillant dans un bureau avec téléphone et internet – 7 femmes, 5 hommes• Situations professionnelles et personnelles• 12 journaux de bord• 5 entretiens inspirés de la technique d’explicitation (Vermersh, 1994) – 3 femmes, 2 hommes• Méthode – originale par rapport à la littérature – Plus qualitative
    4. 4. L’étude : méthode• Journaux de bord – Consigne « Nous souhaitons étudier la manière dont nous utilisons et choisissons les média de communication tels que le téléphone, le mail, la visioconférence, le chat… Nous vous demandons de choisir 6 événements de communications qui relèvent par exemple : d’une communication qui s’est mal passée, vous avez hésité quant au choix du média, ou bien un événement que vous avez simplement envie de commenter. »
    5. 5. L’étude : méthode• Journaux de bord – un "espace libre" – des questions précises• Entretiens – Basés sur les traces écrites
    6. 6. L’étude : événements recueillis• 50 événements recueillis, dont : – 33 simples – 17 complexes, dont la plupart avec changement de média
    7. 7. L’étude : événements recueillis• 50 événements recueillis, dont : – 33 simples – 17 complexes, dont la plupart avec changement de média
    8. 8. RésultatsDéterminants du choix des média - Lien socio-affectif - Contexte - Autres déterminants
    9. 9. Déterminants liés au lien socio-affectif
    10. 10. Déterminants liés au lien socio-affectif • Sphère d’appartenance des interlocuteurs (X²(12;72) = 40,7 ; p < 0,001)sphère privée sphère pro • Degré d’intimité des interlocuteurs (X² (6 ;72) = 13,9 ; p < 0,05) intimes non intimes
    11. 11. Déterminants liés au lien socio-affectif• Sphère privée et intime – média synchrones• Sphère professionnelle et non intimes – média asynchrones, reconsultables (mail)
    12. 12. Déterminants liés au lien socio-affectif• Sphère privée et intime : média synchrones – Envie d’entendre et de voir son interlocuteur – Partage émotionnel – Besoin affectif – Caractère agréable de la communication
    13. 13. Déterminants liés au lien socio-affectif• Sphère privée et intime « valait  mieux  le  faire  de  vive  voix  parce  que,  pour  qu’il  y  ait  plus  d’échanges réels » « elle  était  encore  sous  le  coup  des  émotions  et  j’avais  envie  de  ressentir  ça  pour  lui  répondre  de  la  manière  la  plus  appropriée  possible » Insérer schémas P2_1 : commence à discuter par chat puis ensuite téléphone pour mieux partager les émotions avec son interlocutrice
    14. 14. Déterminants liés au lien socio-affectif• Sphère professionnelle et non intimes – média asynchrones, reconsultables (mail) Cas atypique stratégie de développement d’un lien de proximité avec un client P15_3 : le commercial qui invite un gros client qu’il n’a eu que récemment pour l’inviter personnellement de vive voix pour lui monter qu’il pense à lui et établir la relation
    15. 15. Déterminants liés au contexte
    16. 16. Déterminants liés au contexte• Urgence - + mail SMS téléphone
    17. 17. Déterminants liés au contexte• Urgence• Objectif de la communication – Forte finalisation : mail, ensuite téléphone • information à donner • prendre un rendez-vous ou s’organiser – Faible finalisation : téléphone ou chat • discuter et prendre des nouvelles • facteur associé à la proximité affective
    18. 18. Déterminants liés au contexte• Urgence• Objectif de la communication• Contexte social – Seuls • média interactifs (téléphone, chat, visio-conférence, SMS) – Entourés de monde • média écrits (mail ou chat), caractère confidentiel Maintien du lien social en s’adaptant aux contextes • « la conversation a été morcelée tout au long de la journée » • « conversation qui s’est déroulée tout au long de la journée en 5 morceaux. Début de la  conversation le matin (par chat) devant mon PC perso durant mon petit déjeuner. Suite  de la conversation au boulot. Reprise de la conversation après manger. Puis de nouveau  chez moi. Enfin une conversation téléphonique et une rencontre réelle. » 
    19. 19. Autres déterminants liés au choix du média
    20. 20. Autres déterminants liés au choix du média• Construction d’un modèle de l’interlocuteur – Représentation de sa disponibilité, ses préférences, ses habitudes, sa réactivité, son contexte… Participante 3 : «  Je sais qu’elle est au travail et qu’elle consulte ses mails  régulièrement, donc je suis sûr qu’elle va le recevoir et me répondre. »
    21. 21. Autres déterminants liés au choix du média• Construction d’un modèle de l’interlocuteur – Représentation de sa disponibilité, ses préférences, ses habitudes, sa réactivité, son contexte… Participante 3 : «  Je sais qu’elle est au travail et qu’elle consulte ses mails  régulièrement, donc je suis sûr qu’elle va le recevoir et me répondre. » – Peur de déranger car ils imaginent leur interlocuteur au travail ou en famille… : préférentiellement mail et SMS Participant 5 : « …ma copine était aussi en plein travail. J’avais un truc à lui  dire,  si  elle  le  recevait  le  soir  ou  le  lendemain  c’était  pareil,  c’est-à-dire  que j’attendais pas une réponse. […] alors je ne veux pas déranger, je lui  envoie un mail. » Participante 1 : « c’était un lundi férié et souvent les gens sont en familles. »
    22. 22. Autres déterminants liés au choix du média• Modèle de l’interlocuteur – représentation de la disponibilité, des préférences, ses habitudes, sa réactivité, son contexte… – Modèle construit • A partir d’expériences avec l’interlocuteur Participante 3 : « Je sais qu’elle est au travail et qu’elle consulte ses mails  régulièrement, donc je suis sûr qu’elle va le recevoir et me répondre. » – Absence de modèle • Hypothèses à partir de connaissances générales Participante 1 : « c’était un lundi férié et souvent les gens sont en famille. »
    23. 23. Discussion etConclusion
    24. 24. Discussion et conclusion• Le choix (plus ou moins réfléchi) du média est pluri- déterminé – fonction de la sphère d’appartenance de l’interlocuteur, de la proximité affective, de l’urgence, de l’objectif de la communication, du contexte social et du modèle de l’interlocuteur• Mode de substitution ou complémentarité des média• Originalité de la méthode – Méthode moins intrusive que l’observation – Résultats plus riches que les expérimentations • Prise en compte de la complexité des situations • Recueil de cas d’usage – Peut être utilisée pour d’autres questions de recherche
    25. 25. Merci pour votre attention

    ×