doss_presentation_prix2007

72 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
72
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

doss_presentation_prix2007

  1. 1. Prix Entreprises et Environnement 2007 du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, en partenariat avec le Crédit Coopératif et l’association Orée Depuis 1987, Les Prix Entreprises et Environnement récompensent des entreprises qui ont engagé des démarches exemplaires en vue de maîtriser et de réduire les impacts de leurs activités et/ou de leurs produits et services sur l’environnement. Le Crédit Coopératif et l’association Orée sont partenaires de ce concours national organisé par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable. Les Prix seront décernés aux lauréats par le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, dans le cadre du Salon Pollutec du 27 au 30 Novembre 2007 (à Paris-Nord Villepinte). Ces Prix comportent trois catégories : - Management environnemental pour le développement durable : ce prix est décerné à des entreprises ayant une démarche de management environnemental et qui développent une politique d’amélioration des performances sociales et économiques de l’entreprise. - Ecoproduit pour le développement durable : ce prix récompense des entreprises pour des produits ou services dont la conception intègre les préoccupations du développement durable. Sont pris en compte en particulier les efforts de l’entreprise pour réduire les impacts environnementaux tout au long du cycle de vie du produit. - Coopération internationale pour le développement durable : ce prix est attribué à des entreprises qui travaillent en partenariat avec un ou plusieurs organismes d’un pays en voie de développement ou d’un pays en transition, dans le respect des principes du développement durable (protection de l’environnement, développement économique, et progrès social). 1/8
  2. 2. 3 entreprises - grandes ou petites - seront primées par catégorie. L’ensemble des dimensions du développement durable ont été intégrées dans les critères de sélection des Prix, les impacts sociaux et économiques des réalisations environnementales des entreprises candidates étant pris en compte par le jury. A noter : les meilleurs dossiers seront transmis à la Commission européenne et participeront aux European Business Awards for the Environment. Dans la suite du document vous pourrez avoir un aperçu des lauréats de l’année précédente. Ouverture des candidatures : 2 Mai 2007 Date limite de remise des dossiers : 27 juillet 2007 Remise des prix : Salon Pollutec du 27 au 30 novembre 2007 à Paris Organisateur: Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable Maîtrise d’œuvre du projet : Association Orée Contacts: Orée : www.oree.org 01.48.24.04.00 environnement@oree.org Crédit Coopératif : www.credit-cooperatif.coop energiesrenouvelables@coopanet.com Dossier d’inscription disponible auprès du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable (a partir de début mai) : http://www.ecologie.gouv.fr/-Les-Prix-Entreprises-et-.html 2/8
  3. 3. Palmarès des Prix Entreprises et Environnement 2006 organisés par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable Prix Ecoproduit pour le développement durable 2006 1er Prix ROWENTA FRANCE pour l'aspirateur Shock Absorber _____________________________________________________________________________________________________ 2ème Prix JC DECAUX pour le service Cyclocity _____________________________________________________________________________________________________ Mention spéciale du jury ADVENT AGRI pour le Gel Feu _____________________________________________________________________________________________________ Prix Management environnemental pour le développement durable 2006 RENAULT Prix Coopération internationale pour le développement durable 2006 Mention spéciale du jury PSA PEUGEOT CITROËN 3/8
  4. 4. Prix Ecoproduit pour le développement durable 2006 1er Prix ROWENTA FRANCE pour l’aspirateur Shock Absorber En France, 92% des ménages ont au moins un aspirateur à la maison qu’ils utilisent en moyenne une heure par semaine. Shock Absorber est un aspirateur ménager qui a bénéficié d’une innovation technologique : c’est la première utilisation de polypropylène expansé (PPE) pour un produit électroménager. Ce matériau lui confère deux qualités, en rapport direct avec son aptitude à l’usage : la capacité d’absorption de chocs et la légèreté. Une équipe de R&D a été mobilisée pendant deux ans pour la conception et l’industrialisation de ce produit et quatre brevets ont été déposés. Les impacts environnementaux les plus importants d’un aspirateur sont liés à la consommation de matière pour le fabriquer et à la consommation d’énergie pour l’utiliser. D’où les efforts portés sur ces paramètres : - l’ensemble des pièces plastiques du corps du Shock Absorber sont en polypropylène (expansé ou non). Cette option mono-matériau (pour le plastique) facilite le recyclage de l’appareil en fin de vie et son poids est divisé par deux par rapport à un aspirateur classique ; - le choix d’un moteur à haut rendement a permis de réduire sa consommation électrique de 20% à performances égales d’aspiration. Cet aspirateur a fait l’objet d’une démarche d’éco-conception, conformément aux directives du Groupe SEB. Cette réalisation a été aidée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et une analyse de cycle de vie (ACV) comparative - entre un aspirateur classique de la même gamme et le Shock Absorber - a été réalisée par l’Institut ENSAM de Chambéry. L’ACV comparative a permis d’orienter et de valider les choix de conception faits pour le Shock Absorber, tout en calculant les réductions d’impacts qui en découlent. On obtient une amélioration écologique sur l’ensemble des onze indicateurs pris en compte par le logiciel EIME avec des réductions d’impacts qui s’échelonnent entre 10% et 50% selon les axes. Shock Absorber a toutes les caractéristiques d’un aspirateur haut de gamme : débit, dépression, efficacité de dépoussiérage, niveau sonore, etc.… Il est fabriqué en France et son prix public est de 200€. Une campagne télévisée le concernant a été lancée en novembre 2006. Contact : Robert MEYRIGNAC, Responsable recherche et développement 02.32.64.65.26 / rmeyrignac@rowenta.fr www.rowenta.fr 4/8
  5. 5. Prix Ecoproduit pour le développement durable 2006 2ème Prix JC DECAUX pour le service Cyclocity Cyclocity est un système entièrement automatisé de mise à disposition de vélos en libre service dans les villes. L’accès au service peut se faire au moyen d’une simple carte bancaire, d’une carte d’abonnement ou d’une carte de transport en commun compatible. La tarification appliquée dépend de la politique de chaque ville qui décide de la mise en place de ce type de service. Ce dispositif d’une grande fiabilité a été déployé avec succès en Espagne (Gijón), en Autriche (Vienne), Aix en Provence, Marseille, Mulhouse et surtout à Lyon où plus de 3 000 vélos sont actuellement en service. Connu sous le nom Vélo’v à Lyon, le dispositif recueille un haut degré de satisfaction, selon les enquêtes réalisées de la part des utilisateurs. Il a même un effet d’entraînement sur l’utilisation de vélos individuels par les citadins (en dehors du service proposé), laquelle a augmenté de 30% à Lyon depuis la mise en place de l’opération en mai 2005. Ce service est un complément des transports en commun, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. A Lyon, Vélo’v compte 60 000 utilisateurs. Le dispositif enregistre entre 15 000 et 30 000 locations par jour. En un an, l’économie de CO2 émis dans l’atmosphère - par rapport aux modes de déplacement habituels des Lyonnais - est de 2 800 tonnes. L’ensemble du système a donné lieu à de nombreuses innovations technologiques et la conception du vélo lui-même a fait l’objet d’un soin particulier, tant en termes d’ergonomie que de sécurité. Au total, huit brevets ont été déposés. En attribuant ce Prix, le jury a voulu saluer une opération réussie de «passage du produit au service», c’est-à-dire la mise à disposition d’un bien de façon partagée, concept bien connu dans la perspective du développement durable, mais qui trouve encore peu d’illustrations dans la pratique. Contact : Mme Marie-Pierre LEMAITRE - Ingénieur développement durable 01.30.79.46.17 / marie-pierre.lemaitre@jcdecaux.fr www.jcdecaux.fr 5/8
  6. 6. Prix Ecoproduit pour le développement durable 2006 Mention spéciale du jury ADVENT AGRI pour le Gel Feu Gel Feu est un produit de lutte contre les feux de forêts, 100% naturel et biodégradable (procédé breveté). Il se présente sous forme de poudre à base de fécule de pommes de terre et d’ingrédients naturels. En mélange avec de l’eau, il constitue un gel à pulvériser sur les objets et cibles à protéger. A l’approche des flammes, ce gel se transforme en une mousse carbonée absorbante d’énergie et protectrice. A l’issue de sa durée limite d’utilisation (de 18 mois), une réutilisation du Gel Feu peut être envisagée pour fabriquer des palettes, elles aussi bio-dégradables. En ultime fin de vie, ces palettes finissent en granulés pour chaudière thermique. La société Advent Agri et le développeur bio création s’inscrivent dans une démarche volontariste, respectueuse des principes du développement durable. En vue de pérenniser la filière de la pomme de terre féculière en Champagne- Ardenne, elle a repris le site de production de Haussimont, menacé de fermeture, permettant ainsi la préservation de nombreux emplois. Elle participe ainsi au maintien d’une activité industrielle et permet aux producteurs de pomme de terre de fécule d’anticiper la réduction des soutiens agricoles de la PAC. Par ailleurs, ce produit contribue à une diminution des coûts d’intervention de lutte contre les feux de forêts par réduction des moyens à mettre en oeuvre. En particulier, il limite fortement la consommation d’eau. Point intéressant pour les interventions aériennes à proximité des côtes : il peut être mélangé à de l’eau de mer. Contact : M. Pascal FOY - Président 06.62.55.65.11 / pascal-foy@wanadoo.fr 6/8
  7. 7. Prix management environnemental pour le développement durable 2006 RENAULT Les objectifs sociaux, environnementaux et sociétaux du Groupe Renault sont déclinés par métier et par projet. Ils sont présentés dans le Document de référence 2005, publié en mars 2006. Ils visent une réduction des impacts écologiques des véhicules - avec une vision globale sur l’ensemble de leur cycle de vie, ce qui participe à l’originalité de la démarche - et une implantation locale des sites Renault dans le monde respectant les principes du développement durable. Dans ce domaine, l’engagement de Renault au plan international se manifeste notamment par la participation aux programmes Mobility 2030 et Global Corporate Citizenship Initiative, ainsi que par la signature du Global Compact et de la Déclaration des droits sociaux fondamentaux. Dans ce cadre, un système de management environnemental a été mis en place par Renault. Il est piloté par la Direction Plan Environnement, laquelle est rattachée à la Direction Générale Adjointe Plan Produits Programmes. Sa mise en oeuvre s’appuie sur un réseau environnement au sein du groupe, constitué de 2000 collaborateurs. Ce système mobilise également les fournisseurs de Renault et ses propres réseaux de vente. La force de ce système de management réside dans l’implication des hommes et des femmes au sein de l’entreprise, motivés par les membres du réseau environnement à travers un travail considérable de formation et la mise à disposition d’outils simples, adaptés au métier de chacun. De nombreux outils ont ainsi été créés, tels que l’indice Eco pour l’emballage, l’indice de recyclabilité à la fonction et un jeu de société «fait maison». Celui-ci met les joueurs en position d’industriels cherchant à implanter des usines automobiles et à conquérir des marchés au niveau mondial, tout en faisant face à des situations inattendues - ou prévisibles, selon leurs capacités d’anticipation - liées à des enjeux environnementaux. Depuis 1995, 50 000 collaborateurs Renault (sur un total de 126 584) ont été formés aux problématiques environnementales, dont plus de 45 000 à travers une formation par le jeu. Parallèlement, sur une période de 10 ans, la quantité d’énergie nécessaire pour produire un véhicule a été réduite de 25%, le besoin en eau de 57%, le poids de déchets d’emballage associé à un véhicule est passé de 35kg à 15kg et les émissions de CO2 ont été réduites en moyenne de 32 grammes par km parcouru. Aujourd’hui, plus de 90% des sites de fabrication du groupe sont certifiés ISO 14001. La certification des nouvelles acquisitions (Russie, Iran) est déjà planifiée. Renault rend public les résultats obtenus en matière de développement durable à travers divers canaux (notamment dans son Document de référence 2005 et son site institutionnel Renault.com). Les données développement durable sont insérées dans le rapport d’activité depuis l’exercice 2002. Contact : M. François MARIE - Synthèse information environnement & cycle de vie 01.76.85.59.00 / francois.marie@renault.com www.renault.com 7/8
  8. 8. Prix coopération internationale pour le développement durable 2006 Mention spéciale du Jury PSA Peugeot Citroën pour l’expérimentation d’une filière biodiesel au Brésil Le Groupe PSA Peugeot Citroën collabore avec les autorités fédérales brésiliennes au développement d’une filière biodiesel au Brésil. Il s’est associé au laboratoire de développement des technologies propres - Université de Saõ Paulo (LADETEL) pour réaliser des tests d’endurance de ses moteurs en utilisant le biodiesel brésilien. Dans un premier temps, cette expérience a été réalisée avec deux véhicules, entre 2004 et mi-2006. La deuxième phase de partenariat a été lancée début octobre 2006 avec 6 nouveaux véhicules et de nouveaux biodiesels. Les biodiesels testés (phase 1 et phase 2) sont composés de 70% de gazole et de 30% de carburant d’origine végétale. Cette proportion permet une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 18% (bilan global « du puits à la roue ») par rapport au gazole. Ces biodiesels sont : - pour la phase 1 : un biodiesel à 30%, à base d’huile de soja ; - pour la phase 2 : des biodiesels à 30%, à base d’huile de palme, de mixte d’huile de soja et de ricin. D’un point de vue économique, le Brésil réduit sa dépendance énergétique (substitution de 11% de gazole importé, par du biodiesel) tout en créant des emplois locaux. Le biodiesel constitue ainsi une opportunité pour le Brésil d’intégrer socialement les populations de la région du NORDESTE (les « sans terres ») qui se lancent progressivement dans la culture des oléagineux nécessaires à la production du biodiesel. PSA Peugeot Citroën et le LADETEL ont par ailleurs conjointement décidé d’utiliser les véhicules de la seconde phase en conciliant protection de l’environnement et mécénat caritatif, en mettant ces véhicules à disposition de deux associations brésiliennes : GACC (Association d’aide aux enfants atteints du cancer) et GATMO (Association d’aide aux greffés de moelle osseuse). Le groupe a mis en place un partenariat comparable en Chine en coopération avec le CATARC (équivalent chinois de l’UTAC). Contacts : Mme Mathilde LHEUREUX -Chargée de mission Affaires environnement & technique 01.40.66.44.32 / mathilde.lheureux@mpsa.com Marc BOCQUE - Direction de la Communication-Innovation, Technologie et Environnement 01.40.66.50.71 / marc.bocque@mpsa.com www.psa-peugeot-citroen.com 8/8

×