SECTEUR PLASTURGIE

INNOVATION ET COLLABORATION :
PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?




                        en ...
Sommaire




       I.   Méthodologie de l’étude                                                       3


       II. Cont...
I              Méthodologie de l’étude


Démarche                                                                         ...
II        Contexte et objectifs de l’étude


La Plasturgie est-elle « perméable » à l’informatique ?

      La question es...
III        Enjeux du secteur Plasturgie




Sous la pression des différentes crises, le court                             ...
IV         Axes d’amélioration



                                                                           R & D : Quels...
V          Difficultés commerciales et marketing



    Avez-vous déjà rencontré les difficultés marketing suivantes ?


 ...
VII       Process et Ressources Humaines




                                                                 domaines, le...
VIII Système d’information et de communication




Des problèmes pour 57% des répondants,
pourtant la satisfaction domine....
IX        Ce qu’il faut retenir



                                                                      marketing (page 7...
Cette étude a été sponsorisée par



                                                                Une Alliance de compé...
Pour en savoir plus :
                               Connectez-vous sur le site :

                               http://p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SECTEUR PLASTURGIE 2009 : INNOVATION ET COLLABORATION, PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?

1 274 vues

Publié le

La question est volontairement provocante, mais elle résume de façon caricaturale un sentiment général et commun à de nombreux secteurs industriels. C’est l’interrogation qui a conduit au lancement de cette étude.

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 274
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SECTEUR PLASTURGIE 2009 : INNOVATION ET COLLABORATION, PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?

  1. 1. SECTEUR PLASTURGIE INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ? en partenariat avec
  2. 2. Sommaire I. Méthodologie de l’étude 3 II. Contexte et objectifs de l’étude 4 III. Enjeux du secteur plasturgie 5 IV. Axes d’amélioration 6 V. Difficultés commerciales et marketing 7 VI. Process et Ressources Humaines 8 VII. Le système d’information et de communication 9 2 VIII. Ce qu’il faut retenir 10 « ...Pour atteindre la maturité, ce secteur doit sans doute intégrer la nouvelle donne des entreprises industrielles : miser sur l’innovation, la diversifica- tion, la collaboration en écosystème de partenaires, et changer de statut (passer de sous-traitant à donneur d’ordres) pour dégager les points de marge qui feront la différence et garantiront la pérennité. Or, cette évolution passe, inéluctablement, par un système d’information et de communication correctement adapté à l’entreprise et à sa stratégie. Les directions générales et leurs DSI peuvent désormais s’appuyer sur des solu- tions souples (solutions-as-a-service), économiques, et qu’il est possible de tester : pourquoi s’en priver ? » > Lire la suite de nos conclusions en page 10 INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  3. 3. I Méthodologie de l’étude Démarche Panel Les résultats de cette étude reposent sur un questionnaire en ligne diffusé entre Parmi le panel des 119 répondants, la Direction Générale est le service le plus le 25 septembre et le 10 décembre 2008. Nous avons mené cette étude en nous représenté (89%), suivie de la Direction Commerciale (64%). Les répondants focalisant principalement sur les PME (jusqu’à 250 salariés). proviennent principalement de la région Sud Est (65%). Nous tenons à remercier l’ensemble des participants à l’étude pour le temps qu’ils y ont consacré. Caractéristiques des répondants Régions des répondants Fonction des répondants Direction générale IDF 4% Direction commerciale Sud ouest 4% Direction des ressources humaines Sud est 65% Autres Direction de la production et de la qualité Nord ouest 12% Direction de la R&D ou du bureau d'études Nord est 15% Direction marketing 0% 40% 80% Caractéristiques des sociétés sondées 3 INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  4. 4. II Contexte et objectifs de l’étude La Plasturgie est-elle « perméable » à l’informatique ? La question est volontairement provocante, mais elle résume de façon caricaturale un sentiment général et commun à de nombreux secteurs industriels. C’est l’interrogation qui a conduit au lancement de cette étude. Dans un contexte difficile, face aux assauts conjugués d’une crise énergétique (flambée du coût des matières pre- mières, principalement le pétrole), d’une crise environnementale (les matières plastiques sont montrées du doigt), et d’une crise financière et maintenant économique, comment le secteur de la plasturgie s’appuie t’il sur son systè- me d’information et de communication pour rebondir et aborder la prochaine décennie ? Ce rapport, avec les chiffres qui y figurent, est un élément de réponse pertinent en ce début 2009, tant pour les ac- teurs du secteur qui compareront utilement ces résultats avec leur propre situation, que pour les observateurs (syndicats professionnels, média, qui y trouveront matière à réflexion et décision. Objectifs de l’étude : 1. Déterminer les enjeux et problématiques actuels du secteur de la plasturgie, et particulièrement des PME. 2. Cerner les attentes vis à vis du système d’information et de communication. 3. Mesurer comment le système d’information et de communication actuel répond aux objectifs de développe- ment et à leur organisation, et contribue à une meilleure intégration des bonnes pratiques du secteur. 4 Le secteur Plasturgique français en chiffres La filière plastique française emploie environ 260.000 salariés Le chiffre d’affaire de cette filière était de 42 milliards d’euros en 2003. La répartition était :  Plasturgie et intégrés : 23,1 milliards d’euros  Caoutchouc : 10,2 milliards d’euros  Matières plastiques : 6,6 milliards d’euros  Moules : 1,1 milliard d’euros  Machines : 1 milliard d’euros Avec une croissance de 33% sur les cinq dernières années, près de 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la plasturgie française se place au 2ème rang européen. Des débouchés variés Au sein de l’activité « plasturgie et intégrés » ci-dessus, la répartition pour 2007 était la suivant :  Pièces techniques (dont automobile 64%) : 10 milliards d’euros  Plaques, films, tubes, tuyaux et profilés : 4,1 milliards d’euros  Emballages : 7,1 milliards d’euros  Éléments pour le bâtiment : 5,3 milliards d’euros  Produits de consommation divers : Sources : www.proplast.org 1,8 milliards d’euros Www.laplasturgie.fr Www.plasticway.com INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  5. 5. III Enjeux du secteur Plasturgie Sous la pression des différentes crises, le court Les enjeux principaux par fonction terme semble privilégié... Direction Générale... Dans un contexte économique tendu, et face à la forte volati- lité du prix des matières premières (dont le pétrole) ces der- Maitriser les coûts 79% niers mois, c’est la maîtrise des coûts qui est citée par 4 ré- 5 pondants sur 5 comme enjeu prioritaire. Garantir la conformité aux normes et régle- 54% La conquête de nouveaux marchés, et leur pérennisation mentations (fidéliser les clients) arrivent tout de suite après dans les pré- occupations actuelles des décideurs du secteur plasturgie, précédant de peu la recherche de conformité aux normes et Direction réglementations (54%). Commerciale... Au-delà de ces aspirations « basiques », peut-être caractéris- Conquérir de nouveaux marchés régionaux ou 70% tiques d’une situation de crise, les enjeux à long terme sem- nationaux blent minimisés par de nombreux répondants. Contrecarrer la concurrence et fidéliser les 66% Contrairement aux aspects cités plus haut, chacun des enjeux clients ci-dessous est cité par moins de 50% des répondants :  Innovation  R&D, Développement durable Bureau d’étude...  Collaboration avec l’écosystème  Sécurité des systèmes informatiques 46% Innover et améliorer les capacités de R&D Si ces réponses sont compréhensibles eu égard au contexte Assurer la sécurité et la maintenance du SI 39% économique difficile, ne sont-elles pas aussi l’indication d’u- (Système d’Information) ne vision à court terme, qui risque de handicaper les acteurs du secteur dans les années qui viennent ? 26% Améliorer la collaboration avec l’écosystème INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  6. 6. IV Axes d’amélioration R & D : Quels vont être les axes Management : quels sont les axes d'amélioration de votre entreprise ? d'amélioration pour votre entreprise ? La recherche et l’appropriation de nouvelles technologies ou 64% Le pilotage de la performance matériaux 62% de votre entreprise La coopération avec vos La maîtrise des délais de partenaires (sous- 49% 61% paiement traitants, fournisseurs…) La maîtrise des grands 49% L’étude des contraintes techniques équilibres financiers 49% d’un projet Le niveau de qualification de 46% votre équipe Une meilleure capitalisation sur les La conformité à 44% études et les recherches passées l’environnement règlementaire 31% La maîtrise des risques 43% Une augmentation du budget 28% alloué à l’innovation La fiabilité des informations 34% financières Autres 11% Non-concernés 11% Autres L’intégration de concepteurs ou 7% designers dans les bureaux 10% d’études 0% 35% 70% Je ne sais pas 7% Maîtriser les coûts avant tout... 0% 35% 70% Ici encore, les résultats sont assez significatifs : la maîtrise des 6 coûts (matière première, prix de revient, délais de paiement…) Sur quels points allez-vous reste en tête des préoccupations des répondants. porter vos efforts d'amélioration ? Seuls les départements R&D, dont c’est fondamentalement le rôle, privilégient l’appropriation des nouvelles technologies et La maîtrise des prix de revient 69% la coopération avec les partenaires. L’achat des matières premières 66% Une volonté d’amélioration sur des problématiques nouvelles La performance des outils de 56% est perceptible, mais des efforts restent à faire : le recyclage production des déchets est cité par un peu moins de la moitié du panel Le respect des normes 52% (49%), et la traçabilité des produits et des matières premières par un tiers. Le recyclage des déchets 49% Un accompagnement est peut-être nécessaire ? L’adaptation des processus de 41% production Le poids de plus en plus fort des contraintes réglementaires et Les coûts de maintenance des 38% des obligations liées à l’environnement devrait accentuer cette machines tendance dans les années à venir. La gestion des matières premières et des produits dérivés 33% 49% La traçabilité des produits et des Seules des entreprises du 33% matières premières secteur Plasturgie vont faire des ef- Autres 7% forts en matière de recyclage, 33% Je ne sais pas 2% et en matière de traçabilité 0% 40% 80% des produits et matières premières... INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  7. 7. V Difficultés commerciales et marketing Avez-vous déjà rencontré les difficultés marketing suivantes ? La segmentation et le ciblage du marché 33% La visibilité sur Internet 28% Le nombre de projets détectés 26% Non, je n'ai pas éprouvé de difficultés majeures 26% La création des documents marketing et d'avant-vente 25% Le manque de notoriété sur nos marchés 25% Le marketing des innovations 18% L’élaboration du marketing mix (produit, prix, distribution, communication) 18% Autres 5% Je ne sais pas 2% 0% 25% 50% Avez-vous déjà rencontré les Des difficultés bien présentes en matière de difficultés commerciales suivantes ? marketing et de commercialisation... La commercialisation des Première constatation : les difficultés en matière commerciale 26% innovations et marketing sont bien réelles pour les entreprises du secteur 7 La mise en place d’une stratégie plasturgie. 25% commerciale Seules 26% considèrent qu’elles sont à la hauteur en matière de marketing, et à peine 10% en matière commerciale ! Les ventes à l'international 20% Le taux de transformation des 16% Il faut probablement mettre ce résultat en rapport avec la ty- projets pologie des répondants (voir page 3), majoritairement consti- La constitution d'un réseau de 13% tués de PME de 1 à 49 salariés. Ces entreprises ne disposent partenaires à l’export donc pas des moyens internes pour agir efficacement dans ces Non, je n'ai pas éprouvé de 10% deux domaines. difficultés majeures Le recrutement ou disponibilité 8% d’ingénieur d’affaires Elément intéressant : la commercialisation des innovations est citée comme principale difficulté en matière commerciale. Autres 2% Ceci souligne à quel point l’innovation est un levier indispen- sable à ce secteur d’activité. 0% 15% 30% 26% Seules des entreprises du sec- teur plasturgie ne rencontrent pas de difficultés marketing, 10% Et seules n’éprouvent pas de difficultés commerciales... INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  8. 8. VII Process et Ressources Humaines domaines, les préoccupations prioritaires restent la maîtrise Des processus bien intégrés, dominés par les des coûts et le respect des obligations légales. Une confirma- coûts et les obligations légales... tion donc. Contre toute attente, seuls 21% des répondants avouent ren- Enfin, et c’est un chiffre significatif, seuls 31% estiment pou- contrer des problèmes au niveau de l’intégration des processus 8 voir dégager un gain significatif de productivité en alignant métier. Dans 79% des cas, ce problème d’intégration semble leur système d’information sur leur stratégie, alors que 43% réglé. s’estiment non concernés. En matière de ressources humaines comme dans les autres Si votre système d'information et de Diriez-vous de vos processus communication était parfaitement aligné à métiers qu'ils sont ... votre stratégie, quel gain de productivité (temps) estimez-vous pouvoir dégager ? Intégrés de bout en bout en 43% interne Non-concernés 43% Ne sais pas 16% Intégrés de bout en bout, y compris avec vos 36% Entre 5% et 10% 13% partenaires Entre 10% et 20% 11% Fréquence Pas suffisamment définis 11% Entre 20% et 30% 10% Plus de 30% 3% Pas suffisamment intégrés 10% Inférieur à 5% 3% 0% 25% 50% 0% 25% 50% INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  9. 9. VIII Système d’information et de communication Des problèmes pour 57% des répondants, pourtant la satisfaction domine... 57% disent rencontrer au moins un problème avec leur infor- matique. Il s’agit essentiellement de problèmes de mise en œuvre, d’évolutivité et de niveau de service. Paradoxalement, lorsqu’il s’agit d’évaluer la qualité du S.I. installé, c’est la satisfaction qui prévaut pour toutes les fonc- tions interrogées. En matière d’insatisfaction, la direction générale est très mo- 9 dérée, alors que la fonction « marketing/commercial » fait état de 36% d’insatisfaits. Etonnant, au vu de ces résultats, que le système d’informa- tion soit plutôt considéré comme adapté, ou neutre, par une forte majorité des répondants. INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  10. 10. IX Ce qu’il faut retenir marketing (page 7), autre gisement de développement et de La Plasturgie : un secteur industriel a un tour- rentabilité. nant de son histoire, et qui cherche de nou- veaux moyens d’action. Pour atteindre la maturité, ce secteur doit sans doute inté- grer la nouvelle donne des entreprises industrielles : miser sur l’innovation, la diversification, la collaboration en éco- Le contexte économique en est sans doute en partie respon- système de partenaires, et changer de statut (passer de sable : le secteur plasturgie, tel que nous le livre les chiffres sous-traitant à donneur d’ordres) pour dégager les points de ce rapport, apparaît solidement rivé sur ses fondamen- de marge qui feront la différence et garantiront la pérenni- taux. La maîtrise des coûts à tous les niveaux reste la priori- té. té. Il faut concéder aux acteurs de ce secteur qu’ils ont encais- Les problématiques mises en avant par les répondants ( maî- sé, en l’espace de quelques années seulement, une succes- trise des coûts, conquête de nouveaux marchés, fidélisation sion de chocs qui modifient durablement la donne pour leur des clients, conformité à la réglementation, voir page 5…) activité (crise écologique et économique, approvisionne- devraient conduire les répondants à remettre en cause et ment). modifier leur système informatique. Dans ce contexte, 79% des répondants ne font état d’au- cun projet relatif au système d’information ! Or, cette évolution passe, inéluctablement, par un système Pourtant, les gains potentiels qui pourraient être générés d’information et de communication correctement adapté à par le levier de l’informatique sont bien réels : 57% signalent l’entreprise et à sa stratégie. Les directions générales et des difficultés avec leur système d’information… et s’en sa- leurs DSI peuvent désormais s’appuyer sur des solutions tisfont . souples (solutions-as-a-service), économiques, et qu’il est Il faut noter aussi le pourcentage impressionnant de répon- possible de tester : pourquoi s’en priver ? dants qui font état de difficultés sur le plan commercial ou 10 INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?
  11. 11. Cette étude a été sponsorisée par Une Alliance de compétences et des solutions pour la Plasturgie Les membres de l'Alliance Plasturgie se regroupent autour d’IBM pour apporter aux entreprises du secteur plasturgie des solutions métiers complètes en mode « as a service » . Notre approche s'appuie sur le modèle « as-a-service » ce qui vous permet de répondre plus efficacement aux besoins de votre entreprise :  Liberté d’accès par Internet et utilisation optimisée de la solution  Pas d’installation sur vos serveurs et postes de travail  Rapidité de mise en œuvre : pas de déploiement  Coût Global de Possession minimal  Retour Sur Investissement optimal  Recentrage de votre activité sur votre cœur de métier  Sécurité et disponibilité optimales des données  Flexibilité et qualité de service Chaque module peut être pris séparément ou venir compléter votre existant. Ensemble, ils offrent une solution complète à votre entreprise. * Une solution-as-a-service est typiquement fournie comme un service permanent, payé à l’usage, et non plus simplement comme un assemblage de matériels, de logi- ciels et de prestations. Partenaires métier : Cestia développe et intègre l’ERP Sinex installé depuis plus de 12 ans dans les entreprises en mode SaaS. A partir de l’offre Sinex PLASTURGIE développée avec vos pairs, les fonctionnalités seront personnalisées pour répondre au mieux à vos exigences métier. PI3C fournit des outils d'ingénierie collaborative et de PLM interfacés avec des solutions d'ERP et intégrés à l’offre SINEX. La Solution permet aux équipes de projet géographiquement dispersées d’échanger les informations et données techniques dans le cadre des processus liés au développe- ment de produits grâce à la mise en place d'un espace collaboratif. Solutions logicielles de gestion de cycle de vie des produits (PLM). ZEPHYRIS intègre l'outil de gestion des données techniques et d'ingénierie collaborative Windchill hébergé par PI3C. Audit de spécification de besoins, paramétrage des modules et formation des utilisateurs sont réalisés par des Consultants Certifiés PTC. ACTI propose l'externalisation de la gestion de votre parc informatique : mise à disposition des postes, gestion des garanties, prises en main à distance, interventions sur site, ajouts et renouvelle- ment, audit sécurité, expertise réseau. Partenaire Technique : L'ensemble des Applicatifs de la Solution est hébergé dans le plus grand centre d’hébergement européen, celui d’IBM France, garantissant sécurité et forte disponibilité [7j/7, 24h/24]. Partenaire marketing : Spécialiste du marketing et business développement de solutions complexes, Marketor conseille et propose à ses clients des solutions à la fois innovantes et éprouvées pour générer du business rapi- dement en environnement BtoB.
  12. 12. Pour en savoir plus : Connectez-vous sur le site : http://plasturgie.solution-as-a-service.com Contactez-nous par téléphone au : 01 46 97 21 70 Contactez-nous par email : plasturgie@solution-as-service.com Vous pourrez ainsi : 12 Découvrir… Contacter… ...nos solutions sans engagement. ...nos experts « Plasturgie ». Télécharger… Participer… ...notre documentation. …à nos séminaires. TRY & BUY (offre d’essai) : Vous souhaitez découvrir en situation les avantages de nos solutions ? Contactez nos experts, ils mettront en place avec vous une solution-test au plus près de vos besoins. Vous pourrez ainsi découvrir sans engagement tous les bénéfices d’une solu- tion-as-a-service métier adaptée à votre entreprise. Cette étude a été réalisée par Marketor Etudes, Conseil et Exécution pour les nouvelles technologies www.marketor.fr Maison des ESSEC 70, rue Cortambert 75116 Paris Tél. : 01 46 97 21 70 Email : plasturgie@solution-as-a-service.com INNOVATION ET COLLABORATION : PRIORITES STRATEGIQUES FACE A LA CRISE ?

×