Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS

494 vues

Publié le

par DID-SÉNÉGAL

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
494
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Fonds d’entraide Desjardins:
    Soutient l’accès gratuit à des services-conseils en gestion budgétaire dispensés par les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) – osbl à base communautaire
    Répond aux besoins parfois multiples des personnes aux prises avec une situation financière précaire
    Caisses scolaires:
    Les jeunes étant non seulement les futurs utilisateurs des services financiers, mais également les futurs acteurs de la société.
  • Fonds d’entraide Desjardins:
    Soutient l’accès gratuit à des services-conseils en gestion budgétaire dispensés par les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) – osbl à base communautaire
    Répond aux besoins parfois multiples des personnes aux prises avec une situation financière précaire
    Caisses scolaires:
    Les jeunes étant non seulement les futurs utilisateurs des services financiers, mais également les futurs acteurs de la société.
  • Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS

    1. 1. avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives SESSION D’APPRENTISSAGE SUR LA MICRO ASSURANCE Éducation financière, protection du consommateur et valeur client Par : DID-SÉNÉGAL 30 septembre 2014
    2. 2. Structure de la présentation Brève présentation de Desjardins et DiD L’éducation financière - Bref retour sur le concept - L’approche de Desjardins au Canada La protection des clients -Les principes d’une bonne pratique L’expérience de la MS-PAMECAS
    3. 3. LE MOUVEMENT DESJARDINS • Premier groupe financier coopératif au Canada et le sixième en importance dans le monde • Un réseau intégré de 450 caisses • 6 millions de membres, 42 500 employés, 6 000 dirigeants élus, actif de 175 milliards de $CA • Développement international Desjardins (DiD) : une filiale offrant l’AT et l’investissement en microfinance dans les pays en émergence et en développement
    4. 4. 1. L’ÉDUCATION FINANCIÈRE
    5. 5. LE CONCEPT D’ÉDUCATION FINANCIÈRE Processus par lequel les consommateurs et les investisseurs : -améliorent leur connaissance des produits, concepts et risques financiers -acquièrent au moyen d'une information, d'un enseignement ou d'un conseil objectif, les compétences et la confiance nécessaires pour : • devenir plus sensibles aux risques et opportunités en matière financière • faire des choix raisonnés, en toute connaissance de cause • savoir où trouver une assistance financière • prendre d'autres initiatives efficaces pour améliorer leur bien-être financier Source : Conseil de l’OCDE, juin 2005
    6. 6. DESJARDINS ET L’ÉDUCATION FINANCIÈRE OBJECTIFS: Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités par l’éducation à la démocratie, à l’économie, à la solidarité et à la responsabilité. Aider les plus démunis à accéder au crédit par l’établissement de conditions de crédit souples, adaptées à leurs réalités, mais faisant appel à leur responsabilité personnelle.
    7. 7. DESJARDINS ET L’ÉDUCATION FINANCIÈRE • Fonds d’entraide Desjardins • Fonds de microcrédit Desjardins • Éducation des jeunes avec les caisses scolaires et les caisses étudiantes : Développer les habitudes d’épargne chez les jeunes et leur inculquer des principes de bonne gestion financière 100 000 élèves participent aujourd’hui à cette initiative.
    8. 8. DESJARDINS ET L’ÉDUCATION FINANCIÈRE • Programme « Mes finances, mes choix » oOffert sur l’Internet oActivités éducatives, jeux et guides conseils sur la gestion des finances personnelles ciblant les enfants, les parents et les personnes âgées oModules de formation pour les 16-25 ans sur l’épargne, le budget, la consommation, le crédit, l’endettement, les études, le marché du travail, les institutions financières, les services financiers, etc.
    9. 9. L’éducation financière dans les réseaux coopératifs partenaires de DID en Afrique L’éducation des nouveaux membres • Les principes et règles de fonctionnement d’une coopec • L’importance de l’épargne • La participation à la propriété et à l’exercice du pouvoir: - tenue des assemblées générales - élection des membres des organes - rôles et responsabilités des élus - reddition de comptes - exercice de la vie démocratique
    10. 10. Défis d’un programme d’éducation financière pour l’institution financière • Engagement du SFD vs perception que l’éducation financière est une préoccupation des bailleurs (« phénomène de mode ») • Développement et adéquation des matériels de formation p/r à la clientèle cible et au contexte local • Compréhension et adhésion de la clientèle cible à la démarche • Coûts additionnels en temps et ressources • Bénéfices directs pas évidents (revenus?)
    11. 11. 2. LA PROTECTION DES CLIENTS
    12. 12. CAMPAGNE DE PROTECTION DES CLIENTS Une initiative internationale lancée en collaboration avec le Microinsurance Network, qui fournit une méthodologie globale pour intégrer les pratiques de protection du client en micro assurance et qui s’appuie sur 7 principes
    13. 13. Les sept (7) principes de protection des clients 1. Conception et prestation de services appropriés 2. Prévention du surendettement 3. Transparence 4. Tarification responsable 5. Traitement équitable et respectueux des clients 6. Confidentialité des données des clients 7. Mécanismes de règlement des réclamations
    14. 14. PROTECTION DU CLIENT AU MOMENT DE LA VENTE D’UN PRODUIT DE MICRO ASSURANCE  Présentation du produit au client  Collecte et protection des données du client  Activation de la police d’assurance  Collecte des primes et service client continu  Traitement des demandes d’indemnisation
    15. 15. 3. L’EXPÉRIENCE DE LA MS PAMECAS
    16. 16. CONTEXTE  Expérience initiée en 2009-2011 dans le cadre du projet de Professionnalisation des Méthodologies en Micro Assurance (PEMA)  Finalité du projet : « Accroître la capacité des réseaux partenaires de DID à lutter contre la pauvreté en complétant leur offre de services financiers par des produits de micro assurance réduisant la vulnérabilité de leurs membres ».
    17. 17. CRÉATION DE LA MUTUELLE DE SANTÉ PAMECAS • 2003: Expérience pilote dans une caisse de l’UM-PAMECAS située à Pikine (MECIB) avec l’assistance du BIT • 2004: C.A. de l’UM-PAMECAS approuve l’extension à l’ensemble du réseau • 1er février 2006: démarrage effectif de la MS PAMECAS
    18. 18. OBJECTIFS DE LA MS PAMECAS i) faciliter l’accès des membres à des soins de santé de qualité ii) encourager l’amélioration de la qualité des soins iii) mener des activités de promotion et d’éducation à la santé iv) améliorer l’état de santé des membres
    19. 19. DESCRIPTION DU PRODUIT Coût de la prime 1.Être membre du réseau PAMECAS (10 000 FCFA) 2.Acheter un livret de santé (1 000 FCFA) 3.Payer les frais de dossier MS (1 000 FCFA) 4.Verser la cotisation (250 FCFA / mois / adhérents) 10 personnes peuvent être couvertes sur le même livret. Services assurés -Les soins médicaux : 70% -Accouchements : 70% -Examens liés aux actes couverts par la mutuelle: 70% -Hospitalisation liée aux actes couverts par la mutuelle: 70% (jusqu’à 10 jours) -Médicaments liés aux actes couverts par la mutuelle: 70% et 25% Partenaires prestataires des services -30 centres de santé -25 pharmacies
    20. 20. INDICATEURS DE PERFORMANCE À une date récente (décembre 2013): -Nombre d’adhérents: 8,500 -Nombre de bénéficiaires: 25,000 -Revenus des primes : 35 M FCFA -Coût des réclamations (26 % des primes) Le seuil de rentabilité se trouve près des 60 000 bénéficiaires. En 2014, ce nombre a bien progressé et des objectifs ont été ciblés pour de nombreuses Caisses.
    21. 21. PRINCIPAUX DÉFIS À RELEVER 1. Augmenter la couverture des services afin de mieux répondre aux besoins des adhérents et attirer des nouveaux adhérents 2. Améliorer l’utilisation faite du produit d’assurance. 3. Standardiser les tâches du personnel des caisses dans la gestion de la Mutuelle 4. Éduquer les non-adhérents sur l’importance de la prévoyance contre les risques de santé
    22. 22. Merci de votre attention

    ×