A fond la pêche 
avec un bon p’tit déj’
Constat et objectifs visés 
Des enquêtes nationales de santé publique ont pu révéler que les enfants ont tendance à ne 
pa...
Représentation de notre création: jeu de cartes revisité des sept familles 
Aussi avons-nous créé un jeu de cartes revisit...
Adéquation du jeu de cartes 
avec la problématique 
Dans chaque famille (au nombre de sept), nous avons fait le choix de m...
Les résultats attendus 
Ce projet de conseil, de promotion de la santé et de prévention pour les écoliers du primaire, 
du...
Annexes: le tableau récapitulatif de la constitution des sept familles représentant sept petits-déjeuners-types 
Famille 
...
Maquette commune aux sept familles 
pour le recto des cartes
Famille Bongeste
Famille Bongoût
Famille Bonnesaveur
Famille Bonneforme
Famille Bonneheure
Famille Bonchoix
Famille Bonlieu
Règle du jeu de cartes revisité des sept familles 
version p’tit déj’ 
Pour jouer, il est nécessaire d’être au moins 2 jou...
Maquette de la boite du jeu de cartes revisité 
es sept familles
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

A fond la pêche avec un bon p'tit déj'

436 vues

Publié le

projet de conseil, d'éducation, de promotion de la santé et de sensibilisation à l'importance d'un petit déjeuner équilibré pour les écoliers du primaire.

Nous avons créé un jeu de cartes revisité des sept familles sur la thématique du petit déjeuner à destination des enfants du primaire pour non seulement les sensibiliser à l'importance de la prise d'un petit déjeuner équilibré (repas incontournable fournissant l'équivalent de 20% des besoins nutritionnels journaliers) mais également pour promouvoir un petit-déjeuner varié et adapté avec des apports de glucides, de vitamines et minéraux, hydriques, de calcium et de protéines. Ce jeu de cartes revisité est composé de sept familles dans lesquelles nous avons fait le choix de mettre en évidence sept différents petits déjeuners-types avec un fruit, une boisson, un produit laitier, un produit céréalier et un complément. Il consiste ainsi à apporter, par une approche ludo-pédagogique, des éléments de connaissance sur la composition optimale d'un petit déjeuner équilibré mais aussi à montrer à ces enfants les différentes possibilités d'associations d'aliments pour confectionner un repas qualitatif.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
436
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

A fond la pêche avec un bon p'tit déj'

  1. 1. A fond la pêche avec un bon p’tit déj’
  2. 2. Constat et objectifs visés Des enquêtes nationales de santé publique ont pu révéler que les enfants ont tendance à ne pas « petit-déjeuner » suffisamment. Ce constat a des répercussions préjudiciables sur le bon déroulement de la journée et peut avoir des incidences sur la santé des écoliers telles que le développement du surpoids ou de l’obésité infantile. D’après l’enquête menée par le Credoc (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vies) on peut observer que la prise du petit- déjeuner chez les enfants de 3 à 12 ans est en légère baisse : elle passe de 91% en 2003 à 87% en 2010. (http://www.crédoc.fr) Au réveil , après de longues heures de jeûne nocturne, l‘organisme a besoin de renouveler son stock d’énergie et le petit-déjeuner fournissant l’équivalent de 20% des besoins nutritionnels journaliers, apparaît comme un repas incontournable. Par ailleurs, il a été repéré une méconnaissance sur la composition optimale d’un petit-déjeuner équilibré. En outre, un petit-déjeuner complet et bien adapté aux enfants devrait comprendre : 1 produit céréalier + 1 produit laitier + 1 fruit + 1 boisson. La question de départ étant : que prennent au petit-déjeuner les écoliers du primaires (du CP au CM2) de deux écoles d’une même commune et que savent-ils sur ce repas ? Il est bon de préciser que ces mêmes écoles ont pu au préalable bénéficier d’une formation sur le petit-déjeuner prodiguée par une association locale à l’initiative de cette ville, association proposant des actions éducatives et préventives sur la nutrition, l’équilibre alimentaire et l’activité physique pour améliorer l’état de santé de la population, dès le plus jeune âge. Chez les enfants à l’école primaire, le petit-déjeuner est souvent insuffisant ou pas assez qualitatif. Par conséquent, dans le cadre d’une Unité d’Enseignement au sein de notre formation, nous avons réalisé une enquête de santé publique au moyen de questionnaires à destination de ces enfants pour connaître leurs habitudes alimentaires, la constitution réelle de ce repas mais aussi à évaluer leur représentation d’un petit-déjeuner équilibré afin de les sensibiliser sur la nécessité de bien « petit-déjeuner ».
  3. 3. Représentation de notre création: jeu de cartes revisité des sept familles Aussi avons-nous créé un jeu de cartes revisité des sept familles sur la thématique du petit-déjeuner. Ce jeu de société est un classique, connu des enfants et abordable avec des règles du jeu accessibles. Dans un esprit ludo-pédagogique, ce jeu correspond à une activité de divertissement riche d’enseignements et de valeurs qui permet aux enfants de développer des compétences d’adaptation, de partenariat, d’équipe, de créativité, de plaisir ou d’amusement. Il peut offrir l’opportunité aux enfants de jouer à faire semblant, d’imiter ou de reproduire des situations du quotidien comme la prise du petit-déjeuner. Il permet en outre l’acquisition de plusieurs apprentissages tels qu’intégrer des connaissances en jouant, entrer en contact avec les autres, se soucier du besoin des autres, échanger, coopérer, se confronter, gérer sa relation à l’autre, contrôler ses émotions, accepter des règles ou gérer « l’échec ». Sur le plan narcissique, il permet aux enfants de se renforcer. Il leur permet d’apprendre à gagner mais aussi à perdre, à ne pas « tricher », à gérer les situations de frustrations. Il est, par conséquent, très formateur. Le jeu peut également donner aux enfants la sensation de puissance notamment lorsque l’enfant est capable de gagner l’adulte. En partageant cette activité, le jeu favorise la socialisation autour d’un thème fédérateur : en l’occurrence le petit-déjeuner. A l’aide du jeu, il apprend à appréhender la notion de loi (via les règles du jeu). Pour la confection du jeu de cartes, notre intention de départ était que le jeu soit suffisamment rigide, maniable et solide. Pour cela, nous avons imprimé sur du papier épais glacé (faisant ressortir les couleurs) et nous avons recouvert, afin de les plastifier, les impressions d’un film transparent adhésif épais (utilisé pour couvrir les livres) agréable au toucher. Nous voulions, par ailleurs, éviter que le jeu de cartes ne se détériore facilement au fil des manipulations et donner aux enfants le sentiment de jouer avec des cartes suffisamment élaborées, construites et non basiques (« proches » de la réalité commerciale)
  4. 4. Adéquation du jeu de cartes avec la problématique Dans chaque famille (au nombre de sept), nous avons fait le choix de mettre en évidence sept différents petits-déjeuners- types équilibrés, avec un fruit, une boisson, un produit laitier, un produit céréalier et un complément (beurre, confiture…). Il consiste à leur montrer les différentes possibilités d’associations d’aliments pour composer un petit déjeuner qualitatif. Dans le jeu classique, il y a six membres représentés (la mère, le père, la fille, le fils, la grand-mère et le grand-père). Etant donné que nous n’avions que cinq groupes alimentaires, nous avons fait le choix de mettre un animal de compagnie (différent pour chaque famille : chat, chien, lapin, hamster, poisson, furet, oiseau) à la place des grands-parents. Par conséquent, le jeu de cartes comprend 35 cartes au lieu de 42 pour le jeu classique. Par rapport à l’identification des familles, nous leur avons donné un nom en rapport avec la bonne conduite, le bon comportement à appliquer lors de la prise du petit-déjeuner : Bongeste,Bongoût,Bonnesaveur,Bonneforme,Bonneheure,Bonchoix etBonlieu Nous avons choisi les couleurs des familles en fonction de la couleur du fruit présent dans cette dernière : banane  jaune pour la famille Bonnesaveur. Nous avons opté pour l’idée de diversifier l’attribution des groupes d’aliments (de ne pas attribuer systématiquement un même groupe d’aliments à un même membre, par exemple : dans la famille Bongeste, le père représente le fruit alors que dans la famille Bongoût, il correspond au complément). Etant donné que le jeu comprend sept petits-déjeuners types équilibrés, les écoliers pourront repérer la possibilité de varier ce repas selon leurs goûts et leurs convenances. A travers ce jeu, les enfants auront la possibilité de distinguer les différentes classes (produits laitiers, céréaliers, fruitiers, hydriques et compléments). En parallèle, le jeu est un moteur avec la notion de plaisir (il permet d’apprendre en jouant), il favorise le développement de la mémoire, de la logique, du raisonnement créatif et de la réflexion critique en lien avec la thématique du petit-déjeuner. Il permet, en outre, d’acquérir implicitement certains automatismes quant à la composition du petit-déjeuner.
  5. 5. Les résultats attendus Ce projet de conseil, de promotion de la santé et de prévention pour les écoliers du primaire, du CP au CM2 vise à :  les sensibiliser à l’importance de la prise du petit-déjeuner,  à promouvoir un petit-déjeuner équilibré, varié et conforme avec des apports de glucides (prédominance des sucres lents sur les sucres rapides), de vitamines et minéraux (à travers les fruits), hydriques, de calcium (via les produits laitiers) et de protéines,  à communiquer des éléments d’informations pour inciter ces enfants à « petit-déjeuner » de façon adaptée,  à favoriser l’implication de ces enfants, dans la mesure du possible, dans la composition de leur petit-déjeuner pour privilégier la notion de plaisir et non de contrainte, d’appropriation et de raisonnement créatif et faire en sorte qu’ils puissent solliciter à bon escient leur(s) parent(s) pour confectionner de façon adaptée ce repas primordial. Il s’agit, en outre, de faire en sorte que les enfants, à travers une activité de divertissement, puissent acquérir des bases essentielles pour la confection d’un petit déjeuner varié, équilibré et adapté pour favoriser leur développement. Ce jeu est un support à la relation et à la communication. Il est riche d’enseignements et de valeurs et permet, par une approche ludique, de prodiguer avec souplesse des conseils aussi bien éducatifs que pédagogiques : l’idée sous-jacente étant de susciter la motivation et l’appropriation des informations communiquées.
  6. 6. Annexes: le tableau récapitulatif de la constitution des sept familles représentant sept petits-déjeuners-types Famille Couleur s Fruits Boissons Produits laitiers Produits céréaliers Compléments Bongeste Rouge Pomme Père Boisson chaude Mère Yaourt nature Fils Pain Fille Confiture de fraise (chat) Bongoût Orange Clémentine Mère Eau Fils Lait Fille Céréales (chien) Miel Père Bonnesaveu Jaune Banane Fils Jus de pomme Fille Lait froid à la fraise (lapin) Biscotte Père Beurre Mère Bonneforme Vert Kiwi Fille Boisson chaude (poisson) Gruyère Père Pain de mie Mère Nutella Fils Bonneheure Rose Pamplemousse (oiseau) Jus d'orange Père Petit Suisse Mère Madeleine Fils Confiture d'abricot Fille Bonchoix Violet Figue Père Multivitaminé Mère Lait Fils Pancakes Fille Sirop d'érable (furet) Bonlieu Bleu nuit Raisin Mère Chocolat chaud Fils Yaourt aux fruits Fille Croissant (hamster) Confiture Père
  7. 7. Maquette commune aux sept familles pour le recto des cartes
  8. 8. Famille Bongeste
  9. 9. Famille Bongoût
  10. 10. Famille Bonnesaveur
  11. 11. Famille Bonneforme
  12. 12. Famille Bonneheure
  13. 13. Famille Bonchoix
  14. 14. Famille Bonlieu
  15. 15. Règle du jeu de cartes revisité des sept familles version p’tit déj’ Pour jouer, il est nécessaire d’être au moins 2 joueurs. Le but du jeu revisté des 7 familles est d’être le joueur ayant à la fin de la partie, réussi à réunir le plus de familles complètes (petit-déjeuner type équilibré constitué d’un fruit, d’une boisson, d’un produit laitier, d’un produit céréalier et d’un complément). Il faut 35 cartes composées de 7 familles. Les familles du petit-déjeuner sont constituées de 5 membres : une carte mère, une carte père, une carte fille, une carte fils, une carte animal de compagnie. Tout d’abord, un des joueurs distribue 5 cartes à tous les participants. Le reste des cartes fait office de pioche. Pour commencer une partie, le premier joueur demande à la personne de son choix s’il possède la carte qu’il désire (exemple : Dans la famille Bonlieu, je voudrais le père). Si le joueur questionné possède cette carte, il doit donner la carte au joueur ayant posé la question. S‘il ne possède pas la carte, le premier joueur doit piocher une carte. Si lors de la pioche, le joueur tire la carte qu’il souhaitait, il doit dire à voix haute « Bonne pioche ! » et peut ainsi rejouer en redemandant une autre carte à l’un des joueurs. S’il ne pioche pas la carte souhaitée, il passe son tour et c’est au joueur situé à sa gauche de demander une carte de son choix. Un joueur ne peut demander une carte d’une famille seulement s’il en possède déjà une dans son jeu. Si un joueur possède toute une famille (les 5 cartes), il pose la famille devant lui et la partie continue jusqu’à ce qu’il n’y est plus de cartes à piocher. Ne reste alors plus qu’à compter combien chaque joueur possède de familles complètes.
  16. 16. Maquette de la boite du jeu de cartes revisité es sept familles

×