Dossier G - Calendrier interactif prévention solaire

380 vues

Publié le

Nous avons choisi de mettre en avant la prévention des risques liés à l'exposition aux ultra-violet (notamment du soleil)par le biais d'un calendrier interactif. En effet des pastilles iso-réactives à l'épiderme humain seront incorporées au dessus de chaque date et permettront d'évaluer l'intensité du rayonnement UV quotidiennement. par ailleurs des informations sur les risques solaires et les moyens de se protéger seront présentes sur le calendrier. Ainsi au décours des saisons tout un chacun pourra adapter le niveau de protection efficace en fonction du rayonnement UV auquel il est exposé pour que le soleil reste un plaisir.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
380
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier G - Calendrier interactif prévention solaire

  1. 1. 1/6 Projet MNH 2013 CALENDRIER INTERACTIF PREVENTION SOLAIRE Problématique de santé publique : Aujourd’hui nous savons que le soleil est indispensable et essentiel à notre vie tout comme l’eau. Aussi, nous nous apercevons qu’il est bénéfique à l’ équilibre de notre thymie, qu’il favorise notre activité et stimule le métabolisme de notre corps (par exemple : la production de vitamine D). Mais parallèlement à cette réalité le soleil émet des rayonnements ultra- violets pouvant représenter un danger pour la santé, en cas d’expositions trop intenses, trop prolongées, trop fréquentes, ou trop précoces dans la vie. En effet, à plus ou moins long terme, le rayonnement du soleil (UV) est responsable de nombreuses lésions, notamment au niveau cutané allant du coup de soleil (brulure au 1ER degré voire 2ème degré superficiel) jusqu’à l’apparition de cancer cutanés dont le mélanome. Par ailleurs, il apparait au cours des dernières décennies, des modifications significatives de notre “consommation” de soleil en raison de multiples facteurs qui ont favorisé une exposition aux rayonnements ultraviolets (UV) bien supérieure à la quantité nécessaire à notre équilibre biologique. Nous nous sommes donc orientés sur la thématique du risque solaire en raison de son impact insidieux sur la santé, sur les représentations des bienfaits du soleil et les habitudes de vie des populations à l’échelle nationale. En effet, ces comportements et ses représentations sont modifiables par le biais de moyen de prévention adaptés. Les outils et les acteurs de prévention : Les outils proposés jusqu’ici sont multiples, pertinents, pédagogiques et souvent à destinations des enfants qui représentent une population à risque sur le court, le moyen et le long terme. Par ailleurs les enfants sont très accueillants à l’égard des dispositifs professionnels de prévention du risque solaire comme par exemple le dispositif « vivre avec le soleil » de l’association Sécurité Solaire. « Cette association créée en 1994 à l'initiative du Docteur Jean-Pierre CESARINI et d'un groupe de scientifiques, l'association loi 1901 Sécurité Solaire a pour objet la sensibilisation et l'information de la population sur les risques pour la santé liés aux "surexpositions" solaires.
  2. 2. 2/6 La Sécurité Solaire est un centre collaborateur de l'Organisation Mondiale de la Santé . Elle fédère les moyens des secteurs publics, institutionnels et associatifs, ainsi que les compétences d'un conseil scientifique pluridisciplinaire. Son action est reconnue par plus de 85 % des Français (Sondage IFOP 2000). Suivant les recommandations des Nations Unies, la Sécurité Solaire a mis en place un dispositif de mesures (réseau de capteurs) et de prévisions des UV . Elle informe massivement la population par l'intermédiaire des médias (notamment France Télévision, TF1, Radio France, de nombreux supports de la presse quotidienne nationale et régionale) sur l'intensité du rayonnement UV et sur les moyens appropriés de protéger sa peau et ses yeux. » Source : http://www.soleil.info/la-securite-solaire/lassociation/ Le projet : Nous proposons, donc, de créer un produit innovant dans l’approche de la prévention du risque solaire par la combinaison d’un support très utilisé par la population – le calendrier - et l’inclusion d’une technologie de papier réactif aux UV scientifiquement validé par l’OMS, qui a fait preuve de son efficacité en termes d’outils de prévention et d’éducation à la santé par le biais de l’association Sécurité solaire . Ce calendrier sera construit autour de la thématique du soleil et sera un support tangible du papier UV iso réactif à l’épiderme humain qui détectera la présence d’UV. Cette interactivité quotidienne permettra de modifier les perceptions et les comportements à l’égard de risque solaire. Ainsi chaque jour de l’année le rayonnement solaire sera considéré et le focus des populations s’orientera sur la partie invisible et délétère du soleil pour réajuster leurs expositions et évaluer le risque en fonction du lieu où elles se trouvent. Aussi, nous pourrons informer au décours des mois les utilisateurs du calendrier sur les principaux facteurs favorisants les problèmes de santé : Qu’il soit physiques (les différents phototypes de peau…) ; environnementaux (UV d’origine solaire ou artificielle), géographique (différences et similitudes entre les régions moins ensoleillés et très ensoleillé de la France…) ; comportementaux (exposition prolongée au soleil …) ; temporels (créneau horaire où + de 50 % des UV sont émis..) ; culturels (croyances et représentations souvent déclinées sur un mode binaire - soleil= pas de danger ou le soleil = danger absolu -…) Enfin, notre approche se voudra constructive. En effet, il ne s’agira pas de détruire les perceptions positives du soleil mais de les nuancer pour en quelques sortes - responsabiliser « le consommateur de soleil». Ainsi, chacun pourra profiter des bienfaits du soleil en fonction du respect d’un équilibre et d’une meilleure connaissance des facteurs de risque -« de consommation solaire»- qui par analogie, pourra être aisément compris et comparé sur le modèle de l’équilibre alimentaire (des apports autorégulés pour que cela reste à la fois un plaisir et un bienfait).
  3. 3. 3/6 Nota bene : les limites du projet L’association Sécurité Solaire (à but non lucratif) nous a soutenues dans notre projet par le biais de conseils, d’informations et la fourniture du « papier UV » nécessaire à la validité et la pertinence de notre projet MNH. Nous ajouterons que dans le cadre du concours selon l’article 13 du règlement MNH 2013, nous autorisons par avance et à titre gratuit la MNH à utiliser nos travaux pour un usage interne et/ou à des fins promotionnelles et publicitaires ou de relations publiques… » Ainsi, nous autorisons l’utilisation de l’idée et du calendrier mais nous ne pouvons en aucun cas autoriser la MNH utiliser le « papier UV » gratuitement fourni par l’association Sécurité Solaire. En effet, elle est la seule distributrice agrée de ce produit breveté et fabriqué par une entreprise partenaire de l’association. Elle est par conséquent la seule habilitée à donner cette autorisation dans la mesure où le projet est validé par son conseil scientifique. Ainsi, nous vous présentons un projet d’étudiant sur la thématique générale « Santé publique/soins éducatifs et préventifs : pratiques novatrices » qui est tout à fait réalisable et pertinent mais dont l’autorisation d’utilisation devra être soumise à l’association Sécurité solaire » ainsi qu’à ces partenaires pour pouvoir utiliser le papier UV. Pour ces raisons, nous vous avons présenté des exemples de pages du calendrier UV, mais nous n’y avons pas inclus le papier UV. Vous pourrez retrouver celui-ci avec son mode d’emploi en annexe afin de vous rendre compte de son efficacité prouvée et validée par le conseil scientifique de la Sécurité solaire. (Le mode d’emploi est issu de l’ouvrage « vivre avec le soleil » de D.Bense, E.Blanquet, P.Cesarini, D.Wilgenbus aux éditions Hatier) Modèle du calendrier : (2 exemplaires sont en annexes) Cadre dédié aux informations, à la prévention du risque solaire Photo à thème autour du soleil libre de droit Mois et année Calendrier avec une partie dédiée aux pastilles réactives aux UV situées juste au- dessus de chaque date.
  4. 4. 4/6 Annexes Le papier ci-joint- est iso réactif par rapport à l’épiderme humain. Il est actuellement le seul papier validé scientifiquement par l’OMS. Ce papier UV nous a été gratuitement fourni par l’association « Sécurité Solaire » et il est interdit à la vente. Papier UV : MODE D'EMPLOI « Il est difficile de percevoir la présence d’UV. Les capteurs électroniques plus chers sont rarement fiables difficile d’utilisation. Par ailleurs, il est naturellement impossible de tester la présence d’UV en exposant sa peau au soleil. C’est pourquoi il vous est fourni avec le guide « vivre avec le soleil, une feuille de papier sensible au UV. Les pastilles possèdent une pellicule protectrice ronde qu'il faut naturellement retirer juste avant l'exposition. L'autre côté, non réactifs, est constitué d'une surface autocollante, qui permet de fixer les pastilles sur différents supports. De blanc, le réactif devient bleu lorsqu'il est exposé aux UV. Plus il a reçu d’UV, plus la teinte des bleus est prononcée. Mais à partir d'une dose d'UV importante (quelques dizaines de minutes d'exposition par beau temps, à la mi-journée, en été, en régions tempérées) le bleuissement sature... » Texte extrait et adapté de l’ouvrage « vivre avec le soleil » de D.Bense, E.Blanquet, P.Cesarini, D.Wilgenbus aux éditions Hatier) Echantillon de papier UV Echantillon de papier UV
  5. 5. 5/6
  6. 6. 6/6

×