Projet MNH 
Le Don du Sang chez les 
étudiants 
Casale-Monsimet Claire 
Poloni Anais 
Porcherot Alexiane 
Renaud Justine 
...
Page 2 sur 11 
SOMMAIRE : 
I. Introduction 
II. Etude épidémiologique : d’une enquête 
de la population étudiante par l’EF...
Page 3 sur 11 
I/ Introduction 
Dans le cadre de notre projet MNH, nous avons choisi le thème du don du sang car 
c’est un...
continuer à donner : se sentir utile, un accueil chaleureux, faire un geste simple qui sauve des 
vies. 
Pour mieux connaî...
Page 5 sur 11 
1- Êtes vous : 
 un homme 
 une femme 
2- Dans quelle tranche d’âge vous situez vous ? 
 18 – 20 ans 
 ...
…………………………………………………………………………………… 
…………………………………………………………………………………… 
…………………………………………………………………………………… 
Page 6 sur 11 
8- Pe...
IV/ Analyse des données fournies par les réponses 
aux questionnaires 
Nous avons distribué un questionnaire à 21 femmes (...
Néanmoins on remarque que parmi les 17 personnes n’ayant jamais donné leur sang, 15 
souhaiteraient le faire un jour. Ains...
- organisation d’une collecte à l’IFSI afin de réduire le problème du manque de temps 
étant donné que celle ci est organi...
Ensuite après avoir nous même donné notre sang et obtenu les réponses à nos questionnaires 
nous nous sommes demandées pou...
Page 11 sur 11 
Analyse de l’affiche : 
L’affiche est sur un fond jaune car il nous a semblé que cette couleur était adéqu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ESI TU DONNAIS

456 vues

Publié le

Sensibilisation au don de moelle osseuse.

Informer les ESI de l’importance du don de moelle osseuse.

Encourager les ESI à devenir donneur de moelle osseuse.

Encourager les ESI à développer autour d’eux un réseau de propagation de l’information sur l’importance de ce don.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
456
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ESI TU DONNAIS

  1. 1. Projet MNH Le Don du Sang chez les étudiants Casale-Monsimet Claire Poloni Anais Porcherot Alexiane Renaud Justine Teyras Delphine Verrecchia Christelle
  2. 2. Page 2 sur 11 SOMMAIRE : I. Introduction II. Etude épidémiologique : d’une enquête de la population étudiante par l’EFS III. Exemplaire de notre outil de recueil de données : questionnaire IV. Analyse des données fournies par les réponses des questionnaires V. Analyse du recueil des données VI. Elaboration des objectifs VII. Détermination et argumentation du plan opérationnel VIII. Conclusion
  3. 3. Page 3 sur 11 I/ Introduction Dans le cadre de notre projet MNH, nous avons choisi le thème du don du sang car c’est un sujet qui nous concerne particulièrement en tant qu’étudiants infirmiers. Lors de nos stages et notre formation en générale nous avons été sensibilisées au manque de poches de sang à l’EFS. Les dons peuvent servir à sauver des vies, de ce fait si le manque continue à croître, les personnes ayant besoin de sang pourraient être en danger. Pour nous, c’est donc un sujet de santé publique actuel, intéressant, et important à traiter. En premier lieu, afin d’avoir un premier constat qui nous servira de repère, nous avons étudié un communiqué de presse de l’EFS (l’établissement français du sang) qui analyse et explique le don du sang. Puis nous avons réalisé un questionnaire auprès des étudiants infirmiers de première année que nous avons ensuite analysé. D’après les réponses des questionnaires nous avons élaboré des objectifs. Une partie sera ensuite consacrée à l’explication du contenu et de nos différents choix de sensibilisation. II/ Etude épidémiologique : d’après une enquête de la population étudiante par l’EFS 1 « Le 11 février 2013, l’établissement français du sang (EFS) a lancé une campagne pour mobiliser les étudiants ainsi que les inciter à donner leur sang. Ils ont également entrepris une enquête auprès de cette cible. En 2011, en France, 413 000 donneurs de sang appartenaient à la tranche d’âge des 18-24 ans. Ces jeunes ont donc représenté 24% sur un total de 1 725 000 donneurs en France. L’EFS explique que « ces jeunes sont un potentiel important. En effet, ils ont été 53% des nouveaux donneurs en 2011. Le don de sang est un geste qui a du sens pour les 18-19 ans notamment. Ils considèrent ce geste comme un premier acte citoyen. » Plus de 8 000 étudiants ont répondu à l’enquête en ligne menée par l’EFS. 63,7% des répondants étaient donneurs. Les réponses ont montré que la première motivation au don était de se sentir utile et de faire un acte solidaire. Inversement, les principaux freins évoqués pour ne pas aller donner ou redonner étaient la peur du malaise, se sentir fatigué ou encore une attente parfois un peu longue. Les étudiants donneurs évoquaient les raisons suivantes pour 1 http://www.dondusang.net/content/medias/media2799_JAXtFAyKgrYFPuE.pdf?popup=true, communiqué de presse, Saint-Denis, le 11 février 2013
  4. 4. continuer à donner : se sentir utile, un accueil chaleureux, faire un geste simple qui sauve des vies. Pour mieux connaître le public étudiant, l’EFS a ensuite lancé en mars 2012, en partenariat avec l’ISPED-Université Bordeaux 2 Segalen et le SIUMPS-Bordeaux, une enquête nationale. L’objectif était de mieux cerner les connaissances des étudiants sur le don de sang et les attentes qu’ils avaient de l’EFS. - La première motivation au don est de se sentir utile et de faire un acte solidaire - Les principaux freins invoqués pour ne pas aller donner ou redonner : peur du malaise, Page 4 sur 11 se sentir fatigué, une attente parfois un peu longue. - Les principales motivations pour continuer à donner : se sentir utile, un accueil chaleureux de l’EFS, faire un geste simple qui sauve des vies. » Ainsi à partir cette étude qui concerne les étudiants en général, nous avons choisi de cibler notre étude sur les étudiants infirmiers, car il nous semblait intéressant d’étudier leurs convictions en tant que futurs professionnels de santé. De plus nous avions comme objectif de les sensibiliser sur l’importance du don et ce problème de santé qui est croissant. Ainsi, nous avons distribué une vingtaine de questionnaires à des étudiants infirmiers en 1ère année. Celui ci avait pour but de cibler les attentes et besoins de cette population en ce qui concerne le don de sang. Les résultats de ceux ci nous permettront d’établir l’état des lieux afin déterminer notre objectif global et mettre en place des actions (collecte de sang) et supports (affiche) en lien. III/ Exemplaire de notre outil de recueil de données : questionnaire 01/07/14 Don du sang Nous sommes étudiantes de 2ème année en soins infirmiers, dans le cadre de notre projet du concours MNH nous effectuons une enquête sur le don du sang. Vos réponses nous aiderons à analyser et expliquer cette thématique qui est un problème de santé publique. Elles sont anonymes et seront dépouillées au niveau qualitatif et quantitatif. Merci de répondre aux questions de façon sérieuse et spontanée.
  5. 5. Page 5 sur 11 1- Êtes vous :  un homme  une femme 2- Dans quelle tranche d’âge vous situez vous ?  18 – 20 ans  20 – 22  22 et + 3- Etes vous en :  1ère année  2ème année 4- Avez vous déjà donné votre sang ?  oui  non 5- Si Non Pourquoi ? ………………………………….………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… 6- Si oui combien de fois ?  1  2 à 5  5 + 7- Pour ceux ayant déjà donné leur sang quelles étaient vos motivations ? …………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………
  6. 6. …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… Page 6 sur 11 8- Pensez vous redonner votre sang ?  oui  non 9- Si non pourquoi ? …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………… 10- Si vous n’avez jamais donné votre sang, souhaiteriez vous le donner ?  oui  non 11- En France à ce jour, les dons de sang par rapport aux besoins sont ils d’après vous :  insuffisants  suffisants  en excès Suites à vos réponses, veuillez remettre vos questionnaires à votre formateur présent. Nous vous remercions pour votre participation. Les logos de ces questionnaires, proviennent des sites : - dondusanglpo.fr - jujurieux.fr
  7. 7. IV/ Analyse des données fournies par les réponses aux questionnaires Nous avons distribué un questionnaire à 21 femmes (7 se situent dans la tranche d’âge 18-20 ans, 6 dans celle de 20-22 ans et 8 ont 22 ans ou plus) et 4 hommes (4 ont 22 ans ou plus, 1 a entre 20 et 22 ans) étudiants infirmiers de la promotion de 1ère année de notre école. Voici l’analyse de notre enquête : Notre enquête nous a révélé que parmi les hommes questionnés aucun n’a déjà donné son sang. Les raisons évoquées est le manque de temps (3 pers) et la crainte de l’aiguille (1 pers). En ce qui concerne le souhait de donner son sang un jour, 3 sont pour et un contre. De plus, tous pensent que les dons de sang en France sont insuffisants. Page 7 sur 11 Parmi les femmes questionnées : - 8 ont déjà donné leur sang (4 cinq fois ou plus, 2 entre deux et cinq fois et 2 une seule fois), les raisons évoquées à faire un don est : aider (4pers), être solidaire (2pers) ; sauver une vie (3pers) et se sentir utile (1pers). Toutes pensent redonner leur sang. - 13 n’ont jamais donné leur sang : 4 disent que c’est à cause de raisons « médicales » (Ex : poids < 50kg), 4 autres par manque de temps et une autre par crainte de l’aiguille. Cette dernière ne souhaite pas donner son sang un jour tandis que les 12 autres pensent donner leur sang au moins une fois dans leur vie. - 19 des femmes questionnées pensent qu’en France les dons de sang sont insuffisants contre 2 qui pensent qu’ils sont suffisants. V/ Analyse du recueil de données Ainsi, lors de notre enquête, nous avons pu recueillir des données importantes pour notre projet sur le don du sang. En effet, nous avons remarqué que les femmes sont plus impliquées que les hommes concernant le don du sang. En effet, sur les 4 hommes questionnés aucun n’a déjà donné son sang tandis que parmi les 21 femmes 8 ont déjà donné leur sang. Donc sur les 25 personnes sondées, 8 ont déjà fait don de leur sang, toutes des femmes. De plus nous pouvons souligner que les étudiants interrogés semblent être au courant de ce problème de santé publique, car la majorité pense que les poches de sang sont insuffisantes aux besoins de la population. Pour conclure, si on suppose que nos 25 personnes questionnées représentent les 150 étudiants de la promotion de 1ère année, on peut supposer que 32% ont déjà donné leur sang.
  8. 8. Néanmoins on remarque que parmi les 17 personnes n’ayant jamais donné leur sang, 15 souhaiteraient le faire un jour. Ainsi, on remarque que la population étudiante infirmière est une population qui est très investie dans le don du sang. Nous pouvons supposer que ceci est dû au métier qui touche de près ce geste. En effet, les EIDE ont peut être plus conscience de la conséquence de ce geste, ils savent l’importance d’avoir des poches de sang disponibles afin d’aider des personnes en difficulté, en mauvaise santé et/ou dont la vie est en péril. Néanmoins notre enquête a des limites car nous ne pouvons pas affirmer que les 25 personnes sondées représentent vraiment l’ensemble de leur promotion. En effet, ceci n’est qu’un échantillon, il aurait fallu distribuer au moins 100 questionnaires afin d’avoir des chiffres beaucoup plus proches de la réalité. De plus au niveau du sexe des personnes interrogées, il y avait plus de femmes que d’hommes. Donc pouvons-nous vraiment utiliser ces données ? C’est pourquoi, nous ne faisons qu’émettre des hypothèses. Le fait d’organiser une collecte de sang à l’école, pendant certains cours pourrait pallier au problème le plus fréquemment rencontré au non-don de sang qui est le manque de temps. Page 8 sur 11 VI/ Elaboration des objectifs de notre projet OBJECTIF GLOBAL :  Sensibiliser la population étudiante débutant la formation en soins infirmiers à donner son sang de façon régulière. OBJECTIFS SPECIFIQUES  Montrer que le don est un geste simple ; rapide, peu douloureux et qui peut sauver des vies  Pallier au problème de manque de temps dans le but d’amener les étudiants à prendre conscience que la durée d’un don est relative par rapport au temps qu’ils peuvent consacrer aux activités multimédias. Afin d’atteindre nos différents objectifs nous avons choisi de mettre en place plusieurs actions : - création d’une affiche : qui représentera notre support de sensibilisation
  9. 9. - organisation d’une collecte à l’IFSI afin de réduire le problème du manque de temps étant donné que celle ci est organisée sur le lieu de formation et pendant les cours. Page 9 sur 11 VII/ Détermination et argumentation du plan opérationnel Nous avons décidé de prendre comme thème le don du sang, car c’est un thème qui touche de près la population infirmière. En effet, lors de nos stages nous avons pu voir ou du moins entendre parler de l’importance de donner son sang. Il sert à une : - « Utilisation thérapeutique : les produits sanguins sont indispensables pour traiter de très nombreuses personnes malades (cancers, leucémies…), victimes d’accident, ou qui vont subir une lourde intervention chirurgicale. - Utilisation non thérapeutique : pour la recherche, l’enseignement, la fabrication de réactifs sanguins indispensables à certaines analyses biologiques… Lorsque tout ou partie du don ne peut être utilisé pour une transfusion, il peut être réorienté vers ce type d’utilisation au lieu d’être détruit. »2 Nous avons ensuite fait chacun des recherches sur le don du sang en général afin d’avoir des connaissances solides et pertinentes sur le sujet. Parmi nous, aucune n’avait déjà donné son sang. C’est pourquoi, nous avons décidé d’un commun accord d’aller donner ensemble notre sang, afin de demander plus d’informations et de récolter de la documentation. POUR LE DOSSIER : Nous avons décidé de faire un questionnaire simple qui nous permettrait de voir comment la population des 1ères années se situe. Cette enquête nous a permis en premier lieu de voir si les étudiants avaient déjà réalisés un don et par la suite les raisons de ces différents choix. Cela nous a permis d’évaluer la motivation des étudiants à produire ou à reproduire ce geste. Ces différents éléments nous ont conduits à mieux connaître la population d’étudiants infirmiers de 1ère année. Avant de réaliser le questionnaire nous pensions que la population infirmière était une population impliquée dans le don du sang. Les réponses des étudiants ont confirmé notre supposition sur le fait qu’ils étaient impliqués dans le don de sang car la majorité a déjà donné ou souhaite un jour donner son sang. 2 http://sante.lefigaro.fr/sante/traitement/don-sang/quoi-sert-don-sang
  10. 10. Ensuite après avoir nous même donné notre sang et obtenu les réponses à nos questionnaires nous nous sommes demandées pourquoi il n’y avait pas de collecte d’organisée sur le site de l’école. Nous avons donc commencé les démarches suivantes: - Nous avons eu l’accord de l’EFS à condition d’avoir plus de 50 participants - Nous avons ensuite distribué des tracts de l’EFS à notre promotion puis exposé les conditions pour donner son sang, demandé en amphi ceux qui souhaiteraient donner leur sang si un camion de l’EFS venait à l’école : une soixantaine de personne se sont levées sachant qu’il y a aussi les autres promotions ainsi que les formateurs (ceci a déjà établi un premier état des lieux et a permis de prévalider notre projet) - Nous avons ensuite rencontré la direction de l’école (mise en lien avec l’EFS par mail) afin de trouver une date où un maximum d’étudiants est disponible. (mi décembre) - Nous avons été invitées à présenter notre projet au conseil de vie étudiante, afin de Page 10 sur 11 créer un relais par les délégués de chaque promotion. - Après cette rencontre et l’accord de la direction, nous avons souhaité réaliser une affiche que l’on affichera au sein de l’école afin de sensibiliser les élèves. - Une seconde affiche est en cours de création qui permettra d’informer les élèves sur la date et les modalités de la collecte de sang qui se fera au sein de l’IFSI. L’AFFICHE :
  11. 11. Page 11 sur 11 Analyse de l’affiche : L’affiche est sur un fond jaune car il nous a semblé que cette couleur était adéquate : en effet c’est une couleur vive, claire, qui attire l’oeil, et qui permet de faire ressortir facilement les informations écrites. Nous avons mis une image principale qui représente deux jeunes qui donnent leur sang. Elles sont en dialogue et ont le sourire. Cette illustration permet de faire transmettre l’idée que le don de sang peut se faire de manière détendue, que la douleur n’est pas omniprésente, mais aussi que la concentration lors du don n’est pas indispensable. En effet, nous pouvons tout à fait être occupé par d’autres activités. Les logos représentent celles ci. Nous avons choisi par exemple : la musique, les différentes applications en lien avec les réseaux sociaux, une tablette pour surfer sur internet, et le téléphone qui symbolise le dialogue, les conversations téléphoniques, sms …. Ces activités sont pour nous celles qui sont les plus utilisées quotidiennement par les jeunes. Concernant le message à transmettre, nous avons opté pour un langage sms et un mixte entre anglais et français. Celui ci sensibilisera davantage les jeunes (étudiants). Il est écrit en Rouge, ce qui lui permet d’être bien lisible sur le jaune mais aussi de rappeler la couleur du sang mais aussi la chaleur. Le message est général : il est basé sur le temps mais aussi sur l’importance et le but de donner son sang. VIII/ Conclusion En conclusion, de nombreux étudiants souhaitent donner ou redonner leur sang. Néanmoins le manque d’information, l’appréhension, la peur, et surtout le manque de temps qu’ont les étudiants ne leur permettent pas de se rendre aux collectes de sang. C’est pourquoi nous avons pensé qu’organiser une collecte de sang dans notre école pourrait pallier au problème de manque de temps qui est la principale cause de non don chez les étudiants infirmiers, de plus cela permettrait à ceux qui ont déjà pu donner de réitérer leur geste. Ce travail de groupe nous a permis de nous sentir utile et de pallier à un problème de santé publique important et croissant : le manque de poches de sang dans les banques de l’EFS.

×