quiz contraception

765 vues

Publié le

information d'un jeune public concernant les différents moyens de contraception.

quiz à destination des lycéens concernant les différents moyens de contraception existants afin de participer à la lutte contre la progression constante du nombre d'IVG en France en accord avec les recommandations du Ministère de la Santé, ainsi qu'à l'éducation à la sexualité au programme de l'Education Nationale.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
765
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

quiz contraception

  1. 1. Quizity A consulter sur le site : http://fr.quizity.com/play/quiz/18848/Contraception_Quizz_et_infos_pilule_st% C3%A9rilet_sage-femme?page=3 Réponses aux questions du Quizity: Question 1 A propos de la pilule contraceptive : Les deux types d'hormones qui la constituent sont des estrogènes et des progestatifs Elle peut être prescrite par un médecin seulement Lors de la visite de prescription, l'examen gynécologique est obligatoire Elle est souvent partiellement remboursée, voire gratuite Elle peut être prescrite dans les CPEF (Centre de Planning et d'Education Familiale), sans condition d'âge pour les mineures souhaitant garder le secret Explication: Le médecin, ou la sage-femme va d'abord vérifier par un interrogatoire médical qu'il n'y a pas de contre-indications à la prise de pilule. Le poids et la tension artérielle seront vérifiés. Puis un examen médical général succinct ainsi qu'un examen gynécologique seront réalisés. Cependant l'examen gynécologique n'est pas du tout systématique chez les jeunes femmes surtout si elles n'ont pas eu encore leurs premiers rapports, ou très récemment seulement : il sera donc reporté. Le médecin/sage femme vous prescrira un bilan biologique avec dosage de la glycémie, du cholestérol et des triglycérides. Vous devez voir votre médecin/sage femme une à deux fois par an pour un examen clinique général (poids, tension, état général) et plus ou moins gynécologique (frottis de surveillance, seins). Une prise de sang tous les deux ans environ permettra à votre médecin/sage femme d'effectuer un bilan biologique. Le médecin/sage femme vérifiera votre bonne tolérance à la pilule.
  2. 2. Question 2 A propos de la pilule contraceptive : La pilule agit sur les 3 "verrous" de la contraception. Elle bloque l'ovulation ; Elle empêche la nidation ; Elle rend la glaire cervicale hostile aux spermatozoïdes En plus de son effet contraceptif, elle protège de la plupart des IST (Infection Sexuellement Transmissible) Elle doit être prise par voie orale, chaque jour et à heure régulière, et cela jusqu'à la fin de la plaquette Pendant l'intervalle entre deux plaquettes de pilules, l'effet contraceptif n'existe plus et il faut se protéger autrement Explication: La pilule, en tant que contraception, se suffit à elle même mais pour les IST, elle n'offre pas de protection. Donc, si on veut arrêter le préservatif, il faut au moins réaliser avec son partenaire des tests sanguins pour vérifier leur absence (VIH, Hep B surtout). A noter que le grande majorité des pilules contraceptives sont remboursées en totalité par la sécurité sociale. Cependant il existe des exeptions et certaines pilules peuvent couter jusqu'à 30 euros les 3 plaquettes! Pensez donc à vous renseigner au moment de la prescription.
  3. 3. Question 3 En cas d'oubli de pilule : En cas d'oubli supérieur à 12h (voire 3h pour certaines pilules), son efficacité en est altérée. Après un oubli de plusieurs jours, il suffit de prendre en une prise tous les comprimés oubliés pour être protégée En cas de vomissement dans l'heure qui suit la prise de la pilule, il faut en reprendre une Explication: Le premier réflexe doit être de prendre connaissance sur la notice de la pilule du délais de sécurité. N'hésitez pas à demander pour avoir la conduite à tenir. En cas de vomissement, on estime qu'il faut environ deux heures au grand maximum pour qu'un comprimé soit digéré. S'il a été absorbé depuis plus de deux heures, ce n'est pas la peine d'en avaler un second ; par contre, s'il est vomi moins de deux heures après avoir été avalé, il est conseillé d'en reprendre un pour plus de sécurité !! Attention, il manquera donc un comprimé sur la plaquette en cours, il faut alors en débuter une autre pour compléter !!
  4. 4. Question 4 A propos des effets de la pilule contraceptive : La pilule fait grossir, notamment au niveau des hanches et des seins La pilule permet souvent de diminuer les douleurs de règles Après plusieurs années de prises, il existe un risque de dérèglement hormonal, et donc de stérilité. Son association avec le tabac peut augmenter le risque cardiovasculaire Explication: La pilule ne fait pas toujours grossir. Il y a des femmes qui maigrissent sous pilule mais c'est plutôt la prise de poids qui entraîne des plaintes des utilisatrices. Quant aux kilos "pris", quand ils sont liés à la pilule, ils ne dépassent pas 1 kg.La pilule est apéritive et peut amener à manger plus. Il faut alors surveiller son alimentation et ne pas se laisser aller à des excès alimentaires inconsidérés. Il n'y a pas de prise de poids sans excès de nourriture. Les femmes ayant tendance à prendre du poids devront redoubler d'attention. En revanche, sous pilule la quantité de sang menstruel est moins importante, ce qui diminue d'autant les douleurs de règles. De plus, la pilule permet d'avoir un cycle régulier et de prévoir le moment des règles. A noter, qu'il existe des pilules plus adaptées pour les femmes qui fument.
  5. 5. Question 5 Qu’est-ce que c’est ? Un élastique à cheveux Un bracelet transparent Un anneau vaginal Un moyen contraceptif hormonal. Explication: L’anneau vaginal est un anneau flexible en plastique poreux qui contient une association d'hormones (estrogène + progestatif). C’est un moyen de contraception hormonal. On l'insère au fond du vagin et à la chaleur du corps, les hormones diffusent à travers la paroi vaginale et passent dans le sang. On le laisse en place pendant 3 semaines. Au début de la 4eme semaine, on enlève l’anneau soi-même, ce qui provoque l’apparition des règles. On est protégé même pendant la période d’arrêt.
  6. 6. Question 6 L’anneau vaginal : Il est laissé en place pendant 3 semaines. Au bout de trois semaines, on enlève l'anneau. Pendant la quatrième semaine, des "règles" apparaissent. Puis on en remet un autre. Protège contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles). La pose de l’anneau vaginal doit être faite par un professionnel de santé. Il est prescrit par un médecin (généraliste ou gynécologue) ou une sage-femme et est délivré en pharmacie sur ordonnance. Il coûte environ 16€ par mois et n'est pas remboursé par l'Assurance maladie. Explication: Le préservatif (féminin ou masculin) est le seul moyen de contraception qui protège du VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) et de la plupart des autres infections sexuellement transmissibles (IST). L’anneau vaginal est un anneau souple à placer soi-même dans le vagin, simplement, comme un tampon.
  7. 7. Question 7 Le patch contraceptif : Il est très utile pour arrêter de fumer Comme la pilule il libère 2 hormones (l'estradiol et le progestatif) Je dois le changer une fois par jour à heure fixe J'en met pendant 3 semaines, puis arrête la 4ème semaine où vont apparaitre les règles Je peux le coller sur la peau, sur tout le corps, sauf sur la poitrine Explication: Le patch est un timbre qui se colle sur la peau, il contient en effet des hormones comme dans la pilule. Il faut en mettre un par semaine pendant 3 semaines, on n'a donc pas besoin d'y penser tous les jours. On peut le mettre sur le ventre, le bas du dos ou l'épaule mais jamais trop proche d'un sein
  8. 8. Question 8 Le patch contraceptif : Il peut être prescrit par un médecin ou une sage-femme, il est délivré en pharmacie uniquement sur ordonnance Il coute environ 15€ par mois et n'est pas remboursé par l'assurance maladie Il protège des IST (infection sexuellement transmissible) Il est aussi efficace qu'une pilule C'est une contraception possible chez les hommes comme chez les femmes Explication: Seul le préservatif (féminin ou masculin) protège des IST. Le patch a une efficacité égale au pilule combinée, c'est-à-dire avec les mêmes hormones que dans le patch, en plus d'avoir l'avantage de ne pas avoir besoin d'y penser chaque jour.
  9. 9. Question 9 L'implant, Comment ça fonctionne ? Se présente sous la forme d'un petit batonnet cylindrique en plastique visible en radiologie Contient les mêmes hormones que les pilules oestro-progestatives Agit par diffusion hormonale en bloquant l'ovulation et en modifiant l'aspect de la glaire cervicale empêchant le passage des spermatozoïdes. Explication: L'implant est une méthode contraceptive hormonale efficace à plus de 99 % contenant une seule hormone : un progestatif , l'étonorgestrel. L’implant s’achète en pharmacie, coûte 106.76 euros et est remboursé à 65 % par la Sécurité Sociale. La pose et le retrait sont gratuits pour les femmes mineures .
  10. 10. Question 10 L'implant, Où se pose-t-il ? Sous les fesses après une désinfection locale rigoureuse et une anesthésie locale. Au niveau du ventre , entre l'ombilic et la cage thoracique. Sous la peau , au niveau de la face interne du bras non dominant après une désinfection locale et une anesthésie locale. La pose peut être réalisée par une Sage-Femme ou un médecin Explication: La pose et le retrait se font soit par un médecin, soit par une Sage-femme sous anesthésie locale. Elle est gratuite pour les mineures dans le centres de planification des hôpitaux publics.
  11. 11. Question 11 L'implant, quand et comment l'utilise t-on ? Il est préconisée seulement aux femmes ayant accouchées ou aux femmes ménopausées. Efficacité immédiate pendant 24h Efficacité immédiate et de longue durée pendant 3 ans. La pose se fait pendant les règles c'est-à-dire entre le 1er et le 5ème jour du cycle menstruel. Explication: L'implant peut être utilisé à n’importe quel âge, de l’adolescence à la quarantaine passée et ne nécessite aucune manipulation et aucune précaution. L'implant est efficace dès les premières 24 h si la pose à lieu entre le 1er et le 5ème jour du cycle. Cependant, dés le retrait, le retour à la fertilité antérieure intervient dans la très grande majorité des femmes dans les trois semaines qui suivent.
  12. 12. Question 12 L'implant, les effets secondaires et les contraintes Il peut entrainer des troubles du cycle ( saignement hors régles) et conduit souvent à une aménorrhée à long terme . On grossit quelque temps après la pose. Il augment le flux menstruel chez certaines femmes. On peut soit le retirer soi même ou bien faire appel à une personne pour nous aider. Explication: Les effets secondaires majeures sont, chez la plupart des femmes utilisant cette contraception, des saignements (importants ou très légers) imprévisibles ou alors une absence totale de règles à long terme. Enfin, ils ne s’adressent pas aux femmes qui souffrent de troubles vasculaires en cours , d’hépatites et de certains cancers.
  13. 13. Question 13 Le dispositif intra utérin (DIU) : Est aussi appelé le stérilet. Il a une forme de T et se place au fond de l’utérus, la durée d’efficacité est de 5 ans en moyenne. Protège contre les MST. Il en existe 2 sortes : un aux hormones (le Mirena) et un au cuivre. Explication: Il peut être posé par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage femme, avec les conseils d’un médecin ou d’une sage femme, on peut choisir celui qui nous correspond le mieux !
  14. 14. Question 14 Le stérilet : Ne peut être posé que chez les femmes qui ont déjà eu un enfant. Il rend stérile. Le stérilet hormonal entraine très souvent un arrêt des règles au bout de quelques mois. Le stérilet hormonal peut entrainer des saignements répétés et anarchiques dans certains cas. Explication: Le stérilet peut être posé chez un jeune fille n’ayant pas d’enfant. D’ailleurs un stérilet mieux adapté pour les jeunes filles vient d’être mis sur le marché. Le stérilet empêche juste une grossesse le temps où il reste dans l’utérus, mais lorsqu'on le retire, une grossesse est de nouveau possible ! On peut le conseiller notamment aux femmes qui ont des règles abondantes ou douloureuses. Dans ce cas, le fait de ne pas avoir ses règles n’est pas dangereux pour la santé.
  15. 15. Question 15 Les stérilets : Au cuivre, ne contiennent pas d’hormone Avec le stérilet au cuivre, la patiente a ses cycles naturels. Qu’il soit hormonal ou au cuivre, le stérilet peut être retiré à n’importe quel moment, par exemple si la patiente désire une grossesse1 an après la pose. La pose se fait sous anesthésie car elle est extrêmement douloureuse. Explication: Pour les stérilets au cuivre, l’action contraceptive n'est pas hormonale, elle provient du cuivre : il inactive les spermatozoïdes et empêche ainsi une grossesse. La pose est très rapide et n’est pas ou peu douloureuse. Elle se fait lors d’une simple consultation gynécologique. Pour les femmes n’ayant pas eu d’enfants, on peut néanmoins donner des anti douleur 2h avant la pose.
  16. 16. Question 16 Le préservatif : Est le seul moyen de contraception qui protège aussi contre les maladies sexuellement transmissibles (MST) Existe pour les garçons et pour les filles Protège d’une grossesse si je l’utilise uniquement aux alentours de la période supposée d’ovulation. Si je prends la pilule, je ne peux pas utiliser de préservatif. Explication: A ce jour c’est la seule chose qui protège des MST lors des rapports sexuels, notamment du SIDA : cette MST ne se soigne pas, quand on l’attrape c’est pour la vie !!!!!!!!! d’où l’importance de se protéger. Il est important d’utiliser les préservatifs tout au long du cycle pour se protéger d’une grossesse. La pilule ne protège pas contre les MST. Il est donc très important de mettre un préservatif lors de tout rapport sexuel, même si j’ai un moyen de contraception.
  17. 17. Question 17 Le préservatif : Peut être utilisé pour plusieurs rapports successifs Pour être protégé(e) le mieux possible d'une grossesse et des IST, il faut l’utiliser lors de chaque rapport sexuel. En cas de rupture du préservatif pendant le rapport, il n’y a plus de protection. Mettre un second préservatif sur le premier protège mieux des MST. Explication: Il faut le changer après chaque rapport sexuel (le garçon doit se retirer après l'éjaculation en tenant le préservatif puis le retirer du pénis, puis faire un noeud avant de le jeter à la poubelle). En cas de rapport non protégé, faire un dépistage des MST chez les 2 partenaires ! S'il y a une rupture, pensez à faire un test de dépistage des MST et vous pouvez vous rendre dans une pharmacie pour la contraception d'urgence. Il ne faut surtout pas mettre 2 préservatifs, car le risque de rupture du préservatif est augmenté
  18. 18. Question 18 Le préservatif masculin : Existe en latex et en polyuréthane pour les personnes allergiques au latex. L’utilisation de lubrifiant permet de minimiser le risque de déchirures du préservatif. On peut utiliser de l’huile de massage comme lubrifiant. Existe en plusieurs tailles. Explication: Le préservatif masculin se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. Toujours vérifier la date limite d'utilisation : en effet les préservatifs "périmés" ont beaucoup plus de risque de se déchirer. De même, pour éviter de déchirer le préservatif, ne pas ouvrir l'emballage avec les dents ou avec des ciseaux. Il est très facile de se procurer des préservatifs masculins : pharmacies, supermarchés, stations services, distributeurs automatiques, centres de dépistages, associations de lutte contre le VIH, lycées, etc... ils coûtent en moyenne entre 0.20 et 0.60 centimes d'euros.
  19. 19. Question 19 Le préservatif féminin : Se place dans le vagin en introduisant l'anneau interne (le plus petit) le plus loin possible dans le vagin, un peu comme pour la mise en place d'un tampon. Peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport Se compose de 2 anneaux souples, un à chaque extrémité A la même efficacité que le préservatif masculin Peut être utilisé en même temps qu’un préservatif masculin. Explication: Pour la mise en place, n'hésitez pas à regarder les schémas d'explication sur internet il peut en effet être mis plusieurs heures avant le rapport, information intéressante à savoir lorsqu’une soirée arrosée est prévue, soyez prévoyante au cas ou..!! Et en effet il protège tout autant des MST que le préservatif masculin. Il doit aussi être changé à chaque rapport sexuel et ne pas être utilisé en même temps q'un autre préservatif. On peut s'en procurer sur internet ou dans les pharmacie, leur cout est cependant plus élevé que les préservatifs masculins : 8.70 euros en pharmacie. Il est également possible de se les procurer gratuitement dans les centres de dépistage, les associations de lutte contre le VIH ou les centres de planification familiale.
  20. 20. Question 20 Les spermicides Ce sont des substances chimiques qui inactivent ou détruisent les spermatozoïdes. Se posent au fond du vagin chez la femme et chez l'homme , s'administre par voie orale sous forme de comprimés. Ils existent sous plusieurs formes ( ovules , crémes , éponges) se mettent en place après le rapport. S'utilisent seuls ou en compléments d'autres méthodes : préservatifs , diaphragme , cape. Se délivrent uniquement sous prescription médicale Explication: Introduit au fond du vagin avant le rapport sexuel, le spermicide se disperse dans le vagin et immobilise les spermatozoïdes. Il est important de respecter le délai nécessaire entre la pose et le moment où le spermicide sera réellement efficace. Selon le type de spermicides utilisés , le délai nécessaire à son efficacité ainsi que la durée de son efficacité varient. Il faut l'insérer dans le vagin en moyenne 10 minutes avant le rapport sexuel pour les ovules pour une efficacité de 4h. Pour les crèmes , il est à mettre juste avant le rapport sexuel pour une efficacité immédiate et pendant 10h. L’éponge peut être mise longtemps avant le rapport sexuel, est efficace tout de suite et pendant 24h. Les spermicides sont en ventes en pharmacie sans ordonnances, ils coûtent entre 7 et 19 euros et ne sont pas remboursés .Il est conseillé d'en discuter au préalable avec son gynécoloque ou sa Sage-Femme afin de déterminer si ce mode de contraceptif vous convient et d'en connaitre l'utilisation.
  21. 21. Question 21 A propos de la cape cervicale et du diaphragme La cape cervicale et le diaphragme sont des protections qui se glissent dans le vagin, au contact du col de l'utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l'intérieur de l'utérus. Ils doivent être utilisés en association avec les spermicides pour une meilleure efficacité. Ils ne peuvent pas être mis en place à l'avance mais il est possible de les réutiliser plusieurs fois. Le diaphragme doit être retiré tout de suite après le rapport sexuel Avant d'acheter un diaphragme, il faut déterminer la taille nécessaire (variable selon la femme) avec l'aide d'un professionnel de santé qui connaît la méthode (médecin ou sage-femme). Explication: Ils peuvent être posés au moment du rapport sexuel mais aussi jusqu'à deux heures avant. Ce sont des moyens de contraception réutilisables plusieurs fois. Il doit être laissé en place au moins pendant 6 à 8 heures après le rapport sexuel (et retiré au plus tard dans les 24 heures qui suit le rapport).Pour une efficacité optimale, un gel contraceptif doit être utilisé en complément.Ce mode de contraception coûte entre 30 et 60 euros pour une durée de 2 ans, pas de remboursement par la sécurité sociale. Enfin, une consultation d'apprentissage pour la mise en place avec une sage femme ou un gynécologue est nécessaire.
  22. 22. Question 22 Une grossesse est possible en cas : D’absence de contraception De rupture de préservatif (féminin ou masculin). D’oubli de pilule De décollement du patch (ou dispositif transdermique) D’expulsion de l’anneau vaginal Explication: En cas de rapport sexuel non ou mal protégé (oubli, échec, absence de contraception...etc.) vous pouvez utiliser une contraception d’urgence, si vous le souhaitez. De plus, en cas d’oubli, de rupture, d’absence d’utilisation de préservatif il est important d’effectuer un test de dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Qui contacter pour faire ce dépistage ? -CIDDIST (Centre d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles) -CPEF (Centre de Planification et d’Education Familiale) -médecin généraliste, gynécologue -vous pouvez également demander conseil aux pharmaciens, infirmières scolaires, sages-femmes
  23. 23. Question 23 La contraception d'urgence : Est une méthode contraceptive d’exception, de rattrapage, en cas de rapport sexuel non ou mal protégé (absence, échec, oubli de contraception…etc.). Protège contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) Il existe 5 méthodes actuellement en France. Elle peut être hormonale. Explication: Le préservatif (féminin ou masculin) est le seul moyen de contraception qui protège du VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) et de la plupart des autres infections sexuellement transmissibles (IST). Actuellement en France, il existe 3 méthodes de contraception d’urgence : -la « pilule du lendemain » (hormonale) -la « pilule du surlendemain » (hormonale) -le DIU (Dispositif Intra Utérin) au cuivre
  24. 24. Question 24 Actuellement en France, quelles sont les méthodes de contraception d’urgence ? La « pilule du lendemain » La « pilule du surlendemain » Le Dispositif Intra Utérin (DIU) au cuivre L’abstinence Explication: Actuellement en France, il existe 3 méthodes de contraception d’urgence : -la « pilule du lendemain ». Elle doit être prise au plus tard dans les 72 heures (3 jours) après le rapport sexuel non ou mal protégé. -la « pilule du surlendemain ». Elle doit être prise au plus tard dans les 120 heures (5 jours) après le rapport sexuel non ou mal protégé. Elle est délivrée en pharmacie sur ordonnance uniquement. -le DIU (Dispositif Intra Utérin) au cuivre, dans un délai de 120 heures maximum (5 jours) après le rapport sexuel non ou mal protégé. Le DIU au cuivre peut être prescrit et posé par un médecin ou une sage femme.
  25. 25. Question 25 La « pilule du lendemain » : Est délivrée en pharmacie, avec ou sans ordonnance. Doit être prise tous les jours à heure fixe. Doit être prise au plus tard dans les 72 heures (3 jours) après le rapport sexuel non ou mal protégé. Si je suis mineure, l’infirmière du lycée peut me la délivrer gratuitement. Plus elle est prise rapidement, plus elle est efficace. Explication: La « pilule du lendemain » est une méthode de contraception d’urgence. Elle ne doit être utilisée que de façon exceptionnelle et en aucun cas régulièrement. Il ne faut donc pas la prendre tous les jours, à heure fixe, comme une pilule contraceptive de « routine ». Elle est délivrée de manière anonyme et gratuite aux mineures dans les pharmacies, les infirmeries scolaires, les CPEF (Centre de Planification et d’Education Familiale), ainsi qu'aux étudiantes dans les services universitaires et interuniversitaires de médecine préventive.

×