Escale santé n°5

471 vues

Publié le

Escale Santé est une revue éditée par la Mutuelle à l'attention de ses adhérents.

• L'objectif est d'informer les mutualistes sur le fonctionnement de la Mutuelle, sa santé financière, les décisions prises par leurs élus en Assemblée Générale, le niveau de ses principaux remboursements ainsi que les conditions d'adhésion.

• Y figure aussi diverses informations pratiques sur les modalités de remboursement, sur l'évolution de la réglementation en matière d'assurance maladie et sont inclus systématiquement des informations sur les dernières modifications statutaires.

Publié dans : Services
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
471
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Escale santé n°5

  1. 1. ESCALE SANTÉ 05MUTUELLE DERNIÈRE www.mnpaf.fr fait peau neuve !  p. 4 ENVIRONNEMENT SANTÉ www.medicaments.gouv.fr p. 10 LE MAGAZINE DE LA MUTUELLE AIR FRANCE • trimestriel • PRINTEMPS 2014 EN PRATIQUE Affranchissez-vous de La Poste pour vos relations avec la Mutuelle p. 12 DÉTENTE Saint-Jacques et lentilles p. 15 Tout savoir sur le sommeil
  2. 2. 10 ENVIRONNEMENT SANTÉ • www.medicaments.gouv.fr • Fiscalisation de la participation employeur sur les contrats santé • Une nouvelle charge pour les mutuelles ! 14 LE COURRIER DES ADHÉRENTS 16 MAX ET HOUSTON • La loi du Roi Max 12 MA MUTUELLE EN PRATIQUE • Affranchissez- vous de La Poste pour vos relations avec la mutuelle • Analyse de devis obligatoire 04 MUTUELLE DERNIÈRE • www.mnpaf.fr fait peau neuve ! • Le « Parcours découverte » 15 DÉTENTE • Recette Directeur de la publication : Vincent Boo /// Directeur de la rédaction : Jean-Marc Fauvel /// Rédacteur en chef : Lucienne Cassabois /// Comité de rédaction : V. Boo, J.M. Fauvel, L. Cassabois, C. Labeyrie, M. Lalouette /// Comité de lecture : J.P. Hauben, T. Haas, B. Leres, M. Benedetti, V. Boo, P. Coutelle, J. Hoyer, A. Divet, M. Lalouette, S. Trimouille, C. Compas, C. Labeyrie, P. Richard, N. Le Poull, P. Chazal /// Crédits photos : ©Thinkstock /// Conception graphique : Luciole, Paris /// Impression : BLG-Toul /// Document non contractuel. CENTRE DE GESTION MNPAF 92137 Issy Les Moulineaux CEDEX Tél. 01 46 381 381 - Fax 01 46 384 380 Mail : servicegestion@mnpaf.fr Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 78, boulevard de la République 92514 Boulogne Billancourt CEDEX Tél. 01 46 08 97 94 Du lundi au samedi de 9 h à 19 h 30 (17 h le samedi) « Je suis heureux d’accueillir la Mutuelle Air France, qui vient renforcer la SGAM Macif : un atout supplémentaire pour la construction d’un groupe solide et performant, autour de valeurs communes : engagement, solidarité, esprit d’équipe… Ce sont d’ailleurs ces mêmes valeurs qui, dans l’univers des gens de mer, garantissent une navigation de qualité. Bienvenue à bord, donc ! » Jacques Chemarin Président de Macif Mutualité et vice-président de la SGAM Macif 06 DOSSIER SANTÉ • Tout savoir sur le sommeil INTÉGRATION DANS LA SGAM MACIF LE CAP EST FRANCHI ! Nous vous l’avions annoncé, désormais le cap est franchi : fin 2013, la Mutuelle Nationale des Personnels Air France (MNPAF) a fait son entrée dans la Société de Groupe d’Assurance Mutuelle SGAM Macif, concrétisant ainsi sa volonté de pérenniser la qualité de ses services. L’ ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) ainsi que l’Autorité de la Concurrence ont donné leur accord à cette opération, qui a aussi bénéficié de l’aval des assemblées générales de la Macif et de sa SGAM.Tous les feux étaient donc au vert pour cette intégration souhaitée à l’unanimité au sein de la MNPAF ! Car cette nouvelle étape nous permet de voir l’avenir en grand : en nous appuyant sur la force d’un grand groupe d’assurance mutualiste français, sur sa puissance financière et son potentiel de synergies, nous nous donnons les moyens d’être plus performants. À la clé : davantage de compétitivité (avec de nouveaux développements, une offre enrichie…), mais aussi davantage de sécurité et une plus grande capacité à relever les défis d’un paysage en pleine mutation. Et qui plus est, en toute indépendance : car votre mutuelle reste autonome dans sa gouvernance ! Face aux évolutions en cours, à nous de vous faciliter la transition : c’est aussi pour cela que nous avons souhaité la refonte du site www.mnpaf.fr. Navigation facilitée, nouvelles fonctionnalités… Mais surtout, accès immédiat à une information claire et fiable : parce qu’il y va de notre intérêt de comprendre les rouages, toujours plus complexes, de notre système de soins. Nos remboursements en dépendent ! Vincent Boo Président de la Mutuelle Air France (5 292 d’entre vous ont participé au Parcours Découverte ) Le Particulier de mars publie une étude comparative sur les réseaux de soins qui couvrent 40 millions de Français, agissant ainsi sur les prix. De cette étude, il ressort que Santéclair est le réseau le plus complet et le plus performant. (Un grand pas pour l’avenir de la Mutuelle Air France ) SOMMAIRE ÉDITO 32
  3. 3. Un accès directà l’application Santéclair de recherche de professionnels de santé Une plus grande visibilitédu contenu des rubriques Un formulairede contact formaté avec un accusé réception dans votre boîte mail Une navigation plus souple Les + de notre nouveau site : LE « PARCOURS DÉCOUVERTE » Un franc succès. Pour le lancement du nouveau site, la Mutuelle avait proposé un « Parcours découverte » pour inciter ses adhérents à s’approprier rapidement la nouvelle ergonomie du site. Tout le mois de février, les adhérents ont pu participer à ce parcours découverte. Vous avez été 5 292 à tenter votre chance. 1 760 ont effectué un parcours sans faute et ont été retenus pour le tirage au sort effectué chez huissier de Justice. La liste des heureux gagnants des 40 iPad mini 4G en jeu est publiée sur notre site. Nous remercions tous les participants. • Les bonnes réponses étaient : 1 Combien y avait-il de bénéficiaires à la Mutuelle en 2012 ? Réponse : 168 474. 2 Combien de personnes puis-je parrainer à la Mutuelle ? Réponse : autant que je veux. 3 Comment s’appellent les garanties proposées aux adhérents individuels ? Réponse : Altitude 300, Altitude 350 et Altitude 400. 4 Comment s’appelle l’application Santéclair pour arrêter de fumer ? Réponse : le défi « no smocking ». 5 A l’heure actuelle combien de dossiers prévention pouvez-vous consulter sur le site ? Réponse : 15. 6 Comment s’appelle le service permettant de recevoir ses décomptes Mutuelle par mail à chaque remboursement ? Réponse : S@ntemail. MNPAF ET MACIF L’Union fait la force Nous vous avions annoncé dans le précédent numéro, le vote favo- rable des élus à l’Assemblée Générale de la Mutuelle validant l’adhé- sion de la MNPAF à la SGAM MACIF. L’ Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolutions qui contrôle les organismes d’assurances devait donner son aval à ce  rapprochement, c’est désormais chose faite. Nos équipes respectives peuvent désormais lancer des groupes de travail pour valoriser au mieux ce partenariat. Pour la MNPAF, l’adhésion à la SGAM MACIF garantit sa stabilité financière future et lui apporte les moyens de se développer en proposant à d’autres entreprises des contrats santé incluant des garanties prévoyance. Elle sera aussi en mesure d’élargir l’offre qu’elle propose aujourd’hui à ses adhérents. • ZOOM WWW.MNPAF.FR FAIT PEAU NEUVE ! La mobilité à votre service Bougez avec www.mnpaf.fr. Désormais plus besoin d’être devant votre ordi- nateur pour consulter notre site. Le nouveau site dispose d’une version mobile. Vous rechercher un professionnel de santé Santéclair près de chez vous ? Sortez votre smarphone et connectez-vous ! www.mnpaf.fr, un site au design moderne, où vous pourrez accéder en moins de clics à l’in- formation que vous cherchez. • Un séjour réussi s’organise quelques semaines à l’avance. Choisir sa destination, effectuer des visites médicales sont autant d’étapes à prévoir au préalable pour partir l’esprit tranquille. UNISSON - MIEUX VIVRE AVEC LE CANCER Votre mutuelle s’investit depuis 2 ans sur la prise en charge des personnes atteintes de cancer. Grâce notamment à des groupes de parole d’adhérents, le projet Unisson a pu voir le jour. Unisson est un programme d’accompagnement personnalisé pour le mieux-être physique, psychique et social des personnes atteintes d’un cancer. Proposé tout au long de l’année 2014 et limité à 180 adhérents du Nord Seine et Marne, il est gratuit grâce à l’engagement de votre mutuelle, de la mutualité Française Île-de-France, des mutuelles MGEN, MNH, Mutuelle Familiale et du réseau Uni-K. Ce programme est expérimental et pourra être généralisé s’il est évalué comme pertinent et efficace. EN QUOI CELA CONSISTE ? • Un entretien d’évaluation avec une infirmière pour évaluer vos attentes et vous présenter le programme ; • des ateliers découvertes : art-thérapie, sophrologie, socio-esthétique ; • des prestations au choix (2 parmi 6) : diététique, soutien psychologique, soutien social, art-thérapie, sophrologie, socio-esthétique. POUR QUI ? • Les personnes malades âgées de plus de 18 ans, • résidant sur les communes du Nord Seine et Marne : cantons de Dammartin-en-Goële, Lizy-sur-Ourcq, Meaux, Mitry- Mory, La Ferté-sous-Jouarre, Crécy-la- Chapelle, Claye-Souilly. Si vous êtes intéressé, envoyez un mail à prevention@mnpaf.fr • ***MUTUELLE DERNIÈRE 54
  4. 4. Pourquoi dort-on ? La réponse paraît limpide : On dort pour récupérer ! L’organisation et les fonctions du sommeil s’intègrent dans l’évolution des espèces, de la cellule à l’homme. Avec l’apparition du système nerveux primitif apparaît la fonction « sommeil ». Lorsque l’organisme est en phase de « repos », les connexions neuronales se réorganisent, ce qui lui permet de s’adapter à son environnement. Le sommeil possède plusieurs fonc- tions particulières, indissociables de l’état de veille et mettant en jeu de nombreux mécanismes physio- logiques : sécrétions hormonales, régénération cel- lulaire (peau, muscle…), mémorisation etc. Dormir permet ainsi une récupération physique, psychologique et intellectuelle… le sommeil pré- pare à l’état de veille qui suit. Le sommeil joue un rôle important et les conséquences d’un mauvais sommeil ont un impact sur : • le maintien de la vigilance à l’état de veille (risque de somnolence diurne et de troubles de l’attention) ; • le maintien de la température corporelle tout au long des 24 heures ; • la reconstitution des stocks énergétiques des cellules musculaires et nerveuses ; • la production d’hormones et en particulier l’hor- mone de croissance et la mélatonine (hormone du sommeil) ; • la régulation de fonctions telles que la glycémie (perturbation du métabolisme du sucre, favorisant surpoids et risque de diabète) ; • l’élimination des toxines ; • la stimulation des défenses immunitaires ; • la régulation de l’humeur et de l’activation du stress ; • les mécanismes d’apprentissage et de mémori- sation… Qu’est-ce qu’un cycle de sommeil ? Le sommeil est constitué de plusieurs cycles suc- cessifs (4 à 6). Un cycle de sommeil dure environ 90 minutes chez le jeune adulte. Chaque cycle com- mence par du sommeil léger et se termine par du sommeil paradoxal. On représente l’évolution de la nuit et des différents cycles de sommeil sous forme d’un hypnogramme. Les cycles contiennent des proportions variables de sommeil N1, N2, N3 et paradoxal. Le sommeil profond est surtout présent dans la première moitié de la nuit alors que les sommeils léger et paradoxal sont plus abondants en deuxième moitié de nuit. Le sommeil paradoxal est la phase de sommeil pendant laquelle on se souvient de ses rêves. TOUT SAVOIR SUR LE SOMMEIL Le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement, pour l’ajustement de nombreuses sécrétions hormonales et pour le maintien de notre température interne. On sait aujourd’hui que la réduction du temps de sommeil ou l’altération de sa qualité favorisent probablement la prise de poids et l’obésité. Enfin, la mise au repos de notre système cardiovasculaire au cours du sommeil est l’un des enjeux de prévention des années à venir. Éveil Stade REM N1 N2 1 2 3 4 5 6 7 N3 Sommeillent Heure de sommeil HYPNOGRAMME (Zzzzz) ENVIRONNEMENT SANTÉ ENVIRONNEMENT SANTÉ 76 DOSSIER SANTÉ DOSSIER SANTÉ , , , , , 76
  5. 5. Ce qui doit vous faire consulter un médecin • Vous avez du mal à vous endormir. • Vous vous réveillez trop tôt. • Vous avez des sensations désagréables dans les jambes qui vous empêchent de dormir. • Vous êtes fatigué le matin. • Vous avez des envies de dormir la journée. • Vous luttez pour rester actif. • Votre sommeil est agité, votre entourage s’inquiète du ronflement et des arrêts de la respiration au cours du sommeil. L’évolution du sommeil au cours de la vie Chez l’enfant Dès 3 mois : le sommeil agité fait place au sommeil paradoxal (stable) rencontré chez l’adulte. Le sommeil calme laisse la place au sommeil lent. À partir de 6 mois : les endormissements se font en sommeil lent comme chez l’adulte et le grand enfant. À 9 mois : la structure du sommeil ressemble à celle de l’adulte à peu de chose près et le sommeil devient rapidement stable au cours des 4 premières heures. Entre 9 mois et 6 ans : Les siestes disparaissent progressivement. La première partie de la nuit est presque exclusivement composée de sommeil lent profond, accompagné de réveils incomplets. La seconde partie présente des éveils brefs accompa- gnant chaque changement de cycle. Entre 6 et 12 ans : le sommeil est stable et les réveils sont très brefs. À l’adolescence L’organisation du sommeil nocturne de l’adolescent est proche de celle de l’adulte. Les bouleversements hormonaux et les modifications comportementales ont un impact non négligeable qui se traduit par : • une diminution importante du sommeil lent pro- fond (le plus récupérateur) au profit du sommeil lent léger ; • un retard de phase fréquent : couchers et levers tardifs en raison du travail scolaire abondant, des sorties plus fréquentes, des activités telles que jeux vidéo ou discussions sur internet le soir, et opposition au comportement familial d’un coucher plus précoce ; • des contraintes horaires (cours, rythme scolaire, etc.), non compatibles avec le besoin de sommeil accru des adolescents, qui peuvent les mettre dans un état de « manque » de sommeil quasiment chro- nique (le déficit étant évalué environ à 2 h par jour en période scolaire) ; • une récupération le week-end avec des grasses matinées. Chez l’adulte L’adulte est confronté à deux contraintes agissant habi- tuellement sur le sommeil : • les contraintes professionnelles : les horaires de début et de fin de travail, le temps du trajet, le stress au travail perturbent souvent le sommeil des adultes. De plus, 25 % des adultes travaillent de nuit ou avec des horaires atypiques ; • les contraintes familiales : les jeunes enfants, la vie de famille perturbent principalement le sommeil des mamans, souvent durablement. Chez les personnes âgées Avec l’âge, le rythme veille-sommeil change, ceci implique : • une modification de la répartition du sommeil sur 24 heures : à partir de 60 ans, nous dormons moins profondément la nuit ; • un délai d’endormissement allongé ; • une augmentation de la fréquence des troubles du sommeil : apnées du sommeil, insomnies, syn- drome des jambes sans repos ; • une augmentation du nombre et de la durée des éveils nocturnes ; • des modifications de l’architecture du sommeil : disparition du sommeil lent profond et diminution du sommeil paradoxal ; • un décalage de phase fréquent avec un coucher de plus en plus tôt (on dit qu’il y a une avance de phase), aggravé par le rythme de vie en institution. Ces phénomènes expliquent pourquoi les personnes âgées se plaignent souvent d’un mauvais sommeil (sommeil fragmenté, ins- table, difficultés pour retrouver le sommeil). Conseils pour mieux dormir • Adopter des horaires de sommeil réguliers. Se coucher et se lever à des heures régulières facilite en effet le sommeil. • Se lever tous les jours à la même heure, week-end compris, a un effet synchroniseur du rythme veille-sommeil. • Le réveil doit être dynamique pour bien éveiller son corps : lumière forte, exercices d’étirement, petit-déjeuner complet. • La pratique d’un exercice physique régulier dans la journée favorise l’endormissement. Éviter l’exercice physique en soirée, en particulier avant d’aller dormir. • Se reposer ou faire une courte sieste en début d’après-midi. Il suffit de fermer les yeux 5 à 20 minutes en relâchant le corps. Le sommeil viendra rapidement si le besoin est là. La sieste permet de maintenir la vigilance pour le reste de la journée. • Éviter les excitants après 16 heures. Café, thé, cola, vitamine C retardent l’endormissement et augmentent les réveils nocturnes. • Éviter l’alcool et le tabac le soir. La nicotine est un stimulant qui retarde l’endormissement, augmente les réveils nocturnes et rend le sommeil plus léger. L’alcool a une action sédative mais favorise l’instabilité du sommeil avec des éveils nocturnes fréquents. • Repérer les signaux du sommeil (bâillements, yeux qui piquent). • En cas de réveil le matin même très tôt, se lever et commencer la journée. Ne pas chercher à tout prix à se rendormir. • Ne pas utiliser de médicaments pour dormir sans avoir consulté votre médecin. • Au lit, éviter la télévision, le travail, le repas. • Source – Sommeil, un carnet pour mieux comprendre, INSV LES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX Lorsque l’on dort, l’organisme est au repos mais il continue à recevoir des stimuli du monde extérieur. C’est pourquoi le sommeil est fragile et susceptible d’être perturbé par de nombreux facteurs environnementaux. LE BRUIT Les personnes interrogées mettent le plus fréquemment en cause le bruit. Il peut provoquer des réveils conscients ou inconscients suivis par de nouvelles difficultés d’endormissement au cours de la nuit. Une diminution de la vigilance diurne et la nécessité de repos compensateurs (sieste) en résultent. Les conséquences médicales d’une exposition prolongée au bruit sont aussi importantes : insomnie, mais aussi conséquences cardiovasculaires (hypertension) et psychiques (dépression, anxiété). LA TEMPÉRATURE Les Français s’en plaignent moins que le bruit mais ses effets ne sont pas moindres. L’être humain a perpétuellement besoin de réguler sa température à un niveau stable (37 °C). Aussi, toute fluctuation importante de la température externe génère des réactions physiologiques de maintien de cette température qui sont de nature à perturber le sommeil. LA LUMIÈRE C’est l’obscurité la plus complète qui favorise la meilleure sécrétion de mélatonine et un sommeil de bonne qualité. Maintenir une lumière même faible peut favoriser les éveils la nuit. Par contre le matin, la possibilité de lumière extérieure entrant dans la chambre favorise un bon éveil. • ZOOM (Zzzzz) ENVIRONNEMENT SANTÉ ENVIRONNEMENT SANTÉ 98 DOSSIER SANTÉ DOSSIER SANTÉ , , , , , 98
  6. 6. WWW.MEDICAMENTS.GOUV.FR Une base de données publiques sur les médicaments sur Internet. Pour plus de transparence sur le médicament, la Ministre de la Santé, Mme Marisol Tourraine a lancé un site internet accessible à tous. Sur ce site, vous trouverez : • les caractéristiques du médicament ; • son autorisation de mise sur le marché (AMM) ; • ses indications et contre-indications ; • sa posologie et la notice ; • les avis rendus par la commission de la trans- parence sur son utilité, c’est-à-dire son service médical rendu (SMR) ou l’amélioration de son service rendu (ASMR) ; • son prix, l’information consistant à savoir si le médicament est ou n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie, et s’il l’est, à quel taux. Objectif Fournir des informations « fiables » et « transpa- rentes » sur plus de 22 000 médicaments dispo- nibles sur ordonnance ou en automédication. • Source - Mutualité Française Infos en plus - Pour vous aider à mieux gérer votre automé- dication, allez sur l’application Santéclair « Les conseils sur l’automédication », accessible depuis www.mnpaf.fr FISCALISATION DE LA PARTICIPATION EMPLOYEUR SUR LES CONTRATS SANTÉ L’article 4 de la loi de finances 2014 voté le 29 décembre 2013, prévoit l’intégration dans le net imposable du salarié, de la participation employeur versée au titre des contrats collectifs et obligatoires de frais de santé. Cette loi ayant été votée tardivement, le net imposable figurant sur la feuille de paie de décembre 2013 est donc erroné. Par contre, la déclaration sur les salaires versés faite par les employeurs à l’État en janvier est correcte. De ce fait, les employeurs ont adressé une information rectificative à tous leurs salariés afin de les informer du nouveau montant du net imposable à déclarer aux impôts. La fiscalisation de la part employeur ne remet pas en cause le caractère collectif et obligatoire des contrats santé. À noter qu’à compter du 1er  janvier 2016, tous les salariés devront être couverts par un contrat collectif et obligatoire. • WWW.AMELI-SOPHIA.FR Un service de l’Assurance Maladie pour accompagner les malades du diabète ou asthmatiques. Vous êtes asthmatique chronique ou atteint d’un diabète de type 1 ou  2 ? L’ Assurance Maladie vous propose gratuitement un programme d’ac- compagnement pour mieux vivre avec votre maladie. Vous êtes diabétique, Sophia vous aide à : • mieux comprendre le diabète ; • prévenir ses éventuelles complications ou leur aggravation ; • connaître le suivi du diabète et les traitements ; • apprendre à surveiller votre glycémie et éviter les risques d’hypog- lycémie ; • adapter vos habitudes alimentaires au quotidien ; • pratiquer ou reprendre une activité physique adaptée… Vous êtes asthmatique, Sophia vous aide à : • mieux comprendre votre asthme et ses mécanismes ; • savoir évaluer le niveau de contrôle de votre asthme ; • comprendre les traitements, leurs modes d’actions et leur utilisation ; • apprendre à mieux connaître votre environnement et les facteurs déclenchants pour adapter vos habitudes de vie et éviter les crises ; • pratiquer ou reprendre une activité physique adaptée. • Source – www.ameli.fr HANDICAP Un nouveau village répit pour les familles : il ouvre en juin 2014 ! Comment se ressourcer et prendre du repos en famille tout en organisant des soins adaptés pour un proche souffrant de maladies neuromusculaires et dégénératives ? Conceptualisé par l’AFM-Téléthon (association de malades et parents de malades) et Pro BTP (groupe de protection sociale du bâtiment et des travaux publics), le concept innovant de Village Répit Familles® se déploie avec l’ouverture en juin prochain de celui des Cizes, à Saint-Lupicin (39). C’est le premier dédié au handicap moteur qui propose une solution adaptée pour les malades et leurs aidants familiaux. Situé dans le Parc naturel régional du Haut- Jura, dans un environnement verdoyant, il ouvrira ses portes à l’été 2014. Les réservations sont possibles dès maintenant. • Pour réserver : Village Répit Familles® Les Cizes : Tél : 03 84 41 31 00 (sélectionner « admissions ») Source – www.handicap.fr UNE NOUVELLE CHARGE POUR LES MUTUELLES ! Depuis quelques années, les charges sur les complémentaires santé ne cessent de s’alourdir. Dernière nouveauté, la loi de financement de la Sécurité Sociale votée en décembre 2013 pour 2014, introduit une nouvelle charge pour les complémentaires santés pour 2013, 2014 et 2015. Elle est destinée à financer la revalorisation des médecins traitant en attendant la généralisation du tiers-payant intégral. Son montant est de 2,50 € en 2013 et de 5 € en 2014 et pour chaque personne protégée de plus de 16 ans ayant eu au moins une consultation ou visite au cours de l’année précédente. Cette nouvelle mesure coûtera 226 145 € à la Mutuelle Air France au titre de 2013 et donc le double pour 2014. • ZOOM Des informations « fiables » et « transparentes » sur plus de 22 000 médicaments ENVIRONNEMENT SANTÉ ENVIRONNEMENT SANTÉ 1110
  7. 7. AFFRANCHISSEZ-VOUS DE LA POSTE POUR VOS RELATIONS AVEC LA MUTUELLE , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , La Mutuelle d’Air France développe les possibilités de dématé- rialisation afin de permettre à ses adhérents de s’affranchir de plus en plus des délais et des aléas de La Poste. D’ores et déjà : Sur l’adresse servicegestion@mnpaf.fr Vous pouvez : • échanger par mail avec les services de la Mutuelle ; • adresser en pièce jointe un document scanné :  dossier d’adhésion complété et scanné ;  IBAN (RIB) ;  facture ou décompte Sécurité Sociale. Sur l’adresse devis@santeclair.fr • envoyer votre devis dentaire/optique/dépassements d’honoraires chirurgicaux/ audioprothèse à faire analyser par Santéclair… À partir de votre Espace Adhérents • déposer dans une boîte aux lettres électronique, le certificat de scolarité de votre enfant ou encore votre avis d’imposition ; • faire une demande de prise en charge Hospitalisation ; • Choisir de recevoir vos décomptes par mail avec l’application S@ntémail ; • opter pour la version électronique de la revue ESCALE SANTÉ. D’autres pistes visant à renforcer la dématérialisation et à rendre nos adhérents plus autonomes sont en cours de réflexion. ANALYSE DE DEVIS OBLIGATOIRE Avant début des soins. La Mutuelle conditionne le remboursement de certains soins importants à l’analyse d’un devis avant le début des soins, cette obligation porte sur : • implants dentaires ; • prothèses non remboursées Sécurité Sociale ; • opération des yeux au laser. Adressez votre devis à : SANTECLAIR 78 boulevard de la République 92514 Boulogne Billancourt CEDEX Fax : 01 47 61 20 92 Mail : devis@santeclair.fr Attendez d’avoir reçu votre analyse avant de débuter les soins. Toute l’info sur notre site Le site de la mutuelle est conçu pour vous apporter un maximum d’informations sur vos droits et vos démarches auprès de la mutuelle. Alors n’hésitez pas, rendez-vous sur notre site www.mnpaf.fr SOYEZ ATTENTIF À VOS REMBOURSEMENTS Même si vous bénéficiez de la télétrans- mission informatique entre la Sécurité Sociale et la Mutuelle cela ne nous exonère pas d’être vigilant dans le suivi de vos remboursements mutuelle. La télétransmission vous permet, sans démarche de votre part, grâce à l’envoi déma- térialisé de l’information par votre CPAM d’être rem- boursé de la part Mutuelle, 48 heures après le remboursement de l’Assurance Maladie. La télétransmission est un service fourni par les CPAM.Toute- fois celles-ci ne garantissent pas une fiabilité à 100 % de ce service. Des « décrochages » peuvent se produire, pour vous ou un membre de votre famille, voire l’intégralité de votre famille. La Mutuelle n’a pas connaissance de ces « décrochages ». En effet, si elle ne reçoit plus d’information vous concernant, elle en ignore les raisons. Vous pouvez, ne pas être malade, vous faire rembourser auprès d’une autre mutuelle, n’avoir recours qu’à des professionnels de santé pratiquant le tiers-payant ! Nous vous incitons donc à suivre vos remboursements Sécu- rité Sociale et mutuelle de façon régulière. Pour rappel, si un « décrochage » a eu lieu, à compter du moment où vous vous en rendez compte, la mutuelle vous remboursera sur production des décomptes Sécurité Sociale de vos soins des 24 derniers mois. SANTÉCLAIR - LA RECHERCHE D’UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ DEVIENT UN JEU D’ENFANT L’application de recherche de professionnels de santé Santéclair a été repensée pour une plus grande facilité d’utilisation. D’autres fonctionnalités ont été ajoutées comme par exemple la possibilité de savoir si votre professionnel habituel est membre du réseau. Vous bénéficiez également d’une information plus complète sur les professionnels de santé du réseau et sur les avantages auxquels vous avez droit. Attention : pour des contraintes juridiques liées au droit de la concurrence, la recherche d’un professionnel Santéclair est limitée à 6 recherches par jour par domaine et par bénéficiaire.  STOPAU COURRIER POSTALVERS LES PERMANENCES MUTUELLE Certains d’entre vous ont l’habitude d’adresser, par courrier postal, leurs demandes de remboursement de frais médicaux aux permanences mutuelle situées sur les sites Air France de la région parisienne. Or, par mesure d’économie, Air France, n’autorise plus la distribution du courrier postal aux permanences Mutuelle. Désormais, vous devez adresser vos demandes de remboursement et autres documents à : Centre de gestion MNPAF - 92137 Issy Les Moulineaux CEDEX (ou par mail à servicegestion@mnpaf.fr) SANTÉCLAIR DES APPLICATIONS POUR PRÉSERVER VOTRE SANTÉ ! , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Certains d’entre vous utilisent régulièrement l’application permettant de trouver un professionnel de santé Santéclair près de chez eux. Mais connaissez-vous les autres appli- cations qui vous aident à gérer votre santé au quotidien ? • Depist’Age : conseils personnalisés de dépistage et de prévention validés par des sources scientifiques. • Nutriclair : conseils et préconisations alimentaires adaptés à vos besoins. • Le défi « no smocking » : coaching internet pour vous aider à arrê- ter de fumer (programme sur un mois). • Les Conseils sur l’automédication : pratiquer l’automédication en toute sérénité. • L’Orientation hospitalière : pour connaître le palmarès des établis- sements hospitaliers spécialité par spécialité et pour savoir si les dépassements d’honoraires demandés par votre chirurgien sont « conformes » à la pratique de l’établissement ou de votre dépar- tement. Retrouvez toutes ses applications sur notre site www.mnpaf.fr Rubrique Santéclair. ZOOM ZOOM [!] MA MUTUELLE EN PRATIQUE MA MUTUELLE EN PRATIQUE 1312 ASSOCIATION LE GOÉLAND D’AIR FRANCE L’Association Le Goéland regroupe les familles et amis de personnes handicapées. Elle peut vous apporter aide et conseils dans la gestion du handicap d’une personne de votre entourage. N’hésitez pas à les contacter. Le GOÉLAND Association des personnes handicapées, familles et amis de la société d’Air France 91551 Paray-Vieille-Poste CEDEX Tél. 01 41 75 14 33
  8. 8. Mme Martine M. doit subir une intervention chirurgicale, elle demande si elle doit faire une démarche auprès de la mutuelle ? RÉPONSE Lorsque vous devez vous faire hospitaliser, pensez à faire une demande de prise en charge hospitalisation auprès de la Mutuelle, soit directement depuis votre espace Adhérents sur notre site www.mnpaf.fr soit par mail à servicegestion@mnpaf.fr soit par téléphone au 01 46 381 381. Cela vous dispensera de payer : • le forfait journalier, le ticket modérateur de frais de séjour, la chambre particulière à hauteur de votre garantie, la participation forfaitaire de 18 € pour les actes supérieurs à 120 €. Si votre chirurgien vous a remis un devis sur ses honoraires, demandez à Santéclair de vous l’analyser (mail : devis@santeclair.fr) pour connaître la participation mutuelle. Vous devez à votre sortie, régler les dépassements d’honoraires et adresser à la mutuelle la facture de l’hôpital et la facture du professionnel pour être remboursé de la part prise en charge. Le fils de Mme Corinne C, Mathieu âgé de 23 ans, aura terminé ses études en mai 2014, elle se demande jusqu’à quand il peut bénéficier de la Mutuelle. Madame C. est active Air France. RÉPONSE Depuis que votre fils a plus de 20 ans, la Mutuelle vous a demandé chaque année de fournir un certificat de scolarité pour maintenir son affiliation gratuite au titre de l’année civile suivante. De ce fait, la situation de Mathieu vis-à-vis de la Mutuelle restera identique jusqu’au 31 décembre 2014. Pour 2015, vous pourrez maintenir son affiliation sur votre dossier moyennant une cotisation et ce jusqu’au 31 décembre de son 26e anniversaire. M. Pierre B. va bientôt partir en retraite. Son épouse qui est plus jeune est également active Air France. Il demande s’il est possible qu’il s’inscrive, au moment de son départ de l’entreprise, en qualité de conjoint sur le dossier de son épouse. RÉPONSE Lorsque deux adhérents sont actifs de la même entreprise, ils ont chacun un dossier Mutuelle. Il est possible au moment du départ à la retraite que l’un « bascule » conjoint de l’autre. Attention, cette demande est irréversible sauf en cas de décès ou divorce. De plus, le barème conjoint est en fonction de l’âge, alors que le barème « retraités et assimilés » est en fonction des revenus. Il est donc important de bien comparer les deux possibilités avant de prendre une décision. Nous avons décidé dans chaque ESCALE SANTÉ de publier certains échanges susceptibles d’intéresser  tous les adhérents NOIX DE SAINT-JACQUES EN PETIT SALÉ ET LENTILLES VERTES DU PUY « COMME UN RISOTTO » Par Grégory Cuilleron Pour 4 personnes / Préparation : 15 min Temps de cuisson : 45 min Ingrédients 16 grosses noix de Saint-Jacques sans corail 400 g de lentilles vertes du Puy 75 cl de bouillon de volaille 20 cl de vin blanc * 2 gousses d’ail Le jus d’un demi-citron jaune 4 cuillères à soupe d’huile de colza 1 feuille de laurier * Sel et poivre Préparation Les lentilles « comme un risotto » : * Mettez les lentilles à cuire dans une casserole d’eau salée avec 100 g de poitrine fumée (départ à froid) pendant 20 minutes. * Lorsqu’elles sont presque cuites (encore un peu croquantes), retirez la poitrine fumée puis égouttez. * Dans une casserole, faites revenir les gousses d’ail (préalablement écrasées avec le plat du couteau) dans un peu d’huile. Ajoutez-y les lentilles et le vin blanc. * Laissez évaporer en remuant puis ajoutez le bouillon de volaille. * Laissez cuire à ébullition pendant environ 25 minutes en y ajoutant la feuille de laurier. * Lorsque le liquide s’est complètement évaporé, remuez et retirez du feu. Les noix de Saint-Jacques : * Dans une poêle bien chaude et légèrement huilée, faites cuire les noix de Saint-Jacques en prenant soin de bien caraméliser chaque face. * Au centre d’une assiette ronde, déposez quelques cuillères de lentilles. * Disposez dessus les quatre Saint-Jacques ainsi qu’une pluche de persil. Servez. *** *** recettes*** Les lentilles Les nombreuses variétés de lentilles (blonde, brune, Verte du puy…) sont disponibles toute l’année ! Faibles en matières grasses, elles sont une source non négligeable de vitamines (A, B1 et PP), de minéraux et d’oligoéléments (comme le fer, le magnésium ou le calcium). Enfin ce sont des alliées de choix pour les végétariens. Leur richesse en protéines dame le pion de certaines sources animales (viande ou poisson). LES MOTS FLÉCHÉS THÈME LE SOMMEIL Tous les mots se trouvent dans le dossier Santé. Solutions dans le prochain numéro 1  5  8  9  4 7 6 3 2 10  Horizontalement 1  Phase de sommeil pendant laquelle ont lieu les rêves dont on se souvient. 5  Passage de l’état de sommeil à l’état de veille. 8  Passage de l’état de veille à l’état de sommeil. 9  Impossibilité ou difficulté à s’endormir ou à dormir suffisamment. 10  Aux nombres de 4 à 6 par nuit, ils se succèdent pendant la période de sommeil et durent en moyenne 90 minutes. Verticalement 2  Être dans un état de sommeil. 3  Action d’ouvrir la bouche de sommeil, de faim ou d’ennui. 4  Appelée également hormone du sommeil, elle régule les rythmes chronobiologiques. 6  Temps de sommeil pris au milieu du jour. 7  État de sommeil léger. LE COURRIER DES ADHÉRENTS DÉTENTE 1514

×