DEVELOPPER L’AUTOFINANCEMENT DEMON OFFICE DE TOURISMEJeudi 23 mai 2013 – Agen - MOPA
HISTORIQUE1930 : Créationde l’office detourisme1953 : l’office detourisme devientpropriétaire deson bâtiment2012 : Refonte...
DONNEESBoutique 263 00016%Visites Guidées 486 00029%Service commercial669 000 40%Adhesion 54 000 3%Service aux adherents70...
3 RAISONS FORTESUne population inférieure à 6 000 habitants• Un village comptant moins de 2 000 habitants• Une fiscalité s...
ZOOMSAINT EMILION LABOUTIQUESAINT EMILIONRESERVATIONS
SAINT EMILION LA BOUTIQUE• 40 m² de surface disponible• La boutique doit avoir uneréelle identité par rapport auxcommerces...
LA ROUE DE LA BOUTIQUELa Gammeet lesachatsAchats etFixationdes prixMobilier etMerchandisingLe rôle dupersonnelL’analysedes...
UNE HISTOIRE DE GAMME ET DE REFERENCES Environ 120 produits soit 400 références(hors livres-une centaine). Toutes les ré...
PRODUITS GRIFFÉS, LOGOTÉS OU INSPIRÉSFabrications spéciales, dérivés de lacharte graphique et de son évolutionUtilisation ...
PLANNINGPorte CléBijouxStop goutteMagnetsSommelier
FAIRE RÉFÉRENCE À LA DESTINATION
PRODUITS LOCAUXcréés ou fabriquésà Saint-Emilion, en Gironde ou en Aquitaine45 références en 2012
PRODUITS DE REVENTEProduits existants déjà sur le marché.Qui ont un rapport thématique avecle site.
PRODUITS GÉNÉRIQUESProduits existants ayant un rapport avec Saint-Emilion, n’ayant pas été fabriqués spécialementpour nous...
ZOOM SUR L’IMPACT DES ENFANTSMiser sur l’effetde gamme
ACHATS ET FIXATION DES PRIX• Faire travailler les fournisseurslocaux• Favoriser le Made In France• Accepter le Made In UE•...
MOBILIER ET MERCHANDISINGMOBILIER : JOUER LASIMPLICITELa connaissance des zonesLa notion de gammeLa répétitionLe bannissem...
LE PERSONNEL : UN GAGE DE REUSSITEUn salarié à l’annéeUn salarié saisonnierUne équipe d’accueil impliquéeLa pédagogie ou q...
DES RESULTATS A SURVEILLER…CHIFFRED’AFFAIRES2005120 000 €2012263 000 €ACHATS156 000 €140 000 €PANIER MOYEN15 €20 000ARTICL...
LA ROTATION DES PRODUITS… UN TRAVAIL NECESSAIREBilan annuel :Etre sans concessionL’obligation d’avoir 20nouveautés par anU...
SAINT EMILION :LA MARQUE COMME OUTIL DE PROMOTIONDépôtInpi OmpiSignaturecontrat delicenceEntreprotection……EtvalorisationCo...
LES FREINS AU DEVELOPPEMENTLa peur ducommercelocal !Office deTourismeetBusinessTaille de laBoutiqueLa difficilepercée desv...
LES FACTEURS CLES DE SUCCESPlus decomplexesLe nombrederéférencesLa rotationLamotivationStop auxproduitsinstitutionnelsLepe...
SAINT EMILION RESERVATIONSAméliorer l’accueil en amontUn problème de gestion des files d’attenteMieux répondre aux tendanc...
SAINT EMILION RESERVATIONSQuelques réunions de travail plus tard :http://www.saint-emilion-tourisme.com/reservation/fr/?te...
LES COMPTES PRIVILEGEUne nouvelleapproche du rôledes partenairesFavoriser la ventedirectement par lesprestataires. 20 en20...
RESULTATS2 146 Commandes en 9 moisEncaisser le CA en amont :favoriser la trésorerieProjet d’avenir : Saint EmilionRéservat...
DEVELOPPER L’AUTOFINANCEMENT DEMON OFFICE DE TOURISMEJeudi 23 mai 2013 – Agen - MOPA
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journée technique MOPA Autofinancement - Développer un chiffre d'affaire boutique (23 mai 2013)

2 659 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 743
Actions
Partages
0
Téléchargements
39
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journée technique MOPA Autofinancement - Développer un chiffre d'affaire boutique (23 mai 2013)

  1. 1. DEVELOPPER L’AUTOFINANCEMENT DEMON OFFICE DE TOURISMEJeudi 23 mai 2013 – Agen - MOPA
  2. 2. HISTORIQUE1930 : Créationde l’office detourisme1953 : l’office detourisme devientpropriétaire deson bâtiment2012 : Refonte de la boutique,développement des services auxprestataires, lancement de SaintEmilion Réservations
  3. 3. DONNEESBoutique 263 00016%Visites Guidées 486 00029%Service commercial669 000 40%Adhesion 54 000 3%Service aux adherents70 000 4%Subvention 142 0008%L’autofinancement en 2012 : 91,57 %
  4. 4. 3 RAISONS FORTESUne population inférieure à 6 000 habitants• Un village comptant moins de 2 000 habitants• Une fiscalité spécifique pour les viticulteursUne longue histoire depuis 1953• Devenir propriétaire• Assumer 600 000 euro d’investissements en 2004Une équipe tournée vers la vente• Structuration commerciale• Profil des collaborateurs
  5. 5. ZOOMSAINT EMILION LABOUTIQUESAINT EMILIONRESERVATIONS
  6. 6. SAINT EMILION LA BOUTIQUE• 40 m² de surface disponible• La boutique doit avoir uneréelle identité par rapport auxcommerces existants (produits,fournisseurs différents).• Mise en place d’une chartegraphique et identité visuelle.2005 - 2009• A partir de 2009… Un cadreplus souple !• 2009… Ouverture site internetavec ventes en ligne• 2010…Repositionnement de lagamme• 2011…Suppression des sacspapiers offerts. Vente de sacen coton bio• 2012…Changement mobilier2009 - 2012
  7. 7. LA ROUE DE LA BOUTIQUELa Gammeet lesachatsAchats etFixationdes prixMobilier etMerchandisingLe rôle dupersonnelL’analysedesrésultats etrotation desproduitsOser lamarque
  8. 8. UNE HISTOIRE DE GAMME ET DE REFERENCES Environ 120 produits soit 400 références(hors livres-une centaine). Toutes les références ne sont pas présentesau même moment (saisonnalité, ruptures destock, volonté). La variété et la diversité créent la vente
  9. 9. PRODUITS GRIFFÉS, LOGOTÉS OU INSPIRÉSFabrications spéciales, dérivés de lacharte graphique et de son évolutionUtilisation de la marqueObjectif : éviter la standardisation etla banalisation75 références en 2012
  10. 10. PLANNINGPorte CléBijouxStop goutteMagnetsSommelier
  11. 11. FAIRE RÉFÉRENCE À LA DESTINATION
  12. 12. PRODUITS LOCAUXcréés ou fabriquésà Saint-Emilion, en Gironde ou en Aquitaine45 références en 2012
  13. 13. PRODUITS DE REVENTEProduits existants déjà sur le marché.Qui ont un rapport thématique avecle site.
  14. 14. PRODUITS GÉNÉRIQUESProduits existants ayant un rapport avec Saint-Emilion, n’ayant pas été fabriqués spécialementpour nous mais que l’on peut revendiquer commefaisant partie de notre patrimoine.
  15. 15. ZOOM SUR L’IMPACT DES ENFANTSMiser sur l’effetde gamme
  16. 16. ACHATS ET FIXATION DES PRIX• Faire travailler les fournisseurslocaux• Favoriser le Made In France• Accepter le Made In UE• Faciliter les entreprises dite« Equitables »• La personnalisation• Dès que possible, plus de dépôtvente• Rechercher des fournisseurs nonprésents sur la zone de chalandise.• Le sourcing : un temps nécessaire(internet, salon, visite)• Les enfants et leur pouvoir d’achat• On ne choisit pas selon ses goûts !LES ACHATS : UNCHOIX DELICAT• Réaliser un coefficient moyen 2.5du hors taxe vers le TTC• Livres environ 35% de remise• En fin d’année pas de « nanar »• Fin d’exercice : Le stock « toutdoux »• Etre libre et responsable !• Ce ne sont pas tant les règles queleurs exceptions qui sontimportantesFIXATION DESTARIFS : LE JUSTEPRIX
  17. 17. MOBILIER ET MERCHANDISINGMOBILIER : JOUER LASIMPLICITELa connaissance des zonesLa notion de gammeLa répétitionLe bannissement des vitrinesLa liberté de toucherDonner une âme
  18. 18. LE PERSONNEL : UN GAGE DE REUSSITEUn salarié à l’annéeUn salarié saisonnierUne équipe d’accueil impliquéeLa pédagogie ou quel est le poids de laboutique au sein des activités del’office de tourismeLa motivation : formation, gratification.
  19. 19. DES RESULTATS A SURVEILLER…CHIFFRED’AFFAIRES2005120 000 €2012263 000 €ACHATS156 000 €140 000 €PANIER MOYEN15 €20 000ARTICLES PARCLIENTENMOYENNE2,553 000MARGE TICKETSEMISARTICLESVENDUS
  20. 20. LA ROTATION DES PRODUITS… UN TRAVAIL NECESSAIREBilan annuel :Etre sans concessionL’obligation d’avoir 20nouveautés par anUn réaménagement annuel
  21. 21. SAINT EMILION :LA MARQUE COMME OUTIL DE PROMOTIONDépôtInpi OmpiSignaturecontrat delicenceEntreprotection……EtvalorisationConstatd’huissier etfaire valoirces droitsSignaturecontratsd’exploitationet Royalties
  22. 22. LES FREINS AU DEVELOPPEMENTLa peur ducommercelocal !Office deTourismeetBusinessTaille de laBoutiqueLa difficilepercée desventes surinternetUn paniermoyen àsurveillerMarque etAOC nefont pasbonménageSerenouveler…
  23. 23. LES FACTEURS CLES DE SUCCESPlus decomplexesLe nombrederéférencesLa rotationLamotivationStop auxproduitsinstitutionnelsLepersonnel :VecteurdesproduitsLacréativitéProjetd’avenir :vers larefonte del’office detourisme
  24. 24. SAINT EMILION RESERVATIONSAméliorer l’accueil en amontUn problème de gestion des files d’attenteMieux répondre aux tendances du numériqueRépondre aux besoins des consommateursProposer de nouveaux services auxprestatairesPas de budget spécifiqueTrouver des solutions : Bout de ficelle !Ecrire le cahier des charges
  25. 25. SAINT EMILION RESERVATIONSQuelques réunions de travail plus tard :http://www.saint-emilion-tourisme.com/reservation/fr/?tempo=1
  26. 26. LES COMPTES PRIVILEGEUne nouvelleapproche du rôledes partenairesFavoriser la ventedirectement par lesprestataires. 20 en2012 Objectif à 30
  27. 27. RESULTATS2 146 Commandes en 9 moisEncaisser le CA en amont :favoriser la trésorerieProjet d’avenir : Saint EmilionRéservations : une étape….
  28. 28. DEVELOPPER L’AUTOFINANCEMENT DEMON OFFICE DE TOURISMEJeudi 23 mai 2013 – Agen - MOPA

×