Dispositif Hôtellerie en
Basse-Navarre et Soule

    Journée technique MOPA – 28 mai 2009
Le Territoire :

        Un territoire de 105 communes –
        1.900 km² - 38.000 hab.

        Localisation :
         ...
L’Economie touristique :

Une fréquentation touristique évaluée à 1,2 –
1,3 millions de nuitées/an (env. 6% du volume des
...
Le Parc hôtelier :

Un total de 55 établissements (750 chambres – 1.400 lits) :
    env. 13% de la capacité d’hébergement ...
Répartition de l'offre hôtelière par pôle


 202
                              257
                                       ...
Aux origines du dispositif :

2005 : un cri d’alarme de l’Asso. des Commerçants de la Vallée des Aldudes
    ⇒ engagement ...
L’Architecture générale :
                                        Prestataire :
      cabinet Headlight + sous-traitants (...
Le Diagnostic global :

Objectifs :
    Diagnostic critique du parc et de la demande et perspectives d’évolution
    Préco...
Le Diagnostic global :

Une typologie d’établissements en 4 segments :
      Segment 1 :
    Offre « leader » (15 à 20%)

...
Les Actions collectives :

Déjà réalisées : Journées d’information/sensibilisation
     3 thématiques / 4 journées :
1- In...
Les Diagnostics individuels :

    Public – cible : tout hôtelier du territoire, sur une base de volontariat
    Objectifs...
Les Diagnostics individuels :

    ⇒ plusieurs formules d’accompagnement possibles :

                                    ...
Les Diagnostics individuels :

Déroulement pratique :
                     1- Première visite du cabinet Headlight


   2-...
Les Diagnostics individuels :

Premiers éléments de bilan :
   9 diagnostics réalisés jusqu’ici ou en cours d’exécution su...
L’Accompagnement post-dispositif :

1er volet = les Investissements :
   Aide au montage des dossiers financiers dévolue a...
Contacts :



            Yannick LEVADE
Animateur Pôle Touristique Montagne Basque
            Cél.: 06 26 78 22 20
    E...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PréSentation HôTellerie Bn Soule 28mai09

778 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
778
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
45
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PréSentation HôTellerie Bn Soule 28mai09

  1. 1. Dispositif Hôtellerie en Basse-Navarre et Soule Journée technique MOPA – 28 mai 2009
  2. 2. Le Territoire : Un territoire de 105 communes – 1.900 km² - 38.000 hab. Localisation : à ½ heure de la Côte basque à l’Ouest limitrophe avec le Béarn au Nord et à l’Est frontalier avec l’Espagne au Sud (Communauté autonome de Navarre) Organisation administrative: 4 communautés de communes : − CC Soule/Xiberoa − CC Amikuze Synd. Mixte − CC Iholdi-Oztibarre Baxe − CC Garazi-Baïgorri Nafarroa 3 Offices de tourisme : − OT Garazi-Baïgorri − OT Basse-Navarre − OT Soule Dispositif de « Pôle Touristique Pyrénéen Montagne Basque » (2008 - 2013)
  3. 3. L’Economie touristique : Une fréquentation touristique évaluée à 1,2 – 1,3 millions de nuitées/an (env. 6% du volume des nuitées en Pyr.-Atlantiques : 20,5 M/an) Une capacité d’accueil globale de 11.000 lits marchands (env. 9% du total départemental) + 8.000 lits en résidences secondaires Une offre touristique orientée vers : les activités de pleine nature : − Espace nordique d’Iraty (env. 55.000 nuitées/an) − Sites naturels de Kakouetta (60 à 65.000 visiteurs/an), Holzarte (env. 40.000 visiteurs/an) et des Aldudes − Chemins de St-Jacques (GR 65 + Voie de Piémont/GR 78) : 35.000 pèlerins à St-Jean-Pied-de-Port en 2008 − Pêche (mission Pêche 64) − Sports d’eaux vives (bassin de la Nive) : 65.000 journées-activité en moyenne par an le patrimoine bâti et culturel propre au Pays Basque : − Habitat traditionnel, châteaux, églises, etc. − Traditions, langue, sports, gastronomie, etc.
  4. 4. Le Parc hôtelier : Un total de 55 établissements (750 chambres – 1.400 lits) : env. 13% de la capacité d’hébergement marchand du territoire (3ème rang, derrière HPA et locations meublées) env. 8% de la capacité hôtelière du département (380 hôtels et un peu plus de 9.000 chambres) Un bon maillage de l’offre sur le territoire avec quelques pôles plus denses : Saint-Jean-Pied-de-Port (257 lits – 35%), Bidarray (105 lits), Saint-Palais (49 lits), Saint-Etienne-de-Baïgorry (45 lits) Principales caractéristiques : Des établissements familiaux et indépendants (la grande majorité des exploitants = propriétaires du fonds de commerce et des murs) Des unités de petite taille : − Une capacité moyenne de 13,73 chambres − Seuls 9 hôtels ont une capacité d’accueil supérieure à 20 chambres − 22 hôtels ont une capacité inférieure à 10 chambres Une répartition par catégories de confort assez classique pour un territoire rural, avec toutefois : − Une sur-représentation du segment 2* entrée de gamme (66% du total) − Une faiblesse de l’offre haut de gamme 3 et 4* Un taux d’occupation annuel moyen de 35%, avec une forte saisonnalité
  5. 5. Répartition de l'offre hôtelière par pôle 202 257 St-Jean-Pied-de-Port Bidarray Saint-Palais St-Etienne-de-Baïgorry 39 Mauléon 46 Tardets Hors pôles 49 105 49 Répartition catégorielle de l'offre, en nombre de chambres 3% 13% 15% 4% 4**** 3*** 2** 1* NC 65%
  6. 6. Aux origines du dispositif : 2005 : un cri d’alarme de l’Asso. des Commerçants de la Vallée des Aldudes ⇒ engagement d’une réflexion entre territoires du Pays Basque intérieur et partenaires financiers (CR Aquitaine + CG Pyr.-Atlantiques) ⇒ Basse-Navarre et Soule retenues pour un dispositif-pilote 2nd semestre 2006 : 1ère enquête conduite localement par les chargés de mission tourisme (SM Baxe Nafarroa + CC Xiberoa) ⇒ principaux constats : un niveau de confort très médiocre et un retard général sur INV ⇒ problèmes réglementaires de mise aux normes + problèmes qualitatifs vis-à-vis des attentes de la clientèle; un vieillissement des exploitants et une problématique à venir de succession/ transmission (+ particularité de l’ « etxe » basque); un parc faiblement labellisé et assez mal mis en marché (insuffisante maîtrise des NTIC notamment); des établissements qui ne tiennent souvent que grâce à l’activité de restauration qui est elle-même soumise à des aléas Fin 2006 : rédaction d’un cahier des charges et lancement d’une consultation pour le recrutement d’un bureau d’études spécialisé en charge de piloter le dispositif ⇒ sélection du cabinet Headlight (Magny-le-Hongre, 77)
  7. 7. L’Architecture générale : Prestataire : cabinet Headlight + sous-traitants (architecte, notaire, expert comptable) ÉTUDE GLOBALE DIAG. INDIVIDUELS MO : SMBN + CCSX MO : hôteliers Fin. : 80% CRA + CG64 Fin. : 80% CRA + CG64 20% autofin. 20% autofin. ACTIONS COLLECTIVES MO : SMBN + CCSX Fin. : 80% CRA + CG64 20% autofin. Partenaires : - Locaux : Offices de tourisme, Centres d’appui aux entreprises (INDAR, ODACE) - Extérieurs : CRA, CG64, CCI Bayonne, CDT, DRT, Sous-préfectures
  8. 8. Le Diagnostic global : Objectifs : Diagnostic critique du parc et de la demande et perspectives d’évolution Préconisations d’actions collectives Calendrier : de février à juin 2007 (5 mois) Méthodologie : un important travail de terrain (entretiens avec élus et principaux acteurs du territoire, enquêtes de rue, sondages téléphoniques auprès d’entreprises/ de TO, visite de 22 établissements soit 40% du parc) Principales conclusions : Des exploitants qui se considèrent plus « restaurateurs » qu’hôteliers Une grande majorité des hôtels du territoire n’offrent pas aujourd’hui une qualité de prestations conforme aux attentes de la clientèle : − Décalage entre « promesse extérieure » et réalité intérieure − Manque de charme et de typicité chambres + parties communes (restaurant) − Faiblesse des équipements en chambres + salles de bains Faute d’une prise de conscience rapide et d’une politique d’investissements adaptés, près de 50% des établissements sont, à court ou moyen terme, menacés de disparition
  9. 9. Le Diagnostic global : Une typologie d’établissements en 4 segments : Segment 1 : Offre « leader » (15 à 20%) Segment 2 : Offre au niveau mais… (20 à 25%) INV de mise à niveau Segment 3 : +/- importants Offre menacée (25 à 30%) Segment 4 : Requalification ou Offre condamnée (20 à 25%) fermeture Des difficultés hôtelières étroitement imbriquées avec les faiblesses actuelles du territoire en termes d’image et d’offre touristiques, d’outils territoriaux de production/ commercialisation
  10. 10. Les Actions collectives : Déjà réalisées : Journées d’information/sensibilisation 3 thématiques / 4 journées : 1- Intégrer la mise aux normes sécurité dans sa politique d’investissements (1 j.) 2- Appréhender les enjeux et les conditions de réussite d’une transmission (1 j.) 3- Comprendre l’utilité d’un plan d’actions comm. et les potentialités des NTIC (2 j.) Maîtrise d’ouvrage : SM Baxe Nafarroa + CC Xiberoa Animation : − marché attribué – après consultation (fin 2007) - au cabinet Headlight et à ses sous- traitants (SDIS 64 + cabinet notarial) − sessions de formation organisées au printemps 2008 (Mairie de Larceveau) Bilan de la participation : − une moyenne de 16/17 participants par atelier dont 50% d’hôteliers et 50% de techniciens (collectivités, OT, partenaires extérieurs) − 30 hôteliers présents – au cumul – aux formations, représentant 13 établissements différents soit env. 25% du parc Actions envisagées : Groupes de travail et PLF Groupes de travail thématiques : démarches de qualité / mise en marché des produits hôteliers / partenariats transfrontaliers Plan Local de Formation interfilières (2011 – 2013)
  11. 11. Les Diagnostics individuels : Public – cible : tout hôtelier du territoire, sur une base de volontariat Objectifs : une vision stratégique sur le devenir de l’entreprise des réponses opérationnelles aux problématiques spécifiques de chaque hôtel : travaux, marketing, politique commerciale, cession/transmission, etc. ⇒ une double exigence méthodologique : un cadre de référence ≠ un accompagnement « sur mesure » (cohérence/ montage financier) (aide décisionnelle concrète) Contenu : Descriptif Durée Prix HT - Visite et analyse de la structure - Définition et/ou validation du positionnement 1- Module de base : - Programmation et chiffrage de travaux 4 jours 3.200 € - Analyse financière 2- Modules optionnels : - Analyse juridique de la structure 2.1- « Transmission» - Évaluation du bien (murs + fonds) 2 jours 1.500 € - Solutions d’optimisation fiscale - Définition du plan d’actions commerciales 2.2- « Démarche (cibles, besoins, actions, etc.) 800 - commerciale » - 1/2 jour(-s) Aide à la mise en place ou consolidation de certains outils (ex = site web) 1.500 € 2.3- « Élaboration de - Création d’un ou plusieurs package(-s) et tests produits packagés » - Validation auprès de partenaires (TO, OT, CDT) 1 jour 800 €
  12. 12. Les Diagnostics individuels : ⇒ plusieurs formules d’accompagnement possibles : Financement Autofin. Formules : Prix HT (€) Prix TTC (€) CR + CG Hôteliers (€) 1- Module de base sec 3.200 € 2.560 € 3.827,20 € 1.267,20 € 2- Module de base + 4.700 € 3.760 € 5.621,20 € 1.861,20 € option transmission 3- Module de base + 4.050 € 3.240 € 4.843,80 € 1.603,80 € option commerciale 4.700 € 3.760 € 5.621,20 € 1.861,20 € 4- Module de base + 4.000 € 3.200 € 4.784,00 € 1.584,00 € option produits packagés Montage financier : 2 hypothèses : 1) si < 5 j. et < 4.750 € HT : 80% CRA + CG64 / 20% hôtelier 2) si > 5 j. et/ou > 4/750 € HT : 50% CRA + CG64 / 50% hôtelier une part d’autofinancement pour chaque hôtelier entre 1.250 et 1.850 € TTC la possibilité de récupérer la TVA
  13. 13. Les Diagnostics individuels : Déroulement pratique : 1- Première visite du cabinet Headlight 2- Rencontres entre animateur tourisme local et hôtelier pour mise en forme d’un cahier des charges (validation intermédiaire partenaires financiers) 3- Proposition de devis d’Headlight 4- Validation du devis par l’hôtelier + les partenaires financiers 5- Émission d’un bon de commande + montage du dossier de subventions 6- Exécution du diagnostic 7- Remise d’un rapport écrit par Headlight et suivi en « hot line » 8- Restitution périodique devant les partenaires du dispositif
  14. 14. Les Diagnostics individuels : Premiers éléments de bilan : 9 diagnostics réalisés jusqu’ici ou en cours d’exécution sur les 53 établissements encore en activité (soit 17% du parc) : −4 en Soule −5 en Basse-Navarre 4/5 diagnostics en cours de préparation La plus-value réelle des différents accompagnements est encore difficile à apprécier précisément, du fait de délais de latence (ex = programme d’INV, problématique de transmission) La réussite des diagnostics semble a priori conditionnée par plusieurs facteurs : −Qualité de la préparation en amont avec les techniciens locaux −Motivation + disponibilité de l’hôtelier −Précision de la commande −Instauration d’une relation de confiance entre le cabinet et l’hôtelier −Maintien d’un suivi après la fin de la mission de conseil Un travail très exigeant en termes de coordination et d’animation, difficile à maintenir sur la durée
  15. 15. L’Accompagnement post-dispositif : 1er volet = les Investissements : Aide au montage des dossiers financiers dévolue aux animateurs territoriaux (collectivités, centres d’appui) Accompagnement possible des chambres consulaires (aide juridique et administrative, formations, etc.) et du CDT (NTIC) 2nd volet = la Mise en Marché : Aide à la commercialisation assurée par les Offices de Tourisme Différentes modalités possibles : − Mise en relation hôteliers / distributeurs; − Prestation(- s) de service complémentaire(-s) à celle de l’hébergeur? − OT producteur : production / commercialisation − Veille technique et conseil : procédures et outils de mise en marché Comment y parvenir? Services d’assistance commerciales mutualisés
  16. 16. Contacts : Yannick LEVADE Animateur Pôle Touristique Montagne Basque Cél.: 06 26 78 22 20 Email : accueil@garazibaigorri.com

×