Base des données réparties

8 080 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 080
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
135
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Consiste à découper les relations en sous-relations appelées fragments
  • Base des données réparties

    1. 1. Base de donnés réparties Institut Supérieur desÉtudesTechnologiquesdeRades Master professionnel développement desapplications mobiles Islem TAHARI M1_MPDAM
    2. 2. Plan INTRODUCTION1 MOTIVATIONS2 OBJECTIFS3 SDBDR4 5 CONCEPTION DES BASES REPARTIES LES TRANSACTIONS REPARTIES CONCLUSION7 6
    3. 3. Introduction  BDR c’est un ensemble de bases localisées sur différents sites (géographiquement distants), perçues par l'utilisateur comme une base unique.  Chaque site contient des données de la base, peut exécuter des transactions locales et participer à l’exécution de transactions globales. 3
    4. 4. Motivation s  Augmentation du volume d’information  Augmentation du volume de transactions.  Limites de l’architecture centralisée 4
    5. 5. Objectifs  Limiter le transfert d'informations (en nombre et en volume) en répartissant les données les plus utilisées.  Augmenter la fiabilité : les BDR sont souvent répliquées.  La répartition de la charge de travail sur plusieurs unités de traitement opérant en parallèle et sur les E/S. 5
    6. 6. Exemple 6
    7. 7. SGBDDistribué  Le système logiciel qui permet la gestion de la base de données distribuée et assure la transparence de la distribution vis-à-vis des utilisateurs.  Rendre la distribution (ou répartition) des BD locales « transparente ». 7
    8. 8. Exemples de SGBD supportant la répartition 8
    9. 9. Conception des bases réparties  Conception ascendante o Maîtrise de l’intégration des schémas locaux pour créer un schéma global.  Conception descendante o Maîtrise de la complexité de la répartition (fragmentation, duplication). o Définition des schémas locaux à partir du schéma global. 9
    10. 10. Fragmentation Pourquoi fragmenter? o Avantages de la distribution : performances, disponibilité, tolérance aux pannes, localité... o Utilisation de petits fragments permet de faire tourner plus d’un processus simultanément. Comment fragmenter? On distingue deux possibilité de fragmentation: o Fragmentation Horizontale o Fragmentation Verticale o Fragmentation Hybride 10
    11. 11.  Fragmentation horizontale Cette fragmentation consiste à faire une séparation selon les enregistrements. On définit le critère de sélection suivant les valeurs d'un ou plusieurs champs et la division est faite.  Fragmentation verticale La division est faite non au niveau des données, mais de la structure même de la base. Certains champs sont envoyés dans un fragments et d'autres ailleurs. 11
    12. 12. Les 3 règles de la fragmentation  Pour toute donnée de la relation originale R il doit avoir une sous relation Ri la contenant.  Pour toute fragmentation de la relation R en plusieurs sous relations Ri il doit avoir un procédé inverse de reconstitution de la relation principale R.  Aucune donnée ne doit se trouver dans plus d'un fragment sauf dans le cas d'une fragmentation verticale ou la clé primaire doit être présente partout.12
    13. 13. Allocation Lorsque le concepteur a fini de fragmenter sa base, il lui faut ensuite allouer chaque fragment sur son site correspondant. L'allocation peut être faite de plusieurs façons :  La réplication totale des données  L'absence de réplication  La méthode hybride 13
    14. 14. Allocation • La réplication totale des données Cette méthode n'est pas très efficace lorsque les données sont régulièrement mises à jour car il se pose le problème de cohérence de données • L'absence de réplication Chaque donnée est mise à jour sur un seul site. Cette méthode est plus efficace quand les données sont beaucoup plus modifiées que lues. • La méthode hybride Afin de bénéficier des deux méthodes citées à la fois, celle hybride peut être utilisé. Ainsi les données en Read Only peuvent être répliquées et les données en Read Write pas du tout. 14
    15. 15. Réplication Principe de la réplication  X est répliquée signifie qu’il existe une copie de X sur un autre serveur.  En cas de panne du serveur qui héberge R, toutes les requêtes sont redirigées au serveur qui héberge la copie de R.  La copie de X doit être rafraichie, pour être pertinente. Avantages et inconvénients (+) Haute disponibilité (+) Equilibre de charge par l’ interrogation des réplicas. (-) Coût du stockage. (-) Coût de mise à jour des réplicas. 15
    16. 16. Mise à jour synchrone et asynchrone Synchrone : + Maintenir toutes les copies en cohérence - Perte de performance du fait de la mise en œuvre de la validation à deux phases Asynchrone : mise à jour différées des copies + Incidence minime sur les performances - Nécessité de mise à niveau de la copie ou des copies en cas de reprise Réplication 16
    17. 17. Les transactions réparties Une transaction désigne un ensemble d'opérations effectuées sur une base de données.  Une transaction est soit validée par un Commit, soit annulé par un Rollback soit interrompue par un Abort. Afin de garantir la stabilité du système, une transaction doit validée quatre propriétés indispensables : 17
    18. 18. L'Atomicité Toutes les opérations d'une transaction sont menées de façon indivisible , toutes le opérations doivent être validées, si non tout est annulé  La cohérence La transaction doit amener le système d'un état cohérent vers un état cohérent, telles que toutes les contraintes d'intégrités soient respectées.  L'isolation Une transaction en cours ne peut révéler ses résultats à d'autres transactions si toutes ces opérations n'ont pas été validées. La durabilité Tout résultat produit par une transaction doit être permanent et ne doit souffrir d'aucune altération, quelques soient les pannes du système. 18
    19. 19. Conclusio n Les SDBDs distribuées offre une autonomie des sites ainsi que une distribution de l’administration.  La distribution des données entraine la révision des notions de stockage des données, du traitement des requêtes, du contrôle de l’accès simultané ainsi que de la reprise. 19
    20. 20. Merci pourvotre attention 20
    21. 21. Base de donnés distribués Institut Supérieur desÉtudesTechnologiquesde Rades Islem TAHARI M1_MPDAM

    ×