Assises Internationales du Tourisme et de l’économie Durable et Ethique(Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable)    ...
Rappel sur le Tourisme Responsable Tourisme communautaire Tourisme équitable Tourisme solidaire Ecotourisme Chantiers...
Objectifs du Tourisme Responsableune meilleure répartition des ressources afin de générer  davantage de retombées économi...
Les caractéristiques d’une activité de Tourisme Responsable                  à l’échelle d’un territoire   Les population...
1er juin 2012 - Antananarivo   5
Les parties prenantesCe sont toutes les parties susceptibles d’être attentives à  l’activité touristique et à ses effets ...
Analyse des parties prenantesLes questions à se poser :   Quels sont leurs centres d’intérêt ?   Est-ce que l’activité ...
Les parties principales parties prenantes       concernées par l’impact du Tourisme                    Responsable Entrep...
Des suppositions à l’impact réel On entend souvent ces affirmations :     Le tourisme responsable et solidaire va amélio...
Mesure des ImpactsEntrepreneurs locaux (secteurs formel et informel) Laccroissement des revenus Amélioration du niveau ...
Mesure des impactsEmployés du secteur  (hébérgements, restauration, guides…) Augmentation des salaires Amélioration du ...
Mesure des impactsArtisans locaux Amélioration des revenus Formation professionnelle (créativité, diversification des  ...
Mesure des impacts Agriculteurs   Amélioration des compétences techniques   Capacité d’investissement technique et maté...
Mesure des impacts Groupements d’intérêt économique & Organisations de la  Société Civile Capacité à défendre les intérê...
Mesure des impacts Ménages et communautés locales Augmentation des services de base (sécurité alimentaire,accès à des so...
Des bases pour des outils d’évaluation adaptés..                    (Approche micro/territoire) Qui est concerné ? Carto...
Les questions à se poser pour améliorer l’impact du                Tourisme Responsable                   (Approche macro)...
Merci de votre attention !Daouda TALLConsultant en Tourisme Responsable & Développement Locald.tall@spetourism.com        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comment évaluer les retombées économiques et sociales du tourisme

1 617 vues

Publié le

A l'occasion des 3ès Assises internationales du Tourisme Durable et Ethique, la question de l’importance du développement d’un Tourisme Durable
à Madagascar a été posée.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 617
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comment évaluer les retombées économiques et sociales du tourisme

  1. 1. Assises Internationales du Tourisme et de l’économie Durable et Ethique(Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable) 1er juin 2012 - Antananarivo 1
  2. 2. Rappel sur le Tourisme Responsable Tourisme communautaire Tourisme équitable Tourisme solidaire Ecotourisme Chantiers et Eco-volontariat.. 1er juin 2012 - Antananarivo 2
  3. 3. Objectifs du Tourisme Responsableune meilleure répartition des ressources afin de générer davantage de retombées économiques et sociales pour les populations locales, en particulier en milieu rural.une prise en compte et un respect de l’identité socioculturelle, des modes de vie et du patrimoine des localités visitéesune meilleure protection de l’environnement naturel. 1er juin 2012 - Antananarivo 3
  4. 4. Les caractéristiques d’une activité de Tourisme Responsable à l’échelle d’un territoire  Les populations locales occupent une position centrale dans l’activité  L’activité est souvent associée à l’objectif de valorisation d’un territoire (économique, socioculturel et environnemental)  Nécessite une implication durable et profitable pour les communautés locales  Requiert une bonne connaissance des territoires concernés sur tous les plans (besoins, attentes, bénéfices attendus…)  Nécessite une organisation locale et opérationnelle particulièrement efficace et multi-acteurs 1er juin 2012 - Antananarivo 4
  5. 5. 1er juin 2012 - Antananarivo 5
  6. 6. Les parties prenantesCe sont toutes les parties susceptibles d’être attentives à l’activité touristique et à ses effets  Du législateur jusqu’aux bénéficiaires directs  Les autorités locales (administratifs, politiques, coutumiers…)  Les Organisations de la Société Civile locale  Tous les niveaux de décision et d’activité sont concernés  Les acteurs du secteur touristique, du commerce, de l’agriculture, les entreprises culturelles, les ménages…  Les « bénéficiaires indirects » pour maximiser l’impact 1er juin 2012 - Antananarivo 6
  7. 7. Analyse des parties prenantesLes questions à se poser :  Quels sont leurs centres d’intérêt ?  Est-ce que l’activité les intéresse et Pourquoi ?  A quels niveaux peuvent elles agir ?  A quel niveau nous souhaiterions qu’elles agissent  Quelles actions sont elles capables d’entreprendre ? Quels moyens leur faut-il ?  Comment les informer pour les impliquer ?  Par quel message les atteindre?  Comment les motiver à rester investis dans les activités ?  Comment les mobiliser ? 1er juin 2012 - Antananarivo 7
  8. 8. Les parties principales parties prenantes concernées par l’impact du Tourisme Responsable Entrepreneurs locaux (secteur formel et informel) Employés Artisans locaux Guides Agriculteurs Ménages Groupements d’intérêt économique Organisation de la société civile 1er juin 2012 - Antananarivo 8
  9. 9. Des suppositions à l’impact réel On entend souvent ces affirmations :  Le tourisme responsable et solidaire va améliorer les revenus des populations (Comment, quelles populations.. ?)  Les voyages vont permettre de dégager des fonds pour financer la construction d’un puits, de l’école, du centre de santé dans le village.. (Quand, à quels coûts, quelle pérennité ?)  Le commerce local va se développer grâce à une augmentation de la fréquentation touristique (comment, par quelles garanties/engagement..?)  Une fois l’activité démarrée, nous aurons beaucoup de touristes (Combien, à quelle fréquence, avec quels partenariats..?)  La construction du campement touristique va permettre de créer des emplois locaux (Quels types d’emplois ? Combien ? Pour qui ..?) 1er juin 2012 - Antananarivo 9
  10. 10. Mesure des ImpactsEntrepreneurs locaux (secteurs formel et informel) Laccroissement des revenus Amélioration du niveau de vie Réduire la dépendance à un seul opérateur / marché Accès à la formation formelle / compétences Accès au crédit Une meilleure information et contacts Moins de discrimination Amélioration de la gouvernance 1er juin 2012 - Antananarivo 10
  11. 11. Mesure des impactsEmployés du secteur (hébérgements, restauration, guides…) Augmentation des salaires Amélioration du niveau de vie (par exemple le logement) Des périodes de travail plus longues ou plus stables Travailleurs avec plus de compétences de formation et d’expérience Avantages sociaux (retraites, santé, sécurité sociale) Amélioration des conditions de travail (par exemple heures, contrats) Moins de discrimination (salaires, emplois, formation) Lautonomisation des femmes (par exemple lemploi plus de femmes) La liberté dassociation 1er juin 2012 - Antananarivo 11
  12. 12. Mesure des impactsArtisans locaux Amélioration des revenus Formation professionnelle (créativité, diversification des produits..) Conditions de travail et de sécurité Accès à la clientèle touristique Accès aux filières de commerce équitable 1er juin 2012 - Antananarivo 12
  13. 13. Mesure des impacts Agriculteurs Amélioration des compétences techniques Capacité d’investissement technique et matérielle Amélioration de leurs conditions de vie Amélioration des marges sur les ventes Accès aux marchés et filières de commerce équitable Valorisation des produits locaux 1er juin 2012 - Antananarivo 13
  14. 14. Mesure des impacts Groupements d’intérêt économique & Organisations de la Société Civile Capacité à défendre les intérêts économiques et sociaux des groupes locaux Participation à la définition de la politique touristique locale Accès à l’information Accès à des sources de financements (projets de développements..) 1er juin 2012 - Antananarivo 14
  15. 15. Mesure des impacts Ménages et communautés locales Augmentation des services de base (sécurité alimentaire,accès à des soins de santé..) Un habitat décent Les réseaux sociaux et de soutien La distribution équitable au sein des ménages (travail, revenus, faibles inégalités..) Amélioration du capital social et culturel Un environnement propre et sûr 1er juin 2012 - Antananarivo 15
  16. 16. Des bases pour des outils d’évaluation adaptés.. (Approche micro/territoire) Qui est concerné ? Cartographier les entreprises locales (secteurs formel et informel) de la zone considérée Catégoriser les entreprises locales par secteur/type d’activité (hébergements, transport, artisanat, commerce..) Identifier les activités/produits susceptibles d’intervenir dans la chaine de valeur de l’activité touristique Identifier le circuit des produits et services offerts par la communauté locale Mesurer le degrés de connexion avec la filière touristique Identifier l’accèssibilité à la chaine de valeur touristique (contrats existants, circuits informels, nombre d’intermédiaires, goulots d’étranglement..) Mesurer les coûts (moyens d’accès à la filière touristique, coûts des produits et services engagés, coûts sociaux..) Mesurer les bénéfices (revenus, répartition des marges, bénéfices indirects, impact social positif..) Comparer les coûts supportés et bénéfices tirés (plans économique, social, 1er juin 2012 - Antananarivo 16 culturel..)
  17. 17. Les questions à se poser pour améliorer l’impact du Tourisme Responsable (Approche macro) Y a-t-il un environnement politique, institutionnel favorable à une participation des populations les plus défavorisées Quid de la législation ? Y a-t-il un nombre important de personnes défavorisées qui participent à la chaine de valeur du tourisme ? Y a-t-il une diversification et une déconcentration suffisante de l’activité touristique (balnéaire, haut de gamme, tourisme culturel, rural..) ? Existe-t-il une politique de facilitation pour l’accès au crédit au profit des populations les plus défavorisées ? 1er juin 2012 - Antananarivo 17
  18. 18. Merci de votre attention !Daouda TALLConsultant en Tourisme Responsable & Développement Locald.tall@spetourism.com Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable www.coalition-tourisme-responsable.org www.journee-mondiale-tourisme-responsable.com international@coalition-tourisme-responsable.org 1er juin 2012 - Antananarivo 18

×